AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lavander Greengrass
Prof d'Etude des Runes Anciennes
avatar
Prof d'Etude des Runes Anciennes

Afficher infos

Messages : 273
Date d'inscription : 03/12/2014

Dossier
Statut Statut: professeur d'Etude des Runes
Argent Argent: 10000 gallions
Points Points: 1757

MessageSujet: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Mer 13 Mai 2015 - 12:14

Vacances de février

Quelle étrange sensation que de rentrer chez soi. Même en étant fantôme, Lavander ressentait un grand plaisir à se retrouver au milieu de ces meubles qu'elle avait pourtant haït quelques mois auparavant. Après tant de siècles où ils furent son seul horizon.

De prime, elle ne s'était pas imaginée revenir en ces lieux. Mais finalement, ils lui manquaient. Le calme surtout lui manquait. Ses camarades fantômes étaient bien sympathique, mais bien bruyants aussi. Poudlard ne se reposait jamais vraiment. Et cela la fatiguait, la fatiguait.... Autant qu'on puisse fatiguer un fantôme.

Bien sûr, dans cette courte retraite, elle avait emmené avec elle Aisling. Elles resteraient là quelques jours, le temps pour Lavander de reposer son esprit. Des vacances. Cela vous semble étrange, pour un fantôme ? Je n'irais pas vous contredire, mais Lavander n'a jamais fait grand chose selon les règles de cette normalité...

Elle flottait, en cette froide après midi, dans ce qui avait été autrefois un jardin. Maintenant, ce n'est plus qu'une forêt qui part dans tous les sens. Que dis je... Une jungle. Il y avait même certainement quelques plantes qui pourraient être dangereuses, pour des moldus parvenant à passer outre les protections magiques du manoir. C'était déjà arrivé quelques fois après tout.

En parlant d'intrus.... Il lui semblait bien avoir vu une silouette se déplacer dans son jardin ! Oh non, elle allait encore avoir des ennuis avec le Ministère. Elle devrait peut être demandé à l'un de ses collègues de remettre à niveau les sortilèges anti moldus. Elle avait aussi à s'occuper d'une invasion de ciseburine, ces sales petits parasites s'étant attaqué en son absence à quelques objets magiques, dont sa toute première baguette, désormais inutilisable.

Flottant discrètement derrière la jeune femme, elle ne tarda pas à se rendre compte qu'il ne s'agissait nullement d'une moldu. Puisqu'elle tenait une baguette magique à la main -sage décision, vue les sales petites bestioles qu'elle pouvait rencontrer, du lutin aux povrebines, en passant par les gnomes ou encore les boursoufs. Oui, Lavander avait toujours détester ces boursoufs, et plus encore leurs miniatures des Weasley, les boursouflets.

Elle suivit la jeune femme, qui se dirigeait d'un pas décidé vers la maison. Puis elle devança celle ci, histoire de lui préparer un accueil digne de ce nom... Elle n'aimait pas tellement les intrus, aussi, croyez moi, lorsque je vous dit qu'il ne s'agissait pas d'allumer un feu et de préparer du thé. Pas comme si elle pouvait de toute façon.

Dès l'entrée de la sorcière dans le hall de la demeure, les portes claquèrent, les rideaux cachant les vitres brisées se soulevèrent, et Lavander fondit sur l'intruse dans un grand cri se voulant terrifiant. Ne vous y trompez pas. Cela suffit à faire partir n'importe quel moldu, et quelques sorciers même.

« QUI OSE TROUBLER LE REPOS DE NOTRE FAMILLE ? »

Elle avait toujours su se donner un air menaçant, et ses cheveux défaits sur sa robe abîmée, sa cape défaite -traces visibles de son dernier duel- y aidaient un peu. Mais l'effet de surprise passé, en général, c'est foutu, et on est bon pour subir l'intrusion.

Ce qui avait bien l'air de devoir se passer, aujourd'hui.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alizea Prewett
avatar
Employé(e) du Ministère

Afficher infos

Messages : 727
Date d'inscription : 28/09/2014
Âge : 25

Dossier
Statut Statut: Agent de Contrôle des Animagi, Ministère de la Magie
Argent Argent: 7 950 gallions
Points Points: 3389

MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Jeu 14 Mai 2015 - 17:52
J'avais passé beaucoup de temps sur mes recherches personnelles, dernièrement. Et j'avais rendu visite à mes parents... Pendant cette visite, ma mère m'avait aimablement fait remarquer que je commençais à prendre de l'âge et que je devrais me presser un peu à trouver un mari. Un mari... Ah, la belle affaire ! Comme si tout ce qui m'intéressait dans la vie  était de devenir une gentille femme au foyer entretenue par son époux, uniquement occupée à entretenir sa maison, ses enfants et sa réputation. Stupidités ! Lorsqu'elle m'avait fait remarquer que mes ancêtres se retourneraient probablement dans leur tombe en voyant ce que leur lignée était devenue, je claquai la porte et rentrai au ministère.

En parlant de mes ancêtres... J'étais curieuse de savoir comment ils se comportaient. Je passai donc le reste de la matinée à faire des recherches sur la question. Les documents étaient tristement pauvres en détails et je n'arrivais pas à me faire une idée. Lorsque je découvris l'existence d'un vieux manoir qui appartenait toujours à notre famille, je ne perdis pas de temps et m'y rendis aussitôt.

Comme je m'y attendais, les lieux étaient en ruines et je sortis aussitôt ma baguette, au cas où. On pénétrait dans la propriété par une étendue de verdure mal entretenue, qui avait dû être un jardin à une époque. J'aperçus pourtant quelques plantes venimeuses et probablement agressives, dont une immense souche mousseuse que je contournai soigneusement. Hors de question de me faire dévorer par un snargalouf aussi énorme. Il faudrait que je fasse intervenir quelqu'un une fois rentrée au ministère. Ca pouvait être dangereux de laisser les lieux ainsi. J'évitai également ce que je suspectais comme étant un nid de boursoufs. Je m'avançai alors d'une démarche déterminée vers la demeure. Si je souhaitais m'informer sur mes ancêtres, ça ne risquait pas d'avancer en restant plantée là parmi les mauvaises herbes.

A peine eus-je franchi la porte branlante qui protégeait les lieux que celle-ci se mit à claquer. Comme toutes celles qui  restaient encore sur leurs gonds, ainsi que les fenêtres. Les rideaux déchirés se soulevèrent comme dans un formidable coup de vent et je brandis ma baguette, prête à réagir au besoin. Ca n'était pas naturel. A ce moment, un esprit fondit sur moi en hurlant. Par Merlin, un esprit frappeur ?!?

« QUI OSE TROUBLER LE REPOS DE NOTRE FAMILLE ? »

Nom d'un hippogriffe, elle m'avait fichu la frousse celle-là ! J'avais eu peur mais j'étais suffisamment sûre de moi pour ne pas craindre un simple esprit... Surtout que celui-ci n'était pas vraiment effrayant. Elle avait l'air... Bizarrement familière. Je fonçai les sourcils. Il valait mieux répondre à sa question avant qu'elle ne s'énerve :

"Je m'appelle Alizea Prewett. Je ne viens rien troubler, j'avais seulement envie d'en apprendre plus sur... Notre famille."

J'avais prononcé les derniers mots avec un léger sourire, convaincue que j'allais surprendre le spectre. De toute évidence, la "famille" lui tenait à cœur. Je décidai donc de préciser d'une voix douce :

"Je suis la fille d'Anita Greengrass et dernière héritière du nom en Grande-Bretagne."

Du moins, d'après les recherches de ma génitrice. Je pense qu'elle avait réfléchi à l'idée de me marier à un lointain cousin si elle avait pu. Mais elle avait fait chou blanc. Peut-être y avait il d'autres Greengrass de par le monde, mais la plupart d'entre nous étions des filles. Sitôt que je serais mariée, la lignée disparaîtrait. Même ma cousine Astoria avait abandonné son nom pour celui des Malefoy... Oui, notre nom se perdrait... Mais, ainsi va la vie. Je m'aperçus soudain pourquoi le spectre me disait quelque chose :

"Par Merlin, vous avez exactement la même coiffure et les mêmes yeux que ma mère... Si ce n'est qu'elle est blonde."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavander Greengrass
Prof d'Etude des Runes Anciennes
avatar
Prof d'Etude des Runes Anciennes

Afficher infos

Messages : 273
Date d'inscription : 03/12/2014

Dossier
Statut Statut: professeur d'Etude des Runes
Argent Argent: 10000 gallions
Points Points: 1757

MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Ven 15 Mai 2015 - 10:18


Anita Greengrass... Non, cela ne lui disait absolument rien. Mais la jeune femme n'avait pas l'air de lui mentir. De toute façon, comment expliquer autrement qu'elle serait venue ici ? Si elle était du Ministère et venait les menacer d'expulsion pour mettre sous clefs les nombreux objets magiques du manoir de crainte que les moldus ne finissent par tomber dessus... Et bien, elle ne serait pas là à inventer quelques mensonges... Pas comme si elle en aurait eu besoin. Lavander observa attentivement cette descendante dont elle n'avait jamais entendu parler. Évidemment, se cloitrer ici n'est pas la bonne manière de garder un œil sur sa famille.

« Votre mère doit tenir ses yeux de part ma grand mère alors... Je n'ai jamais eu d'enfant, au grand damne de mes parents... De même que mes soeurs. »

Un air de tristesse passa rapidement sur son visage, qu'elle chassa d'un clignement d'oeil, pour retourner à son observation. Elle sourit alors légèrement.

« Vous me rappeler beaucoup Jennifael, dans votre manière de vous tenir. Venez, entrez donc. »

Elle flotta tranquillement jusqu'à la salle à manger, où elle proposa à sa lointaine nièce de s'asseoir sur un siège poussiéreux. Puis elle fronça des sourcils.

« Vous voulez donc en savoir plus sur notre famille ? Je doute, cependant, que je puisse vous aider. Nous avons toujours été de notre vivant des marginales.  Pensez donc, à cette époque, deux femmes qui ne se marient pas ! »

Elle même indiqua rapidement sur le mur en face l'arbre généalogique de la famille, qui s'arrêtait à la génération après elle même et ses deux sœurs. Elles avaient pu noter la naissance des enfants de leurs cousins.

« Voyez... Je ne connais guère ma famille à l'heure actuelle. Enfin, je sais aussi à présent pourquoi il n'y a aucun Greengrass à Poudlard... Mais ce n'est jamais qu'un nom. L'héritage ne se limite pas à quelques imbécilités de ce genre. Peu importe que vos enfants ne sont pas des Greengrass de nom. Si ils portent en eux les valeurs que furent celles de notre famille... Je dis ça, mais je ne sais même pas si elles ont perdurées tous ces siècles.  »

Lavander pouvait être un fantôme très avenant, n'est ce pas ? Bon, le manoir était juste en piteux état, et elle était dans l'incapacité d'offrir ne serait-ce qu'une tasse de thé, mais autrefois,elle aurait été une hôte de grand charme.



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alizea Prewett
avatar
Employé(e) du Ministère

Afficher infos

Messages : 727
Date d'inscription : 28/09/2014
Âge : 25

Dossier
Statut Statut: Agent de Contrôle des Animagi, Ministère de la Magie
Argent Argent: 7 950 gallions
Points Points: 3389

MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Sam 16 Mai 2015 - 0:13
« Votre mère doit tenir ses yeux de part ma grand mère alors... Je n'ai jamais eu d'enfant, au grand damne de mes parents... De même que mes soeurs. »

Hum... Probable. De toute façon, il paraissait que les traits physiques se transmettaient dans une famille à travers génération. Cette pensée m'avait d'ailleurs conduite à penser que mes enfants, si tant est que j'en aie un jour, seraient probablement roux comme mon côté Prewett. Je réfléchissais à la question lorsque j'interceptai une tristesse poignante sur le visage de celle que je supposai être mon arrière arrière arrière arrière arrière [...] arrière grand-tante. Peut-être le fait de ne pas avoir d'enfants lui avait-il manqué ? En y réfléchissant, je regretterais probablement cela si je n'en avais pas moi-même, un jour. Mais, pour cela... Encore fallait-il trouver un homme qui me conviendrait ! Mission impossible, de toute évidence.  

« Vous me rappeler beaucoup Jennifael, dans votre manière de vous tenir. Venez, entrez donc. »

Jennifael ? Ce nom ne me disait rien du tout... Je haussai les épaules et suivis docilement mon ancêtre jusqu'à une salle à manger qui avait encore quelques restes de grandeur... Si on aime les toiles d'araignées, la poussière et les meubles brisés. Je profitai de ce petit temps pour détailler le fantôme. Elle était pleine de dignité et une fois le choc de la rencontre passé, elle me semblait terriblement... Normale. Entendez par là qu'elle n'avait pas tellement l'air d'être un esprit frappeur ou une dépressive à la mimi geignarde.

« Vous voulez donc en savoir plus sur notre famille ? Je doute, cependant, que je puisse vous aider. Nous avons toujours été de notre vivant des marginales.  Pensez donc, à cette époque, deux femmes qui ne se marient pas ! »

Ah. On croirait entendre ma mère ! Sauf qu'elle était d'une autre époque et que de nos jours, ce genre de commentaires était quelque peu désuet. Elle n'hésitait pourtant pas à me le servir à longueur d'année. Je jetai un œil à l'arbre généalogique de la famille, essayant de me souvenir de ce qu'il y avait au-dessus des dernières branches du mien. Mon arbre personnel s'arrêtait quatre générations avant moi et je ne reconnaissais ici aucun nom. Il devait encore manquer quelques personnes entre les deux pour faire la liaison.

« Voyez... Je ne connais guère ma famille à l'heure actuelle. Enfin, je sais aussi à présent pourquoi il n'y a aucun Greengrass à Poudlard... Mais ce n'est jamais qu'un nom. L'héritage ne se limite pas à quelques imbécilités de ce genre. Peu importe que vos enfants ne sont pas des Greengrass de nom. Si ils portent en eux les valeurs que furent celles de notre famille... Je dis ça, mais je ne sais même pas si elles ont perdurées tous ces siècles.  »

Oh, si les valeurs en question étaient celles transmises par ma mère, il n'y avait plus qu'à me rouler en boule dans un coin et me laisser mourir. Jamais, moi vivante, mes hypothétiques enfants ne seraient confrontés à une telle éducation. JAMAIS. Même pas dans mes cauchemars les plus terribles. Je secouai la tête, terrifiée d'une telle perspective.

Je me sentis obligée de signaler d'un ton fataliste :

"Oh, si jamais vos valeurs sont les mêmes que celles que soutient ma mère, je peux vous assurer qu'elles ne se transmettront pas à la génération suivante si je peux l'empêcher. J'ai toujours trouvé que son obsession de la pureté du sang était une ânerie des plus détestables. J'ignore quelle est votre position sur le sujet, mais je préférerais nettement les élever dans l'idée que chaque personne est unique et mérite d'être aimée et respectée plutôt que dans l'idée que le Sang Pur est supérieur aux autres et qu'il devraient d'avantage se conforter aux traditions."

J'espérais que le spectre ne partageait pas ces idées stupide, car sinon je risquais de me retrouver dans de sales draps. Mais il fallait bien que j'explique pourquoi j'étais venue ici... J'ajoutai donc avec un air de regrets :

"J'ai fait des recherches sur notre famille après m'être disputée avec ma mère. Elle veut me marier à tout prix avec un Sang-Pur bien comme il faut afin que j'arrête de travailler et que je lui apporte des dizaines de petits enfants. Elle a décidé de m'organiser des rendez-vous avec des prétendants potentiels... Et ça m'a mise hors de moi."

Je priai pour que la raison du célibat de mon aïeule soit un choix et pas un quelconque tour du destin... Car alors, elle pourrait peut-être comprendre ma situation. Je croisai les jambes, habitude regrettable mais difficile à perdre. C'était ma mère qui m'avait enseigné ma posture, qui convenait soit-disant à la jeune fille de bonne famille que j'étais. Ah, si seulement elle n'était pas si... Bornée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavander Greengrass
Prof d'Etude des Runes Anciennes
avatar
Prof d'Etude des Runes Anciennes

Afficher infos

Messages : 273
Date d'inscription : 03/12/2014

Dossier
Statut Statut: professeur d'Etude des Runes
Argent Argent: 10000 gallions
Points Points: 1757

MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Sam 16 Mai 2015 - 9:54


Ses yeux lancèrent subitement des éclairs. Si si si,je vous jures ! Elle ne pouvait s'en empêcher, dès qu'on lui causait pureté du sang. Sa famille était tombée bien bas, pour que cette idiotie soit devenue si importante. Certes, son propre père avait commencé à croire en ces imbécilités, et il avait largement élagué l'arbre familial d'alors, pour ne garder que ceux ayant peu de liens avec les moldus, mais tout de même.

« Sottises ! Hormis, peut être, les Gaunt, il n'existe pas une seule, m'entendez vous, pas une seule famille qui ait ce soi disant Sang Pur dans leur veine ! Et voyez donc à quoi ressemblent les Gaunt. Des bêtes, plus que des hommes ! »

Lavander ignorait à vrai dire qu'il n'y avait plus aucun Gaunt, et que la lignée de Salazar Serpentard s'était éteinte avec Tom Elvis Jedusor, puisqu'elle n'avait que peu suivit les évènements récents. Pourtant, tout ceci ne ferait qu'appuyer ses dires. Le mage le plus puissant de cette lignée depuis Salazar lui même avait un père moldu. Oser dire malgré ceci que le sang moldu corromps et affaiblit le sang sorcier, n'importe quoi.

« Je me souviens parfaitement d'une tante moldue, qui faisaient les meilleurs pâtisseries qui soient, et sans aucune magie je vous prie ! Elle avait même apprit à moi même, mes deux soeurs, et ma mère, quelques recettes. Elle nous disait qu'on avait besoin de moins de magie, et de plus d'amour, pour les réussit. »

Un petit sourire naquit sur ses lèvres, en repensant à ces jours de plénitudes.

« C'est mon propre père, hélas, qui est à l'origine de cette foutue idiotie. Nous avions été élevés dans des principes très humanistes, pourtant. Si nous ne dévoilions pas complètement, notre famille venait régulièrement en aide aux moldus de nos terres. Autrefois, nous étions Lords ici. Et puis, le Décret du Secret Magique est arrivé. Nous sommes allés vivre ailleurs, laissant le titre de Lord à une branche moldue de notre famille.  »

Au fur et à mesure qu'elle comptait cette histoire, son visage se transformait, acablé par une tristesse certaine.

« Salem... Je me souviendrais toujours de ces instants maudits. Les moldus avaient lancés une grande chasse aux sorcières, à Salem. La majorité des accusées n'étaient que des moldues. Jennifael est allée les aider. Elle en est morte. Père a alors radicalement changé. Nous sommes revenus ici, et Père a commencé à fréquenter les Malefoy, les Gaunt, les Nott. Il a élagué l'arbre familial des mauvaises branches, dont ma tante qui faisait de si bons gâteaux. Et nous sommes alors devenus...  »

Un grimace de dégout se forma sur ses lèvres alors qu'elle prononça ces derniers mots.

« des Sangs Purs. »

Puis elle virevolta autour de sa lointaine descendante, lui expliquant qu'elle avait elle même du sang moldu dans ses veines, de par sa grand mère, sang mêlée. Que ses cousins qui avaient repris les affaires familiales à la mort de leur père étaient eux même des sangs mêlés, puisque leur mère était une née moldue, bien que cela avait été caché.

Vraiment, c'est n'importe quoi, ces trucs de Sang Purs.

« J'aurais préféré être Traitre à mon Sang, ou je ne sais quoi, ainsi, je n'aurais jamais eu à supporter les avances malsaines de ce damné Gaunt ! »

Puis elle se reprit,devenant plus calme,plus posée, plus tranquille.

« En revanche, Miss, je comprends votre mère sur un point. Je comprends qu'elle désire vous voir mariée, et avoir des enfants. Moi même, pour refuser ceci, j'ai fuit tout autour du monde, je suis devenue experte dans l'étude des runes, sans vouloir me vanter, mais j'ai laissé une tristesse dans le cœur de mes parents. Tout ce qu'ils voulaient, c'était avoir une maison pleine de vie, pas une maison où flottait un parfum de mort. Même après leur mort, ni Aisling ni moi ne nous sommes jamais mariées. J'aurais pu pourtant. J'avais aimé un jeune homme. Mais j'ai eu peur. »

Il était étrange de parler de sa propre expérience à une très lointaine héritière, alors que les mœurs avaient radicalement changer depuis. Lavander le savait, que le monde était différent, elle l'avait vu, à Poudlard. Maintenant, les femmes s'émancipaient bien plus, alors qu'elle et sa sœur avaient été des exceptions, des marginales. Pourtant, elle sentait aussi qu'il lui avait toujours manqué quelque chose.

« J'espère que les divagations d'un vieux fantôme ne vous ennuient pas, jeune fille... »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alizea Prewett
avatar
Employé(e) du Ministère

Afficher infos

Messages : 727
Date d'inscription : 28/09/2014
Âge : 25

Dossier
Statut Statut: Agent de Contrôle des Animagi, Ministère de la Magie
Argent Argent: 7 950 gallions
Points Points: 3389

MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Sam 16 Mai 2015 - 14:55
L'expression de ma lointaine tante à cet instant me fit froid dans le dos. J'eux bien plus peur d'elle à ce moment là que lorsqu'elle avait tenté de m'effrayer, à mon arrivée. Je gigotai sur mon siège, mal à l'aise, lorsqu'elle se mit à parler d'une voix cassante :

« Sottises ! Hormis, peut être, les Gaunt, il n'existe pas une seule, m'entendez vous, pas une seule famille qui ait ce soi disant Sang Pur dans leur veine ! Et voyez donc à quoi ressemblent les Gaunt. Des bêtes, plus que des hommes ! »

Les Gaunt ? Comme... Voldemort ? Par Merlin, cet esprit avait-il la moindre conscience de ce que le monde était devenu depuis son décès ? Je préférai ne pas le lui préciser, de peur de rajouter de l'huile sur le feu. Elle avait déjà l'air bien assez remontée comme ça !

« Je me souviens parfaitement d'une tante moldue, qui faisaient les meilleurs pâtisseries qui soient, et sans aucune magie je vous prie ! Elle avait même apprit à moi même, mes deux soeurs, et ma mère, quelques recettes. Elle nous disait qu'on avait besoin de moins de magie, et de plus d'amour, pour les réussit. »

Une tante moldue ? Mon regard s'éclaira sensiblement à cette idée. Comme je l'avais imaginé, dans toutes les familles se trouvaient des personnes des deux mondes... Qui n'étaient en réalité pas si éloignés l'un de l'autre. Il suffisait de voir ce qu'il s'était passé pendant la guerre. Et, d'ailleurs, la sorcière la plus brillante que je connaissais était une née moldue. Hermione Weasley, ma cousine par alliance. Un esprit plus aiguisé et une connaissance de la magie plus profonde que la plupart des Sang Purs qui se congratulaient de leurs propres naissances.

« C'est mon propre père, hélas, qui est à l'origine de cette foutue idiotie. Nous avions été élevés dans des principes très humanistes, pourtant. Si nous ne dévoilions pas complètement, notre famille venait régulièrement en aide aux moldus de nos terres. Autrefois, nous étions Lords ici. Et puis, le Décret du Secret Magique est arrivé. Nous sommes allés vivre ailleurs, laissant le titre de Lord à une branche moldue de notre famille. »

Je fronçai les sourcils, inquiète. D'après l'expression de mon aïeule, la suite ne devait pas être très plaisante.

« Salem... Je me souviendrais toujours de ces instants maudits. Les moldus avaient lancés une grande chasse aux sorcières, à Salem. La majorité des accusées n'étaient que des moldues. Jennifael est allée les aider. Elle en est morte. Père a alors radicalement changé. Nous sommes revenus ici, et Père a commencé à fréquenter les Malefoy, les Gaunt, les Nott. Il a élagué l'arbre familial des mauvaises branches, dont ma tante qui faisait de si bons gâteaux. Et nous sommes alors devenus... »

Je devinai que la Jennifael en question était l'une de ces fameuses sœurs dont elle m'avait parlé. Sa perte devait l'avoir terriblement touchée, à en juger par la douleur dans sa voix lorsqu'elle en parlait. Je tournai la tête avec dégoût en songeant aux Malefoy. Ma propre cousine en avait épousé un ! Toujours le même refrain, depuis des centaines d'années. Écœurant. D'ailleurs, le fantôme semblait penser la même chose et c'est sur un air de dégoût qu'elle dit :

« des Sangs Purs. »

Alors, elle m'expliqua qu'elle-même avait été "rangée" dans la catégorie des Sang Purs alors que sa propre grand mère était de Sang Mêlé. Moi, je n'avais pas cette chance. Que des Sang-Purs, sur une demi-douzaine de générations au moins. Mais, heureusement pour moi, mon père ne partageait nullement les idéaux de ma mère.

« J'aurais préféré être Traitre à mon Sang, ou je ne sais quoi, ainsi, je n'aurais jamais eu à supporter les avances malsaines de ce damné Gaunt ! »

Oh. Voilà quelque chose qui expliquait peut être sa rage face aux "sang-purs". Si elle avait-elle même eu une mauvaise expérience à cause de son statut, sa colère devenait tout à fait légitime.

« En revanche, Miss, je comprends votre mère sur un point. Je comprends qu'elle désire vous voir mariée, et avoir des enfants. Moi même, pour refuser ceci, j'ai fuit tout autour du monde, je suis devenue experte dans l'étude des runes, sans vouloir me vanter, mais j'ai laissé une tristesse dans le cœur de mes parents. Tout ce qu'ils voulaient, c'était avoir une maison pleine de vie, pas une maison où flottait un parfum de mort. Même après leur mort, ni Aisling ni moi ne nous sommes jamais mariées. J'aurais pu pourtant. J'avais aimé un jeune homme. Mais j'ai eu peur. »

Je grimaçai à cette idée. Moi, un jeune homme ? Mais qui ? Aussitôt, le visage de Jasper s'imposa à mon esprit, me prenant au dépourvu. Que venait-il faire là, lui ? Je secouai la tête pour essayer de le chasser de ma tête et de rester concentrée sur la conversation en cours.

« J'espère que les divagations d'un vieux fantôme ne vous ennuient pas, jeune fille... »
-Je ne vois là aucune divagation, répondis-je d'un air peiné. Mais j'ai bien peur que vous vous mépreniez au sujet de ma mère. Tout ce qui l'intéresse, c'est que j'arrête de travailler pour le ministère. Je suis agent de contrôle des animagi, ce qui veut dire que je passe le plus clair de mon temps à traquer des personnes peu recommandables. Je suis souvent blessée et j'ai même failli y laisser ma peau, il y a quelques mois."

Je m'interrompis un moment, avant d'ajouter :

"Je refuse de me marier pour lui faire plaisir. Si j'épouse quelqu'un, ce ne sera ni pour son titre, ni pour son argent et encore moins pour son sang. Je me marierai parce que je suis amoureuse, voilà tout. Qu'importe si l'homme en question est sang pur, moldu ou même cracmol. Je veux seulement une chance d'être heureuse et de ne pas vivre dans les regrets... Au contraire de mon père, qui souffrira toujours d'être tombé amoureux d'une femme qui ne l'a épousé que pour son nom."


Thème

Color = #00ff66
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavander Greengrass
Prof d'Etude des Runes Anciennes
avatar
Prof d'Etude des Runes Anciennes

Afficher infos

Messages : 273
Date d'inscription : 03/12/2014

Dossier
Statut Statut: professeur d'Etude des Runes
Argent Argent: 10000 gallions
Points Points: 1757

MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Jeu 4 Juin 2015 - 15:59


Le vieux fantôme posa une main réconfortante, avec un doux sourire, sur l'épaule de la jeune femme. Contrôle des animagi. Quelle drôle d'idée, que de les contrôler. C'était une manie bien moderne, ça, de tout vouloir contrôler.

« Je vois que nous ne manquez pas de courage. Jennifael non plus... Ah, jeune fille, comme je peux comprendre votre mère. Ou peut être pas, le monde a tellement changé. Mais elle a peut être simplement peur pour vous...  »

Flottant, elle invita la jeune fille à la suivre, jusqu'à la bibliothèque. Ah, cette magnifique bibliothèque. Comme elle l'aimait. Un petit sourire pour sa lointaine descendante, alors qu'elle "s'assit" sur un fauteuil.

« Mais naturellement. Le mariage n'a de valeur que si l'amour unit ces deux cœurs. Même dans sa plus grande tristesse, et sa plus terrible folie, mon père ne l'oublia jamais. Oh, ses amis... Sang Purs... Lui disaient qu'il était bien sot, bien niais, de penser ainsi. Alors qu'il lui aurait fallu penser au bien des véritables sorciers avant tout. Qu'importe. Seuls les idiots pensent ainsi. »

Sa mine s'assombrit, alors qu'elle pensait à quelque chose. Peut être, oui,peut être qu'à leur mort, à elle et Aisling, et ben, leurs cousins, leurs incroyables cousins, ont finit par prêter oreille attentive à tous ces discours.

« Oh... Quelle folle ais-je été, de croire que ce n'était là que folie passagère. J'aurais du... Arrêter tout cela. J'aurais du faire quelque chose. Comme je regrette. »

Elle se releva, se dirigeant vers une étagère de la bibliothèque, ses yeux recherchant un ouvrage. Il pourrait l'intéresser. Si certains Sang Purs savaient qu'il était toujours là, oh, il se pourrait bien qu'ils tentent de le prendre, par la force. Et elle n'aurait eu guère moyen de le protéger.

« Ah, le voici... Une généalogie complète des Peverell et de tous leurs descendants même après la perte du nom, jusqu'à parution de l'ouvrage. Je n'étais pas encore née, mais je batifolais avec mes soeurs dans le ventre de ma mère. Mon grand père l'avait, je ne sais trop d'où. Il adorait la généalogie, et les Peverell furent une grande et ancienne famille. Mais pas une famille de Sang Pur, oh non. Soyez discrète avec cet ouvrage. Certains aimeraient peut être bien le voir disparaitre. Si votre mère vous fait encore quelque ennuie avec cette ridicule lubie, voici quelque chose qui devrait vous aider. »

Tranquillement, elle tapota la couverture de l'ancien livre, avant de tourner autour de l'étrange sculpture au centre de la pièce.

« Prenez garde, jeune fille. Il est très ancien, et peut être bien unique. »




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alizea Prewett
avatar
Employé(e) du Ministère

Afficher infos

Messages : 727
Date d'inscription : 28/09/2014
Âge : 25

Dossier
Statut Statut: Agent de Contrôle des Animagi, Ministère de la Magie
Argent Argent: 7 950 gallions
Points Points: 3389

MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Sam 6 Juin 2015 - 14:01
Mon ancêtre posa une main sur mon épaule, souriant doucement. Lorsqu'elle me parla de nouveau, ce fut avec un étrange mélange de mélancolie et de... Quelque chose d'autre, sur quoi je n'arrivais pas à mettre de nom. Peut-être fallait-il être âgée de plusieurs centaines d'années pour réussir à avoir une expression semblable.

« Je vois que nous ne manquez pas de courage. Jennifael non plus... Ah, jeune fille, comme je peux comprendre votre mère. Ou peut être pas, le monde a tellement changé. Mais elle a peut être simplement peur pour vous...  »

Ca, je n'en doutais pas, qu'elle avait peur. Mais même lorsque ce que je faisais était moins dangereux, elle avait toujours voulu fourrer son nez partout. Elle était envahissante. Ce n'était pas pour rien que je m'étais hâtée de quitter la maison dès que j'en avais eu la possibilité. Lavender m'invita à la suivre et m'emmena dans une bibliothèque poussiéreuse mais néanmoins grandiose. Un petit coup de baguette, rangement et nettoyage auraient fait des miracles ici. Je suivais toujours le fantôme lorsque celui-ci... S'installa dans un fauteuil. Autant que faire se peut. Je me demandai alors avec curiosité si elle était réellement capable de s'assoir ou si elle faisait juste semblant, par habitude. Être un fantôme devait être dès plus curieux, d'un point de vue sensations.

« Mais naturellement. Le mariage n'a de valeur que si l'amour unit ces deux cœurs. Même dans sa plus grande tristesse, et sa plus terrible folie, mon père ne l'oublia jamais. Oh, ses amis... Sang Purs... Lui disaient qu'il était bien sot, bien niais, de penser ainsi. Alors qu'il lui aurait fallu penser au bien des véritables sorciers avant tout. Qu'importe. Seuls les idiots pensent ainsi. »

Là-dessus, nous étions bien d'accord. Jamais je n'aurais voulu épouser quelqu'un pour qui je ne ressentais rien. Encore moins quelqu'un que je mépriserais ou haïrait carrément. Impossible. L'expression de plus en plus triste du fantôme me serra le cœur. Elle avait dû vivre des choses affreuses, par le passé.

« Oh... Quelle folle ais-je été, de croire que ce n'était là que folie passagère. J'aurais du... Arrêter tout cela. J'aurais du faire quelque chose. Comme je regrette. »
-Je ne penses pas que vous auriez pu y faire grand-chose", fis-je remarquer à voix basse.

De mon point de vue, ces idioties sur le sang étaient tout simplement dans la nature humaine. Il suffisait de voir ce que les Moldus avaient fait pendant leur deuxième guerre mondiale. L'homme a toujours tendance à essayer de s'élever au-dessus de ses semblables, à l'aide d'arguments bien souvent imaginaires. Pour eux, c'était la race aryenne. Pour les nôtres... Ca avait été la pureté de Sang. Des âneries aussi grosses l'une que l'autre, à mes yeux. Pendant que j'y réfléchissais, mon ancêtre s'était levée et furetait dans les étagères. Elle finit par mettre la main sur un volume de taille plus que raisonnable et m'expliqua :

« Ah, le voici... Une généalogie complète des Peverell et de tous leurs descendants même après la perte du nom, jusqu'à parution de l'ouvrage. Je n'étais pas encore née, mais je batifolais avec mes sœurs dans le ventre de ma mère. Mon grand père l'avait, je ne sais trop d'où. Il adorait la généalogie, et les Peverell furent une grande et ancienne famille. Mais pas une famille de Sang Pur, oh non. Soyez discrète avec cet ouvrage. Certains aimeraient peut être bien le voir disparaitre. Si votre mère vous fait encore quelque ennuie avec cette ridicule lubie, voici quelque chose qui devrait vous aider.  »

Oh ? Ca, pour le coup... C'était de plus intéressants. Ce genre de choses était tout à fait le type de documents que les Sang-Purs les plus hautains et convaincus de leur propre supériorité s'empressaient de détruire. Parce que ce livre pourrait leur faire remarquer qu'un véritable Sang Pur... Ca n'existe pas. Parce qu'il leur montrait, en fin de compte, qu'ils basaient tous leurs principes sur des mensonges éhontés. Je regardai l'ouvrage presque religieusement, curieuse d'en explorer les pages. Serdaigle dans l'âme, j'aimais particulièrement l'odeur du vieux papier et la sensation qu'il vous procure lorsque vous tournez les pages à la recherche d'un savoir oublié...

« Prenez garde, jeune fille. Il est très ancien, et peut être bien unique.  »
-Ne craignez rien, il est entre de bonnes mains. C'est tout à fait le genre de choses qui aurait sa place dans un coffre sécurisé..."

Par mes soins, évidemment. Je n'avais pas une très grande confiance dans les capacités magiques de quiconque d'autre que moi, lorsqu'il s'agissait de protéger quelque chose d'aussi précieux. Non pas que Gringotts soit à mes yeux incapable de protéger un tel secret, mais... Je préférais l'avoir à l'œil. Au cas où. Je commentai doucement à l'adresse de Lavander :

"Mais je ne pense pas en glisser un mot à ma mère. Elle est trop... Perdue dans ses préjugés. Savoir moi-même ce qu'il en est réellement est déjà un bien beau cadeau. Et soyez sûre que jamais je n'enseignerai à mes enfants une vision aussi pervertie de la magie que celle qu'elle m'a inculquée."

De toute façon, j'avais mes propres idées sur l'origine de la magie chez les sorciers, et elle n'avait pas grand chose en commun avec ce ramassis de salades qu'on avait voulu m'apprendre dans mon enfance.


Thème

Color = #00ff66
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavander Greengrass
Prof d'Etude des Runes Anciennes
avatar
Prof d'Etude des Runes Anciennes

Afficher infos

Messages : 273
Date d'inscription : 03/12/2014

Dossier
Statut Statut: professeur d'Etude des Runes
Argent Argent: 10000 gallions
Points Points: 1757

MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Dim 8 Nov 2015 - 22:05


Le vieux fantôme haussa un sourcil.

« Dans un coffre ? Mais enfin, telle n'est pas la place d'un livre !  »

Sans être, contrairement à cette lointaine descendante, chose qu'elle ignorait par ailleurs, une Serdaigle, elle aimait énormément les livres, et était une femme de savoir. Penser qu'un livre puisse se retrouver fermer à jamais dans un coffre, voilà qui lui ne plaisait guère.

« Jeune fille, je ne vous confie pas ce grimoire pour qu'il reste oublié. Installez le simplement dans votre bibliothèque, et ne vous amusez pas à vous vanter de cette possession auprès de... Mauvaises personnes. Cela sera bien suffisant. Vous me semblez être pleine de bon sens, et talentueuse, il n'y a nul besoin d'enterrer ce trésor pour le sauvegarder. Pas alors qu'il pourrait aider maintenant, à arrêter préjugés et mensonges. »

Elle fit le tour de cette bibliothèque, puis fixa un moment la structure au centre. Le système solaire. Le mécanisme était stoppé depuis un moment. Pour le faire fonctionner à nouveau, il faudrait replacer une à une chaque planète, chaque lune, sur son orbite, à son emplacement actuel. Puis relancer le sort. Quelque part, dans la bibliothèque, devait se trouver le feuillet expliquant comment faire. Lavander eut un soupir, puis reporta son attention sur la sorcière.

« Enseigner aux générations suivantes est la manière la plus simple, et l'acte le plus fondamental, pour les éduquer à devenir de meilleurs sorciers que nous. C'est d'ailleurs une des raisons qui m'a amené à reprendre mon ancien poste de professeur des Runes à Poudlard. »

Sa main fantomatique traversa Europe, puis Jupiter, alors qu'elle continuait de parler.

« Jeune fille. Vous semblez aimer les livres. J'ai ici quelques trésors. De vieux grimoires, qui renferment un savoir presque oublié. Je vous invite à venir les consulter, pendant les vacances. Mais. J'aimerais que vous me rendiez un grand service. Relancez ce modèle de notre système solaire. Le moyen de le faire, doit être dans cette pièce. Je l'ai oublié... Il ne me servait plus à grand chose, sans baguette.  »



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alizea Prewett
avatar
Employé(e) du Ministère

Afficher infos

Messages : 727
Date d'inscription : 28/09/2014
Âge : 25

Dossier
Statut Statut: Agent de Contrôle des Animagi, Ministère de la Magie
Argent Argent: 7 950 gallions
Points Points: 3389

MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Dim 15 Nov 2015 - 23:29
A mes paroles, le fantôme leva un sourcil réprobateur :

« Dans un coffre ? Mais enfin, telle n'est pas la place d'un livre !  »

Son expression suffisait à me faire penser que je venais de proférer une quelconque énormité. Elle était tellement mécontente que mes poils se hérissèrent sur ma nuque et mes bras. Les spectres avaient tendance à me faire froid dans le dos...

« Jeune fille, je ne vous confie pas ce grimoire pour qu'il reste oublié. Installez le simplement dans votre bibliothèque, et ne vous amusez pas à vous vanter de cette possession auprès de... Mauvaises personnes. Cela sera bien suffisant. Vous me semblez être pleine de bon sens, et talentueuse, il n'y a nul besoin d'enterrer ce trésor pour le sauvegarder. Pas alors qu'il pourrait aider maintenant, à arrêter préjugés et mensonges. »

D'accord... Si elle y tenait tant que ça, je ferai ce qu'elle me demandait. Si elle était sûre qu'il serait suffisamment à l'abri dans ma bibliothèque... De toute manière, la bibliothèque en question regorgeait déjà de documents précieux et j'en prenais le plus grand soin. Il pourrait être intéressant d'en faire une copie pour la confier à l'un de mes amis, qui travaillait au service des mystères. Le spectre flotta de ci de là dans la pièce, avant de s'arrêter quelques instants face à une maquette au beau milieu de la salle. Un système solaire immobile...

« Enseigner aux générations suivantes est la manière la plus simple, et l'acte le plus fondamental, pour les éduquer à devenir de meilleurs sorciers que nous. C'est d'ailleurs une des raisons qui m'a amené à reprendre mon ancien poste de professeur des Runes à Poudlard. »

Je comprenais cela. C'était ce que je faisais moi même pour les jeunes, afin d'éviter les catastrophes engendrées par des transformations ratées. L'information des jeunes était à mes yeux plus que nécessaire pour éviter les erreurs du passé.

« Jeune fille. Vous semblez aimer les livres. J'ai ici quelques trésors. De vieux grimoires, qui renferment un savoir presque oublié. Je vous invite à venir les consulter, pendant les vacances. Mais. J'aimerais que vous me rendiez un grand service. Relancez ce modèle de notre système solaire. Le moyen de le faire, doit être dans cette pièce. Je l'ai oublié... Il ne me servait plus à grand chose, sans baguette.  »

Mon regard se mit à briller à l'idée des trésors probablement enfermés dans cette pièce poussiéreuse. Peut être pourrai-je y découvrir une réponse sur ce que j'étudiais en ce moment ? Peut être mes ancêtres avaient-ils des connaissances sur l'animagie et l'origine de la magie dont j'ignorais tout ? Je regardai alentours d'un air rêveur puis me levai en hochant la tête.

"Ce genre de sortilèges est assez simple. A moins qu'il ne dispose d'un quelconque système de sécurité, je devrais y arriver sans trop de mal."

Après tout, j'étais experte en métamorphose et en animation des objets... Je n'avais pas vraiment besoin de manuel pour cela. Je m'agenouillai devant la maquette et l'étudiai quelques instants avant de me lancer dans un sortilège qui relança le système. Mais elle tournait vite. Trop vite. Je le fis ralentir puis demandai sans me déconcentrer :

"A quelle vitesse souhaitez-vous qu'il aille ? Je le calque sur la rapidité des astres réels ?"


Thème

Color = #00ff66
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lavander Greengrass
Prof d'Etude des Runes Anciennes
avatar
Prof d'Etude des Runes Anciennes

Afficher infos

Messages : 273
Date d'inscription : 03/12/2014

Dossier
Statut Statut: professeur d'Etude des Runes
Argent Argent: 10000 gallions
Points Points: 1757

MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   Mer 13 Jan 2016 - 14:22
« De mon vivant, il était réglé sur les astres. A la minute près, disait Père. Quand nous étions enfant, nous le fixions, toutes les trois. Puis Aisling nous racontait, à nous, tous ces que les astres lui disaient. Elle a été l'une des plus grandes voyantes de son temps, le saviez vous ? Peu ont réellement le don. »

Je poursuivis mon sortilège de façon à caler la machine sur la réalité des planètes concernées, tout en niant de la tête. Je ne croyais pas avoir jamais entendu parler de cette arrière grande tante voyante. Pourtant, c'était le genre de choses dont Mère s'enorgueillissait très volontiers. Peut être y avait il une quelconque circonstance qui l'avait menée, elle ou les générations passées, à oublier cette ancêtre la.

« Je suis fort heureuse que vous soyez venu ici, jeune fille. Je me rends compte que notre famille nous a largement oublié. Quelle tristesse. Nous n'aurions pas du nous retirer. Nous n'aurions pas du. »

Un simple coup d'œil me fit comprendre que le sujet était particulièrement sensible, et je me tins coite. J'ignorais tout de ces lointaines tantes et je ne me serais jamais permis de mettre leurs actes en doute. Chacun est poussé par sa propre nécessité et il ne m'appartenait pas de juger de celles de parentes si éloignées : bien des années nous séparaient. Le contexte politique, historique et social n'était plus du tout le même qu'à l'époque.

« Il est temps que je revienne dans le monde, et pas simplement à Poudlard. Même si enseigner de nouveau dans ce vieux château me remplit de bonheur. Il y a tant de vie là bas. C'est bien différent d'ici.  »

Jesquissai un sourire amusé. En effet, l'ambiance de l'école de sorcellerie devait lui changer énormément de ce qu'elle vivait ici. En un sens, j'étais satisfaite que le fantôme ait trouvé un intérêt à sa non-vie. Pour ma part, j'aurais été terriblement désappointée dans sa situation. C'était une des choses qui me faisait le plus peur. Devenir un spectre. J'espérais sincèrement ne jamais avoir à le vivre... Je répondis finalement avec un léger amusement :

"Je suppose que vous devez être une merveilleuse enseignante. Mais, si cela peut vous rassurer, je pense que ma branche de la famille Greengrass ne vous a pas réellement oubliées. Je pense que certains de mes ancêtres ont pris grand soin d'épurer leur arbre généalogique de tous ceux qui ne leur convenaient pas. Pour ma part, je ne suis pas de ceux là et je pense que ma propre mère m'aurait radiée de notre auguste lignée si elle avait eu d'autres enfants d'avantage à sa convenance."


Ce fut ce moment la que choisit un second fantôme pour faire son apparition. Assez semblable à Lavender, je n'eus aucune peine à deviner qu'il s'agissait de lune de ses sœurs. Elles se ressemblaient beaucoup, si ce n'est que la nouvelle arrivée avait l'air d'avoir beaucoup plus souffert avant sa mort. Cela me fit de la peine et je la regardai passer avec une sorte de regret dans l'âme.

« La divination est un art, jeune homme. Il s'agit d'ouvrir votre esprit, d'observer, et interpréter. Pas d'inventer des âneries en pensant que je ne m'en rendrais pas compte. Je lis votre fable à la classe :  Dans deux semaines, je serais malade, car Vénus traversera Cassiopée. Si vous aviez simplement été attentif en Astronomie, vous sauriez que cela n'arrive jamais. Et si vous étiez attentifs à mes cours, vous sauriez que Venus traduit des passages amoureux. Rien à voir avec la maladie. »

J'esquissai un nouveau sourire. J'imaginais assez quel professeur admirable elle aurait pu être. J'aurais probablement bien mieux appris en sa compagnie qu'avec cette vieille chouette persuadée qui m'avait servi d'enseignante, persuadée que nous allions tous mourir a chaque prédiction.

« La plus grande oracle de son temps. Un Professeur de Poudlard juste, et respecté. Une soeur admirable. Voilà quelle personne elle était, avant d'avoir été torturée par des imbéciles de Sang Purs. Les premiers peut être qui tentèrent de faire de la Grande Bretagne un Royaume de Sorciers. Ne la jugez pas pour ce que vous venez de voir, comme les élèves les plus jeunes de Poudlard qui se moquent d'elle, je vous prie.
-Je n'aurais jamais l'audace de me moquer de revenants. Je suis consciente que votre condition est la plupart du temps causée par une mort violente ou une vie de souffrances. Je ne souhaite cela a personne et je ne connais pas beaucoup d'esprits qui soient réellement sains... D'esprit, justement. Je n'accorde aucun crédit au fanatisme des sangs purs et si cela peut vous rassurer, une grande partie des familles d'aujourd'hui vit dans la même optique. Ne vous faites pas trop de souci pour cela : la relève est assurée. »

Je lui adressai un sourire confiant, puis me redressai.

"Je pense que le mécanisme est bien parti, mais si jamais il s'arrête de nouveau, n'hésitez pas à me faire passer le message et je viendrai le relancer. Vous pouvez vous adresser à Camille Aarons, le professeur de métamorphose de Poudlard. Nous sommes amis, cela vous permettra de faire passer le message. Je dois partir maintenant, mais j'ai été ravie de faire votre connaissance. Vous m'en avez appris beaucoup sur notre famille et... Ma foi, sur bien d'autres choses."

Même en m'adressant a un spectre, je prenais garde à ne pas trahir le secret de Camille. Je m'inclinai ensuite gracieusement à l'adresse de ma parente et pris congé, le livre si précieux sous le bras. J'avais beaucoup de recherches à faire, avec tout ce que je venais d'apprendre...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)   
Revenir en haut Aller en bas
 
Visite familiale |PV Mrs A. Prewett| (terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite visite familiale. [PV]
» Embrouille familiale [pv Ethel] Terminé!
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Reste du monde-