AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arnaud Malefoy
ADEM
avatar
ADEM

Afficher infos

Messages : 383
Date d'inscription : 10/05/2015

Dossier
Statut Statut: ADEM 2° année Magizoologiste
Argent Argent: 5 705 gallions
Points Points: 2874

MessageSujet: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Lun 11 Mai 2015 - 0:08
Il était huit heures et mon réveil sonnait. Un bruit perçant et un peu énervant, que j'arrêtai d'une légère tape. Non, je n'aimais pas ce bruit. Un de ces jours, il faudrait penser à l'ensorceler pour en tirer un son plus mélodieux. Un jour. Je ne mis pas longtemps à sortir du lit, pressé d'aller manger. Mon estomac gargouillait et ne s'avéra satisfait que dix minutes plus tard, une fois copieusement rempli de jus de citrouille et de tartines. Alors, je pus réfléchir à la journée qui s'annonçait. La lumière chiche qui pénétrait chez moi depuis la fenêtre suffisait pour que je comprenne que le temps ne serait pas vraiment agréable. Je n'avais rien contre la pluie, mais dans ce pays il faisait plutôt froid et je n'étais pas vraiment à mon aise pour travailler... Tant pis.

Je ne perdis pas de temps et enfilai ma tenue de travail, remettant à neuf l'image des hippogriffes d'Espelette qui ornait mon t-shirt d'un coup de baguette. Une fois que le dessin eut repris tout son lustre et que les joueurs se soient remis à voler, j'enfilai mon manteau, mes bottes, et claquai la porte. Direction : Poudlard !

L'air matinal me saisit à l'instant même où j'avais mis le pied dehors et l'odeur d'iode dans l'air me fit aussitôt penser qu'il allait y avoir de l'orage. Au loin, j'entendais des Augureys qui chantaient, prévenant le monde de la tempête à venir. Eh bien, nous avions peut-être encore un peu de temps avant qu'elle soit là. Tout en marchant vers le château, je regardai le ciel avec un intérêt poussé. Le vent soufflait vers l'Est, attirant dans notre direction d'énormes nuages d'une couleur inquiétante. Si sombres qu'ils en semblaient noirs et dotés de reflets violine, ils me firent frissonner d'anticipation. Il ne faudrait pas être dehors trop longtemps... Une ou deux heures, tout au plus.

Je me hâtai d'entrer dans le parc, appréciant l'arrivée du printemps : le crissement de la terre régénérée sous mes pas, les bruissements des bêtes dans la forêt, l'odeur des bourgeons qui perçaient le sol, prêts à s'étendre vers le ciel... Le monde entier semblait tendre les bras, prêt à s'élever et à revenir à la vie après l'hiver. Et cela me plaisait. Je hâtai le pas, soudainement pressé d'arriver. De ma démarche élastique, j'avalai rapidement la distance qui me séparait de ma destination. J'avais remarqué que l'enclos aux deux crabes de feu destinés aux cours des septième années laissait à désirer et j'avais pensé qu'il serait plus sage de le réparer avant qu'il n'arrive une quelconque catastrophe.

Le problème, c'est que mon pressentiment était fondé : lorsque j'arrivai enfin sur place, les deux crabes avaient disparu. La barrière de bois du côté droit de leur enclos était défoncée, brûlée et réduite en milliers de petits morceaux qui jonchaient le sol. Il fallait retrouver les deux créatures, et vite. Sans quoi le parc de l'école ne ferait pas long feu... Littéralement.

C'est alors que des cris parvinrent à mes oreilles. Il y avait fort à parier qu'il s'agissait là des deux fugueurs... Alarmé, je m'élançai dans une course effrénée en direction des hurlements baguette en main. Ils n'étaient certainement pas très loin, mais il faudrait agir vite.

Avis aux amateurs:
 


  DIALOGUES : 00ccff


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 883
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: ADEM botanique 2° année
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5293

MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Lun 11 Mai 2015 - 13:44
Ce matin-là, je m'étais levée un peu plus tôt que nécessaire pour pouvoir prendre mon temps dans la grande salle. J'avais un cours sur la botanique avancée avec Neville à dix heures et j'avais envie d'être un peu tranquille avant de m'y rendre. Le sujet du jour serait les Snargaloufs, plante des plus étonnantes et dangereuses. C'est pourquoi j'avais emporté mes gants en peau de dragon. Hors de question de finir avec un doigt en moins parce que je n'aurais pas pris de précautions. Courageuse, mais pas téméraire ! Ou... Pas courageuse non plus, en fait.

Quand j'arrivai pour le petit déjeuner, il était huit heures tapante et j'avais deux heures de marge devant moi. Le rêve ! La plupart des élèves étaient en cours et les quelques traînards restants ne firent pas mine de s'intéresser à moi alors que je m'asseyais au bout de mon ancienne table. J'avais pris place à côté d'une minuscule Poufsouffle, qui devait probablement être en première ou deuxième année. Je la saluai aimablement et la gratifiai d'un sourire avant d'entamer mon repas. Lait. Jus de Citrouille. Tartines. Pancakes. Vingt minutes plus tard, j'étais repue et quittai la salle, non sans un petit geste amical envers ma camarade de table. Nous avions un peu bavardé en mangeant et je l'avais trouvée adorable. Ah, les enfants ! Ils étaient tellement mignons, innocents comme de petits poussins... Allez savoir pourquoi, ils m'attendrissaient facilement. Sauf les imbéciles ou les sales gosses, mais ça, c'est un autre sujet.

Vu que j'avais encore un peu plus d'une heure et demie devant moi, je décidai d'aller jeter un coup d'œil à mes plantations de la veille, histoire de voir si tout se passait bien. Avec les mandragores, on ne sait jamais. Je me dirigeai donc tranquillement vers la serre, lorsqu'une traînée sombre sur l'herbe attira mon attention. Je fronçai les sourcils en constatant que la piste remontait jusqu'à ma serre... Et me mis à courir. Par les bouclettes d'Helga, que se passait-il encore ici ?!?

Je ne mis pas longtemps à le savoir et tombai rapidement sur la pire catastrophe qu'il m'ait été donné de voir dans une plantation : une attaque d'origine inconnue avait calciné jusqu'à la racine plus de la moitié de mes mandragores. Les autres poussaient encore des cris étouffés par l'épaisse couche de terre qui les recouvrait... Qui avait bien pu faire une chose pareille ?!? J'essayai tant bien que mal de vérifier l'état des plans qui restaient, avant de poursuivre la traînée de cendres jusqu'à la serre voisine. Là, je tombai sur une vision d'horreur : deux énormes bestioles ressemblant vaguement à des tortues et munies de gemmes brillantes sur leur carapace étaient en train de dévorer toute la section "aconit".

Sans perdre un instant, je sortis ma baguette, prête à en découdre avec ces pilleurs sans scrupules. Les mandragores étaient déjà problématiques, mais l'aconit ? Nous en avions besoin pour préparer de la potion tue-loup, nom d'une chouette ! Ca ne poussait pas en un claquement de doigts, cette plante-là ! Neville en prenait tellement soin, comment ces animaux pouvaient-ils avoir l'audace de bousiller son travail ? N'écoutant que mon courage (ou mon énervement bien compréhensible), je lançai un sortilège sur le plus gros des deux mastodontes :

"Stupéfix !"

Mal m'en prit... Non seulement ma ridicule tentative ricocha sur la carapace du monstre, mais en plus, celui-ci s'avisa de ma présence... Et se retourna brusquement, me projetant des flammes en provenance directe de son postérieur. Je hurlai en lançant au dernier moment un protégo pour me protéger de l'attaque sournoise. Lorsque la bête cessa d'essayer de me tuer, je lui criai :

"Mais tu m'as pété dessus espèce de sale machin dégueulasse !"

Merlin seul savait ce que pouvait être ce truc affreux qui s'en prenait à mes plantations. Je levai de nouveau ma baguette, prête à tenter un nouveau sortilège, lorsque la deuxième chose se retourna à son tour pour tenter de me rôtir sur place. N'écoutant que mon courage, je fis volte-face et courus hors des serres en hurlant, tandis que les deux bestioles prenaient tranquillement le large par la porte de derrière.

Après tout, ce n'est pas pour rien que je n'étais pas allée à Gryffondor, moi.



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Mar 12 Mai 2015 - 11:51
Seth s'était réveillé comme il s'était endormi et comme il dormait depuis quelques nuits, en sueur et agité. A son grand soulagement, cela commençait à s'atténuer, il reprenait un rythme de sommeil à peu près décent mais cela ne l'avait pas empêché de se lever en retard ce jour-là. Il lança un « merde » en se levant difficilement, puis constata qu'aucun de ses camarades de chambres ne l'avait  fait émergé de son sommeil. Il n'en fut pas malheureux pour le moins du monde. Pour une fois, il se levait seul, sans aucun visage ingrat pour première image de la journée. Il se mit en tailleur sur son lit, la couette toujours apposé sur ses jambes. Il se massa la tête comme s'il était revenu d'une profonde migraine. Il rêvait souvent de ce serpent immense tapis dans le tunnel, cela semblait si réel …
Il passa finalement une main dans sa crinière pour dégager sa vue. Le temps n'était pas mauvais à en regarder par la fenêtre. Il s'habilla tranquillement, ne pressant aucun de ses gestes, il avait histoire de la magie en premier cours mais ne comptait pas y aller, il était déjà en retard et n'avait pas envie de débarquer dans une matière qu'il n'aimait pas sachant que les archives de sa famille étaient souvent contradictoire avec le contenu de ce cours. Alors quitte à arriver en retard dans un domaine qu'il n'aimait pas, autant faire quelque chose d'autre, il en avait besoin ces temps-ci.

Pantalon d'école, chemise blanche, cravate Serpentard, chaussure, baguette dans son fourreau sur sa hanche gauche puis lançant de nouveau un regard par la fenêtre, il opta finalement pour son pancho noir en tissu copte au lieu de sa veste et sa cape de sorcier. Il finit par attaché ses bandes de tissus noir en lin autour de ses poignées laissant dépasser un pan de chaque côté, comme à son habitude puis sortit. Il songeait à aller dans la salle de cours pour les créatures magiques ou de divination, peut-être que déchiffrer son rêve étrange pouvait lui donner quelques réponses, espérant comprendre également pourquoi cela avait été déclencher après sa rencontre avec Nocta Yaxley. Il croisa Ariana qui lui fit un clin d'oeil complice mais ne s'arrêta pas. Il appréciait de savoir qu'il y avait des personnes atypiques dans cette école.

A mi-chemin, vers les serres botaniques, il sentit une odeur de fumée dans l'air, ne pressentant pas un barbecue de bon matin par qui que ce soit de normalement constituer, surtout en vue du temps qui se préparer, il chercha l'odeur du nez. Deux choses au loin passèrent faisant ressortir leurs couleurs flamboyantes dans ce contraste peu clair de la journée.

- Qu'est-ce que …

Seth pressa le pas pour tenter de rattraper ces petites créatures aux reflets écarlates. S'approchant d'une serre botanique, il entendit quelqu'un jeter un sort, cracher une phrase qu'il ne comprit pas puis fut brusquement bousculé par une démente hurlant comme si on lui arrachait les yeux, le renversant au passage.

- Eh ! Tu peux pas regarder où tu …


Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase qu'une des deux créatures de flamme envoya une boule de feu dans sa direction. Prestement, il se releva et lança un protégo maladroit. La boule traversa son sort et le renvoya sur les roses.
Revenir en haut Aller en bas
Araekin V. Michaelis
Blaireau dans l'âme
avatar
Blaireau dans l'âme

Afficher infos

Messages : 317
Date d'inscription : 11/08/2014

Dossier
Statut Statut: 7e année, Attrapeur de Poufsouffle
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 3 058

MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Sam 16 Mai 2015 - 14:22
J'étais en train de travailler le livre de sort que m'avait offert madame Dubois, c'était celui qu'elle avait dédoubler à l'aide d'un sort de gemino, je l'avait moi-même ré-ensorceler pour augmenter sa solidité et donc sa duré de vie, le doublons étant toujours plus fragile et se détruisant plus rapidement que l'objet source c'était important de le garder le plus longtemps possible !
J'étais surtout occuper à décortiquer son sortilège de « timorem creature », à coté de moi, ma nouvelle plume de Lucifer, fraîchement arrivé et enchanté recopiait et codais dans mon propre grimoire le sortilège en question !
Relevant la tête je m'étirais en bâillant, je pense que j'en avais assez de travailler pour l'instant, j'irais bien faire un petit tour moi !

Me remettant convenablement en souriant, regardant un peu à gauche à droite, je claquais des doigts une fois de la main droite suivis rapidement d'un claquement de la main gauche, le premier ouvrit mes sacoches, le seconds fit retourner rapidement les livres dans ces dernières ainsi que la plume qui continuerait son travail de copieuse dans les sacoches bien sûr !

Me relevant, j'allais prendre ma cape, pas l'une de celle obligatoire de l'école, non, ma magnifique et élégante cape bleu indigo ainsi que mon bonnet, mine de rien il faisait froid dehors, puis je n'aimais pas avoir froid les oreilles !

Je sortis donc tout heureux, réfléchissant à ce que je pourrais bien aller faire, mais n'aimant pas rester sur place à attendre, surtout lorsque je réfléchissais, j'entamais la marche vers l'extérieur, sans réel but, réfléchissant à ce dernier !
Finalement, je perdais espoir de trouver quelque chose à faire, enfin, au pire cette petite balade m'aura toujours fait du bien ! Peut-être que je devrais aller essayer d'user de ce sortilège inventer par madame Lilith, cela pourrait-être une bien bonne idée ! Mais où ? … bon et bien les cachots pourquoi pas, personne ne viendra m'embêter, puis si l'ont voit la créature que le sort va appeler, ça donnera moins envie de jouer dans les cachots tiens ! Surtout qu'il y a des rumeurs là-bas, je ferais bien une ronde pour en savoir plus !

Alors donc que je retournais vers le château je passais non loin des serres, ça me faisait sourire en repassant à Elizabeth, charmante personne, une grande enfant néanmoins, enfin, ce n'était pas un mal pour autant, je souris légèrement mais mon expression s'agravi de nouveau lorsque j'ettendi un hurlement venant de là-bas, je ne réfléchis même pas et commençais à courir pour voir ce qu'il se passait, avec les plantes de la serre tout peut-être dangereux surtout si on fait l'idiot ! Si un élève était venue faire l'imbécile là-bas il aurait très bien put se faire attaquer par quelque chose !

En arrivant là-bas je vis un jeune élève, serpentard au vue de sa cravate et aussi Elizabeth, qu'est-ce qu'il pouvait bien se passer ?! Au vue de la tête d'Elizabeth il se passait une chose peu appréciable, avait-elle encore fait une gourde ?


-Qu'est-ce qui passe ici ? Elizabeth tu pourrais m'éclaircir sur le sujet ?

Malgré ma question, je voulais voir par moi-même et tendit la tête pour regarder dans la serre, je vis que tout avait été, ou presque brûlé, puis en regardant un peu plus je vis des crabes de feu ! Des crabes de feu ici ? Surement ceux de l'école c'étant échappé, ils n'avaient vraiment pas de chance ces deux là, surtout Elizabeth, la serre était dans un salle état ! Enfin, heureusement que j'étais là, bon ça fait vantard de penser ça, mais avec des crabes de feu sur l'île familiale, j'ai l'habitude dans voir et j'ai put facilement apprendre à les calmer et éviter aussi qu'il ne fasse le moindre dégât.

Ouvrant une de mes saccoches, je tendais le bras dedans, claquant des doigts pour en appeler un objet bien précis, je le sortis juste après, une paire de gants en peau de dragon, ceux que j'utilisais principalement pour … pour tout et n'importe quoi, en cuir d'Opaleil des Antipodes, un dragon magnifique de Nouvelles-Zélandes, enfin bon, les enfilant je regardais Elizabeth et le jeune Serpentard.


-Bien donc, toi * dis-je en désignant le Serpentard * Pourrais-tu me dire ton nom s'il te plait ? * Une fois ma réponse obtenus je reppris * Bien donc, j'aurais besoin de cage, mais pas de cage standard, il em faudrait des cages, de très grosses caches plaqué, celle adapté aux crabes de feu, de plus il faudrait aller prévenir le professeur ou peut-être Arnaud, l'ADEM en cours de soins aux créatures magiques que l'on a retrouver ces crabes de feu, si vous ne savez pas où trouver ce genre de cage commencer par aller voir l'un où l'autre, vous serez aiguillez, moi, je vais essayer de les garder dans cette serre le temps que l'on puisse les remettre en cages, s'il s'enfuit autre part où s'ils en détruisent une autre on ne sera pas mieux avancé !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud Malefoy
ADEM
avatar
ADEM

Afficher infos

Messages : 383
Date d'inscription : 10/05/2015

Dossier
Statut Statut: ADEM 2° année Magizoologiste
Argent Argent: 5 705 gallions
Points Points: 2874

MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Lun 18 Mai 2015 - 14:50
J'arrivai rapidement au niveau des serres, où un début d'attroupement signalait la présence des deux créatures. Lorsque j'arrivai sur place, il y avait également trois personnes qui assistaient au massacre des plantes de la serre numéro 2 : Araekin, le préfet de Poufsouffle que j'avais vu à quelques reprises en cours, un garçon de Serpentard aux longs cheveux noirs et avec un petit quelque chose d'exotique et une fille aux cheveux roux et courts, vêtue d'une tenue de travail pour botaniste. J'avais entendu parler d'elle... Elizabeth la Catastrophe. De toute évidence, elle portait bien son nom !

J'arrivais à l'instant où Araekin prenait les choses en main. Il s'était naturellement avancé pour prendre les choses en charge. Je savais qu'il s'y connaissait en crabes de feu, puisqu'il y en avait là où il vivait. Parfait. Sans perdre de temps, d'essayai de faire reculer les deux autres. Je n'avais pas le temps de m'arrêter sur ma timidité et me contentai d'expliquer rapidement :

"Je suis Arnaud, l'ADEM. Restez en arrière."

Je rejoignis alors Araekin et lui dis d'une voix tendue :

"Problème de cages. Va falloir en fabriquer de nouvelles."

J'étais bien placé pour savoir que les dernières dont nous disposions étaient présentement occupées par un voyage à l'étranger, dans le but de nous ramener toute une famille de nouveaux occupants. Mais, nous n'avions plus tellement le choix... Il fallait bien faire quelque chose ! Je courus donc à l'intérieur, à la recherche de quelque chose en métal... Et finis par tomber sur une armure. Bah... Ca devrait suffire. Je m'excuserai plus tard auprès du corps enseignant...

Je ramenai l'objet jusqu'à la serre en quelques minutes et lui jetai quelques sorts de métamorphose, façonnant peu à peu une cage à l'aide du métal obtenu. Les barreaux étaient bien minces, mais... En soupirant, je jetai un sortilège coupe-feu pour que cela fasse l'affaire et revins vers Araekin, lui montrant du doigt ma création. Il faudrait bien que ça fasse l'affaire.


  DIALOGUES : 00ccff


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 883
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: ADEM botanique 2° année
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5293

MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Lun 18 Mai 2015 - 15:09
Un Serpentard était arrivé, puis Ara et puis... Je ne comprenais plus rien à rien, par tous les gobelins de la moria ! Je passai une main désespérée sur mon visage, essayant de remettre les choses en place. Bon. D'abord, répondre à Ara et lui expliquer la situation. J'allais le faire lorsque soudain il passa à autre chose, m'ignorant totalement. Merci, vieux. J'apprécie.

J'allais protester vigoureusement lorsqu'un troisième larron se joignit à la farce. Je ne l'avais jamais vu ici, celui là ! Il nous fit prendre nos distances avec la scène, sans dire un mot. Malpoli ! Mais, en le voyant de si près, je songeai qu'il me disait quelque chose, en fin de compte. Mais où l'avais-je croisé ? Je me creusai la tête alors qu'il partait en courant vers le château, laissant Araekin batailler avec les bestioles.

Il fallait bien que je l'aide aussi, non ? C'était mon travail qui était en train de cramer sous mon nez, quand même ! Je détournai les yeux en gémissant, plaignant sincèrement mes pauvres plantes... A l'instant où le fameuse Arnaud revenait, je me souvins où je l'avais vu : c'était le voisin de Damien ! Celui juste-en dessous ! Quelle hallucinante coïncidence !

Il se mit à métamorphoser une armure en cage sous mes yeux ébahis. Remarquable. Il rejoignit alors Ara, vraisemblablement persuadé que le Poufsouffle avait un plan. Tant mieux pour vous, les gars. Mais là, l'aconit... Il fallait que je fasse quelque chose ! Que je sauve au moins quelques plans ! Je n'avais pas le choix, c'était ma responsabilité en tant qu'ADEM botaniste. Sans quoi l'autre fou aux chaudrons ne pourrait pas faire de potion tue-loup ce mois-ci... Et ce serait la catastrophe !

Alors que l'une des créatures lançait à nouveau une gerbe de flammes sur mes plans, je vis rouge. Incapable de laisser le massacre se perpétrer, je me lançai un sortilège de gèle-flamme et me mis à courir vers ma serre. Je zig-zaguai entre les affreuses bestioles et courus récupérer quelques plants que je protégeai de mon corps face à une nouvelle attaque enflammée. Je grimaçai sous la chaleur, mais mon sortilège tint bon et je pus ressortir de la serre trente secondes après y être entrée. Mais le soulagement d'en être sortie me fit perdre ma concentration et mon charme disparut au moment où l'un des crabes me prenait pour cible.

Et je pris feu.

Je courrai aussi loin que possible, abandonnai mes plants par terre et me mis à sauter comme une démente en essayant de m'éteindre avec un aguamenti. Lorsque j'y parvins enfin, j'étais épuisée et l'arrière de ma tignasse avait tristement brûlé. Je me laissai tomber dans l'herbe en criant :

"Enfermez-moi ces saloperies avant que je me fâche, les mecs ! Ca sera pas beau à voir !"

Parce que j'étais en colère. Seulement trois pieds d'aconit, ça faisait une dose de potion. Et ça, c'était très moche.



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Mar 19 Mai 2015 - 12:27
Il n'eut pas de réponse décente, probablement que la femme était trop concentré sur les notes de désespoir à lancer dans toute direction. Les cris se turent rapidement. Il se releva, constata avec soulagement que son poncho n'avait rien, s'épousseta en vitesse et s'écarta lentement du champ de vision des tortues.
Deux autres personnes firent également leurs apparitions. Il n'avait jamais vu aucune des trois personnes auparavant, elles avaient toutes l'air d'appartenir à des classes supérieur, Seth ne chercha pas d'autres explications du fait qu'il ne les avait jamais rencontré auparavant, il s'en fichait et la situation ne méritait pas des réflexions futiles aussi longues. Ils avaient un petit problème sur les bras.
Aussitôt la personne à la crinière blanche arrivée qu'elle se mit à clamer ses ordres en commençant pas parler à la jeune femme puis par quémander son identité. Finalement, sortir de l'ombre n'avait pas que des avantages, tout type de personne se présentait sous ses yeux. Sur quelle autorité se basait-il pour exiger quoique ce soit de lui ? Le jeune Serpentard plongea son regard dans le sien lorsqu'il lui posa sa question, maintenant une note de silence pour montrer à cette personne qu'il n'était pas du genre habituel à se plier aux exigences d'autrui. Mais ce petit temps de silence lui permit de comprendre qu'il était en présence d'élève plus âgé, plus puissant. Alors il lâcha sèchement :

- Seth Ektranakht.

Puis tout s'enchaîna. L'arnaud qui se présenta s'activa aussitôt et transforma une armure en cage. L'Elizabeth en question se jeta un sort puis s'élança vers la serre une seconde fois. Le chef de cette mission se mit à l'entrée de la serre pour probablement empêcher toute évasion de l'ennemi. Chacun s'était attelé à une tâche précise, s'adaptant avec brio à la situation. Seth dans le recul grimaça. Il se sentait non seulement inutile et impuissant. Que pouvait-il faire ? Il agissait déjà tous dans le besoin de la situation et ne savait pas trop quoi faire pour aider, pour ne pas paraître faible, surtout que sa baguette était d'un handicap certain. Une démonstration de sa faiblesse...
Une idée lui vint. D'un pas décidé, il prit un côté accessible et commença à grimper la serre jusqu'à se retrouver sur son toit. il ressortit sa baguette et pointa un pan de verre qui composait le toit assez loin de lui pour ne pas se mettre en danger et prononça :

Pourvu que ça marche ...


- Bombarda Minima.

Il avait déjà vu ce sort grâce à son père, il était conscient que l'on ne l'enseignait pas avant .. Il n'en savait rien à dire mais c'était la seule idée qui lui vint à l'esprit. Sachant la déficience de sa baguette, il supposait que l'impact serait assez faible pour ne pas détruire tout le toit.
Sa supposition s'avéra exacte. S'approchant délicatement du trou, il passa sa tête et un bras pour regarder s'il y avait quelque chose à sauver de la serre. En effet, quelques plantes avaient survécu mais peu, le reste avait sombré dans les flammes. Alors pendant que les autres occupaient les tortues, il lança :

- Wingadium Leviosa !

Délicatement, une par une, il fit lévité les pots de plantes pour les déposer hors de la serre. Il fut satisfait et se releva donc, s'appretant à descendre du toit. Il fit un pas et entendit un petit bruit.
Sans analysé quoique ce soit, il comprit ce qui allait se passer. Il ne souffla qu'un :

- Et merde ...

Blazé.
Et tomba sous le toit qui se brisa dans la serre.
Revenir en haut Aller en bas
Araekin V. Michaelis
Blaireau dans l'âme
avatar
Blaireau dans l'âme

Afficher infos

Messages : 317
Date d'inscription : 11/08/2014

Dossier
Statut Statut: 7e année, Attrapeur de Poufsouffle
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 3 058

MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Sam 23 Mai 2015 - 18:40
Alors que je réfléchissais à un plan bien adéquat et attendant les cages que j'avais demandé, Arn,aud, l'ADEM des cours de soins aux créatures magiques apparus, pile quand il faut !

"Je suis Arnaud, l'ADEM. Restez en arrière."

Je lui souris et souris aussi aux autres derrière, finalement, ils n'auraient pas à faire grand-chose, j'espère juste que les plants de la serre sont encore utilisable pour leur majorité, ce serait horrible sinon, dedans il y avait des plans d'aconit et je n'étais pas sans ignoré le cas Eileen, pauvre Eileen, elle devrait être enfermé comme une bête dans les cachots la nuit sans cette potion … en fait c'est exactement ce qu'il se passe, sauf qu'elle est consciente d'elle même et aussi que cela la fatigue pendant des semaines … en fait je me demande réellement si cela est utile … bref passons.

"Problème de cages. Va falloir en fabriquer de nouvelles."

Problème de cages ?! On était vraiment mal partis ainsi … je vis Arnaud partir alors, je savais que je pouvais lui faire confiance, ADEM en créature magique, il ne pouvait pas ignoré comment s'occuper de crabe de feu et donc il avait forcément tout comme moi une idée !
Finalement il revint avec une armure qu'il transforma en cage, le résultat était plutôt passable, il avait jeté dessus un sortilège, sûrement un sortilège de coupe-feu, je regardais un temps la cage, oui elle pourrait sûrement contenir le ou les crabes de feu !

Puis d'un coup, Elizabeth fonça dans la serre, mais elle était folle ?! Elle prit des gerbes de feu sans bronché, elle avait au moins utilisé un sortilège, elle voulait sauver … des aconits ! Bonne idée, mais son sortilège sembla ne plus faire effet et alors qu'elle prenait feu je claquais des doigts dans sa direction d'une main puis une nouvelle fois de l'autre, la première fois, relancer un sortilège de gèle-flamme afin de ne pas la brûlé ni trop abîmé les plants, même si je n'avais pas prévue que son sortilège prenne fin ! Le second, c'était pour faire revenir les plants hors de la serres, par lévitation.


"Enfermez-moi ces saloperies avant que je me fâche, les mecs ! Ca sera pas beau à voir !"

Je poussais un long soupir alors que je ne voyais plus le serpentard, mais où était-il ? Il était sûrement partit, bon tant pis ! Je regardais de nouveau, prenant ma baguette et me jetant aussi un sort de gèle-flamme et entrant dans la serre, maintenant, il fallait trouver le ou les crabes de feu …
Mon attention fut alors attiré par un craquement au plafond et des plants qui volait vers lui, à peine eus-je levé la tête que je vis Seth tomber du plafons, ce dernier brisé et cèdant sous ses pieds, je claquais instinctivement des doigts, jetant un « aresto momentum » sur tout ce qui ne touchais pas le sol, soit les morceaux de verre et Seth suivis de mouvements de baguette divers, je lançais un « reparo » muet sur le plafond lui redonnant sa vraie forme et un sortilège éjectant de la serre Seth le faisant néanmoins atterir en douceur, soudain je tournais la tête vers un crabes de feu qui m'avait cibler et m'envoya une gerbe de flamme !
Je souris alors, c'est vrai que ce sortilège était utile, se doucher aussi littéralement dans les flammes, puis il faisait bon d'un coup, néanmoins je ne pouvais pas m'attarder à cela et lançais donc un « stupéfix » muet la encore sur le crabe, la gerbe de feu cessa et lui jetant un nouveau sort il lévita jusque dans la cage qui se referma ensuite.

Mes cheveux eux, était devenus bleu-clair, ça c'était la situation, avec Elizabeth et ce Seth qui avait décider de rendre la tache plus ardus pour sauver des plants … qu'ils veuillent se rendre utile, sauver des plants soit … mais là ils ont risqué leur vie pour ça ! Ce n'était pas du courage, l'école pouvait très bien en racheter, c'était stupide et risqué ! Et surtout l'acte de Seth, heureusement que je l'avais fait sortir !
Bon maintenant néanmoins il ne restait plus grand-chose à faire donc … je levais ma baguette au ciel avant de dire :


-Protego totalum ! * je regardais mainteant Arnaud, seul avec moi dans la serre * Voilà, plus besoin de surveiller si un crabe sort, plus rien ne peux entrer et sortir de la serre, ça évitera à certaine personne de nous déranger …

Je soupirais, puis je regardais de nouveau Arnaud.

-Dis moi, combien de crabe ce sont enfuis ? J'en ai déjà capturé un !

Regardant la serre autour de moi je retendis ma baguette lançant un « Aguamenti » ça ne ferait aucun mal ça, les crabes de feu sont des êtres tropicaux qui aime l'eau et éteindre les flammes, ça ne pourrait faire que du bien à la serre et permettre de distinguer les attaques des crabes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnaud Malefoy
ADEM
avatar
ADEM

Afficher infos

Messages : 383
Date d'inscription : 10/05/2015

Dossier
Statut Statut: ADEM 2° année Magizoologiste
Argent Argent: 5 705 gallions
Points Points: 2874

MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Sam 23 Mai 2015 - 23:09
Heureusement pour la vie est inconscients ici présents, Araekin semblait avoir des réflexes remarquables. Alors que la rouquine survoltée criait de toute la force de ses poumons -comment une créature aussi minuscule pouvait-elle hurler si fort ?- au sujet des crabes, le préfet des jaunes avait sauvé le jeune Serpentard d'une chute violente. Pourtant, il n'avait pas utilisé la magie classique. Je l'avais bien vu. Il avait claqué des doigts.

Bizarre. Un doute s'insinua rapidement dans mon esprit : j'étais très bien placé pour m'y connaître en créatures magiques et en Êtres... Et ce que j'avais vu là n'avait rien d'humain. Même si la capture du premier crabe s'était révélée plus conventionnelle, j'étais suspicieux. Mais ce n'était pas le moment de me poser des questions sur le préfet et je secouai la tête pour évacuer la question.

Je m'étais lancé un sortilège de gèle-flammes, heureusement bien plus réussi que celui de ma collègue rousse, puis pénétrai dans la serre. Je constatai au passage le changement de teinte des cheveux de mon "assistant" du moment. Original. Ce dernier ensorcela la serre pour éviter toute stupidité supplémentaire de la part des deux autres, puis s'adressa à moi :

Voilà, plus besoin de surveiller si un crabe sort, plus rien ne peux entrer et sortir de la serre, ça évitera à certaine personne de nous déranger …

Ca, c'était certain. Il me regardait toujours en ajoutant :

-Dis moi, combien de crabe ce sont enfuis ? J'en ai déjà capturé un !

Je n'étais pas obligé de parler pour me faire comprendre, là, alors je me contentai de lever deux doigts en direction du jeune homme. Il était suffisamment futé pour comprendre. J'avançai dans la serre, prudemment, à la recherche de la deuxième créature. Un roulement de tonnerre au loin et l'odeur d'iode ambiante m'inquiétaient. Mes poils se hérissaient sur mes bras, signe d'une tempête imminente. Peut-être avais-je mal estimé le temps dont nous disposions...

De toute évidence, le deuxième animal avait fui. Il ne se trouvait plus dans cette serre... J'étais en train d'examiner les lieux lorsque je remarquai une légère traînée cendreuse, près du fond. Il avait fait fondre le verre pendant que nous bataillions avec son compagnon et s'était échappé par là... Je montrai l'endroit à Araekin d'un signe du doigt, lorsque tout à coup...


  DIALOGUES : 00ccff


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 883
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: ADEM botanique 2° année
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5293

MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Lun 25 Mai 2015 - 23:33
Bon. Récapitulons, les cocos. J'avais sauvé mes aconits autant que je le pouvais, j'avais aussi fait de mon mieux pour les mandragores... Ben, j'étais inutile, maintenant. Non ? Je me grattai la tête avec perplexité en regardant mes trois pauvres plants de tue-loup. Bon, bon, bon.

Prenons les choses dans l'ordre : d'abord, amener les trois survivants à l'abri, puis ensuite j'aviserais. Décidée, je me levai d'un bond et courus déposer les plantes dans le bureau de Neville. Je leur jetai un sortilège pour qu'elles se conservent correctement jusqu'à ce que je revienne pour les replanter, puis repartis en trombe dans l'autre sens. Les choses n'avaient probablement pas encore été capturées et je ne pouvais pas les laisser s'en prendre à mes serres !

Je courrais partout comme une dératée, rapidement essoufflée. Par Merlin je ne faisais pas assez d'exercice ! Lorsque je revins à mon point de départ, j'étais essoufflée, mon cœur battait tellement fort que je l'entendais et j'avais l'impression qu'il faisait 40 degrés. Bravo, belle performance. Il faudrait vraiment que j'me mette au sport !

Les deux "professionnels du crabe"... Heu, attendez... Les appeler comme ça ça me donnait envie de rire. Je les imaginais mal dans une poissonnerie en train de crier "il est bon mon crabe, il est frais !"... Alors, disons plutôt les deux "sauveurs des serres", étaient justement à l'intérieur de l'une d'elle, en train de batailler. Que faisaient-ils ? aucune idée. Mais l'une des créatures était enfermée dans la cage. C'était déjà un bon point.

Je me remis à courir -je finirais par avoir une crampe là...- et me rendis à vitesse grand V à la serre voisine. Pas de trace du crabe... Puis à la suivante... Et là, catastrophe : il se trouvait devant la porte entrouverte. Je criai de toutes mes forces :

"Les garçooons ! Le deuxième est lààà !"



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   Mer 27 Mai 2015 - 17:25
S'attendant à un choc plutôt violent teinté de coupure disséminé de parts et d'autres de son corps, il fut suspendu en l'air. Il n'y avait eu aucun son émanant du l'élève à la crinière blanche, non attendez, à la crinière bleu clair ? En plus d'avoir un niveau bien supérieur à la moyenne des élèves de cette école, d'avoir des capacités un peu hors du commun, il changeait de couleur de cheveux ? Etrange, cette personne méritait toute l'attention de Seth, qui sait sur quel genre d'énergumène il était tombé ? Probablement du genre intéressant.
Encore soutenu dans l'air, Seth observait ce bref échange échange de regard avant d'être envoyé en dehors de la serre, suivit d'une remarque désobligeante de la part de l'élève à la crinière changeante. Lui qui avait toujours su être maître de soi sentait à présent une boule de colère se former dans son ventre, l'envie d'égorger cet élève par la même occasion tomba à pic également. Que faire dans ces conditions là ? Etouffer un grognement et attendre patiemment qu'un beau jour s'ouvre à la vengeance.
Seth se releva, voyant que les deux autres élèves étaient devenus totalement maître de la situation. Un crabe de capturé, plafond réparé, il ne lui restait plus qu'à aller chercher les plantes pour les mettre en lieu sur. S'approchant de loin des plantes, il reconnut les aconits tue loups. Il se rappelait également des cours donner par ce cher Neneville Londubat à propos de cette plante ainsi que des cours de défense contre les forces du mal à propos de la mise en pratique de cette plante. Ce qu'il ne comprit pas, lorsqu'une violente odeur de cochon grillé se logea dans ses narines suivit par la démente qui l'avait bousculé au début, c'est que cette dernière s'était précipitée encore une fois comme une dératée pour aller sauver les plantes.  Au final, pour faire le bilan actuel de la situation, une serre d'aconit était en feu, trois élèves assez âgés, probablement de dernière année, s'étaient pointés illico presto pour sauver ce qui restait à sauver de cette serre. Seth s'était gentiment posé la question si tant d'effort était le fruit du hasard .. la tournure des évènements prenait des suppositions intéressantes aux yeux de Seth. Il devait en savoir d'avantage quand un nouveau cri vint les prévenir tous de la position du deuxième crabe.
Cette fois, il n'agirait pas de façon insensé, s'il voulait tiré le meilleur partie de la situation, il allait devoir agir autrement, et ce par commencer par arrêté temporairement de toisé l'homme à la crinière changeante de regard noir pourtant légitime.
C'était vers ce dernier qu'il se dirigeait, prenant une mine désolé pour l'action qu'il venait de commettre, il prit les traits d'un élève normal et dénué d'intérêt, quelqu'un de banal quoi, quelqu'un qui ne s'intéresse à rien de beau qu'aux filles ou transférer son taux de Q.I. en taux de muscle, ou autre activité débile. Mais je m'égare. Seth avait prit des traits normaux et s'était fait assez crédible pour n'éveiller aucun soupçons quant à ses intentions et dit :


- Alors ... Est-ce que je peux aider ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)   
Revenir en haut Aller en bas
 
Le printemps revient, et il pète le feu... (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Kirk Mueller quitterait le CH au printemps .. !
» Le printemps du cinéma
» Matin de printemps...
» Ménage de printemps 2011
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Extérieur-