AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Dans la période de Septembre à fin Novembre 2015 ! Bonne rentrée !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Par un beau soleil de printemps [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Par un beau soleil de printemps [libre]   Dim 10 Mai 2015 - 13:05
Sacha de baladait paisiblement dans les couloirs. Il avait besoin de ce vider la tête de tout ce qu'il se passait autour de lui en ce moment. Il avait l'impression que toutes les conneries possible inimaginable faisable il les faisait. Il ne maîtrisait plus du tout ces doubles personnalités. Elles passaient leur journées à ce disputer à l'intérieur de sa tête. Ce qui rendait sacha à fleure de peau et particulièrement sur les nerfs.

Dehors le soleil brillait de mille éclats. C'était un temps à aller se prélasser au bord du lac. Mais Sacha n'aimait pas trop ce genre de chose. Non restait immobile à ne rien faire, ce n'était pas vraiment on genre. Il avait besoin de ce détendre. Mais ne trouvait pas de manière. Puis soudain comme un éclaire de génie lui vient . il venait de trouver au fond de lui comment passer une fin de bonne journée. Mais il devait attendre patiemment pendant quelques instants. il s'adossa alors à une mur. Et pausé sa tête contre celui-ci.

-Tu es sérieux tu veux vraiment faire ça maintenant ? c'est encore une idées à Alexendre ça !
- Non ce n'est pas la mienne c'est la sienne !
- Tu vas pas me dire qu'il a trois personnalités maintenant !
- Ça émane forcément d'un de nous deux !

Sacha porta sa main à sa tempe pour les faire taire. Il était concentré à regarder toutes les personnes qui passaient. On aurait dit qu'il chasser une proie. Mais il se contenter de regarder la foule passer devant lui.

Il se perdit de nouveau dans ces pensées. Il se remémoré les dernière scène. Les vacances de cet hivers avec la mort de son frère. Le meilleur ami de son père qu'il lui annonce. La rage dans laquelle il tombe. Il essaie de la canaliser. Mais il a énormément de mal. Il sait qu'il doit être patient et passer à autre chose. Mais tout lui rappel son frère et particulièrement cette école. Son frère qui était à serdaigle. Il n'avait pas assez de tripe de haine dans son corps pour être à serpentard. Mais lui Sacha avait rattrapé cet affront. Il était arrivé dans cette maison. Mais voilà des plus jeune que lui semblait lui manquait un peut trop de respect ce qui rendait se capacité de canalisation faible.

Il ferma les yeux et les réouvrit il recommença à dévisager les gens. Que faisait il ? Il chassait ? Il cherchait quelqu'un ? Ou cherchait il une réponse parmi tous les yeux des élèves. Comme une éclaire.
Revenir en haut Aller en bas
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Ven 15 Mai 2015 - 9:20
C'était une belle journée qui s'annonçait du moins, météorologiquement parlant. Vous savez, ce genre de journée avec un grand soleil qui brille, sans aucun nuages, avec une ciel bleu uniforme, sans aucune imperfection. Le genre de temps que Nocta Severna Yaxley craignait pour sa peau. Le genre de temps qu'elle n'aimait pas. En effet, la petite Serpentard préférait la pluie ou la neige, oui la neige fraîche qui tombe en hiver, ça elle aimait bien. Ou à la limite, du soleil mais entrecoupés de petits nuages, avec un peu de vent. Pas quelque chose de trop chaud, Nocta détestait avoir chaud. C'est pourquoi la jeune fille décida u'elle ne sortirait pas aujourd'hui. Elle ne voulait pas croiser une armée de Gryffondor surexcités à l'idée de courir dans les jardins autour de Poudlard, ou encore près du Lac. Non, elle ne sortirait pas, c'était bien plus simple comme cela. Et puis, ça tombait bien aussi car elle avait quelques recherches à faire en ce qui concernait la guerre contre le Seigneur des Ténèbres, des recherches historiques intéressantes sur sa famille proche et éloignée. Elle sourit de plaisir à l'idée de trouver encore quelques petites anecdotes passionantes dont elle pourrait parler à son oncle. Nocta se leva donc du fauteuil de la salle commune dans lequel elle se trouvait et descendit dans son dortoir. Elle laissa Malus somnoler sur la barre qui soutenait le rideau de son lit à baldaquin et fourra dans sa besace de cuir noire quelques parchemins, sa plume et un encrier. Elle prit aussi une poignée de confiseries qu'elle avait acheté la dernière fois qu'elle était rentrée chez elle et sortit de sa chambre. Elle remonta les escaliers jusqu'à la salle commune de sa maison puis jusqu'à un couloir qui rejoignait le hall. Elle traversa ce dernier et s'engouffra de nouveau dans un couloir particulièrement bondé. Les Gryffondors devaient certainement descendre de leur tour pour se rendre dehors par un si beau temps. Elle poursuivit sa marche la tête haute, toisant les Gryffondors de première année qu'elle reconnaissait. Elle croisa un Poufsouffle et lui fit un sourire mesquin: celui-ci avait subi l'une de ses farces lors de leur dernier cours de potion. En effet, son breuvage parfaitement réalisé s'était retrouvé à exploser pour une toute petite herbe que la jeune peste avait réussi à glisser dedans. Le jeune garçon en question lui décocha un regard noir avant de baisser la tête, Nocta ne le quitta pas des yeux. Au moins, avec la méchante réputation qu'elle s'était forgée, elle savait que peu de premières années viendraient l'embêter et c'était tant mieux comme ça. Elle bifurqua sur la gauche pour suivre le couloir et aperçut le préfet de sa maison adossé à un des murs extérieurs, qui semblaient dévisager les gens avec grand intérêt. Nocta eut un instant d'hésitation, devait elle lui dire bonjour? Evidemment, il s'était présenté à lui et les deux Serpentards s'étaient rencontrés la semaine passée dans la salle commune, il était donc naturel et poli que la jeune Yaxley le salue. Elle passa à côté de lui et lui accorda un signe de tête suivi d'un:

"Bonjour Sacha!"

Et elle poursuivit sa route de son pas fier, ne se doutant pas qu'elle parlerait plus longuement avec le Sacha en question.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Ven 15 Mai 2015 - 14:51
Sacha les yeux perdus dans la foule ne vi par la belle serpentard de première année arrivées. L'armée de Gryffondor qui rodait dans les couloirs l'en avait empêché. Il ne pus s’empêcher de sourire lorsqu'il l'aperçu.

- Qu'est ce que tu fous dit Alexandre
- Lâche moi lui répondit Sacha

Sacha comme à son habitude porta sa main à la tempe. C'est à ce moment là que la jeune Serpentard le salua d'un simple "Bonjour". Elle reprit sa route par la suite comme si rien n'était. Il ne sus pas pourquoi mais il là rattrapa et lui agrippa le bras le plus délicatement possible. Avant de lui dire :

- Excuse moi Nocta, j'ai oublié de te dire bonjour. J'espère que tu vas bien.

Il plongea son propre regard dans celui de la jeune fille avant de dire :

- Je suis désolé pour l'autre fois je ne me suis pas montré sous mon plus beau jour. J'étais un peut énervé et j'ai réagit connement excuse moi. J'espère ne pas t avoir fait peur.

Sa voix était calme, douce et pausé. Complètement l'inverse de leur dernière rencontre. Il était habillé impeccablement d'une chemisette noir avec la cravate de Serpentard et un simple jean bleu. Il n'avait pas jugé bon de mettre sa tenu de sorcier. Il regarda la jeune fille et lui dit d'un air plus qu'hésitant et gène :

- Une bière au beurre te dirait elle aux trois balaie.

Puis se rendant compte de sa conneries se rattrapa :

- Oup's, je suis désolé c'est vrai que tu es en première année. Je ne vois tellement pas une enfant en toi que j'en ai oublié ton âge. Une balade ou bavarder ici te plairait il ?

Sacha se rendit compte qu'il n'avait toujours pas lâcher le bras de la jeune fille. Il la regarder minutieusement comme s'il cherchait quelque chose. Mais quoi ? Personne ne le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Ven 15 Mai 2015 - 15:30
Avec le temps, Seth appréciait de moins en moins la tenue réglementaire de l'école. Surtout que depuis sa rencontre avec Ariana, où sa chemise fut déchiré par une acromentule, sa rencontre avec les tortues de feu qui avait brûlé son autre chemise, il fut forcé de faire un choix sur sa tenue vestimentaire. N'ayant pas d'autre chemise, il opta pour la brûlée recouvert de son poncho kopte noir, au moins cela ne se verrait pas. Il se faisait évidemment remarqué en déambulant dans les couloirs, cours ou autres lieux de Poudlard pour ne pas porter la veste ni la cape de sorcier mais il s'en fichait bien que cela lui ait valu quelques remarques par ses professeurs pour son attitude et son laisser aller. Il s'en fichait royalement, le tissu de son poncho était très pratique, il était fait pour les grosses chaleurs d'Afrique mais le protéger du froid du nord de l’hémisphère. Et puisque le printemps montrait le bout de son nez, il trouvait sa tenue beaucoup plus adaptée, de plus qu'il se sentait plus libre dans ses mouvements.
Ses pas résonnaient à l'oreille des personnes environnantes comme une maladie dont ils ne devaient pas s'approcher, son regard et probablement son aura décourageait ceux qu'il croisait à se mettre sur le travers de son chemin excepté ses aînés qui n'allaient bien évidemment pas se laisser faire par un jeune troisième année. Il s'arrêta.
Portant la main à son fourreau sur le côté gauche de sa hanche, il se demandait ce qui n'allait pas avec sa baguette. Enfin si, son père l'avait prévenu qu'elle était moins puissante mais bon sang, comment son père avait-il pu s'en tirer toutes ces années avec une baguette défaillante ? Il devait tirer ça au clair avant que cela ne lui porte préjudice.
Il reprit la marche. Il était sortit des cours, avait mangé son repas dans la grande salle, était remonté dans le château, marchant inutilement dans les couloirs, réfléchissant à son problème de baguette, une fenêtre au loin devant lui accordant à la lumière éclatante de la journée de se poser sur les dalles froides du château pour procurer un peu de chaleur.
Il arrivait au tournant, n'avait pas encore tournée que la jeune Nocta Yaxley franchit le tournant se trouvant devant lui. Il ne dit rien, il la regarda dans les yeux. Il ne se rappelait que trop bien ce qu'il ressentit lorsqu'il posa ses lèvres sur sa main ainsi que de son rêve étrange qui succéda sa rencontre. De plus, elle se retourna, bras légèrement levé, probablement quelqu'un venait de agripper. Seth sentit ses nerfs monter. Qui osait posé la main sur elle ? Il ne savait pas ce qu'elle représentait pour lui mais comprenait qu'elle était suffisamment importante pour laisser quiconque venir quémander quoique ce soit d'elle. Puis il reconnut la voix du préfet de Serpentard. Il grimaça.
A la première phrase de Sacha il pensa :

C'est minable …

A la seconde :

Je vais l'buter …

A la troisième :

De quoi ?!!!

C'était quoi le délire ? Il l'invitait à prendre un verre ? Sérieusement ?

À la quatrième :

Mais c'est dégueulasse, c'est une honte, quel looser …

Comment un sixième année pouvait aller draguer une fille de première ? La pédophilie n'était donc pas proscrite à Poudlard ? Il frissonna de dégoût en se disant que non seulement Sacha n'était pas haut dans son estime mais qu'il venait de tomber dans le fin fond infini du puits de son estime pour lui.
Il sentait la colère bouillonner en lui comme si l'on laisser une casserole d'eau chaude trop longtemps sur le feu. À la fin de sa quatrième phrase, Seth décida qu'elle était la dernière pour le moment et décida de faire un pas de plus, franchissant à son tour le coin du couloir afin d'être à la vue de ce cher préfet qui apparemment n'avait pas de succès avec les filles de son âge, donc devait tenter le tout pour le tout, les filles de onze ans.
Il le toisa d'un regard qui se voulait très, très compréhensif.

- Je pense Sacha que tu devrais t'aviser de ne pas être trop tactile avec les filles qui ne te corresponde pas.

Il soutenait le regard du préfet tout en disant :

- Salut Nocta. Je crois que je vais vous accompagner pour cette petite balade.

À présent, il n'avait aucune mais aucune confiance dans la fiabilité du préfet de Serpentard. De plus,  vu la façon que celui-ci avait de lui faire de l’œil, Seth n'allait absolument pas la laisser avec ce dément.
Revenir en haut Aller en bas
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Sam 16 Mai 2015 - 2:32

Alors... oui, il faudrait qu'elle retrouve le livre sur les grandes familles de Grande-Bretagne, elle y trouverait certainement des informations intéressantes sur les différentes allégeances durant la guerre et sur les...Elle se retint de pousser un cri, plongée dans es pensées elle n'avait pas entendu que quelqu'un la suivait apparemment et venait de la saisir par le bras. Elle eut un frisson. Elle détestait le contact physique auquel elle ne s'attendait pas. Elle n'était pas du genre à péter un câble dès qu'on la touchait, mais elle avait du mal quand la personne n'était pas en face d'elle. Cependant elle se retourna avant d'envoyer une gifle dans la tête de celle ou celui qui l'avait ainsi retenue. Et elle fit bien car il s'agissait du préfet en personne qu'elle venait de saluer, il valait donc mieux ne pas réagir trop violemment surtout qu'elle ne savait plus trop comment voir Sacha. Il plongea ses yeux violets dans les yeux bleus de la fillette. Nocta ne savait pas trop comment le prendre et ce n'était pas la première fois qu'elle voyait le préfet la regarder de cette façon, comme s'il cherchait quelque chose dans les prunelles de la première année.

"Excuse moi Nocta, j'ai oublié de te dire bonjour. J'espère que tu vas bien. Je suis désolé pour l'autre fois je ne me suis pas montré sous mon plus beau jour. J'étais un peut énervé et j'ai réagit connement excuse moi. J'espère ne pas t avoir fait peur."

La jeune Serpentard tenta un sourire: en effet, il avait tellement pété un câble qu'il avait quasiment vidé la salle commune, mais en même temps il l'avait défendu... Il ne l'avait pas effrayé, il en fallait plus pour effrayé Nocta, mais du coup elle avait énormément de mal à cerner le préfet. Quelle était sa vraie nature, son véritable visage? Le type violent qui avait explosé dans la salle commune ou celui qui était habillé impeccablement devant elle et lui parlait calmement? Et puis, comment le savoir?

"Une bière au beurre te dirait elle aux trois balaie."

Ah ah. Si seulement! Nocta aurait bien aimé sortir mais c'était inenvisageable pour les premières années, ce qui semblait d'ailleurs assez logique pour des gamins de onze à douze ans... Mais le jeune homme se rattrapa rapidement, même s'il n'avait toujours pas lâché son bras:

"Oup's, je suis désolé c'est vrai que tu es en première année. Je ne vois tellement pas une enfant en toi que j'en ai oublié ton âge. Une balade ou bavarder ici te plairait il ?"

Bon. Il fallait donc oublier la bibliothèque. Soit. Nocta était assez douée pour passer ses soirées à faire autre chose que ses devoirs dans la plupart de ses matières, elle pourrait faire ses recherches plus tard, rien de bien alarmant. Et puis mine de rien elle ne se voyait pas refuser quelque chose à un sixième année, le préfet qui plus est. Elle allait donc acquiescer lorsqu'un troisième luron fit son entrée. Le dénommé Seth -elle avait fini par apprendre son nom- apparut au tournant du couloir et jeta un regard étrangement mauvais au préfet de leur maison. Bon, en en même temps si leur dernière rencontre était celle ou Sacha avait envoyé valdingué Seth, il paraissait normal que ce soit pas le grand amour entre eux... Quoique Nocta avait été envoyé quasiment dans un feu par le Seth en question et qu'elle le vivait plutôt bien... elle n'avait d'ailleurs toujours pas éclairci le mystère du champ électrique lors du dernier contact avec le troisième année, ni de la façon dont sa parole attirait l'oreille de la première année.

"Je pense Sacha que tu devrais t'aviser de ne pas être trop tactile avec les filles qui ne te corresponde pas."

Nocta resta bouche bée. Elle s'était attendue à tout sauf à ça. En même temps, les propositions du préfet, dans sa tête prenaient maintenant une autre tournure. Malgré sa grande intelligence, Nocta était une gamine de onze ans, elle n'avait peut-être pas compris quelques sous-entendus ou ne s'était pas rendue compte qu'il s'agissait d'une drague... Voilà qui était à voir d'un autre oeil, même si la jeune fille restait persuadée que Sacha avait autre chose à lui demander.

"Salut Nocta. Je crois que je vais vous accompagner pour cette petite balade."

Ce n'était pas une demande en fait, plutôt une affirmation ou une déclaration. Nocta n'avait donc pas à donner un consentement quelconque et puis de toutes façons, ce n'était pas elle de l faire mais à Sacha.

"Salut Seth! Eh bien, je crois qu'on peut faire comme ça, merci..."

Elle jeta à Sacha un regard interrogateur, puis elle tira un peu sur son bras en espérant que le grand préfet la libère enfin. Elle avait gardé en tête le compliment comme quoi Sacha ne la voyait pas comme une petite fille, même si dans un certain sens, cela pouvait prêter à confusion.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Sam 16 Mai 2015 - 14:52
Sacha regarda Nocta. Il remarqua enfin qu il lui tenait encore le bras et que cela semblait déranger la jeune serpentard. Il dit alors :
- ho excuse moi je ne voulais pas être aussi entre prenant. Je ne voulais pas te mettre en difficulté.

Il continuait a regarder la jeune fille, jusqu a ce qu une voix un peut trop familière a son goût lui reproche son invitation. Il voulait découvrir la jeune femme. Enfin la jeune fille. Seth s'embressait de le lui faire des reproche. Sacha commença donc par s adresse au jeune serpentard.
- bonjour Seth, a ce que je vois la politesse n est pas ton fort. J espère que tu as passe une bonne journée.

Detournant le regard il alla de nouveau plonger son regard violet dans ceux de la jeune fille avant de lui dire de manière gentleman.

- Ma'dame Nocta, excusez moi si vous croyiez que mon comportement était ambiguë. J aimerais juste plus ample connaissance avec vous. Je ne voulais pad vous importuner.

Sacha utilisait le vouvoiement volontairement pour mettre la jeune fille en avant. Seth continua a faire des remarques. Intérieurement Sacha commence a ne plus supporter les remarques mais il ne devait rien laisser parraitre devant la jeune fille.

*putin je vais le tuer j en ai marre de ce gamin qu est ce qui vient fouttre la merde tout le temps*

- je suis désolé Nocta je ne voulais pas t importuner ce n était pas mon but. J espère que tu n as pas mal pris ma démarche.

Il ignora complètement Seth. En lui son Coeur battait était ce de l énervement. De l attirance. Il ne savait pas le dire. Ce qu il savait c est qu il devait rester calme,gentleman. Digne d une grande famille de sorcier. Comme la famille de la jeune fille. Car il savait de nom qui était les gens de la famille de la serpentard. Des mages noirs. Il le savait car son père avec servit a leur cote le mage noir.

Regardant la jeune fille de nouveau. Il ne pus s empêcher de s'y plonger. Il cherchait quelque chose. Il voulait découvrir quelque chose. Il voulait la découvrir.

Il finit par dire :
- si tu veux aller te balader accepterais tu mon bras pour y accompagner ?

Une voix douce charmeur sans haine pour la jeune fille.

Ps: Je mettrais en page demain soir


Dernière édition par Sacha Trètiakova le Sam 16 Mai 2015 - 22:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Sam 16 Mai 2015 - 20:29
A entendre deux fois d'affiler son prénom, Seth se demandait vraiment comment les gens pouvaient être autant au courant alors qu'il ne se présentait jamais à qui que ce soit, partant du principe qu'il se fichait totalement que le monde extérieur à sa petite personne était dénué d'intérêt. Enfin presque tous. Il savait qu'il y avait quelque chose de spécial avec la petite Nocta mais ne savait pas ce qu'il en était. À y penser, il ressentait encore cette sensation lorsqu'il entra en contact avec elle mais il ne voulait pas s'attarder la dessus. Elle faisait l'objet d'un intérêt qu'il ne comprenait pas pour beaucoup de personne apparemment, quoique pour le préfet, il commençait à se faire sa petite idée.
Lorsque ce dernier s'adressa à lui, il dit simplement dans un soupir las et méprisant :

- Pardon, je n'ai pas compris, que ce sssoit mes qualités ou défauts ou encore ma journée, en quoi ça te regarde ?

Mais Sacha, détourna vite son attention de lui, ce qui ne dérangea le jeune Serpentard qu'à moitié. A  bien l'observer, il regardait Nocta comme un pervers détraqué qui n'attendait qu'une chose, attendre que sa proie se retrouve seule et sans défense là où il n'y aurait aucun témoin. Un nouveau frisson de dégoût le parcourut. Puis le préfet reprit son chant nuptial, Seth émit un sourire narquois en entendant celui-ci roucoulé dans un registre qui ne lui était pas destiné en vue de ses formulations de phrases. Il ne put s'empêcher de faire une petite remarque :

- Comme c'est mignon … Madame Noctora .. faire plus ample connaissssance avec Vous. C'est marrant, c'est comme ssi j'allais m'adresser à un fœtus en l'invitant cordialement à une œuvre de charité trié sur le volet … Mais je t'en prie Sacha, continue …

Ce qu'il fit en faisant fi de lui. A la phrase suivante, il ne put refréner un rire moqueur mais le bougre n'en tint pas compte.

Et bien et bien, concentré pour draguer la jeune Yaxley … Il n'y a pas des lois contre ça ?

Seth sourit à l'idée d'en trouver une qui ferait déchoir le préfet de son poste en l'envoyant quelque part corriger ses pulsions indécente envers les personnes trop jeunes pour lui. En y réfléchissant, il n'avait Aucune raison d'être tendre avec lui. Son intervention envers lui lors de la salle commune avait ôté toute envie de faire copain copain avec ce muffle dénué d'autorité, qui se faisait rabaissé constamment par des premières années Gryffondor. Il n'était qu'une honte pour la maison Serpentard. De plus, Seth avait cherché dans ses souvenirs ce à quoi le nom Yaxley correspondait et il lui semblait que son père avait servi côte à côte avec l'oncle de celle-ci. Donc elle jouissait d'une renommée grâce à son nom de famille. Était-ce pour ça qu'il lui tournait autour ? Un désir de richesse ? Sacha restait pathétique à ses yeux, apparemment tous les moyens étaient bons pour se faire valoir.
Le jeune serpent jeta un bref coup d’œil à la jeune fille. Elle était assez grande pour faire ses propres choix. Ce qui le connectait à elle le poussait à être présent lors de cette balade qui promettait de finir … brrrr … il ne préférait pas y penser.
Lorsque le détraqué sexuel finit par proposer son bras pour la balade, il ne put s'empêcher de faire la remarque :


- Oh que oui ! Je suis sur que ce bras aurait bien plus d'utilité s'il se trouvait hors de ton corps.

Mais trêve de mondanités. Il considérait que le prochain choix revenait à la jeune Yaxley. Il imita donc le préfet, tendant son bras, voir vers qui elle destiné le plus grand intérêt bien qu'il trouvait ça futile et puéril. En agissant de la sorte, il ne voulait que se moquer du préfet, il voulait voir si le contact avec sa jeune consœur allait se réitérer. Dans tous les cas, il savait que tôt ou tard il devrait voir Nocta seul à seul pour lui en parler. Tôt ou tard il devrait mettre ça au clair.
Pour conclure, il dit simplement et solennellement :


- Nous y allons ?
Revenir en haut Aller en bas
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Mar 19 Mai 2015 - 22:12
Nocta observa les deux jeunes Serpentards qui venaient d'apparaître devant elle. Le préfet tenait encore son bras et la jeune Yaxley le regardait avec insistance, il avait par ailleurs du s'en rendre compte:

" ho excuse moi je ne voulais pas être aussi entre prenant. Je ne voulais pas te mettre en difficulté."

La jeune fille ne répondit rien mais fut contente que son aîné lâche enfin son bras. Elle se prépara à le remercier de l'avoir laissé lorsqu'il reprit en se tournant vers Seth:

" bonjour Seth, a ce que je vois la politesse n est pas ton fort. J espère que tu as passe une bonne journée"

Elle observait les deux jeunes hommes avec plus d'insistance: ils n'étaient pas normaux ces deux là, elle était flattée de l'intérêt qu'ils lui portaient, mais elle ne savait pas trop comment le prendre. Maintenant que Seth avait mis le doigt sur cet intérêt et ce contact physique qu'il y avait eu entre la première année et le sixième année. Certes, cela pouvait paraître étrange, mais pour Nocta, ce contact était particulier dans le sens où elle détestait qu'on la touche, bon... il ne pouvait pas savoir mais quand même...

" Ma'dame Nocta, excusez moi si vous croyiez que mon comportement était ambiguë. J aimerais juste plus ample connaissance avec vous. Je ne voulais pad vous importuner."

Il s'était tourné vers elle et avait plongé ses deux grands yeux violets aux multiples teintes dans les yeux bleus de la jeune Serpentard. Nocta ne savait plus où se plaçait, elle avait l'impression qu'un duel allait se déclarer entre les deux sorciers présents, et malgré elle sa main se glissa dans le pan de sa robe pour serrer entre ses doigts blêmes sa baguette en bois d'if... Pourquoi se toisaient-ils de la sorte?

"si tu veux aller te balader accepterais tu mon bras pour y accompagner ?"

Et le jeune homme tendit son bras, sans pour autant toucher la jeune femme. Il attendait que ce soit elle qui le prenne, mais elle hésitait. D'ailleurs, elle n'eut pas le temps d'intervenir, car de nouveau Seth prenait la parole:

"Pardon, je n'ai pas compris, que ce sssoit mes qualités ou défauts ou encore ma journée, en quoi ça te regarde ?"

De nouveau cette étrange voix qui renvoyait la jeune Yaxley immédiatement dans son manoir, près du serpent de son père. Toujours cette même langue, toujours cette même insistance sur les "s" et toujours ce désir mystérieux d'en savoir plus sur Seth. Qui était-donc ce garçon?

"Comme c'est mignon … Madame Noctora .. faire plus ample connaissssance avec Vous. C'est marrant, c'est comme ssi j'allais m'adresser à un fœtus en l'invitant cordialement à une œuvre de charité trié sur le volet … Mais je t'en prie Sacha, continue …"

Nocta esquissa un sourire sans pour autant pouffer comme le faisait Seth. Elle était prise entre deux jeunes gens plus grands qu'elle, mais Seth moins quand même, ils n'avaient que deux ans de différence, et Nocta avait certains de ses amis qui s'approchaient de cet âge là. Sacha en revanche, le seul qu'elle connaissait et qu'elle pouvait considérer comme un ami était l'un de ses grands cousins éloignés et qu'elle considérait même plus comme un grand frère que comme un ami.

"Oh que oui ! Je suis sur que ce bras aurait bien plus d'utilité s'il se trouvait hors de ton corps."

Glauque. Mais cela plaisait à Nocta. Cette façon franche et froide de parler lui rappeler son oncle lorsque celui ci remontait les bretelles à un des elfes de maisons ou à un jeune un peu trop sûr de lui. Elle adorait le voir faire ça. Même si ça ne semblait pas très sympathique pour Sacha.

"Nous y allons ?"

Il avait tendu son bras en attendant que Nocta fasse un choix! Non mais ils n'étaient pas possibles tous les deux. Si cela ne tenait qu'à elle, elle aurait certainement pris le bras de Seth, elle voulait en savoir plus sur ce langage et sur cette vibration qu'elle avait senti et qui avait mis le jeun homme si mal à l'aise la dernière fois. Mais il serait très peu intelligent de se mette à dos un préfet, c'est à dire un sixième année. Pendant un instant, elle voulut passer devant eux sans prendre le bras de quiconque, elle avait sa fierté et s'en sentait tout à fait capable. Mais encore une fois, ce serait idiot de sa part de se mettre deux aînés à dos. Elle soupira donc et parla comme si elle était à l'une de ces réceptions au manoir:

"Vous me mettez vraiment dans une situation difficile..."

Elle jeta un regard aux deux bras tendus devant elle et posa chacune de ses mains sur l'un deux, annonçant d'un signe de tête qu'ils pouvaient y aller. Elle ferait en sorte de lâcher l'un des deux ou les deux, discrètement durant la "fameuse" balade... Et tant pis pour ses recherches...

Spoiler:
 





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Mer 20 Mai 2015 - 19:32
Sacha comprit rapidement que la jeune serpentard n'était pas à l'aise. Et qu'il était l'une des causes. Il devait réparé cette affront . Cependant, en l'a croisant ainsi il espérait pouvoir lui parler seul à seul. Il avait tant de question à lui pauser et de réponse à recevoir. Mais voilà un troisième serpentard s'était invité à la fête et l’empêchait d'aborder la jeune fille comme il aurait voulu.  
La jeune serpentard, ne sachant pas quel bras choisir avait opté pour un de chaque côté. Le nouveau contact avec la jeune femme enfin la jeune fille rendit Sacha heureux. Mais la présence de Seth le dérangé. D'un coup il entendit dans sa tête :

- Utilise le ! Dit Alexandre
- Tu n'as le droit qu' a une seule fois répliqua Sacha, utilise correctement. Ce n'est peut être pas le bon moment !
- Mais si c'est maintenant ! Il ne pourra peut être plus être seul avec après.
- Les réponses à ces questions, il les aura ! Il ne doit pas gâcher inutilement son don !
- Fait le !  

Sacha se tourna vers Seth plongea son regard dans celui du jeune homme. Il porta sa main à son oeuil. Il s’appéta à prononcer quelques chose mais ce retient. Il devait réfléchir avant d'agir. Il décida alors de plonger de nouveau son regard violet dans le bleu de la jeune puis lui dit :

- Il faut que je te parle

Puis regardant les alentours, il dévisagea le gens qui passaient, puis Seth avant de se pencher vers Nocta.
Il souleva délicatement un mèche de cheveux de la jeune fille qui se trouvait près de son oreille avant de lui murmurait dedans ceci :

-Un mage noir comme parent ce n'est pas commun et encore moins quand son nom est Herbet Yaxley. Il est bien connu dans ce monde là. Un ami m'en a longuement parlé. Particulièrement de ces états de service pour la plus puissante des magies. Je vois que tu es la digne descendante d'une famille que j'estime énormément

Les yeux du jeune homme pétillaient. Il se remit droit après ces quelques mots que seule la jeune fille avait pus entendre. Il savait que maintenant, elle comprendrait pourquoi il voulait lui parler. A coté de ça, il trouva le regard de la jeune fille magnifique avec une petite touche d'obscure qu'il apréçiait tout particulièrement. Il ne pus ce retenir de le lui dire :

- Madame Nocta Yaxley ( en accentuant sur son nom de famille), je trouve que votre regard est splendide ! Vous m'en dirait tant que venant d'une tel famille que la votre , il ne s'en pourrait autrement.

Il finit sa phrase par un petit clin d’œil à la jeune Serpentard.  Il avait complètement éviter Seth pendant tout ce temps là.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Sam 23 Mai 2015 - 15:35
En guise de réponse, Nocta fit la plus intelligente des remarques avant de donner le feu vert pour la marche. En effet cela allait être difficile. Il n'appréciait pas le préfet et se demandait s'il aurait le bon sens de s'en aller. Des choses devait être dite entre lui et sa jeune consoeur et il n'était pas question que ce bougre en soi témoin. De plus que Seth avait de nouveau vu juste, lorsque Nocta posa son bras sur le sien, l'effet fut immédiat, encore cette sensation qui faisait frémir son épiderme, se déplaçant le long de son dos pour se loger dans sa nuque. Il tourna la tête vers elle. Ressentait-elle la même chose ? Qu'est-ce que cela pouvait bien signifié ? Mais Seth sortit rapidement de sa réflexion en apercevant le préfet qui le fixait comme un demeuré, se cachant un oeil. A cet instant précis dans l'histoire de l'humanité, ils étaient arrivés au comble de la stupidité, tout ça grâce à Sacha. Le préfet s'acharnait à non seulement faire paraître que les deux jeunes hommes essayaient de s'attirer les faveurs de la jeune filles, ce qui en avait vraiment l'air, tel deux hommes cromagnons se disputant sauvagement un morceau de viande, mais qu'en dépit d'une époque actuelle civilisée, certaines personnes dans le monde n'avait pas fait le lien entre époque actuelle et civilisée.
Alors, lorsque le préfet s'adressa à leur jeune consoeur en parlant assez bas pour que Seth ne puisse pas entendre, il ne s'étonna même pas. Il était troublant de constater que le seul à jouer aux messes basses était l'aîné. De plus, il ne pouvais s'empêcher d'imaginer ce qu'il pouvait lui dire, un nouveau frisson de dégout le parcouru.

Alors poupée, voilà s'qu'on va faire, on s'débarasse de l'autre débile, on attend qu'il n'y ait plus personne dans les couloirs et là, je vais te faire grimp..

Les traits du visage devinrent livide mais il se rassura en se disant que le préfet était absolument incapable de parler de cette façon.

Mademoiselle Nocta … Je suis désolé d'avoir écorché votre nom, ce n'était pas pour vous offensé. Mais je souhaitais vous voir pour .. Pour .. Oh et puis zut. Je vous aime, je suis fou de vous et je me demandais si vous accepteriez, éventuellement, si l'envie vous prend de .. De .. de .. devenir ma petite amie ?

Seth sourit en imaginant la petite de première année mettre le râteau du siècle à un sixième année, et le tout avec élégance.

Bon Nocta .. Voilà, je suis venu te voir pour te demander quelque chose de particulier .. Je .. euh .. Aucune fille ne s'intéresse à moi, j'essaye tout le temps mais impossible .. Alors je me disais, si tu voulais aller dans ma chambre, on pourrait … Enfin tu vois ? Quoi ? Je suis désespéré Nocta, je n'en peux plus d'attendre .. Et attends ! J'ai de l'argent !!

Navrant, mais c'était la seule hypothèse plausible entre le trois scénarios qu'il s'était imaginé entre le préfet et la première année. Il sourit en se demandant s'il y avait des lois à Poudlard interdisant ça, juste histoire de le faire déchoir de son statut pour qu'il arrête de faire le malin.
Mais il redevint sérieux, cela faisait un bon moment que le préfet essayait de manger l'oreille de la jeune fille et il en avait assez d'être écarté. Dans un monde tel que celui ci, si personne ne pouvait se comporter correctement et savait faire preuve d'un minimum de courtoisie, il n'était pas digne de vivre. Cela s'appelait la politique. Et l'aîné ne savait faire preuve d'aucune tenue. Alors Seth lâcha sèchement :

- J'vous dérange pas ?

Le préfet se remit droit avant de s'arrêter pour complimenter la jeune fille. Sa théorie s'était-elle révélée exacte ? Il draguait outrageusement une fille de première année devant ses yeux, c'était dégueulasse. Seth fit une grimace discrète avant de balancer :

- Si vous avez fini vos gamineries, on pourrait peut-être faire preuve d'un peu plus de maturité si Ô grand jamais vous pouviez en être capable.

Ce fut donc lui qui réouvrit la marche. Maintenant que l'aîné n'essayait plus de faire du rentre dedans à la jeune fille, peut-être allaient-ils enfin avoir une conversation civilisée ?

- Alors, si j'comprends bien, il se passe plus rien d'amusant à Poudlard depuis que cet abruti de Potter a fait sa rafle c'est ça ?

Il avait sorti ça sans réfléchir, il ne voulait pas que Sacha soit là car les questions qu'il devait posé à Nocta était trop personnel et l'attitude du préfet empêcher toute muse pensive de faire effet. Autant engager la conversation du mieux qu'on peut.


Revenir en haut Aller en bas
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Dim 24 Mai 2015 - 19:45

Les trois Serpentards avançaient donc dans le couloir de Poudlard, et la jeune première année maintenait chacun de ses bras sur les deux élèves de troisième et sixième année. Elle était à vrai dire quelques peu mal à l'aise, mais moins que certains auraient pu l'être. Après tout, elle avait été habituée plusieurs fois à marcher en compagnie d'un jeun homme, certes tout le temps de son âge, sauf son père et son oncle, mais au moins savait-elle s'y prendre un peu plus que d'autres élèves. Elle avançait donc, suivant plus qu'autre chose les deux garçons, se réjouissant de voir que la sensation au contact de Seth était toujours aussi étrange et mystérieuse. Elle ne savait cependant plus trop quoi penser de Sacha. Il lui paraissait bizarre mais après tout, qui ne l'était pas dans cette école? Et puis, ces derniers temps il semblait être un parfait gentleman, alors il n'y avait pas de quoi s'inquiéter pour le moment, même si sa méfiance déjà exacerbée avait été rappelée par les commentaires du jeune Serpentard au poncho.

"Il faut que je te parle"

Le préfet avait de nouveau plonger son regard dans le sien. Ah. Il lui posait enfin cette fameuse question, cette interrogation que la jeune Yaxley lisait dans son regard sans jamais réussir à déceler de quoi il s'agissait avec exactitude. Aujourd'hui, il lui demandait enfin. Elle espérait simplement qu'il ne s'agissait pas de ce dont parlait Seth avec dégoût tout à l'heure, mais heureusement, ce ne fut pas le cas, même si elle eut un doute lorsqu'il approcha sa bouche de son oreil pour y murmure quelques paroles. Nocta se raidit en sentant les doigts du jeune homme toucher ses cheveux, mais se détendit bientôt en comprenant les mots qu'il chuchotait à l'insu de Seth:

"Un mage noir comme parent ce n'est pas commun et encore moins quand son nom est Herbet Yaxley. Il est bien connu dans ce monde là. Un ami m'en a longuement parlé. Particulièrement de ces états de service pour la plus puissante des magies. Je vois que tu es la digne descendante d'une famille que j'estime énormément"

De nouveau, un éclair de fierté bien placé passa dans le regard de la petite blonde. Décidément, la maison de Salazar n'était pas uniquement composé de gens comme Eileen, et heureusement pour elle. Elle acquiesça d'un signe de tête, signifiant qu'elle avait compris l'allusion et qu'elle le remerciait de son compliment, le tout avec discrétion pour ne pas vexer Seth. Car si le préfet semblait tout faire pour l'éviter, Nocta quant à elle voulait tout faire pour en savoir plus sur ces étranges sensations avec le jeune troisième année. Le préfet s'écarta ensuite de Nocta et dit à voix haute:

" Madame Nocta Yaxley, je trouve que votre regard est splendide ! Vous m'en dirait tant que venant d'une tel famille que la votre , il ne s'en pourrait autrement."

Il insista par ailleurs sur son nom de famille, et agrémenta ses paroles d'un clin d'oeil. Elle allait répondre à ce compliment juste avant que Seth n'intervienne, plus tard que Nocta ne l'aurait cru d'ailleurs...

"Merci pour ce compliment Sacha, je vois que nous sommes du même côté politique..."

"J'vous dérange pas ?"

En même temps, elle comprenait le troisième année, Sacha l'avait soigneusement évité.

"Si vous avez fini vos gamineries, on pourrait peut-être faire preuve d'un peu plus de maturité si Ô grand jamais vous pouviez en être capable."

Jetant un coup d'oeil au préfet, la jeune Yaxley suivit Seth qui reprenait la marche.

"Alors, si j'comprends bien, il se passe plus rien d'amusant à Poudlard depuis que cet abruti de Potter a fait sa rafle c'est ça ?"

Elle rit sous cape durant quelques secondes avant de répondre par l'affirmatif:

"C'est exactement ça. Cet espère de pourriture de Gryffondor s'est mêlé d'affaires qui ne le concernaient aucunement..."

Elle observa les alentours afin d'être sûre que personne ne l'écoutait, elle aurait de gros problèmes si c'était le cas.

"Aujourd'hui, on serait en train de vivre dans une ère enfin libérée et magnifique s'il n'avait pas fourré son gros museau de Lion dans le trous des Serpents..."

Elle voulut ajouter une insulte sur l'Elu mais un élève de quatrième année de Gryffondor passa en leur jetant un regard étrange. Il valait mieux qu'il n'ait rien entendu...

Spoiler:
 





Fan Club:
 


Dernière édition par Nocta S. Yaxley le Lun 25 Mai 2015 - 14:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Lun 25 Mai 2015 - 14:04
Sacha regarda vaguement autour de lui, tout ces personnes qui passaient autour de lui le dérangé. De plus que le serpentard de 3 ème année était venu gâche ses plans. Il avait besoin de parler à Nocta seul à seul . Mais il comprit qu'aujourd'hui ce ne fut pas le bon jour. Et il ne voyait pas à quoi cela servait de rester. Il n'arriverait à avoir aucune réponse aujourd'hui. Il espérait juste pouvoir de nouveau revoir la jeune serpentard tranquillement. De plus l'image que lui collait Seth sur le dos lui déplaisait complètement. Il n'était vraiment pas ce genre de personne. Lui un pervers loins de la ! Il était juste un magnifique manipulateur qui bougeait ces pièces comme bon lui semblait. Lorsque les deux commença à craché sur l'élu il ne dit rien. Il trouvait cela petit. Même s'il n'appartenait et n'appartiendrait jamais au même camp, Sacha avait de l'estime pour cette personne. Il s'était donné corps et âme pour ces amis . C'est pourquoi il ne pouvait pas cracher suir lui. Mais de la même manière il ne supporterait pas que l'on crache sur le maître des ténèbres. Il finit par prendre la parole :

- Et bien je crois que je vais vous laissez des devoirs long et fastidieux m'attendent. Nocta j'espère que l'on pourra ce recroiser assez vite. Pour toi Seth fait attention à ne pas brûler les étapes ! Et je ne pensais pas une seconde draguait Nocta, par contre toi, apprend la discrétion dans ce genre de moment.

Il ft un clin d’œil à Seth et prit la direction de la salle commune de Serpentard. EN fait il changera d'avis et prit la direction du lac de poudlard. Il savait qu'il pourrait y trouver du calme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Lun 25 Mai 2015 - 22:56
Finalement, en entendant ce qu'il venait de dire, il pensa que ça pouvait être un bon test pour ses deux confrères de maison. Savoir de quel côté il penchait bien qu'il émettait déjà un avis bien arrêté concernant la jeune Yaxley, dut à son nom de famille. Quand au seconde bougre de protagoniste, il supposait qu'il devait être un héros en devenir vu la façon dont il s'était précipiter pour venir en aide à des premières années. Connaissait-il ne serait-ce qu'une valeur de la maison Serpentard ? Non. Il se disait qu'il allait le contredire, protester, défendre la bannière rouge en disant que le monde se portait mieux sans le Lord. Nocta fut la première à ouvrir le bal, et dans son sens. Décidément, cette petite était de plus en plus au gout de Seth, non pas qu'il éprouvait des sentiments mais elle semblait correspondre à certains de ses points de vue ou idéaux. De plus, il ne témoignait pas une once de respect pour Harry Potter, dans sa famille, les serpents étaient mis à l'honneur, c'était leur emblème, leur totem, leur marque de fabrique. Harry Potter avait non seulement mis fin au règne du Lord mais il avait tué un Basilic, un seigneur des serpents, ce fut un geste que ni lui, ni son père n'arrivait à tolérer.
Et sa dernière phrase fit tilt dans l'esprit de Seth.

Museau de lion dans le trou des serpents …

Elle aurait pu dire n'importe quoi d'autre pour décrire la situation d'il y a quinze ans mais elle le formula de cette façon. Museau de lion dans le trou des serpents, comme s'il s'agissait d'une bête querelle entre maison alors que cela dépassait bien plus l'école, c'était le sort du monde dont il était question.

Dans le trou des serpents …

Une pensée germa dans son esprit, une pensée dont il se garda bien de dévoiler, surtout en présence d'un indésirable.
D'ailleurs ce dernier prit enfin la parole pour se retirer. Se justifiant qu'il ne draguait pas Nocta. Bon dieu, arrivait-il à lire dans les pensées ? Ou était-ce une maladresse de sa part ? Quoiqu'il en soit, Sacha enchaîna par une mise en garde ou un conseil. Non mais pour qui se prenait-il ? Qu'il aille tenter de convaincre les premiers années Gryffondor de leur témoigner un peu de respect avant d'avancer conseil à qui que ce soit. On aura tout vu ici.
Mais alors que Seth se préparait à lancer une réplique saignante, Sacha lui fit un clin d'oie avant de se retirer.Alors, une idée effroyable traversa l'esprit du jeune Serpentard …

Mais mais … J'me suis trompé dès le début … C'était pas Nocta qu'il visait … c'était … c'était …

Il en put même pas terminer sa pensée. Il posta sa main gauche d'un mouvement rapide inouïe à sa bouche pour empêcher un relent gastrique de sortir. Rien que de penser qu'en réalité, Sacha avait le béguin pour lui le révoltait. Avait-il laisser transparaître quelque chose qui aurait pu lui permettre d'envisager l'idée, la pensée, la question, ou quoique ce soit ? Décidément, Sacha était vraiment, vraiment tordu.
Il étouffa sa misère d'un petit raclement de gorge avant de reprendre la parole. Ils étaient enfin seuls mais pas assez à son gout car n'importe qui pouvait faire irruption.


- Nocta. Il y a quelque chose dont il faut qu'on parle. Et je crois savoir que tu sais de quoi je veux parler.

Il s'était arrêté. Les couloirs s'étaient vidés, ils étaient seuls pour ce petit moment, qui sait de combien de temps ils disposaient ? Il attendit donc impatiemment la réponse de sa jeune amie …
Revenir en haut Aller en bas
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Jeu 28 Mai 2015 - 21:04
Il y eut un léger blanc après que 'élève de Gryffondor ait enfin passé son chemin. Sacha ne répondit pas... finalement il n'était peut-être pas aussi engagé que Nocta le pensait! Elle se mordit la lèvre: il fallait qu'elle apprenne à tenir sa langue sinon elle était perdue. Si le préfet était du côté de Harry Potter, pas mal de personnes allaient vite savoir que la soit-disant discrétion de Herbert Yaxley n'était plus à jour. Et cela lui retomberait dessus avec sévérité. Elle espérait de tout son cœur que cela ne soit pas le cas, surtout pour elle d'ailleurs. Elle se moquait bien des idées du préfet de sa maison, mais si son père ou son oncle apprenait qu'elle parlait d'un tel sujet ouvertement et avec aussi peu de retenu... Elle ne préférait même pas y penser à vrai dire...

Elle se concentra de nouveau sur la situation présente, agitant ses longs cheveux blonds pour s'obliger à penser à autre chose. Sacha semblait sur le point de partir. Bon, pas de balade avec lui alors, ce serait pour une prochaine fois, mais l'idée d'être seule avec Seth ne lui déplaisait pas. Non pas qu'elle ait de l'attirance pour lui, mais il y avait quelque chose, elle ne savait pas encore quoi, quelque chose presque de magique, d'étrange... surtout lorsque leur peau entrait en contact l'une de l'autre, ou qu'elle entendait le jeune homme parler. Quoi qu'il en soit, elle se tourna vers le préfet lorsque ce dernier prit la parole:


" Et bien je crois que je vais vous laissez des devoirs long et fastidieux m'attendent. Nocta j'espère que l'on pourra ce recroiser assez vite. Pour toi Seth fait attention à ne pas brûler les étapes ! Et je ne pensais pas une seconde draguait Nocta, par contre toi, apprend la discrétion dans ce genre de moment. "

Nocta lui accorda un sourire en hochant la tête, signifiant par là qu'elle souhaitait la même chose. Ce qui n'était pas vraiment le cas, le sixième année la mettait mal à l'aise à vrai dire, mais il n'avait pas besoin de le savoir. Plaquant donc un sourire sur son visage de poupée, elle sentit le rouge lui monter aux joues lorsqu'il parla de drague. Elle n'aimait pas ce mot et l'aimait encore moins lorsque son prénom n'était pas très loin de lui. Mais elle fit la sourde oreille, elle ne voulait pas penser à cela, ça la dégoûtait profondément pour le moment! Elle se tourna donc vers Seth une fois que le sixième année les eut quitté.

"Nocta. Il y a quelque chose dont il faut qu'on parle. Et je crois savoir que tu sais de quoi je veux parler"

Le sourire se dissipa lentement sur les lèvres de la première année. Elle sembla réfléchir quelques instants avant de hocher la tête. Ils pensaient tous deux à la même chose, c'était forcé. Elle savait qu'il avait ressenti quelque chose de similaire, elle s'en était rendu compte depuis leur première rencontre. Mais elle ne savait pas comment l'expliquer... comment mettre des mots sur quelque chose d'aussi ineffable, d'aussi mystérieux? Alors elle préféra lui montrer.

"Tu veux parler de ça, n'est-ce pas?"

Elle posa sa main sur son bras, de la même façon que tout à l'heure. Et elle ressentit la même chose: encore cette étrange sensation, comme une décharge mais pas douloureuse... plutôt magique. Et.. elle se sentait comme sécurisé, comme si... comme si il s'agissait de quelque chose de protecteur. Elle ne comprenait pas, c'était la première fois qu'elle était confrontée à ça, du moins le pensait-elle. En vérité elle avait déjà ressenti la même chose il n'y avait pas si longtemps, mais dans une toute autre situation et avec une toute autre personne: avec son père. Mais le contact avait été violent, Nocta s'était fait giflé pour avoir répondu, et elle avait senti cette décharge, mais elle pensait qu'elle était due au coup, comme tous les précédents, car les seuls contacts qu'elle avait avec son géniteur étaient ceux-là... Arcturus Yaxley n'avait pas un amour très tactile envers sa fille, mais plutôt un amour fier et sévère, si tant est que cela s'appelle de l'amour... Mais la jeune première année n'avait pas encore fait le rapprochement, pour le moment, elle jetait un regard interrogateur à Seth, se demandant s'il avait des explications ou des réponses à ces mystères ...





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Ven 29 Mai 2015 - 12:16
Il avait vu juste. Cette sensation qu'il avait ressenti lorsqu'il baisa sa main dans la salle commune des Serpentard avait été partager. Il était de plus en plus troublé par sa jeune amie, il regarda son bras posé sur le sien, sentant cette attraction magnétique entre eux. Qu'est-ce que cela pouvait-il bien être ? Et pourquoi cela lui semblait-il si familier ? Il avait beau chercher dans le bleu de ses yeux, il n'arrivait pas à mettre de mot, il savait juste qu'il y avait quelque chose entre eux. Sans qu'il s'en rende compte, son bras sur le sien avait migré pour devenir main dans la main. Etait-ce lui ou bien elle ? Cela avait-il de l'importance ? Peut-être s'il s'en était rendu compte, pour le moment, plus rien ne comptait dans ce couloir que ce qu'il se passait sous ses yeux. Son coeur battait vite comme lorsqu'il courrait sur les toits de Thèbes pour échapper à une bande de gamins en colère ou à la police égyptienne, leurs regards étaient trop entremêlés, la sensation grandissait, s'en devenait frénétique, il .. Il ..
Il l'embrassa.
Puis il se souvint.

Flashback :

Au fur et à mesure des années qui s'étaient écoulés depuis sa petite enfance, Seth ne distinguait plus les jouets de torture de son père que par leurs degrés de douleur. Fouet, ceinture, couteau, brûlure, endoloris, il encaissait tout ça, bien que la torture de l'endoloris était la plus cruelle de toute.

- Quand est-ce que tu vas comprendre sale merdeux que si tu t'arrêtes pas avec tes conneries, on risque d'en pâtir tous les deux !!

Cria Kaleb en empoignant violemment la tignasse de son fils. Si Seth devait mettre quelque chose en numéro un lors des crises de colère de son père, c'était ça, quand il le chopait par les cheveux. Ce n'était pas tant la douleur qu'il ressentait sur son crâne mais la sensation qu'il éprouvait quand son père le touchait mêlé à la douleur, il ne pouvait pas le décrire mais en cherchant bien, il mettait le mot "perfide" dessus.
Sa tête suivait le mouvement de bras de son père pour allait s'écraser contre un mur, lui ouvrant le bas de son arcade droite jusqu'à l'os de sa joue. Un autre mouvement lui fit quitter le mur sans un adieux pour qui aille s'écraser en arrière dans une porte d'une commode, dissipant la poigne que son père avait sur lui ainsi que la sensation.
Seth a neuf ans à ce moment là, et des moments comme ça, il en avait déjà vu. Son père s'approcha lentement de lui, la pitié avait déserté son âme surement un million d'année auparavant si tenté que la pitié ait fait partie de lui un jour. Il se pencha vers la tête sanglante de son fils.

- Si tu veux pas comprendre tout seul comme un grand, j'vais t'faire comprendre ça à ma façon.

Ce jour-là, la dernière chose qu'il vit avant de sombrer dans l'inconscient fut le poing de son père allant à toute vitesse vers son visage, réitérant la douleur et la sentation. Un proverbe bouddhiste dit que ce que l'homme ne veut apprendre par la sagesse, il l'apprendra par la souffrance. Bien, la souffrance a toujours forgé les hommes forts.

Flashback.


Seth s'extirpa des lèvres de Nocta comme s'il venait de prendre un coup de poing ou de faire la découverte la plus effrayante qui soit.

- Je … Tu …

Bégaya t-il avant de se reprendre. Il n'était plus en contact avec la jeune fille, aussi, la sensation entre eux n'était plus d'actualité. Il se remit droit, gardant toute la contenance qu'il pouvait après ce qu'il venait de se passer. Il se racla la gorge avant de dire d'un ton neutre comme s'il ne s'était rien passé :

- Je crois que l'endroit n'est pas approprié pour discuté de ça. Disons la tour de l'horloge ? ce soir ? à neuf heure ?

Par neuf heure, il entendait vingt et une heure. Il espérait juste que son geste totalement déplacé n'ait pas entiché la jeune fille d'une quelque façon que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   Mer 3 Juin 2015 - 21:27
La jeune fille se sentait encore attirée, c'était là une bien étrange sensation. Elle laissa sa main glisser du bras de Seth pour saisir sa main, c'était à peine si elle s'en rendait compte. Elle ne comprenait pas ce que signifiait ce contact, ce que signifiait cette étrange sensation: son corps semblait chargé d'électricité, elle n'arrivait même pas à dire si c'était agréable ou non. Elle savait juste que c'était étrange, oui, étrange, le mot était parfait. C'était à la fois mystérieux et tellement familier, tellement douloureux et pourtant d'une douceur extrême, attirant et électrisant. Incompréhensible. Mais elle était rassuré, car la même tornade d'interrogations semblait intervenir aussi dans la tête de Seth, elle n'était donc pas la seule à ne pas comprendre. Ce qui arriva ensuite fut troublant et dangereusement plaisant. Seth posa ses lèvres sur les siennes. Passé le moment de surprise où la petite Serpentard faillit se dégager, elle goûta avec curiosité la sensation nouvelle. Ce n'était pas celle d'un baiser ordinaire, ce qu'elle ressentait depuis le début au contact de Seth s'intensifia étrangement, au point qu'elle croyait être dans un nuage de brume, de souvenirs et une tempête assourdissante soufflait à ses oreilles. Ou plutôt sifflait, elle entendait des sifflements et des voix. Elle revit l'un des moments qu'elle détestait et dont elle cauchemardait souvent.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

"Père, je vous en supplie!!"

Arcuturs ne criait pas. Il ne tapait pas dans les murs. Ses yeux ne brillaient pas de mille feux. Ils étaient d'un bleu glacé, tellement froid et la colère sourde qui l'habitait était une colère qui n'était pas démonstrative mais qui terrorisait sa jeune fille unique. Sa voix fut calme lorsqu'il lui répondit. Dangereusement calme et lourde de menaces.

"Apprends à ne plus me manquer de respect."

Ce fut les seuls mots qu'elle comprit avant de se tordre de douleur. Elle vit la baguette de son géniteur pointée sur elle: son bras ne tremblait pas et il ne cilla pas lorsqu'il prononça la formule de l'endoloris, de la même façon qu'il ne souriait pas non plus. Arcturus Yaxley ne prenait pas plaisir à imposer ces lignes de conduite à sa fille, mais il jugeait que c'était son rôle de père, ayant lui même été éduqué de cette façon. Les larmes de la jeune filles coulèrent pendant que ses cris emplissaient le manoir Blackfear. Elle finit par retomber durement sur le sol. Elle savait ce qu'il se passait ensuite, et pourtant sa terreur n'en fut que plus grande.

"N... Non.. je..."

Au milieu de ses sanglots la fillette tentait d'empêcher son père de la pousser dans ce qui lui faisait le plus peur au monde: être enfermé. C'était vain, de son bras puissant le sorcier lui saisit le bras, sensation douloureuse parce qu'il le tordait et pourtant délicieusement sécurisante, allez savoir pourquoi. Elle se retrouva dans une toute petite salle, qui ressemblait d'ailleurs plus à un placard en pierre: debout elle pouvait toucher les quatre murs étroits autour d'elle, alors la panique la saisissait et son corps se convulsionnait entrecoupés de pleurs. Tant qu'elle était dans cet état, elle était sûre de ne pas ressortir. Alors malgré claustrophobie, elle faisait en sorte de se calme, parce qu'elle avait eu de la chance, ce n'était que son père: son oncle lui était bien pire et bien plus inventif dans ses punitions, en particulier l'arrogance et l'insolence qui la caractérisait que trop bien et que ses tuteurs détestaient plus que tout.

¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤¤

Ses lèvres étaient toujours sur celles de Seth lorsqu'elle rouvrit ses yeux embués de larmes. Pourquoi ce souvenir lui était-il revenu? Elle cherchait mais ne comprenait pas à moins que... Oui! C'était cela! C'était la même sensation, celle qu'elle ressentait lorsque son père la giflait et lui saisissait violemment le bras et celle qu'elle ressentait à cet instant, les lèvres posées sur la bouche de Seth! Elle voulut rompre ce contact qui était maintenant associé à une profonde douleur psychologique et physique en même temps que le jeune troisième année.

" Je … Tu …"

Nocta aurait aimé lui parler, elle aurait aimé lui dire ce qu'elle venait de voir mais c'était trop personnel, trop douloureux. Elle s'était construite une coquille de méchanceté et d'arrogance pour éviter justement de se retrouver dans pareille situation, elle ne pouvait se résoudre à en parler, ni même à le mentionner. Et puis elle ne savait plus trop bien quoi penser après ce baiser et cet étrange échange. Que faire? Seth se remit droit et lui dit comme si il venait simplement d'arriver et que rien ne s'était produit:

"Je crois que l'endroit n'est pas approprié pour discuté de ça. Disons la tour de l'horloge ? ce soir ? à neuf heure ?"

De quoi? La première année était trop troublée pour répondre. Elle hocha simplement la tête tandis que dans ses yeux passaient tour à tour la colère, l'incompréhension, la douleur et la tristesse. Comment pouvait-il réagir comme si de rien n'était après l'avoir embrassé, après avoir réveillé en elle de si désagréables souvenirs? Comment pouvait-il ainsi la laisser après tout ce qui venait de se produire entre eux, rien de vraiment visible, mais tellement plus intérieurement. Elle retint ses larmeset garda la tête haute jusqu'à ce qu'il eut disparut de sa vue. Alors elle n'eut pas la force d'aller plus loin, elle s'adossa au mur et se laissa glisser sur le sol, son corps secoué de sanglots. Tout ça lui faisait horriblement mal, pourquoi était-ce donc ce souvenir qui lui était revenu? Pourquoi avait-elle pensé à ça? Elle revoyait les yeux de son père et les tortures morales qu'elle avait subi. Elle ressentait cette profonde terreur qui avait bercé son enfance et qui la réveillait la nuit. Sa respiration était saccadée tandis que ses yeux bleus cherchaient un point d'accroche. D'ailleurs, pourquoi l'avait-il embrassé? Avait-il revécut une scène douloureuse lui aussi? Pourquoi, mais pourquoi avait-il fait ça? C'était des doutes, de l'incompréhension qui portait Nocta en cet instant. Sa coquille s'était brisé, et si elle avait tenu bon en sa présence, elle s'était maintenant ouverte. Et ses pleurs se déversaient sans pouvoir s'arrêter. Elle avait tellement de questions...tellement de questions et si peu de réponses...





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Par un beau soleil de printemps [libre]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Par un beau soleil de printemps [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baignade sous le soleil de midi [Libre]
» Au soleil de Seno [libre, ou presque]
» Bronzons sous le soleil des tropiques... Ou attrapons un coup de soleil mémorable ! (libre)
» Deux hommes torses nus au soleil... trop beau pour être vrai ? (libre)
» Profite du beau temps ( Libre )
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Intérieur-