AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Dans la période de Septembre à fin Novembre 2015 ! Bonne rentrée !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 885
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Ven 8 Mai 2015 - 12:51
Nous étions la veille de la Saint-Valentin, ce que j'ignorais totalement puisque je n'avais pas regardé de calendrier depuis des semaines. Ce matin, j'avais travaillé sur cette fichue Tentacula vénéneuse que Neville avait eu la bonne idée de planter à proximité des mandragores. Sauf que voilà : un des élèves avait réussi à s'y frotter. Alors que je me dirigeais vers le laboratoire du prof de potions, je me demandais toujours quel mot ce sale gosse n'avait pas compris dans "ne vous en approchez pas elle est dangereuse". Rien de sorcier là-dedans, à moins que ce môme ait de la marmelade à la place du cerveau... Ce qui était peut-être le cas, en fait.

Quoi qu'il en soit, il s'était fait mordre et j'avais dû utiliser tout ce qu'il nous restait d'antidote en stock. Comme il vaut mieux prévenir que guérir, j'avais décidé de passer commande à l'autre taré aux chaudrons. Je ne l'aimais pas, mais alors pas du tout, celui-là. D'une part, c'était un rabat-joie, d'autre part... Eh bien, sa tête ne me revenait pas, voilà tout. C'est donc avec une réticence manifeste que je m'apprêtai à frapper à sa porte... Quand j'eus soudain une idée de génie. Enfin, à mes yeux, s'en était une. Il y avait à cet étage un autre prof qui bidouillait des choses avec des liquides et autres substances louches : Wallace Swörl, le Maître d'Alchimie. Il pourrait peut être me procurer ce que je voulais sans avoir à passer par Audlington.

Jugeant l'idée excellente, je pivotai sur mes talons pour rejoindre mon nouvel objectif, un peu plus loin. Alors que j'arrivais à la porte du laboratoire, une odeur curieuse m'assaillit les narines. Je me souvins alors vaguement de ce que Damien m'avait dit au sujet du professeur Swörl. Il l'aimait bien, mais il m'avait dit qu'il était un peu spécial. Spécial comment ? Je n'avais jamais eu l'occasion de lui parler, le croisant seulement de temps en temps... Eh bien, c'était maintenant ou jamais !

Je toquai sur le battant de bois, qui était entrouvert. La porte grinça légèrement, me laissant entrevoir des objets aux formes bizarres. J'appelai d'une voix forte :

"Professeur Swörl ?"

Comme je ne reçus aucune réponse immédiate, je poussai un peu la porte en marmonnant :

"J'comprends pas comment Damien peut supporter une odeur pareille. Ca pue le souffre dans ce boui-boui."

Et ça, il ne m'en avait pas parlé. Ca m'étonnait un peu de lui, vu que sa résistance aux odeurs fortes était très limitée. Peut-être qu'il mettait une pince à linge sur son nez ? Je ricanai à cette idée lorsque soudain...



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Ven 8 Mai 2015 - 17:46
Nous étions la veille de la Saint Valentin. Pour beaucoup, ça veut dire fêtes des amoureux, cadeau à acheter, ce genre de petites choses... moi je m'en fichais un peu dans le cas présent : ce jour n'est pas férié, les cours doivent être prêts comme les autres jours, et aujourd'hui, il se trouve que j'ai le temps. J'ai donné la journée aux élèves de Sainte Mangouste pour qu'ils révisent leur examen blanc de la semaine suivante, et accessoirement, pour pouvoir préparer la séance la plus délicate des années de sixième et sepitème année : la préparation pratique d'une pierre de Félix : un composé vert semblable à la malachite, dont les propriétés se rapportent à celles du Felix Felicis, à ceci prêt qu'il est tout à fait inutile sans le solvant adéquat qui nous occupera la semaine suivante, et qui est bien plus simple à préparer.

Tout cela pour dire qu'en ce jour, je me trouvais dans le laboratoire de cours, la grande salle où nous faisions les travaux pratiques, et que j'étais en train de disposer sur toutes les tables les consignes de sécurité en trois exemplaires par élève, dont deux à signer et à rendre. Vous imagniez bien que malgré mon expérience de l'alchimie, je n'étais pas très rassuré concernant l'aptitude des élèves à rester concentrés sur une expérience comme celle-ci, sans tout faire exploser.

Je venais de finir de disposer les consignes de sécurité, de remplir les pots de produits et de poudres diveres, de disposer les morceaux de craie et de granit sur les tables, quand soudain j'entendis la porte grincer au fond de la salle. Pendant à un courant d'air, je ne m'inquiétais pas. Ce n'est qu'après que je remis en question mon jugement :

"Professeur Swörl ?"

Si c'était un courant d'air, il était plutôt blagueur. Je n'avais jamais entendu cette voix jusqu'ici. Ou tout du moins elle ne m'avait pas marquée. Je pris le temps une seconde de finir de remplir le bocal que je tenais avant de répondre.

"J'comprends pas comment Damien peut supporter une odeur pareille. Ça pue le souffre dans ce boui-boui.
- Disons simplement que M. Throwback s'adapte."

J'avais fini mon remplissage et m'étais approché doucement de l'intruse. Ma voix était calme, même si je n'avais pas réellement apprécié l'appellation de "boui-boui" pour mon lieux de travail. Et heureusement aussi, j'avais peu d'élève du prénom de Damien.

"Dites moi, êtes vous familière avec le fait de frapper aux portes mademoiselle..?"

Même si ma voix était encore relativement naturelle, je n'appréciais pas qu'on fasse irruption dans ma salle de cours sans y être invité, sans frapper, et instultant ce haut lieu de savoir du surnom dégradant de "boui-boui", qui sied bien mieux aux maisons closes qu'à une classe de Poudlard.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 885
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Ven 8 Mai 2015 - 21:17
- Disons simplement que M. Throwback s'adapte."

Ah, en fait, il était bien là, le prof d'Alchimie. Tant mieux, ça m'éviterait de gambader partout pour rien. J'allais répondre une petite impertinence à ma façon, quand le maître des lieux ajouta :

"Dites moi, êtes vous familière avec le fait de frapper aux portes mademoiselle..?"

Je fronçai les sourcils, perplexe. J'avais toqué, non ? Je me grattai le crâne en essayant de me rappeler si je l'avais fait ou non. Avec ma distraction, c'était fort probable que j'aie complétement zappé ce petit geste élémentaire... Et donc pénétré dans le sanctuaire du prof comme un cheveu sur la soupe. J'aurais pu interrompre un truc dangereux, là... Réalisant que c'était très malvenu de ma part, je répondis aussitôt :

"Ben mince alors je pensais l'avoir fait. Je suis désolée de vous déranger dans ce cas. Je voulais vous voir et comme c'était entrouvert et que vous ne répondiez pas..."

Je m'avançai légèrement dans la pièce, jetant un œil émerveillé autour de moi. Je n'étais jamais entrée ici et... Tous ces machins, ça avait l'air fantastique. Mais l'odeur me piquait le nez. Non, décidément, je ne savais pas comment Damien faisait. Je décidai d'ailleurs de préciser ce que j'avais voulu dire à ce sujet... Sait-on jamais, le professeur aurait pu le prendre pour lui :

"Quand je disais ça, pour Damien, c'est parce qu'il déteste les choses qui sentent fort. Il grimace déjà quand quelqu'un met du parfum, alors ça... Mais je comprends mieux l'intérêt qu'il trouve à l'alchimie maintenant que j'ai vu votre matériel. Ca doit vraiment demander un travail de folie."

J'avais parlé sur un ton admiratif, car la simple vue des balances hyper-précises m'avait convaincue que c'était le genre de matière où l'on n'a pas droit à l'erreur. Je me rendis soudain compte que je ne m'étais pas présentée, en plus du reste. Aussitôt pensé, aussitôt fait :

"Au fait, je suis Elizabeth Mc Allister, l'ADEM Botaniste. J'aurais dû me présenter tout de suite, désolée. J'étais tellement perdue dans mes pensées que je me suis montrée grossière."

Histoire de me faire pardonner, je lui fis un petit sourire contrit. J'étais vraiment la reine des catastrophes et cette relation ne démarrait pas au mieux... Zut, moi qui étais si curieuse de rencontrer le fameux professeur Swörl...



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Sam 16 Mai 2015 - 2:03
Apparemment ma remarque quelque peu acide avait provoqué chez cette jeune demoiselle une interrogation profonde sur les événements récents précédent son entrée dans la pièce. À vrai dire, peut-être avais-je été un peu abrupte un peu trop rapidement, puisque moi même je ne pouvais dire avec certitude si elle avait frappé à la porte, ou non.

"Ben mince alors je pensais l'avoir fait. Je suis désolée de vous déranger dans ce cas. Je voulais vous voir et comme c'était entrouvert et que vous ne répondiez pas..."

La jeune femme ne se laissait pas démonter toutefois, elle avançait donc dans la pièce s'émerveillant, du moins le supposais-je devant le matériel disposé sur les établis. La première fois que j'avais pénétré dans un laboratoire d'alchimie, je crois que ma réaction n'avait pas été très différente de la sienne.

"Quand je disais ça, pour Damien, c'est parce qu'il déteste les choses qui sentent fort. Il grimace déjà quand quelqu'un met du parfum, alors ça... Mais je comprends mieux l'intérêt qu'il trouve à l'alchimie maintenant que j'ai vu votre matériel. Ça doit vraiment demander un travail de folie."

Je ne le savais que trop bien... j'étais son professeur après tout, à ce jeune homme. Et celui-ci avait d'ailleurs eu quelques soucis la première fois que nous avions raté une expérience, puisque l'odeur du soufre brûlé et du chlore était particulièrement forte. Depuis, eh bien... il régulait sa respiration, ça réduisait les mauvaises odeurs comme les bonnes, sans pour autant le rendre inapte à la pratique de l'alchimie.

"Au fait, je suis Elizabeth Mc Allister, l'ADEM Botaniste. J'aurais dû me présenter tout de suite, désolée. J'étais tellement perdue dans mes pensées que je me suis montrée grossière.
-Enchanté mademoiselle. Je suis Wallace Swörl, le professeur d'Alchimie."

À présent elle semblait plus gênée qu'autre chose. Comme quoi, un peu de hausse de ton, et tout le monde s'y retrouve. Au final, cette jeune femme n'était pas méchante, probablement juste un peu tête en l'air. Laissons lui sa chance.

"Qu'est-ce qui vous amène dans mon laboratoire un jour comme celui-ci ?"
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 885
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Sam 16 Mai 2015 - 13:20
-Enchanté mademoiselle. Je suis Wallace Swörl, le professeur d'Alchimie."

Sérieux ? Je pense que je l'aurais deviné, songeai-je avec un léger sourire. Rien que la description du fameux professeur Swörl m'aurait mis la puce à l'oreille. Comme quoi, je ne suis peut-être pas aussi sotte que je veux bien l'avouer ! J'essayai de lui faire un petit sourire franc et amical, histoire de donner le change. Allons, Liz, réveilles-toi un peu ma vieille ! En l'absence de réponse, le professeur finit par me demander :

"Qu'est-ce qui vous amène dans mon laboratoire un jour comme celui-ci ?"

Je restai plantée là pendant deux bonnes minutes, en pleine réflexion. Pourquoi étais-je venue là, déjà ? Je me grattai la tête avec perplexité. Mince alors... C'était pour quoi ? Soudain, le souvenir de la matinée agitée dans les serres me revint. Ah, oui ! Mon visage s'éclaira soudain et je demandai avec un grand enthousiasme :

"En fait, pour commencer par le début, je dirai qu'on a eu un problème aux serres ce matin, avec un enfant qui s'est fait mordre par une tentacula vénéneuse. On l'a soigné avec un antidote, mais il n'y en a plus et Neville m'a envoyée refaire les stocks."

Je m'arrêtai là une seconde, avant d'avouer pourquoi j'avais mis les pieds dans son sanctuaire plutôt que dans le labo de l'autre savant fou. Après tout, il risquait de se poser la question et il valait mieux que je prenne les devants :

"Mais en fait, je ne m'entends pas bien du tout avec le prof de potions, alors je me suis souvenue ce que Damien dit de vous et comme je sais que l'alchimie ça utilise des potions, j'ai pensé que peut-être je pourrais m'adresser à vous. Pour être devenu un expert dans l'un, vous devez probablement l'être aussi dans l'autre, alors j'ai pensé qu'avec votre matériel et tout.. Vous pourriez m'aider..."

Je marquai un petit temps de pause, avant d'ajouter avec un regard suppliant :

"Est-ce que vous seriez capable de me faire ça, s'il vous plaît ? Pitié, je veux pas aller voir le professeur Audlington... Pitiééé !"


Je crois que les larmes qui pointaient dans mes yeux à ce moment-là parlaient pour moi. Pourquoi détestai-je tant ce fou aux chaudrons ? Une bien longue histoire, comprenant de terribles rebondissements et impliquant de façon tout à fait inattendue un chaudron, une chaussette et une boîte à flemme de chez Weasley...



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Lun 18 Mai 2015 - 0:58
La jeune fille eut d'abord un sourire poli, pour se faire pardonner de sa précédente bévue probablement, puis elle fit une pause. Une longue pause, que je ne comprenais pas. Ma question n'était pas piège : elle était juste logique, au vu de mon activité précédente, et je n'avais pas vraiment de temps à perdre si rien ne se passait. Soudain, elle eut un déclic.

"En fait, pour commencer par le début, je dirai qu'on a eu un problème aux serres ce matin, avec un enfant qui s'est fait mordre par une tentacula vénéneuse. On l'a soigné avec un antidote, mais il n'y en a plus et Neville m'a envoyée refaire les stocks."

Ouille, les tentaculas. Sales plantes... Comment un élève avait-il pu se faire piquer par ça ? N'importe qui doté d'un cerveau sait qu'il faut s'en écarter autant que possible, ne serait-ce que parce qu'on le répète au début de chaque cours où elles sont présentes à moins de quinze mètres. Enfin, normalement.

"Mais en fait, je ne m'entends pas bien du tout avec le prof de potions, alors je me suis souvenue ce que Damien dit de vous et comme je sais que l'alchimie ça utilise des potions, j'ai pensé que peut-être je pourrais m'adresser à vous. Pour être devenu un expert dans l'un, vous devez probablement l'être aussi dans l'autre, alors j'ai pensé qu'avec votre matériel et tout.. Vous pourriez m'aider..."

Une requête intéressante. Qui amenait dans ma tête quelques questions toutefois. Mais à vrai dire, je n'avais pas vraiment le temps de préparer un antidote contre les tentaculas pour l'instant. J'ai un cours important à préparer... comment pourrais-je l'aider ?

"Est-ce que vous seriez capable de me faire ça, s'il vous plaît ? Pitié, je veux pas aller voir le professeur Audlington... Pitiééé !"

Sa détresse semblait réelle, apparemment ce professeur traumatisais plus que les élèves dans cette école. Je la regardais et lui tendis un mouchoir, puis j'allais fermer la porte.

"Mademoiselle, je n'ai pas vraiment le temps de vous préparer cet antidote, j'ai un cours à préparer qui va probablement me demander le reste de la journée. Toutefois, je peux vous proposer de le faire vous même avec le matériel au bureau là-bas, et je viendrai vous aider si vous en avez besoin."

Je lui souris légèrement pour la rassurer et la mettre en confiance.

"En échange, peut-être que vous pourrez m'expliquer pourquoi vous avez si peur du professeur Audlington ?"

Mon ton était décontracté et volontairement humorstique. Je me doutais de ce qui lui faisait cet effet, mais je voulais entendre sa version des faits.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 885
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Lun 18 Mai 2015 - 2:21
Le professeur d'alchimie semblait comprendre que j'avais vraiment, vraiment, VRAIMENT un problème avec l'autre fou aux chaudrons. En même temps... C'était naturel. Il était complètement à côté de ses pompes, ce prof. J'en frissonnai encore d'effroi. Brrr ! Aucun humour. Aucun. Même pas une toute petite minuscule larme de rien du tout. Je songeai avec un léger sourire que s'il enlevait le balais qu'il avait coincé dans son derrière, Audlington serait nettement plus agréable. J'en étais là de mes réflexions lorsque le professeur Swörl déçut toutes mes espérances :

"Mademoiselle, je n'ai pas vraiment le temps de vous préparer cet antidote, j'ai un cours à préparer qui va probablement me demander le reste de la journée. Toutefois, je peux vous proposer de le faire vous même avec le matériel au bureau là-bas, et je viendrai vous aider si vous en avez besoin."

J'ouvris de grands yeux étonnés. N'avait-il donc jamais entendu parler de mes exploits potionesques ? N'avait-il jamais eu vent des explosions, catastrophes et autres nuages toxiques que j'étais capable d'engendrer sans que personne ne comprenne comment ? Quelqu'un allait-il me laisser toucher de mon propre chef à des ingrédients et un CHAUDRON ? Après avoir été gentiment expulsée de mon dernier cours, le professeur Audlington m'avait clairement signalé que si j'avais l'audace de remettre un doigt de pied dans son labo, il me ferait passer l'envie de gâcher du matériel. Mais, là... Si on me le proposait, vraiment... Comment pouvais-je refuser une telle opportunité ? Hey, j'allais faire une potion, là. Non mais, sérieusement ! Je jubilai à l'idée que mon interlocuteur ignorait tout de mon incapacité en la matière et me dirigeai vers le bureau qu'il m'avait désigné, un sourire aux lèvres.

"En échange, peut-être que vous pourrez m'expliquer pourquoi vous avez si peur du professeur Audlington ?"

Ohoh... Voilà qu'il demandait à connaître cette triste histoire... Je soupirai légèrement tout en fouillant dans le manuel de potions qui traînait là. Lorsque j'eus trouvé la recette dont j'avais besoin, Je me mis à rassembler les ingrédients tout en parlant d'une voix calme... Pour le moment :

"Pour faire simple, il m'est arrivé une... Enfin, des mésaventures pendant son cours. Après de nombreux échecs et tentatives infructueuses pour réussir à quelque chose en potions, j'ai un jour décidé d'utiliser une boîte à flemme."

Un coup d'œil en direction du professeur me fit aussitôt ajouter :

"Hey, ne me regardez pas comme ça ! Je n'avais pas voulu m'en servir pour sécher les cours ! J'avais juste envie d'amuser un peu la galerie. En plus j'avais plus le droit de toucher à un chaudron quand j'ai fait ça, alors c'était Damien qui faisait tout. Être spectateur c'est pas franchement drôle et comme j'en avais assez que l'autre fou... Heu, que le professeur Audlington m'empêche d'essayer de travailler, pour une fois que j'y mettais de la bonne volonté... Ben, j'ai voulu lui tendre un piège. Je me suis dit que ça serait drôle de lui faire avaler un nougat néansang, juste pour le voir perdre son expression froide et dédaigneuse. Mais je ne voyais pas comment faire pour qu'il l'avale... Et quand j'ai vu qu'il goûtait nos potions de Régénération Sanguine, je me suis dit que j'allais en glisser dans un chaudron. Mais, pas dans le notre, parce que d'une part Damien l'aurait senti tout de suite et d'autre part, ça m'aurait directement désignée comme la coupable..."

Je m'interrompis quelques secondes, sans réfléchir un instant à l'image que cette histoire donnait de moi. Et tandis que je parlais, je continuais à travailler, écrasant mes œufs de strangulot tant bien que mal avant de les jeter dans ma potion... Tiens, curieux. Pourquoi cela faisait-il des grumeaux ? Etrange... Puis je repris, l'air de rien :

"Du coup, j'ai réfléchi à un moyen de mettre le nougat dans un chaudron assez éloigné de nous. J'avais le bonbon dans la main lorsque le professeur m'a repérée. J'avais rien eu le temps de faire ! Alors j'ai fait semblant de me gratter et j'ai planqué le nougat dans ma chaussette. Sauf qu'il l'a trouvé. Il lui a suffi de me regarder droit dans les yeux, avec cette expression froide et sournoise, pour comprendre ce que je voulais faire."

Je laissai ma phrase en suspens, concentrée sur l'ajout du prétendu dernier ingrédient... Lorsque ma potion vira au violet et se mit à faire d'énormes bulles. De plus en plus étrange. Je me grattai le nez, perplexe. Après un coup d'œil au manuel, je constatai que j'avais probablement oublié de faire trois tours dans le sens des aiguilles d'une montre avant d'ajouter l'essence de murlap. C'était balo. Bah, il suffisait de faire trois tours maintenant avant d'en remettre, ça rééquilibrerait, non ? Et c'est ce que je fis, tout en terminant mon histoire :

"Du coup, il m'a fait ce que je voulais lui faire. J'ai dû boire la potion mélangée au nougat. Et ça a fait une réaction que personne n'attendait, je pense. Je me suis mise à changer de couleur. Tout mon corps. J'étais bleue, rose, verte... Je crois même que j'ai eu des pois jaunes, à un moment. Je crois qu'après une heure, il a regretté de m'avoir punie comme ça et que c'est pour ça qu'il m'a donné la partie "antidote" du nougat... Sauf que ça n'a pas "antidoté". Ca m'a juste rendue trèèès poilue. On aurait dit un Pitiponk géant de toutes les couleurs. C'était vachement bizarre. Finalement j'ai dû passer trois heures à l'infirmerie pour qu'ils arrivent à me rendre mon appa..."

Je n'eus pas le temps de finir ma phrase que soudain, ma mixture se mit à BOUGER. D'elle-même. La chose était devenue noire et odorante et essayait de sortir du chaudron. Je m'exclamai :

"Professeur Swörl ! Je crois que j'ai... J'ai créé un monstre !"

C'était le moins qu'on pouvait dire : sous mes yeux ébahis, une espèce de mélasse indéfinissable était en train de s'extraire du récipient en étain. Elle BOUGEAIT. Et, dans ma direction ! Je n'eus même pas la présence d'esprit de m'enfuir, abasourdie par ce que je venais de créer.



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Dim 24 Mai 2015 - 17:57
Je ne regardais pas vraiment ce qu'elle faisait à présent. Je l'avais mise devant un chaudron, à mon propre bureau, avec un peu de matériel. J'avais toujours de quoi préparer quelques potions de base dans les tiroirs de mon bureau, vu que la plupart des composés qu'on fabrique dans cette salle ne sont pas forcément bons à manger, mais que les plus idiots trouvent amusants d'essayer quand même. Je ne leur interdisait pas, je comptais sur leur bon sens. Et les fous qui essayaient apprendront par l'expérience. Néanmoins, je ne laisserais pas mourir un élève, même le plus idiot, d'un empoisonnement avec une pierre qui change sa salive en arsenic. Non pas que je prépare celles-là avec les élèves, mais ils y arrivent bien eux mêmes quand ils mélangent l'ordre de l'expérience de leur propre chef, faute de lecture attentive d'une simple grimoire.

Mes gestes étaient automatiques : prendre le flacon, l'ouvrir, le remplir jusqu'au trait noir, le refermer. Rien de bien sorcier là dedans, le moindre idiot y arriverait si je luis demandais, mais je le faisais toujours moi même, par principe. Ça me permettait de penser à l'expérience à l'avance. Là, je savais ce qui se passerait dans la séance, je la préparais chez moi depuis trois semaines, pour être sûr d'avoir tout prévu, résultats alternatifs comme expériences prévues. Vu que je ne faisais que la préparation sans la réflexion pour une fois, je pouvais écouter son histoire.

"Pour faire simple, il m'est arrivé une... Enfin, des mésaventures pendant son cours. Après de nombreux échecs et tentatives infructueuses pour réussir à quelque chose en potions, j'ai un jour décidé d'utiliser une boîte à flemme."

En entendant boite à flemme, je la regardais mi-surpris mi-agacé. Je ne supportais pas ces choses. Ces saletés avaient failli coûter un bras à une élève dès la troisième semaine de l'année. Depuis, dès que j'en voyais l'ombre d'une dans mon cours, je la confisquais et la rangeais dans mon bureau. J'espérais qu'elle ne faisait pas parti de ses cancres qui dénigrent les professeurs juste pour le plaisir.

"Hey, ne me regardez pas comme ça ! Je n'avais pas voulu m'en servir pour sécher les cours ! J'avais juste envie d'amuser un peu la galerie. En plus j'avais plus le droit de toucher à un chaudron quand j'ai fait ça, alors c'était Damien qui faisait tout. Être spectateur c'est pas franchement drôle et comme j'en avais assez que l'autre fou... Heu, que le professeur Audlington m'empêche d'essayer de travailler, pour une fois que j'y mettais de la bonne volonté... Ben, j'ai voulu lui tendre un piège. Je me suis dit que ça serait drôle de lui faire avaler un nougat néansang, juste pour le voir perdre son expression froide et dédaigneuse. Mais je ne voyais pas comment faire pour qu'il l'avale... Et quand j'ai vu qu'il goûtait nos potions de Régénération Sanguine, je me suis dit que j'allais en glisser dans un chaudron. Mais, pas dans le notre, parce que d'une part Damien l'aurait senti tout de suite et d'autre part, ça m'aurait directement désignée comme la coupable..."

Je haussais le sourcil et me remis à remplir ce flacon, ne la surveillant pas vraiment dans ce qu'elle préparait. Apparemment, elle avait juste voulu faire une mauvaise blague au professeur Audlington. À vrai dire, je ne cautionnais pas, mais empêcher une élève de travailler me paraissait tout aussi stupide que d'attaquer un professeur. J'attendais la suite de son histoire avant de juger ses actions.

"Du coup, j'ai réfléchi à un moyen de mettre le nougat dans un chaudron assez éloigné de nous. J'avais le bonbon dans la main lorsque le professeur m'a repérée. J'avais rien eu le temps de faire ! Alors j'ai fait semblant de me gratter et j'ai planqué le nougat dans ma chaussette. Sauf qu'il l'a trouvé. Il lui a suffi de me regarder droit dans les yeux, avec cette expression froide et sournoise, pour comprendre ce que je voulais faire."

Je ris légèrement. Toujours le même apparemment. J'ai entendu certains élèves se plaindre de mon sérieux et de ma mine sévère quand ils faisaient des bêtises, mais Ian avait ce superbe regard quand il trouvait un coupable que je ne pourrais jamais copier même en le voulant.

"Du coup, il m'a fait ce que je voulais lui faire. J'ai dû boire la potion mélangée au nougat. Et ça a fait une réaction que personne n'attendait, je pense. Je me suis mise à changer de couleur. Tout mon corps. J'étais bleue, rose, verte... Je crois même que j'ai eu des pois jaunes, à un moment. Je crois qu'après une heure, il a regretté de m'avoir punie comme ça et que c'est pour ça qu'il m'a donné la partie "antidote" du nougat... Sauf que ça n'a pas "antidoté". Ça m'a juste rendue trèèès poilue. On aurait dit un Pitiponk géant de toutes les couleurs. C'était vachement bizarre. Finalement j'ai dû passer trois heures à l'infirmerie pour qu'ils arrivent à me rendre mon appa..."

Cela m'étonnait de mon collègue. Non pas la punition tout à fait dans son genre, mais plutôt son manque de prudence et d'anticipation concernant le résultat. Je ris légèrement à l'évocation du Pitiponk géant arc-en-ciel. Je ris beaucoup moins quand elle cria à l'aide.

"Professeur Swörl ! Je crois que j'ai... J'ai créé un monstre !"

Je m'approchais lentement en observant la chose bouger en direction de la jeune femme. La masse noir avançait lentement, mais comme Mlle. Mc Allister ne semblait pas réagir, la chose était déjà juste devant elle. Elle était toute proche de la table, et la chose serait sur elle dans quelques secondes, alors sans trop réfléchir j'interposais mon bras métallique entre la chose et la femme.

"Mademoiselle, je pense que vous devriez vous écarter de cet chose et me cherche une boite vide. Il y en a sur l'étagère à droite de la porte, prenez la plus grande."

L'objectif à présent était de faire en sorte que cette chose ne sorte pas d'ici. Fort heureusement, la seule sortie était la porte de la classe, puisque cette salle était dépourvue de fenêtres. J'espérais juste que la jeune femme ne sortirait pas d'ici en courant au lieu de m'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 885
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Lun 25 Mai 2015 - 4:00
J'observais toujours la "créature", médusée par l'abominable effet de mon incompétence en potions. J'avais sous les yeux une espèce de bestiole innommable qui me faisait penser à un tas de morve noir et... Qui sentait la réglisse ? Une réglisse vivante, mouvante, gluante et même coulante... Trooop bizarre. Le professeur s'approcha et s'interposa entre la Chose et moi, à l'aide de son bras métallique.

"Mademoiselle, je pense que vous devriez vous écarter de cette chose et me cherche une boite vide. Il y en a sur l'étagère à droite de la porte, prenez la plus grande."

M'écarter, voilà qui serait une idée des plus intéressantes... J'obéis aussitôt, m'éloignant rapidement de la masse informe qui ne cessait de progresser dans ma direction. Je la quittai des yeux pour chercher la boîte que le professeur me demandait. Je m'élançai vers la porte et me hissai sur la pointe des pieds pour attraper le contenant. Toujours trop petite ! Quel constat déprimant ! Je me souvins alors que j'étais une sorcière et que j'avais une baguette... Je jetai donc un "accio très grosse boîte !" et revins vers le professeur d'alchimie avec mon butin en main.

Lorsque j'arrivai à proximité du bureau, la Chose me repéra immédiatement (mais par quel miracle ?) et changea de direction, se dirigeant à nouveau vers moi. Elle n'avait pas hésité un seul instant et avait modifié sa destination dans une sorte de frémissement (ou plutôt de vibration bizarrement bruyante) qui avait secoué toute sa masse. On aurait vaguement dit un ronronnement, mais qui serait issu d'une créature sans bouche ! Qu'est-ce qu'elle me voulait, cette bestiole bizarre ?!? Je m'éloignai en direction du professeur et lui tendis la boîte en parlant d'une voix rendue un peu trop aigue par la peur :

"Pourquoi elle me suit, cette Chose ?!? Elle a l'intention de me manger ? Non, pire, de me dissoudre ! Est-ce que c'est une sorte d'acide mutant avide de chair fraîche et qui a décidé que j'avais l'air appétissante ?"

Histoire d'être sûre de ne pas me faire bouffer par ce truc, je me cachai derrière l'élément le plus solide et sûr de la pièce : le prof. Bah oui, qu'Est-ce qui pourrait raisonnablement se révéler plus efficace pour lutter contre une créature inconnue qu'un prof qui avait l'âge d'être mon père et qui disposait d'une main digne d'un film de science-fiction ? Je tenais fermement ma baguette, prête à utiliser toutes mes (maigres...) ressources en matière de sortilèges de défense si cela pouvait me permettre de survivre à cet événement inattendu. Je jetai un œil à la Bête, en passant légèrement la tête derrière le bras de monsieur Swörl. Elle ne bougeait plus.

"Pourquoi elle s'est arrêtée ? Elle est morte ?" demandai-je naïvement.

Je sortis de ma cachette pour mieux voir et aussitôt, la Chose se remit en route. Elle me visait personnellement ! Et de nouveau, le bruit étrange se faisait entendre. Y ronronnait encore, ce foutu bidule ! Probablement à l'idée de se repaître de ma personne !!!

"Elle veut ma peau !" m'écriai-je en me dissimulant aussi sec derrière celui que j'avais d'ores et déjà identifié comme mon futur sauveur.

L'idée que mon invention... Hem, hem, disons plutôt erreur technique... Puisse être pacifique ne m'avait pas effleurée une seule seconde. Qu'elle puisse éventuellement m'avoir reconnue comme sa créatrice, encore moins. De mon point de vue, c'était une monstruosité vivante qui avait décidé de me faire ma fête jusqu'à ce qu'il ne reste de moi que des os blancs et impeccables. J'étais terrifiée, à tel point que j'en tremblais. Pourtant, je ne m'enfuis pas. J'avais causé cette catastrophe, je devais au moins essayer d'aider à réparer mon erreur. Alors que le professeur bougeait devant moi, me cachant la scène avec son large dos, je marmonnai tout bas avec défaitisme :

"Dam' va m'ressusciter pour me tuer moi-même quand il saura c'que j'ai encore fait..."



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Sam 6 Juin 2015 - 9:40
La jeune femme alla chercher la boite de l'autre côté de la salle. La Chose étant très lente, Elizabeth n'eut aucun mal à la semer, et dès qu'elle fut hors de vue, la masse noire s'arrêté de bouger. Je reculais de quelques pas et m'accroupis pour l'observer d'un peu plus près. J'étais toujours perplexe quand à la consistance et à la raison de l'existence de cette chose, mais il faut bien avouer que si le but de la potion avait été de créer la vie cette Chose serait un bon pas en avant. Ce qui en soi n'est pas la meilleure idée du monde, mais qu'y faire maintenant ?

Elizabeth revint avec la boite métallique. Énorme boite en métal qui d'après l'étiquette avait servi à ranger une quantité astronomique de tubes à essais en verre. Un choix parfait donc. Dès qu'Elizabeth revint à vue de la bestiole, celle-ci se remit à se déplacer. Apparemment la jeune femme était quelque peu effrayée par ce qu'elle avait fabriqué dans ce chaudron. Surtout que ça la suivait elle, alors je la comprends. Elle me tendit la boite et je me relevais pour la prendre sans quitter des yeux le Truc au sol.

"Pourquoi elle me suit, cette Chose ?!? Elle a l'intention de me manger ? Non, pire, de me dissoudre ! Est-ce que c'est une sorte d'acide mutant avide de chair fraîche et qui a décidé que j'avais l'air appétissante ?"

Pas la moindre idée... pour savoir ce que ce truc est et à quoi il servait il allait me falloir de quoi le ranger, l'enfermer et l'étudier... tout un programme. Oh, et il me faudrait aussi un Magizoologiste, pour être sûr de tout. De préférence, je n'irais pas parler au professeur Audlington, sinon la pauvre femme qui se trouvait dans mon bureau serait encore dans de beaux draps... Elizabeth se cache derrière moi et immédiatement la Chose cessa de bouger à nouveau. Dès que la jeune femme était en vue, cette gelée noire rampait lentement dans sa direction... étrange.

"Pourquoi elle s'est arrêtée ? Elle est morte ?"

Je ne savais même pas si elle était vivante, alors morte... mais soudain une idée fit son chemin dans mon esprit. Pourquoi une créature créée par quelqu'un essayerait forcément de l'attaquer à la sortie du chaudron ?

"Elle veut ma peau !"

Elizabeth se terra derrière moi à nouveau, mais cette cachette était très problématique, puisque j'allais de toute façon bouger, donc elle serait exposée à nouveau et la bestiole n'en serait que plus difficile à étudier. Je l'entendis dans mon dos pendant que je réfléchissais à ce que j'allais faire.

"Dam' va m'ressusciter pour me tuer moi-même quand il saura c'que j'ai encore fait...
-Sauf que je n'ai pas prévu de vous laisser mourir ici. J'ai peut-être l'air un peu rude de prime abord, mais je ne suis pas encore totalement stupide."


Je m'approchais de la Chose, baguette à la main, et m'accroupis vers elle.

"Mademoiselle, pardonnez-moi de vous exploiter de la sorte, mais pourriez-vous s'il vous plait me donner la boite de craie qui se trouve sur le tableau sur le mur là-bas, puis vous cacher hors de la vue de ce... truc ?"

Il y a toujours quelques tests à exécuter avant de manipuler quelque chose comme cet gelée.

"Nous allons vérifier la nature de cette chose, puis nous allons l'enfermer, et je l'étudierai pour comprendre comment vous avez réussi à la créer et pourquoi elle bouge."
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 885
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Sam 6 Juin 2015 - 14:27
-Sauf que je n'ai pas prévu de vous laisser mourir ici. J'ai peut-être l'air un peu rude de prime abord, mais je ne suis pas encore totalement stupide."

Son commentaire me parut tellement déplacé dans l'ambiance actuelle que je pouffai de rire. Ca, je voulais bien croire qu'il n'était pas stupide. D'une part, il était certainement bien moins débile que moi, ce qui n'était pas compliqué, d'autre part, on ne devient pas professeur en se tournant les pouces tout en regardant les nuages dans le ciel. Du moins, c'est ainsi que je voyais les choses... Lorsque Monsieur Swörl bougea, je revins dans le champ de vision de la chose qui se remit en mouvement. Il s'accroupit devant elle tandis que je reculais, effrayée.

"Mademoiselle, pardonnez-moi de vous exploiter de la sorte, mais pourriez-vous s'il vous plait me donner la boite de craie qui se trouve sur le tableau sur le mur là-bas, puis vous cacher hors de la vue de ce... truc ?"

De la craie ? Pourquoi faire ?!? Cela dit, je voulais bien croire qu'il en savait probablement plus que moi à ce sujet et je m'empressai de lui obéir. Je lui ramenai la boîte en question et me cachai derrière un pupitre en dix secondes chrono.

"Nous allons vérifier la nature de cette chose, puis nous allons l'enfermer, et je l'étudierai pour comprendre comment vous avez réussi à la créer et pourquoi elle bouge."

Je hochai vigoureusement la tête, sans plus ouvrir la bouche. J'étais le docteur Frankenstein ! J'avais créé une chose vivante et... INEXPLICABLE ! au moins, quand je n'étais plus dans son... Champ de vision ? Cette bestiole avait-elle des yeux ? J'en doutais. Rayon d'action alors ? Non, trop bizarre... Quoi qu'il en soit, quand je n'étais pas dans les parages, la réglisse vivante se stoppait, seulement parcourue d'étranges frissons qui secouaient sa masse. Pourquoi un truc aussi bizarre était-il obligé de m'arriver à moi ? N'aurai-je jamais l'occasion de toucher un chaudron sans engendrer de catastrophe ? Les seules potions que j'arrivais à produire sans trop de danger étaient des fertilisants ou ce genre de choses... Curieuse, je finis par demander :

"C'est peut-être une question idiote, mais... Est-ce que ce truc est uniforme où Est-ce qu'il risque de se diviser en plusieurs petits machins gluants avides de mon sang ?"

La comparaison avec Frankenstein me revint à l'esprit. Dans l'histoire de base, le monstre avait détesté son créateur. Dans une adaptation que j'avais vue à la télé l'été précédent, en compagnie de mon petit frère, la créature considérait le docteur comme son père et le vénérait... Ma création était-elle capable de sentiments, de sensations ? Et dans cette optique, était-elle plutôt heureuse d'être sur terre ou tellement furieuse qu'elle voudrait me faire ma fête ? Ou alors, ça pouvait tout simplement être un truc informe attiré par les êtres vivants dans l'idée de tous les dévorer... Ou juste une sorte de méduse terrestre. Il y avait tant d'hypothèses possibles que j'en avais le tournis. Je restai soigneusement cachée derrière le pupitre, les yeux rivés sur ce qu'il se passait du côté du professeur Swörl... Et de la Chose.



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Mar 30 Juin 2015 - 13:57
Quand je commentai mon refus d'avoir un mort dans le labo', elle rit. Certes, le commentaire pouvait paraître amusant à certain, en revanche, les formulaires administratifs, le nettoyage et surtout le poids sur la conscience sont des plus désagréables à supporter, surtout quand on a un planning chargé.

Vous pensez que je suis un sans-coeur de penser comme ça ? Peut-être un peu, parfois, mais à ce moment là j'étais effectivement très intéressé par la créature qu'on m'apportait, et je commençais à apprécier celle qui l'avait engendrée. Elle pétillait de vie, et ça me changeait de certains élèves ou collègues moroses qui m'ennuyaient à mourir. Bon, après, là elle avait vraiment peur, mais ça, devant l'inconnu, c'est normal.

Là, tout de suite, elle ne semblait pas comprendre ce que je voulais faire, et je la sentais tremblotter un peu derrière moi, se cachant de la créature. C'était mieux, la bestiole ne bougeait plus.

"C'est peut-être une question idiote, mais... Est-ce que ce truc est uniforme où Est-ce qu'il risque de se diviser en plusieurs petits machins gluants avides de mon sang ?"

Aucune idée. Je ne savais rien de cette chose, alors j'allais commencer les tests dans l'ordre. Je jetais une poignée de craie blanche sur la bestiole, qui contrairement à ce que j'attendais dans le pire des cas, ne moussa pas. Bon signe ça : la chose n'est pas acide, sinon le calcaire se transforme en calcite et en gaz. Je sortis ma baguette et pointais la chose.

"J'essaie de la pétrifier, si ça marche, je la range dans la boite, sinon il va me falloir un sac en papier et un appât."
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 885
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Mar 30 Juin 2015 - 19:01
Le professeur ne semblait pas vraiment savoir à quoi nous avions à faire... En même temps, c'était une chose inédite et incroyablement bizarre que j'avais créé là. Il commença ses tests en jetant de la craie sur la Chose. Il s'attendait de toute évidence à une réaction plus impressionnante, car il se détendit imperceptiblement. Il finit donc par sortir sa baguette en la pointant sur la créature. Il m'expliqua d'une voix tranquille et ferme, comme s'il maîtrisait la situation -ce que je préférais croire, pour mon propre bien- :

"J'essaie de la pétrifier, si ça marche, je la range dans la boite, sinon il va me falloir un sac en papier et un appât."
"D'accord", répondis-je en regardant toujours la scène, bien cachée.

Oh, bonne idée. Un sac en papier. Attends. Non, pas bonne idée. Parce que s'il y avait une chose que j'avais comprise par mes différents exploits, c'est que la papier ne pourra jamais contenir un élément liquide ou trop mouillé. Ca le dissout et le perce, en bonjour le résultat. Et de toute évidence, cette drôle de réglisse n'était pas à proprement parler sèche ou solide. J'aurais été bien en peine de déterminer ce qu'elle était exactement, mais tout de même. Je commentai avant que le professeur n'ait lancé son sortilège :

"Sauf que si ce truc est gluant et humide, il va percer le papier, non ? Et passer au travers. Cela dit avec autre chose que tu papier ça passerait. En plus vu qu'il a décidé de s'en prendre à moi on a un appât parfait. Ca serait marrant, de faire l'appât. Surtout si on est sûrs que ce truc n'a pas envie de brochettes de moi au dîner."

Je me tassai un peu plus derrière ma cachette improvisée en attendant que le professeur Swörl fasse son test. Vu l'apparence vaguement caoutchouteuse de la chose, je suspectais que le sortilège pouvait rebondir dessus. Auquel cas je préférais être à l'abri. Sait-on jamais.



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Mar 21 Juil 2015 - 15:54
Je restais perplexe devant cette chose. Je n'y voyais aucun muscle, aucun ventouse, pas de cerveau... à vrai dire, vu sa couleur, sa consistance et son odeur, j'avais vraiment l'impression d'être face à une redoutable créature faite de... réglisse. Noire, opaque, lente et collante, cette chose était probablement la plus bizarre que j'ai vue depuis un bon moment. Depuis qu'une élève a fait mousser de l'eau en y ajoutant de la pierre ponce il y a trois mois en fait.

"D'accord."

J'attendais. Elle avait l'air d'avoir compris ce que je voulais, alors j'espérais un sac papier rapidement. Ou n'importe quoi d'autre en fait, mais l'avantage du papier c'est que la créature le dissoudra si on la met avec le papier dans une boite. Enfin, je l'espérais, mais vu son aspect liquide, normalement c'est ce qui devrait se passer. Tant qu'elle ne me donnais pas un sac plastique. Le plastique c'est bon pour les moldus. À bien y réfléchir, ça donnait tout de même quelques champs de recherches supplémentaires, j'y penserais en sortant d'ici.

"Sauf que si ce truc est gluant et humide, il va percer le papier, non ? Et passer au travers. Cela dit avec autre chose que tu papier ça passerait. En plus vu qu'il a décidé de s'en prendre à moi on a un appât parfait. Ca serait marrant, de faire l'appât. Surtout si on est sûrs que ce truc n'a pas envie de brochettes de moi au dîner."

Mmmmh... aucune idée. Mais je voulais du papier. Ou de la côte de maille, mais un sac en mailles d'acier c'est plutôt compliqué à trouver.

"Mademoiselle Mac Allister, je n'ai pas autre chose que des sacs en papier dans cette salle, et je n'ai pas envie de rester accroupi tout l'après-midi à attendre que cette chose soit enfermée."

Mon ton se voulait à la fois comique et agacé. J'étais impatient d'en finir avec cette chose, mais la jeune femme avait raison quand même dans ses observations. Et comme je ne lui avais pas fait part des miennes et de mon idée, elle avait raison de dire ce qu'elle avait dit. Je pointais ma baguette sur la chose :

"Petrificus totalus"

La jeune femme pointa le bout de son nez, la chose ne bougeait plus... pour l'instant...
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 885
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Dim 26 Juil 2015 - 13:05
Le professeur semblait être en pleine réflexion sur ce que je lui avais dit. En même temps, ça se comprenait. Mais j'étais convaincue qu'il avait déjà pensé à la question de son côté. Après tout il était prof d'alchimie et il avait déjà probablement pensé à des choses qui ne pourraient même jamais effleurer mon petit esprit étriqué. Il me répondit sur un ton a mi chemin entre l'humour et l'agacement, qui me laissa perplexe. Soit je commençais a l'énerver, soit il en avait juste vraiment marre de cette affaire. Ou une troisième option que je n'imaginais même pas.

"Mademoiselle Mac Allister, je n'ai pas autre chose que des sacs en papier dans cette salle, et je n'ai pas envie de rester accroupi tout l'après-midi à attendre que cette chose soit enfermée."

La, il n'avait pas tort. Je le faisais poireauter inutilement et je n'y avais même pas songé. Le pauvre était coincé dans une position très bizarre a cause de moi... Je me depechai donc de fouiller à la recherche du fameux sac en papier. Pendant que je m'affairais, j'entendis dans mon dos :

"Petrificus totalus"

A ce moment, je trouvai le saint sac et me hâtai de revenir vers le professeur Sworl. La créature était immobile, mais était ce du au sortilège ? Aucune idée. Je fais un pas supplémentaire en tendant le sac a l'enseignant :

"Voila. Je me demande si c'est mangeable." Commentai-je avec curiosité.

C'était une question des plus bizarres, certes, mais bon. Cette chose ressemblait a une grosse réglisse coulante et odorante... Peut être bien que ça pourrait sauver des vies. Plus de faim dans le monde avec ça ! J'en étais la de mes pensées lorsque la chose se remit en "marche" et se dirigea vers moi. Elle m'en voulait vraiment personnellement !

"Je me cache ou on en profite pour l'attraper ?" Demandai je d'une voix légèrement tremblante.



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Lun 3 Aoû 2015 - 15:44
La jeune femme cherchait un peu partout pour me trouver un sac en papier qui ferait l'affaire pour couvrir, transporter et enfermer le truc étrange qu'elle avait fait apparaître dans mon laboratoire. Plus elle cherchait désespérément et plus deux idées faisaient leur chemin dans mon esprit. La première ? Elle n'avait sans aucun doute pas créé cette chose de son propre chef, c'était tout bonnement impossible qu'une personne aussi maladroite fasse exprès de créer une pseudo-forme de vie. Non pas qu'elle soit incompétente. Enfin si, mais en potion, pour le reste, je ne me prononcerai pas. La seconde ? Il faut que je range un peu la salle de cours.

"Voila. Je me demande si c'est mangeable."

Excellente question. Je n'avais pas pris le temps de me la poser. À vrai dire, pour savoir ce qu'était cette chose, il allait falloir sans aucun doute que je demande à un magizoologue ou deux de venir m'aider à l'étudier. Voire de l'étudier à ma place, mais j'avoue que je voulais être là pour savoir ce que c'était.

"Je me cache ou on en profite pour l'attraper ?"

C'est le moment de l'attraper ça c'est sûr. Mais comment ? Excellente question... comment attraper quelque chose de liquide, qui bouge, et qui semble immunisée à la pétrification ? J'allais partir pour mon seul plan de secours d'urgence. Je déteste utiliser les plans d'urgence, car s'ils échouent, il ne reste rien derrière.

"Mademoiselle Mc Allister ? Restez où vous êtes, vous l'appâtez, et je l'attrape. Si ça ne marche pas, quittez la salle en courant, et appelez le professeur Audlington, il pourra nous aider, sans aucun doute."

Je connaissais les dissensions entre le professeur les jeune femme, mais dans le cas présent, le maître des potions pouvait être d'une réelle aide, et pour Elizabeth, une telle déclaration était non seulement un ordre, mais aussi une menace, qui la pousserait à faire de son mieux pour que la capture soit une réussite. Je pris le sac en main, j'ouvris la boite en métal, et attendis que la bête soit à portée pour tenter de la capturer. Pour détendre l’atmosphère, j'ajoutais :

"Et quand nous l'aurons attrapée, vous pourrez y goûter, si vous voulez."
Revenir en haut Aller en bas
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 885
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   Mer 5 Aoû 2015 - 0:51
Le professeur semblait penser comme moi qu'il fallait profiter de ce moment pour attraper la chose. Seulement, il avait l'air hésitant. Je n'aimais pas trop les hésitations, c'était mauvais signe... Surtout dans ce genre de situations, quand ma vie était en jeu et qu'une créature non identifiée se dirigeait pesamment vers moi.

"Mademoiselle Mc Allister ? Restez où vous êtes, vous l'appâtez, et je l'attrape. Si ça ne marche pas, quittez la salle en courant, et appelez le professeur Audlington, il pourra nous aider, sans aucun doute."

Le fou aux chaudrons. Evidemment. Pourquoi toujours lui ? Il ne pouvait pas simplement aller voir ailleurs si j'y étais et me fiche une paix royale ? Mais non, il fallait encore qu'il s'agisse de lui ! Je soupirai mais ne dis rien. De toute façon, je n'avais guère le choix. Au moins le professeur serait probablement capable de nous venir en aide si les choses tournaient mal. Il aurait probablement un filtre moisi dans la manche pour ça. Mais de toute façon, si nous attrapions cette chose du premier coup, il n'y aurait pas de problème. Je pourrais éviter de devoir le voir... Donc, idéalement, je n'avais qu'à me débrouiller pour qu'on l'attrape du premier coup. J'ignorais que c'était le but du professeur Swörl : me forcer à faire de mon mieux en me remuant Audlington sous le nez comme une menace muette. Mais j'était suffisamment prévisible pour faire exactement ce qu'il attendait de moi...

"Et quand nous l'aurons attrapée, vous pourrez y goûter, si vous voulez."

J'esquissai un sourire et répondis malicieusement :

"Merci, mais je ne manger rien d'encore vivant."

Puis je m'avançai un peu en direction de la créature, m'arrêtant juste derrière le professeur. J'inspirai un coup et fis un pas de côté pour me retrouver bien en vue de la créature qui se remit à "vibrer" en accélérant la cadence vers moi. Elle... glougloutait. C'était vraiment bizarre comme bruit. Je haussai le sourcil avec perplexité tandis que la chose arrivait au bord du bureau...



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)   
Revenir en haut Aller en bas
 
L'alchimie... C'est pas un genre de potions, ça ? (PV Wall-E)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel(s) est (sont) le(s) genre(s) de films que vous préférez ?
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» L'Alchimie des Molécules
» echange en tout genre !
» Images en Tout genre
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Intérieur-