AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Dans la période de Septembre à fin Novembre 2015 ! Bonne rentrée !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Dim 26 Avr 2015 - 15:37
Quelques jours après sa rencontre avec Ariana, Seth s'était décidé à chercher le contact. Depuis trois    années à Poudlard, il ne parlait presque jamais. Il aurait pu entré dans un cercle religieux de carmélites tant il était silencieux et éviter désespérément le dialogue avec les autres. Pourtant sa rencontre avec sa consœur lui avait rappelé que passer à côté des autres allait probablement lui laisser glisser des opportunités de monter en puissance. Il ne pouvait l'accepter.


Il faisait un peu frais ce soir dans la salle commune, le feu n'était pas encore allumé, ce qui ne l'étonnait guère, les cours venaient de finir, le repas également, chacun avait normalement regagner son dortoir ou salle commune de maison, la soirée venait de débuter. Habituellement, il n'allait jamais dans la salle commune des Serpentard hormis pour gagner son dortoir, préférant s'isoler dans des endroits non fréquentés, choisissant les lieux avec soin, tel que les toilettes des filles, les montagnes de Poudlard, les étages de château qui ne sont plus utilisés ou encore la forêt interdite. Pour le dernier emplacement, on en reparlera. Qu'il rencontre une autre élève l'avait surpris, leur petite péripétie également. C'était ce qui l'avait poussé à changer ses habitudes.

Il fallait bien que ça arrive un jour. Sinon on stagnait. Encore une fois, il ne pouvait l'accepter.

Le pourquoi était simple, il souhaitait rencontrer quelqu'un d'intéressant, une ou plusieurs. Des personnes qui colleraient un tant soit peu à son état d'esprit, à sa façon de pensée ou aux objectifs quelque peu similaire. Les visages défoulaient, il y avait pas mal de personne pour une fois. Enfin, pour une fois, il n'en savait pas grand chose, pour lui, ça avait l'air événementiel puisque c'était lui le déserteur permanent.

Bref, il avait laissé sa cape et sa veste dans sa chambre pour prendre son poncho noir à capuche que sa mère lui avait fait pour lui avant son tragique trépas. Il aimait beaucoup ce poncho, fait en tissu copte, de tradition de l'Egypte antique, un savoir que sa mère connaissait mais il n'en savait pas d'avantage mis à part l'aptitude exceptionnel du tissu à se conserver à travers les siècles, les tissus retrouvés par les fouilles le démontrait. Elle devait avoir anticipé sa propre mort pour l'avoir fait d'une taille acceptable pour son âge puisqu'elle était décédé à ses sept ans. Ses manches de chemise blanche étaient retroussés, laissant dépassé un pan de ses bandages en lin noir de chaque côté de ses avant-bras. S'il avait été dans un film de star wars, il aurait pu parfaitement correspondre à un jeune seigneur sith égyptien. Il ne lui manquait que le sabre laser. Le truc, c'est que l’Égypte n'existait pas dans star wars. Alors, il se contentait de sa baguette magique en guise d'arme, ce qui lui convenait à merveille.

Comme à son habitude, Seth était terré dans un des recoins de la pièce, guettant dans l'ombre. Les bavardages profusaient, quelqu'un alluma, à l'aide de sa baguette, le feu de la cheminée …
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 623
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de Troisièmeannée
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 3081

MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Mer 29 Avr 2015 - 10:54
- Ah ben quand même !

Quelqu'un avait enfin allumé un feu chaud et fier dans la cheminée. Eileen s’étira un grand coup en profitant du souffle de chaleur qu’elle sentit dans son dos. Elle exagérait un peu, elle s’était installée dans la salle commune à peine quelques minutes auparavant. Mais c’était toujours quand quelque chose n’était pas là que l’on remarquait à quel point on l’appréciait. Et s’asseoir près de la cheminée sans sentir son dos se réchauffer était vraiment inconfortable.

Reprenant sa position initiale, Eileen se courba sur son parchemin en passant l’extrémité de sa plume sur sa lèvre supérieure. En face d’elle, Moira écrivait consciencieusement en jetant quelques coups d’œil à un livre ouvert sur ses genoux. Sa bouche s’ouvrait et se refermait en suivant les mots qu’elle lisait. Eileen ferma les yeux un instant avant de se remettre plus sérieusement au travail.

Le devoir n’était pas passionnant mais le sujet n’était pas entièrement rébarbatif. Il suffisait essentiellement de recopier quelques passages du cours et du livre. Rien de bien difficile. La soirée s’annonçait donc tranquille, ce qui était bienvenu. Même Moira semblait se laisser aller au vagabondage cérébral. Du coin de l’œil, Eileen la voyait balayer la salle commune du regard. Moira fixa finalement un point derrière la brune, une expression pensive sur le visage.

- Hmmm…

Eileen leva un sourcil en relevant la tête.

- Quoi ?
- Je ne l’ai jamais vu lui.
- Qui ça ?

Moira fit un signe de tête vers l’objet de la réflexion, incitant sa camarade à se retourner. Eileen plissa légèrement les yeux pour apercevoir, à peine éclairé, un garçon aux cheveux sombres qui semblait observer la pièce avec grand intérêt. Il était installé dans le coin le plus proche des deux jeunes filles et même avec les multiples lumières de la salle et le feu brillant de la cheminée, il s’effaçait presque dans le décor. Eileen haussa les épaules, mettant quelques secondes à le lâcher des yeux.

- Moi non plus. En même temps, on a pas pu rencontrer tout le monde encore…

Moira fronça légèrement les sourcils et haussa les épaules à son tour, l’air peu convaincu. Le ton d’Eileen était un peu hésitant. Après tout, même sans connaître tout le monde, aucun des Serpentard ne lui semblait complètement inconnu. A force d’au moins se croiser tous les jours, il était presque impossible de découvrir quelqu’un.

Après un dernier regard vers le garçon, les deux filles se remirent au travail. Les pensées d’Eileen étaient encore à moitié dirigées vers le garçon se demandant si elle ne l’avait pas déjà croisé et tout bonnement oublié. Il y avait quelque chose qui la mettait vaguement mal à l’aise, mais elle ne savait pas quoi. Elle secoua la tête en se disant que finalement, ce n’était si important.

HRP:
 


Dernière édition par Eileen Shalford le Mer 29 Avr 2015 - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Mer 29 Avr 2015 - 13:36

*Je la déteste vraiment celle là...*

Nocta haussa un sourcil en observant sa pire ennemie -oui le mot ne pouvait être mieux choisi- tandis que quelqu'un allumait le feu dans l'âtre. Un fin sourire moqueur s'installa sur son visage de poupée tandis que Maleficius appuyait l'humeur de son amie en poussant un cri strident. Elle le laissa se reposer sur son épaule et repris la lecture de son ouvrage. Il avait appartenu à sa mère lui avait-on dit et son père le lui avait offert pour la féliciter de son dernier devoir en potion. Le livre s'intitulait "Petits sorts noirs pour Sorciers curieux". Le nom n'avait rien de bien effrayant ou sanguinaire, mais plus d'un sort que Nocta avait pu lire lui donnaient des frissons d'excitation à l'idée de pouvoir les utiliser un jour. Celui qu'elle était en train de lire, le sortilège de sangéclat permettait de faire éclater les globules de sang et de les empêcher de circuler dans certaines parties du corps, bloquant ainsi son adversaire et pouvant même atrophier complètement les bras ou les jambes. Quelques illustrations morbides accompagnaient parfois les sorts et l'imagination de la jeune fille travaillaient à fond.
Nocta ne s'était pas encore fait d'amis proches à Poudlard, elle avait quelques filles bien sûr, qui partageaient quelques uns de se point de vue mais surtout un garçon, sang-pur comme elle qu'elle connaissait déjà depuis bien longtemps. Elle aimait passer du temps avec Saevus, mais elle n'appréciait guère les deux autres gars qui le suivaient tout le temps, aussi se retrouvait-elle souvent seule avec Maleficius. Ce qui n'était cependant pas pour lui déplaire. Mais elle s'ennuyait. Elle avait de grandes facilités dans la majorité de ses cours: potions, sortilèges, défense contre les forces du mal, métamorphose et vol sur balai. Les seuls cours dans lesquels elle pêchait quelque peu, c'était la botanique et surtout l'histoire de la magie. Elle détestait cette matière ou ses héros étaient considérés comme les mauvais hommes de l'histoire et le Seigneur des Ténèbres était tourné en dérision. Elle détestait entendre parfois le nom de certains de ses ancêtres cités à titre de contre-exemple de bravoure et de courage. Ces gens là ne comprenaient rien à sa vision des choses, à son histoire à elle qu'elle avait appris génération par génération avec son oncle.
Donc Nocta s'ennuyait à cet instant, elle avait envie d'embêter quelqu'un et oh! Mais c'est vrai que Eileen était dans la salle! La petite peste saisit discrètement sa baguette et murmura doucement:

"Wingardium Leviosa"

Elle pointa sa baguette sur le parchemin de sa camarade de chambre et le fit voler à toute vitesse sur... mince! Qui c'était celui là? Le parchemin se froissa sur la tête de l'inconnu avant de retomber à ses pieds. Nocta le dévisagea, elle ne l'avait entraperçu qu'une ou deux fois: il était plutot grand et fin, avait de longs cheveux de jais et des yeux aussi verts que des émeraudes. Il n'avait pas l'air d'être britannique, d'ailleurs, le poncho noir qu'il portait le montrait bien. Le seul truc c'est qu'il était en troisième ou quatrième année et que ce n'était pas une très bonne idée de se mettre à dos les grands, elle en avait déjà assez avec Raven...

Spoiler:
 





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Jeu 30 Avr 2015 - 19:55
- Je veux y retourner Shad tu comprends ça, c'est important pour moi.

- Mais la dernière fois tu n'as rien trouvé à quoi ça servirait ? Tu perd ton temps Ariana et en plus tu prendrais de gros risques...La Russie c'est pas la porte à côté on sait pas sur qui on va tomber..

- Shhhh oui oui bon ça va laisse tomber, laisse moi, je me débrouillerai seule comme d'hab.

La brune descendait les escaliers du dortoir, des livres sous le bras suivie de son inséparable camarade Shadmoss, elle abaissa la voix en arrivant dans le salon de la Salle commune.

- Tiens il fait bon ici, c'est agréable.

Lança-t-elle dans un murmure. Le feu de la cheminée n'était pas souvent allumé, ce qui donnait parfois un aspect peu chaleureux à la pièce. Elle attrapa alors son amie par la main et l'entraîna au fond de la salle, à une table où toutes deux pourraient continuer leur conversation privée. Elle déposa les livres, sortit du parchemin, sa plume, son encre et commença à rédiger son devoir en Histoire de la Magie. La brune n'avait prêté attention à personne, elle n'avait que faire des autres. Des personnes sans grand intérêt pour elle. Elle releva le regard vers sa camarade et approcha son visage du sien pour que personne n'entende ce qu'elle avait à dire. En regardant par dessus l'épaule de celle-ci elle aperçu deux fillettes qui tenaient conciliabule, et lançaient des coup d'oeil en direction de Seth, le petit charmeur de serpent avec lequel elle partageait un petit secret. Il était terré dans un recoin de la pièce seul, dans l'ombre. Elle porta sa main au col de son sweat et se rappela du moment où il avait tenté de lui mettre un coup de pression juste avant de la quitter. Coup de pression tu parles, elle avait adoré le piquant du jeune garçon. Pour une fois qu'elle rencontrait quelqu'un d'aussi noir qu'elle.

- Eh oh tu m'écoutes ?

Elle fut tirée de ses pensées par sa camarade qui avait fait claquer ses doigts comme pour la réveiller. Son amie qui se retourna à son tour pour regarder ce qui avait troublé l'attention de Ariana.

- Quoi c'est lui que tu regardes ? Ce mec bizarre là ?

La brunette attrapa alors sa camarade par la nuque et plongea son regard menaçant dans le sien.

- Parle pas comme ça de lui en ma présence t'as compris.

Elle reprit aussitôt sa position, quant elle vit un morceau de parchemin atterrir dans la tête de son charmeur de serpent. Elle balaya la salle du regard pour voir qui avait osé faire ça, la personne n'avait aucune idée de comment était le jeune garçon.. aïe aïe ça risquait d'être drôle à voir. Elle posa alors le regard sur Seth, esquissa un large sourire sournois et avait hâte de voir comment il allait réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Ven 1 Mai 2015 - 13:11
- Wingardim Leviosa !

Tonna t-il d'un regard froid et dur. On voulait jouer à la lévitation ? Bien, il serait de la partie.


Un tout petit peu plus tôt, ses yeux, se glissaient dans la pièce tel un serpent cherchant sa proie, de personne en personne, espérant sonder du regard quelqu'un d'intéressant. Il rencontrait les regards de ceux qui détournaient la tête automatiquement après avoir vu qui il était, les autres étaient attelés à la discussion, à la révision ou étaient entrain de quitter la pièce pour une quelconque raison. D'un calme glacial, il s'impatientait. Il était rare qu'il fasse réellement acte d'apparition dans la salle commune alors il espérait un peu plus de la part de ses camarades de maison.

Deux jeunes filles lancèrent des coups d’œil dans sa direction, il se dit qu'enfin oserait, il tenta de créer un contact oculaire mais  les jeunes filles se replongèrent dans leurs activités. Déception.

Sa pensée s'attarda à travers le feu. Il voulait apprendre plus vite. Poudlard n'était qu'à ses yeux une vile prison qui annihilait son potentiel alors qu'il pouvait tellement apprendre plus dehors. Il serra des dents, songeant à la voie auquel il était destiné grâce à son père, celle à qui ces maudits aurors l'ont arraché. Quel avenir y avait-il pour lui ici ? Ils auraient très bien pu l'enfermer lui aussi dans un asile où on l'aurait transformé en légume. Ici, on lui faisait entretenir l'espoir d'une liberté de choix totale, l'illusion de la sécurité. Chaque années, chaque mois, chaque semaines, chaque jours, chaque heures, chaque minutes, chaque secondes étaient un supplice qu'il devait se garder de faire remarquer.

Flashback
La directrice de l'orphelinat lui donna encore de bâton.

- Tu sais c'que tu viens d'me faire perdre salle morveux ?!!

Oui, il le savait mais se gardait bien de le dire, ça n'aurait fait qu'attiser la colère de la bienveillante madame Doriarty. Ne rien dire en la fixant dans les yeux et en lui communiquant d'un sourire que oui, il le savait allait avoir le même effet mais quitte à choisir, il préférait un silence pesant, lourd d'insinuation plutôt que restreindre cette satisfaction en mettant des mots sur la situation.

10 ans et demi, il crachait le sang qui s'écoulait entre ses lèvres au sol et n'était aucunement effrayé du prochain coup qui allait s’abattre sur lui.


- Tu m'as fait perdre …


Une prime et une subvention.

- … Une prime et une subvention ! Tout ça pour quoi ? Qu'on t'envoie à Poudlard !

Les coups continuèrent. Il savait que ça ne la dérangeait pas qu'il parte, ça la dérangeait uniquement de perdre de l'argent. Et lorsqu'on ne peut s'empêcher d'être vénale au point que ça nous bouffe la vie, on ne peut s'empêcher d'être la pire des ordures avec autrui, la pitié n'existait pas, même à l'égard des enfants.

- Et en plus j'peux rien faire contre le directeur de Poudlard, c'est comme résonnait un fou. Qu'est-ce t'as à sourire pauvre merdeux ?! Tu crois qu't'es digne d'apprendre la magie ? T'es qu'une merde de troll, ton existence même est une honte à …

Flashback.



Quelque chose heurta sa tête, le réveillant de son souvenir. Il appréciait autant ce souvenir qu'il le détestait, d'une part parce qu'il avait pris un plaisir fou à rendre sa directrice d'orphelinat hors d'elle et de l'autre parce qu'il passait d'une prison à une autre, et toujours aussi loin de son pays.
En une fraction de seconde, il avait repéré celle qui venait de lui envoyé un parchemin dans la figure qu'il ramassa et lança un sort sur elle.


- Wingardium Leviosa !

Tonna t-il d'un regard froid et dur. On voulait jouer à la lévitation ? Bien, il serait de la partie.
La jeune fille blonde s'éleva d'abord doucement dans les airs. Il la fit d'abord venir devant lui pour lui murmurer :


- Petite sssotte … Incapable de faire correctement un sort de base ?

D'un mouvement de poignée, il envoya la jeune fille si près du feu de cheminée qu'il aurait été indécent de ne pas finir ce qu'il avait commencé. Pourtant il la libéra, laissant cette jeune camarade de maison tomber sur le sol. Son but n'était malheureusement pas de tuer. Alors il s'avança vers la jeune fille, laissant transparaître la colère sur son visage. Il n'était là que depuis une quinzaine de minute qu'il se faisait déjà emmerder par des premiers ou secondes années.

- La prochaine fois, tu sais où tu finiras.


Dit-il en chiffonnant le parchemin et en le jetant dans le visage de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 623
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de Troisièmeannée
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 3081

MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Sam 2 Mai 2015 - 9:23
- Hé !

Sans crier gare, le parchemin qui subissait la torture de sa plume décida que rester immobile c’était bien, mais se propulser dans la salle c’était mieux. Les mains d’Eileen se refermèrent sur de l’air lorsqu’elle les tendit pour tenter de rattraper le malotru. Le triste voyage de l’objet fut court et se termina sur la tête du garçon qu’Eileen et Moira avaient observé moins d’une minute auparavant. Les sourcils d’Eileen se relevèrent et elle resta bloquée dans la position à moitié levée qu’elle avait adoptée quand le parchemin s’était envolé.

Elle eut à peine le temps de tourner la tête en apercevant Nocta qui regardait le garçon, un air mi-surpris, mi ennuyé sur le visage, que la blonde s’envolait à son tour pour rejoindre le coin où il résidait. Eileen fronça les sourcils. Nocta ? C’était Nocta le coup du parchemin ? Ben oui forcément ! Qui d’autre ? Le parchemin n’allait pas s’envoler tout seul (aussi intéressant et amusant que l’idée qu’il ait une conscience aurait pu être) et Nocta était la seule qui pouvait s’amuser de ce genre de tour. D’autant que Robin le crétin n’était pas là.

Eileen eut un sourire mauvais. Elle n’aurait apparemment pas à s’occuper de la blonde, le garçon semblait prêt à s’en charger. Et il n’avait vraiment pas l’air content. Nocta frôla soudainement la cheminée avant de s’écraser au sol. L’action fit s’élever un hoquet de surprise commun dans la salle. Eileen en avait la bouche ouverte en un ‘o’ fort seyant. Tout ça pour un parchemin ? Elle n’était pas contre l’idée de voir Nocta avoir des ennuis mais elle ne s’était certainement pas attendue à une réaction si extrême.

Le garçon conclut avec une menace en roulant en boule l’objet du conflit pour le jeter sur la blonde. Eileen finit de se lever pour se précipiter vers la pauvre victime.

- Non ! Mon devoir !

Elle s’accroupit pour récupérer le parchemin et tenta de le lisser autant qu’elle pouvait.

- Super ! Il est fichu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Dim 3 Mai 2015 - 1:20

Nocta ne s'était pas attendue à voir ce jeune homme au milieu de la course de ce parchemin volé. Elle détestait Eileen, et ces petites blagues méchantes redoraient quelques peu les journées amusantes de la fillette. Mais elle était loin d'être une peureuse et d'ignorer la véritable peur. Elle avait comme oncle un Mangemort particulièrement réputé pour sa cruauté et sa sévérité qui s'appliquait aussi à l'éducation de sa jeune nièce. Nocta plus d'une fois avait cru voir passer la mort, ce qui n'était évidemment pas réellement le cas, mais qui semblait l'être pour la petite fille. Elle n'était donc pas d'un naturel craintif et ne se laissait pas beaucoup impressionner. Les évènements qui se produisirent à la suite de cet incident s'enchaînèrent rapidement.

Nocta avait entendu le cri de protestation de Eileen tandis qu'elle faisait voler son parchemin. Elle entendit juste après le jeune garçon jeter le sort avant de sentir ses pieds quitter le sol. Elle s'envola et sentit ses cheveux blonds frôler le feu alors que sa tête rencontra durement le sol de la salle commune. Elle sentait ses oreilles bourdonner et le rouge lui monter aux joues. Elle n'avait même pas fait exprès sérieusement! Qu'est ce qu'il voulait ce mec bizarre? Elle se releva dans le silence pesant de tous les Serpentards réunis dans leur salle. Elle se souvenait de ce qu'il lui avait murmuré à l'oreille, insistant sur le "s" de façon si prononcée qu'elle croyait entendre Vulnera, le Runespoor de son père. Elle avait parlé une fois avec le serpent à trois têtes et son père lui avait alors appris que comme lui, Nocta était une fourchelang. La jeune fill s'était sentie immensément fière mais il lui avait dit de ne pas en parler autour d'elle, ce qu'elle avait fait jusque là, mais cet élève lui rappelait cette langue qu'elle maîtrisait et qu'elle parlait sans jamais l'avoir apprise.

Elle s'écarta rapidement du feu. Le pire était qu'elle avait exécuté son sortilège à la perfection, elle n'avait juste pas fait attention au garçon discrètement installé dans la salle. Elle entendit le cri perçant de Malus qui se jetait sur son assaillant, le grand duc attaquant à grand renfort de serre et de cris, avant de retourner au dessus d'une étagère poussiéreuse. Ses grands yeux rouges mauvais toisaient le jeune homme de loin. Nocta se releva dignement, le visage rouge de colère. Elle savait qu'elle n'était pas de taille face à un troisième année, et ce malgré son excellent niveau en duel et en défense contre les forces du mal. Nocta évita de justesse le parchemin froissé et laissa Eileen le récupérer. A côté de cet idiot elle avait presque de la sympathie pour celle qu'elle considérait comme sa pire ennemie. Néanmoins elle n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, et si elle devait se faire virer pour insulte et utilisation de la magie au moins aurait-elle son honneur sauf.

"On dirait que tu t'es trompé de maison, l'impulsivité c'est pour les lionceaux de Gryffondors, pas pour nous."

Elle s'époussetait et observait l'inconnu d'un oeil mauvais. Elle ne s'énerverait pas c'était inutile. Il fallait passer au dessus des gens dans son genre qui selon les principes même de Salazar, n'avaient pas leur place dans sa noble maison. Le serpent était froid et calculateur, il ne s'emportait à grande force de menace comme le lion. Nocta était rusée, elle n'était pas forte, elle le savait. Et elle savait aussi son père ou son oncle auraient quelques comptes à régler s'ils retrouvaient l'héritière de la famille Yaxley revenir avec des séquelles ou avec un récit traitant d'un étranger un peu trop impulsif. Il fallait être bien bête pour se mettre à dos autant de puissances anglaises en si peu de temps. Et si cet énergumène ne connaissait pas l'influence et l'importance de sa famille ou s'il s'en moquait c'était son problème.
Nocta connaissait quelques sorts noirs, elle pouvait en tester certains qu'elle venait de lire dans son manuel mais non seulement elle n'en avait pas encore le niveau, mais en plus ce serait du suicide contre un troisième année. La jeune fille se massa le crâne: elle aurait certainement une bosse rien de grave. Ses yeux bleus étaient froidement fixés sur  l'homme au poncho. Elle ne savait pas qui il était et n'avait pas tellement envie de le savoir, ce qu'elle savait c'est qu'il n'était pas anglais et qu'il était bien impatient et nerveux pour un serpent...





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Dim 3 Mai 2015 - 18:32
Tout se passa si vite. Seth fit virevolter à travers la salle l'élève qui lui avait causé du tort, l'approchant si prêt du feu que pendant un court instant elle cru qu'il allait la jeter dedans. Il en aurait été tout à fait capable. Le silence régnait dans la salle lorsque la jeune fille s'écrasa au sol ce qui fit pouffer de rire Ariana. Elle était fière que les autres élèves voient de quoi était capable le jeune garçon. Une petite brune s'empressa de ramasser le parchemin froissé par Seth. Ce devait être son devoir, Ariana se leva de sa chaise sous le regard interloqué de Shadmoss et s'avança vers la petite brune. D'un coup de baguette elle défroissa le parchemin.

- Voilà cesse de pleurnicher comme un bébé.

Fit-elle d'un ton agacé. Elle se tourna alors vers la blonde qui venait de comparer Seth à un Gryffondor. Quoi ? Elle venait de se faire infliger une raclée et elle osait encore ouvrir sa bouche ?
Ariana se glissa jusqu'à elle, l'attrapa par le col, la retourna vers elle et plongea ses yeux perçants dans les siens.

- Petite idiote, le Serpent attaque lorsqu'il est menacé. Et puis de toute façon c'était archi marrant la façon dont il t'a fait voltiger.

Elle lança un regard complice à Seth comme pour le féliciter.

- Cependant si tu souhaites vraiment voir de quoi un serpent est capable je pourrais peut-être planter mes crocs dans ta gorge et te laisser te noyer dans ton sang. Ou encore te briser les os comme un Boa.

C'est à ce moment là que Shadmoss intervint posant la main sur l'épaule de la jolie brune. Cette dernière lâcha la fillette. Et éclata de rire. Un rire qui se valait être sadique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Lun 4 Mai 2015 - 11:48
Sacha venait de sortir de son cour d'alchimie de l'après midi. Il était de très mauvaise humeur. Et pour cause, ça journée s'était mal passé de A à Z. Cela avait commencé le matin au petit déjeuner dans la grande salle. Un gryffondor lui avait renversé son chocolat chaud sur sa belle chemise neuve blanche. Comme je vous l'ai deja dit je n'ai jamais vue Sacha avec des affaires sale. Alors comment vous dire dans quel état ça le met lorsqu'un lui salit ces vêtements. Avec la nuit passé qui s'était mal passé, Sacha s'empota se matin là et avait commencé à bousculer le jeune gryffondor. Jeune garçon qui ne comprenait pas trop ce qu'il lui arrivait. Sacha commença à le ridiculiser, lorsque le deuxième prefet de serpentard arriva dans la grande salle. Elle arriva à le calmer temporairement.

Après cette épisodes, Sacha dû monter pour se changer. Il fouilla dans sa valise et impossible de trouver une nouvelle chemise blanche. La mauvaise humeur du serpentard augmentait de plus belle. Une fois habillé avec des vêtement propres, il alla en cours. Mais toutes ces péripétie l'avait fait arriver en retard. Et il se vu la porte du cours fermé. Comment vous expliquer, que le jeune gryffondor n'avez pas intérêt à montrer le bout de son nez.

La suite de la journée se déroula sans trop d'encombre, à l'exeption de la dernière de cours ou de manière que Sacha ne veut pas expliquer , il s'était fait expulsé. La mort de son frère, l'avait rendu à fleur de peau et sur les nerfs.

Il finit donc par arriver dans la salle commune de Serpentard. Lorsqu'il arriva il n'y vu personne. Il alla s’asseoir vers une petite table pour s’offrir une partie d’échec de sorcier. La partie d’échec qu'il proposait été particulière surtout pour les gens extérieur. Il jouait contre lui même . Ou du moins il confrontait ses deux personnalités.

Le dialogue suivant ne peut s'entendre. Il se passe dans la tête de Sacha. Pour mettre de l'ordre mon ami m'a demandé d'appeler sa personnalité ange sacha et sa personnalité démon Alexandre.

Sacha - Allons faire travailler nos cellues grise. Une petites partie d'echec s'impose . Pour une fois je commence . Pion blance en E4.

Alexandre - Pourquoi tu ne l'as pas taper ce matin ce merdeux de gryffondor ? Il aurait mérité ! Laisse toi envahir par mon côté. Impose toi ! Ne te laisse pas marché dessus !

Sacha - Je n'ai pas envie de parler de ça maintenant avec toi ! On a pas les mêmes visions sur ces choses là ! A toi de jouer !

Alexandre - tu n'es pas sérieux ! Tu es préfet et tu te laisses mal traité par un gryffondor ! Qui plus est un première année. Si tu n'arrive même pas à te faire respecter par eux ! Alors qu'est ce que cela va donner !

Sacha - Je t'ai dit de jouer !

Alexandre - Pion noir en E5.


D'un point de vue extérieur Sacha jouait pour les deux côté. Il n'avait pas entendu d'autres serpentards entrer dans la salle. Lui il était dans son coin et il ne voulait pas qu'on le dérange. Mais voilà ça faisait de plus en plus de bruit ! Ce qu'il le força à lever la tête et à tendre l'oreille. Lorsqu'il leva la tête, il vit un jeune homme faire vire volté une élève de première année très prés du feu.
Par dessus il entendit des vagues moqueries venant d'autres serpentards. Par réflexe il prit sa baguette et dans l'ombre où il était envoya en l'air l'inconnu auteur du sort.

Sacha sortie de l'ombre et s'approcha du serpentard à terre :

- " Car tu crois que t'en prendre à plus petit que soit est digne d'un serpentard ? affronte toi à une personne de ta taille au moins ! Ne joue pas les trouillard comme ces lions qui profitent de la faiblesse des autres pour attaquer plus faible. C'est tellement plus simple de frapper plus faible. Elle est en première année. Toi je sais pas .En vue de ta taille troisième ou quatrième année me trompe je ? "

Sacha dévisagea le jeune garçon puis lui dit :

"Allez relève toi ! Et montre moi dont ce que tu es capable ! A moins que tu ne puisses t'en prendre qu'a plus faible que toi ! Ou que tu sois trop trouillard pour ça"

Sacha avait envie de se battre depuis ce matin, et ce malheureux inconnu présent au mauvais moment au mauvais endroit fût sa cible.

-Voix dans sa tête : Tu es préfet putin tu ne doit pas régir comme ça ! -
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Lun 4 Mai 2015 - 14:43
Après avoir menacé la jeune Serpentarde et écarté d'un mouvement sec le stupide volatile, Seth observait les différents protagonistes qui faisaient irruption en prenant part à la scène. La petite brune se dépêcha de ramasser son parchemin sans s'occuper de sa camarade de classe peut-être, un point pour l'esprit de Serpentard. La petite blonde ne s'occupa même pas de la brune pour se relever avec élégance et s'exprima avec finesse et retenue, une bonne éducation devait en être la cause, cependant, quelque chose l'empêchait sur le moment de s'attarder aux autres, il le ferait plus tard.

Que se passait -il ? Quelle était la connexion qu'il ressentait en regardant cette jeune fille dans les yeux ? C'était pour le moins étrange, jamais une personne qu'il rencontra ne lui procura tel effet. Beaucoup de mots défilèrent dans sa tête, sans s'arrêter, à toute vitesse mais aucun ne se fixa dans son cerveau. Il était face à un mystère. Drôle d'attitude après avoir failli jeter au feu la jeune sorcière, il était passé d'un état agressif à un état contemplatif. Doucement, il reprit une posture plus approprié à sa personne, plus froide donc.

Tssssss espérons qu'elle pense pas que je suis entrain de flasher sur elle …

Juste après venait son aîné, prenant son parti, peut-être parce qu'il était un bon parti, allait savoir ses réelles motivations, ce qui était clair, c'est qu'elle prenait son pied en attaquant verbalement une première ou seconde année. N'avait-elle donc aucune pitié ? Il s'en fichait, il se disait juste qu'il n'avait rien fait pour mériter la sympathie de cette Serpentarde mais il avait probablement gagner son respect, c'était amplement suffisant pour le moment, il avait même eu envie de ronronner lorsqu'elle le défendit. Non pas qu'il en ressentit le besoin.

La soirée avait du bon, les inintéressants sortaient, d'autres attendaient que l'action vienne plus rapidement, quant à Seth, il était satisfait, il était venu en quête et il avait trouvé ce qu'il cherchait. En trouver d'autres serait difficile alors mieux valait ne pas être trop gourmand. (Step by Step uhu)
Alors quand vint pour lui de voler dans la pièce et qu'il vit l'imbécile qui venait de lui infliger ça, il siffla de dégoût.

Un préfet … et pas le plus malin en plus de ça …


Le truc était qu'il était sous la tutelle de la directrice de maison Serpentard et qu'il ne pouvait se permettre pour le moment de se faire trop remarquer. Il se releva et s'avança devant le préfet, se demandant ce qui avait bien pu passer par la tête du directeur de Poudlard de nommer un imbécile pareil, on entendait à tous les coins de Poudlard qu'il se faisait durement remettre à sa place par des premières années gryffondor. Alors, faire son malin dans sa propre maison juste pour compenser son manque d'assurance et tenter de se rassurer en prenant position sur sa position de préfet était tout juste L-a-m-e-n-t-a-b-l-e.

Bah ouais, ça marche pas avec nos ennemis de maison alors on trahit les siens …

Seth se rapprocha près du visage du préfet, lui montrant juste que non seulement il ne l’impressionnait pas mais qu'il ne lui donnerait aucune satisfaction mais qu'en plus il n'avait aucun respect pour lui. Et ça, c'était probablement la seule chose essentiel dont un préfet ait besoin, du respect. Ou de l'autorité, cela allait de paire.
Il tourna ensuite promptement le dos au préfet qui ne l'intéressait nullement, acte insultant Caesar. Ce dernier même ne répondit pas, il eut donc le temps de se rapprocher des deux jeunes filles de premières années. Les sourcils froncés, le regard sombre, son attitude cependant se faisait légèrement plus décontracté qu'au début, bien entendu, cela ne devait probablement pas se voir de l'extérieur.
Il regardait rapidement les deux Serpentardes, puis s'addressa à la blonde :

- Si tu connais le fonctionnement du serpent, il est impulsif lorsqu'il se sent attaqué ou lorsqu'il bondit sur sa proie. Dans ces deux cas, ça ne me semble pas irraisonné. En revanche …

Il tourna légèrement la tête pour montrer la direction du « préfet ».

- Être chevaleresque, c'est typiquement gryffondor il me semble. Le faire par intérêt, autrement dit pour pouvoir se regarder dans un miroir le matin, c'est minable, si on doit d'autant plus compter sur un statut pour par y parvenir, c'est ...

Il ne prit même pas la peine de finir sa phrase tant la fin n'avait pas d'importance, toutes captaient le sentiment qu'il donnait à son dialogue.

- Qui a atterri dans la mauvaise maison ici d'après toi ?

Il savait pertinemment qu'il n'était pas dans son tort. L'intervention du préfet avait fait fuir tout le monde dans la salle commune. Il ne restait qu'eux cinq et il avait envie de partir également, l'effet de sa recherche reposait sur les comportements et réactions naturelles des personnes, si tous partaient à cause du préfet qui faisait le malin, il n'avait absolument plus aucun intérêt à rester là.
Il était sceptique quant aux deux jeunes Serpentardes. Quelques choses les liés mais il ne savait pas quoi, cette indifférence entre elle qu'il remarqua avant que la soirée ne commence vraiment le laissait perplexe. Il y avait peut-être quelque chose à en tirer. Alors sans prendre plus de temps, il s'adressa à ses sœurs de maison :

- Vous vous appelez comment sinon toutes les deux ?

Il savait qu'il avait du temps avant que le préfet réagisse, réagir ou faire encore une bourde, c'est à libre choix d'interprétation, car il vit quelques instants plutôt sa consœur aîné prendre position derrière lui pour lui barrer la route.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 623
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de Troisièmeannée
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 3081

MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Mar 5 Mai 2015 - 15:17
Eileen leva les yeux vers la grande brune qui venait de défroisser son devoir puis se releva avec le parchemin. Elle s’apprêtait à être polie et à la remercier avant d’enregistrer ce qu’elle venait de lui dire. Elle se refrogna et croisa les bras.

- J'pleurais pas.

La brune était partie vers Nocta pour la prendre par le col. Ce n’était vraiment pas la journée de la blonde. Eileen s'écarta pour ne pas être dans le chemin. Sans quitter la scène des yeux, elle se dit qu’elle ferait peut-être mieux de s’éloigner. D’abord parce que rester à côté de gens en colère n’était jamais une bonne idée mais aussi parce qu’elle verrait mieux avec un peu de recul. La grande brune finit par envoyer une menace sanglante à Nocta en riant. Ces gens étaient bizarres. Vus les regards qu’elle lançait au garçon aux cheveux longs, elle devait être amie avec lui. Elle semblait en tout cas apprécier ce qu’il avait fait.

Ah oui ! S’éloigner ! Elle avait dit qu’il fallait qu’elle s’éloigne gentiment. Soudainement, le garçon s’éleva à son tour dans les airs avant de s’écraser au sol. Ça allait devenir une mode si ça continuait. Eileen poussa un petit cri étouffé sous le coup de la surprise alors que le préfet de leur maison arrivait à grands pas furieux. La salle se vida presque immédiatement.

Et les voilà qui remettaient ça. Qui ne mérite pas sa maison, qui fait son Gryffondor, que font les serpents dans la vie… Comment justifier son comportement par une étude de la vie animale. Une grimace s’installa sur le visage d’Eileen. C’était vraiment lourd. Toujours à chercher à savoir qui n’était pas un bon petit Serpentard. Elle secoua la tête, agacée alors que le garçon aux cheveux longs s’enquérait de leur nom, à Nocta et elle. Elle ne pouvait pas s’en empêcher. Ses poings se serrèrent en froissant de nouveau son joli parchemin.

- Vous êtes sérieux ?

Elle fit un geste de la main pour appeler à l’attention.

- Vous réalisez que c’est bon, on est placés dans la maison là ? C’est fini ! On peut arrêter avec le « c’est qui le bon Serpentard » ?

Dès le premier jour de l’année, elle l’avait entendu. Que ce soit applicable à elle ou à d’autres, il y avait toujours quelqu’un pour dire que quelqu’un d’autre n’était pas à sa place. N’avait-on pas dit que les Serpentards se soutenaient toujours parce qu’ils étaient tous appeler à diriger le monde ou un truc du genre ? Eileen haussa les épaules, toujours énervée. Une conversation avec une certaine Nim lui revint en mémoire.

- Oh et vous savez ce que ça fait les serpents aussi ? Ca renifle en utilisant leur langue. Donc on dit quoi ? Que le vrai Serpentard retrouve son chemin en léchant le sol ? Vous êtes… débiles !

Elle s’arrêta de parler après avoir lâché son mot favori. Ses oreilles rougirent brusquement et elle se mordit la lèvre en baissant les yeux. Pas une bonne idée de traiter de débiles des gens énervés. Eileen retourna son attention vers le petit groupe en expirant un petit rire nerveux.

- Bon… c’était très bien tout ça.

Repli stratégique. C’était le meilleur plan. Elle jeta un regard désolé au devoir maltraité dans son poing avant de commencer à reculer lentement vers le siège où elle s’était installée pour récupérer ses affaires et rejoindre Moira dans leur chambre. La question du brun lui était passée complètement au-dessus de la tête. En même temps, échanger des politesses était bien la dernière chose qu’elle ait envie de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Mar 5 Mai 2015 - 20:19

Trop d'évènements à la suite, trop de personnes qui se mêlaient de trop de choses à la fois. La jeune première année avait du mal à suivre, mais il était hors de question qu'elle se laisse dépasser par les évènements! Elle réussit donc à reconnaître l'élève de quatrième année de Serpentard qui vint prendre la défense du gars bizarre. Comme si il avait besoin d'être défendu! Nocta toisa de ses grands yeux bleus la femme qui venait de rendre son papier à Eileen. Elle n'aimait pas du tout sa façon de parler, si celle du garçon l'avait intriguée de par son insistance sur les "s", celle-ci la désintéressait totalement et simplement. Elle ne cilla pas lorsque l'autre la saisit au col et releva fièrement le menton lorsqu'elle la lâcha enfin. Elle était bien plus petite qu'elle, en taille et en âge, mais elle ne s'écraserait pas, jamais, elle était bien trop fière pour cela. Un sourire narquois s'installa sur son visage de poupée lorsqu'elle entendit la réponse de cette fille. Cela voulait donc dire que le gars de quatrième année était le serpent et Nocta la menace. Eh bien, quelle menace elle faisait face à plus grand qu'elle! Elle se retint de pouffer de rire. L'autre continua de la menacer mais la jeune Yaxley n'en avait cure. Des paroles en l'air, de simples petites paroles qui enverraient cette imbécile à Azkaban si elle causait véritablement la mort de la seule héritière de la famille Yaxley. Cette simple pensée la fit frémir de plaisir. Dommage que ce ne soient que de simples mots en fin de compte...
L'élève de troisième ou quatrième année lâcha donc Nocta en rigolant d'une façon très peu convaincante selon Nocta, qui avait entendu plusieurs fois le rire fou de sa grande tante Bellatrix Lestrange dans les vieux carnets photos de famille, bien qu'elle ne l'ait jamais rencontré nocta admirait sa tante, qui elle, faisait peur, contrairement à celle qui se tenait à quelques pas de la première année.

Mais elle ne broncha pas, elle n'était pas stupide et la petite farce qu'elle avait voulu faire subir à Eileen s'était retournée contre elle, ce n'était pas très intelligent de sa part, vraiment pas. C'est alors que le préfet arriva et pris la défense de Nocta, ou tout du moins il avait une folle envie de bagarre car il semblait encore plus violent que les deux précédents. Le peu de Serpentards restant dans la salle s'éclipsèrent doucement en voyant le préfet arriver, visiblement il n'était pas connu pour être patient et diplomate mais Nocta ne savait pas trop comment le voir. En fait elle ne savait pas trop comment les voir tous les trois, ces "grands" qu'elle avait à peine aperçu depuis son arrivée à Poudlard et qui lui tombait tous dessus ce soir. Elle ne savait surtout pas comment prendre le premier, le garçon au poncho. Il l'avait menacé, l'avait humilié devant toute la salle, elle aurait du le haïr mais cette chose dans sa voix l'en empêchait, elle n'arrivait pas à mettre la main dessus mais ça la gênait, d'ailleurs il lui avait semblé que le jeune homme l'avait aussi dévisagé mais avec tous ces évènements, ce n'était peut-être qu'une impression. Quoi qu'il en soit elle n'aimait pas la deuxième personne. Elle se sentait supérieure à elle et croyait faire peur aux gens alors que la jeune fille la voyait plutôt comme une femme cherchant à impressionner le garçon. Bref, elle se foutait d'elle. Et le préfet avait l'air en rogne et presque content de trouver quelqu'un sur qui se défouler, il avait fait voler le garçon au poncho sans grands efforts, elle était pour le moment neutre à son sujet. En revanche c'était avec Eileen qu'il y avait encore quelque chose de bizarre. Nocta la détestait, et ce depuis le début de l'année, sa camarade l'insupportait, elle et son crapaud, leur façons d'être. Et pourtant lorsque la grande brune lui avait rendu son papier en lui disant d'arrêter de pleurnicher, elle avait éprouvé de la colère pour Eileen. Mais pourquoi? ça, elle n'en savait rien, c'était tout simplement étrange. Peut-être qu'elle aimait encore moins la nouvelle venue et que cette apathie dépassait celle des deux premières années.
Quoi qu'il en soit le moment était mal choisi pour s'interroger là dessus, car le Serpentard aux yeux verts réagit. Ou plutôt ne réagit pas. Il ignora proprement l'intervention du préfet, se relevant simplement de son petit vol magique et se tourna vers Eileen et Nocta. Lorsqu'il se sent attaqué? Nocta était-elle une aussi grande menace? Cela allait finir par la flatter si elle y croyait vraiment. Mais il se tourna vers préfet en continuant de parler. Il dénonça en effet l'intervention du plus âgé d'entre eux, insinuant que c'est sa place à lui qui était remise en question. Peut-être n'avait il pas tort, mais Nocta s'abstint de répondre. Il serait stupide de prendre parti entre son préfet et un élève de quatrième année violent qui semblait bien se moquer du règlement intérieur. Lorsqu'il leur demanda leur nom la jeune Serpentard ouvrit la bouche pour répondre mais fut devancée par Eileen. Laquelle reprocha à tous le comportement de "t'es un vrai Serpentard ou t'es un Gryffondor refoulé". Le bref instant de sympathie à son égard sembla s'évaporer. C'était là encore quelque chose qu'elle reprochait à Eileen. Elle se moquait totalement d'être dans cette maison. Pour elle, Gryffondor était tout aussi intéressante. Elle ne faisait rien pour faire gagner des points à Serpentard et en faisait perdre sans vraiment s'en soucier. Nocta plissa les lèvres en une petite moue pincée tandis que sa camarade expliquait une théorie d'un serpent sortant la langue pour se repérer et de Serpentard devant lécher le sol pour avancer. Nocta ne dit rien pendant quelques instants bien qu'elle eut une grande envie de faire remarquer à son aimable camarade que parmi tous ceux qui étaient présents dans la salle commune c'était certainement elle la plus débile. Enfin, disons stupide, Nocta n'aimait pas ce mot qu'utilisait toujours sa camarade pour cette raison même.

Elle laissa Eileen se retrancher doucement et de façon très peu discrète avant de se tourner vers le jeune Serpentard au poncho:

"Je m'appelle Nocta Severna Yaxley. Et elle c'est Eileen Shalford. Et désolé pour le parchemin, je ne te visais pas."

Il n'y avait pas vraiment d'excuse dans son ton, de simples formalités froides et polies, nécessaires tout du moins à une discussion. Elle voulait entendre la voix du jeune homme, afin d'essayer de percer ce mystère qui lui prenait la tête depuis le début.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Mar 5 Mai 2015 - 23:42
Après avoir lâché la petite blonde Ariana ne put s'empêcher de rire, en réalité elle s'en fichait royalement et avait profité de l'occasion pour déconner un peu. S'en prendre à des premières année ? Jamais directement, ça ne lui viendrait même pas à l'esprit. Leur niveau de magie était bien trop différent de ceux de 6ème année.

L'air narquois et indifférent de la petite blonde avait éveillée sa curiosité et attiré son attention, certes, un peu étrange comme réaction mais Ariana n'était pas vraiment une personne des plus équilibrées. Tout ce que les autres êtres humains détestaient, et bien elle aimait. Plus une personne était maléfique, plus ça l'attirait. Elle l'observa reprendre une position et relever le menton, ce qui lui donnait fière allure. Encore une fois la brune esquissa un large sourire et ne put se retenir de rire. Décidément que de surprise en surprise dans cette noble Maison de Serpentard. Après sa rencontre avec Seth qu'elle soupçonne être doté d'un don rare, elle allait maintenant garder à l’œil la blondinette.

A peine eut-elle le temps de regagner sa table que le préfet de Serpentard sortit de nul-part, baguette en main fit voltiger Seth. Ce dernier le menaça et semblait enragé. Quelle idiot celui-là, elle se demandait bien pourquoi on avait chargé ce taré d'être préfet. Elle le dévisagea de son regard méprisant qui voulait dire : tu fais pitié gros naze retourne parler au mur. C'est vrai quoi, ce n'était que de petites chamailleries entre camarade, rien de plus. Pourquoi avait-il débarqué comme un fou furieux et cassé l'ambiance ?

- Donc toi tu es préfet et tu utilises la magie sur un élève plus petit ?

Fit-elle d'un ton moqueur en s'adressant à son camarade.

La petite Brune avait de nouveau froissé son parchemin, elle semblait bouillonner et c'est avec culot qu'elle attira toute l'attention sur elle. " Vous êtes.. Débile !"  avait-elle dit juste avant de se rattraper. Ariana explosa littéralement de rire, décidément ces gens là étaient à fleur de peau et prenaient les choses très à cœur. Ah, quelle banalité. Rien ne pouvait atteindre ou froisser la jolie russe, elle était ainsi faite, sans cœur, sans âme. Quand allait-elle pouvoir rencontrer quelqu'un comme elle ? Certainement pas dans cette Salle.

Elle s'avança de nouveau vers la petite brune et lui afficha un large sourire, sortit sa baguette et défroissa de nouveau son parchemin.

- Je crois que je vais finir par t'apprendre ce sortilège.

Fit-elle d'un ton amusé. Étant une élève studieuse, elle savait ce que représentait le travail, voilà pourquoi elle avait tenu à ce que le parchemin de la brunette reste intacte. Elle regagna sa table accompagnée de Shadmoss qui était restée à l'écart des chamaillerie. Néanmoins elle tendit l'oreille lorsque la blonde se présenta elle et sa camarade.

* Yaxley, Une Yaxley ?*

Du fond de la salle elle s'adressa à la fillette.

- Yaxley ? Comme l'ancien directeur du Département de la justice magique du ministère de la Magie ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Mer 6 Mai 2015 - 16:33
-Putin je savais que c'était une connerie de t ecouter Alexandre ! Tu ne m'as juste mit plus dans la merde qu'autre chose ! Putin pourquoi je t écoute ! Je le sais que tu ne réfléchit pas ! Ho que je m'en veux !
-Parceque tu avais envie de te battre Sacha peut être tout simplement .
-Non !! Non et Non ! je ne suis pas comme toi ! Putin moi je réfléchis avant d'agir ! Je déteste quand tu prends le dessus alexandre ! Je dois passer mon temps à réparer tes conneries !
-Mes conneries, mes conneries ! tu es fait toi aussi ! Tu va faire quoi jouer la carte de la gentillesse, et montrer tes faiblesses ?
-Arrête Alex ! Arrête de parler et de prendre les commandes pendant 5 min ! On rediscutera de ça plus tard. Comment vont prendre les autres ce changement de face.

Le Serpentard se remit droit, la salle avait été déserté à cause de sa connerie . Enfin de la conneries d'Alexandre. C'était facile pour Sacha de mettre la faute sur l'une de ces deux peronalités. Il se calma reprit ces eprits et chercha une solution pour se rattraper. Il glissa sa main dans ces cheuveux et dégagea sa mèche laissant apparaitre ses yeux violet. Yeux qui plongea dans chacun des élèves au fur et à mesure puis d'une voix complétement oppée. Calme seraine, sans aucune violance ni haine il dit :

- Je suis désolé je n'avais pas à m'emporter comme ça, une journée un peut compliqué qui m'a mit sur le nerf. Je vais peut être cmmncé par me présenter. Sacha, Sacha Trétiakoav. Je suis en sixième année. A ce que je vois un peut toutes les années sont réunit ici.

Il regarda alors longuement, la jeune fille de sixième année. Il sait qu'elle était en cette année puisqu'elle était présente dans sa classe. il la dévisagea plus longument. Il ecouta se qu'était dit et en partie ce que disait une fille du nom de Yaxley. Il avait déja entendu ce nom. Mais il n'arrivait plus à savoir où. Il aavit beau cherché il ne trouvait pas .

- Cherche dans ta mémoire l'intello dit Alexandre.

Il semblait qu'Alexandre ai trouvé mais qu'il ne veuille lui dire.

- Alex d'où on connait ce nom ?
- Pense à père.
- Qu'est ce que père vient faire là ?
- Cherche un peut !
- C'est avec lui qu'on l'a entendu ?
- réflchit ! Merde ! On était trop jeune pour cela. Notre mémoire ne remonte qu'au drame.
- donne moi un indice !
- Nous ne l'avoir pas entendu chez n'importe qui, pas chez un simple sorcier !
- L'ami de père ?
- oui vas y continu !
- On l' aentendu la bas, c'est lui qui en a déja parlé ! Il avat rencontré ! Il nous en parlait comme un honneur
- Et bien tu vois quand tu veux
- c'est un nom de sorcier noir.

Sacha pensa trop fort la dernière phrase, qui sortie de sa bouche comme un murmure. Il redarda tous les élèves en espèrant que personnes ne l'ai entendu. Puis ce tourna vard la miss Yaxley qui venait de se présenter. Il la regarda de haut en bas. La peau de la jeune fille l'interpella, la blancheur de celle-ci faisait ressortire les cheuveux blonde de la jeune fille. Comme une révélation, il pensa *Cette fille n'est pas à Serpentard pour rien. Je dois en savoir plus . *

- Biensure qu'on doit en savoir plus elle peut sans doute nous apporter certaine question si l'on ne se trompe pas sur son nom. Et si ce n'est pas elle peut être sa famille. Sacha, on a besoin de réponse ! Tu as besoin de réponse ! Pour notre père est mort, pourquoi notre mère et morte , et pourquoi ton frère que tu cherissais tant est mort il y a quelques mois ! C'est ça que tu te pause comme question. C'est ça qui fait que je reprend le dessus sur ta personalité. Car tu as envie de savoir, tu as envie de vangeance, et tu sais que seul tu n'y arriveras pas !

-Ce n'est pas le moment !

Sacha porta sa main à sa tempe et commença à la masser. D'un point de vue extérieur o aurait dit qu'il avait mal à la tête alors que la réalité était tout autre. Il finit par parler à la jeune fille pâle:
- ravie de te connaitre Nocta Yaxley.
Il essayea de plonger son regard de manière profonde dans le sien comme s'il essayait de trouver des réponses sans chercher quel réponse.

Il dirigea alors son regard vers le jeune homme hauteur du premier sort de vol planné.
- Et toi, jeune serpend comment te nommes tu ?

La voix du préfet était calme et paisible. De sa taille il surplomber tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Jeu 7 Mai 2015 - 12:44
Seth prit un air neutre pour connoter sa stupéfaction suite à la réaction de la jeune brune. Quelque part, elle n'avait pas tort, ils avaient tous été répartis ici, ce n'était pas pour rien. En faire la remarque à tout bout de champ était une preuve de racisme. Cependant, en voyant certains, c'était à se demander réellement ce qu'il faisait chez Serpentard mais si ce fait à lieu ici, il a probablement lieu également dans les autres maisons. Ne côtoyer que des Serpentard serait raciste en soi. Seth se fit la réflexion qu'il devrait tôt ou tard aller à la rencontre d'autres personnes, histoire de voir ce dont regorge la population de Poudlard.

Mais la petite brune, moins un. Ses remarques faisaint peut-être preuve d'une certaine maturité pour son âge, elle n'était pas doté de la fibre dont Seth cherchait. Peut-être se révélerait-elle utile par la suite. Il verrait bien en temps et en heure.
Quant à la blonde, une fois qu'elle lui répondit, il lui sourit. Sa conduite avait peut-être été inadéquate en fin de compte, il l'avait agressé et tout juste après, c'était montré amical. Si l'on peut considéré sa conduite d'amicale.. Quoiqu'il en soit, le contact visuel qu'il eut avec cette Nocta l'avait   quelque peu troublé. Comment ? Il n'arrivait pas à mettre de mot dessus, juste troublé. Ca le faisait presque rire, il s'était effacé pendant trois ans et voilà que la seconde personne qu'il rencontra lui procurait un effet indescriptible. Et ce n'était visiblement pas à l'affiliation de sa famille d'apparence noble.

Pour ce qui était d'Ariana, savoir son nom après sa première rencontre ne fut pas difficile sachant le nombre de garçon qui lui courait après. Au final, il ne lui courait pas après et elle se montrait protectrice avec lui. Non pas qu'il en ressente le besoin mais savoir que quelqu'un vous épaule dans certaine situation pouvait être utile. Il avait hâte de déambuler en sa compagnie pour susciter la jalousie de certain. Peut-être que cela relèverait certains éléments intéressants parmis ses prétendants.

Le préfet, il avait fait exactement comme lui, s'était montré brutal puis amical. Ses petites réactions  comme s'il avait mal à la tête, ses sautes d'humeurs visiblement maladives le laisser pensée qu'il était probablement sujet à la folie. Aussi, lorsqu'il lui demanda son nom, Seth de nouveau lui tourna le dos impoliment. Un préfet, donc une personne avec un statut, qui vous agresse puis qui vient faire copain copain, c'est jamais bon signe, surtout s'il peut vous faire du tort en vous emmenant chez la directrice de maison. Il n'avait jamais entrevu la possibilité que Poudlard pouvait être intéressante, surtout pour sa deuxième rencontre.
Une brève phrase pour la jeune Eileen :

- Je vais passser outre ton insulte Eileen, ou je te le ferais regretter d'une manière ou d'une autre.

Il ne voyait pas l'intérêt d'en rajouter, il avait presque envoyé sa camarade dans le feu, se devait-il d'en faire des tonnes ? Non. Aucun besoin. Chaque insulte était pesée.


- Miss Nocta …

Dit-il en passant devant le préfet et prenant la main de Nocta.


- C'est étrangement un plaisir que de te rencon …

Il avait posé ses lèvres sur la main de la jeune Yaxley. Le contact le mit mal à l'aise, c'était comme si quelque chose … Non, encore une fois, il ne pouvait l'expliquer, un coup de jus ? Moins electrique, plus brève comme sensation, plus lourde ?
Il se contenta de relever les yeux dans les siens, puis sa tête, puis il se remit droit.

- Que de te rencontrer.

Il n'allait pas se permettre de manquer aux contenances face à l'intrigue en face de lui. Il resta une longue minute à la dévisager du regard jusqu'à ce rendre compte de ce qu'il faisait ainsi que de la main qu'il avait garder dans la sienne. Finalement pour les contenances, c'était peut-être raté, qu'allait-elle pensé..
Il lâcha soudainement sa main. Son cœur battait plus fort, sa tête bourdonnait, il n'en montrait pas les symptômes mais intérieurement, Seth commençait à être pris d'une panique inédite. Il n'en comprenait pas la composition, juste qu'il ne se sentait plus de rester dans la pièce.
Il se tourna, s'arrêta brièvement à la hauteur d'Ariana.

- On se voit plus tard, j'ai besoin de .. Je .. Je ssssais pas. Je dois y aller.

Sans dire mot de plus, il prit la direction de sa chambre. Alors qu'il se déshabillait, seul la sensation du contact avec Nocta l’obsédait, sa température montait, il se sentait tout à coup faible. D'une seconde à l'autre, il sombra dans un lourd sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 623
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de Troisièmeannée
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 3081

MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Dim 10 Mai 2015 - 13:34
Eileen fronça les sourcils vers Nocta. Ce type n’avait pas besoin de savoir son nom. Et surtout, elle s’excusait ? A lui ? En même temps, il était plus qu’impossible que la blonde lui présente un jour des excuses à elle.

Eileen arrêta sa marche arrière lorsque la grande fille brune défroissa une nouvelle fois son parchemin avec un sourire. Eileen ne put que la dévisager en se demandant pourquoi elle avait soudainement l’air plus aimable.

Sacha le préfet s’était soudainement calmé. Il s’excusa en se présentant et Eileen leva brièvement un sourcil en se demandant pourquoi. Il était le préfet de Serpentard, tout le monde savait qui il était. Elle finit par hausser les épaules en se disant qu’il voulait probablement être poli. Toute cette scène était étrange. De la colère partout puis de la politesse puis… cet intérêt soudain que tout le monde semblait avoir en Nocta.

Pourquoi Nocta ? Elle n’était pas intéressante ! Elle était hautaine, colérique, prétentieuse et méchante. C’était seulement parce qu’elle parlait bien ? Ou parce qu’elle était bien habillée ou… bon sang ce qu’elle était prétentieuse ! Pourquoi ne l’avait-il pas mise dans la cheminée ! Eileen, elle, était très intéressante ! Elle inventait des histoires et… Elle était intéressante ! Enfin quoi ? C’était qui le loup-garou ici, hein ? Ce n’était toutefois probablement pas la chose à raconter à l’instant.

Eileen déglutit à la menace du garçon aux cheveux longs. Lui, ne s’était toujours pas présenté. Il fit un baise main à Nocta (sérieux, mais c’était quoi ces gens ?) puis partit soudainement. Sa façon de prononcer ses « s » tira un frisson à Eileen. Elle secoua la tête puis finit de se diriger vers la petite table où trainaient le reste de ses affaires pour les prendre dans ses bras. Elle s’arrêta en jetant un regard à chacun des membres du groupe avant d’ouvrir la bouche vers le préfet. Dire au revoir non ? C’était la chose polie à faire. Finalement, elle pinça les lèvres et partit sans dire un mot. Peut-être devrait-elle choisir la chambre la prochaine fois pour travailler.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Lun 11 Mai 2015 - 21:03

La jeune fille de Serpentard remarqua que l'attitude de son aînée avait changé, elle ne savait pas pourquoi. Elle lâcha un remarque moqueuse, juste ce qu'il fallait au préfet et se tourna vers Eileen pour défroisser à nouveau son parchemin, plaisantant sur le fait qu'il faudrait lui apprendre ce sortilège. Nocta sourit doucement. Voilà qui était plus plaisant, son instant de compassion, voire même de sympathie lui était vite passée, mais à chaque fois qu'elle y repensait, cela la troublait. Peut-être qu'elle finirait par trouver la jeune Shalford autrement qu'insupportable, après tout, tout était possible dans le monde des Sorciers... La belle élève finit par tourner les talons et reprendre sa place à une table dans le fond de la salle commune. Tandis que Nocta se présentait en même temps qu'elle donnait le nom de sa camarade de chambre, la jeune femme s'exclama du fond de la sallle, demandant à Nocta si son nom était le même que celui de l'ancien directeur du département de la justice magique du ministère de la Magie. Nocta sentit monter en elle une bouffée de fierté, mêlée à une méfiance habituelle que son oncle et son père l'avait incité à développer depuis sa naissance. Certes ils étaient dans la salle commune des Serpentards, et certes en présence de personnes qui n'avaient pas l'air de beaucoup apprécier l'Elu, sauf peut-être Eileen, mais cela valait-il le coup de s'afficher comme parente directe d'un grand Mangemort? Nocta hésitait, mais ses joues avaient déjà rougies de fierté, et son orgueil prit le dessus. Après tout qu'avait-elle à craindre? Elle était fière d'être la nièce d'Herbert Yaxley et la fille de son père Arcturus, bien que ce dernier fut un Mangemort bien moins connu... Nocta dégagea donc une mèche blonde de son visage angélique et répondit d'une voix rempli de fierté:

"En effet, Herbet Yaxley est mon oncle, et mon tuteur légal."

Au vu du travail conséquent qu'avait son père et des voyages qu'il entreprenait, Nocta connaissait mieux Herbert Yaxley qu'Arcturus, bien que le contraire aurait été plus logique. Elle jeta un rapide coup d'oeil à tous ceux qui étaient présents autour d'eux, ceux qui avaient déjà entendu parler d'Herbert Yaxley comprendraient qu'il s'agissait d'un grand Mage Noir, et ceux qui l'ignoraient, eh bien tant mieux, ça ne s'ébruiterait pas. Mais la jeune Nocta préférait quand même observer la réaction de chaque personne, elle ne voulait pas lire sur un visage le dégoût ou la crainte, elle le prendrait bien plus mal qu'une insulte directe à son égard.

Mais le préfet enchaîna en se disant enchantée de connaître Nocta, elle soutint son regard sans ciller, se demandant ce qu'il cherchait n sondant ainsi la profondeur de ses grands yeux bleus. Il avait par ailleurs tenu à s'excuser un peu plus tôt et s'était présenté comme un certain Sacha Tretiakova. Nocta connaisssait déjà son nom qui ne semblait pas être britannique et se rendit compte qu'il y avait beaucoup d'élèves d'origines étrangères. C'était une simple remarque, elle n'était pas nationaliste, elle se reconnaissait la supériorité des Mages Noires et des Sangs-purs, mais peu importaient qu'ils soient Irlandais, Russes ou Français. Elle préférait un mage noir russe plutôt qu'un Auror irlandais... Elle ne le saurait probablement jamais mais cet homme semblait bizarre. Quelques instant plus tôt il se massait les tempes comme s'il avait travailler trop longtemps un sort compliqué, ou qu'il venait de lire durant quatre heures un grimoire. Etrange. Mais ils étaient tous étranges ici... C'était ce qui rendait la chose si excitante!

"Moi de même Sacha", répondit-elle poliment, observant de ses yeux bleus les yeux violets du préfet.

Par ailleurs l'inconnu au poncho répondit au pétage de plomb d'Eileen de façon si calme que Nocta faillit s'en offusquer: de quoi? Elle qui, par erreur, lui envoyait un pauvre parchemin dans la tête il l'envoyait valser à deux centimètres des flammes et cette petit idiote de Eileen qui l'insultait de front il lui répondait calmement? Elle sentit ses joues rougir à nouveau et concentra son regard bleu sur les flammes pour ne pas s'énerver. Cet homme aussi était bizarre... par ailleurs, si son ton était calme il n'en était pas moins lourd de menaces. Mais elle n'eut guère le temps de plus réfléchir, le Serpentard passa devant elle, tournant le dos de façon outrageante au préfet, et saisit la main de Nocta, prononçant son prénom. Encore une fois sa voix avait quelque chose de tellement étrange! Elle frissonna au contact du jeune homme. Ce n'était ni de l'attirance physique -quoi que les autres puissent en penser, elle avait déjà été amoureuse, du moins c'est ce qui se rapprochait le plus de ce terme pour elle-, ni un intérêt particulier, c'était quelque chose d'étrange et d'incontrôlable, qui dépassait de loin la compréhension de la jeune première année. Elle ne comprenait pas, mais fut rassurée de voir que le troisième année semblait lui aussi troubler. Il lui fit un baise-main qui rappela à la jeune Sang-pur les réceptions que son oncle et son père avaient organisé au manoir et durant lesquels Nocta avait du se prêter à toutes ces politesses aristocratiques dans lesquels elle se retrouvait vraiment. Le jeune Serpentard dut se reprendre à deux fois pour achever sa phrase, et prononça le mot étrange qui convenait parfaitement à la situation. Il lâcha finalement sa main et la drôle de sensation s'estompa. Il paraissait encore plus troublée que la jeune fille et quitta la pièce en échangeant quelques mots avec la belle Serpentard au fond de la salle, mais même à cette distance, Nocta entendait le sifflement de ses paroles qui ne cessait de lui rappeler la voix du serpent de son père. Elle le regarda partir, quelques peu confuse. Eileen quitta la salle, il ne restait maintenant plus que le préfet, la belle inconnue de troisième ou quatrième année et Nocta. Celle-ci ne bougea pas. Elle ne se sentait pas très bien mais elle voulait connaître le nom de la Serpentard et de son étrange ami. Elle avait besoin de les connaître...

Spoiler:
 





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Mar 12 Mai 2015 - 22:33
Assise bien droite, le menton relevé, Ariana ne put s'empêcher de remarquer l'air fier qui venait de s'installer sur le visage de sa camarade Serpentard. Celle-ci répondit avec une voix pleine de fierté qu'elle était en effet par la présente la nièce de Hebert Yaxley. Un homme à la double réputation, de part sa fonction et par ses compétences en terme de magie.

La russe se releva avec grâce, laissant une nouvelle fois Shadmoss à l'abandon. Une expression sournoise s'était installée sur son visage tandis qu'elle s'avançait vers la petite Blonde. Elle passa devant le préfet sans même poser le regard sur lui. Quel imbécile, il n'était pas digne qu'elle s'attarde sur un cas pareil.

Elle tendit sa main munie d'une bague en or blanc pourvu d'une pierre noire, bague que sa mère lui avait donnée - qui aurait apparemment appartenu à sa grand-mère maternelle. Elle afficha un sourire malicieux et d'un calme olympien rétorqua:

- Ariana Victoria Kasaev, c'est un plaisir Nocta Yaxley.

Elle se tourna ensuite vers énergumène qui servait de préfet et, par politesse lui lança d'une voix méprisante :

- Ah, et toi aussi enchantée.

Brièvement sans même le regarder, aucun intérêt. Puis elle approcha son visage de celui de la jeune fille et lui souffla pour que seule elle entende :

- Ton oncle est un homme que j'admire, un grand homme.

Enjoignit-elle avec un clin d’œil complice, comme-ci elle voulu lui faire comprendre qu'elle ne parlait pas de ses fonctions au ministère, mais bien de tout autre chose. Il fallait simplement retenir le sous-entendu. Ariana savait pertinemment qu'il ne fallait pas parler de ce genre de chose, même en présence de Serpentard.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Ven 15 Mai 2015 - 13:12
Sacha regarda l'action qui se passait entre les deux jeunes filles il ne disait rien. Le jeune serpent avait sortie le grand jeu des présentation avant de quitter la grande salle. Quand à la dernière serpentard qui restait elle s'était approché de la première année pour lui chuchoter une chose à l'oreille.
Sacha regarda la scène s'en dire un seul mot. Il était plongé dans les yeux bleu de la jeune serpentard. Il s'était perdu dans ces pensées. Il voulait des réponses, il avait besoin de réponse. Et il savait qu'elle, la fille ou la nièce, du moins la personne qui portait le meme nom qu'un des plus grand sorcier noir pouvait lui en apportait.
Sacha ne pus dire si son père avait servit le seigneur des ténèbres au près de la même famille que la serpentard.
Le enchanté de la sixième année le fût revenir à ses esprits. Il dit donc :

-Noctora, tu viens d'une grande famille et pas n'importe là quelle. Tu en être vraiment digne ! Je suis contant de t'avoir rencontré. J'espère qu'on aura de nouveau l'occasion de se parler.

Il plongea de nouveau son grand regard violet dans celui de la jeune fille. Il aimait le regard de la serpentard. Il ne sus dire pourquoi il aimait regarder la jeune fille. Après ces belles paroles il prit congés des deux jeunes filles.

*Elle a vraiment un regard magnifique*
Revenir en haut Aller en bas
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Sam 16 Mai 2015 - 1:55

Nocta observa la changement qui s'opérait semblait-il sur la personne de la belle Serpentard. Cette dernière s'approcha de la première année avec un sourire, évitant pour la deuxième fois de la soirée le préfet. La jeune Yaxley s'étonnait d'ailleurs de son calme après le pétage de plomb dont elle avait été témoin tout à l'heur mais apparemment il y avait plus d'un caractère compliqué dans la noble maison de Salazar, et le sien y compris... Son aînée lui tendit la main et après une seconde d'hésitation -la jeune femme l'avait quand même saisit par sa robe et menacé à plusieurs reprises- elle serra la main que lui offrait la Serpentard en se présentant. Ariana Kasaev. Eh bien, décidément c'était le rendez-vous des étrangers, du moins d'origines... La jeune fille sourit avec malice à son aînée. C'était une sorte de marque de confiance, et Nocta appréciait le geste. Elle nota en son for intérieur que la sixième année avait un second nom, et peut-être même d'autres, marque incontestable de noblesse. Nocta elle même s'appelait Nocta Severna Hesper Belvina Yaxley. Ariana s'approcha alors de la première année et lui glissa quelques mots à l'oreille. Nocta se sentit de nouveau rougir de fierté. Elle avait bien évidemment compris à qui elle avait à faire, quelqu'un qui reconnaissait le nom de Yaxley et affichait un sourire telle que le sien, encore mieux qui considérait Herbert Yaxley comme un grand homme, il était certain qu'elle venait d'une famille similaire à celle de Nocta, du moins en terme de façon de penser. Peut-être pas de vivre, mais le ralliement était le même, celui du Seigneur des Ténèbres. Elle était heureuse d'enfin trouver quelqu'un qui admirait son oncle, oncle pour lequel Nocta vouait presque un culte. Il avait mené pendant quasiment une année le Département de la Justice Magique d'une main de fer, avait fait expulsé plus de mille sang-de-bourbes et avait redoré le blason du ministère de la Magie. Les seules fois où Nocta avait croisé le nom de son très cher oncle dans des livres de la bibliothèques, elle avait été à deux doigts de les brûler tellement les termes utilisés correspondaient si mal à son tuteur. Mais c'était ainsi, et son oncle en personne lui avait intimé la prudence à Poudlard, même si Nocta était contente de trouver quelqu'un qui la comprenne un tant soit peu, quelqu'un qu'elle semblait admirer. Elle se surprit d'ailleurs elle même de voir à quel point une vision d'une personne pouvait changer. Elle avait détesté la belle Serpentard dès que celle ci avait pris la défense du garçon au poncho et voilà qu'elle semblait la considérer comme un exemple? En effet, une vision pouvait vite changer. Mais celle ci convenait mieux à la jeune blonde. Autant il y avait pas mal de personnes qu'elle détestait et elle vivait très bien d'ailleurs, autant là le malaise était passé rapidement, ni rancune, ni colère envers la dénommée Ariane. Nocta se tourna par ailleurs vers le préfet de sa maison qui prit congé. Elle lui sourit lorsqu'il la salua et se demanda à nouveau pourquoi il la dévisageai ainsi. Ses yeux violets aux multiples teintes semblaient scotchés dans les deux océans qu'étaient les pupilles de la petite Yaxley. Elle ne savait pas pourquoi, elle avait l'impression qu'il y cherchait quelque chose. Quoi? Cela restait un mystère, mais elle savait que ce n'était pas fini, qu'elle reverrait ce préfet et qu'il lui poserait toutes les questions qu'il souhaitait. A propos de quoi? Là encore cela restait un mystère.

Une fois Sacha parti, la jeune blonde soupira. Cette soirée avait été riche en émotion, mais elle était contente de rester seule avec Ariana. Cela la stressait un peu moins qu'avec le garçon au poncho ou le préfet au caractère étrange. Il y avait aussi une autre personne dans le fond, là où était installée Ariana quelques secondes auparavant, mais la personne en question ne semblait pas s'intéresser à Nocta. Tant mieux! La fillette leva ses deux grands yeux bleus vers son ainée et reprit de sa voix claire:

"Donc, si je comprends bien, ta famille a ,disons... les mêmes allégeances que la mienne?"

Ses yeux brillaient de curiosité et de plaisir à l'idée de trouver enfin quelqu'un qui comprenne le placement de sa famille dans toute cette politique de sorciers...

Spoiler:
 





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Ven 29 Mai 2015 - 13:04
Le préfet quitta la Salle, laissant Ariana seule avec Nocta. Ce qui l’a ravie soit dit en passant, ce Sacha était tout ce qu’elle n’aimait pas et ne voulait certainement pas le connaître. La fillette demanda si sa famille avait les mêmes allégeances que la sienne. Le visage d’Ariana s’assombrit alors, que dire ? Que sa mère était une traîtresse et une sale ignare ? Non, plus sérieusement. Elle répondit d’un ton assuré, mais juste avant jeta quelques coups d’œil autour d’elle pour voir s’il restait encore du monde.

- C’est compliqué, mais disons que moi je soutient parfaitement la cause qu’est la votre. Et d’ailleurs, même si elle fut un échec autrefois à cause de ce chien de Potter, rien ne prouve qu’il faut baisser les bras.

Elle lui lança un regard complice, et juste avant de s’en aller lui assura avec une voix intense.

- On en parlera une autre fois si tu veux, sois prudente Nocta, ici rien qu’avec ton nom tu te feras des ennemis.

Elle l'encourageait à rester méfiante. Elle lui offrit un large sourire et remonta dans les dortoirs.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Trosième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 1671

MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   Mer 3 Juin 2015 - 20:45
Ils n'étaient maintenant plus que Ariana, son amie et Nocta dans la salle commune des Serpents. La petite Serpentard attendit donc la réponse de son aînée, plus curieuse qu'autre chose de savoir quelles étaient les ascendances de la jeune femme aux cheveux longs et noirs. Plus Nocta la regardait plus elle se rendait compte qu'elle la trouvait vraiment belle avec une pointe de mystère. Elle écouta donc attentivement ses paroles:

"C’est compliqué, mais disons que moi je soutient parfaitement la cause qu’est la votre. Et d’ailleurs, même si elle fut un échec autrefois à cause de ce chien de Potter, rien ne prouve qu’il faut baisser les bras. "

Avant de prononcer ces mots, la jeune femme avait pris soin d'observer autour d'elle même s'il ne restait plus grand monde dans la salle commune. A ces mots, Nocta sentit poindre en elle un espoir, un espoir et une fierté. Fierté de croire en son ascendance, en ses dons et en sa famille. En Ariana aussi d'une certaine façon. Elle tint d'ailleurs pas compte de la réponse de son aînée en ce qui concernait sa famille. Pour le moment, la plupart des personnes qu'elle avait croisé tenait une place pour Harry Potter et ses amis dans son coeur. Nocta quant à elle s'accrochait à l'histoire des Sang-Purs qu'elle entendait le soir avant de se coucher, des différents contes et des différentes ballades médiévales qu'elle aimait lire: elle s'accrochait à ses propres héros, à ceux que personne ne connaissaient, du moins pas comme des héros. Mais à quoi pouvait-elle penser d'autres? Que pouvait-on faire lorsque la seule chose qu'elle entendait dans son enfance était "Mort à l'Elu" et "Vive le Seigneur des Ténèbres"? Etait-il possible de réagir autrement, de penser autrement? Non, certainement pas, elle était encore bien trop jeune pour tenter ne serait-ce qu'un semblant d'émancipation, d'émancipation vis-à-vis de cette politique que peu de monde pouvait comprendre. Nocta n'avait pas un caractère facile mais son éducation lui avait inculqué des principes précis qui étaient pour elle une fierté. Il n'en était pas autrement pour la jeune première année. A 12 ans, on ne remet pas en cause tout ce qui forge son monde et sa propre existence, on ne s'interroge ni sur ces questions, ni sur le reste d'ailleurs, on vit comme on a appris à vivre et le blâme s'efface devant le regard empli de fierté d'un père ou d'un oncle.

"On en parlera une autre fois si tu veux, sois prudente Nocta, ici rien qu’avec ton nom tu te feras des ennemis."

Elle accepta la mise-en-garde avec un petit sourire de compréhension: Herbert et Arcturus Yaxley lui avait déjà donné toutes ces consignes, parfois même sous forme de menace, il n'était pas question d'attiser les foudres d'Aurors ou d'amis de Potter sur le nom de sa famille qui avait déjà eu bien du mal à récupérer tous ses biens après les évènements de la guerre...

"Merci je ferais bien attention, ravie de t'avoir rencontré Ariana."





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)   
Revenir en haut Aller en bas
 
Essence de l'être similaire. Ou rien. (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui ne tente rien n'a rien! [Libre]
» Elena de Sotomayor (Mila Kunis) ~ Je serai digne de l'Olympe grec ou je ne serai rien ! (Libre)
» Plus rien, ni personne. (libre)
» Rien de mieux que l'air marin! (libre!)
» Obama en chute libre ...
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Intérieur-