AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Quand l’imbécillité et la violence se rencontre FB [Mick' & Kint]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Quand l’imbécillité et la violence se rencontre FB [Mick' & Kint]   Jeu 2 Oct 2014 - 9:41



With Mick'






'Le monde complote constamment contre les braves. C'est le combat ancestral - le rugissement de la foule d'un côté - et la voix de votre conscience de l'autre.'


La sueur dégoulinant sur la tempe du garçon, les yeux grands ouverts, les mains recouvrant le visage apeuré du minot. Le souffle rapide, le pouls irrégulier, il était clair l'enfant sortait d'un cauchemar, une illusion qui le perturbe chaque nuit, à chaque fois qu'il ferme les yeux. Après plusieurs minutes de souffrance, le rêve finit par se dissiper et l'enfant reprit ses esprits, jetant un regard par-dessus la fenêtre, il comprit qu'il était l'heure de se lever.

Le rituel matinal s’enclenchait, Kint s’habilla assez légèrement comme d’habitude, puis il descendit l’escalier menant aux dortoirs pour se retrouver dans la salle commune. Ils étaient plusieurs, dont un qui attiré l’attention de l’adolescent. Le fils du ministre de la magie, dès l’instant où il entrait dans la salle, tous les regards étaient tournés vers lui, tout simplement parce qu’il était issus d’une famille connues.

En revanche quand Kint, lui entrait dans la salle commune, tout le monde s'en fichait. Tout le monde ignorait l'histoire de la famille du jeune Martin, tout le monde ignorait que sa mère était morte pour des raisons inconnues, tout le monde s'en foutait qu'il souffre chaque jour. Avançant, il jetait un regard haineux envers le Hawkmoon qui ne manquait pas de le lui rendre.

Une fois sorti de la salle commune, Kint se dirigeait vers la grande salle histoire d'avaler un petit-déjeuner avant de prendre les cours. La nourriture de Poudlard n'égalait aucune autre, certains trouveront exagéré de s'extasier devant de la nourriture, pourtant, il n'y avait rien de meilleur que cette subsistance.

Une fois la nourriture assimilée, l’étudiant partis pour son premier cours de la journée, mais étant fatigué de sa nuit, celui-ci s’était quelque peu endormis à table et ainsi avait raté quelques minutes de cours. Sprintant à une allure de sportif, Kint s’arrêta en faisant une glissade devant la porte. Celle-ci était encore ouverte, le professeur voyant le jeune, s’interrompit dans son cours.


« Vous êtes en retard ! »

« Non vous êtes sérieux ? Je n’avais pas remarqué… »

« Allez-vous asseoir là où il y a de la place »

Zieutant la salle il se rendit vite compte qu'il ne restait qu'une place et devinez quoi ? C'était à côté de Mickael Hawkmoon, le comble, lançant un soupir inaudible, le sorcier s'exécutait et s'assit à côté de lui. Celui-ci n'écoutait pas le cours, au contraire, il dormait, mais pour qui il se prenait ? D'un côté, ce n'était pas l'envie qui lui manqué de piquer un somme, après la nuit qu'il avait passée.

Kint sortis ses affaires mais, n’en fit pas plus, il regardait le professeur faire son cours, sans prendre de note, rien. Voyant que l’élève ne faisait rien, le professeur s’interrompit encore une fois.


« Bon Martin ! Vous allez surement pouvoir répondre à ma question, puisque vous écoutez depuis tout à l’heure n’est-ce pas ? »

« Heu… oui bien sûr… La réponse est… »

D'un coup il sentit une pression sur son coude, l'autre imbécile s'étalait sur sa table, provoquant un élan de colère chez l'étudiant.

« Non mais tu t’es crus où Hawkmoon ?!!! »

L'adolescent attrapa son camarade par col et l'envoya valser de l'autre côté de la table, ce qui eut pour effet de le faire tomber.


© Lilany
Revenir en haut Aller en bas
Michaël Hawkmoon
• ★ Membre fondateur ★ •
avatar
• ★ Membre fondateur ★ •

Afficher infos

Messages : 493
Date d'inscription : 22/06/2013
Âge : 23

Dossier
Statut Statut: ADEM Soin aux créatures Magiques
Argent Argent: 1 245 gallions
Points Points: 261

MessageSujet: Re: Quand l’imbécillité et la violence se rencontre FB [Mick' & Kint]   Mar 14 Oct 2014 - 22:10

Cela faisait déjà un bon mois que la rentrée était passée. Un mois qu'il était arrivé à Poudlard, l'école de Magie et de Sorcellerie. Quatre semaines qu'il découvrait le quotidien - ou presque - que son frère vivait depuis presque quatre ans. Le château en lui-même fascinait Michaël, avec ses grandes tours, ses cuisines introuvables, ses escaliers fous et ses salles condamnées. Les cours ne lui prodiguaient pas vraiment le même effet, mais valaient le détour ! Surtout les sortilèges et la défense contre les forces du mal. De l'action, de laa magie ! Du bonheur. Amusement, enchantement, sorcellerie... Tout plaisait au Rouquin ! Tout !  

Enfin, presque.

Un petit détail venait chaque jours, chaque heure entacher la bonne humeur du Rouquin. Un petit détail avec une tête, deux jambes, deux bras, et un caractère pas vraiment à son goût. Un individu qui semblait chaque fois plus mécontent de l’apercevoir, de réaliser que oui, Mika existait encore, qu'il n'était pas mort dans son sommeil ou étouffé par un muffin. Cet individu ? C'était l'un des rares dont Mika avait rapidement retenu l'identité. Un première année, tout comme lui, mais pas du genre avec qui on aimait s'amuser. Chacun de ses regards, de ses propos, de ses gestes semblaient servir à montrer à quel point le Rouquin l'indisposait, l'irritait, l'exaspérait, bref, le gavait ! Son nom ? Kint Martin, gryffondor de son état. P'tit brun pas des plus social, irritable et parfois violent. P'tit brun avec qui le p'tit rouquin se prenait fréquemment le bec, pour des raisons aussi diverses que puériles.

P'tit brun, qui, ce matin-là, fixait une nouvelle fois le p'tit rouquin de son air courroucé dont il avait le secret. Ce à quoi ledit rouquin répondit de la même manière qu'à l'accoutumé : il le fixa à son tour, lui lançant également un regard noir dont il avait le secret. Un échange incendiaire et pourtant silencieux. Il ne dura heureusement pas bien longtemps, Môssieur Martin quittant la salle commune pour aller probablement se sustenter - notons ici un soupir de soulagement de la part des quelques premières années ayant assisté à la scène.

Michaël, Sofia et quelques autres en firent de même quelques minutes plus tard, pénétrèrent dans la Grande Salle et s'installèrent en bavardant gaiement. Le p'tit Hawkmoon ignora superbement le p'tit Martin, ingérer la nourriture sous ses yeux étant devenue sa priorité. Priorité assez vite remplacée par une autre d'une importance capitale lorsqu'un de ses camarades de classe fit remarquer que le cours d'Histoire de la Magie allait commencer. Finissant son assiette en quatrième vitesse, et embarquant quelques tartines supplémentaires, Michaël se précipita à la suite de ses camarades pour arriver à l'heure.

Chose qui - rare pour ce cours en particulier - arriva. Il eut même le temps de finir son dernier toast à sa place, avant que leur professeur n'arrive et n'entame la nouvelle leçon soporifique du jour. Immanquablement, vingt secondes après que le prof prit la parole, Michaël atterrit au Pays des Songes. Comprenez-le ! Il venait de finir de déjeuner - et donc entamait sa digestion matinale - et commencer la journée par de l'Histoire n'était pas la meilleure des combinaisons pour garder les yeux ouverts. Le fait qu'il n'avait jamais vraiment été des plus attentifs à ce cours jusque-là, et donc ne voyait aucun intérêt à suivre, y était peut-être aussi pour quelque chose.

Quoi qu'il en soit, Mika dormit paisiblement, sans déranger personne - et surtout pas la place vide à ses cotés - jusqu'à ce qu'un événement vienne troubler son sommeil. Il entendit une voix empreinte de colère prononcer son nom. Puis, alors qu'il ouvrait les yeux, surpris, il se sentit passer par dessus la table et tomber sur le sol. Il papillonna deux secondes, puis croisa le regard d'un élève, debout à sa table.

Martin.

Le sang de Michaël ne fit qu'un tour, et il se jeta tout bonnement sur son vis-à-vis. Lui attrapant le col d'une main, et lui décochant un coup de poing de l'autre, le jeune Hawkmoon répliqua à l'affront. Et ce faisant, de sa voix ô combien virile - il n'a que onze, que voulez-vous ? - et dans un élan poétique dont il a le secret, il engueula allègrement l'autre garçon.

« Par les pantoufles de Merlin, tu m'les casses vraiment, Martin ! 'tain, j't'ai rien fait, et tu m'agresses ?! T'as craqué ton- »

Il n'eut guère le temps d'achever sa phrase ô combien courtoise, leur cher professeur interrompant promptement l'altercation d'un coup de baguette magique. Et plus courroucé que les deux gamins réunis, il leur indiqua la porte silencieusement, le regard lourd de sens. Ils s'exécutèrent, non sans s'assassiner respectivement mentalement. Au moment d'atteindre la porte, les jeunes gens purent finalement entendre la voix de leur professeur.

« Allez immédiatement au bureau de Rusard. Vous êtes tous deux exclus de ce cours jusqu'à ce que vous ayez chacun rédigé une lettre d'excuse pour chaque élèves présent et moi-même pour avoir dérangé une fois de plus la leçon. Et vous rédigerez également une dissertation expliquant pourquoi vous ne pouvez pas vous supporter. Cela fait, la porte de ce cours vous sera peut-être de nouveau ouverte. Maintenant, partez.  »

Michaël sortit le premier, sans attendre son partenaire d'infortune. Il fit plusieurs mètres dans le couloir, les joues gonflées, des larmes de colère aux yeux. Jamais il n'avait encore été exclu de cours ! Non pas que cela l'aurait dérangé, en d'autres circonstances. Mais l'être à cause de Martin et son comportement de lunatique particulièrement détestable lui faisait quasiment perdre ses moyens. Il avait honte d'avoir été réprimandé à cause d'un type qu'il n'avait jamais apprécié, et qu'il n'avait cette fois pas provoqué.

Michaël s'arrêta au bout de quelques mètres, essuya les quelques larmes qui perlaient à ses yeux et se retourna brusquement vers Kint. Il lui adressa un regard mauvais pendant quelques secondes, les joues gonflées et les poings crispés, avant de lui adresser la parole de nouveau.

« Tout ça, c'est ta faute. Si t'arrêtais pas cinq minutes d'essayer d'me casser la figure sans raison, j'aurai pas été exclu d'cours, et surtout, j'aurai pas eu à te supporter. T'es vraiment trop con. »  

Son sac sur son épaule, Mika soupira de dédain tout en secouant la tête, avant de reprendre sa marche vers le bureau - lointain, aux yeux d'un première année - de Rusard, bougonnant et marmonnant quelques propos à l'encontre d'un p'tit brun qu'il ne serait pas bon de rapporter ici.


Wild MIKANOU appeared!
Wild MIKANOU used COLGATE SMILE!
It's super effective!
You used ICE CREAM!
Wild MIKANOU took it and ran away.



Hehehe:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vidi-crazy-nanis.skyrock.com
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Quand l’imbécillité et la violence se rencontre FB [Mick' & Kint]   Dim 26 Oct 2014 - 20:51
Les regards étaient tournés vers les deux enfants, les pupilles de Kint balayés l’assemblée d’un regard de colère, était-il un animal ? Auquel on exhibe à des spectateurs, la voix du professeur provoqua une onde de choc chez l’enfant qui obéit à celui-ci pour sortir delà, mais le rouquin semblait encore plus gêner que Kint et sortit le premier. Une fois à l’extérieur de la salle de cours, Mickaël se retourna et joua sa réplique la plus convaincante.

Reprochant à l’adolescent son comportement, comment pouvait-il dire ça alors qu’il ne savait rien sur la vie de l’enfant. Le brun serra les poings et se retint pour ne pas lui en recoller une, heureusement, après sa tirade le rouquin tourna le dos à Kint et partit vers le bureau de Rusard. La respiration forte, les dents serrées, l’enfant rétorqua

« Comment peux-tu dire ça alors que tu connais rien, tu ne sais pas pourquoi ni comment je suis comme ça, de toute façon tu ne pourrais pas comprendre, ce n’est pas comme si tu pouvais. »

Le regard emplit de haine et de colère, laissa la place à un regard de tristesse et de vide. Une substance se mit à couler des yeux du jeune, il pleurait, honteux de cette situation, celui-ci lâcha son sac et se mit à courir dans la même direction que le Hawkmoon, il le dépassa.

Assis, les mains sur le visage, Kint versait des larmes, des larmes de tristesse, de colère… C’était un mélange de toutes ces émotions qu’il versait. Comment en était-il arrivé là ? A cause de quoi ? Plus il y pensait, plus cette situation devenait ridicule, c’était vrai, peut-être que Kint s’était quelque peu emporté (juste un petit peu). L’autre avait tout aussi sa part de responsabilité dans l’histoire, celui-ci se permit d’entrer dans l’espace vitale de notre protagoniste qui, comme nous le savons tous à besoin de place pour travailler.

L’adolescent se leva et partis vers le bureau de monsieur Rusard.

« Bon, où est le maudit bureau de cet abrutis »

Sans grande détermination le jeune marchait en trainant les pieds, les mains dans les poches il réfléchissait à ce qu’il devrait faire quand il sera plus grand pour devenir Auror. C’était son rêve de devenir une lumière protectrice, mais surtout de se venger des personnes qui ont tuaient sa mère sous ses yeux. Marchant la tête baissée, le gamin se cogna contre la porte du bureau tant attendu (ou pas).

Il frappa et rentra immédiatement.

« Merde mon sac »

PS : désolé du temps de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Quand l’imbécillité et la violence se rencontre FB [Mick' & Kint]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Quand l’imbécillité et la violence se rencontre FB [Mick' & Kint]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je patauge dans l’imbécillité...
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Quand l’État est en faillite, la Nation est en péril
» A QUAND UN NOUVEAU DEPART POUR EVITER UN AUTRE 29 FEVRIER ?
» Quand les dès sont jetés .....
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Intérieur-