AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Dans la période de Septembre à fin Novembre 2015 ! Bonne rentrée !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 At Dawn ( PV:Kath')
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: At Dawn ( PV:Kath')   Dim 28 Sep 2014 - 16:21
"Nous sommes si accoutumés à nous déguiser aux autres qu’à la fin, nous nous déguisons à nous même." - François de La Rochefoucauld

Marevel resta figé, les yeux plissés, une main dans ses cheveux rebelles.
Son regard, comme une ancre légère mais bien agrippée, accrochait un livre, posé juste devant lui, sur son lit doublement matelassé, aux dorures jaunes et blanches. Le livre était ouvert, et la page que le jeune homme venait de lâcher tombait lentement mais sûrement vers le côté gauche, empêchant Marevel de continuer sa lecture. Silencieux, coupé du monde, il resta figé ainsi, suivant la course extrêmement lente de la page comme s'il s'était agi de la combustion d'une mèche qui, une fois consumée, aurait fait exploser tout le dortoir. Une soudaine et violente chute de neige frappa à la fenêtre du château, mais il ne s'en soucia pas, n'en prit aucune conscience, comme il n'avait absolument pas accordé d'attention à la tempête blanche depuis qu'elle avait commencé. Lorsque Marevel se plongeait dans un livre, il était comme frappé du pire des sortilèges de confusions : plus rien n'existait. Il avait passé une partie de l'après midi ainsi, après avoir révisé ses Défense contre les Forces du mal et s'être accordé un peu de sport : avant les vacances de Noèl, il s'était imposé un programme qui devrait entretenir son corps jusqu'à la reprise des cours. Un souffle inconnu, impromptu, poussa soudain la page récalcitrante sur le côté, et, dans le même mouvement, le livre se referma sur lui même, avant de se ceindre d'une lanière de cuir protectrice, comme la plupart des livres de cours prêtés par la bibliothèque. Aussitôt, Marevel s'en désintéressa.

Il releva ses yeux, toujours beaucoup trop intenses quels que soient le mouvement qu'ils opéraient et l'objet qu'ils fixaient, puis se releva, traversant la salle commune des Hufflepuffs jusqu'à la fenêtre blanchie par le froid et la neige. Le château était cloisonné, encore plus coupé du reste du monde qu'auparavant et Marevel se rendit compte qu'il se sentait bien seul, en cette période de vacances : le château était presque vide, l'ambiance avait changé du tout au tout et la clameur habituelle des escaliers mouvants, supportant la danse interminable des robes noires et des têtes blondes tumultueuses, s'était tarie, comme le creux d'une fontaine qui, à sec, ne chante plus. Seule preuve de vie désormais, l'éclat argenté des fantômes et le froid mystérieusement agréable de leurs vols silencieux emplissait le château d'un étrange chant, qui collait parfaitement au thème baroque des décors. La période de Noël à Poudlard était véritablement un paradoxe pour les élèves qui faisaient le choix ou qui se trouvaient obligés de rester au château : l'ambiance festive, la bonne humeur des personnels, des élèves comme des autochtones mordoré et les couleurs et musiques légères qui accompagnaient les cadeaux contrastaient avec le très faible nombre d'étudiants qui restaient encore et le vide angoissant des énormes pièces de la plus grande université magique au monde. Tout cela était à la fois propice à la fête, au relâchement, mais aussi à l'isolement, à une plus grande intimité et à quelques surprises. Comme lorsqu'une rivière perd toute son eau et laisse voir les différents cailloux et surtout les pépites d'or que ses courants charriaient, la disparition des élèves avaient des vertues ambivalentes et versatiles, qui rapprochait les survivants, mais les isolaient aussi, et, dans la chambre des troisièmes  années de Hufflepuff, le jeune homme se sentait bien seul.

Hufflepuff.

Quelle consternation, trois ans plus tôt, lorsqu'il avait entendu résonner dans son esprit encore jeune, à peine remis des séismes occasionnés par le fait d'avoir appris qu'il était magicien, qu'il allait rejoindre la Maison noire et or ! Bien sûr, durant les quelques jours qui avaient séparé ses premiers moments de mage en puissance et celui où il avait rejoint Poudlard, il avait eu le temps de se renseigner sur les quatres mythiques maisons et s'était sûrement murmuré, seul dans l'abîme de ses pensées «  tout sauf Slytherin », et il devait être heureux d'avoir vu son vœu exaucé. Mais.. Hufflepuff ? Toutes ses recherches sur le sujet s'étaient avérées décevantes. Qui étaient les Pouffsouffles, sinon ceux que les Moldus appellent les L, dans leurs propres lycées : des personnages de second plan, des mages inutiles, inconnus, sans véritable originalité. Chaque maison avait sa vertu, sa singularité : les Ravenclaw étaient bosseurs, les Gryffindor vertueux, et les Slytherin étaient des cognards sans le g, mais lui... ? Jamais un Pouffouffle n'avait marqué l'Histoire autant qu'un autre membre de l'école. Il sentait son avenir comprimé, ses rêves déjà anéantis par le manque de gloire de sa maison, et c'était légèrement déçu, tout à fait résigné, qu'il s'était couché les premiers soirs dans les chambres confortables, qu'il avait revêtu les couleurs dorées et ( trop douces ), qu'il avait mémorisé les coutumes et les trajectoires habituelles de sa maison. Puis, au fil du temps, il avait commencé à comprendre les raisons de son assignation chez les dorés, commencé à aimer le confort intelligent dans lequel s'enfermaient ses compagnons blaireaux, retrouvé ses propres vertus et avait remis la main sur son propre avenir, et sur ses talents. Il travaillait peu, mais de façon assidue, et, au Noël de cette troisième année, il était un Pouffsouffle accompli, mais un Poudlardien solitaire.

C'est à ce point là de ses réflexions qu'un mouvement à la périphérie de son regard, loin derrière la fenêtre maculée de neige, le ramena à la réalité et qu'il s'aperçut, avec une certaine violence, d'à quel point il s'ennuyait. Tous les autres Poufsouffles restés étaient occupés, il était seul dans sa chambre et si, pendant qu'il lisait ou étudiait, il ne se rendait pas compte de son ennui et de son besoin d'action, de rencontres et d'aventures, cela venait de le frapper presque littéralement, alors qu'il se tenait seul, debout devant la fenêtre donnant presque sur les cuisines du Terrier des Pouffouffles. Il s'était toujours dit que, si l'on enlevait le moleskine au sol, l'architecture baroque inhérente à Poudlard et la dominate colorée miel/bois des tables, cette salle commune ressemblait à s'y méprendre à la maison d'un Hobbit et il se sentait comme Bilbo, en mal d'aventures, tout seul chez lui. Il était temps de tâter du Smaug. D'ailleurs, un élément très surprenant dénotait et lui criait au visage le besoin qu'il avait de bouger un peu et de sortir de son mutisme récent : sa baguette s'était mise à pétiller, et le bout en était traversé par des petites flammèches stylisées, qui trahissaient le cœur de salamandre enceint à l'intérieur. Il la porta jusqu'à ses yeux et observa le phénomène en train de disparaître, puis l'agita autour de lui pour disperser les lierres et les feuilles géantes qui, dans la salle commune hufflepuffienne, protègent les élèves du soleil et leur prodiguent massages et adversaires d'études à leur bon vouloir. Ils étaient décidément beaucoup trop coconnés.

Après avoir jeté un coup d'oeil au calendrier de l'Avent d'un de ses confrères, échoué et oublié encore plein sur son lit, il s'avisa que le magicien qui inventerait un sort pouvant dupliquer la nourriture serait à coup sûr le plus grand sorcier de tout les temps, loin devant tous les frères Peverell, Dumbledore et autres Potter ou Hawkmoon, et se retourna brutalement, sa cape ondulant sur ses épaules, avant de quitter la salle commune d'un pas décidé, de dépasser les cuisines et d'attendre un escalier chantant une comptine de Noël pour rejoindre la salle commune. Il marmonna au marbre de se taire, dépassa deux fantômes en pleine discussion sur les mœurs des nouveaux premières années ( si différents de ceux qu'ils avaient connu au début du siècle ! ) et poussa plus fortement qu'il ne l'aurait voulu les deux battants de la lourde porte.

Une agitation silencieuse régnait dans la mythique Grande Salle. Deux heures C'est tout ce qui séparait le Monde de la prochaine année. De ci de là, les quelques survivants qui se connaissaient se rapprochaient, bien obligés, et échangeaient qui leurs résolutions, qui leur avis sur la prochaine année, en profitant des diverses activités proposées par l'école. Bien évidemment, ils ignoraient tous le lonesome wizardboy noir et doré, qui n'en connaissait aucun. Entre les sixièmes et septièmes années, bien plus nombreux que les autres, reclus dans un coin et riant à gorges déployées en faisant le point sur leur année, et les premières années, très seuls, silencieux, comme pétrifiés à l'idée de fêter Noël entourés de magie alors que l'année dernière, ils attendaient encore le Père Noël seulement divertis par le ronronnement de la cheminée, il ne reconnut qu'une Ravenclaw dont il n'avait jamais attrapé le nom, bien qu'il eut parfois volé tout près de lui, une jeune femme rousse aux allures malines qui elle non plus ne semblait pas profiter à fond de ses vacances méritées. Rassemblant son courage à deux mains et poussé par son propre ennui, il rangea sa baguette dans une poche secrète de la robe noire partagée par tous les élèves, enroula cette dernière comme une toge qui lui donnait une allure faussement négligée et s'approcha de la table quasiment vide, toujours aussi surpris que les trois dernières années par cette brusque abolition des différences entre les maisons.


- Bonjour, jeune fille... Bonne.. année ?
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen H. O'Hare
Lil'Miss schtroumph
avatar
Lil'Miss schtroumph

Afficher infos

Messages : 385
Date d'inscription : 13/04/2014
Âge : 17

Dossier
Statut Statut: 5e année de Serdaigle - Poursuiveuse
Argent Argent: 2 564 gallions
Points Points: 751

MessageSujet: Re: At Dawn ( PV:Kath')   Dim 28 Sep 2014 - 19:49
Assise dans son dortoir, la jeune Kathleen observait par sa fenêtre la neige tomber doucement sur le sol du parc de Poudlard. Cela faisait à peu près une heure qu'elle la regardait tomber, sans penser à rien d'autre qu'à la beauté du paysage. Ainsi, elle évitait de penser qu'elle allait fêter cette nouvelle année seule, loin de sa famille. C'était la seconde année de suite que je restais au château, l'année dernière j'étais restée car mes parents avec gagné un voyage en Guadeloupe et avait tellement apprécié qu'ils avaient à nouveau tenté l'expérience cette année. Ils n'étaient pas fan du froid et m'avait proposé de venir avec eux, mais je voulais les laissé seul dans leur nids d'amour. Toute l'année, ils étaient tellement occupé avec leur travail qu'ils ne prenaient pas de temps pour s'aimer sans penser à autre chose.

Elle aimait tellement leur parent qu'elle ne voulait pas les déranger et puis, rester au château n'était pas si mal. Non ce qui était différent cette année était qu'elle allait pour la première fois être seule car ses amis qui restaient généralement allaient passés leur vacances dans leur famille respective. Elle n'était pas vraiment triste puisque maintenant elle les reverrait dans quelques jours, mais elle se sentait seule. En effet, ils n'étaient que trois Serdaigle à être resté et les deux autres étaient en 7ème année et révisait leur ASPIC durant leurs vacances et Kathleen ne voulait pas les déranger. Elle avait donc passé ses vacances à errer dans les couloirs pour mettre à jour sa carte des lieux et sur le terrain de Quidditch à s'amuser, pardon, à s'entraîner pour les futurs matchs.

Ces vacances avaient été riches en découverte, elle avait en effet découvert un passage secret ! Son second depuis son escapade avec un jeune Gryffondor et avait réussi à emprunter un livre de la réserve sur les métamorphoses. Elle s'était même entraînée à certains sortilèges, très tard le soir dans une salle désinfectée du septième étage. C'était sa salle habituelle avec Alistine et elle s'y rendait souvent avec sa camarade afin de réaliser son projet de devenir dans quelques années un animagi. L'apprentissage était long, mais extrêmement passionnant et Kathleen savait se montrer très patiente, surtout quand au bout du chemin l'attendait une récompense aussi belle que celle de pouvoir se transformer en animal.

Soupirant, la jeune Serdaigle quitta son perchoir et décida d'aller prendre une bonne douche avant de se rendre dans la Grande Salle pour LA soirée. Ce soir était après tout le soir du nouvel an et toutes les maisons allaient se réunir pour célébrer ce moment avec les professeurs et même le directeur de Poudlard. Ce qui était bien, c'était que tout le monde se réunissait, échangeaient leurs voeux et certains même en profitaient pour s'embrasser sous le gui. Cette tradition perturbait au plus haut point Kathleen qui ne comprenait absolument pas pourquoi on devait s'embrasser sous un gui... C'est vrai quoi, qu'est-ce qu'on risquait si on ne le faisait pas ? Et pis... C'était dégoûtant de s'embrasser... Eh oui, Kathleen était encore dans cet âge où c'était beurk les démonstrations d'amour. A votre avis, pourquoi voulait-elle vraiment ne pas rester avec ses parents pendant les vacances?Pour éviter les effusions de roucoulades tout simplement.

La jeune fille passa près d'une heure dans la salle de bain, la plupart du temps en se regardant dans le miroir et à tenter de se convaincre que ça allait bien se passer... Même si elle ne connaissait personne et qu'elle allait sûrement passé sa soirée dans son coin, ça allait bien se passer ! Regardant ses cheveux, elle trouva que ses derniers tiraient décidément de plus en plus sur le roux. Trop cool ! En se regardant de plus près, Kathllen fut surprise de voir qu'elle ressemblait de plus en plus à sa grand-mère... Elle espérait devenir une aussi grande sorcière qu'elle un jour, en plus de lui ressembler physiquement.

La tenue scolaire n'étant pas obligatoire, Kathleen décida de porter une robe de soirée que sa mère lui avait envoyée pour Noël, un cadeau magnifique qui sous-entendait que la mère espérait que sa fille devienne plus féminine. Kathleen se souvenait d'avoir rit comme une idiote en lisant sa carte, décidément sa mère avait vraiment peur qu'elle redevienne un garçon manqué ! C'était assez drôle, surtout que mon père faisait exprès de faire l'inverse et avait offert à sa fille une nouvelle tenue d'entraînement pour le Quidditch.

Sa robe était très simple, sa mère avait bien fait sinon la jeune fille ne l'aurait jamais mise, de couleur grise argenté et bleu marine. Ce qui allait très bien pour sa maison. La robe était légère et lui tombait au niveau des genoux, elle avait de longues manche et était parfaite pour l'hiver. Kathleen avait hésité entre se coiffé ou non, puis avait finalement décidé de laisser ses cheveux détachés. Elle décida de prendre un petit sac noir où elle put ranger sa baguette à l'intérieur, ainsi qu'un livre de Sir Conan Doyle si jamais elle s'ennuyait.

Elle descendit en direction de la Grande Salle pour fêter avec tout le monde, la nouvelle année. Elle ne sut pas vraiment l'heure qu'il était, mais se sentit rapidement de trop. Tout le monde se connaissait entre eux, riait et parlait de leur année. Et Kathleen était là, ne connaissant personne et n'osant pas les aborder. Sentant que cette soirée allait être plus longue que prévu, mais ne voulant pas rentrer dans ses dortoirs car elle avait faim... Elle décida d'aller s'assoir au bout de la grande table, loin des profs et des élèves et sorti son livre. Une odeur sucré lui parvint aux narines et elle vit de la Bièraubeurre ! Elle en avait bu pour la première fois en début d'année, lors de sa première sortie à Pré-au-Lard et avait tout simplement adoré !

Bien que seule, cette soirée ne s'annonçait pas si mal, plongée dans son roman, Kathleen ne vit pas un jeune garçon s'avancer jusqu'à elle et fut surprise en entendant quelqu'un l'appeler jeune fille. En levant la tête, elle crut qu'elle allait avoir à faire à un professeur car elle ne voyait pas un élève l'appeler ainsi. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle vit un de ses camarades de classe, mais d'une autre maison, qui s'adressait à elle. Dans sa mémoire, elle chercha son nom, mais impossible de s'en souvenir. Il faut dire qu'en cours, Kathleen était du genre discrète, ne parlant jamais avec les élèves sauf dans les devoirs en groupe et elle s'arrangeait pour être avec Ali ou Yohana, des gens qui savaient qu'elle détestaient parler en cours et se faire remarquer.

-Ah euh bonsoir ^^ Euh... Je suis vraiment désolé je ne me souviens pas de ton nom... Et oui bonne année à toi aussi ! Tu veux t'asseoir vers moi ?

Super ! Elle n'allait pas passer sa soirée toute seule finalement et puis ça lui donnerait l'occasion d'en savoir un peu plus sur son camarade. Elle se sentait stupide de ne pas connaître son nom, après tout, cela faisait maintenant trois ans qu'ils allaient dans les même  cours. La jeune fille prit soin de mettre son marque page avant de refermer son livre. Elle n'allait pas lire alors qu'elle avait quelqu'un à qui parler. Un peu plus loin, un petit groupe se mit à rire aux éclats et Kathleen sourit, cette fête se déroulait dans la bonne humeur et cela réjouissait Kathleen, l'année prochaine allait donc bien commencer.

-Je t'en prie installe toi ! Il y a de la Bièraubeurre si tu veux. Je ne sais pas non plus si toi aussi tu te souviens de moi, mais je m'appelle Kathleen O'Hare ! Alors, qu'elles sont tes bonnes résolutions pour l'année prochaine ? ^^

Oui, car le fait qu'il l'ait appeler jeune fille pouvait inciter à penser qu'il ne se souvenait pas de son nom lui non plus. D'un côté cela n'aurait pas été étonnant, ils avaient beau être de la même année, ils ne s'étaient jamais parlé avant ce soir. Enfin, Kathleen l'espérait, car comme ça elle se sentirait moins stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: At Dawn ( PV:Kath')   Mar 30 Sep 2014 - 20:45
- Kathleen O'Hare ?

Après avoir répété ce prénom, l'ancien macédonien dessina un sourire sincère sur son visage, histoire de repousser une éventuelle tirade le temps de réfléchir. A bien y regarder, la situation lui semblait des plus étonnantes : lui, le solitaire qui s'était toujours réfugié dans les livres, il avait obligé une jeune femme à fermer son livre en allant à son contact. Drôle de paradoxe, qui lui faisait surtout un drôle d'effet. Quelque chose avait il changé en lui ou abhorrait il tellement l'ennui qu'il était prêt à sortir de ses carcans pour se sociabiliser ? Cette dernière réflexion lui imposa un nouveau sujet de vérité : avait il vraiment des carcans ? Quelles normes donner à "Khovarn" et pour quelle vertu n'aurait il pas le droit d'aller contre.

Un sourcil nonchalamment levé, il tira vers lui la chaise qui faisait face à la jeune femme dont la créatrice contestait - loin derrière le quatrième mur - la rousseur des cheveux et s'assit, au moment même ou un dragon bleu traversait la salle commune, sous les yeux amusés des professeurs présents, suivi du rire inquiet des septièmes années, ces adolescents en fin de croissance qui essayaient de se rassurer sur leur virilité et leur domination en évitant de se trouver seuls, et revenaient, comme à la fin d'un cercle vicieux, à l'attitude immature des premières années : faire des conneries en groupe. Au crépuscule de cette longue année, Marevel les pardonnait, même quand un première année se retrouva à danser du dubstep imaginaire après avoir ingurgité un bonbon à l'allure douteuse. Deux heures... Autant les utiliser au mieux. Surpris, le jeune homme s'aperçut qu'une feuille de lierre de la salle commune de Poufsouffle était restée dans ses cheveux, il l'en retira, accentuant volontairement la surprise de son visage pour spécifier qu'il n'avait pas fait exprès et la laissa s'envoler dans la salle obscurcie par l'heure tardive, La feuille magique draina dans l'air une poussière dorée, aux couleurs de Poufsouffle, virevolta un temps entre les différentes attractions destinées à la nouvelle année et se consuma dans une bougie, sur un bureau dans le coin de la salle.

Etrange symbole. Souriant, quoi qu'un peu timide, ou plutôt mal préparé, Marevel tendit le bras pour attraper une bierraubeurre et s'en délecta, toujours silencieux, toujours sans avoir répondu, sans paraître s'en soucier. Enfin, reposant la chope stylisée sur la table en bois. Parois, Poudlard ressemble au monde moldu plus que le monde moldu lui même. Sans bière goût beurre. Il ne faut pas pousser quand même.

- Je m'appelle Khovarn. Marevel Khovarn. Non, attends, non, pas dans ce sens là ! En fait mon prénom c'est Marevel et mon nom Khovarn.

Il s'arrêta, sentit qu'il devait rajouter quelque chose, entretenir la conversation comme les professeurs entretenaient le feu dans la grande cheminée, juste à côté. Deux heures avant la fin de l'année, le tout était de savoir au mieux les utiliser. Les consumer plutôt, puisqu'une heure ne revient jamais.

- Une année non plus. Ah, euh non rien, pardon, je pensais tout haut. Alors, tu.. es en Serdaigle ? C'est fou, il y a trop de gens en cours, on.. oh, oui, mes révolutions. Rah. Résolutions, pardon. Eh bien, j'espère m'améliorer au duel, j'ai toujours été plutôt bon, j'espère pouvoir aller encore plus loin cette année. Découvrir de nouveaux sorts, et surtout... connaître un peu plus les gens de la classe, à commencer par leurs noms.

Il sourit à nouveau, sincère pour la deuxième fois. Deux heures. Le temps passe vite. Il se reprit un peu de bierraubeurre, prit le temps de la déguster, avant de demander :

- Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Kathleen H. O'Hare
Lil'Miss schtroumph
avatar
Lil'Miss schtroumph

Afficher infos

Messages : 385
Date d'inscription : 13/04/2014
Âge : 17

Dossier
Statut Statut: 5e année de Serdaigle - Poursuiveuse
Argent Argent: 2 564 gallions
Points Points: 751

MessageSujet: Re: At Dawn ( PV:Kath')   Dim 12 Oct 2014 - 0:42
La soirée s'annonçait bien mieux que ce qu'avait prévu la jeune Serdaigle, elle s'était imaginé quelque chose de simple : Elle dans la grande salle, fêtant le nouvel an seule avec pour compagnie un très bon livre. Cela ne l'aurait pas déranger plus que ça, elle n'était pas du genre à être aimé entouré de personnes, un brin solitaire, sauf lorsqu'elle jouait au Quidditch bien évidemment. Après tout, c'était ce qui lui était arrivée l'année passée et elle n'avait pas mal vécue cette époque.

Mais cette année allait être différente, alors qu'elle était tranquillement en train de lire un livre, elle fut interrompue dans sa lecture par un élève de son année, mais pas de sa maison. Elle avait beau faire des efforts, impossible de se rappeler de son nom, elle savait qu'il était à Poufsouffle, mais sinon, rien, nada, le vide complet. Inutile de dire que le mystère qui entourait ce jeune homme captivait Kathleen et elle n'avait qu'une hâte : connaître son nom.

Eh bien oui, elle n'était pas à Serdaigle pour rien ! Une vraie curieuse, l'une de ses plus grandes passions était de combler le gouffre de sa soif de connaissance et si elle n'apprenait pas au moins une chose par jour, elle avait la sensation de régresser. Bien qu'elle était dévorée par la curiosité, elle restait de marbre, un sourire innocent sur le visage. Elle venait de lui dire le sien, elle n'allait donc pas tarder à connaître le sien.

- Je m'appelle Khovarn. Marevel Khovarn. Non, attends, non, pas dans ce sens là ! En fait mon prénom c'est Marevel et mon nom Khovarn.

-Ravie de te rencontrer Marevel ! Ton nom et ton prénom sont intéressants, est-ce que ça a une origine particulière ?

Si elle ne savait pas se tenir, Kathleen aurait sauté au plafond en criant un « Mais oui bien sûr ! Je le savais ! » Mais elle se contenta d'étirer son sourire. Elle écouta avec joie ses bonnes résolutions et les trouva très bonne, surtout pour la partie connaître les noms de ses camarades de classe. C'était une idée, le fait qu'elle ne connaisse pas son nom alors que ça faisait maintenant trois ans qu'ils étaient dans la même classe fit comprendre à Kathleen à quelle point elle pouvait être ignorante dans la vie de tous les jours.

-Tu as de très bonnes résolutions ! Je crois que je vais te copier pour ce qui est d'apprendre à connaître les gens de notre classe.

C'était d'ailleurs très étonnant qu'auparavant elle ne s'était pas rendue compte de son ignorance envers ses camarades. Elle en connaissait bien évidemment certains, dont tous ceux de sa maison. C'était les seuls avec qui elle acceptaient de travailler en équipe quand elle n'avait pas le choix et encore, elle refusait catégoriquement de travailler avec Alistine, connaissant trop cette dernière et surtout les catastrophes qu'elle enchainait avec son amie Angelina...

-Sinon d'autres résolutions... Hum... M'entraîner davantage au Quidditch ! Je veux devenir la meilleure poursuiveuse de toutes les équipes réunies ! Et continuer à apprendre de nouveaux sorts et prendre de l'avance par rapport à l'année prochaine. Enfin ça ce sont les grandes résolutions, comme dit ma mère, sinon de vraies résolutions... Faire des efforts sur moi-même pour être plus courageuse et plus à l'écoute des autres... C'est vrai que je suis souvent dans mon monde, donc je ne prends pas conscience du monde autour de moi. Moins que certains, mais je le fais quand même.... Oui c'est ça ! Je vais essayer d'être plus sociable !

Buvant une nouvelle gorgée de Bièraubeurre, Kathleen observa le ciel, ou plutôt le plafond de la grande salle ayant l'apparence d'un ciel étoilé et le vit changer. Les étoiles figées changèrent et se mirent à filer. Une pluie d'étoile filante.... C'était si beaaauuu !

-Regarde le plafond ! Je me demande quelles surprises ils ont réservé pour nous cette année ^^

Kathleen vit des bonbons voleter vers eux et en prit un. Elle croqua dedans et se dépêcha de le recracher dans une serviette :

-Beeeurk liqueur de cerise ! C'est vraiment pas bon... J'espère qu'ils ne sont pas tous comme ça …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: At Dawn ( PV:Kath')   
Revenir en haut Aller en bas
 
At Dawn ( PV:Kath')
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dawn Of War II
» Dawn of war 2 Retribution
» Nouvelle extension de Dawn of war 2
» SAGA TWILIGHT- Twilight, New Moon, Eclipse, Breaking Dawn
» [Achat] -U- Je cherche équipement Narrow et Dawn
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Intérieur-