AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 « Un bon livre est un bon ami. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: « Un bon livre est un bon ami. »   Ven 12 Sep 2014 - 12:50
http://static.tumblr.com/15s1afk/H0xlxgbgm/tumblr_lpb3omtfku1qdgqfoo1_500.gif
« Un bon livre est un bon ami.  »


Lydia avait eut du mal à sortir de son lit ce matin, car elle avait été encore sujette à des insomnies nocturnes. Heureusement qu'elle pouvait compter sur son fidèle compagnon à plumes pour la réveiller. L'oiseau prenait un malin plaisir à se rapprocher le plus près possible de ses oreilles afin qu'elle se réveille en sursaut à cause de son puissant croassement.  Elle descendit rapidement engloutir un petit-déjeuner dans la grande salle, celà lui rappela de nombreux souvenirs, puis elle remonta afin d'exercer son métier. Déverrouillant les lourdes portes de bois de sa nouvelle bibliothèque, la jeune femme alla se placer derrière le bureau centrale. Elle se mit alors à trier frénétiquement des papiers. Son compagnon l'observant silencieusement du haut de son perchoir. Petit à petit les élèves se mirent à affluer, plus silencieux les uns que les autres, s'en était presque ennuyant d'avoir rien à leur redire. Quant soudain, une forme volatile entra dans la bibliothèque, tournoyant un petit moment. L'immense corbeau, amusé s'agita sur son perchoir. On aurait presque dit qu'il mettait un coup de coude à la bibliothécaire.

"Oh matte la pépé ! Comme elle vol bien !"

Levant les yeux au ciel, Lydia préféra ne pas lui répondre. Et puis comment étais-ce possible qu'un corbeau soit véritablement entrain de reluquer une chouette ? Ne voulant pas en savoir plus sur la question, elle observa la chouette se poser sur son bureau et lui remettre en main propre une lettre verte, scellée par un cachet de cire argenté. Remerciant le postière, Lydia lui caressa le haut du crâne et lui donna un peut de miamhiboux. Le corbeau sautilla sur son perchoir en croassant "Zak, c'est Zak !! Vivaant" avant que sa maîtresse ne lui ferme le bec. Toute la bibliothèque n'avait pas besoin de savoir son courrier. Délicatement elle brisa le cachet et lu la lettre à voix basse.

-Salut ma belle, j'ai bien reçut ta beuglante de ce mois-ci, ça à fait beaucoup rire mes collègues, mais ils ont l'habitude à force. Dernièrement j'étais en stage sur le terrain et tu ne devinera jamais ce qu'on à trouvé dans un vieux château en France. Ah, tu es donc en France... C'est mon tuteur qui à pris la photos où l'ont me voit avec la bêbête. D'ailleurs, elle m'a beaucoup faite penser à toi. Comment ça...  Et ne t'inquiète pas je suis vivant. Prend soin de toi ♥.

Intriguée, elle sortit une petite photo magique de l'enveloppe. On pouvait y voir son ami, perché sur le museau d'un dragon, dans une position plutôt périlleuse. Ecarquillant les yeux, la bibliothécaire ne put se retenir de pester.

-Han le fumiste ! Comment ça je lui fait penser à ça !? Il veux dire quoi par là ? Ils sont fous ces Auror quand même... trouver un dragon, pour un stage en plus.
"Montre moi, montre mooooi, je veux voir la bestiole !"

Le corbeau fit un mouvement si brusque avec ses ailes que la photo glissa des mains de la bibliothécaire pour atterrir face contre terre sur le sol poussiéreux.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Ven 12 Sep 2014 - 13:58
L’hiver trainait encore, au moins aussi longtemps que les autres saisons de l’année. Mais c’est toujours lui dont la présence se fait le plus ressentir. Quoique là où était Eileen, elle ne souffrait pas réellement du froid si caractéristique à cette période de l’année. La bibliothèque, comme tout ce qui était à l’intérieur du Château, contenait cette douce chaleur propice au confort malgré toutes les intempéries que l’on pouvait observer par les grandes fenêtres placées là pour éclairer les joyeux travaux des moins joyeux élèves qui s’acharnaient sur des devoirs plus ou moins fastidieux.

Eileen ne tenait pas l’endroit dans son cœur et pourtant, cette fois-ci, personne ne l’avait obligée à y aller. Elle y était seule installée à une table pas vraiment loin du bureau de la responsable des lieux sur laquelle elle venait de sortir un peu de parchemin, un plume qui avait vécu de meilleurs jours et un livre : Histoire de la Magie, par Bathilda Tourdesac. Le devoir était à rendre pour le lendemain et la jeune Serpentard avait pris un retard considérable à se mettre au travail. Elle n’avait même pas l’excuse de son immense fatigue mensuelle qu’elle pouvait utiliser devant le professeur. Quoiqu’elle pouvait toujours jouer dessus… Non ! Il ne fallait pas en abuser dès maintenant sinon personne n’allait jamais la croire.

La guerre des Gobelins. Encore et toujours. Avec plus de noms compliqués et plus de dates à confondre. Ca faisait trois jours qu’elle tentait de s’y mettre mais à chaque fois son cerveau prenait la fuite vers des ailleurs plus avenants et une seule pensée restait dans sa tête « oh bon sang, non, je ne veux pas faire ça, je ne veux pas, juste je ne veux pas ! ». Alors la bibliothèque avait semblé être le passage obligé. L’ambiance studieuse qui y régnait devait l’aider et elle trouverait des tas de livres là-bas alors ça marcherait forcément !

Vingt minutes déjà devant sa copie, livres qu’elle avait décrochés de leurs étagères ouverts dans l’espoir d’y trouver de l’inspiration et rien n’y faisait. Eileen désespérait tout en fixant méchamment le parchemin sous ses yeux en serrant sa plume mordillée sans se soucier qu’à la tordre ainsi, elle allait finir par la casser. Les autres élèves étaient si bruyants ! Ils ne pouvaient pas arrêter de tourner les pages de leurs livres aussi violemment ? Cesser d’écrire en faisant ce grincement atroce de la plume sur le papier ? Aiden avait raison, les plumes c’était vraiment débile. Oh bon sang, et il y en avait un qui avait le nez bouché alors à chacune de ses respirations s’échappait un sifflement assourdissant !

Eileen se frotta les tempes avec ses poings pour se remettre les idées en place, sans succès. Nouvelle tentative. Fixer le papier. Les mots allaient forcément y apparaitre. Guerre des Gobelins. Gobelins. Gobe lin. Gober du lin ? Ca ne se mange pas le tissu. Aaah non, juste Gobelin.

Sans crier gare, une chouette entreprit de dessiner de grands cercles dans la pièce. Oui, une chouette dans la bibliothèque. Non mais ils le faisaient exprès en plus ! La plupart des élèves levèrent le nez puis se concentrèrent de nouveau apparemment facilement sur ce qu’ils faisaient. Eileen, elle, fusillait l’animal du regard alors que le cri d’un corbeau résonnait à ses oreilles. Les Gobelins l’avaient rendue si folle qu’il donnait l’impression de parler réellement.

Elle tapota sur la table impatiemment en attendant que l’idiote chouette complètement stupide s’en aille, ce qu’elle finit par faire, toute fière qu’elle était d’avait fait son boulot. Eileen soupira profondément et se remit au travail. Le corbeau cria tout joyeux ce qui ressemblait à un prénom avant que la bibliothécaire ne le fasse taire. Eileen fit tous les efforts qu’elle pouvait pour ne pas faire attention à ce qu’il se passait. Ne pas faire attention à la voix de la jeune femme qui réagissait, semblait-il à la lettre, ne pas faire attention au bruit des ailes, aux grattements sur le papier, toussotements…

"Montre moi, montre mooooi, je veux voir la bestiole !"

- Mais vous allez la fermer !

La première année s’était brusquement levée, poings serrés, l’un d’eux serrant toujours sa plume malheureuse, les oreilles rouges et les sourcils furieusement froncés. Elle ne faisait pas attention au fait qu’elle s’adressait, entre autres, à un corbeau qui parlait, ni que des têtes s’étaient tournées vers elle (certaines simplement pour laisser passer la surprise avant de l’oublier, d’autres qui jetaient un œil intéressé pour voir comment la bibliothécaire réagirait à son insolence) ni au fait que son pied s’était posé sur un petit papier orné d’une image en perpétuel mouvement. La seule pensée qui lui passait par la tête était à quel point elle avait envie de plumer l’oiseau noir et de jeter des sorts de silence à tout ce qui faisait du bruit dans la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Ven 12 Sep 2014 - 14:42
Elle ne s'en était certainement pas rendue compte jusque là, mais mine de rien c'était elle qui empêchait le calme de revenir dans la bibliothèque. Comme s'il ne s'était rien passé, l'oiseau noir se remis en place sur son perchoir, lançant un regard inquiet en direction de la bibliothécaire. Un long moment s'écoula avant qu'elle ne trouve les mots. Cette gamine avait beau avoir raison, ce n'était pas non plus une raison de paraître impolie ouvertement. Et si tout le monde se mettait à parler comme ça, la bibliothèque deviendrait très vite un endroit invivable. Se levant de sa chaise de bureau et reposant la lettre sur le meuble, la jeune femme fit quelques pas pour s'approcher de la demoiselle qui marchait sur sa photo.

-Excuse nous, tu as raison, nous avons fait un peut de bruit, mais ce n'est pas une raison pour jurer de la sorte. Moi aussi je peux le faire si tu veux, et ça risque de se terminer dans mon bureau. Retournez à votre travail tout le monde, ce n'est pas une cour de récré.

Croisant les bras, elle fusilla la salle du regard, obligeant tout le monde à se mêler de leurs petites affaires. Un bref instant elle jeta un coup d'oeil à la photo sous le pied de la demoiselle puis revint à ses priorités. Tant qu'elle ne lui ferait pas remarquer, l'élève ne sera pas tenté de regarder l'image. Là, elle se sentait vraiment exercer son métier, elle n'était plus élève et avait le droit de donner des ordres et d'appliquer de sentences si c'était nécessaire, le pouvoir, une sensation vraisemblablement agréable. Plongeant son regard perçant dans les yeux de la jeune Serpentard, elle décroisa les bras et dit d'une voix plus douce.

- Le moindre bruit t'irrite, tu fronce comme une lionne. On peut sentir la nervosité dans le ton de ta voix. C'est de la nervosité, de la panique et non pas de la colère Dis moi si je me trompe mais... tu ne serais pas en retard dans un devoir ? Qui plus est dans une matière que tu exècre ? J'ai été élève moi aussi."

Brisant son attitude d'adulte responsable, le visage de la jeune femme se fit alors animé d'une expression complice. Lydia n'avait rien contre les Serpentard, même si elle savait d'expérience que certains d'entre eux étaient imbuvables, d'autres pouvaient être fort sympathiques. Cette demoiselle avait grand besoin d'aide, et seul la bibliothécaire pouvait lui apporter cette aide.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Ven 12 Sep 2014 - 17:25
Un silence gêné s’installa un temps certain et Eileen commençait à le ressentir.  Silence entre l’élève et la bibliothécaire, Madame Darkwood. La salle était un peu plus animée. Eileen déglutit sans bouger pour autant. Elle était toujours énervée mais regrettait d’avoir crié ainsi. D’autant que l’absence de réaction de la bibliothécaire était troublante. Même son oiseau était tourné vers elle en attendant sa réaction. La première année sursauta alors que la jeune femme se levait pour s’approcher d’elle doucement.

La voilà bien. Elle allait se faire enguirlander en public. Si ça se trouve, elle allait même avoir une retenue. Génial. Et puis, ça allait bien l’aider à terminer son devoir à temps tout ça. Youpi. Oh et puis zut ! Elle avait des raisons de s’être mise en colère ! C’était le bazar complet ici ! Et non, ce n’était pas exagéré. Pas du tout. Très bien, si l’autre lui criait dessus, elle allait voir. Elle se défendrait bec et ongles et exprimerait ses droits ! Elle lui montrerait !

C’était un bon plan, mais la bibliothécaire ne cria pas. Au lieu de ça, elle dit quelque chose qui fit s’ouvrir la bouche de la petite brune sans qu’aucun son n’en sorte : « excuse-nous, tu as raison ». Toutes les réponses qu’Eileen s’était préparée à faire (donc la phrase qu’elle avait improvisée en vitesse dans sa tête) l’avaient quittée et elle se tenait là, un air abasourdi dessiné sur le visage, à écouter le petit discours de la femme blonde devant elle. Son ton fut réprimandé, ainsi que ses termes et Eileen ferma la bouche en pinçant les lèvres. Elle n’avait pas juré, si ? Oui bon c’était très limite, complètement insolent et déplacé mais… bon, c’était peut-être une injure mais une toute petite. Elle aurait pu faire bien pire. Elle avait entendu bien pire. Elle ne jurait presque jamais. Jamais, parce que chez elle, c’était interdit et scolarisé à la maison il était difficile d’apprendre beaucoup de jurons et de les répéter sans se faire repérer. Presque, parce que depuis qu’elle était arrivée à Poudlard, son vocabulaire dans le domaine s’était bien étendu même si elle n’avait pas encore beaucoup exercé. Quoiqu’il en soit, elle en avait appris des vraies injures et ça, c’était tout petit. Bon, la cible était franchement limite mais… Bref.

Madame (ou mademoiselle, qu’est-ce qu’elle en savait ? Elle avait seulement retenu son nom comme on retenait celui d’un professeur, et même un peu moins parce qu’elle ne faisait pas cours) Darkwood jeta un regard un sombre à la salle qui la fit tomber dans le silence complet. Silence humain au moins, les plumes et pages continuant leur concerto retentissant. Ouille. Pourquoi n’y avait-il à Poudlard que des adultes avec la capacité de faire taire simplement en ouvrant les yeux ? Et même un bon nombre d’élèves ! Eileen eut à peine le temps de se dire qu’elle allait tenter de s’échapper subrepticement, le blonde bibliothécaire la regardait une fois de plus directement mais moins durement.

Elle était perspicace mais ça, Eileen n’allait pas l’admettre. Elle n’allait pas lui laisser cette satisfaction. Elle croisa les bras à son tour en faisant un petit pas en arrière. Un petit rire qui se voulait assuré s’échappa de ses lèvres.

- Non, pas du tout.

Elle fit une courte pause. Il lui fallait tout de même expliquer son emportement si brusque un minimum.

- Mais je vous accorde que j’avais un peu de mal à me concentrer.

Toujours une demi-vérité, toujours.

- Et puis, je pensais que le courrier c’était que pour le petit-déjeuner, tout ce remue-ménage, ça a de quoi en déconcentrer plus d’un ! Ajouta-t-elle dans un ton un peu hautain. Même sans être en retard, ce que je ne suis pas puisque je suis dans les temps.

Elle regarda le corbeau d’un air entendu, comme pour qu’il soutienne son argument avant de se souvenir qu’elle n’était pas censée compter sur lui. Il criait des choses. Se le rappelant, elle plissa légèrement les paupières en l’étudiant attentivement. Il ne parlait pas, si ? Elle avait grandi dans le monde magique donc savait qu’il fallait s’attendre à tout, que tout ou presque pouvait arriver mais les animaux qui parlaient, et surtout que tout le monde comprenait c’était rare. Ou alors… Elle comprenait le corbeau ? Certains parlent Fourchelang et elle le… Croasslang ? Après tout, logiquement, pourquoi ne pourrait-on parler qu’aux serpents ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Sam 13 Sep 2014 - 12:19
L'élève recula doucement, emportant avec ses semelles, la photo restée accrochée en dessous. Lydia avait raison, mais la demoiselle ne voulait pas l'admettre. Prévisible. Quelque-part, la bibliothécaire sentit une ressemblance avec le "elle" d'il y a quelques années. Le petit rire de la demoiselle la fit sourire sournoisement. Pouvait-on dire qu'il s'agissait d'un piège dans lequel elle venait de sauter à pieds joints ?

En disant que non, la Serpentard se coulait d'elle même, affirmant de manière détourné le contraire. Mais la bibliothécaire ne lui en voulait pas, tout allait sans doute rentrer dans l'ordre rapidement. Un instant s'écoula tandis que la demoiselle cherchait ses mots sous le regard impénétrable de la blonde à moitié amusée. D'un côté elle avait raison, le courrier était sensé arriver au petit déjeuner, Lydia s'empressa donc de lui fournir les explications, laissant échapper un léger gloussement.

- Je ne reçoit jamais mes courriers au petit déjeuner pour la simple et bonne raison que la personne qui m'écrit n'est pas situé dans le même fuseau horaire que nous si tu vois ce que je veux dire. Le décalage horaire, c'est une véritable plaie.

Voyant que la demoiselle lui lançait un regard, le corbeau pencha la tête sur le côté, un peut comme s'il essayer de comprendre ce qu'elle voulait dire à travers ce regard, puis d'un hochement de tête, il ouvrit son bec et lui fit un clin d'oeil, se promettant intérieurement de lui dire quelque-chose plus tard. Etant derrière la bibliothécaire, miss Darkwood ne le vit pas.

- Peut-être que tu es dans les temps, mais faire les choses à la dernière minute n'est pas toujours chose aisée. Dit moi tout. Qu'étudie-tu en ce moment ? Laisse ton arrogance de côté, il n'y a rien de sorcier à demander un peut d'aide à la bibliothécaire histoire qu'elle fasse son boulot.

Et ce n'était pas des paroles en l'air. L'ancienne rouge et or avait connu ces moments de flemme magistrale au moment de rendre un devoir dans une matière qu'elle jugeait carrément inintéressante. Combien de fois cela lui était-il arrivé de venir à la bibliothèque pour travailler sur un sujet et finir par lire un livre pendant des heures, un livre qui au passage, n'avait absolument rien à voir avec le sujet ? Ces moments ne se comptaient même plus sur les doigts de la main, il aurait fallut ajouter les doigts de pieds et d'autres doigts encore.

- Métamorphose ? Histoire des moldus ? Histoire de la magie ? Botanique ? Astronomie ? Potions ?
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Sam 13 Sep 2014 - 21:06
A ben maintenant il était silencieux. Forcément, quand elle essayait de se prouver quelque chose et voulait en fait l’entendre, il ne disait plus rien. Miss Darkwood s’était lancée dans une courte explication du courrier qu’Eileen écouta d’une oreille très distraite, le concept de décalage horaire n’étant pas son centre d’intérêt principal. Elle était surtout trop concentrée sur le corbeau qui s’obstinait encore à garder son bec fermé. Certes elle avait directement supposé avoir rêvé mais on n’était à Poudlard ! L’endroit le plus concentré de magie de tout le Royaume Uni ! Même s’il ne parlait pas vraiment, elle déciderait qu’il le pouvait de toute façon et vivrait avec cette vérité.

Eileen fronça un peu plus les sourcils avant de lancer un dernier regard de défi à l’oiseau. Ce fut le moment que choisit le corbeau pour déverrouiller son bec et fermer une seule de ses paupières en un clin d’œil complice. Les yeux d’Eileen ne s’écarquillèrent qu’une demi-seconde avant de reprendre la forme à laquelle ils s’étaient habitués ces dernières secondes.

- Ooooh…

Tout en murmurant d’une voix basse, Eileen agita la tête. Elle avait raison ! Elle ne put empêcher un demi-sourire de venir s’afficher sur son visage. La voix de la bibliothécaire rappela son attention et Eileen daigna enfin lui consacrer entièrement ses oreilles. Elle ne put s’empêcher de répondre, plus confuse qu’agacée.

- Arrogante ? Je suis pas arro… Enfin, non ! Pas…

Elle ferma sa bouche fermement pour éviter d’en rajouter. D’autant que si elle avait bien compris, la jeune femme proposait de l’aider. Le tout c’était de savoir à quel degré. Eileen poussa un petit soupir en réfléchissant. Elle avait tout intérêt à la laisser faire. Avec un peu de chance, elle lui donnerait tout ce dont elle aurait besoin.

- C’est de l’Histoire. Les Gobelins.

Eileen fit une petite grimace. Elle n’avait rien contre eux en tant qu’individus mais aujourd’hui, les gobelins elle ne les aimait pas.

- C’est la guerre encore. Enfin les rébellions. Bref, c’est pareil. On en parle tout le temps et on retient rien parce qu’il y a trop de choses et trop de noms et que ça dure trop longtemps.

Elle leva les mains en signe d’agacement suprême.

- On sait, ils n’étaient pas contents, les sorciers étaient pas nets, personne n’était net mais ça c’est réglé et voilà ! Mais non, il faut reprendre tous les faits un par un et comprendre pourquoi, comment, quand, avec qui…

Re soupir. Ne pas faire de diatribe de dix minutes. Elle fit un petit pas vers la table où trônait son parchemin pour en lire le titre.

- Le devoir c’est.. : Les grands noms de la première Révolte des Gobelins et leur impact. Dans le livre il n’y en a que trois et le professeur nous a dit qu’il en fallait au moins cinq et être précis sur ce qu’ils avaient fait.

Elle fit de nouveau un pas vers la bibliothécaire mais cette fois sentit son pied manquer légèrement de frottement sur le sol. Elle baissa les yeux et remarqua ce qui avait causé cette perturbation. Sans attendre, elle se baissa pour ramasser le coupable.

- Oh, c’est à vous ?

Eileen tendit l’objet prestement non sans y jeter un coup d’œil rapide avant qu’il ne quitte sa main. Elle était un peu salie désormais mais c’était indubitablement une photo avec un dragon et quelqu’un dessus. Eileen ne réfléchit pas.

- Hé ! C’est vous sur la photo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Dim 14 Sep 2014 - 9:27
Lydia se retourna à moitié pour voir ce qui attirait tant l'attention derrière son dos, mais il n'y avait rien, rien d'autre que Muninn sagement posé sur son perchoir. Enfin, la demoiselle lui dit ce sur quoi elle travaillait avec une petite grimace, confirmant le fait qu'elle était certainement blasé de ce devoir à faire. Acquiesçant chacune de ses phrases d'un léger mouvement de tête, la bibliothécaire l'écoutait attentivement tout en commençant à réfléchir comment l'aider. La Sepentard s'approcha de sa table et lui lue le parchemin. Un éclair de génie traversa le cerveau de la bibliothécaire, elle avait tout ce qu'il fallait. S'étant retrouvée dans la même situation quelques années auparavant, Lydia n'avait aussi pas beaucoup aimé ces histoires de Gobelin, juste avant que son père ne lui achète une suite de livre illustrée très complète. Elle ouvrit la bouche pour lui répondre, mais la demoiselle l'interrompit, trouvant la photo. Prenant avec hésitation la photo, Lydia se mordit la lèvre. Mince, elle l'avait vue. Oh et puis zut. La jeune femme rie doucement et lui pointa du doigt la personne qui basculait sur le museau de la bête à écailles.

- Non non non, j'aime les grosses bestioles, mais pas au point de risquer ma vie comme ça. Tu vois l'imbécile là ? C'est mon ami, il était à Serpentard il y a quelques années et on à toujours beaucoup aimé les créatures.

Son regard nostalgique se perdit dans la contemplation de la photo magique.

- Apprentie Auror et dresseur, c'est ce qu'il est... T'en a déjà vu beaucoup des Serpentard avec ce genre d'aspiration toi ? Enfin, je te raconte ça mais si ça se trouve, tu n'en a rien à faire.

Elle balaya d'un geste de la main ses dires. Il lui en fallait peut pour se détourner du sujet principale d'une conversation. C'est à ce moment que l'immense corbeau ouvrit son bec pour dire presque dans un murmure en regardant la jeune fille.

"Aller... montre moi la bêbêêêête. "

L'ignorant superbement, la bibliothécaire sortit sa baguette. D'un coup de poignet elle fit venir à elle trois livres aux couvertures flambantes neuves.

- Je détestais les Gobelins et leur histoire, mais j'ai découvert ces livres illustrés. C'est un peut à la manière des bandes dessinées moldus. Ça se lit très rapidement et ça résume très bien TOUS les chapitres. Ce sont des manuels tout neuf, je me suis permise de les commander comme l'école n'en avait aucun.

D'un autre tour de baguette, la bibliothécaire ordonna aux livres de se poser sur la table où travaillait la demoiselle. Après quoi elle rangea sa baguette et ouvrit l'un des tomes. C'est alors que sur les pages, on pu y voir des personnages plutôt caricaturés, animés, au dessus desquels apparaissait des bulles de dialogue. Les pages étaient en couleur et l'histoire était plutôt comique.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Dim 14 Sep 2014 - 15:25
La photo se rapprocha de son visage et Eileen se sentit un peu stupide. Il était évident que la bibliothécaire n’était pas l’objet de la photographie. On identifiait distinctement un homme même si son visage n’était pas visible. Il semblait danser sur le museau d’un dragon à l’aspect peu certain. Mais quel dragon avait un aspect certain ? C’était très, très, très classe.

Eileen se fit la remarque que non, des dresseurs Serpentards apprentis Aurors elle n’en avait pas vu beaucoup. Et dit comme ça, ça sonnait plutôt comme le profil d’un Gryffondor. Téméraire, un peu m’as-tu-vu… Eileen se demanda encore une fois comment exactement le Choixpeau faisait son choix. Il y avait bien un chemin de base, les membres de chaque maison se regroupaient bien sur certains points mais tout ne se tenait pas.

"Aller... montre moi la bêbêêêête. "


- Ah ha ! T’as parlé !

Mais la bibliothécaire ignora l’animal. Etait-ce possible donc ? Eileen serait la seule à le comprendre ! Bien entendu, si elle avait fait un peu attention aux ouï-dire elle aurait su que le corbeau se faisait régulièrement remarquer et que, depuis l’arrivée de la nouvelle bibliothécaire, les habitués de l’endroit s’y étaient fait. Pourtant Eileen, fréquentant trop peu la bibliothèque, ne le savait pas.

Entretemps, la blonde jeune femme avait appelé à elle des ouvrages à l’apparence bien neuve. Elle ouvrit un des livres après l’avoir posé sur la table de travail de la première année. Des bandes dessinées, hein ? Les Shalford n’en avaient pas à la maison. Ils avaient des livres imagés mais pas ce genre de livres avec des cases et des bulles pour exprimer les paroles des personnages. D’autres élèves en avaient toutefois et Eileen en avait feuilleté quelques-unes dans la salle commune. C’était amusant, agréable à lire et très distrayant. Autant dire que le dernier endroit où elle aurait pensé en trouve était la bibliothèque de l’école.

Jetant un œil à la page, Eileen ne put retenir un petit éclat de rire devant les expressions étrange des petits personnages qui la jonchaient. Mais autre chose lui trottait en tête. Elle devait vérifier. Elle se mettrait à travailler dès qu’elle aurait la réponse, promis. Mais tout cela était très important. Comment le présenter sans avoir l’air fou dans le cas où la réponse serait non ? Eileen se mordilla un peu la lèvre inférieure en réfléchissant tout en continuant à regarder la page sans la voir. Elle prit un petit air détaché.

- Eum… dites… Vous l’avez entendu votre oiseau ?

Oui, juste son cri quoi. Pas ses paroles. Deux minutes… Si elle répondait un simple « oui », Eileen serait bien avancée ! Elle l’aurait entendu parler ou croasser, voir juste battre des ailes ? Pratique.

- Enfin, tout à l’heure… quand il…

Elle ferma les yeux agacée avant de se tourner vers la bibliothécaire.

- Non, laissez tomber, c’est pas grave. Alors, ce livre, il m’a l’air très intéressant !

Elle attrapa celui qui était déjà ouvert et le feuilleta en faisant mine d’être très concentrée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Lun 15 Sep 2014 - 10:19
La demoiselle eut la réaction escompté, les personnages la faisait rire, et c'était principalement le but de ces livres, faire rire pour mieux apprendre et retenir facilement. Affichant à présent un air intrigué, la bibliothécaire écouta le questionnement de la vert et argent. C'était vrai ça, même si nous vivions dans le monde la magie, il était tout de même rare d'entendre un animal parler quel que soit son espèce ou sa race. Comme elle l'avait toujours entendu parler, cette question ne lui avait jamais traversé l'esprit. Puis la demoiselle changea de sujet, revenant aux livres.  

- Mais non ne te défile pas tu as raison de demander.

Elle rie doucement, et c'est à ce moment que le corbeau décida d'ouvrir son bec, une fois de plus.

"Arrêtez de faire semblant de ne pas m'entendre par Odin ! C'est un manque de respect envers un aigle black ! Silence dans l'allée 3 j'entend vos moqueries."

Prenant un air outré, le grand volatile se retourna d'un petit bond, montrant son dos aux deux demoiselles. Puis il lança un regard plein de malice par dessus son aile, pour ne pas dire épaule. La voix emprunt d'une sournoiserie certaine, il murmura.

"Bien, très bien, je note. Laaa prochaine fois c'est moi qui l'écrirait la lettre pour ton sexy aventurier..."
- Mais c'est pas mon...

Écarquillant les yeux, la bibliothécaire porta une main à sa bouche l'air gênée. Parler ainsi devant une si jeune élève, le corbeau ne faisait vraiment pas des manière lorsqu'il se sentait délaissé, au plus grand damne de sa maîtresse. Pourquoi prenait-il un malin plaisir à faire étalage de sa vie privée ? Et puis ce n'était pas vraie, Zak n'était pas SON aventurier, c'était juste un étudiant comme un autre, qui ne lui donnait quasiment jamais de ses nouvelles, elle n'aurait certainement pas sue démentir qu'il n'était pas séduisant, mais là n'était pas la question ! Posant les poings sur les anches, elle arqua un sourcille avant de regarder le visage de la jeune élève.

- Je suis désolée, pourtant je l'avais bien éduqué, mais ce n'est pas moi qui lui ait appris à parler. Il vaut mieux ne pas toujours faire attention à ce qu'il dit. Muninn est un peut comme une plume à papotte, il exagère la réalité.

Un petit rire nerveux sortit de la gorge de la blonde, c'était une comparaison comme une autre, bien qu'elle ne soit pas si poussées qu'elle en avait l'air, Munnin était bien plus raisonnable qu'une plume à papotte, mais c'était pour la forme. Croisant à nouveau les bras, la bibliothécaire repris calmement.

- J'ai hérité de lui il y a peut de temps et il était mal en point. Au moins, il sait livrer le courrier ! On m'a dit qu'il faisait partie de ces animaux sur qui les sorcières et sorciers testaient leurs expériences, du coup, j'ai découvert qu'il était victime de plusieurs sortilèges. D'un côté c'est triste, mais d'un autre c'est ce qui fait de lui un familier unique.  


Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Mar 16 Sep 2014 - 21:07
Le calme qui régnait à la bibliothèque, quand il n’était pas interrompu par une jeune fille prise de court dans ses délais, n’était vraiment pas étonnant. Le corbeau était rudement efficace et Eileen se demandait comment elle n’avait jamais pu en entendre parler. Puis des bribes de conversations lui revinrent en mémoire. Des « je me suis encore fait repérer par cet emplumé à la bibliothèque », « ce vieil oiseau voit tout », « il m’a dit de fermer mon bec, tu parles d’une ironie » qui passaient par-ci par-là sans qu’elle n’y eut jamais prêté attention. Et ce n’était que maintenant qu’elle faisait le lien. Eileen articula silencieusement « Odin » en se demandant qui était encore que ce type-là tandis que l’oiseau faisait une remarque sournoise à sa maîtresse. Eileen ne put s’empêcher de pouffer de rire.

- Oh… sexy aventurier, hmm ?

Elle repensa à la photo et au fait que la bibliothécaire lui avait désigné un certain imbécile. Sa réaction, main devant la bouche pour s’interrompre, était franchement amusante et Eileen se demanda si elle faisait partie de ces gens qui traitaient ceux qu’ils appréciaient d’imbécile pour cacher leur affection. Elle en avait vu quelques-uns dans les histoires un peu nunuches qu’il lui était arrivé de lire mais supposait que c’était toujours exagéré. Dans ces histoires il y avait systématiquement un meilleur ami près à rappeler au personnage principal que la frontière entre amour et haine ou simple agacement était très fine. Ce qu’elle estimait être n’importe quoi. Elle détestait Robin, ce n’était certainement pas de l’amour. Berk, rien qu’à y penser, elle eut un haut-le-cœur.

Eileen fit un petit signe de tête qui signifiait « oui, bien sûr, je vous crois » à la bibliothécaire qui tentait de se dépêtrer de la situation. Après tout, elle s’en fichait un peu. Les histoires d’amour ce n’était pas son truc. C’était barbant. La blonde jeune femme continua.

- J'ai hérité de lui il y a peut de temps et il était mal en point. Au moins, il sait livrer le courrier ! On m'a dit qu'il faisait partie de ces animaux sur qui les sorcières et sorciers testaient leurs expériences, du coup, j'ai découvert qu'il était victime de plusieurs sortilèges. D'un côté c'est triste, mais d'un autre c'est ce qui fait de lui un familier unique.

Eileen haussa les sourcils.

- Oh ! Quels types d’expériences ? Y’en a beaucoup comme lui ? Y’a des sortilèges pour faire parler les animaux ?

Elle devenait fébrile et imaginait le corbeau au milieu d’un cercle de baguettes pointées sur lui l’enveloppant dans un halo coloré qui le rendrait surpuissant et omniscient. Elle s’agita un peu plus et demanda directement au corbeau.

- Oh ! Oh ! Tu peux faire de la magie ? Ou des trucs que les humains peuvent pas faire ?

Il fallait vraiment qu’elle tente des trucs sur son crapaud. L’histoire n’était pas triste du tout, elle était épique ! Eileen ne se posait même pas la question d’une quelconque maltraitance. Tout ce qu’elle voyait c’était que ce qu’elle avait devant les yeux était très cool.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Jeu 18 Sep 2014 - 12:07
Alors que Muninn s'envolait de son perchoir pour venir se poser sur une étagère un peut plus proches des deux demoiselles, Lydia l'observa distraitement. La réaction de la Serpentard la laissa perplexe, elle ne sut quoi répondre tout de suite car en réalité elle ne savait pas toute la liste de sortilège dont avait été victime son compagnon à plumes. D'autant plus que les questions s'adressaient directement à lui, alors mieux valait lui laisser la parole.

- Pour faire simple, les oiseau de mon espèce sont capable de parler grâce à une très petite opération chirurgicale. J'en ai subit une il y a fort longtemps. Après, mon premier maître trouvant que je ne m'exprimait pas assez bien, m'a fait boire une potion... DEGUEULÂÂÂSSE !! A côté de vos médoc pour la toux, ce n'est rien ! Pire encore que le Polynectar !

Il sautilla sur le bois du meuble, penchant sa tête en avant, le faisant se tenir dans une étrange position à moitié penché au dessus des têtes de la Bibliothécaire et de l'élève. Au fond, il ressentait une fierté profonde que quelqu'un ose lui demander des informations sur sa glorieuse personne. Accentuant bien le mot 'dégueulasse', il lui donna toute son importance et manqua de postillonner à cet horrible souvenir. Et pourtant étant corbeau, il en avait mangé des choses affreuses, c'est pour dire qu'il parlait vraiment en connaissances de causes. Se penchant un peut plus, il inclina sa tête pour que l'un de ses yeux observe mieux la verte et argent.

"Ouais, je peux faire des truc que les humains ne peuvent pas... je peux voler."

Il croassa de rire à sa propre réplique. Bien sur qu'il pouvait voler, comme beaucoup d'oiseaux et que contrairement aux humains, il n'avait pas à monter sur un balais ou embarquer dans ces engins que l'on appelait avions et autres machines volantes. Sur ses dires il fit mine de s'étirer afin que tous puissent admirer son envergure, déployant ses ailes noir comme la nuit, un spécialiste aurait noté que ses plumes n'étaient pas formées comme celles des corbeaux normaux, celles-ci était plus longues et fourchues. Il devait bien mesurer 1m80 d'envergure le bestiau.

"Je suis le coursier le plus rapide de Poudlard ma cocotte. Vitesse de croisière 45-50 km/h, mais j'atteint facilement les 130 km/h. "
- Et tu trouve encore le temps pour embêter les pauvres chouettes qui font tranquillement leur boulot...
"Moui... *lève les yeux au ciel avant de reprendre* "Si je fait de la magie ? Et bien en quelque-sorte... je crache du venin et j'ai les écailles qui poussent.

Dit-il très sérieusement tout en bougeant, mimant comme un humain chacune de ses explications. La bibliothécaire pouffa de rire sur cette dernière déclaration.

"Non, c'était une boutade. Je suis les yeux et les oreilles de la bibliothèque, le Gardien des secrets. J'entend tout, même les murmures et peut-être les pensées; je vois tout, de l’infiniment petit au sortilège d'invisibilité ! Et je sais lire aussi.

Il avait finalement révélé beaucoup de choses, mais pas tout, il lui en restait encore en réserve, il n'avait pas encore parlé de ce qui lui était vraiment arrivé de par le passé, quels avaient été les sortilèges lancés sur lui etc... Lydia quant à elle tira une chaise et s'y posa tout en écoutant l'animal qui faisait bien attention de ne pas parler trop fort.


Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Dim 28 Sep 2014 - 13:46
Le volatile semblait plutôt flatté de son intérêt, quoiqu’Eileen n’avait que peu faire de ses possibles ressentiments quand un sujet aussi intéressant se présentait à elle. Mais c’était tant mieux, il était ravi de lui répondre. Elle haussa un sourcil à la mention d’une potion.

- On a quand même pas mal de potions vraiment atroces, hein…

Elle n’avait jamais tenté le Polynectar mais elle savait bien à quel point les potions pouvaient être infectes. Elle avait du mal à imaginer qu’une potion pouvait être plus intolérable que la potion Tue-Loup. C’était tout bonnement impossible. Il pouvait se vanter tant qu’il voulait d’avoir survécu à l’ingurgitation de ce qui lui avait semblé être le pire goût au monde, il n’avait jamais goûté ça alors… Elle n’avait jamais goûté sa potion à lui non plus mais ce n’était pas la question.

L’oiseau était assez excité et sautillait de façon répétée. Eileen cligna des yeux à répétition pour se remettre dans la conversation et suivre le reste des rélévations.

- Ouais, je peux faire des trucs que les humains ne peuvent pas…

- Ah oui ?

Les mots s’était échappés tous seuls. On y était ! Des pouvoirs fascinants, des capacités incroyables, la frontière de l’impossible une fois de plus repoussée grâce à la magie. Ow yeah !

- Je peux voler.

C’est à cet instant en général que l’on entend un croassement lointain pour signaler la solitude que chacun peut ressentir en cet instant. Le croassement qui retentit n’était pas lointain cependant, il était tout proche et clairement amusé par ce qu’il venait de se passer. Eileen loucha sur les ailes du corbeau en prenant un air particulièrement désabusé. Son air se défit lorsqu’elle dû reculer d’un pas surpris alors que le corbeau se dépliait pour faire admirer ses ailes sombres. Ah oui, quand même, il n’était pas petit le zozio.
Il crâna un peu sur son vol, plaisanta avec la bibliothécaire avant de révéler quelque chose de vraiment intéressant. Ecailles et venin ! Whoa, classe. Eileen avait du mal à se l’imaginer. Un serpent-corbeau ? Un dragon à plumes ? Elle s’apprêta à lui demander s’il pouvait en faire la démonstration avant qu’il ne rit à nouveau mettant fin à la plaisanterie. La première année fit la moue, déçue. Il avait un don certain pour faire s’envoler les espérances et vagabonder l’imagination avant de tout faire s’écraser sur le sol en un énorme cratère de déception. Bon, il restait un oiseau qui parlait, c’était déjà pas mal. Il conclut sur quelques capacités qui semblaient en effet crédibles bien qu’Eileen décida de ne pas considérer l’entente des pensées, elle n’allait pas se faire avoir trois fois de suite.

- Ça t’est utile ça ? Enfin, la lecture dans une bibliothèque c’est plutôt utile mais il y en a beaucoup des gens invisibles dans ici ? Ou des gens qui complotent en secret ? La plupart des chuchotements ça doit juste être des gens qui révisent ou réfléchissent…

Ses facultés ne semblaient pas très bien rentabilisées. Eileen fit un petit non de la tête en réfléchissant.

- Pas très intéressant. On ne pourrait pas t’utiliser pour faire de l’espionnage ? Savoir ce que complote l’ennemi, repérer ses mouvements, prévoir ses attaques… Ça serait plus intéressant que de travailler dans une bibliothèque. Qui aurait envie de passer ses journées ici ?

Temps, contretemps. Eileen tourna vivement la tête vers la bibliothécaire.

- Enfin, non, c’est pas ça. La bibliothèque c’est très bien et intéressant. Le savoir c’est le pouvoir. Lire c’est très important et travailler aussi ! C’est super.

Raccroche-toi aux branches...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Dim 12 Oct 2014 - 14:04

" La lecture de bouquins pour moi ça fait passer le temps. Je préfère lire le courrier que ce soit de bonnes ou mauvaises nouvelles, je suis un très bon conteur dans ce domaine. "

Répondit-il directement en jettant un regard à sa maîtresse qui acquiesça sans hésitation. Puis il releva la tête comme s'il réfléchissait. Espionner ? Pour le gouvernement ? Bien sur qu'il ne ferait jamais une chose pareil, on l'avait déjà nvestit d'une mission divine du même genre alors à quoi bon multiplier ses "métiers " ?

La bibliothécaire rie doucement à la réplique de la demoiselle, elle avait parlé sans vraiment réfléchir, mais au fond, elle ne lui en voulait pas, c'éatit normale et chacun avait le droit de penser ce qu'il voulait des vieux bouquins et de la bibliothèque. Lydia quant à elle ne s'y était jamais ennuyée. Voulant en revenir à un sujet que l'élève avait à peine aborder, le corbeau reprit d'un ton plus mystérieux, en baissant presque la voix.

"La plupart des chuchotements ça doit juste être des gens qui révisent ou réfléchissent… tu as raison tout autant que tu as tors ma petiote. J'ai surpris biens des complots avec mon ouïe fine. J'en ai même inventé un proverbe. Qui dit du bien jamais ne chuchote... Ce que l'on prend parfois pour des révisions ou réflexions entre les étagères sont parfois bien pire que ce que l'on imagine.  Les objets et les mots sont gorgés de mystère ; il est vain de parler, douloureux de se taire.  "

Sur ses dernières paroles empreinte d'une certaine sagesse, le volatile hors du commun posa ses yeux sombres et intelligents sur la jeune fille de Serpentard. Peut-être qu'après une tel conversation il venait de se faire une bonne amie.

"Tu parlais aussi de m'utiliser pour faire de l’espionnage ?  Et bien figure toi que je ne serais jamais d'accord pour faire une chose pareil. Je ne suis pas un guerrier, un oiseau de guerre. Je suis pacifiste, les médailles et les complots politiques ne m'intéressent pas. Je ne fait que servir mon dieu."

Il sursauta, surpris d'avoir lâcher oralement un tel mot, d’ordinaire il prenait un malin plaisir à ne pas faire comprendre à tous qu'il était polythéiste, ce qui en soit était vraiment très étrange pour un oiseau. Sautillant sur le rebord du meuble, il tenta de se rattraper sous le regard amusé de sa maîtresse qui croisait les bras.  

"Déformation professionnelle. J'aime travailler ici. J'aurais pu être bibliothécaire moi aussi si j'étais né avec deux mains et deux pieds ! Si cela t'intéresse, je pourrais un jour t'apprendre à écouter comme moi. Un pouvoir peut facilement s'acquérir si on y consacre du temps. "

Lydia commençait à douter de son propre animale de compagnie. Il ne lui avait certainement jamais révélé ses véritables origines ni toute la liste des sortilèges dont il avait été victime. et puis en y réfléchissant, ne pourrait-il pas être une sorte d'animagus non déclaré ? Écartant cette idée d'un geste à peine perceptile des paupières, la bibliothécaire regardait tour à tour la demoiselle et son compagnon ailé.

- Il n'en a pas toujours l'air mais méfie toi de lui, on croirais parfois entendre un vieux sorcier qui radote. C'est un professeur jamais content qui pousse son élève à abandonner rapidement.  
"Boup..." *claque du bec l'air contrit et reprend* "Cependant... je n'ai pas de diplômes, mais je connais bien des secrets. "

Tournant la tête légèrement, il fit un clin d'oeil à la jeune Serpy après quoi il vint se poser sur l'épaule de sa maîtresse et croassa à l'intention des occupants de la bibliothèque.

"Feeeermeture des portes dans 5 minutes. Veuillez penser à noter dans le registre tout manuel dont vous avez besoin de sortir de la bibliothèque."

Le corbeau sautilla sur l'épaule de sa maîtresse et dit d'un  ton bien moins formel à l'attention de la vert et argent.

"Ça c'est le pouvoir . Regarde les tous s'agiter. Même un simple volatile peut avoir autant de p-p-p-puissance dans un tel lieu. Peut-être que là tu comprend un peut mieux pourquoi je ne m'y ennuie jamais."

Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   Mer 5 Nov 2014 - 20:07
Sa légère maladresse n’avait apparemment pas été mal prise. Mais, à bien y réfléchir, après avoir entamé une conversation en demandant aux responsables de l’endroit de la fermer, ce n’était pas très étonnant. Difficile de battre ça.

Le corbeau se félicita de ses qualités de conteur avant de répondre sur le sujet de l’utilité de son talent. Eileen haussa les sourcils en se demandant si ce que disait l’oiseau était vrai, ou du moins pas exagéré. Tant de gens complotaient ? Vraiment ? En même temps, il y avait du vrai dans son proverbe : qui dit du bien jamais ne chuchote. Elle se mit à réfléchir à la dernière fois où elle avait dit du bien de quelqu’un ou quelque chose en se demandant si elle l’avait effectivement dit à voix haute, sans grand succès.  Pour ce qui était de dire du mal, en effet, elle se faisait plus discrète. D’un autre côté, dans une bibliothèque on chuchote forcément, ça fait partie de l’étiquette… Elle avait toutefois réellement envie de croire entièrement l’oiseau et imaginait déjà les regroupements de criminels discuter de leurs prochains méfait en ce qu’ils croyait être toute discrétion.

Elle hocha la tête en tentant d’écouter au milieu de ses rêveries. Elle sursauta intérieurement devant la fermeté avec laquelle le corbeau repoussa l’idée d’espionnage. Ce n’était pas exactement la guerre, si ? C’était plus malin et fourbe et classe !

Le corbeau continua sa justification avant de partir dans une espèce de trip divin et Eileen sursauta légèrement.

- Euh, quoi ?

Lui-même semblait étonné de ses mots et la bibliothécaire le regardait d’un air amusé. Il se rattrapa sans se rattraper et Eileen continua de lui jeter un regard plutôt suspicieux. Les corbeaux avaient-ils un dieu ? Ou même des dieux ? Tenaient-ils des cérémonies ? Oh ! Des mariages de corbeaux ! Ou alors ce n’était que lui ?

Il conclut en lui proposant de lui apprendre ce qu’il savait et Eileen fronça les sourcils en réfléchissant à son choix de termes.

- Alors, c’est plutôt une capacité. C’est pas de la magie ? Mmmmmh…

Là, tout de suite, elle n’était que moyennement tentée. Pour l’instant ça ne lui serait probablement pas très utile et elle avait déjà pas mal de boulot avec les cours, la magie, la vie…

- Il n'en a pas toujours l'air mais méfie toi de lui, on croirais parfois entendre un vieux sorcier qui radote. C'est un professeur jamais content qui pousse son élève à abandonner rapidement.  

Eileen lança un regard étonné à la bibliothécaire avant de pouffer de rire, une image précise lui venant en tête.

- Comme professeur Akrisoth ! Enfin, ancien professeur… Lui, il nous a dit que parfois il valait mieux ne pas savoir ce qu’il s’était passé dans l’Histoire. En cours d’Histoire ! Bon c’est pas vraiment pareil en fait... Enfin, si, c'est un peu comme s'il nous disait d'abandonner quoi. Et il est un peu comme un vieux sorcier...

Le corbeau les interrompit comme pour se donner une contenance et fit sursauter toute la salle, y compris la petite brunette qui crut que son cœur était resté en l’air alors qu’elle tentait de redescendre, en annonçant la fermeture imminente de la bibliothèque. L’oiseau s’amusa de la réaction de tous les élèves s’agitant sous l’effet de son réel « pouvoir ». Eileen lui lança un regard incrédule, en se sentant toujours aussi agitée, sans pouvoir s’en empêcher.

- Tu ne t’ennuies pas parce que le soir tu peux annoncer la fermeture de la bibliothèque...

Le souvenir de son devoir fit son apparition dans sa tête.

- Rha, mince, du coup je n'ai vraiment pas avancé.

Elle rangea précipitamment ses affaires dans son sac, livres compris avant de se redresser brusquement.

- Oh ! Je peux les emprunter ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: « Un bon livre est un bon ami. »   
Revenir en haut Aller en bas
 
« Un bon livre est un bon ami. »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fête du Livre
» Compagnons de voyage pour lire un livre en Champagne
» Uglies, un livre....prettie ? ^^
» éditeur de livre sur les arcs et autres
» le livre rouge
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Intérieur-