AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Damien Throwback
Loup estropié du forum
avatar
Loup estropié du forum

Afficher infos

Messages : 789
Date d'inscription : 27/06/2014
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: ADEM Auror 2° année
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 5292

MessageSujet: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Ven 15 Aoû 2014 - 15:30

Le terrain de Quidditch... Cela faisait longtemps que je n'avais pas mis les pieds dans cet endroit. La dernière fois, cela remontait à l'année dernière lors du dernier match de la saison, et je me tenais dans les gradins. Oui, c'est vrai que c'est un peu bête d'être spectateur d'un match de Quidditch quand on est aveugle, mais la nostalgie m'avait poussé à y aller. Entendre les balais fendre l'air, les balles s'entrechoquer, percuter, voler, passer d'une main à l'autre, etc... Les spectateurs qui hurlaient et qui scandaient le nom de leur maison. Si je n'avais pas eu cet accident, je serais sans doute devenu un joueur de Quidditch professionnel, à n'en pas douter. Avant l'accident, je volais souvent sur mon balais et je filais dans les cieux.

Je poussa un soupir. Pas un soupir mélancolique de soupir ou de regret, mais un soupir de motivation. Car je me tenais cette fois sur le terrain, un balai à la main -que j'avais emprunté-. Le stade était désert, vu qu'il était très tôt le matin et que l'on était en week-end. Étant donné que nous étions encore en hiver, il devait à peine faire jour, et encore. Mais pour moi qui ai presque toujours vécu dans le noir, ça ne me posait absolument aucun problème. J'enfourchais mon balai, appréciant le moment pendant quelques secondes avant de décoller en tapant du pied.

Je m'envolais vers les cieux, retrouvant les sensations d'antan. Le vent qui me caressait la peau, la sensation de vitesse qui prenait aux tripes. Le sentiment de liberté. Si grisant. Je faisais des pirouettes, décrivait des cercles dans le ciel, montait haut dans le ciel avant de piquer vers le sol à toute allure et se redresser au dernier moment. Je jouais avec les vents et chevauchait la brume. Le seul gâchis dans cette redécouverte était que je ne puisse pas admirer les décors qui s'offraient à moi. Mais qu'importe, ce n'était pas ce que j'appréciais le plus dans le vol.

Une idée folle me traversa l'esprit et j'entrepris de traverser la barrière invisible que formait le stade de Quidditch. Je filais droit vers le Lac Noir, en caressa la surface du bout des doigts, redécolla plus haut, me dirigea vers la tour d'Astronomie dont je partis du pied et tournoya autour telle une spirale ascendante. Une fois au sommet, je fila comme une flèche vers le ciel, réduit peu à peu la vitesse jusqu'à m'arrêter complètement et laissa la graviter me ramener vers le sol. Je fis le tour du château entier avant de redécoller, de faire un looping et de filer à nouveau vers le stade. Le tout dans un immense sourire qui s'étirait jusqu'aux oreilles et parfois des rires à pleins poumons.

Je ralentit l'allure et me posa sur le gazon sur stade, mais la mauvaise qualité du balai fit rater ma manœuvre et me fit basculer en avant, me faisant faire un roule-boulé avant de m'étaler au sol, sur le dos. Un fou-rire s'empara de moi pendant de longues secondes avant de me calmer tout seul. Une légère brise souffla.

- Par Merlin, ça m'avait manqué !, murmurais-je.


Dernière édition par Damien Throwback le Lun 29 Sep 2014 - 23:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen H. O'Hare
Lil'Miss schtroumph
avatar
Lil'Miss schtroumph

Afficher infos

Messages : 384
Date d'inscription : 13/04/2014
Âge : 17

Dossier
Statut Statut: 4e année de Serdaigle - Poursuiveuse
Argent Argent: 2 564 gallions
Points Points: 361

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Sam 16 Aoû 2014 - 22:46
ENTRAINEMENT DE QUIDDITCH O/

Enfin ! Elle avait tellement attendu ce moment ! En ce moment, elle était toujours plongée dans ses bouquins, toujours obnubilée par ses recherches et sa soif de connaissance, aussi elle était sans arrêt fatiguée et souvent seule. Aussi, ce week-end, elle avait décidé de voler tranquillement avec son souaffle d'entraînement et son éclair de feu. Et pour qu'on ne lui pose pas de question, elle se leva très très tôt, le soleil ne montrait même pas le bout de son nez. Elle se mit en tenue d'entraînement au cas où, il fallait toujours se montrer prudent. Une fois habillée, elle passa devant les lits de ses camarades, dont celui d'Ali. Qu'elle était mignonne quand elle dormait... Et uniquement quand elle dormait.

Les multiples expériences de la jeune fille commençait à agacer Kathleen, elle n'arrivait plus à réviser en paix. M'enfin, ce n'était pas si grave, la curiosité était une qualité chez les Serdaigle après tout. Après avoir été prendre un balais d'entraînement, Kathleen se dirigea vers le terrain de Quidditch. Oui, entre le lever et le chemin pour aller prendre son balais, elle avait préféré en prendre un autre, comme ça elle ne risquait pas de l'abîmer, même si cela aurait été fortement surprenant, vu qu'elle connaissait par coeur son balais, ses petites imperfections, etc...

Elle se dirigea enfin vers le stade, aimant l'air frais fouetté son visage. Elle regarda le ciel étoilé et sourit, si seulement on pouvait voler parmi elles... Les étoiles étaient en effet passionnantes et avait engendré nombres de légendes et mystères qui passionnait la jeune fille. Elle au loin que l'horizon s'éclairait légèrement. Le soleil allait bientôt se lever, peut-être quitterait-elle le stade pour voir le lever de soleil à travers les reflets du lac noir...

Mais pour le moment, elle se dirigeait vers le stade de Quidditch, et alors qu'elle était presque arrivée, elle vit une silhouette attérir... Non se crashé sur le gazon. D'instinct, elle courut pour voir si cette personne allait bien, mais en entendant son rire, elle devina que oui. Elle s'approcha quand même au cas où.

-Excusez-moi, vous allez bien ?

Dans le noir, elle le distingua mal, aussi, elle utilisa un lumos et fut surprise en voyant son regard. Il avait le même regard que Sélené, signifiant donc qu'il était aveugle, mais elle ne s'approcha pas trop près. Après tout, avec ses cheveux blancs, il avait l'air sacrément vieux. Et elle ne comprenait pas pourquoi un vieux était sur le terrain en pleine nuit, surtout qu'il ne lui disait rien, donc n'était sûrement pas un élève. D'une voix peu assurée, elle posa enfin la question après avoir réfléchie pendant près d'une minute et se préparant à détaler sur son balais si c'était un psychopathe :

-Qui êtes vous et que faites vous là ? … Vous avez besoin d'aide ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Throwback
Loup estropié du forum
avatar
Loup estropié du forum

Afficher infos

Messages : 789
Date d'inscription : 27/06/2014
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: ADEM Auror 2° année
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 5292

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Dim 17 Aoû 2014 - 14:44

-Excusez-moi, vous allez bien ?

Le fait d'entendre une voix à cette heure là de la journée n'étant absolument pas prévu, l'arrivée soudaine de la jeune fille me fit sursauter, me coupant dans mon élan d'euphorie. Enfin, coupé... J'ai juste arrêté de rire à pleins poumons, mais mon souffle était encore irrégulier, et mon sourire n'avait pas quitté mon visage. De toute façon, ce n'était qu'une jeune fille, inutile de s'inquiéter d'avantage. Je me relevais péniblement, la petite cabriole m'ayant donné quelques bleus, surtout au niveau du dos à l’atterrissage. Mais que faisait donc cette petite ici ? Enfin, à cette heure là ? Personne n'aurait la bonne idée -moi étant une exception- de se lever à une heure pareille pour s'entrainer sur le terrain. Et puis à son âge ? Vu le timbre de sa voix, elle devait être en deuxième ou troisième année, tout au plus. Ce qui se confirmait par le poids de sa démarche. Démarche qui restait à distance de moi par ailleurs.

-Qui êtes vous et que faites vous là ? … Vous avez besoin d'aide ?

Je ne l'avais pas relevé tout à l'heure. Mais "vous" ? N'étais-je pas un peu trop jeune pour que l'on me vouvoie ? Encore la faute à mes cheveux, à tout les coups ! Ou alors cette petite était bien trop polie. Cochez la case que vous préférez. J'époussetais ma veste et mon jean de la main gauche pour enlever la poussière et les brindilles d'herbes qui avaient trouvés la bonne idée de se coller à moi.

- Non non, je vais très bien. Juste un peu sonné par l’atterrissage. Ça à beau être de bon balais, ils manquent quand même de réponse directionnelle. Faut pas trop leur en demander sinon ils perdent les pédales et voilà le résultat...

Je passais la main dans mes cheveux qui eux aussi avaient eu quelques brindilles accrochées et ayant jugé que j'étais -approximativement- potable, je me tournais vers la jeune fille qui attendait toujours les réponses au reste de ses questions.

- Je m'appelle Damien Throwback, je suis ADEM, et ce que je fais là... Disons que je me dérouillais un peu, disais-je en souriant. Et toi ? Tu fais partie d'une équipe ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen H. O'Hare
Lil'Miss schtroumph
avatar
Lil'Miss schtroumph

Afficher infos

Messages : 384
Date d'inscription : 13/04/2014
Âge : 17

Dossier
Statut Statut: 4e année de Serdaigle - Poursuiveuse
Argent Argent: 2 564 gallions
Points Points: 361

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Mer 17 Sep 2014 - 0:00
Nooooooooooooonnn !!! Lui un ADEM ? Mais mais... Il avait l'air d'avoir l'âge d'entrer en retraite !

Bon d'accord, Kathleen exagérait, car c'est vrai que si elle ne se concentrait que sur son visage, elle ne le trouvait pas si vieux que ça. Elle aurait même pu le trouver mignon si elle était entrer dans cet âge où les jeunes ne pensaient qu'à l'amour, et comme elle était loin d'arriver à cette période, cette idée n'effleura même pas son esprit.

En tout cas, si c'était véritablement un ADEM, elle risquait d'avoir des ennuis, car il était interdit de se promener hors de l'école en pleine nuit... Zut et flûte... Mais avec un peu de chance, au vue de sa cécité, il ne remarquerait pas que la nuit était encore bien présente et que dans une heure ou deux, elle ne violerait plus le règlement. Mais ce serait étonnant, après tout être aveugle ne pouvait pas l'empêcher de connaître l'heure... Le mieux était donc de ne pas en parler...

Il n'avait pas l'air méchant et avait l'air de s'y connaître en vol malgré son atterrissage loupé. Mais Kathleen n'avait jamais eu d'ennuis avec l'autorité et ne voulait pas en avoir, alors lorsqu'il lui demanda des renseignements sur elle, la jeune Serdaigle décida de ne pas tout lui dire, mais sans lui mentir non plus.

-Je m'appelle Hope monsieur et sans vouloir vous offenser vous avez du pain sur la planche pour vous dérouiller. Mais j'avoue que les balais de l'école sont assez difficiles, mais c'est ce qui fait que l'on devient meilleur pour la pratique ou pour l'entraînement. C'est pour ça que je suis là, pour moi aussi me remettre dans le bain... Enfin, je m'entraîne toutes les semaines, mais j'ai l'impression de stagner... J'ai besoin d'apprendre de nouvelles choses, d'améliorer mon jeu, sinon... Je crois que j'aurais l'impression de ne pas être à la hauteur de mon père et de notre passion...

Kathleen se rendit compte qu'elle commençait à déblatérer sa vie à un parfait inconnu alors qu'elle s'était jurée d'être prudente, bon elle n'avait pas donné son nom, ni sa maison, ni même de quelle année elle était, en fait elle ne lui avait donné que son second prénom à la place du premier... Trop prudente ? Sûrement, mais si jamais il voulait la dénoncer, il aurait été très simple de la retrouver en donnant ses simples informations.

Throwback... Ce nom lui disait quelque chose... Puis comme un flash elle s'en souvint, sa mère travaillait au ministère de la magie et lui avait parlé un jour d'un jeune homme voulant devenir Auror malgré sa cécité. Elle voulait démontrer à Séléné que rien n'était impossible et que chaque obstacle pouvait être vaincu. En tout cas raison de plus pour se méfier, si jamais sa mère venait à être au courant de ses escapades nocturnes... La mort était assurée pour la jeune fille...

-Ah excusez-moi... Je ne veux pas vous embêter avec ça. Je vais vous laisser à votre dérouillage et moi à mon entraînement, je ne vous dérangerais pas promis !

Elle s'éloigna un peu de cet homme, avec un peu de chance il ne serait pas curieux et la laisserait tranquille... Elle ? Oh elle avait bien sûr, au fond d'elle, une énorme envie de tout savoir sur cet inconnu et la raison pour laquelle il avait des cheveux blanc. Sortilège de vieillesse raté ? Il a croisé Alistine au détour d'un couloir alors qu'elle récitait une formule au hasard ? Mais aussi, ce qu'il faisait là, s'il aimait le Quidditch, s'il avait fait partie d'une équipe... Son équipe préféré, son plat préféré... Bref, la Serdaigle était curieuse et voulait touuuuuut savoir !

Mais elle refusa de laisser sa curiosité prendre le dessus. Elle se mit légèrement à l'écart et commença son échauffement, ce serait stupide de se faire un claquage maintenant … Elle tenta de faire le vide dans son esprit, mais rien à faire, elle pensait toujours à l'inconnu non loin d'elle. D'ailleurs elle lui tournait le dos, il fallait qu'elle se concentre sur son entraînement après tout, elle était là pour ça.

Une fois son échauffement fait, elle monta sur son balais et s'éleva à environ un mètre d'altitude. Puis, une fois qu'elle fut stable, elle se mit debout sur son balais, doucement, mais sûrement. Cependant, son esprit étant bien trop encombré par les questions qui l'assaillaient, Kathleen perdit l'équilibre et tomba au sol.

-Aouch ! Par les billes de Merlin, je vais jamais y arriver !

Kathleen avait mal aux fesses et au coude, mais elle s'en moquait, bien trop énervée contre elle même et contre cette maudite curiosité qui la bloquait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Throwback
Loup estropié du forum
avatar
Loup estropié du forum

Afficher infos

Messages : 789
Date d'inscription : 27/06/2014
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: ADEM Auror 2° année
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 5292

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Sam 20 Sep 2014 - 14:19

La jeune fille en face de moi semblait réticente à vouloir me répondre, mais au final, elle finit par se lancer :

- Je m'appelle Hope monsieur et sans vouloir vous offenser vous avez du pain sur la planche pour vous dérouiller. Mais j'avoue que les balais de l'école sont assez difficiles, mais c'est ce qui fait que l'on devient meilleur pour la pratique ou pour l'entraînement. C'est pour ça que je suis là, pour moi aussi me remettre dans le bain... Enfin, je m'entraîne toutes les semaines, mais j'ai l'impression de stagner... J'ai besoin d'apprendre de nouvelles choses, d'améliorer mon jeu, sinon... Je crois que j'aurais l'impression de ne pas être à la hauteur de mon père et de notre passion...

Cette longue tirade m'avait fait réagir sur plusieurs points : Tout d'abord, le "monsieur" et son vouvoiement. Bon sang, je venais de lui dire que j'étais en ADEM, donc je suis pas encore un "Sir" quand même !

Ensuite : "Vous avez du pain sur la planche pour vous dérouiller"... Cette petite réflexion toute innocente m'avait légèrement fait tiquer. Si j'étais dans un dessin animé, il y aurait eu cette croix bizarre rouge sur mon front pour montrer mon mécontentement.

Et enfin : Le reste de son monologue, pour ne pas le citer, laissait clairement indiqué qu'elle faisait partie d'une équipe de Quidditch de l'école. Toutefois, je ne savais toujours pas laquelle. Pourquoi personne n'a-t-il le réflexe de donner sa maison quand il se présente ?! C'est vrai quoi, c'est insupportable comme suspens ! Ce n'est pas que je jugeais les gens en fonction de leur maison, mais ça ferait plaisir de savoir à quoi s'attendre quand même. Un peu.

- Ah excusez-moi... Je ne veux pas vous embêter avec ça. Je vais vous laisser à votre dérouillage et moi à mon entraînement, je ne vous dérangerais pas promis !
- Pas de problème, lui disais-je en me penchant sur mon balais que je tenais à la verticale dans ma main droite.

La curiosité -et un peu de mon égo maltraité, aussi- me poussait à l'observer un petit moment, savoir ce qu'elle était capable de faire. Histoire de voir ce qui lui permettait de dire que je ne menais pas large. Voyons voir ce que valait une membre de l'équipe de Quidditch. Peut-être m'apprendra-t-elle vraiment quelque-chose au final, qui sait ? (Oui là je suis un peu arrogant, je le conçoit.)

Elle commença donc par quelques mouvements, qui je suppose devait être un échauffement -ou une nouvelle danse à la mode ?- et au bout de quelques minutes, elle finit par chevaucher son balai. Je me tenait debout, sans bouger, à l'affut du moindre de ses gestes pour savoir à quel type d'entrainement elle s'adonnait. Je la sentis s'élever à environ un mètre du sol et s'arrêter à cette hauteur. Pourquoi ?, pensais-je. Elle ne s'envole pas plus haut ? A peine avais-je eu le temps de formuler cette question dans ma tête que je la sentis monter debout lentement sur son balai. Mais elle ne tint pas quelques secondes avant de tomber à la renverse et s'écraser contre la pelouse de terrain.

- Aouch ! Par les billes de Merlin, je vais jamais y arriver !

Je vous jure, j'ai essayé de me retenir, mais là, c'était plus fort que moi : j'ai rit. J'aurais pas dû, je sais, mais là c'était plus fort que moi, le rire s'est échappé tout seul de ma gorge sans que j'ai eu le temps de le retenir. Je tenais maintenant mon balai à deux mains en m'esclaffant pour éviter de tomber à mon tour. Je m'approchais alors de la miss et lui tendit la main pour l'aider à se relever.

- Au moins, t'as fait une chute en beauté ! C'est pas donné à tout le monde !, disais-je, ironique.

Une fois relevée, je cessais de rire, mais je n'arrivais pas à effacer le sourire sur mon visage. Et je ne savais pas si c'était juste par-ce que j'étais encore un peu amusé ou si c'était juste comme ça.
Je m'éclaircis la gorge pour retrouver un minimum de sérieux. Mais juste le minimum.

- Si je peux me permettre de te conseiller... Hope, c'est ça ? Il faudrait que tu te concentre un peu plus pour garder l'équilibre, mais surtout que tu fasse attention à ton environnement.

Plutôt que d'essayer de lui expliquer avec milles mots, je préférais donner un exemple. Et puis ce sera peut-être l'occasion aussi de lui prouver que je n'étais pas si "rouillé" qu'elle ne le pensait. Ça avait beau dater de quelques années, je me souvenais encore de l'enseignement que m'avait prodigué mon père sur le vol à balai. Et puis ma nouvelle condition m'avait permis d'apprendre des choses inédites, et ça c'était pas rien. J'enfourchai alors mon balai d'emprunt, décollant à un mètre du sol comme Hope tout à l'heure, et releva mes jambes pour poser mes pieds sur le manche. J'inspire un bon coup, et je m'élève lentement. Je tends les bras et ouvre mes paumes en fermant les yeux -non pas que ça changera grand chose, mais ça permet de mieux se concentrer. Si, si, j'vous assure-. Je reste ainsi debout, immobile sur mon balai, et je ressens l'air filtrer en moi, danser autour de moi sans pour autant me faire tomber. Au bout de quelques secondes, je ne me tient plus que sur un pied, celui de devant, et me laisse tomber sur le sol. Je me réceptionne avec l'autre pied, tandis que le balai pivote à cause de mon poids et passe par mon épaule avant de revenir dans ma main droite que je rattrape par le manche. Un petit tour qui ne sert à rien, mais que je trouve extrêmement classe !

- Bon... Au final ça à peut-être servi à rien ce que je viens de faire...

Sorti de nul part, le cri d'un corbeau retentit, et je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que ça accentuerait presque mon petit moment de solitude...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen H. O'Hare
Lil'Miss schtroumph
avatar
Lil'Miss schtroumph

Afficher infos

Messages : 384
Date d'inscription : 13/04/2014
Âge : 17

Dossier
Statut Statut: 4e année de Serdaigle - Poursuiveuse
Argent Argent: 2 564 gallions
Points Points: 361

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Lun 22 Sep 2014 - 20:17
Kathleen aurait dû être en colère, elle aurait dû s'en prendre à cet inconnu pour s'être moquée d'elle lorsqu'elle tomba au sol. Mais le rire de ce dernier avait chasser toute colère en elle pour la remplacer par un autre sentiment : l'humilité.

Elle s'était montré prétentieuse tout à l'heure en lui indiquant qu'il avait du pain sur la planche pour se dérouiller. Qui était-elle pour juger ainsi ? Après réflexion, elle se surprit elle-même à avoir eu ce comportement puéril, ses parents l'avaient mieux éduquer après tout. Ces dernières semaines ayant été très dures psychologiquement, elle avait laissé l'énervement et la fatigue prendre le dessus. Le rire de Damien avait fait l'effet d'une douche froide sur la jeune adolescente et lui avait remis les idées en place. Elle réussit même à retrouver un peu de bonne humeur et à sourire :

-Oh mais j'essayais simplement de me mettre à votre niveau question chute ~ Mais je ne suis pas très douée on dirait. Mais pour être plus sérieuse, je voulais vous présenter mes excuses pour tout à l'heure... C'était déplacé de ma part de vous parler ainsi... Je crois que j'ai eu une semaine difficile et que je n'arrive pas à me débarrasser de ma mauvaise humeur... Même si vous venez de m'aider ^^

Oui, malgré le fait qu'il n'était pas si vieux que ça, Kathleen continuait à le vouvoyer, ne se demandant même pas si cela pouvait l'agacer ou non. Sa mère lui ayant toujours dit qu'elle devait toujours se montrer polie envers un étranger et de le vouvoyer jusqu'à ce qu'il lui autorise le tutoiement. Sinon... Eh bien elle continuerait de le vouvoyer jusqu'à la mort ~

Elle se recula légèrement lorsque Damien décida de faire du zèle, pardon, de montre à Kat' comment on tenait debout sur un balais. Étrangement, elle se sentit comme en cours, donc fatalement, le mutisme qui la caractérisait lorsqu'elle y était revint à la charge et elle ne dit absolument rien pendant sa démonstration. Même si elle ne dit rien, elle le trouva néanmoins super classe, même si sa figure n'était en soi pas bien compliquée, mais ce n'était quand même pas donné à tout le monde.

Néanmoins, un silence s'installa... Malgré l'interruption de ce dernier par un corbeau... Venu d'on ne sait où, d'ailleurs... Kathleen observait le ciel, parsemé d'étoiles, mais qui commençait à s'éclaircir. Elle repensait à ce que lui avait dit Damien un peu plus tôt, puis repensa à ce que son père lui disait quand elle était petite... Contrairement au cours, voler se faisait avec son coeur et ne pouvait s'apprendre et qu'elle devait avant tout y aller avec l'instinct.

-Bon... A mon tour on dirait !

Se saisissant de son balais, Kathleen fila aussi rapidement que le pouvait son balais vers le ciel. Elle monta en flèche une trentaine de mètre, puis fit un premier salto avec son balais, toujours en prenant de la vitesse et en s'habituant à ce maudit balais d'entraînement. Kathleen, en sentant la brise fraîche sur son visage, en sentant l'adrénaline d'être sur un balais en oublia complètement ce qui l'entourait et ce qui la préoccupait. Seul comptait son balais et le ciel qui lui ouvrait les bras.

Elle fit plusieurs saltos, s'amusant comme une gosse avec un nouveau jouet. Puis elle fit une figure risquée en se mettant debout sur les mains avec son balais durant quelques seconde, avant de se remettre correctement et de piquer vers le sol. Se laissant aller à ses intuitions, elle réussit à se mettre debout en ralentissant légèrement. C'était bien plus simple que tout à l'heure... Sans doute parce qu'elle était en mouvement... Ou parce qu'elle ne se posait pas mille et une question. Au choix.

Puis, en sentant qu'elle perdait légèrement l'équilibre, elle reprit sa place initiale et atterrit en douceur à côté de Damien.

-Waw.... Ça fait vraiment du bien de se laisser aller … Ça faisait bien longtemps ! Aux entraînements c'est pas pareil, on doit écouter notre capitaine... En tout cas merci, c'est grâce à vous ^^ Dites, vous pouvez me montrer d'autres figures ? Ça pourrait m'inspirer qui sait ~ Au fait, tu occupais quel poste quand vous jouiez au Quidditch ? On pourrait faire une balade, surtout que pour une fois il fait beau !

Curiosité quand tu es là...Mais bon, tant que ça concernait le Quidditch, ça ne pouvait pas nuire à Kathleen. Enfin, tant que c'était elle qui posait les questions...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Throwback
Loup estropié du forum
avatar
Loup estropié du forum

Afficher infos

Messages : 789
Date d'inscription : 27/06/2014
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: ADEM Auror 2° année
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 5292

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Dim 28 Sep 2014 - 3:03

Pendant tout le long de la démonstration, Hope était restée aussi silencieuse qu'une crypte. Même après la petite phrase de conclusion que j'avais dit pour détendre légèrement l'atmosphère, elle ne semblait avoir eu aucune réaction particulière. Est-ce que je l'avais vexée ? Est-ce que j'avais fais quelque-chose de mal ? Ou est-ce que -par miracle- elle était tellement impressionnée par ma prestation qu'elle en était restée bouche bée ? Hun... Ça serait cool que cette dernière option soit la bonne, mais ne nous faisons pas d'illusions mon cher Damien. Elle faisait partie de l'équipe de Quidditch, et malgré son jeune âge, elle a dû en voir d'autres, inutile de fanfaronner. Je haussais les épaules avec un léger sourire, fataliste mais amusé.

- Bon... A mon tour on dirait !

A sont tour ? Comptait-elle recommencer son petit entrainement ? Hum, après tout pourquoi pas. Je venais de lui donner un conseil, bien que pas très utile, alors autant qu'elle en profite tout de suite. Et puis un peu de compagnie ne me ferait pas de mal en cette matinée. Tiens ? Surprise, Hope avait filé sur son balai et s'était envolée loin du stade. Elle s'en allait ? Et son entrainement alors ? Je m’apprêtais à chevaucher mon balais pour partir à sa poursuite, mais une question m'arrêta en cours de route : Pourquoi est-ce que je devrais lui courir après ? Après tout on venait à peine de se rencontrer, et elle n'avait pas de comptes à me rendre. Alors pourquoi je ne la laisserais pas tranquille ? Sans doute par-ce que maintenant que je m'étais accoutumé à sa présence, j'aurais voulu qu'elle reste encore un peu pour qu'elle me tienne compagnie un petit moment.

Toutefois, je m'étais inquiété pour rien : Elle revenait vers le stade et s'amusait juste à faire des pirouettes et des acrobaties dans tout les sens. La même chose que moi quelques minutes auparavant. J'arrivais même à deviner qu'elle ne faisait pas juste ça pour s'entrainer : Voler sur un balai lui plaisait, et elle était en train de s'amuser. Ça faisait plaisir de voir des élèves aimer le vol à balai de cette façon. Le Quidditch avait tendance à faire perdre de vue l'essentiel du vol : s'amuser. Ce sport était prit bien trop au sérieux, et laissait peu de place à l'amusement, au simple plaisir de voler sur un balai et de jouer entre équipe...

Je sentis Hope se poser près de moi, et rien que part sa respiration, j'arrivais à deviner qu'elle avait un sourire jusqu'au oreilles, et imaginer un tel sourire ne pouvait que m'en procurer un à mon tour. Voir un visage rayonnant de bonheur... J'aurais donné cher pour revoir juste une fois une telle image.

- Waw.... Ça fait vraiment du bien de se laisser aller … Ça faisait bien longtemps ! Aux entraînements c'est pas pareil, on doit écouter notre capitaine... En tout cas merci, c'est grâce à vous. Dites, vous pouvez me montrer d'autres figures ? Ça pourrait m'inspirer qui sait~ Au fait, vous occupiez quel poste quand vous jouiez au Quidditch ? On pourrait faire une balade, surtout que pour une fois il fait beau !

Tant de questions... Cet enfant respirait le bonheur, et il n'y avait rien de plus beau que cela. Quelqu'un qui savait apprécier les choses à sa juste valeur, et apprécier à fond ce que l'on aime... Rare sont les personnes de nos jours à accomplir un tel exploit. Elle me faisait presque penser à ma petite sœur avec son énergie débordante et sa bonne humeur constante. Un modèle pour nous tous. Surtout pour moi.

Une ballade, donc ? Je levais le nez vers le ciel et en humait les odeurs en fermant les yeux. La brise était fraiche, le soleil commençait à se lever et il n'y avait aucun signe d'humidité dans l'atmosphère. Une matinée parfaite pour une petite balade en balai. Mais d'abord, répondre aux question, promenade ensuite.

- Quelle équipe, hein... disais-je sans détourner les yeux du ciel, nostalgique. Je n'ai pas fais de Quidditch. Pas ici en tout cas. Les gens auraient trouvés ça étrange qu'un aveugle fasse partie de l'équipe, alors je n'ai jamais postulé. Je tiens mes compétences d'entrainements personnels comme celui-ci.

Je pensais à mon père qui avait également beaucoup contribué à mes connaissances sur le Quidditch, mais je n'avais pas tellement envie d'en parler aujourd'hui. Et surtout le fait de parler de lui au passé qui me fendait le cœur à chaque fois. Et je ne voulais pas gâcher ce moment et cette promesse de ballade en balai qui me tentait beaucoup. Je n'avais encore jamais volé aux côtés de quelqu'un.

- Bon, on la fait cette ballade ou on attends que les dragons aient des plumes ?, disais-je, amusé.

J'enfourchais alors mon balai entre mes jambes et décolla du sol. J'attendis que Hope en fasse de même avant de calquer ma vitesse sur la sienne -même si ce n'était pas très dur étant donné que nos balais étaient de même modèle-, et m'éleva dans les airs avec elle à mes côtés. Étrangement, je ressentais quelque-chose de différent. Pourtant, je ne volais pas différemment de d'habitude. Même posture, même mouvement, mêmes sensations, et pourtant... La présence de Hope à mes côtés bouleversait tout ce que je connaissais. Voler aux côtés de quelqu'un changeait vraiment nôtre façon de voler. Ce n'était pas pareil. Et pourtant étonnamment grisant. Je l'imaginais à côté de moi, les cheveux aux vents, concentrée et souriante. Cette image me tira un sourire large et sincère. On frôlait désormais la surface du Lac Noir et je m'étais penché sur le côté pour en caresser la peau sur le bout de mes doigts. On a ensuite redécollé et survolé la Forêt Interdite dont la douce odeur des arbres me remémorait toutes ces nuits passées en son sein.

L'air du vent me fouettait le visage, les odeurs se bousculaient dans mon nez et les sons résonnaient dans mes oreilles. Même ma peau frissonnait de plaisir à la réunion de toutes ces sensations qui, mélangées, donnait un cocktail des plus délicieux. Nous volions, en silence, appréciant ce moment dans son intégralité. Pas de paroles inutiles, pas de souffrances, pas de pensées douloureuses... Juste le vent qui nous portait, assis sur nos balais, et tout ce qui nous entourait. Tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen H. O'Hare
Lil'Miss schtroumph
avatar
Lil'Miss schtroumph

Afficher infos

Messages : 384
Date d'inscription : 13/04/2014
Âge : 17

Dossier
Statut Statut: 4e année de Serdaigle - Poursuiveuse
Argent Argent: 2 564 gallions
Points Points: 361

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Dim 28 Sep 2014 - 4:27
Kathleen était heureuse, elle avait enfin trouvé quelqu'un qui voulait se balader en balais avec elle. Enfin, il y avait toujours les membres de son équipe, mais ces derniers avaient la fâcheuse tendance à parler de Quidditch et de l'entraînement sans arrêt. Oh bien sûr, Kathleen adorait les entraînements et son équipe, mais elle avait parfois l'impression d'être bloquée, de ne pas pouvoir se laisser aller. Et étrangement avec ce parfait inconnu, elle se sentait à l'aise. Il émanait de lui une aura apaisante et chaleureuse.

Lorsqu'il souligna le fait qu'il n'ait pas été dans une équipe à cause de sa cécité, Kathleen se sentit stupide. Elle avait tellement l'habitude avec Séléné de faire fi de son handicap, qu'elle avait oublié qu'ils ne pouvaient pas faire ce que les personnes en bonne santé pouvait. Même si pour le Quidditch elle n'était pas d'accord. Elle était certaine qu'en utilisant certains sorts, la vision pouvait être remplacée par une sorte de radar, après tout c'est ce que son amie faisait ! Mais peu importait, lui rappeler qu'il n'avait pas pu faire partie de l'équipe de Quidditch de sa maison à cause de sa cécité et que de toute évidence il aimait ce sport, avait dû lui faire de la peine et elle espérait que l'idée de faire une ballade avec elle n'était pas tombée à l'eau.

Fort heureusement, ce ne fut pas le cas. Il avait l'air même impatient de faire cette fameuse balade et cela rendait Kathleen encore plus heureuse. Qui sait, peut-être que lui non plus n'avait pas l'habitude d'avoir quelqu'un avec qui voler. Après tout, la seule personne qui se baladait avec Kathleen pour le plaisir était son père. Et encore, à chaque fin de balade, celle-ci se transformait en entraînements pour vérifier les réflexes de la jeune Serdaigle. Elle décolla doucement, pas encore habituée à son balais, son éclair de feu lui manquait, pour fendre l'air il était le meilleur ! Et puis c'était son balais, comme sa baguette elle y était très attachée et pensait qu'ils avaient une âme, ou du moins, qu'ils étaient vivants.

Cette balade fut tout simplement totalement différente de ce qu'elle avait pu vivre jusqu'à maintenant. Mais elle ne sut pas en quoi c'était différent, le balais ? Ce n'était pas la première fois qu'elle empruntait un balais de l'école, le fait qu'ils soient un peu plus dur à manier était très pratique durant les entraînements... Non... Puis en voyant Damien voler à ses côtés, arborant le même sourire qu'elle, qu'elle comprit. Il était comme elle, la même passion de voler, le même amour du Quidditch, à un degré moins élevés quand même. Tout deux profitait de cette balade, non pas chacun de leur côté, mais ensemble. Ils n'avaient pas besoin de parler pour comprendre ce que l'autre ressentait.

Les deux jeunes gens volèrent au dessus du lac noir. En voyant l'apprenti auror, effleurer l'eau du Lac Noir, Kathleen rit chaleureusement et fit de même... C'était tellement excitant ! Levant les yeux au ciel, elle vit les premiers rayons du soleil, sentit la chaleur de ce dernier sur son visage. La beauté du paysage était à couper le souffle ! Elle se surprit à penser qu'elle aimerait que Damien puisse voir ça. Elle s'étonna elle-même de cette pensée, après tout, elle était censé se méfier de lui, pas d'être triste pour lui ! Mais elle l'était, elle aurait vraiment aimé lui prêter ses yeux, qu'elle puisse voir ce qu'elle voyait... Car à ce moment-là, tout ce qui était autour d'elle tenait en un seul mot : magique.

Kathleen suivit l'ADEM lorsqu'il bifurqua vers la Forêt Interdite. Malgré le fait qu'elle adorait plus que tout cette balade, aller vers cet endroit la rendait légèrement perplexe. En elle se mélangeait différentes émotions, la peur de cet endroit mystérieux étant donné qu'elle n'y avait jamais mit les pieds, la curiosité entourant ce mystère qui ne demandait qu'à être levé. Et son côté fille sage, aller là-bas était interdit après tout. Mais au fond d'elle, elle était rassurée, au moins elle était sûre que Damien n'allait pas la dénoncer car elle avait été dehors avant l'heure autorisée.

Elle laissa de côté son anxiété grandissante et décida de profiter jusqu'au bout de cette balade. Tout se passait absolument bien, cette expérience était tout simplement grisante, plus ils avançaient, plus Kathleen oubliait les raisons qui faisaient qu'elle n'était pas trop tentée par ce lieu pour leur balade. Kathleen aurait voulu que cela ne s'arrête jamais. Mais elle devait être née sur une mauvaise étoile pour les vœux, car en moins de trente seconde, cette balade paradisiaque vira au cauchemars pour la jeune Serdaigle.

Ils volaient au dessus de la forêt depuis un petit moment, quand d'un coup, Kathleen perdit le contrôle de son balais. Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait et cria à Damien que son balais était attiré vers le sol et qu'elle n'arrivait pas à redresser. En effet, son balais prit de la vitesse et fonça entre les arbres avant de s'écraser au sol. Kathleen fut éjecté de son balais dévala une longue pente avant de retrouver une terre plate.

Elle se releva avec difficulté, elle avait mal partout et s'était mordu la lèvre jusqu'au sang. Heureusement qu'elle avait sa tenue de Quidditch, cela l'avait protéger de cette descente. Mais elle était légèrement sonnée et mit un peu de temps avant de comprendre où elle se trouvait. Kathleen regarda autour d'elle, malgré le fait que le jour venait de se lever, il faisait sombre, presque nuit. Kathleen commençait à avoir vraiment peur, il n'y presque pas de bruit, celui de quelques insectes et du vent, ce qui n'était pas rassurant au contraire. La jeune fille chercha sa baguette sous ses affaires mais ne la trouva pas.... Elle chercha à l'aveuglette dans les feuillages en espérant la retrouver, les larmes montant aux yeux. Elle essayait de se montrer forte, mais elle était seule, sans baguette dans un lieu très dangereux.

Après avoir cherché pendant une dizaine de minutes, elle abandonna. Elle mit un petit instant pour se contrôler et ne pas laisser la panique prendre le dessus, puis une fois que ce fut chose faite, elle décida qu'elle ne pouvait pas rester ici. Elle avait fait une belle chute, elle ne savait même pas où se trouvait son balais, sans doute au dessus de la colline... Elle devait marcher dans cette direction pour le retrouver et aussi pour retrouver Damien. Il devait être à sa recherche, du moins elle l'espérait.

Tandis qu'elle remontait la pente, Kathleen ne cessait de se demander ce qu'il s'était passé, pourquoi son balais l'avait attiré ici... Elle savait contrôler son balais quand même ! Elle n'était pas paniquée au moment où ça c'était produit, donc ça ne pouvait être de son fait... Elle ignorait ce qu'il se passait, mais à chaque pas qu'elle faisait, elle sentait la peur l'envahir, rendant sa respiration plus difficile et sa démarche plus tremblante....

-Pitié... Pitié Damien retrouve-moi...

Sa voix se cassa sous les pleurs qu'elle ne put retenir. Cédant un peu plus à la panique, Kathleen ne remarqua pas que la température baissa légèrement, ni qu'un silence de mort venait de s'installer. Le vent lui-même avait cessé de souffler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Throwback
Loup estropié du forum
avatar
Loup estropié du forum

Afficher infos

Messages : 789
Date d'inscription : 27/06/2014
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: ADEM Auror 2° année
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 5292

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Dim 28 Sep 2014 - 16:09

La ballade se passait parfaitement bien, je retrouvais des sensations oubliées depuis longtemps, j'en découvrais de nouvelles en même temps. Le bonheur parfait. J'aurais presque souhaité que je continue toute ma vie ainsi, à voler aux côtés de Hope, sans un mot, juste porté par le souffle du vent. Ce fut les cris affolés de la jeune fille qui me firent revenir à la réalité. Elle semblait paniquée et me disait que son balai penchait en avant et qu'elle n'arrivait pas à se redresser. J'essayais de m'approcher d'elle en lui répondant de rester calme. Mais rien à faire : son balai piquait à une vitesse affolante et filait droit vers les arbres de la Forêt Interdite.

- Hope ! HOPE !

Aucune réponse. Pestant dans ma barbe, j'agrippais plus fermement mon manche à balai et maudissant la mauvaise qualité de ce balai, je descendais à mon tour vers la Forêt. Cependant je ne pouvais pas y pénétrer, les arbres étaient trop touffus pour que je m'y risque sans percuter une branche et perdre le contrôle. Je devais trouver une zone moins dense et m'y poser, puis pister Hope. Ça s’annonçait difficile étant donné qu'elle avait pénétré la forêt par les airs, elle n'avait pas laissé d'odeur pour indiquer le chemin. Merde et triple merde !

Ne trouvant pas de surface plane recherchée, je me surpris à émettre un grognement rauque de colère et piquer à la verticale, parfaitement perpendiculaire au sol. La tentative était risquée mais je n'avais pas le luxe de perdre plus de temps à chercher une zone d’atterrissage. Hope était en plein cœur de la forêt, et tout le monde connaissait le danger qu'elle représentait. Moi encore plus. Mon visage et le reste de mon corps fut fouettée par des branchages et des feuilles dont certaines, je le sentais, m'avait laissé quelques estafilades, mais je n'étais pas tombé sur les grosses branches redoutées. A un mètre du sol, j'ai tiré précipitamment mon balai vers le haut et posé mes pieds sur la terre ferme. Je retirais mon balai d'entre mes jambes et le tenait avec ma main gauche désormais. La droite prête à dégainer ma baguette en cas de besoin.

- Hope ?! HOPE ?! TU M'ENTENDS ?!, hurlais-je.

Toujours pas de réponse. Je cogna mon poing droit contre un arbre adjacent et partit à sa recherche, pistant son odeur. J'en profitais également pour essayer de reconnaitre les lieux, et savoir précisément où je me trouvais. Car certains endroits de la forêt étaient assez sûrs, mais d'autres étaient vraiment à craindre. Même le troupeau de centaures de Firenze ne s'y risquerait pas, et je priais tout ce qui me passait par la tête que Hope ne se trouvait pas dans un de ces endroits.

Soudain, une odeur caractéristique me titilla l'odorat. Je humais l'air avec plus d'application et reconnaissait cette odeur. Du bois. Le même que celui de mon balai que je tenais dans ma main gauche. Le balai de Hope ! Je m’élançait vers cette odeur avec l'espoir d'y trouver son propriétaire, mais je ne sentais aucune odeur humaine aux alentours. Putain ! Je me tenais maintenant accroupi, en face de son balai, et tentait de trouver une odeur qui m'aiderait à la retrouver. Un indice, n'importe quoi ! Si jamais il lui arrivait quoi que ce soit par ma faute, je ne pourrais jamais me le pardonner. Comment pourrais-je après ça me proclamer Auror si je n'arrivais pas à protéger une seule personne ?!

Pendant que je me posait ces questions, ma main qui parcourait le manche du balai de Hope tomba sur une matière étrange qui me tira de mes pensées. La matière ne me disait rien, et ne semblait pas odorante. Lorsque je retirais ma main du manche, la matière ne question s'était accrochée à moi et semblait s'étirer. D'abord perplexe, une idée apparut dans mon esprit aussi fort que si elle s'était percutée contre un mur. Et ensuite, la peur. La vraie. Ni une, ni deux, je m’élançait dans la forêt, pris d'une soudaine montée d'adrénaline, comme cette fois là avec Jasper. Tout mes sens étaient à leur sensibilité maximale, si bien que leur mélange me faisait presque "voir".

Je filais entre les arbres sans la moindre once d'hésitation, sachant pertinemment où chercher et en espérant de toute mon âme qu'il n'était pas trop tard. Soudain, j'entendis une voix. Faible, lointaine, mais je l'avais clairement entendue. La voix de Hope ! Cette révélation fit encore accélérer mon pas de course. Elle est vivante ! Je filais alors droit vers cette voix, comme une lumière au bout d'un tunnel sombre, et je sentais son odeur se rapprocher de plus en plus. J'étais même capable de dire dans mon état qu'elle n'avait rien, juste qu'elle avait peur. Je me tenais maintenant à ses côtés, les mains sur les rotules et le souffle haletant. Il m'avait fallu plusieurs secondes avant que mon cœur ne se remettre à battre correctement.

- Hope... Par Merlin tu n'as rien !, disais-je en la prenant soudainement dans mes bras, rassuré.

J'avais tellement envie de lui dire que c'était fini, que le cauchemar était passé et que tout allait bien. Mais c'était loin d'être le cas. Très loin. Les odeurs qui s'approchaient me le confirmait.

- Il faut pas trainer ici ! Il faut...

Je n'avais pas eu le temps de finir ma phrase que ce que je craignais arriva avant que l'on puisse s'enfuir. Des milliers de petits bruits de pas, comme des fourmillements, résonnaient dans les feuilles mortes et la terre de la forêt, menaçants. Bon sang... Parmi tout les endroits de la Forêt Interdite, il fallait que l'on tombe sur le plus dangereux d'entre tous. Celui que même les centaures craignaient, celui que les licornes ne foulait jamais, celui qu'aucun élève n'avait jamais foulé auparavant. Sauf deux. Le célèbre Harry Potter et son ami Ronald Weasley.

Oui... On se trouvait dans le nid des Acromentules.

Ces gigantesques araignées capables de dévorer des êtres humains comme des cuisses de poulet. Et elles étaient nombreuses. Très nombreuses. Nos chances de s'en sortir vivant avoisinait dangereusement le zéro absolu. Bon sang, hors de question de mourir ici ! Et surtout pas comme ça ! Je tira ma baguette de ma poche et hurla un Lumos Solem qui fit reculer les Acromentules aux alentours, terrifiées par cette soudaine lumière intense dont j'étais immunisé par ma cécité. Je tendais toujours ma baguette qui émettait sa gigantesque lumière, et de l'autre main qui tenait toujours les deux balais qui nous permettrait de se tirer d'affaire, je soulevais Hope avec l'avant-bras pour la mettre sur mon dos.

- Accroches-toi !, lui hurlais-je.

A peine dit, je fis volte-face, faisant bien attention à ne pas faire tomber Hope, et détala le plus vite possible. Les Acromentules se mirent à nous poursuivre et je leur lança à nouveau un Lumos Solem pour les ralentir. Mais il y en avait beaucoup, et le poids de Hope, bien que minime, ralentissait ma course. Nôtre escapade était presque voué à l'échec, mais je m'accrochais désespérément à ce "presque" en faisant tout pour tromper les statistiques. Je savais désormais où nous nous trouvions, et je savais donc où aller pour pouvoir décoller sur nos balais. J'entendis un filet de toile se projeter vers nous que je dévia d'un Protego. Bon sang, plus que quelques mètres ! Je balança un autre Lumos Solem pour éloigner les Acromentules les plus proches.

Je sentais enfin la sensation de chaleur du soleil sur mon visage. La colline ! Enfin ! Je me retournais à la hâte, lâchait Hope du bras droit, lui tendit les balais pour qu'elle s'en saisisse d'un et lança de l'autre un main un dernier Lumos Solem pour les retenir.

- Envoles-toi ! Je te rejoins après !

Sans un mot, bien que je sentais qu'elle était terrifiée, elle s'empara de son balai et l'enfourcha avant de décoller aussi vite qu'elle pouvait. Une fois partie, je m’empressai de faire de même le plus vite possible, les Acromentules juste derrière moi, et fila à toute vitesse vers le ciel. J'ai même dû esquiver une toile. Une fois hors de portée, je me dirigeais vers Hope qui m'attendait dans les airs. Je m'arrêtais à son niveau, la mine penaude, et lui enjoint sans un mot d'aller atterrir sur le gazon du stade. Au moins on y était en sécurité là-bas, aucune créature en vue. Nous filions donc vers le terrain, et il me semblait le trajet bien plus long et pesant que l'allée. Une fois posés, je me tenais près de Hope.

- Tout vas bien ? Rien de cassé ?, demandais-je, très inquiet pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen H. O'Hare
Lil'Miss schtroumph
avatar
Lil'Miss schtroumph

Afficher infos

Messages : 384
Date d'inscription : 13/04/2014
Âge : 17

Dossier
Statut Statut: 4e année de Serdaigle - Poursuiveuse
Argent Argent: 2 564 gallions
Points Points: 361

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Dim 28 Sep 2014 - 17:51
Remontant la pente, Kathleen s'arrêta et laissa libre court à ses pleurs. Elle voulait rentrer chez elle, non pas à Poudlard, mais chez elle, retrouver sa mère et se blottir dans ses bras protecteurs. Peut-être était-ce un comportement d'enfant, mais serions vraiment différent dans sa situation ? Après tout, Kathleen venait à peine de quitter le monde de l'enfance, elle en avait encore des traces et l'amour de sa famille avait toujours réussi à chasser ses peurs d'enfants. Puis, quelque chose se passa en elle, ses larmes cessèrent tandis qu'elle recommençait à marcher.

*CRAC*

Se retournant vivement, Kathleen eu la certitude de voir une ombre derrière un arbre. Paralysé par la peur, Kathleen dû son salut à l'adrénaline qui lui donna la force nécessaire de prendre ses jambes à son cou et de ne pas attendre de voir ce qui se cachait derrière cet arbre. Ce n'était pas Damien, donc pas amical. Courant le plus vite possible, Kathleen ne fit pas attention au sol et son pied se coinça dans une crevasse, la faisant tomber. Elle ressentit une vive douleur à sa cheville, mais elle put de justesse retenir un cri de douleur. Sortant son pied de la crevasse, elle releva son pantalon au niveau du tibias et vérifia l'était de sa cheville. Vu la couleur de cette dernière, elle se l'était cassé sans aucun doute...

Se relevant avec difficulté, Kathleen observa une nouvelle fois les alentours que ce soit dans les airs ou sur le sol et vit enfin la première bonne chose depuis qu'elle était tombée ici. A quelques mètres d'elle, sur un rocher, elle vit sa baguette. Elle s'approcha doucement, perplexe... Comment sa baguette était arrivée ici ? Des milliers de questions encombrait son esprit et son stress atteignit son seuil maximal.Reprenant sa baguette, elle l'examina et ne vit rien de différent... Elle la garda en main, se sentant un peu plus protégée en l'ayant dans ses mains. Mais bon sang ! Où était Damien ?! Plus que jamais elle avait besoin de lui et une nouvelle fois, elle l'appela avec sa voix cassée par ses pleurs qui avait reprit de plus bel.

Enfin ! Il l'avait entendu ! Son coeur fit un bon incroyable et c'est avec joie qu'elle alla pleurer dans ses bras. Il était là, enfin ! A bout de souffle, mais il était là et c'était le plus important. Il ne l'avait pas abandonné, il était entré dans cette maudite forêt et l'avait chercher, sachant que cela aurait pu être dangereux pour lui. Lui à ses côtés, la jeune Serdaigle respira avec plus de facilité et senti une pointe d'espoir monter en elle.

-Tu m'as retrouvé ! J'ai eu si peur !!! Je n'ai jamais eu aussi peur... Et ...

Cependant, elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase et de se dire que ce cauchemars était fini que Kathleen entendit ce que Damien entendait un peu plus tôt et elle vit la pire vision qu'elle n'eut jamais vu. Des araignées gigantesques venaient dans leur direction et elle n'avait pas envie de prendre une tasse de thé. Mais qu'est-ce qu'elle avait fait pour mériter ça ?! C'était fini, ils allaient mourir... Kathleen abandonna tout espoir de s'en sortir vivante, mais fort heureusement pour elle, Damien lui ne renonça pas.

Elle monta sur son dos, s'accrochant avec ses deux mains de toute ses forces et ferma les yeux pendant leur course poursuite. Pour ne pas voir ses horribles créatures s'approcher à grands pas, mais surtout parce que le sort ''Lumos Solem'' l'aveuglait autant que les araignées. Jamais elle ne s'était sentit autant comme un poids mort, elle ne pouvait même pas utiliser sa baguette au risque de perdre son équilibre et celui de Damien. A un moment, elle sentit une nouvelle fois de la lumière sur son visage, mais n'ayant pas entendu la formule, elle ouvrit les yeux et vit une petite colline.

Pour la première fois depuis qu'elle était tombée, elle se dit avec certitude qu'elle était sauvée ! Elle descendit rapidement du dos de Damien sur une jambe, s'empara de son balais et obéissant à son aîné, elle décolla et monta assez haut dans le ciel pour être hors de danger. Elle ne cessait de regarder en bas, cette fois n'ayant pas peur pour elle-même, mais pour Damien. Jamais elle ne se le pardonnerait s'il mourrait pas sa faute, car tout ce qui était arrivé était de sa faute. C'était elle qui avait proposé l'idée de la balade, encore elle qui avait été attiré par on ne sait quel mystère dans cette maudite forêt et qui était tombée dans un nid d'araignées géante... Non il devait vivre !

Elle se sentit rassurée en le voyant filer vers elle sur son balais. Ils s'en étaient sortis vivant ! Et tout ça, grâce à lui... Kathleen avait honte, elle avait céder à la panique et avait abandonné tout espoir de s'en sortir. En silence, ils se dirigèrent vers le stade où ils seraient en sécurité, Kathleen atterrit doucement, prenant soin de ne pas s'appuyer sur sa cheville cassée et s'assit sur l'herbe fraiche. Elle était encore en état de choc, comme absente, elle avait du mal à croire que tout ce qui venait de se passer avait été réel et non pas un horrible cauchemars. Quand Damien lui demanda si elle n'avait rien de cassé, ce fut la goutte d'eau et elle explosa dans un sanglot :

-Désolée, désolée, désolée... Tout ça c'est de ma faute.... Désolée.....

Elle ne se sentait vraiment pas bien et replia ses genoux vers son visage pour se cacher derrière. Elle avait tellement honte et tellement pleine de remords. Damien avait failli mourir à cause d'elle, alors qu'il ignorait tout de la jeune fille. Elle lui avait menti, lui donnant un faux nom, elle s'était méfier de lui et s'était même montrer impolie... C'était bien trop pour elle et elle laissa ses émotions prendre le dessus, la submerger. De toute façon, même si elle aurait voulu se concentrer, elle n'aurait pas pu.

-Tout est ma faute... J'aurais dû mourir, je l'aurais mérité ! Je t'ai menti dès l'instant où je t'ai parlé.... Je suis si désolée... Tu as failli mourir... Et tu ne connais même pas mon vrai prénom.... Je suis horrible... C'était horrible... Je suis désolée...

Pleurer ainsi lui faisait du bien, même si pour le moment elle ne s'en rendait pas compte. Ses nerfs étaient tout simplement en train de lâcher, la peur laissa place à la culpabilité et au sentiment d'impuissance et son corps tremblait comme une feuille. Sans oublier que sa cheville lui faisait souffrir le martyr. A cet instant, Kathleen se dit qu'elle ne méritait pas d'être une sorcière, qu'elle ne méritait pas son nom et voulait se terrer six pieds sous terre pour oublier cette honte qu'elle avait jeter sur sa famille... Elle avait été si faible, pourtant elle était une sorcière ! Elle aurait très bien pu se défendre, mais elle avait préféré abandonner au lieu de se battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Throwback
Loup estropié du forum
avatar
Loup estropié du forum

Afficher infos

Messages : 789
Date d'inscription : 27/06/2014
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: ADEM Auror 2° année
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 5292

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Dim 28 Sep 2014 - 23:39

A peine ma question fut posée que j'entendis son souffle s'emballer et des plaintes s'élever de sa gorge : Elle pleurait.

- Désolée, désolée, désolée... Tout ça c'est de ma faute.... Désolée.....

Sans vraiment réfléchir à ce que je faisais, ne trouvant pas de mots pour la réconforter, je m'approchais d'elle, m'accroupis à son niveau et tendit la main. Je voulais la mettre sur son épaule, mais je me percutais d'abord sur un bout de tissu et une forme à laquelle je ne m'attendais pas. C'est en l'agrippant que je compris que j'étais tombé sur sa jambe : Elle s'était prostrée sur elle-même, la tête entre les épaules et les jambes devant son visage. L'entendre sangloter ainsi me fendait le cœur, et savoir à quelle point elle avait dû être terrifiée dans cette forêt m'alourdissait le moral d'un imposant fardeau. C'est moi qui l'avait mise en danger. C'est moi qui avait survolé la Forêt Interdite, à des milliers de lieux d'imaginer que des Acromentules pouvait nous tendre une embuscade. C'est moi qui avait risqué sa vie.

- Tout est ma faute... J'aurais dû mourir, je l'aurais mérité ! Je t'ai menti dès l'instant où je t'ai parlé.... Je suis si désolée... Tu as failli mourir... Et tu ne connais même pas mon vrai prénom.... Je suis horrible... C'était horrible... Je suis désolée...

Rien que la première phrase de Hope -enfin, je continuais à l'appeler comme ça vu que je ne connaissais pas son vrai nom désormais- me fit l'effet d'un électrochoc. Comme si un éclair m'avait traversé le corps et électrocuté la moindre parcelle de mon corps, en passant par mes nerfs et mes muscles. Une violente réaction s'en suivit : J'agrippais ses épaules avec les deux mains, et prit d'une frénésie étonnante, je la décollait du sol comme si elle n'avait rien pesé et la reposa sur le gazon en position debout, mais je ne lâchais pas ses épaules pour autant. Je voulais qu'elle me voie, qu'elle ne se cache pas derrière ses jambes. Mes sourcils s'étaient froncés, laissant mon regard devenir aussi dur que de l'acier.

- Regardes-moi, disais-je d'une voix dure mais compatissante à la fois. Ne redis plus jamais ça, tu as compris ? Tu ne mérites pas de mourir. Ni maintenant, ni jamais. Tu n'es pas responsable, et tu n'as rien fais de mal, d'accord ?

Je voulais en rajouter plus. Bien plus. Mais je ne trouvais pas les mots. Je n'avais pas les mots qui lui permettrait de surpasser son traumatisme et qui lui ferait entendre la raison. Bon sang, qu'est-ce que je pouvais faire ? Si je la laissais comme ça, elle ne s'en remettrait jamais, je le sentais. Elle était en état de choc, et si elle ne se calmait pas, la culpabilité allait la ronger toute sa vie. Comme elle m'avait rongée depuis la mort de mon père... Laissant place à l'action plutôt qu'aux mots, ce que je savais beaucoup mieux faire, je la prit délicatement dans mes bras et la colla contre moi pour la consoler. Encore une fois, à cause de mon inexpérience et de ma malchance, j'avais à nouveau entrainé une victime avec moi. La dernière fois c'était Paddy avec ma transformation en loup-garou, cette fois c'était Hope à cause de mon imprudence vis-à-vis de la forêt. J'avais encore beaucoup, beaucoup de progrès à faire avant de pouvoir me proclamer Auror digne de ce nom. Je m'en rendais compte aujourd'hui plus que jamais.

- Ça va aller... C'est fini..., murmurais-je, paisiblement.

Je remarquais que son équilibre était bouleversé, son poids était plus penché d'un côté que de l'autre. Elle avait dû se casser la jambe, ou quelque-chose comme ça. A quel moment, ça je n'en savais rien. Ce devait être avant que je ne la retrouve dans la forêt, car lorsque je me repassais les souvenirs entre ce moment-là et "l'évasion", à aucun moment elle n'avait pu avoir l'occasion de se casser quoi que ce soit. Mais le fait de se souvenir de ces événements récents me laissait un frisson glacé me parcourir le dos jusqu'en haut de la nuque et ravivait la légère brûlure des petites éraflures qui ornaient mon visage.. Je chassait ces souvenirs d'un mouvement de tête et reporta mon attention sur Hope. Je la tenais toujours dans mes bras et son sanglotement semblait s'être calmé. C'était bon signe. Je m'écartais d'elle et me retourna pour ensuite me pencher en avant.

- Viens. Je t’emmène jusqu'à l'infirmerie, il faut soigner ta jambe, disais-je, calmement.

Toute la tension et la poussée d'adrénaline qui s'était accumulée en si peu de temps était retombée d'un coup, me donnant un grand coup de fatigue soudain. Je marchais donc lentement vers l'infirmerie du château avec Hope sur le dos. Cette situation ressemblait étrangement à ce qui s'était passé un an plus tôt, à quelques semaines près, mais c'était très différent. Je considérais Paddy bien plus qu'une amie, et je considérais Hope aujourd'hui un peu comme ma petite sœur. Plus je restais avec elle, et plus je m'en rendais compte à quelle point la ressemblance était troublante. A tel point que je me comportait avec elle comme, j'en suis sur, je me comporterais avec Emily si nous étions dans la même situation. Et le fait de faire cette comparaison me tirait un sourire. Un sourire fatigué, certes, mais amusé. Tandis que je descendait lentement la colline pour me diriger vers château, je pris la parole :

- Dis-moi, puisque Hope n'est pas ton vrai nom, comment est-ce que je dois t’appeler ?, disais-je avec un sourire compatissant qui, j'en étais sûr, se ressentait dans ma façon de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kathleen H. O'Hare
Lil'Miss schtroumph
avatar
Lil'Miss schtroumph

Afficher infos

Messages : 384
Date d'inscription : 13/04/2014
Âge : 17

Dossier
Statut Statut: 4e année de Serdaigle - Poursuiveuse
Argent Argent: 2 564 gallions
Points Points: 361

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Lun 29 Sep 2014 - 1:00
Kathleen continuait à verser toutes les larmes que pouvaient contenir son corps, elle semblait en avoir en quantité illimité. Jamais auparavant elle n'avait pleuré autant, jamais elle n'avait eu des émotions aussi extrêmes... Aujourd'hui, elle avait connu la joie, la peur, la panique, le remords et la honte... Elle se sentait si lourde, si fatiguée et pourtant, à chaque fois qu'elle fermait les yeux, elle voyait ses créatures foncer sur elle et cette ombre derrière l'arbre. Qui était cette ombre ? Kathleen savait que ce n'était pas une Acromentule... Elle en était sûre, de plus, quelque chose avait placé sa baguette magique sur un rocher afin qu'elle l'a retrouve. Le fait de se poser cette question, de ne pas savoir ce qui s'était réellement passé, faisait que la jeune fille était plongée dans un cercle vicieux car elle ne pouvait plus s'empêcher de penser à ça et de revoir toutes ses images terrifiantes.

Alors qu'elle se confondait en excuse, la tête cachée entre ses genoux et ses épaules, elle sentit une main se poser sur sa jambe et devina que Damien tentait de trouver sa tête. Sans doute pour la réconforter, mais même ça elle ne le méritait pas. Ce qu'elle aurait dû faire aurait été de se lever, de marcher sans pleurer jusqu'au château et ainsi disparaître de sa vie une bonne fois pour toute. Ma sa cheville étant cassée et ses nerfs trop fragile, elle ne pu le faire et sa faiblesse si flagrante fit que ses pleurs doublèrent de volume. Elle aurait dû mourir, ainsi l'honneur de sa famille n'aurait pas été bafouée et cela n'aurait été que justice. D'ailleurs, elle ne put s'empêcher de le lui dire, entre deux excuses.

D'un coup la jeune fille se sentit tiré vers le haut, Damien la força à se mettre debout et à la fixer droit dans les yeux. Elle s'appuya sur sa jambe valide pour garder l'équilibre. Être debout lui faisait mal, mais pas question de se plaindre, elle n'en avait aucun droit et se contenta de se taire et de le regarder droit dans les yeux. Elle n'avait pas encore remarqué, mais son visage était couvert d'éraflures, il se les était sans doute faites lorsqu'il était rentrée dans la forêt pour voler à son secours, cela renforça son sentiment de culpabilité. Malgré sa cécité, Kathleen réussit à deviné la sévérité de son regard et sa voix, bien que chaleureuse, le lui confirma. Il ne lui en voulait pas et lui interdisait même de penser qu'elle méritait de mourir. C'était un idiot, il aurait dû lui en vouloir, il aurait dû lui dire qu'elle s'était comportée comme une idiote et que si elle voulait un jour devenir une vraie sorcière ne pas se laisser dominer par la peur !

Ou peut-être avait-il raison, peut-être qu'elle n'était pas la vraie responsable de tout ceci et que cela n'avait été qu'un malheureux hasard si c'était tombé sur eux. Mais elle n'avait rien fait ! Elle avait une baguette, mais elle n'avait même pas essayé de se protéger. Ne sachant pas quoi faire, elle resta muette, continuant de pleurer et ne bougeant pas d'un pouce. De plus, elle commençait à avoir du mal à respirer à cause de son sanglot qui ne faisait qu'empirer. Elle ne savait pas quoi faire... Elle ne savait plus quoi faire... Son esprit était rongé par la culpabilité, mais surtout par les images de ses créatures qui faisaient trembler tout son être. Baissant la tête, elle semblait se perdre peu à peu dans le néant, mais c'était sans compter sur une petite lumière qui la ramena à elle.

Délicatement, elle sentit des bras s'enrouler autour d'elle et elle sentit une douce chaleur contre elle. Réalisant que Damien la prenait dans ses bras, elle se sentit étrangement beaucoup mieux. Sa tête était posée contre sa poitrine et les battements de son coeur rassurait l'enfant et rajouter à ça sa voix réconfortante, les sanglots de Kathleen ne mirent pas longtemps avant de s'arrêter. Blottie contre lui, elle se sentait protégée, les images de ce cauchemars n'occupait plus son esprit et elle se sentait si bien, qu'elle ne voulait plus le quitter. Mais comme elle l'avait vite deviner, toutes les bonnes choses ont une fin et une fois qu'elle fut complètement calmée, il s'écarta d'elle et se pencha légèrement en avant.

Il avait dû deviner que la jeune fille s'était cassée quelque chose, comment, elle ne le savait pas et à vrai dire, elle s'en moquait légèrement. Elle grimpa sur son dos et ne put s'empêcher d'avoir un sourire en se remémorant des souvenirs avec son père. Quand elle était petite, elle était toujours fourré sur son dos et ne voulait jamais descendre, sauf pour voler avec son balais miniature. Depuis qu'il l'avait prise par les bras, Kathleen n'avait pas prononcé le moindre mot. Elle se sentait même somnolé sur Damien, mais au fond d'elle, elle avait peur de s'endormir et de faire des cauchemars. La présence de Damien la rassurait, mais lorsqu'il ne serait plus là... Qu'allait-elle devenir ?

A cette pensée, elle serra un peu plus son emprise sur lui, elle n'avait pas envie de le quitter... Pas envie de se retrouver seule. Au bout d'un petit moment, il rompu le silence et lui demanda son nom. La jeune Serdaigle sourit en repensant au début de leur rencontre et décida de répondre à toutes les questions qu'elle n'avait pas osée répondre par peur d'avoir une heure de retenue.

-Je m'appelle Kathleen Hope O'Hare. Je suis en troisième année à Serdaigle. Mais vous pouvez m'appeler Kat', c'est comme ça qu'on m'appelle le plus souvent après tout. Et pour répondre à la question que vous m'avez posé lors de notre rencontre, je suis Poursuiveur dans mon équipe.

Puis elle redéposa sa tête contre son épaule et se laissa guider jusqu'à l'infirmerie. L'infirmière était une femme très douce et très gentille, à leur arrivée, elle les prirent directement en charge. Les séparant pour la première fois depuis leur rencontre. Elle s'occupa d'abord de Kathleen, lui faisant retirer sa tenue d'entraînement. Heureusement qu'elle avait un maillot et un short en dessous. En retirant tout ce bazar, la jeune fille vit qu'elle avait de nombreux bleus, sûrement fait lors de sa chute assez violente dans la forêt. L'infirmière lui dit qu'elle avait beaucoup de chance d'avoir eu sa tenue, sinon son état aurait été bien plus grave. Elle soigna ensuite sa cheville et après avoir vu l'état de sa tension, elle lui donna quelque-chose pour l'aider à dormir avant d'aller discuter avec Damien et de soigner ses éraflures.

Kathleen n'entendit pas ce qu'ils étaient en train de se dire, ils parlaient trop bas pour elle et surtout, elle était bien trop fatiguée pour penser à les écouter. Le problème c'est que malgré les médicaments, dès qu'elle fermait les yeux, la vision d'horreur de la forêt interdite revenait la hanter. Elle senti à nouveau la peur et le stress monter en elle. Elle ne pouvait pas s'endormir, elle ne voulait pas... Sinon elle risquait de faire des cauchemars encore et encore et elle eut peur de ne plus jamais pouvoir chasser ses images de sa tête. A moitié réveillée, elle entendit des pas s'approcher d'elle et vit Damien approcher. Il venait sûrement lui dire au revoir, mais dès qu'elle le vit, ses sombres pensées disparurent. La jeune fille lui prit la main et d'un air implorant lui demanda son aide :

-S'il te plait... S'il te plait reste vers moi... Au moins jusqu'à ce que je m'endorme... Tu... Ta présence arrive à les chasser... Je n'arriverais pas à dormir sinon... Je...

Preuve était, que maintenant qu'il était là, la jeune fille commença à s'endormir, n'ayant même pas la force de terminer sa phrase. Elle était enfin calme, sereine. N'ayant que pour seule vision leur balade au dessus du terrain et du lac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Damien Throwback
Loup estropié du forum
avatar
Loup estropié du forum

Afficher infos

Messages : 789
Date d'inscription : 27/06/2014
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: ADEM Auror 2° année
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 5292

MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   Lun 29 Sep 2014 - 23:49

- Je m'appelle Kathleen Hope O'Hare, répondit-elle d'une voix faible, somnolente. Je suis en troisième année à Serdaigle. Mais vous pouvez m'appeler Kat', c'est comme ça qu'on m'appelle le plus souvent après tout. Et pour répondre à la question que vous m'avez posé lors de notre rencontre, je suis Poursuiveur dans mon équipe.

Kathleen, donc ? Et si j'avais bien compris, Hope était son deuxième prénom. Comme quoi, elle ne m'avait pas tant menti que ça en fin de compte. Par contre son nom complet était bien trop long, je le retiendrais jamais en entier. Elle venait de dire que je pouvais l’appeler Kat'... Hmmm nan, Kat' ça ressemble à "cat", et les chats et les chiens -en particulier quand ceux-ci sont des loups- ne font pas très bon ménage. Oui c'est idiot comme raisonnement, mais je ne voulais pas prendre de risque. C'était décidé : Je l'appellerais Kathie ! Je trouvais ça plus joli, et ça ressemblait à Emily. Yep, c'était le surnom parfait pour une enfant de 13 ans comme elle.

Je marchais vers l'aile de l'infirmerie, écoutant au passage le chant des oiseaux qui venaient de se réveiller, la chaleur des rayons du soleil qui venait d'apparaitre pleinement et le bruissement des feuilles de la forêt, guidés par la force du vent. Rien ne semblait indiquer que quelques minutes à peine, deux adolescents étaient sur le point de servir de petit-déjeuner à des araignées géantes... Non, ne pas repenser à ça. Pas maintenant. Je venais enfin d'arriver devant la porte de l'aile de l'infirmerie et la franchit sans frapper à la porte (j'avais un peu les mains occupées à tenir les jambes de Hop-Kathie, pardon). Je fis quelques pas et j'entendis ceux de l'infirmière qui venait de s'arrêter.

- Mr Throwback ? Que faites vous ic..., commença-t-elle. Pourquoi ai-je cette sensation de déjà vu ?, me demandait-elle d'un ton semi-cynique.
- Vous pourriez vérifier sa jambe, s'il vous plait ?
- Encore une ?, me demandait-elle en -j'en étais persuadé- mettant ses mains sur ses hanches avant de me diriger vers le lit auquel je posais Kathie.

Elle passa quelques minutes à l'examiner et à lui parler pour connaitre précisément son problème. Pendant ce temps, elle m'avait enjoint -même si ça ressemblait plus à une menace- d'aller m'installer sur un autre lit le temps qu'elle l'examine car je la dérangeais. Poussant un soupir de résignation, je l'écouta au mot et alla m'asseoir sur un lit. J'avais posé mes coudes sur mes rotules et croisé les doigts près de mon visage que j'avais rapproché. J'étais sur que vu de l’extérieur, je devais avoir l'être d'être mort d'inquiet. Et ils n'auraient pas tort. Je bouillais à l'intérieur de ma tête, et même ma jambe droite avait prit ce tic nerveux de faire des allers-retours verticaux. Je n'arrivais pas à tenir en place. J'entendis l'infirmière venir dans ma direction et me prendre le visage par les mains, sans doute pour examiner les estafilades qui ornaient mon visage.

- Que s'est-il passé, exactement ?, me demandait-elle en murmurant. La cheville de Mlle O'Hare est cassée, en piteux état et elle semble être en état de choc. Et quand je vois vôtre visage, je me dis que vous y êtes sans doute pour quelque-chose... Est-ce que c'est encore en rapport à vôtre... ?, commença-t-elle.
- Non, pas cette fois, murmurais-je. C'était un simple accident.

Un long silence s'en suivit pendant que l'infirmière nettoyait les plaies avec une boule de coton imbibée d'un produit qui sentait beaucoup trop fort et qui me donnait envie de tousser. Je savais qu'elle doutait de ma version des faits, elle n'était pas idiote, mais je pense qu'elle essayait simplement de me sauver la mise, et celle de Kathie par la même occasion en gardant le silence. Lorsqu'elle finit de nettoyer mes plaies, elle fit quelque-chose que je n'arrivais pas à identifier, et prit la parole.

- Je veux bien fermer les yeux pour cette fois, Mr Throwback. Mais j'aimerais que vous évitiez de ramener des jeunes filles avec la jambe cassée chaque année, si possible.

La blague qui m'aurait fait rire n'avait eu que pour effet de me faire tirer un sourire, mais l'intention était là, et je tenais bien à l'écouter pour une fois. Je devais cesser de blesser mon entourage à cause de mes gaffes. Être beaucoup plus prudent. Plus vigilent. Je me levais de mon lit et me dirigeait vers celui de Kathie, me mettant à genoux devant son chevet et m’emparai à tâtons de sa main.

-S'il te plait... S'il te plait reste vers moi... Au moins jusqu'à ce que je m'endorme... Tu... Ta présence arrive à les chasser... Je n'arriverais pas à dormir sinon... Je...
- Chuuut... Calmes-toi, lui murmurais-je paisiblement. C'est fini... Je suis là... Tu peux t'endormir...

A peine avais-je terminé ma phrase que je sentis la tension de sa main diminuer et sa respiration devenir plus lente. Elle s'était endormie. Une sourire de soulagement s'esquissa sur mon visage, sous l’œil attentif de l'infirmière. Mais je n'en avais que faire. Pour moi, en très peu de temps, Kathie était devenue comme ma petite sœur. Je sais que j'en avais déjà une, mais quand je la "voyais", j'avais l'impression de voir Emily. Je me relevais, remerciant l'infirmière pour ses soins prodigués, mais aussi implicitement pour garder le silence sur cette affaire.

J'ouvris les portes de l'infirmerie, m'arrêta un instant pour sentir une dernière fois, de loin, l'odeur de Kathleen, pour me l'imprégner dans ma mémoire olfactive. Une façon de signifier qu'elle était devenue importante pour moi. Je refermais les portes derrières moi et disparut sans un mot dans les couloirs de Poudlard.

RP FINI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI   
Revenir en haut Aller en bas
 
Laisses-toi porter par la brise... [PV : Kathleen] FINI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» caillou dans pare-brise
» Porter, Malcolm Jared
» Vient porter plainte contre Aurélien (Léo)
» Kathleen Jones
» De surprise en surprise [Kathleen]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Extérieur-