AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Dans la période de Septembre à fin Novembre 2015 ! Bonne rentrée !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria Scarlett
avatar
Élève de Gryffondor

Afficher infos

Messages : 188
Date d'inscription : 09/07/2013
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: 7° année de Gryffondor
Argent Argent: 6 116 Gallions
Points Points: 3179

MessageSujet: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   Sam 14 Juin 2014 - 18:54


1er Novembre. Le lendemain d'Halloween. Audlington, avait eu vent de l’événement que le directeur de Poudlard avait préparé pour la veille, mais il n'était pas intéressé pour y participer. Il avait beaucoup de choses à régler et à faire, il ne pouvait pas se permettre de perdre de son précieux temps à faire des virées nocturnes dans la forêt interdite. En tout cas pas avec des élèves, qui plus est déguisé en il-ne-savait-quoi. Cela ne l’enchantait pas plus que cela. Voir pas du tout.
Toutefois, ce qu'on lui avait rapporté ce matin-là lui avait prouvé que les choses avaient été bien plus intenses qu'il ne l'avait cru. Mr Rusard, le concierge aussi vieux que ce château (ou presque) lui avait rapporté qu'il y avait eu un incident avec une élève de 1ère année de sa maison, une certaine Eileen Shalford. Il s'en souvenait très bien, notamment grâce à sa tirade lors du premier cours qui lui avait valu d'attirer son attention pendant deux mois. Lorsque le professeur lui demanda ce qu'il s'était passé, loin de se douter de la vérité qu'il lui avait annoncé, le regard qu'il avait lancé à Rusard lorsque celui-ci lui raconta les faits débordait d'émotions : Étonnement, consternation, curiosité, indignation, et d'autres encore. Lorsque Rusard termina son rapport et quitta les lieux, le professeur pensa à Ivan. Que lui était-il passé par la tête à celui-là ? Il savait qu'il était à moitié fou, mais de là à envoyer des enfants se confronter à un loup-garou sous prétexte que c'était Halloween restait insensé. En espérant que ce loup-garou en question n'était pas un de leurs élèves...
Lorsque l'information fut totalement assimilée et que le professeur termina de réfléchir à la situation, il en conclut qu'en tant que Directeur de la maison Serpentard, il se devait de prendre ses responsabilités et de convoquer Mlle Shalford au plus tôt. On lui avait rapporté qu'à l'heure qu'il était, elle se trouvait à l'infirmerie. Il la laissera donc se reposer pour le moment. Toutefois, il se dirigea tout de même vers l'infirmerie pour ; premièrement prendre compte de l'état de l'élève, et deuxièmement définir une date de convocation. Lorsqu'il s'y rendit, l'élève dormait paisiblement dans son lit d’hôpital. Il demanda donc à l'infirmière le compte-rendu de sa santé.

— C'est assez sérieux, mais elle ne devrait en avoir aucune séquelle à sa sortie. A part bien sur...
— ...sa lycanthropie, termina Audlingtion.

L'infirmière resta silencieuse, le professeur poursuivit donc.

— Occupez-vous d'elle, je prendrais le relais en préparant des potions de Tue-Loup pour elle. Pourriez-vous lui passer un message quand elle se réveillera ? Dites-lui que le professeur Audlingtion la demande dans son bureau lorsqu'elle sera rétablie. Je dois en parler avec elle, en tant que professeur de potions et directeur de sa maison.
— Entendu, je lui dirais, répondit-elle.
— Je vous remercie.

C'est sur ces mots que le professeur retourna à son bureau pour commencer sa journée de cours, non pas sans jeter un dernier coup d’œil à la jeune élève endormie. Malgré tout, il ne pouvait s'empêcher d'avoir pitié pour elle. Elle ne méritait pas un tel sort. Les loups-garous n'étaient pas très appréciés dans cette société magique à cause de leur dangerosité les soirs de pleine lune. Il connaissait un élève dans cette école qui avait réussi jusqu'ici à s'en tirer, il faudra qu'il pense à la présenter pour qu'il l'aide dans son parcours. Il en était de son devoir.
Le professeur attendait donc dans son bureau que la jeune première année vienne frapper à sa porte.



Dernière édition par Ian Audlington le Dim 21 Sep 2014 - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 623
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de Troisièmeannée
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 3081

MessageSujet: Re: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   Dim 15 Juin 2014 - 14:58
Eileen était sortie de l’infirmerie depuis deux jours déjà et tentait de reprendre le rythme des cours comme elle le pouvait. A partir de novembre les introductions étaient terminées pour la plupart des professeurs, et les choses sérieuses commençaient. Elle avait eu de la chance et n’avait pas à rendre tous les devoirs qu’elle avait ratés. La majorité des professeurs avaient été cléments, étant donnée la situation toute particulière dans laquelle elle se trouvait.

Tous étaient au courant et tenus au secret. C’était plus simple pour justifier ses futures grandes fatigues voire absences. Normalement, elle pourrait aller en cours comme avant, mais l’infirmière comme son père lui avaient bien expliqué que la semaine précédant et les quelques jours pendant la pleine lune, elle serait dans un état d’épuisement extrême et que personne ne pourrait lui en vouloir. Eileen avait trouvé ça un peu gros et pensait avec un sourire qu’elle pourrait probablement en profiter un peu, à l’occasion.

Tout le monde savait qu’elle avait eu un accident et elle avait eu son petit quart d’heure de célébrité. C’était chouette de voir ses camarades s’approcher d’elle pour lui demander ce qu’il s’était passé avec des yeux brillants de curiosité. C’était moins chouette de voir leur regard s’éteindre devant ses dires pour le moins… ennuyeux. Elle avait été attaquée par un gros chien mais avait été retrouvée assez vite donc, pas trop de mal. Pourquoi rester autant à l’infirmerie alors ? Ben, on ne savait pas, l’infirmière était inquiète, sa blessure cicatrisait mal malgré les potions et puis elle avait bien dû en profiter un peu. A vrai dire, elle en avait un peu profité au début puis l’ennui avait eu raison d’elle et elle ne rêvait que de sortir.

Eileen aurait bien voulu enjoliver les choses mais plus elle cherchait une meilleure histoire à raconter, plus elle pensait à ce qui s’était réellement passé et sentait les battements de son cœur se faire trop rapides et douloureux. Et puis, une fois la première histoire contée, il était presque impossible de changer de version. Les gens de la croiraient plus et surtout, finalement, ça ne les intéressait pas tant que ça. Ils posaient la question, elle répondait, ils passaient à autre chose. Peut-être que certains se posaient plus de questions dans leur coin, peut-être qu’un petit garçon à la coiffure remarquée considérait son histoire contée de bouche à oreille comme une rumeur, mais pour l’instant, tout le monde était retourné à ses occupations habituelles. Halloween était passé depuis un moment.

Un de ceux qui ne passait pas à autre chose était le directeur des Serpentards et professeur de potion. Quand elle était encore à l’infirmerie, l’infirmière avait dit à Eileen qu’il était passé et demandait à la voir dès sa sortie. Bien sûr, Eileen n’avait pas couru dans ses bras juste après avoir franchi le seuil de l’infirmerie. Non, elle avait attendu. Elle n’avait aucune envie de voir quelqu’un qui savait. Elle avait vu des gens qui savaient pendant dix jours. Certes, c’était essentiellement ses parents inquiets qui voulaient la retirer de Poudlard puis s’étaient satisfaits de promesses de bonne conduite et de discrétion. A vrai dire, c’était surtout son père. Sa mère était là dans la cheminée avec lui mais elle ne disait presque rien. C’était elle qui avait voulu qu’elle parte de Poudlard au début. Une fois ce sujet retiré des conversations, elle regardait juste sa fille le teint pâle, les yeux inquiets et plus d’une fois avait simplement quitté la pièce. Elle n’avait qu’une crainte : que le secret soit révélé et que sa fille souffre encore plus.

Son père avait plus expliqué, à l’aide de l’infirmière, ce qui allait se passer et surtout à quel point la potion Tue-Loup était crucial et obligatoire. Il y avait encore des tas de choses qu’Eileen comprenait mal et elle osait peu demander. Quand sa mère partait, c’était souvent suite à ses questions. Et puis, encore une fois, elle ne voulait plus tellement y penser.

Malgré cet évitement constant, elle ne pouvait pas fuir son professeur de potions. Elle aurait cours sous peu et ne pouvait pas ne pas l’avoir vu avant cela. Elle pourrait toujours donner une excuse mais après quoi ? Elle devrait de toute façon aller le voir à un moment ou à un autre. Et puis… c’était Monsieur Audlington. Il avait ce regard… pas mauvais mais qui savait. Elle ne tiendrait jamais dans son excuse sous ce regard. C’était peut-être à cause de ça que tant d’élèves des années supérieures gloussaient dès qu’elles le voyaient ou en parlaient. En tout cas, elle devait y aller.

Elle avait attendu la fin de la journée puis avait quitté Moira et Lucie en haussant les épaules alors qu’elle expliquait qu’il avait demandé à la voir. Devant la porte, elle avait les mains un peu moites mais elle prit une grande respiration en se disant qu’après ça, ça serait fini, elle pourrait vivre tranquille et ne plus y penser. Elle toqua et entrouvrit la porte pour y passer la tête.

- Euh, professeur, vous aviez demandé à me voir ?

Elle espérait un peu qu’il soit occupé et lui dise de revenir plus tard. Juste un peu. Parce qu’elle n’avait pas envie de revenir plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Scarlett
avatar
Élève de Gryffondor

Afficher infos

Messages : 188
Date d'inscription : 09/07/2013
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: 7° année de Gryffondor
Argent Argent: 6 116 Gallions
Points Points: 3179

MessageSujet: Re: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   Dim 15 Juin 2014 - 16:02

Une dizaine de journées étaient passées, et la jeune Shalford n'avait toujours pas montré le bout de son nez dans le bureau du professeur Audlington. Celui-ci faisait ses journées d'enseignement, et il s'attendait bien à ce qu'elle n'apparaisse pas dès les premiers jours, mais il sentait que quelque-chose n'allait pas. Ses doutes se confirmaient ; il avait eu vent que les parents de la jeune élève avaient voulus arrêter sa scolarité. Bien entendu, c'était une réaction légitime, mais néanmoins idiote. Elle venait à peine d'arriver au château, si elle n'apprenait pas à maitriser sa magie, son avenir serait d'autant plus compromis. Le professeur attendait donc dans son bureau, ne l'empêchant toutefois pas de poursuivre ses expériences personnelles.
Ce n'est qu'au bout d'une dizaine de jour que, à la fin d'une journée de travail, quelqu'un frappa à la porte. Il vit son visage dépasser de ladite porte pour se présenter à Audlington.

— Euh, professeur, vous aviez demandé à me voir ?
— Ah, Mlle Shalford. Entrez, je vous en prie.

Lorsqu'elle s’exécuta, il en profita pour classer quelques feuilles de parchemins qui trainait sur son bureau et les rangea dans un dossier en cuir avant de les cacher dans un tiroir du bureau. Ce ne fut que lorsque la jeune Serpentard arriva à son niveau qu'il porta son regard vers elle et lui pria de s'asseoir.

— J'ai appris pour vôtre lycanthropie, Mlle Shalford. Je tiens tout d'abord à vous offrir des excuses de la part du directeur. Cela n'aurait pas dû arriver.

Il laissa un petit silence avant de poursuivre.

— Vous savez qu'en tant que directeur de vôtre maison, je suis responsable de vous. Vous devez donc savoir que si vous avez la moindre question, la moindre demande ou autre requête, n'hésitez surtout pas à me la formuler. Je suis ici pour vous aider de toutes les manières. Ce qui est encore plus vrai en tant que professeur de potions.

Le professeur attendit l’acquiescement de la jeune élève avant de continuer. Il avait beaucoup de choses à dire, et il allait falloir faire en sorte que cela puisse être facilement compris et assimilé.

— J'ai pris contact avec vôtre père pendant vôtre séjour à l'infirmerie. Il m'a dit qu'il préparerait les potions de Tue-Loup pour vous, et vous l'enverrai par hiboux. Je n'y vois aucun inconvénient, mais si jamais il arrivait que vous ne receviez pas la potion à temps, n'hésitez pas à venir me voir, je vous en préparerais une dans les plus bref délais.

Audlington sentait que la petite était déjà perdue avec tout ça. Pas étonnant, l'incident était encore trop récent, et il lui faudra du temps avant que ce tout nouveau mode de vie devienne une habitude. Il était temps de lever le pied.

— Ne vous inquiétez pas, nous irons à vôtre rythme. Il vous faudra du temps pour vous habituer à tout ça.

Il prit un instant de silence avant de se lancer à nouveau.

— Comment vous sentez-vous ?


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 623
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de Troisièmeannée
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 3081

MessageSujet: Re: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   Sam 21 Juin 2014 - 23:28
Eileen entra dans la salle et s’avança vers le bureau qu’elle connaissait si bien. Le professeur était apparemment le nez dans divers documents qu’il rangea le temps qu’elle arrivât devant lui. Elle se demanda brièvement si c’étaient des copies en phase de correction des recherches de potions comme celles qui recouvraient le bureau de son père. Il lui fit signe de s’asseoir et elle s’exécuta sans rien dire tout en continuant de regarder le bureau. Monsieur Audlington entra dans le vif du sujet et c’était tant mieux. Elle n’aurait pas à redouter le moment où le sujet serait abordé tout en sachant qu’il serait abordé de toute façon. Elle releva les yeux, un peu étonnée lorsqu’il s’excusa au nom du directeur puis haussa les épaules avant de s’intéresser de nouveau au magnifique bois sous les mains du professeur. Oui, tout le monde était désolé de ce qu’il s’était passé. C’était une situation très désolante. Elle n’était même pas en colère. Tout était encore trop abstrait pour ça.

Le professeur continua après une courte pause à exprimer son soutien ce à quoi Eileen acquiesça. Il n’y avait pas grand-chose à rajouter. Observant un peu ses expressions, elle se dit qu’il avait l’air sincère. Mais après tout, personne ne l’avait pas été. Ils avaient vraiment l’air de se soucier de son cas, ceux qui savaient. Presque plus qu’elle. Forcément, elle évitait d’y penser et ne réalisait pas grand-chose donc, ils pouvaient facilement être plus inquiet qu’elle. Monsieur Audlington avait l’air plus posé cependant. Plus actif dans son inquiétude.

Cette sensation fut confirmée lorsqu’il mentionna avoir été en contact avec son père à propos des potions Tue-Loup. Eileen sentit comme un léger agacement lorsqu’il dit pouvoir également la préparer si besoin était. La proposition se voulait rassurante, comme un filet de sécurité mais, sans savoir pourquoi, elle la froissait un peu. Elle comptait ça comme un rappel de ses devoirs. Elle savait qu’elle devrait la prendre la potion, c’était le sujet qui avait été le plus abordé. Pourquoi la prendre, comment la prendre, surtout ne pas oublier, quand la prendre, combien de fois et surtout, surtout : ne pas oublier ! Ne jamais oublier. Sinon…

Eileen pinça les lèvres en détournant le regard. La potion était la seule certitude dans tout ça. Le point fixe au milieu de toutes ces inconnues. Pourtant, elle était encore si abstraite. La première année ne visualisait même pas encore la fameuse semaine où tout allait se produire. Même après dix jours d’infirmerie, tout était encore récent. Tout semblait venir de se terminer. Elle n’arrivait pas à voir que ça ne serait jamais fini pour de bon finalement, qu’il y aurait toujours quelque chose à attendre, à appréhender.

Le professeur dû remarquer qu’elle était déjà perdue dans ses pensées parce qu’il s’empressa de tenter de la rassurer. On irait à son rythme. Son rythme qui suivrait celui de lune, s’empressa-t-elle de penser.

Relevant les yeux pour de bon, elle ne put s’empêcher de se sentir rassurée. Le professeur laissa planer un silence temporaire comme pour montrer qu’en effet, il s’adapterait à son rythme à elle. Il était vraiment calme. Concerné mais pas affolé comme ce qu’elle avait pu voir avant chez d’autres. Il avait quelque chose de plus rassurant que l’infirmière. Une façon de poser les choses clairement, de les exposer que l’infirmière n’avait pas. C’était presque technique. Il lui rappelait un peu son père et ses explications raisonnées et raisonnables. C’était peut-être un truc de potionniste. Ou alors c’était simplement le fait qu’Eileen sache que les deux aient ce point commun des potions qui aidait à la comparaison.

- Comment vous sentez-vous ?

Eileen eut un petit frisson sous le regard perçant de son directeur de maison. Elle se redressa un peu sur sa chaise et répondit le plus posément possible.

- Ça va. Je vais en cours, j’ai retrouvé tout le monde… Je sais que les choses ont changé mais, pour le moment, c’est pas vraiment différent. Je veux dire, c’est comme avant sur presque tout, c’est juste que je sais... je sais.

Elle haussa les épaules et se secoua un peu. C’était son professeur, pas son père. Il voulait sûrement être sûr qu’elle prenait bien tout au sérieux et ne pensait pas à en faire qu’à sa tête. En bonne élève, elle décida de montrer qu’elle avait bien retenu ce qu’elle devait retenir et qu’il n’avait pas à s’inquiéter de sa compréhension sur le sujet.

- J’aurai les potions plus tard et puis on m’a dit qu’une salle serait préparée pour… quand je me… euh, pour la pleine lune. Donc, c’est bon, tout est fixé.

Elle serra ses mains pour se contenir un peu. Il faisait ressurgir son stress. Probablement parce que c’était un professeur et les professeurs faisaient stresser. Pourtant, il n’était pas comme le professeur qu’il était en potion à cet instant précis. Il était toujours un peu imposant mais pas aussi… sombre. C’était plus facile d’habitude. Soit elle oubliait, soit elle se mettait dans cette case où elle devait rassurer en montrant qu’elle savait. Elle avait remarqué que plus elle se montrait posée, mieux cela se passait. Mais avec Monsieur Audlington, elle avait comme la sensation que ça ne suffisait pas, qu’il voyait droit au travers des gens, qu’il savait avant tout le monde ce qu’il y avait à l’intérieur d’eux. Elle avait l’impression de sonner faux à ses propres oreilles.

- J’ai bien retenu tout ce que je devais faire et je n’oublierai rien, c’est sûr. Et je garde bien le secret. Je fais très attention, je sais qu’il ne faut rien dire. Alors…

Et fit une courte pause pour lancer un sourire confiant quoiqu’un peu forcé au professeur.

- Tout est bon.

De toute façon, elle n’avait pas le choix. Tout devrait être bon.


Dernière édition par Eileen Shalford le Mer 9 Juil 2014 - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Scarlett
avatar
Élève de Gryffondor

Afficher infos

Messages : 188
Date d'inscription : 09/07/2013
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: 7° année de Gryffondor
Argent Argent: 6 116 Gallions
Points Points: 3179

MessageSujet: Re: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   Mar 24 Juin 2014 - 23:28
Le petit frisson que tentait de cacher la jeune élève n'avait pas échappé au regard perçant du professeur Audlington. Cette question l'avait renfrognée sur elle-même, ce qui était une réaction pour le moins plutôt normale.

— Ça va. Je vais en cours, j’ai retrouvé tout le monde… Je sais que les choses ont changé mais, pour le moment, c’est pas vraiment différent. Je veux dire, c’est comme avant sur presque tout, c’est juste que je sais... je sais.

Audlington comprenait ce qu'elle voulait dire. Sa première transformation n'avait pas encore été achevée, et il était presque certain que cela la taraudait. Quoi de plus normal après tout ? Savoir que du jour au lendemain, on se transformera en une bête sauvage chaque ne pouvait qu'inspirer l'inquiétude, voir la crainte pour quiconque ne l'avait pas vécu au moins une fois. Et les autres ne pouvaient comprendre ça. Surtout pas à ceux de son âge, qui viennent tout juste d'arriver dans le monde de la magie, et qui reste pour le moment trop flou, trop abstrait pour qu'ils puissent imaginer une seule seconde ce que ce genre de transformation représente. Ils s'inquiètent, certes, mais ne savent rien. Et pour le moment, elle non plus.

— J’aurai les potions plus tard et puis on m’a dit qu’une salle serait préparée pour… quand je me… euh, pour la pleine lune. Donc, c’est bon, tout est fixé.

Une salle ? Braginsky lui avait réservé une salle réservée à ses transformations ? Lorsque le professeur comprit cela, il se sentait tout d'abord légèrement confus, mais la réponse à sa question arriva presque aussitôt. Elle n'était as encore initiée à ses métamorphoses, et tant qu'elle ne connaitra pas celles-ci et ses limites, il était plus sécuritaire de la cloitrer dans une pièce pour éviter tout accident, et par la même occasion éviter de reproduire son cas. Audlington finit par approuver mentalement cette décision, sans lâcher la petite du regard. Qui reprit la parole.

— J’ai bien retenu tout ce que je devais faire et je n’oublierai rien, c’est sûr. Et je garde bien le secret. Je fais très attention, je sais qu’il ne faut rien dire. Alors…

La jeune Serpentard se ferma dans un silence, comme pour chercher ses mots, ou bien son courage, et termina finalement sa phrase.

— Tout est bon.

Un sourire en coin s'esquissa sur les lèvre du professeur, mais il disparut aussi vite qu'il était apparu. Fugace. Il ne devait pas laisser transparaitre ses pensées à sa jeune élève, surtout à ce moment précis. Mais les pensées défilèrent dans un recoin de son esprit. Tout est bon ? Physiquement, oui. Mais mentalement, ce devait être le chaos dans la tête de cet enfant. Non... pas encore. Juste le vent qui annonçait la tempête, la marée qui se retire avant de laisser place au déferlement des vagues. Ravageur. Elle n'avait pas encore l'air d'avoir parfaitement conscience de ce qui lui arrivait, comme dans un rêve. Elle ne se réveillera que lors de sa première nuit de pleine lune. Il faudra être là à ce moment-là, sans quoi cela pourrait virer au désastre.

— Très bien. Je tenais à m'assurer que tout soit bien réglé, et clair pour vous. Tout ceci peut sans doute vous paraitre confus pour le moment, mais vous finirez par vous habituer, n'ayez pas d'inquiétude à ce sujet.

Le professeur laissa planer le silence avant de se remémorer le nom d'un élève.

— Connaissez-vous un certain Damien Throwback ?

C'était une question, mais le professeur Audlington laissa à peine le temps à la jeune Shalford de répondre avant de poursuivre tant la réponse était évidente et donc ne méritait d'être écoutée.

— C'est un ADEM aujourd'hui, mais il a passé ces sept précédentes années ici, à Poudlard. Dans la maison Poufsouffle, il me semble. Et il également lycanthrope, bien que ce soit un cas un peu particulier. On m'a dit qu'il l'a été à l'âge de huit ans, cela fait donc prêt de dix ans qu'il côtoie ses transformations.

Le professeur tenta de voir si la jeune élève faisait le lien entre la situation et cet élève, mais par précaution, le professeur finit par en venir au fait.

— Il pourrait sans doute vous conseiller, répondre à vos questions, voir même vous aider à surmonter les épreuves difficiles, si épreuves il y a. Devenir vôtre ainé, en quelque sorte. On m'a dit qu'il était très gentil par nature, vous ne devriez donc avoir aucun mal à vous entendre avec lui.

Une nouvelle fois, le professeur laissa le silence s'imposer -il se demandait même si il ne jouait pas un peu trop avec, cela méritait réflexion-, avant de poursuivre.

— Souhaiteriez-vous le rencontrer ? Je pense personnellement qu'il pourrait vous être d'une grande aide. Mais le choix vous appartiens. A vous, et à vous seule, Mlle Shalford.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 623
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de Troisièmeannée
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 3081

MessageSujet: Re: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   Jeu 10 Juil 2014 - 22:38
Le professeur eut le petit sourire en coin de celui qu’on ne pouvait pas berner et Eileen détourna le regard pour s’intéresser à un flacon sur une étagère. C’était un très joli flacon rempli d’une très jolie potion. C’était fascinant.

— Très bien. Je tenais à m'assurer que tout soit bien réglé, et clair pour vous. Tout ceci peut sans doute vous paraitre confus pour le moment, mais vous finirez par vous habituer, n'ayez pas d'inquiétude à ce sujet.

Eileen hocha la tête sans quitter la fiole des yeux. S’habituer… Elle s’habituerait sans doute quand la pleine lune serait passée et que tout serait terminé. Enfin… Rha ! C’était agaçant ! Pourrait-elle vraiment s’habituer à partir tous les mois dans sa cachette, à boire des potions, à garder le secret ? Elle ne connaissait d’autre vie que celle où elle n’avait pas à se poser de questions. Pas outre mesure en tout cas.

Un reflet argenté embellit la potion qu’elle n’avait cessé d’observer et Eileen se demanda si la potion Tue-Loup aurait cet aspect brillant et avenant. Pas forcément appétissant mais au moins qui donnait envie. Pourvu que ça ne soit pas trop mauvais… Elle avait déjà du mal avec les légumes verts mais ça au moins elle pouvait faire mine de les manger avant de les remettre dans le plats ou les cacher avec de les jeter quand ces parents regardaient ailleurs (ce qui, avantage de vivre dans une famille nombreuse, arrivait assez souvent).

— Connaissez-vous un certain Damien Throwback ?

Eileen ramena ses yeux sur le visage de Monsieur Audlington. Elle eut à peine le temps de faire non de la tête avant que le professeur ne commence à développer son sujet. Damien Throwback était apparemment un ADEM devenu lycanthrope durant son enfance. Eileen haussa les sourcils en se demandant vaguement où son directeur de maison voulait en venir. Il souhaitait faire une liste des loups-garous qu’il connaissait ?

Non, l’idée était d’avoir un mentor. Une aide. Quelqu’un qui puisse répondre à ses interrogations en connaissance de cause. Le professeur fit une nouvelle pause avant de proposer à la première année d’organiser une rencontre entre les deux. Eileen le fixa du regard sans répondre pendant quelques instants alors qu’une pensée sournoise la mettait brusquement mal à l’aise.

- Il… il vient souvent à Poudlard ?

Elle réfléchit quelques secondes encore en se triturant les doigts. Ce n’était pas très censé mais il suffisait d’un doute pour qu’Eileen commence à s’inquiéter. Le premier loup-garou dont on lui parlait. Le seul donc qu’elle pouvait connaitre. Peut-être qu’il n’y avait aucun lien. Peut-être qu’il y avait des loups-garous partout mais…

- Il… n’était pas là à Halloween, hein ?

Son professeur ne lui proposerait pas une rencontre avec le loup qui l’avait attaquée, c’était absurde. A moins… qu’il ne soit pas au courant. Que ledit Damien ait décidé de passer Halloween au château dans la forêt pour s’amuser ou revivre ses souvenirs de jeunesse ou… pour n’importe quelle raison sans le dire à personne. On ne savait pas ce que faisaient les loups-garous, jusqu’à quel point on pouvait leur faire confiance. On savait seulement qu’ils étaient dangereux. Et tous ne prenaient pas la potion Tue-Loup. Certains, encore préféraient vivre sans. C’était connu. D’autant qu’elle était difficile à faire alors certains n’y avaient pas accès.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Scarlett
avatar
Élève de Gryffondor

Afficher infos

Messages : 188
Date d'inscription : 09/07/2013
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: 7° année de Gryffondor
Argent Argent: 6 116 Gallions
Points Points: 3179

MessageSujet: Re: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   Sam 12 Juil 2014 - 14:32
La jeune Shalford portait son attention sur l'étagère à fioles pendant les explications du professeur, mais ce dernier savait qu'il ne s'agissait là que d'une façade pour ce protéger. Puis elle fixa intensément le professeur Audlington pendant de longues secondes, sans doute pour réfléchir à sa question, peser le pour et le contre. Puis elle prit la parole.

— Il… il vient souvent à Poudlard ?

Le professeur resta confus quelques secondes. Il faut dire que ce n'était pas exactement la réponse à laquelle il s'attendait. Il pensait plutôt que soit elle allait accepter, soit refuser par doute ou par peur, mais pas de répondre à une question par une question. Surtout que celle-ci était pour le moins... particulier, Audlington ne comprit pas immédiatement son sens. Se demandait-elle si elle pouvait le voir souvent ? Le professeur s'apprêtait à répondre qu'étant en première année d'ADEM, il restait au château pour poursuivre des études théoriques, mais la petite poursuivit le fond de sa pensée.

— Il… n’était pas là à Halloween, hein ?

Audlington comprit alors ce que la jeune Shalford voulait savoir. Il n'était pas question de savoir si il était souvent au château pour le contacter dès que bon lui semblait, mais de savoir si il était le loup-garou qui l'avait mordue ce soir-là. Et effectivement, la question se posait. Il avait entendu dire que Throwback ne prenait pas de potion Tue-Loup, et qu'il se réfugiait dans la Forêt Interdite les soirs de pleine lune. Deux conditions qui rendait parfaitement cette situation plausible. Et le professeur ignorait si le directeur avait prit des mesures à ce propos, ou si il s'agissait effectivement du jeune ADEM lycanthrope qui l'avait mordue. Audlington passa sa main sur sa barbe de trois jours et la caressa lentement, signe qu'il réfléchissait. Avoue à la jeune Serpentard qu'il ne savait rien de la situation risquait de ne pas la rassurer en vue de son très jeune âge. Toutefois, lui mentir était hors de question, surtout si elle rencontrait Throwback et que ce dernier lui avouait que c'était bel et bien lui qui l'avait mordue ce soir-là, dans l'hypothèse. La situation était délicate.

Que faire, donc ?

Dépourvu de réponse censée, Audlington se contenta donc d'exprimer le fond de sa pensée, lui dire ce qu'il savait et ce qu'il croyait. Il ne voyait aucune autre solution.

— Je vais être honnête avec vous, Mlle Shalford : Je n'en sais rien. Je n'étais pas présent à cette soirée, et je viens tout juste d'apprendre la situation de Throwback. Je ne le connais donc pas, et j'ignore si il était présent ce soir-là. Toutefois, le Directeur Braginsky le connait bien, et je pense qu'il a pris des mesures pour éviter qu'il soit présent. Encore une fois, je ne suis sûr de rien.

Le professeur se redressa sur sa chaise et s'adossa à son dossier. Sans détacher son regard de la jeune Serpentard.

— Je pense que le mieux serait de demander au concerné. Vous n'avez rien à craindre de lui. Quand bien même il serait celui qui vous ai mordue, il reste une personne très gentille et aimable. Si vous voulez, je pourrais vous accompagner pour aller le voir, et je m'absenterais si nécessaire. Qu'en dites vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 623
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de Troisièmeannée
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 3081

MessageSujet: Re: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   Mer 30 Juil 2014 - 12:56
Le professeur Audlington sembla légèrement pris de court. Eileen laissa son regard se faire insistant tandis que ses doutes se renforçaient. Non, non, ça serait une trop grande coïncidence, pas vrai ? Mais, d’un autre côté, c’était une conclusion logique et presque parfaite. Il y avait déjà un loup-garou sur le territoire de Poudlard, il s’était soumis à la lune et avait vagabondé sans potion dans la forêt. Puis avait croisé le chemin du groupe d’élèves qui s’y promenaient.

Maintenant que l’existence d’un autre loup-garou était certaine dans l’école, le raisonnement semblait presque évident. Quoiqu’on disait toujours que la forêt interdite était pleine de ces bestioles de toute façon. Ce qui paraissait étrange quand on y réfléchissait parce qu’on n’est loup-garou qu’un temps dans le mois. Si la forêt en était remplie, que faisaient-ils quand ils étaient sous leur forme humaine ? Et plus personne ne différenciait vraiment ce qui était réel de ce qui n’était que légende concernant cette forêt. Entre licornes, centaures, chien géants, araignées géantes, oiseaux géants, autres bestiaux géants… Peut-être qu’ajouter des loups-garous à la liste ne contribuait qu’à rendre la forêt plus effrayante pour que personne n’y pénètre.

Le professeur Audlington mit fin à sa courte pause en entamant un discours incertain tout en restant posé. Ce professeur était, après tout, un paradoxe ambulant. A vrai dire, le principe même de la sorcellerie et de tout ce qu’elle impliquait était un paradoxe ambulant alors on n’était plus à un près. Mais ce n’est pas le sujet.

Eileen cilla. « Pris les mesures », hein ? Les mêmes mesures qui avaient été prises lorsqu’il avait organisé la course dans la forêt interdite ? Non, non, ne pas partir dans une rancune stérile. Ça, c’était le discours parental, pas le sien. Eileen, elle, n’en avait rien à faire. C’était arrivé et c’était la faute de personne. C’était le message qu’elle se répétait. Sinon, autant quitter l’école tout de suite et tous ses rêves de grandeur. Mais forcément, la mention du directeur restait teintée de ces doutes accusatoires.

Finalement, le professeur Audlington lui assura que l’individu n’était pas un danger, et qu’il était même « gentil et aimable ». Eileen leva un sourcil sceptique à cela. Dans la phrase ça sonnait un peu étrange. Ah oui, peut-être vous a-t-il enlevée, terrifiée, grignotée et changée à jamais mais… il est sympa en fait. Tout doux comme un agneau. Paradoxe ambulant vous disais-je !

Il proposa ensuite de l’accompagner à sa rencontre et Eileen hésita. D’un côté elle avait envie de lui rire à la figure en lançant un « vous êtes sérieux là ? Non mais je veux bien que ça soit un gentil toutou tout mignon mais vous allez quand même pas me rebalancer tout droit dans la gueule du… bon vous m’avez comprise ! », de l’autre, c’était un professeur, on ne pouvait pas lui parler comme ça. Et elle s’était déjà bien laissée allée niveau vocabulaire vaguement familier. Et puis, vu les circonstances… il était assez tentant de lui demander d’être là pour s’interposer en cas de problème. Savait-on jamais ? Peut-être le loup avait-il pris goût à sa chair et même sous sa forme humaine en aurait l’eau à la bouche ! Ainsi, même hors pleine lune, l’appel de son estomac serait plus fort et il se transformerait avant de se jeter sur elle pour finir le boulot ! Eileen en réprima un frisson.

Elle n’avait vraiment pas envie de le voir son louloup. Et si elle demandait au professeur de venir avec elle, c’était sûr, ils accouraient le voir dans les plus brefs délais ! Et elle serait obligée de s’y confronter alors que si elle y demandait à y aller seule… Elle pourrait simplement savoir à quoi il ressemblait pour pouvoir le reconnaître et l’éviter si elle le croisait et surtout décider si elle voulait bien lui parler ou non sans se sentir obligée à quoique ce soit. Mais si elle se décidait à lui parler, elle serait seule, et bien plus vulnérable. Comme son esprit ne parvenait pas à lui rappeler que seul un doute planait sur sa culpabilité et non une certitude, la pensée ne lui faisait pas très envie.

Un son de cloche grave retentit dans le château la faisant sursauter et elle balbutia sa réponse sur le coup, son choix brusquement fait.

- Non, non, je m’en occuperai toute seule, c’est mieux. Pour les emplois du temps et tout… Je ne sais pas encore qui est libre et quand…

Mouais… pose ta logique… Eileen secoua la tête et posa sa voix. Politesse, politesse. Calme et sérénité.

- Eum, peut-être pouvez-vous me le décrire ? Pour que je puisse le retrouver ? Et si je le croise, je verrai s’il est occupé et si j’ai le temps, ça sera plus simple.

Elle orna sa phrase d’un joli sourire. Oui, c’était la meilleure des solutions. Elle pourrait le reconnaitre et le fuir voire peut-être l’observer pendant quelques temps pour s’assurer de sa gentillesse et amabilité ou de son danger (quoiqu’elle fut plus tentée par la fuite que l’observation). Le professeur ne vérifierait pas si elle lui avait bien parlé parce qu’il ne serait pas là pour témoigner donc elle pourrait aussi oublier cette suggestion et ne plus avoir à parler donc à se confronter à ça et voilà ! Et dans le pire des cas, si danger il y avait elle pourrait toujours lui envoyer Moira et Lucie en appât. Et hop.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Scarlett
avatar
Élève de Gryffondor

Afficher infos

Messages : 188
Date d'inscription : 09/07/2013
Âge : 22

Dossier
Statut Statut: 7° année de Gryffondor
Argent Argent: 6 116 Gallions
Points Points: 3179

MessageSujet: Re: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   Mar 26 Aoû 2014 - 15:03

Audlington observait sa jeune élève hésiter. C'était plus qu'écrit sur son front. Elle n'était pas enthousiasmée de rencontrer Throwback. Surtout avec ce doute qui planait comme quoi il serait son "ancêtre". Elle était troublée, et se fermait dans un long silence pleins de réflexions. Et Audlington, lui, regardait patiemment. Il ne souhaitait pas intervenir. La décision revenait à cet enfant, aussi jeune soit-elle, et cela faisait partit de son parcours de réfléchir par elle-même et de faire ses propres choix. Le devoir d'un professeur n'était pas d'aider ses élèves à franchir la porte de son avenir, mais de toutes les lui montrer, et de le laisser choisir. Le laisser choisir sa voie. Et c'était ce qu'était en train de faire Mlle Shalford en ce moment précis. Elle devait choisir entre comprendre et appréhender sa nouvelle nature seule, ou recevoir de l'aide de quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, mais qu'elle savait semblable. Les deux solution étant incertaines, à n'en pas douter. Dans les deux cas, elle s'engouffrera dans une voie pleine de risques, de doutes et de découvertes. Et elle devra vivre avec, surmonter les épreuves qui s'imposeront à elle. Qu'elle soit seule, ou non.

Le son de la cloche annonçant l'heure du diner venait de retentir, brisant le silence et extirpant brutalement la jeune Serpentarde de ses songes.

- Non, non, je m’en occuperai toute seule, c’est mieux. Pour les emplois du temps et tout… Je ne sais pas encore qui est libre et quand…

Ainsi soit-il. Elle avait choisit sa voie. Audlington se contint de sourire et se contenta de continuer à fixer son élève. Qui ne semblait pas avoir finit sa phrase. Elle avait encore quelque-chose à dire.

- Eum, peut-être pouvez-vous me le décrire ? Pour que je puisse le retrouver ? Et si je le croise, je verrai s’il est occupé et si j’ai le temps, ça sera plus simple.

Le professeur haussa imperceptiblement les sourcils, manquant de peu de dissimuler sa surprise. Peut-être pas... Non, elle n'avait pas encore choisi. Elle voulait encore peser le pour et le contre, bien jauger la situation et voir laquelle paressait la meilleure. Audlington sourit à nouveau. Après tout, ce n'était encore qu'une enfant, il aurait eu été utopique qu'elle ait fait un tel choix aussi rapidement et qu'elle s'y tienne. Mais il ne la blâmait pas. Laissons-lui le temps...

- Très bien... Il a 18 ans, très grand, les cheveux gris clairs et les yeux blancs. Oui, il est aveugle, mais apparemment ça n'a pas l'air de lui poser de problèmes. Vous ne pouvez pas le rater. On m'a dit qu'il passait à Poudlard tout les week-end. En revanche il déambule un peu partout dans le château, alors je ne peux vous dire où le retrouver précisément.

Le professeur jeta un coup d’œil à son horloge et se leva de son fauteuil.

- Bien, il est tard et je ne vais pas vous retenir plus longtemps. Allez rejoindre vos amies et mangez un morceau. On se retrouve demain pour le cours. Passez une bonne soirée, Mlle Shalford, dit-il en lui tendant la main pour la saluer.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 623
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de Troisièmeannée
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 3081

MessageSujet: Re: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   Sam 30 Aoû 2014 - 16:59
Le professeur Audlington laissa planer un petit instant de silence et Eileen haussa non imperceptiblement les sourcils. Avait-elle dit quelque chose d’étonnant ? Pensait-il qu’elle allait tout bonnement refuser ? N’avait-elle pas agi selon son souhait en prévoyant de rencontrer l’individu sans promettre de le rencontrer ?

Oh bon sang, il avait vu dans son jeu ! Pourtant d’habitude ça marchait ses non-réponses. Zut ! Il allait sans doute insister, faire en sorte d’être sûr qu’elle irait voir l’autre loup-garou et l’empêcher de tourner en rond… Ou pas.

Eileen ne put empêcher un petit soupir de contentement de s’échapper de ses lèvres alors que son directeur de maison entreprenait de lui décrire celui qu’elle rencontrerait peut-être un jour si elle avait envie donc probablement pas avant très longtemps avec un peu de chance il aura fini ses études. Elle pourrait le suivre, cool. Ah oui, vue la description c’était à se demander comment elle n’avait pas pu le repérer avant ! Quoiqu’elle ne s’amusât pas tant à parcourir les couloirs pendant les weekends, c’était peut-être une explication suffisante.

Il allait falloir qu’elle s’y mette donc, et discrètement. Comme une espionne. Un petit sourire en coin s’afficha subrepticement sur son visage laissant moins d’une seconde après ses lèvres sans trace de ce mouvement. Il ne faudrait pas tomber dans le jeu. C’était une histoire sérieuse. Mais elle avait un avantage, il était aveugle et elle non. Passer inaperçue devrait être plus facile.

Eileen fronça légèrement les sourcils. Elle s’était fait mordre par un loup-garou aveugle ? Ouh… c’était assez minable… Comment avait-il pu la repérer aussi bien ? Savoir quand elle tentait de s’enfuir, comment la retenir… Elle déglutit en tentant de chasser les images qui revenaient. Peut-être récupérait-il dans sa forme louve toutes ses capacités ? Dans ce cas, elle-même aurait-elle une vision extraordinairement développée lors de sa transformation ?

La jeune Serpentard finit par secouer la tête pour se reconcentrer. Après avoir jeté un œil à son horloge, le professeur Audlington lui tendit la main en lui souhaitant le bon soir. Un peu décontenancée, Eileen fixa la main pendant quelques secondes avant de lui laisser serrer la sienne qu’elle lui tendit faiblement. C’était assez étrange de serrer la main de son professeur ainsi. D’habitude on partait de la salle presque sans un regard et au maximum faisait-on un léger signe de tête.

Elle récupéra sa main.

- Oui, merci. Eum… A demain alors.

Elle fit quelques pas avant de se retourner en se maudissant pour avoir oublié.

- Oh ! Bonne soirée aussi, professeur, ajouta-t-elle précipitamment.

Elle sortit dans le couloir et laissa la porte se refermer derrière elle sans trop savoir comment se sentir. Elle n’avait plus très faim. Mais elle ne se sentait pas nouée pour autant.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Une affaire de la plus haute importance [PV Eileen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eileen Ainster [Haute Prêtresse de Kiran]
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» Haïti-Justice : L’affaire des 200 enfants empoisonnés bientô
» Interdiction de depart dans le cadre de l'affaire Socabank
» VOTE DE CENSURE POUR JEA !HAUTE COUR DE JUSTICE POUR RENE PREVAL !
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Intérieur-