AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 I want to congratulate you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: I want to congratulate you   Mer 9 Avr 2014 - 21:59

I want to congratulate you


C’était la fin de journée, youpiiiiie ! Myrcella était enchanté, elle n’avait pas de cours à donner le lendemain, elle n’avait pas non plus de devoirs à corriger, elle était libre, LIBRE et elle comptait bien en profiter. Le soir même elle allait aller à l’opéra, le lendemain, elle faisait la grasse matinée et puis elle ne ferait rien, absolument rien de sa journée. Ça c’est du beau programme.

Mais avant, elle avait quelque chose à faire de plus important. En tant que directrice de maison, elle prenait certains de ces rôles très au sérieux. Celui qu’elle devait remplir aujourd’hui était même l’un de ses préférés : Le contacte avec ses étudiants.

En passant en début de semaine devant les sabliers, elle n’avait pas pu ignorer le fait que sa maison se trouvait en deuxième position pour la coupe des quatre maisons. Et elle ne pouvait pas ne pas faire comme si de rien était, elle devait féliciter se charmant petits adolescent et préadolescent.
Elle avait donc demandé aux deux préfets de faire en sorte que le maximum de poufsouffle soit réuni dans la salle commune, histoire de les encourager et de leur faire un petit discours.

D’ailleurs, en parlant de discours, elle ne devait vraiment pas tarder à descendre jusque-là salle commune. Elle s’observa une dernière fois dans le miroir, elle portait une élégante robe de soirée bleu nuit, constellé de paillette argentée, le bustier était cintré et sur les deux bretelles auxquelles il était attaché, tenait deux longes manches qui se terminaient en pointe sur le haut de la main et était faite en un tissu translucide, tout aussi bleu que le reste de sa robe. Pour ce qui était justement du reste de la robe, elle se détachait peu à peu du reste du corps, au niveau de la taille et finissait en une longue traine triangulaire. Pour le reste de sa toilette, elle portait des escarpins bleu nuit, dont on ne voyait dépassé que le bout et un collier d’argent pour que son coup ne soit pas nu. Pour la coiffure, elle avait opté pour une longue natte desserrée, ce qui faisait qu’une partie de ses cheveux lui touchait les épaules. Pour son maquillage, elle avait choisi quelque chose de simple, mais ombragé.

Elle s’admira dans le miroir et se trouva parfaite pour la situation, c’était peut-être un peu trop pour aller voir ses élèves, mais elle n’aurait surement pas le temps de repasser par ses appartements après. Myrcella attrapa son tout petit sac, vérifia que sa place était bien dedans et se dirigea vers la salle commune des poufssouffle, quatre étages plus bas.

Comme d’habitude, quand l'ancienne noire et jaune rentra dans les lieux de vie de son ancienne maison, elle ne put s’empêcher de s’arrêter un instant et profiter de tous les souvenirs qu’elle apparentait à cette pièce.

Mais elle n’était pas là pour ça, la jeune femme n’avait déjà pas beaucoup de temps, alors autant ne pas le perdre en se focalisant sur la déco, la pièce n’allait tout de même pas s’envoler que diable. La rousse était tout de même contente, les préfets avaient réussi à ramener un bon nombre de personnes. Elle sourit.

-Bonjour à tous ! J’espère que vous allez tous bien et je vous remercie d’être venu aussi nombreux aujourd’hui, surtout pour écouter une vielle pie comme moi. Le premier qui affirme cette dernière phrase, je lui mets sa tête entre ses deux oreilles. Dit-elle d’un ton jovial en leur faisant un clin d’œil. Mais je ne suis pas là pour parler du nombre de ride que j’ai, mais bien pour vous parler du nombre de points que vous avez gagnés. Je suis extrêmement fière de vous, je tenais à ce que vous le sachiez. Maintenant, je suis aussi là dans un deuxième but, voilà déjà un moment que nous sommes rentré à l’école, j’aimerais donc que nous discutions de votre vie à Poudlard. Y a-t-il le moindre problème, que ce soit dans les cours ou dans votre vie à l’école en général ? N’oubliez pas que tout ce qui est dit ici, restera entre nous, donc n’hésitez pas à parler. Les encouragea-t-elle.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: I want to congratulate you   Dim 13 Avr 2014 - 1:43
Aelita sortit de son cours de botanique et se dirigea vers le château. Le crépuscule éclaira sa tignasse rousse jusqu'à ce qu'elle entre dans le hall et que la lumière des chandelles ne prenne le relais. Au soleil, la fillette semblait luire telle le ciel à l'aube ou au coucher de l'astre. Mais la lumière des torches fonçaient la couleur de ses cheveux. La fillette marcha tranquillement en direction des escaliers. Elle les descendit un à un jusqu'à ce retrouver dans un long corridor. Elle tourna à droite, puis avança jusqu'à la moitié du couloir pour arriver devant un amas de tonneaux à vinaigre. Lorsqu'elle s'arrêta un grondement s'entendit. Il provenait de son estomac. Oh ?! La fillette avait faim. Elle regarda autour d'elle et repéra un tableau représentant une nature morte. Avec une hésitation, la fillette se détourna des tonneaux et alla devant le tableau. L'un des cinquième année lui avait dit ce qu'il se trouvait derrière ce tableau. C'étaient les cuisines de Poudlard. Le meilleur endroit du monde pour toutes les personnes ayant un petit, ou grand, creux. Aelita ferma les yeux et se mit à réfléchir pour se souvenir de comment entrer dans les cuisines.

« - … pour entrer dans les cuisines c'est assez facile. Il te suffit de chatouiller la poire qui se trouve dans la nature morte. »

Oui c'était facile théoriquement. La Poufsouffle monta sur la table basse qui se trouvait devant le tableau et chatouilla la poire jaunâtre qui se trouvait au-dessus d'une orange. Cette dernière se mit à rire et un clic sonore se fit entendre accompagné d'un léger mouvement du tableau indiquant qu'il n'y avait plus qu'à tirer le tableau vers soit pour découvrir le passage vers les cuisines. Aelita, intriguée, ouvrit le panneau et se glissa dedans avant de tirer nouveau sur la peinture afin de ne pas laisser le passage complètement ouvert. Il n'y avait à présent qu'un mince filet de lumière provenant du couloir. Rassurée par le fait qu'elle pourrait retrouver la sortit en cas de pépin, la fillette se retourna pour faire face à une gigantesque salle lui rappelant curieusement la Grande Salle. Il y avait quatre longues tables placées exactement comme dans la grande salle ainsi qu'une cinquième table qui devait certainement être pour les professeurs. A peine la petite rouquine posa le pied sur les dalles des cuisines que pas moins d'une dizaine de petits êtres à la peau plus ou moins pâle et aux oreilles de chauve-souries vinrent vers elle. Aelita n'avait jamais vu d'elfes de maison hors mis dans les livres mais ces derniers avaient la fâcheuse tendance à rendre les créatures telles que les géants, les harpies ou les gobelins soit plus bêtes et ridicules soit menteurs, tricheurs et voleurs qu'ils ne l'étaient vraiment.

Les elfes de maison se regroupèrent autour d'elle et levèrent les yeux vers le visage de la fillette en lui demandant ce dont elle avait besoin. Aelita ne voulant pas les déranger dans leur travail leur demanda s'il était possible d'avoir un petit morceau de pain. Cela calmerait son appétit jusqu'au dîner et lui permettrait de manger correctement durant ce dernier faisant honneur aux délicieuse plats préparés par les elfes de maison. L'un d'eux alla chercher une baguette entière et commença à la couper en tartine pour y étaler du beurre dessus. La première année l'interrompit rapidement pour lui indiquer qu'elle ne voulait qu'un tout petit morceau sans rien dessus. Elle put voir la surprise mais aussi un brin de déception dans les yeux de ce dernier. Comprenant qu'elle s'y était sûrement mal prise, la fillette expliqua qu'elle ne désirait pas trop manger pour prendre le dîner avec ses amis et que le pain ne lui servirait qu'à calmer sa faim jusqu'au dîner. Pour se faire pardonner, elle retira le ruban qu'elle avait dans les cheveux et orna les « vêtements » de l'elfe qui l'avait servi. Ce dernier la regarda avec des yeux grands comme des soucoupes. La fillette, avant de se relever, lui déposa un fugace bisou sur la joue. Puis elle repartit en direction de la sortie en saluant chaleureusement tous les elfes.

Elle retourna devant les tonneaux de vinaigre et sortit sa baguette avant de tapoter doucement sur le deuxième en partant du bas afin qu'il s'ouvre. Une fois fait, elle prit le petit couloir menant à la salle commune et s'installa dans l'un des fauteuils près de la cheminée. La salle commune se remplit peu à peu. Beaucoup d'élèves semblaient attendre quelqu'un. Ladite personne ne mit guère longtemps à arriver. Il s'agissait du professeur  Mac Davidson, qui s'occupait des cours d'Arts et de Musique Magique. Elle était aussi la directrice de la maison Poufsouffle. Ce soit-là, elle était vêtue d'une somptueuse robe bleue à traîne. Aelita se redressa sur son fauteuil à son arrivée se demandant le pourquoi de sa venue. Le silence se fit dans la salle et le professeur commença :

« - Bonjour à tous ! J’espère que vous allez tous bien et je vous remercie d’être venu aussi nombreux aujourd’hui, surtout pour écouter une vielle pie comme moi. Le premier qui affirme cette dernière phrase, je lui mets sa tête entre ses deux oreilles. Mais je ne suis pas là pour parler du nombre de ride que j’ai, mais bien pour vous parler du nombre de points que vous avez gagnés. Je suis extrêmement fière de vous, je tenais à ce que vous le sachiez. Maintenant, je suis aussi là dans un deuxième but, voilà déjà un moment que nous sommes rentré à l’école, j’aimerais donc que nous discutions de votre vie à Poudlard. Y a-t-il le moindre problème, que ce soit dans les cours ou dans votre vie à l’école en général ? N’oubliez pas que tout ce qui est dit ici, restera entre nous, donc n’hésitez pas à parler. »

Aelita se mit à rougir et se tassa dans son fauteuil. Ce n'était pas grâce à elle que des points étaient arrivés dans le sablier. Elle en avait fait perdre récemment dix à la maison des Poufsouffle du à sa perte de contrôle durant le cours de Défense Contre les Forces du Mal. Elle avait beau répondre correctement aux questions, participer en cours et continuer à étudier de manière démesurée la fillette n'avait pas l'impression d'être celle qui aidait la maison des blaireaux. Elle resta silencieuse essayant de se faire oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Angelina Stroulger
avatar
Élève de Poufsouffle

Afficher infos

Messages : 82
Date d'inscription : 01/04/2014
Âge : 15

Dossier
Statut Statut: Élève en 4ème année de Poufsouffle
Argent Argent: 1 234 gallions
Points Points: 245

MessageSujet: Re: I want to congratulate you   Dim 20 Avr 2014 - 16:49
Angelina était, comme à son habitude, perdue dans les couloirs quand elle rencontra un groupe de Poufsouffle qui se hâtaient vers on ne sait où. Intriguée, elle les suivit du regard. Peut-être étaient-ils en retard à un cours, non peu probable certains semblaient bien plus âgés que les autres membres du groupe. Tandis qu'elle réfléchissait une main se posa sur son épaule pour la faire pivoter. Elle fixa le nouveau venu. Oh un préfet ! Qu'est-ce qu'il lui voulait ? Elle n'avait rien fait de mal. Ses lèvres bougeaient mais elle n'en comprenait pas le sens. Ou plutôt elle ne l'écoutait absolument pas toute absorbée à fixer les rayures de la cravate du préfet. Noires et jaunes, comme une abeille. Les poufsouffles étaient-ils des abeilles ? Si oui, pouvaient-ils voler en battant des bras, sans sortilèges ? Elle devait s'en confier à Alistine la prochaine fois qu'elle la verrait.
Le préfet fronça des sourcils, énervé qu'elle ne l'écoute pas, il la saisit par le bras et la tira dans son sillage. Angelina remarqua cependant qu'ils allaient dans la même direction que le groupe de tout à l'heure. Leurs capes étaient d'ailleurs encore visibles par moment.

Bientôt ils arrivèrent aux escaliers, pour une fois ceux-ci coopérèrent mais elle se souvenait d'une fois où elle était restée coincée à un palier pendant plusieurs minutes sans qu'un escalier ne se présente. Les professeurs avaient du intervenir afin que la jeune fille put quitter sa corniche. Depuis elle se méfiait de tout les escaliers, magiques ou pas. En passant devant les sabliers le préfet lâcha son bras et continua son bonhomme de chemin. Angelina, elle, fixait les sabliers. Quelles jolies couleurs ! Ceux-ci l'avaient toujours fascinée et ce depuis son arrivée au château. Absorbée par la contemplation des grains de sable -ou était-ce une autre matière ?- colorés, elle ne se rendit pas compte que le préfet avait fait demi-tour, voyant qu'elle ne suivait plus, pour venir la chercher dans un soupir excédé. Il l'entraîna à sa suite et elle ne reprit contact avec la réalité que dans la salle commune des Poufsouffles au moment où le préfet lâcha son bras avec un grognement énervé. La salle grouillait de monde, pourquoi y avait-il autant de gens réunis ici ? Quelque chose se préparait ? Angelina repéra une jeune fille qui semblait toute aussi perdue qu'elle. Au moins n'était-elle pas la seule à ne pas comprendre ce qui se passait. Soudain une grande femme fit son apparition, le professeur Mac Davidson, leur directrice de maison. Toujours aussi flamboyante, elle portait encore une fois une tenue superbe bleue nuit et pailletée. Chacun de ses mouvements faisaient miroiter sa robe. Hypnotisée par les mouvements de lumière de la tenue de la jeune femme, Angelina n'écouta absolument pas ce qu'elle disait. Comme d'habitude. Son attention fut tout de même attirée par le changement de ton indiquant clairement qu'elle venait de poser une question. Mais laquelle, elle ne saurait le dire. Se tournant vers l'élève à sa droite elle lui chuchota, d'une manière qu'elle espérait discrète :

"C'était quoi sa question ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: I want to congratulate you   Dim 20 Avr 2014 - 19:28
    Le soleil déclinait à l’horizon, un spectacle qui attirait le regard de la jaune et bronze. Sans nuls doutes, celle-ci trouvait ce spectacle bien plus intéressant que le cours auquel elle assistait. Ou faisait acte de présence, plutôt. Assise au fond de la classe, Alexandra tentait de passer inaperçue. Les bords de son parchemin étaient couvert de dessins divers et variés mais qui n’avaient, chose absolument certaine, rien à voir avec le cours. Histoire de la magie. Un cours qu’elle peinait à suivre tant il était ennuyant.

    Jetant un œil sur sa montre, la jeune femme soupira de contentement. Plus que cinq minutes avant la fin du cours. Pressée d’en finir, Alexandra rangea discrètement ses affaires dans son sac et fut la première à partir lorsque la fin du cours sonna. Son sac à bandoulière battant à sa hanche, la jeune femme avait très envie d’aller gambader dans la forêt. Malheureusement, le souvenir de la conversation qu’elle avait eu avec un préfet à l’heure du repas lui revint en mémoire. Leur directrice de maison souhaitait les voir après la fin des cours et il était demandé à tous de se rendre à la salle commune. Laissant échapper un grognement, Alexandra se dirigea rapidement vers les étages inférieurs du château, quelques Poufsouffle à ses côtés sans grandes surprises. Tous allaient au même endroit après tout.

    Au moins, la directrice de Poufsouffle était une prof qu’Alexandra aimait bien. Enfin, c’était sa matière qu’elle aimait, surtout, parce qu’elle n’avait jamais vraiment eu le temps ou l’occasion de parler au Professeur Mac Davidson en dehors de sa classe. La jeune femme était très portée sur l’art, le dessin étant son activité favorite lorsqu’elle avait du temps à perdre, après ses expéditions dans sa peau de louve, bien sûr. Aussi, elle devait avoir des choses en commun avec la rousse. Quoi qu’il en soit, faire amie-amie avec une prof n’était pas dans ses plans, pour l’instant.

    Arrivé devant l’entrée de la salle commune, Alexandra sortie sa baguette et ouvrit le passage pour elle et les autres élèves qui arrivaient en nombre. Lorsqu’elle pénétra dans la pièce principale, il y régnait déjà une intense chaleur et la jeune femme se sentie compressée. Sans réelle douceur, elle se fraya un chemin parmi la masse d’élève et vint s’appuyer contre l’accoudoir d’un fauteuil, celui-ci étant occupé par une petit fille, probablement une première année, aux yeux verrons. Alex lui offrir un petit sourire puis porta sa main à son sac d’où elle sortie une petite boite noire. En prenant soin de ne pas mettre ses doigts sur les verres, elle plaça ses lunettes sur son nez et se sentit tout de suite bien mieux. Sa vue commençait à fatiguée après toute une journée penché sur les livres. La jeune femme porta ensuite son regard sur la directrice de maison, celle-ci commençant son discourt qui fit rire plus d’une personne. C’est qu’elle avait le sens de l’humour, bon point pour elle.

    Alexandra avait-elle quelque chose à dire … ? Les Serpentard étaient toujours aussi emmerdants. Dernièrement elle avait même dû botter les fesses de trois d’entre eux pour sauver la mise à un jeune Griffondor. Croisant les bras sur sa poitrine, la jeune femme réfléchit. Mais c’était sans compter sur la présence de Samael, qui avait dû se frayer un chemin parmi la masse de Poufsouffle présents. Ce dernier posa ses pattes sur la jambe d’Alexandra qui se baissa pour le prendre dans ses bras. Le félin gratifia ensuite sa maîtresse d’un coup de patte de velours sur la joue, ce qui fit sourire cette dernière avant qu'elle prenne la parole d'une voix claire.

    « Vous n’avez pas encore de rides si cela peut vous rassurer, M’dame. »


Revenir en haut Aller en bas
Link Brown
Ex-blaireau
avatar
Ex-blaireau

Afficher infos

Messages : 561
Date d'inscription : 08/07/2013
Âge : 23

Dossier
Statut Statut: Aventurier perdu
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 240

MessageSujet: Re: I want to congratulate you   Mar 6 Mai 2014 - 15:08
La salle commune semblait sur le point d'exploser, tellement les élèves poussaient les murs pour se faire de la place. La directrice de leur maison les avait fait venir, ce n'était pas pour rien ! Une chaleur presque insupportable emplissait la pièce et pourtant, au milieu du brouhaha ambiant, le muet tremblait.

Roulé en boule dans un fauteuil chaleureux le muet dormait comme un bien-heureux depuis une ou deux heures. La sieste s'avérait salutaire après les exercices extrêmement fatigants que Link s'était efforcé de faire le matin même. En effet, l'adolescent avait passé tout ce temps à s'entraîner dans une salle désaffectée. Peut-être était-il considéré comme un élève normal mais lui n'oubliait pas les efforts et le travail qu'il devait fournir en plus pour parvenir à maintenir le niveau. Il avait su jusque là surmonter toutes les difficultés des différentes matières. Cependant, il se devait de faire de son mieux en Sortilèges et pour cela, seul l'entraînement était concluant.

Passant d'un simple Alohomora ou d'un Tempus au Reducto et à l'Amplificatum, le muet avait revu tout le panel de sortilèges qu'il était sensé maîtriser en septième année. Il s'en était plutôt bien sortit, quoi qu'un peu fatigué, et s'était attaqué à autre chose de plus éprouvant.

Le patronus. Qui ne rêvait pas à Poudlard de savoir le faire apparaître dans sa forme complète ? Oh, bien évidemment la plupart des septième années effectuaient parfaitement ce tour de magie. Mais pour l'adolescent, c'était une toute autre paire de manche. Tout d'abord il n'était pas évident pour lui de trouver un souvenir heureux assez puissant pour faire autre chose que de la vapeur argentée. Pas sûr de survivre avec ça si un détraqueur attaquait. Il était difficile de se souvenir du bonheur enfantin sans le teinté d'un certain regret, difficile de savourer les souvenirs heureux de sa vie de famille sans y rajouter le vide paternel ressenti, difficile de rendre de compte de son bonheur actuel sans le faire s'accompagner de l'angoisse et de la peur de rejet qui l'accompagnait.

En milieu d'après-midi le Poufsouffle décida qu'il n'était plus la peine de s'acharner autant et qu'il valait mieux rentrer à la salle commune pour finir sa journée. De toute façon, la directrice leur avait donné rendez-vous à la salle commune pour la fin de journée.

Link abandonna sa salle vide pour se diriger vers sa seconde maison. Après avoir tapé sur le bon tonneau avec une discrétion immense, il se mit à genoux et se faufila dans le petit tunnel court qui permettait d'accéder au salon commun de tous ces petits blaireaux. Il bailla derrière sa main en se relevant et avisa la salle dans son entier qui semblait complètement déserte...Bizarre...
Le jeune homme haussa des épaules et continua son chemin jusque dans son dortoir comme si de rien n'était. Il se changea rapidement, troquant l'habituel uniforme contre un pantalon noir pincé et un col roulé de la même couleur. Il descendit ensuite avec son matériel à dessin dans la salle commune, accompagné de son chaton qu'il avait savamment posé sur sa tête, dans un équilibre précaire.

S'installer dans son fauteuil fétiche fut la chose la plus réconfortante que Link fit de la journée. Il déposa ensuite sa tête sur l'accoudoir en cuir, ses jambes dépassant légèrement de l'autre côté et son chat fièrement affalé sur son torse alors que l'adolescent construisait quelques crayonnés en regardant le feu de côté. Il profita de cette sérénité pendant un petit bout de temps, personne ne le rejoignant pour prendre place sur le fauteuil à ses côtés. Qui aurait pu le faire de toute façon ?

Link finit par s'endormir, laissant tomber ses affaires au sol, son chaton prenant plus de place sur lui pour s'installer plus confortablement.

Les élèves entrèrent, de plus en plus nombreux dans la petite salle, mais aucune ne sembla avoir l'idée de réveiller le mystérieux nouveau septième année (ce qui arrangeait bien Flocon qui profitait de la situation pour avoir des câlins gratuits de l'inconscient qui lui servait gracieusement de matelas).

Link rêva, à demi conscient de ce qui l'entourait. Il crut voir une fée aux cheveux de feu le féliciter pour ses efforts à lui et ses camarades, ce qui lui fit chaud au cœur. Un petit lutin sembla rire avec la fée, lui lança une plaisanterie, un sourire en coin malicieux et une fée, plus petite et bien plus douce s'était assise dans le fauteuil juxtaposé au sien.

Mais le faux-blond eut tout d'un coup froid. L'alarme de fraîcheur que lui envoya le cerveau fit que le rêve se changea du tout au tout. Des monstres l'entouraient alors que le lutin faisait pleurer la petit et douce fée pendant que les cheveux de la fée flamboyante se transformaient en de vraies flammes, léchant le corps de celle-ci dans un crépitement bruyant et horrible.

De l'extérieur, les élèves, s'ils faisaient un peu attention n'auraient vu que Link, se tortillant légèrement, le souffle plus rapide et la peau plus glacée que jamais. Le muet sentit sa conscience se réveiller mais son corps ne sembla pas d'accord. Tout ça pour une histoire de couverture...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: I want to congratulate you   Mer 2 Juil 2014 - 22:13

I want to congratulate you


Eh bien, on ne pouvait pas vraiment dire que ses questions avaient eu un grand impacte, enfin sauf celle sur ses rides. Elle fit d’ailleurs un clin d’œil à Alexandra Fields pour lui montrer que sa repartie était tout à fait à son gout.

Elle remarque aussi que monsieur Brown, un des nouveaux venu dans sa maison, était en train de sommeiller à côté d’une élève de première, Miss Lilium s’il elle ne se trompait pas. Enfin, sommeiller, le pauvre semblait pris dans des rêves moins doux que ce qu’il ne souhaitait, vu ses tortillements.

-Serait-il possible à l'un de vous de réveiller votre camarade ? J’ai la nette impression que tout n’est pas rose au pays des rêves.

Et puis, il fallait l’avouer, c’était aussi très dérangeant d’avoir devant soi un élève entrain de dormir alors qu’on est lui-même entrains de faire un petit discourt. Mais bon, ce n’est pas non plus comme si Myrcella allait lui en vouloir. Après tout, on était en fin de journée et plus du tout en cours, donc pas besoins d’être psychorigide.

Elle reporta son attention sur le reste de l’assemblée

-Vous êtes sure, aucune autre recommandation . Vraiment ? Bien ! Ça, c’est fait, Next !

La jeune rousse en profita pour sortir de sa sacoche un papier plier en quatre, le déplia (oui, parce qu'aussi non, c’est difficile de le lire), prit un crayon qui se trouvait sur une des tables non loin d’elle et se réadressa à ses petits Poufsouffle.

-Bon alors, mes petits amis, j’ai un projet à vous soumettre, de mon temps, mon Dieu que ça fait vieux ! Enfin bref, pas deux fois les mêmes blagues, c’est légèrement agassant pour ceux qui les supportent. Bref, quand j’avais votre âge, nous organisions souvent des soirées « jeux ».

Elle marqua un temps d’arrêt pour voir si tout le monde suivait… On allait dire que oui, Angelina semblant encore une fois déconnectée de la réalité des simples mortels, mais était-ce jugé inhabituel ?

-Ces petits jeux nous permettaient de solidifier les liens au sein de notre maison et de meubler de longues et ennuyeuses soirées. Et croyais moi, ça arrive bien plus vite que ce que l’on pense ! Bon, quand je dis jeux, je parle de jeux de cartes, jeux de société, qu’il soit mordu ou non. Donc voilà, dans les semaines qui suivent faites-moi parvenir vos avis par écrit si vous n’osez pas en débattre maintenant, pour les autres, est-ce une bonne idée que j’ai eue là ?


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: I want to congratulate you   
Revenir en haut Aller en bas
 
I want to congratulate you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Intérieur-