AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Ven 21 Mar 2014 - 19:53
Halloween était passé et les cours avait repris. Nous étions maintenant mis Novembre et le froid commençait à recouvrir l'Angleterre telle la marée englobe le sable quand elle est montante... Bon, je faisais manifestement une très mauvaise poétesse. C'était le jour fatidique. L'ADEM que j'étais allait faire son entrée dans la cours des grands. Je commençais enfin ma formation pratique... A mi Novembre, oui, et ensuite ? Des rappels, ça fait toujours du bien. Bref... Le professeur Garoth, qui enseignait les défenses contre les forces du mal avait été absent le début de l'année pour des soucis médicaux. Il était âgé, et par chance pour moi, il prendrait sa retraite en fin d'année. Ce qui voulait dire que logiquement, c'était moi qui reprendrait ce cours.

Mais je divaguais... J'allais donner mon premier cours, ce matin-là. Le professeur chargé à la base de cette fonction s'installerait à l'arrière de la salle en observation, et ce serait ainsi à chaque fois. Je n'étais pas vraiment professeur après tout. Mais ce serait tout comme. Je me contenterai d'ignorer mon professeur tant qu'il n'a rien à me dire. J'avais minutieusement préparé ce cours.... Très minutieusement. Après tout, c'était le premier.... Bien sûr avec le concours de mon mentor, encore et toujours. Et il avait approuvé, ce qui n'était pas plus mal. Le premier cours des première année... Ce n'était pas ce qu'il y avait de plus complexe à préparer.

Habillée simplement, d'un chemisier blanc et d'une jupe noire, j'enfilais ma cape noire avant de retenir mes cheveux avec une baguette. Ca ferait largement l'affaire. Je n'étais pas là pour les impressionner non plus les petiot. Avant de sortir de ma chambre, j'attrapais ma baguette que je gardais en main. Mine de rien, j'avais le trac. Une sorte d'angoisse mêlée à l'excitation.... C'était assez étrange. Je peignis un visage neutre sur mon visage et me dirigeais vers ma salle de cours.... Avant d'entrer, je pris une grande inspiration et franchis le pas.... Voilà, rien de bien compliqué. Je ne fis pas réellement attention à mes élèves, essayant de me concentrer surtout sur ce que j'avais à dire. Je me plaçais devant le tableau, cherchant le professeur Garoth du regard... Il n'allait certainement pas tarder. J'adressais un sourire chaleureux aux élèves.

« Bonjour à tous. Je suis Cassiopée O'Bryan, et je serais votre enseignante dans ce cours, accompagnée de... »

A cet instant, le professeur entra. Je lui adressais un petit sourire alors qu'il m'adressait un signe de tête et, lentement, il alla s'asseoir au fond de la salle. Je pris une grande inspiration avant de reprendre.

« Je serai donc votre enseignante dans ce cours avec comme tuteur, le professeur Garoth... Comme vous le savez, je ne suis qu'apprentie et on ne m'autorise pas encore à faire cours seule. »

Mon professeur me lança un clin d'oeil et je souris à ma propre boutade. Puis, je penchais la tête sur le côté.

« Juste une petite précision, précisez vos noms, lorsque je vous interrogerais, je ne vous connais pas encore, et je vous demanderai d'être indulgents. »

Je leur lançais un clin d'oeil avant de reprendre mon sérieux. 

« Bien... Défense contre les forces du mal. Quelqu'un peut-il me dire ce que cela veut dire ? Qu'est-ce que cela vous inspire ? »


Avec un air nonchalant, je parcourais ma classe des yeux, cherchant du regard quelques têtes qui me seraient familières.


Dernière édition par Cassiopée O'Bryan le Lun 9 Mar 2015 - 18:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Sam 22 Mar 2014 - 17:05
Comme tous les jours, les couloirs grouillaient de monde. A la recherche de leur salle de classe perdue, les élèves se rentraient dedans allègrement soupirant et râlant en prévision de l’ennui prochaindans lequel la plupart d’entre eux allait être plongé. Eileen, quant à elle, se faufilait comme à son habitude accompagnée de Moira et Lucie, une autre de ses camarades de chambre.

- Pfff, attendre deux mois avant notre premier cours, c’est vraiment n’importe quoi cette école.

Eileen leva les yeux au ciel. Lucie avait une certaine tendance à l’agacer avec ses complaintes pédantes permanentes.

- Je suis sûre qu’à Beauxbâtons, la directrice ne permet pas ce genre de choses. Il n’y a qu’à Poudlard que l’organisation est aussi mauvaise.

La jeune Lucie avait toujours été déçue de ne pas avoir suivi les pas de ses parents et de ses oncles et tantes dans l’école française. Mais le fait était que sa famille avait émigré en Angleterre bien avant sa naissance alors la première année ne pouvait que pester régulièrement à l’encontre de l’école britannique exprimant sa supériorité de par ses origines étrangères. Finalement, ce n’était pas si différent des quelques Serpentards qui aimaient se vanter de leur pureté. Il n’en demeurait pas moins fatiguant de côtoyer quelqu’un de perpétuellement insatisfait et qui n’aimait rien tant que constamment rabaisser l’endroit où il se trouvait. Moira aussi semblait lassée et décida de lui répondre d’un ton monocorde, mais Lucie avait récemment décidé que trainer avec les deux autres filles était sa nouvelle occupation.

- Et bien au pire, demande un transfert, tu verras bien.
- Ne sois pas ridicule. Je vais assumer cette école et Beauxbâtons va regretter de ne pas m’avoir eu pour élève.


Moira et Eileen soupirèrent à l’unisson. Les excuses pour ne pas demander de transfert étaient multiples et toutes plus stupides les unes que les autres. Heureusement, elles arrivaient déjà dans la salle de classe. Les trois jeunes filles s’installèrent à leur table côté à côte. Eileen sourit, elle avait réussi à battre Moira pour la chaise à l’extrême gauche, se serait donc elle qui aurait à se coltiner la fausse française. Sa pas si joyeuse camarade lui jeta un regard peu amène mais c’était de bonne guerre.

Sur ce, entra leur professeur. Enfin non, c’était Cassiopée. Enfin si, apparemment c’était elle qui allait leur donner leur premier cours. Eileen la regarda avec des yeux ronds. Pour une surprise c’était une sacrée surprise. Elle eut un sourire. Ce cours allait être  génial ! Puis le professeur Garoth, un vieil homme à l’allure fragile, entra dans la salle alors que Cassiopée l’annonçait comme son tuteur. Le sourire d’Eileen retomba un peu. Ils n’allaient pas vraiment pouvoir s’amuser sous une supervision âgée. Cassiopée, elle, était tout sourire tout en commençant la leçon.

« Bien... Défense contre les forces du mal. Quelqu'un peut-il me dire ce que cela veut dire ? Qu'est-ce que cela vous inspire ? »

Lucie se redressa, bouche pincée. Apparemment à Beauxbâtons les professeurs ne posaient pas de questions, ou alors ils ne souriaient pas. Moira prenait déjà des notes et Eileen ne savait pas vraiment quoi répondre. A vrai dire, en tant que tel, l’intitulé de la matière ne lui parlait pas du tout. Enfin, en fait il la titillait mais ne lui parlait pas de manière sérieuse. Elle imaginait des grands combats, des moments épiques contre les forces du mal. Et c’était pour ça qu’elle ne voulait pas tellement lever la main. C’était tout à fait le genre de remarque qui l’avait fichée dès son entrée dans la salle commune des Serpentards chez les élèves de son âge. Etrangement, les élèves plus âgés avaient tendance à être plus indulgents voire amusés par ses histoires.

Mais elle voulait tenter le coup tout de même. D’autant que Cassiopée prévoyait de l’aider en dehors des cours alors elle devait au moins montrer qu’elle était intéressée, spécialement quand son niveau pratique aurait, elle le savait déjà, du mal à suivre. Elle réfléchit un instant aux termes employés. Ce cours l’avait longtemps tentée depuis que ses parents lui avaient dit qu’on y apprenait des sorts très utiles lors des duels de sorciers. En tant que tel, cette réponse aurait dû lui suffire mais les termes, encore une fois, l’avaient plongée dans une série de questions.

Défense contre les forces du mal. La défense donc, pas l’attaque. Se défendre contre les attaques de quelqu’un d’autre et ce quelqu’un était le Mal. Mais quel Mal ? Si ce Mal se considérait comme un bien, était-ce toujours un mal ? Ce n’était qu’une question de point de vue finalement. La magie n’était-elle pas neutre ? Cela sonnait comme une préparation à un combat mais quel combat ? Il n’y avait plus vraiment de forces du mal si ?

Eileen se gratta la tête. C’était étrange finalement. L’intitulé n’était pas : défense contre les mauvais sorts ou les mauvais sorciers. Mais qui avait décidé quelles étaient ces forces du mal ? C’était très bancal et pas du tout professionnel comme détermination. Sortilèges, on savait ce que c’était. Il en allait de même pour potions, histoire, botanique… Mais plus elle y réfléchissait, plus l’intitulé de cette matière n’avait aucun sens.

Elle se redressa et leva la main, convaincue, avant de parler dans le tour des réponses parmi les autres élèves également prêts à participer. Elle était soudain un peu énervée devant le manque de sens de la matière et les élèves qui répondaient si simplement, comme s’ils lisaient un livre, et dit sa réponse d’une voix forte, les yeux encore ronds de la révélation qu’elle s’était faite. Elle en oublia de se présenter.

- Ca ne veut rien dire du tout ! On n’apprend pas seulement qu’à se défendre et on sait même pas ce que sont les forces du Mal. Et puis, qui a décidé ce que c’était le Mal ? C’est pas précis du tout. C’est…

Elle finit par s’avachir, comme fatiguée de son raisonnement.

- C’est complètement débile.


Dernière édition par Eileen Shalford le Mer 2 Avr 2014 - 18:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Lun 24 Mar 2014 - 11:31
Après le fiasco d'Halloween, Aelita avait décidé de porter un peu plus d'attention encore à la matière Défense Contre les Forces du Mal. Elle avait pris avec précaution tous les cours depuis le début de l'année mais à vrai dire, elle n'avait pas vraiment travailler dessus autant que les autres matières comme la botanique et l'Histoire de la Magie. Maintenant c'était simple, plus de distraction et que du travail. Elle s'était plongée dans des livres récupérés à la bibliothèque afin d'en apprendre un peu plus sur le sujet et pouvoir ainsi être plus active durant les cours. La veille du cours, la fillette avait relu « Théories et Pratiques de Défense » de Gaston Gerald. Ce livre était bien au dessus de son niveau mais comme la Poufsouffle avait lu tous les livres cantonnés au niveau des premières années, elle avait jugé utile de s'avancer et d'en apprendre un peu plus sur la matière. Les définitions pouvaient s'avérer difficiles à comprendre mais armée de son « Guide du vocabulaire magique » Aelita arrivait à peu près à tout comprendre. Elle continua sa lecture jusqu'aux alentours de vingt-trois heures puis posa ses livres sur sa table de chevet et éteint la lumière avant de s'endormir rapidement.

Le lendemain, lorsqu'elle regarda son emploi du temps. Elle avait potion puis Défense Contre les Forces du Mal. En sortant de son cours de potion elle ne rangea non pas un mais deux livres dans son sac. Le premier étant celui de potion mais le seconde était son livre de chevet de la veille. Elle entre des explications ou ingrédients pour la préparation de sa potion, elle avait encore lu. Lorsqu'elle entra dans la salle de DCFM, la fillette fut surprise de voir au niveau du bureau professoral, la jeune miss O'Bryan. Serait-elle leur professeur cette année ? Elle s'installa à la place qu'elle occupait habituellement dans ce cours et sortit, livres, stylos et parchemin, avant de lire le temps que les autres classes arrivent. Ce fut la voix claire de l'ADEM qui la fit refermer son livre.

«  - Bonjour à tous. Je suis Cassiopée O'Bryan, et je serais votre enseignante dans ce cours, accompagnée de... - elle s'arrêta u instant pour regarder le professeur  responsable de son apprentissage entrer - Je serai donc votre enseignante dans ce cours avec comme tuteur, le professeur Garoth... Comme vous le savez, je ne suis qu'apprentie et on ne m'autorise pas encore à faire cours seule. Juste une petite précision, précisez vos noms, lorsque je vous interrogerais, je ne vous connais pas encore, et je vous demanderai d'être indulgents. Bien... Défense contre les forces du mal. Quelqu'un peut-il me dire ce que cela veut dire ? Qu'est-ce que cela vous inspire ? »

Bon le cours commençait fort, en temps normal, Aelita aurait très certainement lever la main à la vitesse de la lumière pour dire une définition lu dans un livre. Mais cette fois-ci je mis un peu plus de temps à lever la main. Sans doute du au fait qu'elles s'étaient toutes deux retrouvées dans le même groupe de recherche formé par Eoten pour rechercher les disparus d'Halloween. Après un long moment d'hésitation, la Poufsouffle leva la main en attendant d'être interrogée par l'ADEM.


Dernière édition par Aelita Lilium le Mar 25 Mar 2014 - 10:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Abberline
Red monster
avatar
Red monster

Afficher infos

Messages : 303
Date d'inscription : 02/12/2013
Âge : 24

Dossier
Statut Statut: Deuxième année, Élève de Gryffondor
Argent Argent: 4 350 Gallions
Points Points: 1095

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Lun 24 Mar 2014 - 17:01

Son bonnet sur les oreilles, son blouson bien fermé et son écharpe enroulé autour du cou, Aiden était paré contre le froid. Doucement, celui-ci commençait à s’insinuer dans les moindres recoins de Poudlard, distribuant des rhumes sur son passage. Frileux, il était maintenant rare de voir sortir Aiden sans ses diverses couches de vêtements. Il n’aimait pas le froid. Ca le faisait trembler et ça ralentissait ses réflexes. Resserrant son écharpe, tout en faisant attention à Newt qui, blotti entre son cou et la laine douce de l’écharpe, lui apportait une petite source de chaleur plus que bienvenue, Aiden suivait ses amis, les écoutants d’une oreille distraite.

-On a enfin défense contre les forces du mal, les gars ! Ça va être super! S’exclama une voix.

-Ouais, en plus, j’ai entendue dire qu’on avait une assistante. Une fille trop jolie !

Avançant jusqu’à leurs salles, les garçons continuèrent à débattre sur la véracité de cette rumeur. A tous les coups, ils auraient un mec. Ou une vieille.

-T’en pense quoi Aiden ?

Lui, il n’en pensait pas grand-chose. Et il s’en fichait un peu. Honnêtement, il appréhendait ce cours. Compte tenu de ses exploits magiques en sortilège, la défense contre les forces du mal l’inquiétait grandement. Il s’améliorait en sortilège, de plus en plus, ses sorts se faisaient vite et correctement. Mais la DCFM était différente. Il devait agir vite, c’était une matière dans laquelle il fallait être rapide, réactif, efficace. Et lui, il était plus du style analyse. Qu’ils s’agissent de lancer un sort ou de se protéger, il cherchait constamment dans sa tête, le meilleur à utiliser. Ce qui prenait un temps fou. Avec quelques  élèves plus âgés, ils c’étaient amusés à simuler un combat : les sorts n’étaient pas lancés, mais les premières années devaient dire le nom de celui qu’ils auraient utilisé le plus rapidement possible, simulant ainsi un duel. Si Aiden trouvait toujours le plus adapté, parfois au plus grand étonnement des plus vieux, il le faisait au profit d’un temps considérable. Alors oui, la matière l’effrayait. Il allait se louper, royal.

-Je pense que ça va être cool ! Avec un peu de chance, on apprendra des sorts plus intéressant et utile qu’allumer le bout de sa baguette ou faire virevolter des plumes…

Avoir la frousse, oui. Se louper, peut-être. Le montrer ? Jamais.

Arrivant en classe, Aiden s’assit tranquillement, sans attendre ses amis. Habitué, ses camarades le suivirent, s’asseyant près de lui tout en continuant de discuter.

-Fait un effort, Aiden ! Enlève au moins ton bonnet !

Faisant preuve d’un effort surhumain –de son point de vu, en tout cas- Aiden écouta John (Ou Sam ? Peut-être Tyler ? Il n’était pas certain…) et enleva son bonnet en laine, laissant à découvert une masse de cheveux bouclé et indomptable. Voilà, il avait fait un effort. Hors de question qu’il retire son manteau ou son écharpe. Fallait pas pousser.

Les élèves commencèrent à sortir leurs affaires des sacs, plongeant la classe dans un capharnaüm indistinct, quand, tout à coup, un silence religieux se fit. Franchissant l’entrée et marchant avec déterminations vers la classe, une jeune femme venait d’entrer dans la salle. Laissant les jeunes filles admiratives et les jeunes garçons charmés. Aiden lui, avait autre chose en tête : ce visage, il le connaissait. Il en était sûr.

Une oreille tendue et les yeux fixé sur la jeune femme, Aiden senti une désagréable impression de déjà-vu. Il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il savait qu’il l’avait déjà croisé, mais impossible de se rappeler ou. La sensation était désagréable, comme si il oubliait quelque chose d’important. Cherchant en vain, c’est en fin de compte le son de sa voix qui aida le pauvre jeune homme à se souvenir. Il avait bel et bien déjà  croisé la route de la jeune rousse. Il l’avait croisé dans une forêt, un soir d’halloween avec une bête enragé. Comment avait-il pu oublier? C’était pourtant encore frais dans les esprits des élèves.

Il manquait quelques longueurs à ses cheveux, des lunettes rectangulaire et une tronçonneuse à la main, mais c’était bien elle. La dernière fois qu’il l’avait vu, elle était blessée, fatigués et, pourtant, repartait dans la forêt, à la recherche des disparût. Maintenant, il comprenait les réactions rapides et instinctive que semblait avoir eu la jeune femme pendant le combat : elle était professeur assistante de DCFM. Ils avaient eu du bol.

Dire qu’après l’épreuve, il c’était retrouvé avec la fille la moins sociale du monde et une poupée flippante. S’il avait su, il aurait pris l’équipe de  ceux qui savait se battre…Heureusement, des jours plus tard, tout allait bien dans l’enceinte du château.

La jeune femme se présenta après un sourire chaleureux. La plupart des élèves, jusque-là crispé et tendu, se détendirent. Lui-même se senti plus rassuré. Elle parla, expliquant son rôle. Pendant son discours, leurs très-absent-et-très-vieux-professeur-de-DCFM, entra et alla s’asseoir au fond de la classe. Sans pouvoir s’en empêcher, Aiden le suivit du regard. Le type en question semblait sur le point de s’écrouler. Il avait limite envie de lui lancer quelques chose, une boulette de papier, un caillou, un stylo, histoire de vérifié si, avec l’impact, l’homme allait s’effondrer. Honnêtement, il avait vu des châteaux de carte en pleine tempête plus stable que cet homme.

Haussant les épaules –il n’avait rien à lancer- son attention revint à son professeur actuel. Celui qui semblait plus vivant que mort.

-Bien…Défense contre les forces du mal. Quelqu’un peut-il me dire ce que cela veut dire ? Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Eh bien, en fait, ça ne lui inspirait pas grand-chose.

Il ne savait franchement pas quoi répondre à la question. Défense contre les forces du mal, qu’est-ce que cela veut dire ? Une matière ou on apprend à se défendre contre les forces du mal…

Brillant, Aiden. Brillant.

Pas trop sûr de savoir quoi répondre, il préféra se taire.

Les mains se levèrent, répondant un peu tout et n’importe quoi. Parfois des réponses qui lui paraissait correcte et logique, parfois des trucs qui n’avait rien à voir. Heureusement, dans la cohue, une réponse se démarqua du lot.

-Ça ne veut rien dire du tout ! On n’apprend pas seulement qu’à se défendre et on sait même pas ce que sont les forces du Mal. Et puis, qui a décidé ce que c’était le Mal ? C’est pas précis du tout. C’est…c’est complétement débile.

Les yeux ronds, Aiden ne put retenir un gloussement. Celle-là, il ne l’avait pas vu venir ! Admiratif, il jeta un coup d’œil sur l’élève. Une élève qu’il n’oublierait pas de sitôt, puisque la dernière fois qu’il avait entendu son nom, c’était dans la liste des trois disparues d’Halloween. Il sourit, contente de voir qu’elle se portait bien. Par ailleurs, il trouvait sa réponse plutôt cohérente. Pas jusqu’à dire qu’il était tout à fait d’accord, mais le cheminement de pensé n’était pas mal du tout. En revanche il n’était pas sûr que la question « qu’est-ce que le mal » est quelque chose à faire dans ce cours.

Mais il était d’accord : ça n’était pas précis.

Souriant, il fixa la jeune fille, impatient d’entendre la réponse du professeur.



Sarcasm is my only defense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Mar 25 Mar 2014 - 16:30
Bon au moins, mon cours était fixé. J'interrogeais à la pelle les élèves levant la main, mais aucune réponse ne retint vraiment mon attention. Mais étant observatrice, j'avais remarqué trois têtes que je connaissais pour les avoir côtoyer le soir d'Halloween, ou avant, même. Eileen, tout d'abord, que je connaissais depuis deux mois. Je lui avais proposé des cours particuliers, que je n'allais pas tarder à commencer à lui donner. Le soir d'Halloween, elle avait été enlevé par une saloperie de Loup-Garou, mordue et infectée... Rares étaient les personnes qui étaient au courant, quelques professeurs, quelques élèves tenus au secret... Mais le bruit ne devait pas être ébruité, bien entendu. Aelita, une petite Poufsouffle dont la vision avait permis de déterminer à quel endroit se trouvait Eileen... Et … Comment il s'appelait ce petit ?... Je n'en savais rien, mis à part qu'il était déguisé en loup-garou, et qu'il ressemblait à un caniche nain trop mignon.

Bref, vint le moment où j'interrogeais ma petit protégée, qui donna enfin une réponse sensée. J'eus un petit sourire. J'avais pioché le gros lot quand j'avais décidé de la prendre comme élève en particulier. Je hochais la tête avec approbation.

« Je ne sais pas si on peut appeler cela de la débilité, mais en cas l'imprécision du terme est bien réelle. J'accorde cinq points à Serpentard pour cette réponse. »

D'un coup de baguette, je fis en sorte qu'une craie écrive au tableau l'intitulé du cours et en dessous le mot imprécis. Les élèves avaient l'air intimidés, soit par ma présence, soir par le professeur, qui était quand même assez âgé. Il fallait que je les détende. Personne ne semblait vouloir répondre. A si enfin une petite main. Aelita. J'eus un petit sourire.

« Oui, Aelita, c'est ça ? »

J'avais une bonne mémoire des prénoms en général, mais on ne savait jamais, je préférais demander au lieux de me tromper. Je me souvenais que ma première année dans cette matière était plutôt ennuyeuse, pas vraiment de sorts, on commençait à les apprendre en seconde année. Mais mon but était de les passionner dès la première année... Challenge !!! Mais je remarquais, qu'au fur et à mesure, la classe se détendait un peu. Il ne fallait pas que j'oublie que c'était leur premier cours. La première impression étant toujours la bonne, je devais les captiver dès maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Mer 26 Mar 2014 - 16:37
Eileen gardait les sourcils froncés même après avoir lancé sa réplique. Elle se sentait réellement agacée sans trop savoir pourquoi. Certes, le terme était étrange mais il n’y avait pas de raison pour qu’elle sente son esprit bouillonner ainsi. Elle haussa des sourcils surpris lorsqu’elle se vit attribuer des points. Du coin de l’œil elle vit Lucie se redresser fièrement avec un sourire en coin comme si c’était elle qui était la cause de cette récompense. Elle était vraiment étrange cette Lucie. Eileen n’avait aucune idée pourquoi elle appréciait autant ses deux camarades de chambre alors que ni elle ni Moira ne cherchait son affection.

Plus loin, elle vit également une autre petite tête dirigée dans sa direction tout sourire. Elle du réfléchir un instant avant de se souvenir où elle l’avait vu. Le garçon au stylo ! Il faudrait vraiment qu’elle retienne son nom. Il lui semblait l’avoir également aperçu pendant l’épreuve de courage mais entre le chien géant et sa disparition, elle devait avouer ne pas avoir vraiment fait attention. D’autant qu’il n’était pas dans son groupe. Et pendant ses cours, Eileen ne prêtait que peu d’attention aux élèves des autres maisons. Après tout, elle était entourée de Serpentards, c’était difficile de voir plus loin.

Moira approuva d’un hochement de tête des nouveaux points que les Serpentards avaient gagnés. Et Eileen devait s’avouer également satisfaite. Elle essayait de ne pas prêter attention au va et vient de points mais aimait en recevoir.

Aelita leva également une main plus hésitante. La remarquant enfin, Eileen lui fit un petit coucou. Le professeur derrière Cassiopée ne disait trop rien tout en observant la scène. Il aurait aussi bien pu faire partie d’un tableau accroché sur un mur. Avait-il d’ailleurs parlé depuis le début du cours ?

Aelita allait probablement sortir une super réponse. C’était souvent le cas et Eileen devait s’avouer un peu jalouse. Elle aurait bien aimé pouvoir retenir autant de choses qu’elle et si facilement. Enfin, apparemment facilement, à vrai dire elle n’en savait rien. Elle était contente de pouvoir donner ses propres réponses étrangement forgées dans sa tête mais arriver à retenir les livres était très enviable. Surtout pour les futurs examens. La Serpentarde première année soupira en songeant déjà aux révisions futures qui seraient à coup sûr éprouvantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Jeu 27 Mar 2014 - 16:47
« - Je ne sais pas si on peut appeler cela de la débilité, mais en cas l'imprécision du terme est bien réelle. J'accorde cinq points à Serpentard pour cette réponse. »

Aelita eut un sourire lorsqu'Eileen récupéra des ponts pour sa maison. Elle trouvait cette guéguerre entre les maisons pour savoir à qui reviendrait la coupe des Quatre Maison complètement puéril et était contente à chaque fois qu'un élève, peu importe la maison, donnait une réponse intéressante. Par ailleurs, elle nota la réponse de son amie afin de ne pas l'oublier. Le silence revint jusqu'à ce que...

« - Oui, Aelita, c'est ça ? » 

La petite rousse hocha de la tête pour confirmer que c'était son prénom avant de baisser sa main et commencer sa réponse d'une voix chevrotante.

« - Les cours de Défense Contre les Forces du Mal ont pour but de nous étudier les rudiments de la magie noire comme les actions d'un sortilège d'attaque, les créatures des ténèbres et, bien sûr, comment s'en protéger. Certains sortilèges, appelés sortilèges Impardonnables, sont interdits d'utilisation depuis heu... 1717. L'usage de l'un d'eux est passible d'une condamnation à vie à la prison des sorciers. Ces sortilèges sont Avada Kedavra, le sort de Mort, l'imperium, qui altère la libre volonté d'une personne et... heu... hum... le sortilège Doloris, qui insuffle à la victime de terribles douleurs

Elle fronça les sourcils en parlant du dernier sortilège dont la lecture l'avait troublé. Puis elle reprit d'une voix plus assurée.

- Hors mis les sortilèges, il existe de nombreuses créatures maléfiques tels que les Strangulots, les épouvantards, les kappas ou les détraqueurs. Il existe de nombreux sorts de défense, comme le charme du bouclier qui protège son auteur durant de nombreuses années ce sort n'était pas exécuté convenablement par beaucoup de sorcier alors des gammes de vêtements boucliers furent créé. »

Aelita s'arrêta de parler, complètement rouge. Il était vrai qu'elle avait des facilités d'apprentissage mais elle n'avait jamais pensé faire une telle réponse. Elle baissa les yeux et se mordilla la lèvre inférieure. Manie qu'elle avait toujours eu lorsqu'elle n'était pas sûre d'elle ou dans une situation délicate. L'une des Poufsouffle assise à côté d'elle se mit à sourire béatement devant la définition de sa camarade. Un Serdaigle, beaucoup moins ravi, se mit à souffler en baissant la main. Quand à Danny Shelfield, le Serpentard qui n'avait rien trouvé de mieux à faire que taguer un mur avec des immondices sur le professeur d'Histoire de la Magie murmura :

« - Tais-toi sale sang de Bourbe... »

La fillette l'ignora mais Danny, étant assis juste derrière elle prenait un malin plaisir à la provoquer. La baguette de la Poufsouffle se mit à jeter des panache de fumée noire. M.Ollivander l'avait pourtant prévenu. Cette baguette en bois de noisetier s'accordait aux émotions de son propriétaire.

« - Tu ferais bien de rentrer chez toi car tu n'as rien à faire dans cette école. Tu es loin d'être une sorcière et même, tu ne le seras jamais. Sale petite sang de...

A cet instant, Aelita se leva en se retournant et s'écria en larme :

- Bloclangue ! »

Danny cessa de parler soudainement avant de porter ses mains à sa gorge comme s'il s'étouffait. La fillette repoussa sa chaise et mit son sac sur son épaule avant de sortir de la salle de cours et refermer la porte pour s'appuyer sur le mur en face et se mettre à pleurer. Depuis ce fameux cours d'Histoire, le Serpentard avait toujours pris un malin plaisir à trouver la fillette pour la traiter de tous les noms d'oiseau sorcier. Aelita regrettait déjà ce qu'elle venait de faire et s'en voulait de n'avoir pas su se contrôler d'avantage. Elle se mit à pleurer et sa baguette se mit à cracher une fine pluie argentée et de gros panache de fumé.

Dans la classe Danne Shelfield se tenait encore et toujours la gorge, incapable de parler à cause du sortilège lancé par Aelita. Il se mit à donner des coups de poings sur la table en essayant de faire passer le message comme quoi il voulait que l'on mette fin à cet enchantement.
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Abberline
Red monster
avatar
Red monster

Afficher infos

Messages : 303
Date d'inscription : 02/12/2013
Âge : 24

Dossier
Statut Statut: Deuxième année, Élève de Gryffondor
Argent Argent: 4 350 Gallions
Points Points: 1095

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Dim 30 Mar 2014 - 23:28

-Je ne sais pas si on peut appeler cela de la débilité, mais en cas l’imprécision du terme est bien réelle. J’accorde 5 points à Serpentard pour cette réponse.

Sérieusement ?

Il passait son temps à faire perdre des points à sa maison, comment cette fille avait-elle réussit à en gagner avec le mot ‘débile’ dans sa phrase ?! Il lança un regard suspicieux à la jeune brune. Cette fille était un génie démoniaque. Obligé.

D’un coup de baguette, une craie s’envola, écrivant le cours d’elle-même. Saleté de sorcier chanceux !

Il avait passé 10ans de sa vie à se salir avec de la poussière de craie ou avec les marqueurs de tableau. Pas juste. Se redressant, il fixa son stylo. En fait, ça serait cool d’apprendre se sort ! Il n’aurait plus à écrire ses cours. Oooh. Cool.

-Oui, Aelita, c’est ça ?

Hu ?

Aelita. Il connaissait ce nom. Tout comme la prof, il l’associait à une nuit sombre d’Halloween. La petite magical girl. Il pouffa, se rappelant la chute de la jeune fille ce soir-là. Mwarf. Enfin quelque chose de positif à ce rappeler de cette nuit! Haha, ça avait était tellement ridic-…

Huuuu ?!

Aiden ouvrit grand les yeux à la réponse de la jeune fille. C’était quoi cette réponse ?! Il avait l’impression de lire son livre de DCFM à chaque mot que prononçait la rousse. Serait-il possible que la jeune rouquine est la même habileté que lui ? Admiratif, il écouta la réponse, la comparant avec celle qu’il avait lu, quelques semaines plus tôt, dans un livre. Ou plusieurs. Ou un mélange de livre, d’histoire et de cours.

Il avait lu beaucoup de livre sur les impardonnables. Ils les fascinaient. Surtout l’Imperium et le Doloris. Evidemment, il ne le criait pas sur tous les toits, surtout dans une maison comme Griffondor. Mais fondamentalement, ces sorts étaient d’une complexité fascinante. Contrôler l’esprit de quelqu’un ? Comment ? La magie pouvait-elle influencer le cerveau humain ? Créer une douleur insoutenable ? Quel genre de douleur ? Etait-ce une activité des nerfs ? Il était encore trop jeune, trop expérimenté pour comprendre les sorts et leurs fonctionnements, mais les questions étaient là. Et un jour, il y répondrait. Souriant, il continua à écouter distraitement le paragraphe sur les créatures magiques et autres. Rouge comme une tomate, la jeune fille semblait sur le point de tourner de l’œil. Il sourit. C’était adorablement ridicule. La rouquine semblait faire d’énorme effort pour combattre sa timidité naturelle. Quand elle eut fini sa réponse, des murmures commencèrent à s’élever. Certain ravis, d’autre jaloux.

-Tais-toi, sale sang de bourbe.

Il ne supportait pas cette expression. Rageur, il lança un regard plein d’éclair à l’idiot qui avait osé prononcer ces mots. Il s’apprêta à lancer un sort, histoire de ridiculiser le garçon, quand Aelita prit les devants. Ne supportant pas les mots du Serpentard, elle lui avait littéralement cloué le bec. Aiden eu un regard admiratif. Il ne pensait pas que la jeune fille serait capable d’une réaction pareil…Seulement, il n’eut pas le temps de lui lancer un petit signe de félicitation que celle-ci se leva, les yeux brillants, et parti précipitamment de la salle de classe.

Pas trop sûr de comment réagir, il se contenta de regarder la porte, comme la plupart des élèves. Il se voyait mal suivre la jeune fille…et si…et si elle pleurait ?! Il ne saurait jamais quoi faire ! Non, vraiment, s’il la suivait, il ne ferait qu’empirer les choses. Et il ne connaissait même pas cette fille. Quoique, quand on manquait de mourir au côté de quelqu’un, on se sentait un peu plus proche de cette personne.

A la place, il préféra admirer le type de Serpentard, cogner comme un débile sur sa table. Il n’avait pas l’air d’aimer sa nouvelle condition. Souriant, Aiden se décida à l’aider. Vraiment, il ne pouvait pas le laisser comme ça…

D’un mouvement de baguette, il exécuta deux des sorts qu’il connaissait le mieux. (Sinon, ils ne les auraient jamais tenté, il ne voulait pas tuer quelqu’un !). D’un coup de baguette, le jeune homme put retrouver l’usage de la parole. Partiellement, en tout cas, puisque quand il voulut parler –probablement pour insulter la jeune fille- ses mots furent déformés par sa langue engourdis. C’était bien plus drôle que le silence. Le garçon avait l’air ridicule. D’un autre coup de baguette, il colora les cheveux de l’idiot d’un jaune criard. Sort qu’il avait expérimenté un millier de fois sur Newt  pour être sûr de le maitriser.

Il sourit, plutôt fier de lui –Il n’avait tué personne !- .  Puis, sans vraiment s’en rendre compte, il se leva, appuyant ses mains sur la table. Regardant le Serpentard droit dans les yeux.

-Il n’y a que des idiots pour s’en prendre aux origines des gens. Tu continu à t’en prendre à Aelita parce que tu ne peux tout simplement pas accepter qu’elle est plus maligne et intelligente que tu ne le seras jamais. Et plutôt que d’essayer de t’améliorer, tu te complais dans ton rôle de Serpentard vicieux et ta méchanceté gratuite. Tu es juste pitoyable…Daa...truc, il s’arrêta, incapable de se souvenir du nom de cet idiot. Mince. C’était quoi son nom ?! Ca cassait complétement son discours !

Boarf.

Tant-pis. L’idée était là.

Pssssst:
 



Sarcasm is my only defense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Mar 1 Avr 2014 - 15:16
Mon Dieu, c'était quoi ça ? Elle avait appris les livres par cœur ou quoi ? Je détestais ce genre de personnes qui étalaient leur savoir ainsi, détruisant par la même occasion la moitié de mon cours... Et annonçant quelques fautes au passage. Mais sa réponse était bien fournie, il fallait l'avouer. Une grande partie des élèves la fixait d'un air ébahi. Faut dire qu'elle en connaissait, et même si je n'aimais pas ça, c'était bien... Mais je lui avais déjà trouver un surnom, à la petite rouquine, Miss je-sais-tout... Ouaip ! Je m'éclaircis la gorge.

« Bien... C'était complet, je vois. J'accorde vingt points à Poufsouffle pour cette réponse digne d'un septième année. Cependant, Miss Aelita, je me dois de vous reprendre sur certains points. Nous n'enseignons jamais, je répète bien JAMAIS la magie noire, quelque soit les années, ni même les rudiments de celle-ci. Nous vous apprenons juste comme vous en protéger et... »

Pardon ?... C'était quoi ça ? Un blocklang ? Euh et elle allait où la petite là ? C'était quoi ce délire ? Sans perdre mon sang froid je sortis ma baguette. Voilà qu'un autre, un Gryffondor... Ah oui le cocker, s'y mettait également. Je fronçais les sourcils, les fixant d'un regard noir et pointais ma baguette sur eux.

« Expelliarmus ! »

Les baguettes des deux élèves volèrent vers moi et je les rattrapais au vol. Puis je regardais le Serpentard essayer de crier. Je soupirais.

« Finite incantatemen. »

Pouvant de nouveau parler, il se mit à jurer, n'arrivant à le faire taire qu'avec mon regard glacial. Je les fixais toujours d'un œil sévère, avant de me retourner vers la classe.

« Je reviens, je vais chercher votre camarade qui s'est enfuie pour une raison que j'ignore et nous réglerons à mon retour. Professeur ? Je suis désolée de vous demander cela mais, pouvez-vous ...? »

Il se leva et s'avança d'un pas chancelant vers le pupitre, répondant ainsi à ma question. Laissant la classe derrière moi. Je n'eus pas à aller très loin pour chercher Miss Je-sais-tout.... Qui pleurait... Moi qui comptait lui faire la morale, je suis à présent que je ne pourrais plus. Que s'était-il passé pour qu'elle soit dans cet état de détresse ? Je fronçais les sourcils, les questions tournant dans ma tête et m'accroupis en face d'elle, retirant doucement la baguette qu'elle avait dans ses mains... Voila, ma cape brillait d'un éclat argenté et la fumée m'emplissait les sinus. Gardant les quatre baguettes dans la main gauche, je lui essuyais doucement les larmes qui coulaient sur sa joue.

« Allez, miss. Pleures pas, on va aller régler ça. »

Sans qu'elle n'eut vraiment le choix, avec douceur et fermeté, je la pris par la main et la ramenais et classe à sa table. Puis j'allais prendre place près du professeur. Je le regardais. Il savait ce que silencieusement je lui demandais. Je devais prendre des mesures pour ne pas me laisser marcher dessus. Il fallait que je forge mon autorité... Mais allait-il me laisser le faire ?... Il acquiesça d'un signe de tête. Je pris l'air le plus froid que j'avais en stock. Je regardais les trois élèves perturbateurs, même si je me doutais que Aelita avait juste pété un câble.... Mais ce n'était pas une conduite à avoir en cours.

« Bien, vous trois, vous irez en retenue samedi matin. On ne perturbe pas impunément les cours ainsi. Et je vous enlève dix points chacun. Maintenant, l'un de vous aurait-il la gentillesse de m'expliquer pourquoi vous avez fait tout ce bazar ? »

Un ton sec, froid, digne de la personne que j'étais. A voir si l'explication qu'ils me donneraient, ou pas d'ailleurs, était plausible.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Mer 2 Avr 2014 - 18:19
Eileen poussa un petit soupir jaloux. Elle s’y attendait pourtant mais elle n’avait pas pu l’empêcher de sortir. La réponse d’Aelita était bien construite et complète et, encore une fois, digne d’un livre. Elle enseignait même des choses. Eileen ne connaissait absolument pas les sortilèges impardonnables. Elle savait que tuer quelqu’un ou le torturer était interdit, bien sûr, mais elle ne savait pas qu’il y avait des sortilèges typiquement inventés pour effectuer ces méfaits. Elle ne s’était jamais posé la question. De toute façon, ce n’était pas comme si elle connaissait beaucoup de sorts. Elle avait retenu certains noms à force de les entendre dans les histoires mais les sortilèges tirés de la magie noire n’avaient jamais fait partie de ces contes. Du moins, ils n’étaient pas nommés.

Elle savait, également, que contrairement à Aelita et aux gens comme sa propre sœur, elle n’irait jamais jusqu’à prendre de l’avance pour les cours. Pas seule, en tout cas. Se redressant un peu, elle se souvint de la promesse de Cassiopée et eut un sourire. Elle ne serait pas seule.

Cassiopée répondit à Aelita en la félicitant et en commençant à corriger quelques notions. Avant même qu’elle put en finir, Danny Shelfield décida d’insulter la jeune Poufsouffle. Après cela, tout alla plutôt vite. Aelita lui jeta un sort et sortit en courant puis le garçon au stylo décida de rendre une parole partielle au petit malin et de lui colorer les cheveux. Eileen n’eut pas vraiment le temps de se poser des questions et ne put que regarder la scène, ébahie. Cassiopée reprit rapidement les choses en main en lançant un Expelliarmus pour désarmer les deux garçons et faire cesser les effets des sorts. Elle sortit ensuite à la poursuite d’Aelita laissant le professeur Garoth s’occuper de la classe. Il tapa dans les mains pour faire taire les élèves aussi perdus qu’Eileen l’était. Le brouhaha devint une mare de murmures excités.

A la table devant elle, Danny avait l’air atterré. Son voisin lui tapotait son épaule pour qu’il se calme un peu de ces évènements et Eileen leva les yeux au ciel. Danny adorait cette expression qu’il sortait à toutes les sauces en prenant un air important. D’abord choquée d’entendre ce type d’insultes, la première année s’en était vite lassé. C’était facile et inutile. Certes, la plupart des insultes l’étaient mais tout le monde savait que depuis la guerre, la notion même de différenciation entre nés moldus et nés sorciers était très mal vue. Elle se demandait souvent pourquoi certains de ses camarades Serpentard tenaient tant à se faire différencier en se faisant détester.

Robin, toujours occupé à consoler son camarade, se mit à le défendre à voix basse.

- Tsss, t’inquiète, celle-là elle l’avait pas volé. C’est pas la première fois qu’elle la ramène comme ça et tu as bien fait de lui rabattre son caquet. Elle ferait mieux de continuer à se cacher et…

Agacée, Eileen prit sa plume et la secoua devant elle pour en faire échapper des gouttes sur la chemise et la nuque de l’imbécile.

- Hé ! Mais qui est en train de me cracher dans…

Cassiopée revint dans la salle, trois baguettes dans une main et la menotte d’Aelita dans l’autre (suivit du reste du corps de la petite, parce qu’elle ne l’avait pas coupée en morceaux). Froide elle annonça la punition des trois perturbateurs et demanda des explications.
Robin leva la main.

- Robin Rockwood, madame. Mon camarade n’a fait que lancer une boutade et en réponse, on lui a lancé plusieurs sorts, je pense que si retenue il doit y avoir, il ne devrait pas y participer.

Se souvenant d’une leçon d’Histoire pas si lointaine où sa défense avait été prise, Eileen décida de lui répondre à mi-voix.

- C’était pas une blague Robin, et tu le sais. Arrête un peu de faire genre.

Il continua, haut et clair :

- Apparemment l’humour n’est pas compris par tous ici, je ne vois pas pourquoi la victime devrait être punie avec ses agresseurs.

Des murmures s’élevèrent une fois de plus dans la salle. Quelques Serpentard s’alignaient sur Robin et Danny mais la plupart restait silencieuse. La règle était que, quoiqu’il arrive, entre membres d’une même maison il fallait se soutenir. Moira pinça les lèvres, montrant son désaccord mais préférait le taire en prétextant une prise de notes (de rien du tout d’ailleurs, plus personne ne faisait cours, mais laissons-lui le bénéfice du doute si ça peut lui faire plaisir). Lucie préféra lever les yeux au ciel en soupirant un petit "Quelle perte de temps...".

Du regard, Eileen essaya de communiquer à l’apprentie professeur, concentrée sur les trois élèves mis en cause, tout ce qu’il y avait dans sa tête. Elle essaya de lui dire que Robin était un idiot, que Danny avait mérité les sorts et qu’Aelita n’avait explosé que pour de bonnes raisons. Pour le garçon au stylo, elle n’en savait trop rien. A sa place, elle aurait fait profil bas pour éviter une punition mais ses sorts avaient eu un effet très amusant. Cette fois encore, elle voulait éviter de se faire remarquer parmi ses camarades Serpentards, elle avait déjà assez de mal à se faire une place parmi eux comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Jeu 3 Avr 2014 - 16:35
Aelita n'était pas des personnes rancunières mais sa tolérance aux moqueries était plutôt faible. La jeune fille avait plus ou moins supporté les brimade des Serpentard depuis son arrivée mais cette fois-ci, le doute s'étant installé depuis quelques temps, la fillette n'avait pas su se contrôler. À vrai dire, ce sort de bloclangue avait été certainement lancé par saturation et pour se prouver qu'elle avait sa place à Poudlard. Mais à quel prix ? Le professeur O'Bryan sortit de la salle de classe quelques minutes après qu'Aelita ait quitté les lieux. Elle s'accroupit devant la jeune fille avant de lui retirer doucement sa baguette qui traduisait sa colère et sa tristesse par une fine pluie argentée et de gros panaches de fumée noire.

« - Allez, miss. Pleures pas, on va aller régler ça. »

Aelita fut relever par mademoiselle O'Bryan et ramenée dans la salle de cours où des murmures parcouraient la classe du à cette histoire. Beaucoup d'élèves avaient été surpris par la réaction de la fillette et parlaient encore de ça, d'autres se bidonnaient de rire devant les cheveux encore jaunes. Aelita fut à son tour surprise de voir les résultats de ce qu'il s'était passé durant sa courte absence. Danny s'était retrouvé avec les cheveux... jaunes ? Aelita reprit sa place, les yeux encore baignés de larmes et les joues humides. Elle fit semblant de ne pas être touchée par le regard meurtrier des Serpentard, bien qu'elle les sente peser sur ses épaules. Cassiopée prit la parole et les élèves se turent. Aelita garda la tête baissée en essayant de contrôler le tremblement de ses mains.

« - Bien, vous trois, vous irez en retenue samedi mati. On ne perturbe pas impunément les cours ainsi. Et je vous enlève dix points chacun. Maintenant, l'un de vous aurait-il la gentillesse de m'expliquer pourquoi vous avez fait tout ce bazar ? »

Aelita ne bougea pas, sachant pertinemment que l'ADEM avait raison de la punir ; cependant elle préféra se taire sur le pourquoi de sa réaction. Elle avait suffisamment d'ennuis avec les Serpentard, pas besoin d'en rajouter une couche. Mais bien évidemment, Robin, l'ami de Danny, prit la parole et fit :

« - Robin Rockwood, madame. Mon camarade n'a fait que lancer une boutade et en réponse on lui a lancé plusieurs sorts, je pense que si retenue il doit y  avoir, il ne devrait pas y participer. »

Eileen intervint sans trop prendre de parti. Mais Aelita n'écoutait déjà plus, plongée dans ses méfaits précédant. Elle gardait la tête baissée, essayant tant bien que mal de pas fondre en larme en plein milieu de la classe. Dans ses tempes, son sang battait son plein et cognait avec des petits « Boum ! Boum ! » rapides. Il fallait qu'elle se calme.

« - Apparemment l'humour n'est pas compris par tous ici... »

Oh non ! Aelita sentait la colère la reprendre. Calme... Rester calme... Non, elle n'y arrivait pas. Elle ferma les yeux et commença à se balancer d'avant en arrière. Le « Boum ! Boum ! » s'intensifia et l'encrier de la fillette commença trembler légèrement. La Poufsouffle avait de plus en plus de mal à se contrôler. Le scénario de l'un de ses anniversaires commençait à se reproduire dangereusement. Le gros problème d'Aelita était qu'elle ne contrôlait aucunement ses émotions. Jusqu'à présent, elle avait su cacher cette faiblesse mais elle en était arrivée à un tel point que maintenant, il était difficile pour elle de réussir à se calmer.

A côté d'elle, une jeune fille de sa maison la regardait avec peine puis son regard s'arrêta sur l'encrier qui continuait de trembler tout seul. Il était certain qu'Aelita ne pouvait pas le faire voler en direction de Danny et Robin cependant, il était fort probable que si elle n'arrivait pas à se calmer, l'encrier finirait pas s'élever de quelques centimètres au dessus de la table. La jeune fille qui regardait l'encrier tapota du coude, le Gryffondor à côté d'elle et le lui montra. Le regard de celui-ci commença à passer de l'encrier à Aelita.

Cette dernière continuait de se balancer d'avant en arrière les mains portées aux tempes.
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Abberline
Red monster
avatar
Red monster

Afficher infos

Messages : 303
Date d'inscription : 02/12/2013
Âge : 24

Dossier
Statut Statut: Deuxième année, Élève de Gryffondor
Argent Argent: 4 350 Gallions
Points Points: 1095

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Jeu 3 Avr 2014 - 21:12

Hein ?! Heiiiiiin ?!

C’était quoi ce délire ?! C’était lui qui prenait ?! Pris d’un immense sentiment d’injustice, Aiden eu envie de crier. Il avait envie de sauter partout, de se plaindre, de s’insurger, de crier à l’abus de pouvoir. Bref. Il l’avait en travers de la gorge.  

Regardant sa main vide de toute baguette –Celle-ci lui avait échappé après un sort de la prof- il senti une envie de justice monter en lui. On venait de lui prendre sa baguette ! Outré, il regarda la prof sortir de la classe, à la recherche de la jeune rousse.

-Aiden ! Rassit-toi et, je t’en supplie, pour une fois, boucle là ! Lui chuchota son camarde, tirant sur sa main pour le rasseoir.

Sans prêter attention à ce que lui disait Tyler il repassa les événements précédents dans sa tête. La perte de sa baguette n’était pas un gros problème, il ne l’affectionnait pas plus que son écharpe. Mais le fait qu’elle lui ai était subtilisé si soudainement, comme on punissait un élève en tord le mettait dans tous ses états. Il n’avait fait que défendre une camarade face à des propos à la limite du racisme !

Sérieux.

Ses actes de gentillesse étaient déjà assez rares, alors si en plus on le punissait…

Plein de mauvaise foi et refusant de comprendre le point de vue du professeur, il se mit à maugréer, grognant des mots comme « pas juste », « débile » ou « ce naze ». Heureusement, avant qu’il n’ait pu s’adresser directement au fautif (Histoire de lui faire comprendre qu’il avait intérêt à dire la vérité si il ne voulait pas avoir à surveiller ses arrières jusqu’à la fin de sa scolarité) la prof rentra, traînant derrière elle une masse de cheveux roux larmoyant.

Il grimaça à la vue d’Aelita. Il avait bien fait de ne rien faire. Elle pleurait. Les gens qui pleuraient le rendait mal à l’aise. Il ne savait jamais quoi faire. Il avait bien essayé la sollicitude, mais il disait toujours quelque chose de blessant. Il avait essayé le réconfort, mais les pleurs avaient redoublé. Il avait essayé les blagues, mais son humour était un peu trop spécial pour faire rire une personne en pleur. C’était pour cette raison que maintenant, Aiden se tenait à bonne distance des gens en larmes.

Même si il s’agissait de ses plus proches amis.

Honnêtement, il leurs faisaient une faveur.

-Bien, vous trois, vous irez en retenue samedi matin. On ne perturbe pas impunément les cours ainsi. Et je vous enlève dix points chacun. Maintenant, l’un de vous aurait-il la gentillesse de m’expliquer pourquoi vous avez fait tout ce bazar ?

Hu ? Hein ? HEIN ?!

Il avait bien entendu ? Il était bien sur la même fréquence radio. Il était collé ? Il allait passer son samedi matin, sa grasse mat’, en retenue ?!

Alors là, non. Carrément pas. Hors de question.

Non. Nada. No. Niet. Bu. Iie.

Il n’allait pas sacrifier sa matinée pour un tête à tête avec Rusard ! –Pas encore !-

Le regard furieux, il commença à vouloir se lever, raclant sa chaise sur les pierres froide du sol, quand une main agrippa son bras, le forçant à rester assis.

-Aiden. Je t’assure, 10 point par jour perdu, c’est suffisant. N’essaie pas de battre ton record. On en a vraiment pas besoin, tu nous fais déjà assez perdre comme ça…alors : Reste assis. Les derniers mots avaient était prononcé froidement, dans un murmure claquant.

Sur les nerfs mais mettant de côté son impulsivité, il écouta son camarade, se rasseyant –En réalité, il n’arrivait tout simplement pas à se lever, c’est qu’il avait de la force le John !-. Soupirant, il lança un sourire grimaçant à son camarade, lui signifiant tacitement qu’il pouvait le lâcher en toute sécurité.
Bon, c’est vrai. Il était un peu impulsif. En réfléchissant, il n’avait qu’à balancer sans aucun remord ce débile profond, puis il irait plaider sa cause à la fin du cours. Tout le monde y gagnerait.

Il allait prouver à ses camarades que, lui aussi, il pouvait rester parfaitement ze-…

-…marade n’a fait que lancer une boutade et en réponse, on lui a lancé plusieurs sorts, je pense que si retenue il doit y avoir, il ne devrait pas y participer.

Zen.

Oui. Il pouvait rester parfaitement Zen lui aussi. Aucun problème. A.u.c.u.n.

-Apparemment l’humour n’est pas compris par tous ici, je ne vois pas pourquoi la victime devrait être punie avec ses agresseurs.



Zen. Oui.

Zeeeeeeen.

PUTAIN. Non, impossible. Ce mec le cherchait !

Perdant complètement son sang-froid, la poigne de John ne fut, cette fois-ci, pas assez rapide. Se relevant brusquement et appuyant ses mains sur la table, il regarda l’autre débile dans les yeux.

-Humour ?! L’humour, c’est ton idiot d’ami les cheveux jaunes jurant complètement avec ses taches de rousseurs ! L’humour c’est de se dire que, même si je n’avais pas lancé se sort, la capacité de communication de ce débile n’aurait pas était très différente. Toujours à baragouiner on se sait quoi et à dire des choses idiotes et sans intérêt ! … Quoique, ça, c’est peut-être drôle que pour moi, se coupa-il lui-même, haussant un sourcil. Toujours est-il qu’insulter quelqu’un de sang de bourbe, dans un monde qui sort tout juste d’une guerre pendant laquelle des personnes ont perdu la vie pour défendre l’égalité magique, c’est tout, sauf de l’humour ! Les propos de cet idiot sont un manque de respect total !

Une main tira doucement sur sa manche, alors qu’un chuchotement se fit entendre.

-Aiden…Les points…

Il ignora le gémissement plaintif de son camarade, et se tourna vers le tableau.

-Et puis c’est complétement injuste ! Une retenue ? Aelita n’a fait que se défendre ! Et moi-même, en tant que né moldu, et donc, directement visé par son insulte, je ne pouvais pas laisser ces propos impunis !

Bon. Ok, il se donnait un peu le beau rôle.

Parce que si il était honnête, il n’avait réagi que parce que le type l’insupportait et qu’il avait voulu défendre une camarade. Sa remarque, il s’en balançait un peu. Il avait assez entendu l’insulte pour ne plus vraiment s’en soucier. Il vivait sa condition de moldu avec fierté. Comme le respect au mort. Pas qu’il s’en balançait totalement…mais, il ne se sentait pas particulièrement touché. Il n’avait sorti ça que pour donner plus d’impact à ses propos et, peut-être, mettre la prof et les élèves de son côté. La plupart des nés moldu le soutenaient probablement, l’insulte les ayants personnellement visé. Quand on né sorcier, il était rare de rencontrer un élève qui n’ai perdu aucun proche pendant la dernière guerre. Certes, ils étaient jeunes, mais tout le monde avait dû entendre parler d’une tante, d’un oncle, d’un frère ou une sœur perdu pendant la guerre avant leurs naissances. En tout cas, il l’espérait.

Jetant un coup d’œil sur sa droite, il vit John, dépité, laissé tomber sa tête contre le bureau.

Oups ?



Sarcasm is my only defense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Sam 5 Avr 2014 - 13:00
Ok... Magnifique comme premier cours, vraiment ! Je gardais cependant mon calme, il fallait que je règle cette histoire au plus vite, pour accessoirement continuer mon cour. Un Serpentard s'exprima.... Ah ? C'était lui le petit con dont tout le monde parlait en ce moquant parmi les ADEM ? Ah, oui, on nous plaignait aussi, nous, les nouveaux profs qui allions avoir des élèves si perturbateurs. Personnellement, cela ne me faisait pas peur. Puis, ce fut Eileen, ma petit protégée, qui confirma mes pensées, ces deux chenapans n'étaient pas des saints, loin de là... Et pour finir le petit cocker. Et la se fut le pompon... Sang de bourbe, vraiment.... Il fallait que je me contienne, je détestais ce genre de discriminations... D'un pas rapide et ferme je me glissais derrière le yorkshire, et le prit par les épaules, le forçant doucement à ce rasseoir.

« Merci, mon grand. »

Puis j'allais me planter devant les deux Serpentards, le regard plus glacial que jamais.

« Certains d'entre vous confirment-il les paroles de... euh... Du jeune Gryffondor ? »

Quelques voisins, et même des Serpentards acquiescèrent d'un signe de tête. Mon regard s'arrêta alors sur les deux fautifs.

« Mettons les choses au clair, Messieurs Shefield et Rockwood... Oui, vos noms sont connus même par ceux qui ne sont pas professeurs, étonnants, non ? Bref ! De telles discriminations sont graves, certains ont mal fini à cause de ce genre de bêtises totalement irrespectueuses.... Votre non-respect envers votre camarade, qui soit dit en passant, paraît en savoir bien plus que vous sur la magie, est totalement aberrant... Mais je pense connaître une solution on ne peut plus radicale. Mercier ! (un élève de Gryffondor, que je connaissais pour être un de mes voisins à Godric Sollow, se leva) Emmenez donc ces deux messieurs chez le directeur. »

Je me dirigeais vers mon bureau et tirais une fiole. Le professeur Garoth comprit et je la lui tendis.

« Vous serez plus objectif que moi, Monsieur. »

Il posa sa baguette sur sa tempe et en tira un long fil argenté, qu'il mit dans la fiole. Je la bouchonnais et la tendit à Mercier. Puis je fixais encore les deux Serpentards, qui râlais, hurlais presque à l'abomination et à l'injustice.

« Taisez-vous, vous n'avez ce que vous méritez ! Ah, j'oubliais, vous écopez également d'une retenue... Tous les samedis matins jusqu'à ce que le sens du mot respect soit rentrer dans vos petits crâne de piaf ! Et je vous enlève dix points chacun pour votre insubordination, vos mensonges et tout ce qui s'en suit. Et je me trouve gentille... Maintenant, vous dégagez hors de ma vue ! »

Je restais sèche et froide malgré l'agacement que je ressentais. J'attendis que les perturbateurs quittent le cours et je regardais Eileen et le petit caniche.

« Merci d'avoir été justes avec votre camarade. Même si c'était brouillon dans la forme. Vous faites gagner chacun dix points à votre maison. »

Mon regard se tourna vers la petite rouquine... Apparemment, ça ne s'arrangeait pas elle.Un encrier commençait à s'élever devant elle. Je soupirai. Ce n'était pas mon jour. Je m'approchais d'elle et pris l'encrier en main, posant, ma main sur la sienne. Puis, je regardais sa voisine de table.

« Emmenez votre camarade à l'infirmerie, je vous prie. Elle n'est pas du tout en état de suivre le cours. »

Puis, enfin, je pus regagner mon pupitre. Je regardais ma classe, avec un petit sourire en coin.

« Et si nous reprenions, hein ? Les cours ne servent pas à se chamailler en général. Bien..., Où en étions nous ? »
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Dim 6 Avr 2014 - 0:11
Aux mots de Robin, tous les regards étaient soit fixés sur Aelita, soit sur les deux Serpentards, soit sur Cassiopée. Si Eileen connaissait les films de ce genre, elle aurait comparé la scène à un western spaghetti un peu mauvais mais captivant. Mais Eileen ne connaissait pas les films de ce genre, elle ne pouvait donc même pas avoir la musique de Sergio Morricone dans la tête.

Elle fixait Aelita d’un regard inquiet. Elle se balançait d’avant en arrière et son encrier tremblait. Les yeux ronds comme des billes, Eileen regarda bouche bée le carnage qui se préparait à arriver. C’était sans compter sur l’intervention du garçon au stylo. Et quelle intervention ? La jeune Serpentarde avait oublié sa capacité à faire de longs discours inspirants. Elle se surprit à hocher la tête à plusieurs reprises, réagissant à la justesse de ses propos.

Il avait entièrement raison. Robin et Danny étaient stupides et ridicules et contribuaient à donner cette mauvaise réputation à sa maison. Eileen était quasiment sûre que ce genre de discours aurait également l’aval de ses parents qui ne supportaient pas ce type d’insultes. Elle avait quasiment envie d’applaudir.

Cassiopée passa derrière lui pour l’inciter à s’asseoir en le remerciant. Eileen acquiesça en même temps que la plupart des autres élèves de la classe à la question de l’apprentie professeur. Lucie soupira, refusant de donner son avis parce que toute cette scène était bien trop minable à ses yeux (Robin y compris) et Eileen sourit quand elle vit Moira hocher la tête avec elle.

Une nouvelle fois, elle eut envie de se lever pour applaudir voire danser et chantant l’hymne national. Robin et Danny, furieux, furent envoyés chez le directeur avec une petite flasque remplie d’un liquide sorti du crâne du professeur Garoth. Elle en avait vu chez sa grand-mère de ces petites flasques à souvenirs. Les plaintes cacophoniques des deux garçons furent interrompues par Cassiopée qui les pressa à sortir avant de se tourner vers le Gryffondor et elle.

Serpentard avait, en l’espace de quelques minutes, gagné 5 points avant d’en perdre 20 pour en regagner 10 de nouveau. Et pourtant elle n’avait quasiment rien fait ! Enfin, elle ne se plaindrait pas des points gagné, c’était toujours une bonne chose.

La jeune Poufsouffle était toujours aussi ailleurs et semblait souffrir de ce qu’il se passait. En douceur, Cassiopée demanda à sa voisine de la conduire à l’infirmerie. Eileen la regarda d’un air inquiet. Elle espérait vivement qu’elle se sentirait vite mieux. Il n’était pas bon de la perturber. La jeune Serpentarde n’avait jamais vu quelqu’un exprimer ses sentiments de la sorte. C’était à la fois fascinant et terrifiant.

« Et si nous reprenions, hein ? Les cours ne servent pas à se chamailler en général. Bien..., Où en étions-nous ? »

Eileen se demandait si elle allait vraiment arriver à suivre le cours après toutes ces histoires. Au moins, il y avait eu de l’animation. Moira leva la main.

- On définissait la matière Professeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Lun 7 Avr 2014 - 0:44
Aelita ne suit en rien ce qu'il se passait dans la salle. La colère l'avait tellement aveuglée qu'elle consacrait toute son énergie à ne pas provoquer un désastre. L'encrier s'était mis à trembler si fort qu'il tapotait sur la table de plus un plus fort et vite. La voisine d'Aelita ne savait pas comment faire pour rassurer son amie. Elle n'osait même plus la toucher au cas où elle ferait un malheur. Aiden, le jeune Gryffondor au stylo, se leva et commença à défendre vaillamment la jeune Poufsouffle qui n'était plus en état de faire quoi que ce soit. Il indiqua au professeur qu'elle n'avait fais que se défendre face à une insulte particulièrement épineuse dont tous les nés-moldus se serait sentis concernés s'ils l'avaient entendu. L'ADEM calma le jeune homme qui semblait être lui aussi complètement sorti de ses gonds et le força à se rasseoir sur son siège. Elle demanda confirmation auprès des autres élèves qui, pour la plupart, répondirent que c'était vrai. La jeune femme se tourna alors vers les deux chenapans et leur fit la morale avant de leur rajouter une retenue et enlever des points. Puis elle demanda au professeur référent de donner comme preuve de ce qu'il s'était passé, les souvenirs du cours. Ce que ce dernier fit mollement avant de rendre le flacon à l'ADEM qui le fit passer au Gryffondor qui allait amener les deux perturbateurs chez le directeur pour leur comportement inacceptable. Ces derniers partirent en rouspétant.

Une fois les trois élèves partis, Cassiopée se tourna vers Eileen et Aiden pour les remercier d'avoir pris la défense d'Aelita. Cette dernière l'aurait certainement aussi bien fait si elle n'avait pas été dans un tel état. Mademoiselle O'Bryan se tourna alors vers Aelita dont l'encrier commencer à s'élever dans les airs à l'étonnement général. L'oeil rouge d'Aelita brillait étrangement. On aurait dit qu'il ne faisait plus vraiment parti d'elle-même. Quand l'ADEM posa sa main sur celle de la fillette, l'encrier retomba doucement dans la main de la jeune femme, Aelita cessa de se balancer et son œil arrêta de luire. Cependant, la fillette semblait encore être complètement ailleurs. Elle fixait encore l'endroit où se tenait l'encrier juste avant et ses mains tremblaient. L'ADEM demanda à la jeune fille assise aux côtés d'Aelita de l'amener à l'infirmerie. La Poufsouffle se leva et aida Aelita à faire de même. Elle prit les affaires de sa camarade et l'entraîna en douceur vers la sortie. Le trajet jusqu'à l'infirmerie se fit dans un silence incroyable. Lorsqu'elles arrivèrent dans la pièce qu'Aelita connaissait très bien, Mademoiselle Welton demanda ce qu'il s'était passé. La camarade de la fillette expliqua tout. Candy hocha de la tête et indiqua qu'elle prenait le relais. Bien qu'inquiète pour sa camarade de chambre, la Poufsouffle partit. Aelita fut allongée sur un lit où elle y dormit tout le reste de la journée ainsi que la nuit. L'utilisation de ce genre de pouvoir était non seulement dangereux mais prenait aussi une grande quantité d'énergie à la jeune fille. Lorsqu'Athony apprit ce qu'il s'était produis grâce à l'un de ses amie dont le frère était en première année, il parti vite fait durant chacune des pauses voir sa cousine.
Revenir en haut Aller en bas
Aiden Abberline
Red monster
avatar
Red monster

Afficher infos

Messages : 303
Date d'inscription : 02/12/2013
Âge : 24

Dossier
Statut Statut: Deuxième année, Élève de Gryffondor
Argent Argent: 4 350 Gallions
Points Points: 1095

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Lun 7 Avr 2014 - 23:56
Un immense sourire aux coins des lèvres, Aiden se tourna vers John. C’était absolument jouissif. Les yeux comme des soucoupes, son camarade fixait la prof, atterré. De tout évidence, il avait du mal à admettre que, pour une fois, Aiden avait fait gagner des points à leurs maisons. En fait, en y regardant bien, quasiment tous les Griffondors semblaient surprit. Il se sentait de super humeur, tout à coup !

-J’arrive pas à y croire, gémit John. Vas pas croire que tu t’en sortiras toujours si bien ! Le prévint son camarade. C’est tout de même miraculeux…on fête ça se soir ! Chuchota-il, approuvé par ses camarades les plus proches.

Aiden secoua la tête, amusé par leurs attitudes : ils en faisaient toujours trop ! Après tout, il avait déjà fait gagner quelques points ! Souriant malicieusement, il reporta son attention vers la prof. Prof qu’il adorait ! Elle était super en fin de compte ! Celle-ci demanda d’ailleurs la confirmation de sa version à la classe avant de remettre à leurs places les deux perturbateurs. Puis elle leurs donna une retenue. Tous les samedi matin jusqu’à la fin de leurs scolarité. Bon, ok, elle n’avait pas dit ça, mais pour que quelque chose rentre dans leurs cerveaux atrophié, il faudrait au moins toute une scolarité ! Enfin bon, avec toute cette histoire, il était certain de s’être fait des amis. Des vrais. Ou plutôt des ennemies. Des vrais. Quoique lui, il s’en tamponnait un peu…il ne connaissait même pas leurs noms !

Un mouvement le tira de ses pensées. Cassiopée venait de s’approcher de la jeune rouquine, toujours perdu dans son monde. Elle faisait un peu flipper, l’air de rien, la p’tite. Se balançant doucement, l’encrier au bord de l’explosion –Et le stylo qu’il lui avait donné alors ?!- elle semblait au bord de la rupture psychologique. Pour ce qu’il y connaissait en psychologie, évidemment. C’est-à-dire pas grand-chose. Même que dalle, en fait. N’empêche, même s’il n’y connaissait rien, fallait pas avoir dix ans d’étude pour se dire que : balancement d’une personne avec perte de contrôle = pas net.

Heureusement, la prof la calma, puis l’envoya à l’infirmerie. Ce qui le rassura un peu, il devait admettre. C’est qu’il était certain d’avoir vu une lueur rouge étinceler dans le regard de la jeune fille. Il avait moyennement envie de finir assassiner parce qu'elle avait un dédoublement de personnalité ou un truc du genre ! C’était toujours les plus gentils les plus sadiques…Non, vraiment, il se sentait plus en sécurité avec la jeune rouquine au loin. Du coin de l’œil, il la regarda partir, soulagé.

Fiou, il survivrait peut-être à cette heure !

-Et si nous reprenions, hein ? Les cours ne servent pas à se chamailler en général. Bien…Ou en étions-nous ?

Probablement pas très loin, mais fallait dire qu’Aelita avait tout spoiler !

-On définissait la matière, professeur. Son regard suivit la provenance du son et rencontra une jeune fille. Assit près d’-elle, la jeune Serpentard à la langue bien pendue (Quoi ? Lui, au moins, il ne disait pas au prof que la question était ‘débile’ !).

Levant la main dans un mouvement éclair, plus pour le principe d’avoir effectué le geste, que pour vraiment demander la parole, il s’adressa à l’enseignante.

-Madame…Du coup..je peux récupérer ma baguette ? Non parce que bon…c’était légitime, hein. D’ailleurs…Je suis toujours en retenue ? Je ne la mérite pas vraiment, après tout, je n’ai utilisé des sorts que dans un geste d’altruisme…


Sérieusement, un geste d’altruisme. Lui ?

-Tu le fait exprès ou quoi ? Pourquoi tu te contentes pas de la chance inouïe que t’as eu, idiot ! Et depuis quand tu fais dans l’altruisme ?! Le reprit John, lassé de son attitude.


PS Sorry:
 



Sarcasm is my only defense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Mar 8 Avr 2014 - 20:10
Définition de la matière, hein ? … La petit Miss je-sais-tout qui venait de quitter la classe avait trop bien défini la chose selon moi. Il fallait que je mette un peu d'ordre dans tout ce qu'elle avait dit. Je m'apprêtais à prendre la parole quand le petit teckel ambulant leva la main et s'exprima immédiatement après... Ah, oui, sa baguette ! La retenue ?... Je ne pus m'empêcher d'avoir un petit rire à cette évocation. Il rêvait un peu le petiot là ! Je me tournais vers les trois baguettes que j'avais ramassé. Il faudrait que je rende la sienne à la petite rouquine... La blanche était celle que je cherchais. Je la pris et m'approchais du jeune Gryffondor avant de la lui tendre avec un petit sourire.

« Voilà ta baguette, p'tit gars ! Quant à la retenue, effectivement, elle est toujours en place. C'était bien de défendre ta petite camarade, mais ça l'était bien moins de perturber le cours. Mais je veillerais à ce que tu n'ailles pas récurer les trophées avec Rusard, d'accord ? »

Je lui fis un petit clin d’œil avant de retourner devant le tableau. Je considérais le sujet clos, et si quelqu'un venait de nouveau perturber ce cours, je veillerais à ce qu'il soit relégué comme esclave des elfes de maison en cuisine. Je m'éclaircis la voix.

« Bien, passons au cours, cette fois. Assez perdu de temps. Votre camarade Poufsouffle a émis certaines choses très intéressantes tout à l'heure, cependant, je me vois dans l'obligation de rectifier certaines choses et de mettre les points sur les i sur d'autres. Comme je le disais avant que nous soyons subitement interrompu, nous n'enseignons jamais la magie noire, pas même les rudiments. Nous vous apprenons juste à vous en défendre. Mettez vous bien dans la tête que ce n'est pas ici que vous apprendrez les revers de la magie, c'est compris ? »

Il fallait que tout cela rentre dans la tête de mes jeunes élèves, où alors soit ils se feraient des idées, soit ils prendraient le mauvais chemin, malheureusement. Je soupirais. J'avais encore un point à éclaircir.

« Votre camarade a aussi évoquer les Sortilèges Impardonnables. Ce n'est pas pour rien qu'ils sont seulement exposé de manière théorique aux septièmes années seulement. J'apprécierai donc que les plus curieux ou les plus avides de connaissances dans cette salle modèrent leur lecture. Un première année n'a pas à savoir pratiquer ce genre de magie. Souvenez vous qu'elle a été utilisée par un certains Voldemort lors de la guerre... Me suis-je bien faite comprendre ? Je compte sur vous pour passer le mot à votre camarade. »

Pas que je pratiquais l'obscurantisme, mais depuis la guerre, beaucoup de choses avaient changé dans l'enseignement de cette matière, surtout ça. Les élèves de premier cycle ne devaient même pas y avoir accès ! J'irai en parler au bibliothécaire de l'école. Bref. J'eus un sourire taquin, histoire de les défendre.

« Alors, on a parlé de protection, parfait... Mais contre qui, contre quoi ? Donnez moi des exemples ? »
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Mer 9 Avr 2014 - 15:02
Aelita sortit prestement et Eileen la suivit du regard, un peu inquiète. Elle n’avait vraiment pas l’air bien. Le calme était un peu revenu dans la salle et Moira semblait plongée en pleine reflexion.

- Qu’est-ce qu’il y a ?

Elle releva la tête et continua à chuchoter.

- C’est pas bon ça.
- De quoi ?
- Tu as vu son encrier ?

Eileen eut une grimace.

- Oui… Elle arrive à le faire bouger sans sort… C’est vraiment pas juste.
- Non, c’est pas ça. Elle ne le faisait pas exprès. Enfin, je ne crois pas.
- Et alors ?
- Et alors quelqu’un qui ne contrôle pas sa magie ce n’est jamais bon.

Eileen se gratta la tête.

- C’est Aelita, elle est très gentille. Elle ne ferait de mal à personne. C’est surement juste à cause de Robin.

Moira haussa les épaules sans plus en dire et Eileen se désintéressa d’elle. Elle était souvent un peu paranoïaque comme ça.
Cassiopée poursuivit le cours en précisant les dires d’Aelita assez fermement. Pas de magie noire donc, pas de sortilèges impardonnables non plus. Eileen reconnut sa propre mère dans ses propos et sans même y réfléchir, elle hocha la tête. Pourtant ce genre de sujet la rendait immensément curieuse et elle avait désormais une envie intense de poser plus de questions sur ces domaines. Elle nota les mots « sortilèges impardonnables » sur son parchemin. Les sourcils froncés de ses parents lui apparurent. Le visage fermé de son père, l’expression affolée de sa mère… Par habitude, elle restreint donc sa langue et griffonna par-dessus ses notes.

Maintenant sa tête avec sa main en caressant sa joue avec sa plume, elle écouta Cassiopée d’une oreille distraite. Sa question n’avait-elle pas déjà été répondue ? On se protégeait de la magie noire et des créatures peu sympathiques, non ? Ah, des exemples… euh… pffff, non, plus envie de participer là.

Une voix dans la classe s’éleva après avoir donné son nom peu mémorable.

- Euh, pour se protéger des sorciers qui pratiquent la magie noire et des créatures maléfiques comme euh… les strangulots…

Eileen soupira. Il ne faisait que répéter ce qui avait déjà été dit. S’il était vrai que les répétitions étaient souvent nécessaires pour que les élèves retiennent, elle en avait horreur. Elle plus, l’autre élève ne faisait aucun effort. Cassiopée avait demandé des précisions et des exemples pas seulement de répéter ce qui avait été dit. Les gens étaient ennuyeux parfois…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Abberline
Red monster
avatar
Red monster

Afficher infos

Messages : 303
Date d'inscription : 02/12/2013
Âge : 24

Dossier
Statut Statut: Deuxième année, Élève de Gryffondor
Argent Argent: 4 350 Gallions
Points Points: 1095

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Mer 9 Avr 2014 - 22:55

Damn.

Il était toujours collé. Il avait envie d’en vouloir à la prof, mais il n’y arrivait pas. Au fond, elle avait été juste, et il le savait. Il refusait juste de l’admettre. Parce que mince, il allait quand même passer son samedi matin ailleurs que dans son lit. M’enfin, au moins il ne serait pas avec Rusard. Et son chat. Ce chat le détestait. Il ne savait même pas pourquoi ! Vraiment, cette bête semblait lire dans son âme…avec ses yeux rougeoyant. Il n’aimait pas les retenues avec Rusard pour deux simples raisons. La première : Il semblait que voir souffrir et travailler les élèves –Aiden parierait même qu’il avait quelque chose contre la maison Griffondor en particulier- soit d’une jouissance extrême pour le vieillard. Il semblait sincèrement prendre un plaisir malsain à les faire suer encore et encore. La seconde était simplement qu’il passait chaque petite minute à penser à l’envie irrépressible qu’il avait de vouloir lui laver les cheveux. Ou quelque chose du genre. Même un sort irait. Mais vraiment, ces quelques cheveux fillasses et fin –Qui lui rappelait étrangement une version plus humaine de Gollum- lui fichait la chair de poule. Il flippait vraiment de chopper des poux –ou des puces !- à chaque fois que le vieux concierge s’approchait trop près de lui.

En bref, il était plutôt reconnaissant. Bien qu’il ne l’avouerait jamais !

Baguette en main, il sourit à John. Il s’en était pas mal sorti ! Puis il reporta son attention sur le cours qui venait de reprendre.

-Alors, on a parlé de protection, parfait…Mais contre qui, contre quoi ? Donnez-moi des exemples ?

Huuu.

Le cours était mieux avec des sorts, des pleurs et des engeulades. C’était tellement plus passionnant. Quoique moins instructif. Peu attentif, il écouta une conversation à quelques rangs de lui. Apparemment, une jeune fille était jalouse de la façon dont Aelita avait fait bouger son encrier. Pour tout dire, il se sentait jaloux aussi. Certes, comme l’avait fait remarquer son ami, ça pouvait être dangereux, mais c’était aussi très cool. Lui, même très en colère –bon, ok, il n’était jamais en colère, mais quand même !- ne pouvait pas faire ça. Pour perdre le contrôle de sa magie, il fallait que celle-ci ai déjà un bon potentiel.  

Soupirant, il écouta les élèves répondre à la prof. Certaine réponses étaient vraiment dispensable. Du coin de l’œil, il vit John lever la main. Surpris, il lui sourit malicieusement. Au même titre que lui, John n’était pas un grand actif en cours.

-Les sorts de protections peuvent aussi bien servir pour se protéger de créatures que des sorciers.

Élémentaire mon cher Watson.

Il se moqua doucement de John, riant devant la réponse évidente qu’il venait de donner.

-Au moins, je participe pour autre chose qu’embêter les gens, moi !

Dans le mille. Il avait pas tort le bougre !

-Je préfère apprendre la magie, la vraie, tu sais, avec les petites lumières pailletée, se moqua-il.

-La magie devrait être interdite pour les gens dangereux comme toi, Aiden…Le théorique te va mieux.

Certes, c’était vrai, mais le théorique l’ennuyait !

-On peut pas faire de vrais sorts, Madame ? Demanda-il soudainement. Après tout, on apprend jamais mieux qu’en pratiquant.



Sarcasm is my only defense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Ven 11 Avr 2014 - 14:20
Au moins, ils étaient moins agités, ce qui me soulagea. Je voyais encore deux ou trois personnes parloter, c'était une réaction logique après ce qu'il venait de se passer. Il faut dire qu'elle m'avait fait peur aussi la petite. Mais il fallait que je me concentre sur mon cour maintenant. Je me raclais la gorge assez bruyamment afin que les derniers bavardages cessent, et c'était assez réussi. Un petit Serdaigle leva la main et copia comme il put une partie de la réponse que m'avait faite la rouquine avant de péter un boulon. Je lui accordait cinq points pour son écoute au cours, au moins, il avait bien répondu. Puis, ce fut le tour d'un petit Gryffondor... John, apparemment un ami au Yorkshire toy. Sa réponse me fit sourire.

« Effectivement, mon garçon, il est bon de le préciser. Il n'y a pas que des créatures maléfiques en ce bas monde, des sorciers le sont aussi, et ce sont sans nul doute les plus dangereux. Cinq points pour Gryffondor. Les créatures maléfiques, comme on les appelle, peuvent aller du simple petits lutins de Cornouaille au loup garou enragé, ou alors du simple épouvantard au détraqueur.... Bien qu'actuellement, nous n'en ayons plus en Angleterre. »

Je retenais un clin d'oeil vers Eileen, pour qui j'avais rajouté l'adjectif enragé. La potion Tue-Loup était bien plus efficace que n'importe quel sort. Mais ce n'était pas du tout le temps de leur parler des loups garous. J'allais pour reprendre la parole quand une petite voix s'éleva... Le caniche nain, pourquoi cela ne m'étonnait-il pas ? Néanmoins, sa question était légitime. Je m'étais posé la même question à son âge. Je lui souris.

« La première année est généralement consacrée au base de la Défense contre les Force du Mal, en général, il n'y a aucune mise en pratique avant votre seconde année. »

Soudain, une idée me traversa l'esprit... A leur âge, ça ne leur servirait pas à grand chose, enfin, j'espérais, c'était un sort de début de seconde année, mais quel mal y avait-il à leur montrer ? Il fallait que je les motive à fond pour leurs futures années.

« Je crois que je peux faire une exception pour ce cours et vous faire une petite mise en situation. »

Après que mon professeur ait acquiescé, je fixais le lévrier afghan et eut un petit sourire malicieux en coin. D'un petit geste de l'index je lui fis signe de venir avec moi sur le pupitre. Un petit gars qui aimait l'action apparemment. S'il n'y avait que cela pour lui faire plaisir...
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Lun 14 Avr 2014 - 18:31
Bon sang, ils en étaient encore à définir la matière ? Mais à quoi cela avait-il servi de dire que l’intitulé était idiot ? Dit comme ça, c’était évident que ça n’allait pas servir à grand-chose mais tout de même ! Ils avaient déjà du retard alors autant commencer directement à apprendre les sorts de désarmements et les techniques pour vaincre le calmar géant !

Eileen réprima un petit rire au « mon garçon ». Cassiopée sonnait brusquement bien plus vieille comme si le vieux professeur derrière elle déteignait sur elle. La première année imagina alors des mèches d’un blanc nacré se joindre à la chevelure rouge de l’apprentie professeur et une canne apparaitre entre ses mains alors que sur le bureau se posait un plateau couvert de biscuits dorés. Il ne manquait plus qu’à faire des murs des tranches de pain d’épices et Cassiopée pourrait bientôt se découvrir une envie folle de manger des enfants allemands. Eileen pensait au conte version sorcière bien sûr, celui où la vieille lançait un sortilège d’engorgement aux deux enfants pour les manger le jour même. C’était bien plus pratique que de les engraisser à la moldue.

A la mention du loup garou enragé, Eileen eut un léger frisson avant de se frotter doucement le bras sans réfléchir. Elle se demanda vaguement si Cassiopée avait fait exprès de le mentionner avant que le cours de ses pensées ne fut interrompu par le garçon artiste coiffeur et teinturier. Enfin quelqu’un qui tentait de discuter un peu le programme pour qu’il soit plus intéressant. Certes, elle n’avait jamais été jusqu’à demander directement à un professeur à apprendre des sorts mais ce n’était pas l’envie qui avait manqué. Elle préférait râler dans son coin.

La réponse la fit grimacer. Chouette, encore un cours avec de la théorie en veux-tu en voilà. Elle savait qu’en première année il ne fallait pas s’attendre à finir un répertoire de sorts mais elle avait espéré jouer un peu quand même. Enfin, pratiquer quoi. Mais Cassiopée n’était pas un professeur habituel et Cassiopée était cool et Cassiopée le annonça qu’ils auraient droit à une petite démonstration. Sur ce, elle demanda au garçon de la rejoindre sur l’estrade avec un sourire qui en disait long. Le visage d’Eileen s’illumina de mille feux. Ca promettait.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Abberline
Red monster
avatar
Red monster

Afficher infos

Messages : 303
Date d'inscription : 02/12/2013
Âge : 24

Dossier
Statut Statut: Deuxième année, Élève de Gryffondor
Argent Argent: 4 350 Gallions
Points Points: 1095

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Mar 15 Avr 2014 - 22:24

En écoutant la réponse de la prof, Aiden savait, sans même se tourner, qu’un sourire victorieux venait de fleurir sur les lèvres de John. Super, il allait en entendre parler pendant des décennies ! De toute façon, lui, il avait fait gagner 10 points ! Donc il gagnait. Na ! Puérilement, il se tourna vers John et tira la langue. Dans ces moment-là, son côté mature était biiiien loin.

-Oh, tu es jaloux, peut-être ? Demanda John, le ton doucereux.

Boudeur, il préféra l’ignorer et reporta son attention sur la prof. Sa réponse le conforta dans son humeur boudeuse. En gros, ils allaient passer l’année à étudier tout un tas de truc cool, sans pouvoir faire les trucs cools en questions. Génial. C’était comme lui faire son gâteau préféré, lui montrer, puis lui dire qu’il le mangerait plus tard. Dans un an. Deux ans.

Il comprenait bien l’idée d’apprendre avant de pratiquer, mais pas d’attendre un an ! Dépité, il s’apprêta à partir loin dans ses pensées quand, après une courte réflexion, la prof sembla d’accord pour leurs montrer quelque chose. Oh ! Enthousiaste, il releva la tête, un grand sourire aux lèvres. Il
avait eu raison de se dire que cette prof était cool !

D’un petit geste, elle lui fit signe de la rejoindre.

Ooookey.

Alors là, il ne savait plus quoi penser. D’un côté, c’était l’excitation pure et simple. Il avait envie de se précipiter sur l’estrade et de voir ce que la prof allait concocter. De l’autre, il se demandait s’il elle n’allait pas lut jeter un sort étrange qui le changerait en castor. Vu le sourire et les yeux brillants qui illuminèrent le regard d’Aiden, le premier côté avait gagné la manche. Haut la main. Parce que, mince, il était cobaye, mais c’était hyper cool. Ou peut-être qu’elle lui apprendrait le sort à lui ? Excité, il se leva rapidement, sous l’œil moqueur de la totalité de ses camarades Lions.

-J’attends ça depuis tellement longtemps, Aiden, s’amusa Tyler, d’une voix faussement émue.

-Haaaa~ Moi aussi…j’espère que ça ne sera pas trop douloureux…mais que tu t’en souviendras quand même longtemps, continua un autre rouge et or, cette fois ci d’un ton plus dérangeant.

Merci les potes.

Sans se laisser démonter, il traversa la salle sous les regards curieux des élèves. Ou peut-être content. Étonnement, la plupart des Lions et des Serpents semblaient avoir, pour une fois, les mêmes sentiments : l’envie qu’on lui donne une bonne leçon. Heureusement, pour ses camarades Lions, l’envie était surtout de voir la prof les venger de tous les longs monologues qu’Aiden leurs faisait subir. Ainsi que la bonne dose de sarcasme et l’ironie trop présente. Les serpents, eux, semblaient plus avoir envie d’une humiliation.

Il arriva devant la classe et s’approcha de Cassiopée.

-Vous savez, si vous tuez un élève devant tant de témoins, même-moi, précisa-il bien que la jeune femme n’avait probablement aucune idée de l’envie de meurtre qu’il inspirait a beaucoup de ses camarades, vous risquez Azkaban.



Sarcasm is my only defense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Sam 26 Avr 2014 - 15:05
Alors lui, il payait sévère ! Le tuer ? D'où est-ce qu'il sortait une telle idée, franchement ? C'était tellement... Il n'y avait aucun mot pour qualifier ma surprise lorsqu'il me parla d'Azkaban aussi sérieusement. Cependant, je ne montrais rien. Ce gamin me plaisiat bien, il me rappelais Benoit, mon camarade de Serpentard, exactement le même style, c'était rigolo. Je m'accroupis à son niveau avec une mine plus que sérieuse.

"Te tuer ? Nooon, il y a tellement de moyen plus facile de te faire disparaître... Comme te transformer en ver de terre et me servir de toi pour pêcher la truite... Ce serait tellement divin, une truite en papillote."

Puis, je souris et lui fis un clin d'oeil, lui montrant que je plaisantais. Je me relevais et me mis au milieu de l'estrade, toujours le sourire au lèvres. Je pensais que je m'embêterais avec les premières années. Comme eux, la théorie, ce n'était pas mon truc et en première année... on ne fait que ça. Mais bon, ça m'ouvrait des perspectives plus intéressantes. Je regardais le garçon avant de me tourner vers ma classe.

"Le premier sort que l'on vous apprend en cours de défense n'est autre que le sortilège de désarmement... Démonstration."

En informulé, je pointais ma baguette sur Aiden et sa baguette s'envola vers moi. Puis, je les regardais de nouveau. J'étais décontractée, bien plus qu'en début de cours. J'allais rendre sa baguette au Gryffondor.

"Ce sort est l'un des plus pratique contre un sorcier qui vous menace. Rares sont les sorciers qui peuvent lancer de sorts sans baguette... Ils sont quasiment inexistants, en fait. L'un des plus connus était Albus Dumbledore, un des anciens directeurs de notre école. Vos parents l'ont peut-être connus, d'ailleurs. Mais sinon, c'est une maîtrise trop puissante pour un sorcier lambda. Bien ! J'ai fait exprès de ne pas formulé le sort, car je l'ai utilisé contre ce jeune homme tout à l'heure... Quelqu'un peut-il me le rappeler ?"
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Mer 30 Avr 2014 - 9:22
Eileen observait la scène avec un demi-sourire et des yeux fascinés. Enfin ! Enfin un cours digne de ce nom ! Et un petit Gryffondor qui servait de cobaye c’était toujours amusant ! Elle n’avait absolument rien contre les rouge et or. Mais, avec leur réputation de casse-cou, ça semblait tout à fait approprié.

Le garçon s’était levé sans montrer trop d’inquiétude, en Gryffondor incarné, pour se placer sur l’estrade où Cassiopée plaisanta avec lui. D’un coup de baguette et sans un mot, la baguette du jeune homme vola vers Cassiopée qui l’attrapa avant de la lui rendre.

Les yeux ronds comme des soucoupes, Eileen applaudit un peu en même temps que d’autres élèves. Ils ne devaient être que cinq à avoir applaudit un professeur qui exécutait un sort (après tout, ils étaient sorciers et enseignants, c’était un peu leur boulot) mais effectuer un sort sans parler c’était toujours impressionnant. Les yeux pétillant, Eileen se demanda si elle aussi saurait un jour faire de la magie sans mot.

Cassiopée partit sur un discours au sujet de la nécessité des baguettes pour faire de la magie à part pour certains cas extraordinaires tel le fabuleux Dumbledore (fabuleux oui, c’est l’adjectif qui lui convient le mieux, non ?). Eileen se fixa alors un nouvel objectif : faire de la magie sans baguette ! Elle était encore bien loin du compte mais… après tout même Aelita en avait fait non ? Eileen aussi était quelqu’un d’extraordinaire, elle y arriverait aussi, c’était obligé.

La première année eut un petit rire quand Cassiopée souligna que c’était déjà la deuxième fois qu’elle désarmait le pauvre garçon. Quand l’apprentie professeur demanda le nom du sort, elle fut parmi la petite dizaine qui s’exclama « Expelliarmus ! ». C’était un des sorts les plus connus, ne serait-ce que parce que c’était celui qui avait permis de remporter la dernière guerre. Beaucoup de livres montraient l’image mouvante d’un sorcier aux cheveux noirs corbeau lançant à une face bien trop plate l’éclair écarlate qui avait contré le flash émeraude. C’était aussi le sort qu’Eileen se délectait de prétendre utiliser lorsqu’elle jouait à la maison. Un grand classique.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Abberline
Red monster
avatar
Red monster

Afficher infos

Messages : 303
Date d'inscription : 02/12/2013
Âge : 24

Dossier
Statut Statut: Deuxième année, Élève de Gryffondor
Argent Argent: 4 350 Gallions
Points Points: 1095

MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   Mer 30 Avr 2014 - 14:55

- Te tuer ? Noooon, il y a tellement de moyen plus facile de te faire disparaître…Comme te transformer en ver de terre et me servir de toi pour pêcher la truite…Ce serait tellement divin, une truite en papillote.

Il sourit en écoutant la réponse. Décidément, elle lui plaisait de plus en plus. Elle lui fit un clin d’œil et se releva, faisant face à la classe. Il était toujours impatient de savoir ce qui allait se passer ! Peut-être qu’elle all-..

D’un coup, sans avertissement (En même temps, il voyait mal sa baguette lui chuchoter, genre discret « hey, buddy, j’vais m’envoler dans les mains d’la prof, fait attention ! » et lui faire un clin d’œil…), sa baguette bondit de sa main pour retourner dans celle de Cassiopée. Hu ? Il regarda sa main vide pendant quelques secondes. Un informulé ? Il savait que c’était possible, mais il n’avait jamais vraiment fait de recherche dessus. Après tout, il était hautement improbable qu’il puisse un jour en faire. Et comme pour souligner sa pensée, la prof expliqua la puissance nécessaire pour pouvoir accomplir une telle prouesse. Super. Il savait bien qu’il avait un potentiel magique moyen, voir faible, mais il se rassurait en compensant la chose par sa précision et son intelligence naturelle. Il n’atteindrait probablement jamais une puissance exceptionnelle. Sauf que ce le voir envoyer en pleine tête à coup de « sorcier lambda », ça mettait un sale coup à sa fierté.

Sans se soucier du débat qu’elle venait de créer à l’intérieur du petit sorcier, la jeune femme remis à Aiden sa baguette, lui souriant. C’était décidé. Elle ne lui plaisait plus ! Na ! Ca n’était pas parce qu’on avait un faible potentiel magique qu’on était forcément un sorcier lambda ! Elle verrait quand il serait célèbre et qu’il inventerait des sorts géniaux et trop complexe pour les idiots qui jouaient tous sur la puissance !

Lui, de mauvaise foi ? Jamais…

Soudainement boudeur, il regarda les gens répondre aux questions. Bah oui, c’était un Experlliarmus. Fallait pas être Einstein pour trouver ! Il observa la classe, répondre avec enthousiasme. Youhou, youpi, ils avaient deviné…Ils étaient siiiii fort. Se plaignant intérieurement contre le monde entier, son regard fût attiré par une tête de cheveux bruns. La jeune Serpentard se moquait clairement de lui ! Il détourna les yeux. Bon, allé. Après tout, la prof ne l’avait pas spécifiquement visé quand elle avait parlé de sorcier Lambda. Elle le connaîtrait, elle saurait que ça n’était pas le cas !

…parce que ça n’était pas le cas, hein ?

Devenir un anonyme parmi tant d’autre le terrifiait plus que de raison. Son petit côté orgueilleux avait besoin de reconnaissance !

Incapable de rester en place, il se balança d’un pied sur l’autre tout en se demandant s’il avait le droit de partir se rasseoir. Elle ne lui avait pas explicitement dit, mais en même temps, sa présence ici n’apportait rien de bien utile. Se retournant, il observa le tableau, oubliant momentanément la classe.  Puis il attrapa, sans vraiment sans rendre compte, un stylo sur le bureau de la prof. Il le fit tourner entre ses doigts. Incapable de rester sans rien faire, il se pencha et commença à lire certaine notes étalé sur la surface. Il les survola du coin de l’œil. Etaient-elles à Cassiopée ou au professeur ? Tient, il y avait un papier avec la liste des élèves. Il lut rapidement la liste. Mwhahaha. Y avait vraiment des noms chelous ! Qui pouvait bien appeler son enfant « Asseann » ? Ou « Dilem » ? Il pouffa de rire. Sérieusement, Dilem ? Hum, je suis face à un dilemme, comment appeler mon rejeton ? « Eileen ».
C’était bizarre aussi !

Puis, continuant à lire les papiers visibles sous ses yeux, il rit, oubliant son environnement.

Pssst:
 



Sarcasm is my only defense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cours de DCFM 1ère Année / "Il faut que je prenne mes marques" [Fini]
» Inscription Cours n°1 - [1ère année ; 5ème année]
» Cours n°1, 1ère année - Les bases de la Mythologie (Past)
» LES COURS À HARVARD ❥ années d'études et enseignements proposés
» COURS : Histoire de la magie ♣ (1ère année - 6e cours de l'année)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Intérieur-