AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Natasha Gregorovitch, artiste en devenir [fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natasha Gregorovitch
avatar

Afficher infos

Messages : 30
Date d'inscription : 10/05/2017

MessageSujet: Natasha Gregorovitch, artiste en devenir [fini]   Mer 10 Mai 2017 - 0:31
~ Informations de base ~

Nom(s) : Gregorovitch
Prénom(s) : Natasha, Olga
Âge : 20
Surnom(s) :Tasha
Sexe : Féminin
Pays d'origine : Russie/Roumanie

Statut :Créatrice de baguette en apprentissage (pas adem, mais elle voyage pour se perfectionner)
Classe : Nope
Familier : Un botruc du nom de Yacov, qui ressemble à une petite branche de bouleau.
Baguette : Bois d'Aulne, plume de Phénix, 28 cm très souple

Orientation sexuelle : Hétérosexuelle
Particularités : Un quart de sang vampire (sa mère étant demie-vampire et son grand père vampire pur-sang) elle parle avec un fort accent russe
Personnage sur l'avatar :Emi Yusa, Hataraku no Maou Sama


~ Descriptions ~

♦ Physique :Lorsque vous apercevez Natasha, vous ne pourrez manquer de remarquer ses cheveux. D’un roux foncé profond, presque sanguin, ils sont extrêmement longs. Leurs pointes descendent paresseusement jusqu’aux genoux de la jeune fille, s’étirant sur plus d’un mètre vingt. Au soleil, leur couleur peut vous faire penser à des rubis que l’on aurait filés avec le plus grand soin pour en faire une chevelure. Une inexplicable mèche folle pointe en épi sur son crâne, totalement indomptable. Pourtant, Tasha a essayé mille et une recettes pour le discipliner : sortilèges, potions, laque moldue… Rien n’y fait. Et lorsqu’elle eut l’idée de la couper, la mèche refit surface le lendemain matin. Se rendant à l’évidence, la jeune femme décida de cesser ses efforts et de simplement arborer cette originalité capillaire comme si elle était là exprès. Enfin, pour terminer avec son admirable crinière, il convient de noter que Tasha apprécie particulièrement le fait de se tresser les cheveux. C’est une activité qu’elle trouve relaxante, c’est pourquoi vous la verrez régulièrement arborer une longue tresse d’un côté ou de l’autre de son visage, qu’elle fait et défait selon les envies du moment.

Une fois que vous serez parvenus à détourner le regard de ses cheveux, vous serez probablement fixés quelques secondes sur ses yeux. Bien que moins impressionnants, ils sont néanmoins colorés d’un vert pomme assez lumineux pour retenir votre attention. Au gracieux nombre de deux, ils arborent une forme classique d’europe de l’est, bien que peu rapprochés en comparaison à ceux de certains de ses cousins. Mais, voyez-vous, ces yeux ont un secret. Priez pour ne jamais le découvrir, car il s’agit d’un mystère lié au côté le plus sombre de la personnalité de Tasha. En effet, lorsqu'elle se met en colère, bien que tout le reste de sa personne semble identique, ses iris brillent d'une façon particulièrement inquiétante, à vous donner la chair de poule.

Le visage de la jeune femme, en forme de cœur, est bien souvent figé dans une expression neutre et peu engageante. Pourtant, si vous parvenez à la mettre en confiance, vous pourrez peu à peu voir apparaître au coin de ses lèvres un sourire aimable et sincère. Lorsqu’elle rit ou qu’elle s’amuse, son regard s’illumine et sa physionomie en paraît rajeunie. Ses fins sourcils d’ordinaire légèrement froncés se détendront et vous pourrez alors la voir telle qu’elle devrait être… Radieuse et enjouée.

Culminant à un mètre soixante-neuf au naturel pour soixante kilos, Tasha est une belle fille aux formes agréables et bien proportionnées. D’apparence un peu frêle, elle dispose en réalité de muscles fins mais bien présents, dûs à son entraînement physique. Bien que sa poitrine soit un peu plus généreuse que nécessaire, elle reste dans les normes. Sa taille est mince mais peu marquée et elle pourrait sans trop de peine être sexy, si tel était son souhait. Autre détail notable de sa personne : sa peau est remarquablement blanche et ne bronzera probablement jamais...

Il y a bien peu de chance que vous rencontriez Tasha vêtue autrement qu’avec son éternel tailleur. Coupé dans des tissus plutôt riches et constitué d’une jupe, d’un gilet et d’une chemise agrémentée d’un nœud, sa tenue ne manquera pas de la désigner comme quelqu’un de la haute société. De couleur anthracite et coupée à hauteur du genou, la jupe de la jeune fille est dépourvue de dentelle, plis ou autres agréments. Elle est néanmoins doublée d’un satin bordeaux qui la rend très agréable à porter. Ses chemises sont systématiquement d’un blanc immaculé, d’une coupe classique et agrémentées, sur chaque manche, de deux petits boutons de manchettes en or incrustés de petites émeraudes. Seule sa veste change au fil de saisons. En été, vous la verrez porter un blazer fin en coton, printemps et automne la verront revêtir un gilet en tweed fin, doublé au besoin, tandis que l’hiver la surprendra probablement avec un manteau en laine épaisse doublée et fourrée, le tout dans un gris colombe d’une élégance indiscutable. Quelle que soit sa tenue, un nœud indigo pourvu d’une broche en or et émeraude vient toujours habiller le col de la jeune fille. Une paire de chaussures noires viendront compléter sa tenue. Peut-être faut-il noter qu’elle aime varier les plaisirs en s’accordant un nombre incalculable de paires de chaussures, en différentes matières, aux talons plus ou moins hauts, aiguilles ou larges, plates ou compensées, zippées, lacées, bottes, ballerines ou bottines, le tout sans jamais dépareiller avec l’ensemble. La seule règle d’or concernant sa tenue est la suivante : « les baskets, c’est pour les mauviettes. ». Vous la verrez donc peut être courir un beau jour chaussée de talons aiguilles de dix centimètres. Chacun voit midi à sa porte, comme on dit.

Enfin, lorsque vous aurez la chance de la croiser habillée autrement, vous tomberez face à des tenues riches et élégantes, bien souvent griffées et rarement issues du prêt à porter. Mais les occasions pour ce faire sont rares, à moins que vous soyez comme elle invités à une quelconque réception mondaine exigeant un effort vestimentaire notable.


♦ Psychologique :La première chose a laquelle vous penseriez en discutant avec Tasha, c'est qu'elle est du genre... Imperturbable. Calme en toute circonstance, le type de personnes qu'on peut difficilement ébranler. Son éducation très aristocratique l'a en effet poussée à toujours être présentable et même irréprochable... En public.

Mais vous vous apercevrez bien vite que lorsqu'elle se trouve dans la sphère privée, Tasha est une fille joviale, drôle et profondément optimiste. Elle n'est pas le genre de trouble-fête à venir frapper à votre porte à 22 h pour vous demander de baisser la musique. Non, elle serait plutôt du genre à être l'une des premières arrivées et des dernières parties lors d'une petite sauterie. Bien que particulièrement stricte au sujet de l'étiquette -surtout dans le monde du travail-, Tasha adore prendre des "pauses aristocratiques", comme elle le dit. Bien que vous l'entendrez très rarement prononcer une quelconque vulgarité, sachez qu'elle n'en pense pas moins.

Elle a parfois quelques difficultés à se faire apprécier car son attitude en public rebute souvent les gens. Néanmoins, si vous passez outre cette première impression un peu guindée et que vous avez la chance de gagner son amitié, vous aurez alors trouvé une oreille attentive et compatissante, une conseillère prête à tout pour vous et plus encore, une personne d'une loyauté et d'une fidélité à toute épreuve. Bien qu'étant issue d'un cadre familial légèrement compliqué, elle fait partie de ces individus qui placent les liens du sang au-dessus de tout le reste. Qu'il soit pur ou non lui importe peu et elle traite avec une égale admiration son grand père vampire et sa grand-mère sorcière. Elle regrette que les mondes magiques et moldus soient si terriblement éloignés l'un de l'autre, car elle y voit une occasion manquée de faire profiter tout un chacun de ses talents et pire... D'améliorer le monde, chacun à son niveau.

Intelligente et douée d'excellentes capacités d'apprentissage, Tasha était l'une des meilleures élèves de son année et continue parfois de surprendre ses aînés par sa logique pointue et son sens de la déduction. De tout temps, la jeune femme s'est montrée intéressée par la métamorphose, les sortilèges et les potions. Son point faible étant son incapacité totale en matière de duels et de vol sur balais. Après ses examens de fin d'étude, elle est entrée en apprentissage auprès de son père, dans l'idée de reprendre l'entreprise familiale après sa mort.

Elle a toujours aimé les baguettes, car ce sont selon elle des êtres-objets capables de sentiments. Son plus grand plaisir dans son métier consiste à faire l'exact opposé de ce que lui a enseigné son géniteur : au lieu de simplement fabriquer des baguettes d'un seul tentant comme le font les Gregorovitch depuis des générations, elle se plaît à les sculpter, à les personnaliser jusqu'au moindre détail. Pour cela, elle s’inspire de ce qu’elle ressent au contact de la baguette brute, donnant forme à ses sensations à travers divers motifs. Pour elle, chaque création est une œuvre d'art et mérite le maximum d’attention. Elle ne rêve que d’une chose : créer des baguettes aussi uniques en apparences qu’elles le sont en « caractères ». Enfin, elle n’a malheureusement jamais connu de réelle histoire d’amour sérieuse. Tout au plus quelques flirts, ici et là… Pour elle, l’amour ne vous tombe pas dessus par hasard, mais se construit au jour le jour. Elle est donc peu encline à accepter des demandes qui lui semblent trop précipitées ou peu réfléchies. Reste à savoir qui lui donnera envie d’essayer de construire quelque chose.




~ Votre histoire ~


L’histoire de ma famille n’est pas le genre de récits que l’on apprécie de lire le soir au coin du feu, entouré d’enfants avides d’entendre de jolis contes de fées. Bien que certains des membres de ma famille soient dignes de figurer dans des romans d’horreur, ils ne sont aucunement responsables de cet état de faits. Père prétend que certaines lignées sont les proies favorites des Parques, si de telles entités existent en ce monde. Et je dois bien avouer qu’au vu des nombreuses calamités qui nous accablent, il y a peut-être là un fond de vérité.

Du côté de ma mère, les relations de famille sont quelque peu compliquées. En effet, son père est l’un des vampires du clan Voriel. Bien que n’étant doté d’aucun titre officiel au sein de l’aristocratie Roumaine, il présente comme tous les vampires une noblesse évidente et un patrimoine suffisamment important pour être considéré comme un seigneur de moyenne envergure. Ma grand-mère maternelle, pour sa part, était l’héritière des Movilă, dernière représentante de cette famille. Je vous épargnerai les détails inutiles sur l’histoire des Movilă, ils ne pourraient que vous ennuyer. Peut-être est-il néanmoins judicieux de préciser que notre généalogie compte plusieurs princes de Moldavie et quelques-uns des grands noms de l’aristocratie roumaine. Au décès de ma grand-mère, ma mère s’est donc retrouvée affublée du titre ridicule de "Cneaz", traduisible par "princesse" ou "grande duchesse". Par extension, je suis donc également présente dans les livres de noblesse roumains. Disposition inutile, pour ma part.

Pour ce qui est de ma famille paternelle, nous avons d’un côté les Gregorovitch et de l’autre les Oginski. Pour ceux qui n’ont qu’une connaissance très limitée de l’histoire Russe, ce que je peux aisément concevoir, nous remonterons juste avant le Tsar Nicolas (Nikolaï) II de Russie. Le dernier des tsars, soit dit en passant. Il était l’héritier d’Alexandre (Aleksandr) III, lui-même fils d’Alexandre II de Russie. C’est ici que tout se joue : En Octobre 1848 naquit Michael-Bogdan Oginski, fils illégitime d’Olga Kalinovskya –la comtesse Kalinovskya- et d’Alexandre II. Il fut plus tard reconnu par son père et fut appelé Prince Michael. Il épousa en toute ignorance une sorcière, intégrant de ce fait la magie à notre patrimoine génétique. Quelques générations plus tard naquit Kassandra Oginski, ma grand-mère paternelle. Celle-ci rencontra Mykew Gregorovitch à Durmstrang, l’épousa après ses études et donna naissance à Mikaïl Gregorovitch, mon grand-père. Celui-ci tomba sous le charme d’une sorcière étrangère. Elle lui donna un enfant puis s’en retourna vers le pays d’où elle venait vers la fin de la deuxième guerre mondiale. Cet enfant, c’était mon père, Aleksei. Un sorcier quasiment de pure souche tant son sang moldu remonte loin. De cette ascendance, en tant que première née, j’hériterai probablement à la fois du titre de comtesse et de princesse, si tant est que les administrations russes remettent au goût du jour de tels titres. Pour l’heure, ils sont inutiles et ce depuis la révolution du début du 20ème siècle. Ces titres vides de sens sont pourtant accompagnés d’un patrimoine important et je crois pouvoir affirmer sans hésiter que je ne manquerais jamais de rien, dussé-je adopter une vie de débauche et de paresse.

Pour ma part, tout commence le 22 Septembre 1995. Le jour de ma naissance. Je suis comme vous l’avez compris issue de l’union d’un père sorcier et d’une mère à demi vampire et à demi sorcière. Bien qu’il eût s’agit d’une époque relativement heureuse pour chacun des membres de ma famille, je n’en garde évidemment aucun souvenir, si ce n’est une photo présentant mes grands-parents des deux côtés de la famille, mon père, et ma mère qui me tenait dans ses bras. Je dois bien avouer qu’ils semblaient fringants, à cette époque. Dans leurs beaux atours, resplendissants et manifestement ravis de la venue au monde du poupon vagissant que j’étais alors. Un parfait souvenir de famille, en somme.

Moins de trois ans plus tard, mon grand-père paternel, Mykew Gregorovitch, était assassiné par un certain Lord Voldemort. Je n’ai jamais réellement saisi la portée des actes de ce soi-disant mage noir. J’étais trop jeune pour seulement comprendre de quoi il retournait. Néanmoins, cet événement ne fut que le premier d’une longue série de catastrophes qui frappèrent notre famille. Anéanti par le décès de son géniteur, mon père sombra lentement dans la dépression. Même la naissance de mon jeune frère Nikolaï, en 2000, ne parvint pas à lui redonner le goût de vivre. Atterrée par son attitude et incapable d’assister plus longtemps à la déchéance de l’homme qu’elle aimait, ma mère le quitta bientôt. Elle nous emporta avec elle, mon frère et moi. Alors âgée de cinq ans, je n’étais qu’une petite créature frêle et sans défense. Tout comme mon cadet, je semblais avoir hérité de peu de choses de mon sang vampirique.

Pour tout avouer, ce fut là la plus grande chance de ma vie. Car en 2001, lors d’une des réunions du clan,  ma mère s’absenta, nous laissant Nikolaï et moi à la garde de sa propre mère, simple sorcière, dans l’un des manoirs de la famille. Certains de nos cousins se trouvaient là également en l’absence de leurs parents. La plupart étaient purement vampires et seuls manquaient à l’appel quelques-uns des plus âgés, invités à la rencontre. Malheureusement, un quelconque informateur devait avoir fait filtrer la nouvelle et, profitant de l’absence des vampires adultes, un groupuscule de chasseurs de vampires s’infiltra dans la propriété. Tous les enfants présentant des crocs furent tués, ainsi que ma grand-mère qui tenta de les protéger. Seuls mon frère et moi fûmes épargnés.

Je reste persuadée encore aujourd’hui que notre apparente normalité avait convaincu ces hommes que nous n’étions que de simples humains… Peut-être bien les enfants de la bonne, ou quelque chose d’approchant. Toujours est-il que cette nuit est marquée de rouge, dans ma famille. Lorsqu’elle nous retrouva le lendemain, ma mère décida de nous confier à la garde de notre père. Le monde dans lequel elle vivait était trop dangereux pour nous et elle espérait que nous pourrions passer pour des sorciers au sang pur. C’est d’ailleurs ce qu’il se passa… Mais j’avais énormément de mal à m’adapter à cet éloignement forcé. Ma mère me manquait. De mon enfance agitée j'ai gardé une maîtrise parfaite du Russe et du Roumain, les deux langues que je pratique depuis toujours.

A peine âgée de sept ans, je fis pour la première fois preuve d’un talent magique. Alors que je pleurais à ma fenêtre en pensant à ma mère, je... transplanai. J’ignore si ce terme est réellement utilisable pour parler de cet événement étant donné que je n’avais pas eu conscience de ce que je faisais, mais je n’en vois pas de meilleur. Toujours est-il que je me retrouvai assise en pleine nuit sur le lit de ma mère. Celle-ci en fut plus que surprise et mes parents mirent un moment à comprendre comment j’étais arrivée là. Lorsqu’il parut évident que ce genre d’incidents ne cessaient de se reproduire lorsque je passais trop de temps loin d’elle, ma mère demanda à mon père de nous confier à elle un week-end par mois.

Elle profita de ces visites pour nous introduire peu à peu dans le monde qui était le sien. Nous comprîmes rapidement que Nikolaï, malgré son apparence tout à fait classique, était bien plus proche de sa nature vampirique que je ne le serais jamais. Tandis qu’elle me donnait des cours d’escrime et de bonnes manières, elle lui enseignait tout ce qu’un vampire doit savoir pour survivre. Je n’étais pas vraiment jalouse de cette complicité plus profonde qui se développait entre eux, car elle prenait toujours grand soin à nous maintenir sur un pied d’égalité.

Enfin, mon jeune frère fit lui aussi preuve de magie, en faisant venir à lui divers objets auxquels nous n’avions pas le droit de toucher –en particulier l’une des baguettes de mon père qui semblait lui avoir littéralement tapé dans l’œil-. Pour la petite anecdote, ce fut cette baguette dont il hérita à son entrée à Durmstrang… Pour ma part, lorsque j’intégrai l’école à l'aube de mes onze ans, j’eus droit à une baguette unique créée par mon Père. Je développai rapidement un intérêt pour les sortilèges, la métamorphose et les potions, ainsi qu’un profond dégoût pour les duels, la Protection Contre l’Occulte (votre Défense Contre les Forces du Mal) et le vol sur balais. Je déteste voler, au contraire de mon frère qui ne parle que de cela.

A seize ans, je fus intégrée au clan de ma mère, comme « membre honoraire ». Ne disposant pas de la moindre soif de sang ou d'un quelconque malaise en plein soleil de midi, je ne suis en effet pas réellement un membre à part entière. Je dispose néanmoins de certains avantages de par cette intégration (la protection des autres membres du clan, notamment). Seul un sentiment d'enivrement après avoir bu du sang me classifie comme étant partiellement vampire. Après tout, il ne s'agit là que d'un quart de ma... Composition. Ma mère m’offrit pour l’occasion une épée finement ouvragée mais néanmoins adaptée au combat. Un trésor de famille, directement hérité des Movilă.

Je validai facilement mon diplôme de fin d’études, avec la note maximale dans toutes les matières excepté en Vol et en Protection Contre l’Occulte, matières que j’avais abandonnée avant la dernière année. Bien que ne doutant pas d’être capable de travailler suffisamment pour valider l’intégralité des matières, j’avais préféré me concentrer sur mes préférées. D’autant que je n’aurais probablement jamais aucun besoin de voler dans ma vie future. Concernant l’autre option, je dois bien avouer que le fait de savoir qu’un clan de vampires garderait toujours un œil sur moi me dispensait plus ou moins de devoir savoir me défendre magiquement seule. D’autant que je suis suffisamment douée à l’épée et en arts martiaux pour pouvoir donner du fil à retordre à un sorcier non-averti... Même si ma puissance magique laisse à désirer, je peux compenser autrement.

Débuta alors ma formation de fabricante de baguettes, auprès de mon père. Après un an, il me jugea capable de créer seule des baguettes et je commençai à développer mes propres techniques. A la différence de mon père, j’appréciais de travailler le bois, de l’embellir par des sculptures et des dessins. Il me le reprocha dans un premier temps, avant de constater que –malgré le surplus de temps de travail sur chaque baguette- le résultat était toujours irréprochable. Bien que je ne puisse travailler aussi rapidement que lui à ma façon, il finit par accepter mon point de vue et vous pourrez parfois essayer quelques-uns de mes spécimens, vendus parmi les siens. A la fin de mes deux années d’apprentissage, mon père m’envoya perfectionner ma technique et apprendre d’autres méthodes auprès de différents fabricants dans le monde… Ce qui m’amena en premier lieu au japon, où je me pris d’un amour irraisonné pour les baguettes au bois magiquement coloré, ajoutant de nouvelles possibilités à mon désir de personnalisation des baguettes. Je quittai finalement le pays du soleil levant après huit mois pour rejoindre ma prochaine destination : la Grande Bretagne… J’avais terriblement hâte de savoir ce que je pourrais en retirer !




~ Le Moi réel (Facultatif) ~

Pseudo : Lizzie
Prénom : Nat
Âge : 25 piges
Comment avez vous connu le forum? par mes autres comptes
Aimez vous le design? Si non, pourquoi : comme d'hab
Code du règlement :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquelicot L. O'Dea
avatar

Afficher infos

Messages : 42
Date d'inscription : 17/04/2017

Dossier
Statut Statut: élève de 4e année de Poufsouffle
Argent Argent: 200 gallions
Points Points:

MessageSujet: Re: Natasha Gregorovitch, artiste en devenir [fini]   Jeu 11 Mai 2017 - 15:59
Re bienvenue et bravo pour ce personnage ! Je meurs d'envie de voir une de ses baguettes, maintenant ^.^


I took a walk in the woods and i came out taller than the trees - Henri David Thoreau



...And in the forest I go,
to lose my mind
and find my soul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natasha Gregorovitch
avatar

Afficher infos

Messages : 30
Date d'inscription : 10/05/2017

MessageSujet: Re: Natasha Gregorovitch, artiste en devenir [fini]   Ven 12 Mai 2017 - 17:57
Merci ^^
J'ai prévu de faire le design de trois ou quatre d'entre elles, pour l'info. Smile


Dialogue : cc00ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim Landers
Petit chaton roux
avatar
Petit chaton roux

Afficher infos

Messages : 632
Date d'inscription : 17/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de 3° année, Poufsouffle
Argent Argent: 7000 gallions
Points Points: 238

MessageSujet: Re: Natasha Gregorovitch, artiste en devenir [fini]   Ven 12 Mai 2017 - 20:07
Niiiiiice new perso ! I like her o/

Re, Re, Re, Re Bienvenue !

Un des valides va bientôt passer pour la valid Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elian.eklablog.fr/
Natasha Gregorovitch
avatar

Afficher infos

Messages : 30
Date d'inscription : 10/05/2017

MessageSujet: Re: Natasha Gregorovitch, artiste en devenir [fini]   Sam 13 Mai 2017 - 17:16
Merci ^^
Ok super.


Dialogue : cc00ff
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorting Hat
avatar
Narrateur tout puissant

Afficher infos

Messages : 5881
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: Natasha Gregorovitch, artiste en devenir [fini]   Lun 15 Mai 2017 - 14:39
Hey !!! Re-Re-Re-Re-Re Bienvenue parmi nous !

Une fiche niquel et superbe, comme à chaque fois, rien à redire ! C'est donc avec plaisir que je te valide, jeune fille =D ! Pour le reste, tu connais la maison =D

Bon RPs parmi nous, éclate toi bien avec ta petite créatrice de baguette =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.darkness-rebirth.com
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Natasha Gregorovitch, artiste en devenir [fini]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Natasha Gregorovitch, artiste en devenir [fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emerei, une artiste en devenir.
» Pour devenir partenaire
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les Présentations :: Présentations Validées-