AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Présentation d'une première année [finit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jean Carlton
avatar

Afficher infos

Messages : 7
Date d'inscription : 02/02/2017

MessageSujet: Présentation d'une première année [finit]   Jeu 2 Fév 2017 - 13:25
~ Informations de base ~

Nom(s) : Carlton
Prénom(s) : Jean
Âge : 11 ans
Surnom(s) : Jay, Jeanie
Sexe : Féminin
Pays d'origine : Ecosse

Statut :élève
Classe : Première année
Familier : Chouette d'Athéna
Baguette :Aubépine et épine de monstre du Fleuve Blanc
Orientation sexuelle : bisexuel
Particularités :
Personnage sur l'avatar : Kristina Pimenova


~ Descriptions ~

♦ Physique :Je suis mince, un peu plus de quarante kilogrammes, avec une très grande taille pour mon âge, un peu plus d’un mètre cinquante. J’ai de longs cheveux châtains et lisses qui m’arrivent en dessous des épaules, au niveau de ma poitrine, et qu’il m’arrive de tresser. J’ai les yeux bleu clair qui s’éclaircissent très fortement au bord des pupilles, ce qui accompagne très bien mes cheveux. J’ai les joues douces et blanches et lorsque je souris en retroussant mes lèvres qui sont fines et rose clair, cela me fait des fossettes. J’ai une marque de naissance dans le dos, un peu en-dessous de mon épaule.

Je porte de petites boucles d’oreille discrètes en forme de perle et ce sont les seuls bijoux que je porte avec un bracelet argenté avec des fleurs au tour du poignet droit. Je suis vêtue simplement, la plupart du temps : une paire de basket, des jeans qui sont parfois déchirés, des t-shirts et des chemises avec le col en V.

Il m’arrive parfois de m’habiller de manière beaucoup plus extravagante selon mes envies, dans un style sombre avec des bijoux et accessoires en cuire avec des clous, des faux piercings, un maquillage plus présent qui joue sur les ombres et la pâleur et la touche finale est le fait que je colore mes cheveux, le plus souvent en noir avec des reflets mauves à la lumière. Ce genre de style évoque le gothique, le punk ou encore le grunge en fonction de mes caprices.

Mes genoux et mes mains sont couverts de petites cicatrices à cause des différents sports que je pratique depuis quelques années comme l’escalade et le tire à l’arc. La paume de mes mains a en plus comme caractéristique d’être dure et lisse. On me qualifie souvent de mignonne et de jolie, mais je n’ai jamais vraiment compris pourquoi ; je me trouve normale.


♦ Psychologique :On dit que je suis une tête brûlée et ce n’est pas faux, car j’aime prendre des risques et en faire qu’à ma tête, même si on me le déconseille. Je suis une grande sportive et j’aime la nature, en plus de cela, j’adore grimper, ce qui fait que l’escalade est un de mes hobbies favoris. Je suis aussi compétitive et j'ai du mal à accepter la défaite.

On dit également que je suis aussi futée qu’un renard, car je fais toutes sortes de bêtises en sachant ce que je risque. Rajoutez à ceci que je suis une grande blagueuse et que j’aime faire des farces et exploser de rire.

On m’a aussi souvent grondé, car, n’ayant pas peur des autres, j’ai la mauvaise tendance à parler aux inconnus. Je suis parfois un peu trop bavarde et je parle à tout le monde de la même manière, sans faire de différence.

Le fait que je ne me méfie pas des autres démontre ainsi ma trop grande naïveté et ma facilité à faire trop vite confiance. Ce qui fait que je me trompe souvent sur le compte de certaines personnes et que je me fais trop facilement manipuler.

Énergique et sensible, je suis franche aussi bien dans mes paroles que dans mes émotions. Je ris, je pleure, je m’énerve comme je veux, sans pouvoir me retenir. Cela fait de moi une personne impulsive qui n’arrive pas à mentir de manière convaincante la plupart du temps.

Je suis aussi têtue qu’une mule et une fois que j’ai une idée en tête, ce n’est plus possible de me l’enlever, et je resterai braquée au point de m’énerver.

Je ne suis pas une fille très studieuse, en dehors des cours, j’ai du mal à rester assise et à me concentrer sur mes livres. De la même manière, je suis plus douée et attentive dans des cours pratiques que dans des cours théoriques.

Chez les autres, j'aime la franchise et l'humour. J’apprécie la pâtisserie, aussi bien en faire qu'en manger. J'adore ma chouette et je joue souvent avec, je lui fais faire des petits tours et des vols en échange de bouts de viande. Je ne supporte pas les claques amicales, les bousculades, les gestes brusques en général : ça m’irrite. Je n'aime pas les bananes, ni les kakis. J'aime l’escalade, le camping et le tir à l'arc, qui sont mes hobbies.




~ Votre histoire ~

Je viens d’une famille vivant à la campagne, non loin de Londres. Je suis fille unique et j’ai grandi avec mes parents sans souci. Depuis toute petite, j’étais au courant de la magie, car mon père qui est sorcier me divertissait en faisant des petits tours. Ils nous offraient à ma maman et à moi des objets enchantés. J’eus même droit à un petit balais volant pour enfant. Il nous fit visiter le chemin de traverse au cœur de Londres, pour un de mes anniversaires.

Je découvris avec émerveillement ce grand chemin tortueux, remplis de monde et de boutique de tous les côtés. Je ne pus tenir en place et je partais explorer dans tous les sens sous le regard amusé de mon père et celui un peu sceptique et protecteur de ma mère. Je n’arrêtais pas de poser des questions, notamment quand mon père nous paya des glaces avec d’étranges pièces, dont certaines étaient grandes et dorées. Certaines boutiques étaient pleines et entourées de monde comme celles qui vendaient des balais volants, des baguettes magiques, des livres en tous genre.

Quand nous retournâmes à la voiture, j’avais plusieurs livres, certains parlaient des bases de la magie, des potions, des sortilèges,… Et d’autres racontaient des histoires et des comptes pour enfant. J’avais aussi quelques jouets enchantés. Je n’eus pas droit à une baguette magique, car j’étais trop jeune et on ne savait pas encore si j’avais des dons magiques. À la place, on m’offrit une Chevêche d’Athéna, une petite chouette, ce qui intéressait aussi ma maman, car elle travaillait dans un zoo et elle s’occupait de la santé des oiseaux et les dressait pour des spectacles. Elle m’apprit à m’occuper d’elle, à lui faire faire des petits tours et vols. Cette sortie et intrusion dans le monde magique me plut tellement qu’on y retourna à chacun de mes anniversaires.

Mes talents magiques se révélèrent vers mes 9 ans lorsque je traversais un champ en courant alors que je jouais avec mes amis. À chacun de mes pas, derrière moi, des plantes et des arbustes poussèrent et se recouvrèrent de fleurs étranges, colorées et magnifiques. Cela causa une sacrée pagaille. Mon père arriva en courant lorsque des hommes apparurent de nulle part. Ces étrangers étaient vêtus de longues robes noires. Je restai près de mon père, intimidée. Ils firent quelque chose à mes amis qui rentrèrent chez eux, le regard vide. J’ai voulu les questionner et me plaindre, mais mon père me fit signe de me taire.

Puis ils discutèrent avec mon père, mais je ne compris pas de quoi ils parlaient. Ils étaient des envoyés du ministère, car quelque chose de magique s’était passé ici, ce qui les avait alertés. Les hommes partirent comme ils étaient arrivés et mon père me prit par la main et on rentra. Je m’attendais à me faire gronder, mais mon père me dit simplement de ne pas parler de ce qu’il s’était passé avec mes amis. C’est à ce moment-là qu’il me fit un câlin et que je compris qu’il n’était pas fâché, au contraire. Heureux et fier, il m’annonça que j’étais une sorcière comme lui. Je fus surprise et heureuse, ce qui chassa de mon esprit les hommes en robes noires. Depuis ce jour, il commença à m’enseigner la magie, dans une certaine mesure. J’avais naturellement une affinité avec plantes et la nature. J’arrivais à légèrement accélérer la croissance des plantes et faire fleurir des végétaux déjà existants, en étant très concentrée. L'influence que j'ai sur la croissance est très minime, à un tel point que, parfois, cela passe inaperçu à l'œil nu.

Vers mes 11 ans, pendant mes grandes vacances, un hibou rentra par une fenêtre et vint se poser devant moi, sur la table, alors que je déjeunais avec mes parents. Il me tendit sa patte où était attachée une enveloppe, frappée d’un sceau en cire représentant un étrange château. Je la pris et je regardai au dos, pour découvrir une écriture verte et penchée qui indiquait mon adresse et des précisions étranges comme le fait que je sois dans ma salle à manger. La chouette repartit par la fenêtre tandis que je regardais mon père qui souriait jusqu’aux oreilles. J’ouvris l’enveloppe qui contenait deux pages de parchemin. La première m’informa de mon admission dans une école de sorcellerie nommée Poudlard. La deuxième était une liste de matériel hétéroclite et de bouquins. Mon père m’informa qu’il avait fait ses études là-bas et que je trouverai ça génial. Ma mère était moins enthousiaste, mais me serra dans ses bras.

Nous retournâmes à Londres, au Chemin de Traverse, qui était encore plus bondé que d’habitude, car il y avait plein de jeunes et leurs parents qui venaient faire leurs achats, tout comme moi. On acheta un chaudron, des ingrédients de potions, des livres, des robes de sorciers … Nous sommes passés devant une vielle boutique à la façade décrépite nommée « Chez Ollivander ». Toutes les personnes de mon âge semblaient vouloir y aller et en ressortir satisfait. Je demandai à mon père quel était ce magasin et il m’expliqua que c’était un fabricant de baguettes magiques et l’un des plus appréciés de Grande-Bretagne. Lorsque je lui ai dit qu’on y passera forcément, il prit une mine pensive, sous doute réfléchissait-il, puis il m’annonça sur un ton de confidence, qu’il lui semblait que son grand-père avait laissé à son père sa baguette, mais que ce dernier ne s’en était jamais servi et qu’il se pourrait qu’elle soit cachée à la maison, dans le grenier.

Ensuite, il se mit à me parler de son grand-père qui aurait beaucoup voyagé autour du monde et qui serait né en Amérique. Mon père expliquait tout cela d’une manière qui donnait l’impression qu’on se lançait sur les traces d’un chasseur de trésors qui avait disparu avec un mystérieux objet précieux. À peine rentrés chez nous, mon père et moi sommes montés au grenier. C’était une immense pièce lugubre, mal éclairée, car il n’y avait pas de fenêtre et on pouvait voir au plafond les poutres qui tenaient le toit. Elle était pleine de hautes étagères contre les murs et le sol était jonché de bacs et de boites en carton à un tel point qu’il était difficile de se déplacer.

Il nous fallut des jours pour organiser et dégager un passage pour qu’on puisse accéder à l’entièreté de la pièce et encore plus pour tout fouiller. Plus les jours passaient, moins j’avais d’espoir de trouver cette baguette, mais ce fut comme quand on recherche ses clefs : la baguette se trouvait dans l’une des dernières boites. C’est moi qui l’avais trouvée, rangée dans une boite qui contenait des vielles photos de mes ancêtres, dans un joli étui nacré avec le prénom et le nom de mon grand-père noté dessus en lettres en dorées. Je n’avais pas su retenir une exclamation de joie et une petite danse qui fit tomber plusieurs boites dans un grand vacarme. Nous descendîmes couverts de poussière jusqu’à là cuisine pour annoncer à ma mère qu’on l’avait enfin trouvée. Elle sourit et nous dit qu’elle était heureuse qu’on ait réussi, car elle ne serait plus obligée de nettoyer encore derrière nous.

Mon père refusa que je l’essaie tout de suite, car il ignorait ses composantes et dans quel état elle était après tout ce temps à trainer dans un vieux grenier mal entretenu. On a donc été obligés de retourner à la boutique d’Ollivander pour la faire expertiser. C’était une baguette longue de trente centimètres en bois d’aubépine avec un cœur d’épine de monstre du Fleuve blanc, plutôt souple et fine, ce qui surprit le vieux vendeur de baguette. Il questionna mon père au sujet de l’origine de cette baguette et lui répondit que la seule chose qu’il savait, c’est qu’elle venait de son grand-père qui avait énormément voyagé. Le vendeur nous expliqua que ce cœur était très rare, car il venait d’Amérique du Nord et que le seul sorcier capable de fabriquer une baguette à partir de cet élément était décédé. Ollivander me tendit doucement la baguette que je saisis par le manche. Je fis un geste doux pour l’essayer et au lieu d’une nouvelle fois ravager l’atelier, des branches se mirent à pousser sur le comptoir comme s’il était toujours vivant. Le vendeur hocha la tête avant de nouveau disparaitre dans son atelier après nous avoir décrit la baguette plus précisément et une brève salutation. Quant à mon père, son soulagement était palpable et mon plaisir à moi était évident, tant je gigotais dans tous les sens.


En attendant la fin des vacances, je lisais mes nouveaux livres, et mon père m’apprenait quelques sorts faciles. Je ne tenais pas en place et il n’était plus rare de voir de petits objets voler dans la maison et parfois tomber quand je manquais de concentration. J’étais aussi très intéressée par mes manuels de potions et d’herboristerie où l’on décrivait une plante ou un ingrédient, ses effets et comment les associer pour obtenir une potion. Je passais donc mon dernier mois de vacance à étancher ma curiosité. Lorsque vint le jour de mon départ pour Poudlard, nous nous rendîmes à la gare de King’s Cross. Je fus un temps perdue en voyant l’indication sur mon ticket, indiquant une voie inexistante, la 9 ¾ , mais mon père nous guida ma mère et moi jusqu’à un pilier qui avait l’air identique, sauf qu’un groupe de personnes disparut sous mes yeux en fonçant dedans. Nous les imitâmes. Sur le coup, j’avais peur de simplement me prendre un mur et je fermai les yeux. Je rouvris les yeux après une étrange sensation et je découvris un quai plus ancien que celui que je venais de quitter, rempli de personnes chargées de valises et de hiboux, vêtues de robes de sorcier. À ma gauche, un train d’un modèle ancien rouge et noir avec son nom marqué en doré « Poudlard Express » était à l’arrêt et soufflait de la vapeur de temps à autre. Je câlinai mes parents, ma mère me serra fort et me fit toutes les recommandations d’usage. Le temps passait et je dus finalement monter dans le train. Ma mère me retint un instant pour un dernier échange de tendresse : elle avait du mal à me laisser partir loin d’elle et j’étais un peu triste de la laisser aussi.

Je leur fis signe par une fenêtre du train avant de m’installer dans l’un des wagons du train. Je fis connaissance avec d’autres élèves de mon âge ou un peu plus âgés. Il fallut plusieurs heures de train avant d’apercevoir le château. C’était une immense bâtisse qui se découpait sur le ciel étoilé, avec, ses hautes tours en pointes et ses fenêtres éclairées qui attiraient le regard. À son pied, un lac à l’eau sombre qui reflétait les lumières du ciel. J’enfilai rapidement ma robe de sorcier avant de préparer mes bagages. Une fois descendue du train, j’étais sur un simple quai. Je regardai autour de moi, un peu perdue quand, j’entendis une voix forte qui appelait les premières années couvrir le bruit du train et des conversations. C’était un grand homme de plus de deux mètres aux cheveux et à la barbe hirsute. Il nous fit déposer nos bagages puis nous le suivîmes jusqu’au lac. Nous montâmes dans des barques qui glissèrent toutes seules sur l’eau noire, nous faisant découvrir un magnifique paysage. À la fin de cette promenade, nous arrivâmes à un petit débarcadère et là, nous montâmes jusqu’au château.

En rentrant, nous découvrîmes un très grand hall en marbre blanc ainsi qu’un grand escalier qui nous mena jusqu’à deux immenses portes où une vielle institutrice nous accueillit et nous expliqua que nous allions être répartis dans une des quatre maisons : Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard et qui serait pour nous, comme une seconde famille. Elle nous laissa un instant avant de revenir et de nous faire entrer dans une immense salle où des longues tables étaient alignées en quatre rangées, comme annoncées. Nous avançâmes jusqu’à un tabouret où un vieux chapeau était posé. L’institutrice appela les élèves par ordre alphabétique. J’étais impatiente de savoir où j’irai et un peu inquiète aussi. Finalement, on m’appela.

Voilà où j’en suis, assise sur un tabouret avec un vieux chapeau sur ma tête que vient de déposer l’institutrice, attendant de savoir où j’irai.




~ Le Moi réel (Facultatif) ~

Pseudo :Raph'
Prénom :Raphaëlle
Âge : 18 ans
Comment avez vous connu le forum? Sur google, sur la première page lorsqu'on tape "Forum rpg Harry Potter"
Aimez vous le design? Si non, pourquoi : Oui Wink
Code du règlement :


Dernière édition par Jean Carlton le Ven 3 Fév 2017 - 18:50, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecil Vernet
Professeur d'Arithmancie
avatar
Professeur d'Arithmancie

Afficher infos

Messages : 992
Date d'inscription : 10/08/2015
Âge : 41

Dossier
Statut Statut: professeur d'Arithmancie
Argent Argent: 7 283 gallions
Points Points: 1412

MessageSujet: Re: Présentation d'une première année [finit]   Jeu 2 Fév 2017 - 13:59
Tout d'abord, officiellement bienvenue! o/

Alors alors, voyons voir. Commençons par le gros point négatif, comme ça c'est fait : je t'invite à faire une relecture approfondie de ta fiche, parce qu'il y a vraiment beaucoup de fautes (si tu n'arrives pas à tout enlever, fais-nous signe et on te donnera un coup de main). Je pense qu'une grande partie sont des fautes d'inattention, donc avec une bonne relecture, ça devrait être déjà beaucoup mieux! Smile

Sinon, le caractère est cohérent, le physique aussi. On a une bonne idée du personnage. Juste une petite remarque sur le fait que tu dis que Jean n'est pas studieuse, mais qu'elle se passionne pour les livres que son père lui offre. Essaie peut-être de retravailler ce point, histoire que ce ne soit pas trop contradictoire. Concernant l'histoire, gros teasing sur les hommes en noir. C'est normal qu'on en sache pas plus? Tu voudras le développer en RP? J'aimerais bien en savoir un tout petit peu plus sur leur compte, histoire de savoir un peu à quoi m'attendre. Est-ce que Jean par exemple ne poserait pas des questions à son père pour savoir qui ils sont?

Autre point qui coince, dans ton passage chez Ollivander (très bon moment cependant), tu dis qu'une baguette en aubépine choisit Jean, avec un cœur en cheveu de Vélane. Or, Ollivander précise bien dans le HP 4 qu'il n'utilise pas de cheveu de Vélane car il trouve que ça donne un trop mauvais caractère aux baguettes. Ollivander n'utilise que trois cœurs : crin de licorne, ventricule de cœur de dragon (qui est selon moi le cœur qui se rapproche le plus de ce que tu veux pour le caractère de ta baguette) et plume de phénix. Si tu tiens vraiment au cheveu de Vélane, il faut que la baguette vienne d'ailleurs, de préférence des pays de l'Est, mais pas Gregorovitch vu qu'il n'est plus actif, mais il faudra que ce soit justifié dans ton histoire.

Voilà, à par ces quelques détails, c'est une belle fiche détaillée qui permet de bien connaître le personnage. Donc d'ores-et-déjà, félicitations pour ça! Smile

Si tu as des questions ou besoin de conseils ou d'aide, nos boîtes à MP sont ouvertes, ou alors la CB, les gens sont gentils, comme tu as déjà pu le voir!

A très vite! o/



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Carlton
avatar

Afficher infos

Messages : 7
Date d'inscription : 02/02/2017

MessageSujet: Re: Présentation d'une première année [finit]   Ven 3 Fév 2017 - 18:55
Voilà ! J'ai modifié ma fiche comme demandé. J'attend donc qu'une personne du staff pour me dire si cela va sinon, je rectifierai encore ^^ Merci pour le temps passé sur ma fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sorting Hat
avatar
Narrateur tout puissant

Afficher infos

Messages : 5811
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: Présentation d'une première année [finit]   Sam 4 Fév 2017 - 11:24
Par mes vieux plis, excellentes modifications ! Voilà un héritage tout à fait intéressant, et merci pour les corrections. Nous avons donc là une bien belle fiche qui mérite d'être validée. Et voyons voir... De la franchise, de l'humour, un caractère tout feu tout flamme. Oui, assurément tu as toute ta place à...

Gryffondor !

Tu voilà donc validée et répartie. Je t'invite donc à faire demande de RP et autres carnets de bord. Et aussi nous avons un recensement en cours alors n'oublie pas de te signaler (ici).

Amuse-toi bien parmi nous et encore bienvenue ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.darkness-rebirth.com
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Présentation d'une première année [finit]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation d'une première année [finit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'une première année [finit]
» Suzanne L. Bennet, première année
» [Résolu] Quelle Années correspond à l'Age ?
» Premier cours d'Histoire de la Magie - Toutes années confondues
» Résumé du second cours (pour les première années)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les Présentations :: Présentations Validées-