AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Méfiance et intérêts... [Pv Pam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 488
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Méfiance et intérêts... [Pv Pam]   Jeu 29 Déc 2016 - 18:21
Un cri de Maleficius fit sursauter la jeune Serpentard qui somnolait sur son lit aux velours d'émeraude. Un seul coup d'oeil à sa montre à gousset d'argent suffit à Nocta Severna Yaxley pour comprendre que le soleil n'allait pas tarder à se coucher. Elle se leva donc et épousseta sa robe de sorcière avant d'en lisser les plis: le grand hibou noir n'attendit pas que sa maîtresse soit prête pour bondir et sur son bras et enfoncer ses serres dans le tissus épais et de qualité supérieure de son uniforme. Nocta soupira mais ne broncha pas, son compagnon devait avoir faim, elle le faisait sortir un peu plus tôt pour qu'il puisse allé chasser habituellement, mais elle s'était assoupie. La sorcière remonta donc les marches sombres de son dortoir pour déboucher sur la salle commune. Il n'y avait que peu de monde mais ça n'intéressait de toutes façons pas Nocta. Cette dernière comptait simplement se rendre dans le parc pour laisser son Grand-Duc chasser un peu mais à peine eut-elle mis un pied dans l'espace commun des Serpentard qu'un cri perçant retentit à ses oreilles. Un autre animal était présent, une chouette hulotte dont la présence semblait déranger le familier de la jeune fille puisqu'il se jeta littéralement sur l'animal à grand renfort de cris et de battement d'ailes. Nocta eut un petit sourire mesquin: Malus faisait le triple de la taille de l'autre oiseau, il n'aurait aucun mal à lui sortir les tripes , elle n'avait pas à s'en faire. Mais au lieu de poursuivre leur combat tranquillement, la chouette se rua sur Nocta, déchirant une partie de sa robe au niveau de l'épaule. Il y eut un grand remue ménage, le propriétaire de l'oiseau blanc s'inquiétant du sort de son détestable piaf, Nocta insultant le dit piaf et le hibou menaçant de déchiqueter son congénère. Finalement les deux oiseaux réussirent à sortir de la salle et se ruèrent dans les escaliers pour sortir du château. La jeune Serpentard se tourna vers un première année à l'air paniqué qui criait "Biscotte" à en perdre haleine depuis cinq minutes:

"La ferme. J'espère que Maleficius réduira ta saleté d'oiseau en bouillie, regarde ce qu'il a fait à ma robe!"

Et elle montra la coupure nette faite par les serres de l'animal affolé.

"Et puis Biscotte, non mais franchement tu n'avais pas un nom plus intelligent et respectable à donner à ton familier? C'est pathétiquement lamentable. Ne prend surtout pas la peine de répondre, je n'en ai strictement rien à faire de toutes façons. Tu devrais te dépêcher de lui courir après ceci dit, Malus déteste les autres animaux."

Alors que le première année s'en alla en sanglotant Nocta cria dans les escaliers avec une joie malsaine:

"Tu le retrouveras rapidement, tu n'as qu'à suivre les morceaux de boyaux dans l'herbe du parc."

Puis avec un petit sourire satisfait, elle alla s'asseoir à une table sans voir qu'il y avait déjà un élève, fantôme constamment présent et qu'elle n'avait pourtant jamais vraiment remarqué...





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pamona Falk
Madeleine susceptible
avatar
Madeleine susceptible

Afficher infos

Messages : 78
Date d'inscription : 10/07/2015
Âge : 23

Dossier
Statut Statut: Elève de troisième année, Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 205

MessageSujet: Re: Méfiance et intérêts... [Pv Pam]   Mar 10 Jan 2017 - 2:26

Les fêtes de fin d'année approchaient à grand pas, aussi Pamona était particulièrement de bonne humeur. De plus, Nim s'était remise de sa récente blessure, les cours se déroulaient bien, il avait particulièrement bien progressé en couture grâce à son assiduité au club (et ses nombreux essais), et il s'était récemment fait de nouveaux amis Ô combien intéressants : Aiden Abberline, et Eileen Shalford. Ce, grâce à Nim. A ces pensées, Pamona se mit à sourire. Il était vraiment reconnaissant envers sa meilleure amie... eh bien, tout simplement d'être sa meilleure amie. D'être là. Et de lui avoir permit de rencontrer ces deux élèves en particulier.

Quoi qu'il en soit, en cette fin d'après-midi de Décembre, il était heureux. D'humeur à avancer ses devoirs, mais sans avoir à rester dans une des salles d'études bien trop calmes pour sa bonne humeur, il s'était rendu dans la salle commune des Serpentards en quête de contact humain. Du moins, de présence humaine. Pas que les quelques fantômes l'importunaient, mais être à proximité de ses semblables – surtout ceux d'environs son âge, à quelques exceptions près – lui était plus agréable. Il fut un peu déçu de voir que bien peu d'élèves étaient présents. Enfin, peu, selon lui. Une petite dizaine, à tout casser. Enfin, il n'était pas là pour discuter, après tout, mais pour travailler dans un lieu un tant soit peu vivant, animé.

Tranquillement et fredonnant un petit air, il sortit ses parchemins, son encrier, quelques plumes, livres de cours, et surtout son agenda. Puis sans plus attendre, il se mit à travailler. Il n'avait pas tant de devoirs à faire que cela : une dissertation sur Les usages de la potion Indétectable ; des questions préparatoires quant aux animagus, sujet des prochains cours ; et enfin, une espèce d'exposé écrit sur l’Alphabet de Tripoli et son créateur pour l'Arithmancie. Cela étant, cela lui suffit pour s'occuper près d'une heure et demi. Il avait terminé les questions de métamorphose, et bien avancé sa dissertation, quand la Salle Commune se trouva soudainement animée.

Enfin, animée... Les soudains cris perçants de deux oiseaux, une chouette hulotte, et .. un gros gabarit qui faisait trois fois la taille de la petite chouette, le surprirent et le déconcentrèrent assez pour qu'il cesse son écrit. Et qu'il renverse son encrier sur la table – heureusement pas sur ses parchemins, sans quoi Pamona aurait  fait un ragequit. Il observa avec stupeur le combat des deux oiseaux, puis la fuite de la petite chouette. Qui fonça, littéralement, sur la seule personne présente dans Salle Commune qu'il ne fallait pas contrarier.

Nocta Yaxley.

Pire encore, le petit oiseau sembla se débattre contre la jeune fille, avant de fuir de la Salle Commune, poursuivie par le Gros Gabarit, que Pamona finit par reconnaître comme étant le familier de la demoiselle. Ouh lalala. Pas bon signe. Pamona soupira tout en détournant le regard, alors qu'il espérait que la demoiselle n'allait pas faire ce qu'elle faisait de mieux : s'offusquer ouvertement du comportement de l'oiseau, comme de son propriétaire – un petit première année qui s'époumonait à grand coup de « BISCOOOOOOTTE » - et en profiter pour humilier et maltraiter moralement ce dernier. Le tout justifiable par un « Je suis une Yaxley. Je suis une sorcière et une serpentard pure. », ou un truc du genre. Pamona soupira une nouvelle fois à ces pensées, et fixa son regard sur le parchemin sous ses yeux, sans pour autant réellement le voir. La voix de la Princesse des Serpents s'éleva soudain, et bien qu'il ne fit aucun geste pour attester de son attention, Pamona était tout ouïe.

« La ferme. J'espère que Maleficius réduira ta saleté d'oiseau en bouillie, regarde ce qu'il a fait à ma robe! » s'exclama la demoiselle, réduisant au silence le petit première année. « Et puis Biscotte, non mais franchement tu n'avais pas un nom plus intelligent et respectable à donner à ton familier? C'est pathétiquement lamentable. Ne prend surtout pas la peine de répondre, je n'en ai strictement rien à faire de toutes façons. Tu devrais te dépêcher de lui courir après ceci dit, Malus déteste les autres animaux. »

Pamona imaginait parfaitement un sourire narquois sur le visage délicat de la demoiselle, alors qu'elle achevait son discourt glaçant. Il entendit plus qu'il ne vit le première année partir en sanglotant, et, alors que le troisième année levait son visage pour observer à nouveau la scène, il vit la demoiselle se diriger vers les escaliers et achever sa séance de « torture ».

« Tu le retrouveras rapidement, tu n'as qu'à suivre les morceaux de boyaux dans l'herbe du parc. » finit-elle avec une joie non-dissimulée qui glaça un peu plus le blondinet.

« Quelle horreur... » ne put-il s'empêcher de marmonner.

Il eut pitié du première année. Après tout, il n'y pouvait rien si « Malus » était du genre cent-pour-cent asocial, cent-pour-cent dangereux, et sa chouette quatre-vingt-pour-cent fichue. Pamona eut de la peine, vraiment. Et un petit élan de culpabilité : il aurait pu, en tant qu'aîné des deux autres, s'interposer, essayer de modérer les propos ô combien excessifs de la demoiselle... Ou au moins rassurer le petit, et l'accompagner.

Mais Pamona restait assit. Il avait déjà donné, l'année précédente, niveau intervention. Et il se souvenait encore de la tournure des événements. Non, vraiment, c'était pas fait pour lui. Puis bon, le petit, il ne le connaissait pas. Ça aurait été Nim, Aiden ou Eileen, là, oui. Mais...Ce n'était pas le cas. De plus, il n'avait pas fini ses devoirs, et le repas dans la Grande Salle allait avoir lieu d'ici environs une petite heure. Alors, aider un petit bout à ramasser les morceaux de sa chouette, avant de manger, non merci. Vraiment.

Ou l'art de se trouver des excuses.

Cela étant, ça rassura Pamona un peu. Les excuses trouvées, il se sentit... Un peu moins coupable. Et surtout moins concerné par la scène. Alors qu'il attrapait son parchemin d'une main pour se remémorer les dernières lignes de sa dissertation et reposait son menton sur l'autre, il capta un mouvement à sa gauche. Il manqua de paniquer ouvertement.

Nocta s'installait à sa table, tout sourire.

L'avait-elle remarqué ? Probablement pas. Tout du moins, Pamona l'espérait. Après tout, le moins il avait affaire à elle, le mieux il se portait. Il serra les dents, bien qu'essayant de paraître impassible pas compliqué quand on a le visage à moitié caché par une frange interminable heh, alors que sa main, qui tenait le parchemin, touchait la table. Enfin, la flaque d'encre.

« Geh ! » s'exclama-t-il en sortant vivement sa main de là.

Exclamation qu'il regretta immédiatement. Avec sa proximité, il était impossible que Nocta ne l'entende pas, et de fait ne le remarque pas. Pamona rougit brusquement, reposa son parchemin sur son livre de potion, et sortit sa baguette. Il nettoya la tâche grâce à un récurvite lancé d'une voix pas très assurée, mais suffisamment pour que l'encre disparaisse de la table comme de sa main. Il soupira brièvement, puis releva son regard sur la demoiselle alors qu'il posait sa baguette sur la table.

« E-euh. D-désolé. Ahem. » dit-il.

Il songea à clore leur « discussion » là, mais bon. Cela n'aurait pas été correct. Mine de rien, Pamona était poli, même envers les personnes qu'il n'appréciait pas plus que cela. Et Nocta n'aurait probablement pas manqué de faire remarquer son impolitesse. Quoi que, si elle ne le jugeait pas digne de son attention, cela passerait peut-être inaperçu... Mais non. On est bien élevé, ou on ne l'est pas.

« E-euh. B-bonsoir, Miss Yaxley. »tenta-t-il, ponctuant ses paroles d'un sourire un peu crispé, et d'un discret signe de la main.

Un petit détail de la tenue de cette dernière lui sauta soudain aux yeux. La petite chouette avait fait des dégâts, en effet. Et pas des moindres : la couture de la cape, au niveau de l'épaule, était particulièrement amochée. Ce qui entachait l'apparence « impeccable » de la demoiselle, pourtant si propre sur elle.

Pamona hésita.

Devait-il aborder le sujet ? Probablement pas. Après tout, ça ne le regardait pas, et ça risquait de ruiner l'apparente bonne humeur de la demoiselle – bien que la sienne de bonne humeur s'était fait la malle. Cela étant, il se savait parfaitement capable de réparer la cape. Mais encore, elle était quasiment une inconnue. Et bien qu'étant assez sympathique, Pamona n'était pas vraiment du genre à proposer spontanément son aide à n'importe qui. Encore que... Elle pouvait lui être redevable, avec ça. Ou reconnaissante. Ce qui pouvait s'avérer avantageux. Hm. Rien n'était moins sur. C'était Nocta, après tout, et il ne connaissait pas à proprement parler des réactions...

Bien que réfléchissant, Pamona ne détacha pas son regard de la couture malmenée.

Bien qu'avec sa frange, c'était pas forcément évident. Heheh.




Huehuehue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 488
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Méfiance et intérêts... [Pv Pam]   Jeu 26 Jan 2017 - 15:34


Un petit soupir de satisfaction s'échappa des lèvres fines de Nocta Yaxley tandis qu'elle s'enfonçait dans un fauteuil de velours couleur émeraude. Ah, ça faisait du bien "un peu" de rejeter sa colère sur les autres. Mais la jeune fille perdit rapidement son sourire en passant ses doigts blancs sur sa robe déchirée. Elle ne connaissait pas de sortilège pour l'arranger comme il fallait et avait peur de l'abîmer plus qu'autre chose. Satanée chouette, elle espérait réellement que Maleficius allait l'étriper! L'héritière Yaxley se remémora le visage du première année qu'elle jugeait responsable de cet incident et se promit de lui mener la vie dure à chaque fois qu'elle le pouvait.

"Geh !"

Les yeux glacés de la jeune fille se tournèrent lentement vers la source de ce petit cri à mi-chemin entre la surprise et le dégoût. Nocta entraperçu une mèche blonde qui cachait les trois quarts d'un visage clair. Mais ce n'était pas tellement son visage qui intéressait la demoiselle, plutôt la grosse tâche d'encre dans laquelle trempait la main de son camarade de maison. La Serpentard sentit sa colère revenir: ils s'étaient fait passer le mot ou quoi? D'abord le stupide piaf qui déchirait sa robe et maintenant un incapable qui renversait son flacon d'encre juste à côté d'elle? Ils voulaient décidément signer la mort de sa dernière acquisition textile de haute qualité. La jeune fille prépara une remarque venimeuse à l'attention du blondinet qu'elle avait déjà croisé dans la salle commune ou les couloirs, mais celui-ci la devança d'un recurvite qui ne laissa aucune trace sur la table. Les mots moururent dans sa bouche et elle décida d'ignorer cet étrange énergumène, après tout elle avait déjà passé sa mauvaise humeur permanente sur Biscotte et son maître, elle ne ressentait pas le besoin immédiat d'enfoncer quelqu'un d'autres, du moins pour le moment...

"E-euh. D-désolé. Ahem."

Nocta haussa les sourcils et se tourna vers le blondinet qui décidément l'intriguait. Son regard le jaugea durant de longues secondes pendant lesquelles elle resta interdite, se contentant d'observer avec attention le troisième année de ses yeux froids. Elle hésitait encore sur la réaction à avoir lorsqu'il renchérit immédiatement:

"E-euh. B-bonsoir, Miss Yaxley."

Cette fois-ci un léger sourire orgueilleux s'installa sur les traits angéliques de la demoiselle. Miss Yaxley? Oui, elle pouvait se comporter de façon "correcte" avec cet étrange garçon. Elle se renfonça dans son fauteuil, savourant cette impression de supériorité qui faisait que l'inconnu connaissait son nom alors même qu'elle était bien incapable d'en citer une lettre du sien.

"Bonsoir, tu t'appelles...?"

Mais avant qu'il ne puisse répondre, elle suivit son regard et caressa la déchirure de sa robe en fronçant les sourcils:

"Tu as vu ce que cette satanée bestiole m'a fait? Une robe de première qualité, qui vaut certainement dix fois le prix de son stupide oiseau. Avec un peu de chances il reviendra en pleurant avec sa Biscotte en plusieurs morceaux."

Un léger sourire moqueur sur les lèvres, Nocta donna un petit coup de coude à l'inconnu comme s'ils étaient de vieux amis qui rigolaient d'une anecdote vécue ensemble. C'était plus un test qu'autre chose, voir comment le troisième année réagirait, s'il lui reprocherait quoi que ce soit, changerait de sujet ou au mieux rirait comme elle à gorge déployée. Mais elle n'avait pas trop d'espoir pour ce dernier point: elle ne comprenait pas bien pourquoi mais il semblait que peu d'élèves avait le même humour qu'elle, même au sein de sa maison...








Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pamona Falk
Madeleine susceptible
avatar
Madeleine susceptible

Afficher infos

Messages : 78
Date d'inscription : 10/07/2015
Âge : 23

Dossier
Statut Statut: Elève de troisième année, Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 205

MessageSujet: Re: Méfiance et intérêts... [Pv Pam]   Ven 3 Fév 2017 - 19:06

Malgré son attention focalisée sur la couture, Pamona aperçut du coin de l’œil la jeune fille sourire et se renfoncer dans son fauteuil. Il… Il avait dit quelque chose de plaisant ? Ou au contraire, elle avait décidé de faire de lui sa nouvelle proie, et s’en réjouissait d’avance ? Le blondinet n’en savait fichtrement rien. Et ne pas savoir, eh bah c’était stressant. Très stressant. Presque trop, pour être honnête. De fait, forcément, le petit Pamona était en phase d’enclencher l’opération « AU SECOURS, TROP DANGEREUX, JE ME CASSE ».  Il n’eut cependant pas le temps de se pencher sur la question ou non la débuter, quand la demoiselle à ses côtés lui adressa la parole.

« Bonsoir, tu t’appelles… ? » lui dit-elle.

Oui oui.

Nocta Yaxley lui adressait la parole, à lui, Pamona Falk, potentiellement l’un des type les moins utiles ou intéressants à ses yeux.

Assez, pour ne pas dire totalement surpris qu’elle n’ignore pas totalement son existence, et plus encore qu’elle l’interroge sur son identité, Pamona ne put à proprement parler réagir. Il commença à ouvrir la bouche, histoire de lui répondre de manière assez mécanique, mais cette petite bouche se referma automatiquement. De toutes manières, Nocta ne lui laissa guère le temps de répondre. Suivant le regard du blondinet, elle caressa du bout des doigts la déchirure.

« Tu as vu ce que cette satanée bestiole m’a fait? Une robe de première qualité, qui vaut certainement dix fois le prix de son stupide oiseau. Avec un peu de chances il reviendra en pleurant avec sa Biscotte en plusieurs morceaux. »

Elle agrémenta ces douces paroles d’un sourire moqueur, et d’un petit coup de coude à l’attention de son interlocuteur.

Interlocuteur qui, non seulement manqua de faire une crise cardiaque face à une telle familiarité absolument pas prévue, mais se mit à hurler intérieurement. Mais genre, un hurlement long, déchirant et aigu, trahissant détresse, panique, et confusion totales. Cri qu’il ne pouvait décemment pas proférer ouvertement, sans quoi il allait se faire une potentielle ennemie, et perdre toute crédibilité. Bref. Pamona dut se faire violence pour ne rien en laisser transparaître – enfin, il croyait tout du moins, mais son visage trahissait un stress grandissant. Plus encore, il lui fallut réfléchir rapidement pour trouver une réponse à donner à son bourreau la jeune demoiselle. Il se remémora prestement les paroles de la demoiselle, du moins dans les grandes lignes.

Trois options s’offraient à lui. Option une : répondre avec toute la franchise dont il était capable. Chose dont il n’avait pas l’habitude, surtout face à des personnes qu’il ne fréquentait pas. Et qui risquait de raccourcir drastiquement son espérance de vie. Donc, à oublier. Option deux : dans un grand élan d’hypocrisie, suivre la demoiselle, et faire preuve d’un talent d’acteur sans faille. Talent qu’il n’avait pas. Tout du moins, il avait beaucoup de failles. Donc, à éviter. Troisième option : changer de sujet. Risqué, mais toujours moins que les deux premières.

Puis une certaine information, toute petite information, fit son bonhomme de chemin jusqu’à son cerveau. Lui qui imaginait Biscotte, l’oiseau, en morceaux après les propos de la demoiselle – et connaissant la réputation de son oiseau de mauvaise augure – sembla soudain se figer. Autant physiquement que dans sa réflexion.

Biscotte.

En morceaux.

Comme une biscotte.

Et tout s’éclaira. Il ne put retenir un éclat de rire, ayant soudainement compris la blague. Blague d’ailleurs franchement géniale, maiiis bon. A peine eut-il commencé à rire qu’il plaqua une main sur sa bouche, et se détesta un brin. Juste un tout petit peu, pour sa conscience. Tout le reste de sa personne aima, non, adora la blague. Cela étant, son stress ne l’aida pas à garder bonne figure. Au contraire, il provoqua un début de fou-rire que le blondinet tentait tant bien que mal de contenir. Il détourna le regard, respirant lentement pour se calmer. Puis il toussota, et refit face à la demoiselle.

« D-désolé pour ça, je viens d-de comprendre la.. Enfin, bref. Ahem. » commença-t-il d’une voix mêlant embarras et un reste de fou-rire difficilement contenu. « J-je suis Pamona Falk, en troisième a-année… Si… Si je peux me permettre, ta… votre… Euh. »

Fichtre. Faillait-il la vouvoyer ? Mais elle était sa cadette, et bien qu’il l’ait déjà fait lors de leur précédente « discussion », cela lui faisait assez étrange de le faire. Alors, la tutoyer ? Certainement pas. Non seulement elle n’approuverait probablement pas, mais en plus, ça paraissait étrange aux yeux de Pamona. Il s’était donc arrêté de parler une petite seconde, confus. Puis il toussota, et reprit.

« B-bref. Les dégâts sont réparables. J-je veux dire, c’est pas compliqué, et ça peut ê-être rapidement fait… ‘fin, je me mêle de ce qui ne me regarde pas, mais… »

Sa voix mourut alors qu’il n’avait pas fini sa phrase. Il déglutit difficilement, et se mit à regarder ses mains, légèrement moites à cause du stress. Ses joues étaient rouges d’embarras. Il n’osait parler davantage.




Huehuehue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 488
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Méfiance et intérêts... [Pv Pam]   Sam 18 Fév 2017 - 0:50

Nocta plissa les yeux et regretta presque d'avoir adressé la parole au jeune blondinet qui se cachait derrière sa large mèche. Il réagissait en effet bien étrangement, pris d'espèces de tremblements qu'il essayait visiblement de masquer sans grand succès... à moins qu'il ne soit en train de rire? Mais la jeune fille n'en savait que trop peu sur ce sujet pour pouvoir avancer quoi que ce soit. Nocta Severna Yaxley était aussi loin du fou rire qu'un troll des montagnes l'était d'un savon... Elle espérait juste qu'il ne soit pas en train de se payer sa tête, auquel cas elle le prendrait évidemment très mal. Elle faillit lui poser la question mais le Serpentard finit par se calmer et renchérit avant elle:

"D-désolé pour ça, je viens d-de comprendre la.. Enfin, bref. Ahem."

Il venait de comprendre...? Les yeux de la jeune fille déjà plissés se réduisirent presque à deux fentes qui lui donnaient un air de vipère franchement inquiétant. Elle l'observa ainsi d'un air sceptique en se maudissant déjà d'avoir adressé la parole à ce drôle d'énergumène. De toute évidence il venait juste de comprendre sa blague malsaine quant au surnom de la pauvre créature qui devait mourir actuellement dans un coin du parc. Soit ce jeune garçon avait un sérieux problème de vie sociale et là-dessus il n'était pas très différent de Nocta, soit il était quelques peu attardé et la demoiselle s'en rendrait bien vite compte. D'humeur magnanime, la jeune fille décida de lui laisser un chance de plus pour lui prouver qu'il n'était pas totalement dénué d'intérêt et le laissa donc poursuivre:

"J-je suis Pamona Falk, en troisième a-année… Si… Si je peux me permettre, ta… votre… Euh."

Nocta continua de la fixer d'un air sceptique en plein débat interne: il était franchement bizarre ce type et semblait tout le temps gêné, bafouillant et hésitant sur le moindre mot. Si elle avait espéré qu'il se rattrape ce n'était pas gagné, mais elle appréciait néanmoins le vouvoiement final, même si elle ne voyait vraiment pas où il voulait en venir. C'était donc un troisième année, Falk... le nom ne lui disait rien, il n'était pas de sang-pur, sauf s'il était étranger... Nocta l'espérait presque. Elle se délectait cependant du malaise de son camarade de maison, prenant bien soin de ne rien rétorquer pour le laisser patauger au milieu de ses mots et de ses hésitations. Il finit par achever en évitant habilement les formes trop personnelles qui l'auraient obligé à tutoyer ou vouvoyer la sang-pur, comme si il n'arrivait pas à trancher entre les deux. L'esprit d'analyse de la demoiselle s'en était rendu compte et cela signifiait au moins une chose: il n'était pas si hésitant que ça et pouvait être intelligent et malin quand il voulait.

"B-bref. Les dégâts sont réparables. J-je veux dire, c’est pas compliqué, et ça peut ê-être rapidement fait… ‘fin, je me mêle de ce qui ne me regarde pas, mais…"

Et Nocta vit enfin où il voulait en venir. Tout ça pour en arriver là? Un regard de supériorité voilé d'une pitié désobligeante s'afficha sur le visage de la petite peste. Il avait clairement des problèmes d'oralité ce pauvre sorcier... à moins que ce ne soit elle qui l'intimide autant... Cette pensée renforça l'orgueil de la Serpentard qui se vit sourire presque malgré elle. Quoi qu'il en soit, elle fit glisser son index sur la déchirure de sa robe et fronça les sourcils en réfléchissant: il lui disait clairement qu'il pouvait s'occuper de ça... Nocta ferma ses yeux clairs durant quelques instants pour se remémorer les fois où elle avait croisé le jeune blond... Elle n'avait jamais fait véritablement attention à lui à vrai dire, comme à tous les autres mais elle se souvenait d'une fois dans la salle commune avec Llewellyn, Seth et de nombreux autres élèves... il était présent en train de bricoler un truc... ou de coudre! Oui, c'était cela, peut-être était-il en train de coudre, ce qui expliquait son étrange proposition! Elle rouvrit les yeux avec une assurance nouvelle et enleva sa robe d'un gracieux mouvement d'épaule. Sa chemise blanche était parfaitement repassée et sa cravate verte soigneusement nouée sur son cou. Elle fit glisser le tissu noir sur la table et toucha une nouvelle fois la longue entaille sur le devant.

"Tu es en train de me proposer de t'en occuper là où j'ai mal compris?"

Si la question pouvait paraître anodine, l'expression du visage de la vipère signifiait clairement que même s'il n'avait pas pensé à ça, il n'avait désormais plus le choix...






Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pamona Falk
Madeleine susceptible
avatar
Madeleine susceptible

Afficher infos

Messages : 78
Date d'inscription : 10/07/2015
Âge : 23

Dossier
Statut Statut: Elève de troisième année, Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 205

MessageSujet: Re: Méfiance et intérêts... [Pv Pam]   Dim 5 Mar 2017 - 23:54

Il n’osait pas non plus regarder autre chose que ses mains. Aussi ne put-il voir les diverses expressions traversant le visage de son interlocutrice. Le silence, cependant, se fit peu à peu des plus pesants. Du moins aux yeux du petit blond. Les yeux fixés sur ses mains, il se surprit à déglutir une nouvelle fois. Puis il fronça les sourcils, soudainement songeur.

Pourquoi une seconde année lui faisait tant perdre ses moyens ?

Le fait qu’elle soit l’héritière d’une des plus fameuses familles de sorciers « purs », et qui plus est tristement célèbre par leurs liens étroits avec la magie noire et l’ancien seigneur des ténèbres, devait y aider. Mais bon, elle n’était pas responsable des actions de sa famille… Cela dit, elle avait toujours semblé porter une grande fierté à son nom, et à la réputation qui s’y rattachait.  Et cette famille, si indisposée pour une quelconque raison, pouvait… Eh bien, faire bien des choses.

Moui, c’était probablement une des raisons.

La seconde étant le charisme qui se dégageait de la demoiselle, tel une aura froide mais impossible à ignorer. Pareil charisme chez une adolescente si jeune ne pouvait que laisser présager qu’elle deviendrait une figure incontournable du monde des sorciers… Tout du moins, des serpentards. Une demoiselle potentiellement aussi marquante que le fut Morgane Taylor, les années précédentes, ou à l’image d’autres célébrités des dernières décennies. Bref, bien que le blondinet ne voulait pas spécialement le reconnaître, au fond de lui, il se doutait que son interlocutrice n’était pas qu’une peste aussi hautaine que méprisante, mais bien une peste hautaine et méprisante qui avait de l’avenir.

Ça se sentait.

Le blondinet ne fit pas vraiment attention à ce que faisait la jeune demoiselle tandis qu’il se perdait un peu plus dans ses pensées. Ce faisant, il joua machinalement avec ses doigts, les agitant discrètement sur la table, les mains jointes. Mais un mouvement finit par attirer son attention. Aussi, il releva son visage et le reporta sur la peste blonde, tandis qu’elle retirait avec grâce le vêtement déchiré. Il put ainsi admirer l’élégance transpirant de chaque geste de son bourreau interlocutrice, même les plus simples, mais également la qualité de son uniforme. La cape endommagée fut déposée avec lenteur et soin sur la table. Nocta effleura une énième fois l’entaille, et ouvrit la bouche.

« Tu es en train de me proposer de t’en occuper là ou j’ai mal compris ? »

Les yeux du blond se décrochèrent immédiatement du vêtement pour se fixer sur le visage de la demoiselle. Est-ce qu’elle… Est-ce qu’elle venait vraiment de lui dire ça ? Oui, selon toute vraisemblance. Pire encore, elle semblait sérieuse, et déterminée. Pamona déglutit, tandis qu’il se faisait violence pour ne pas répondre de manière, disons, brutale. Pourtant, il en avait envie. Ouh oui, il mourrait d’envie de lui rétorquer qu’en effet, elle avait mal compris. Qu’il n’avait fait que constater un fait, et non proposer son assistance. Que la réparation pouvait cependant être faite à la manière moldue comme à la manière des sorciers, mais qu’il doutait que ce fut d’autre que lui, dans la salle commune, puisse être capable de pareil travail. Car enfin, il était excellent à ses dires en couture, et grâce ou à cause d’Aiden, il connaissait l’existence d’un sort spécialisé dans cette activité manuelle. Mais que cela ne serait pas gratuit.

Mais non. Il ne pouvait dire tout cela. Entre autre, parce que le petit Pamona était doté de ce qu’on appelle vulgairement « l’instinct de survie ». Et qu’il n’avait tout simplement pas les tripes pour le faire. Cela viendra avec l’âge, et grâce à cause ? à l’influence d’un certain jeune gryffondor.

Bref.

Il regarda alternativement la cape et la jeune fille, avant de commencer :

« E-en fait, je voulais j-juste dire que c’est pas compliqué à… Enfin… »

Il s’interrompit, croisant le regard de la demoiselle Yaxley. Et il lâcha un nouveau soupir, assez long pour trahir sa résignation.

« Bon… On v-va dire que c’est vraiment p-parce que ça serait dommage d-de laisser la c-cape dans cet état… » déclara-t-il après avoir détourné le regard et rangé ses affaires.

Il se saisit de son petit kit de couture, puis de la cape, avant de s’installer plus confortablement dans sa chaise. Il caressa un instant le tissu, admiratif quant à sa qualité, puis prépara du fil noir adapté, et l’enfila dans une aiguille. Alors qu’il s’apprêtait à commencer le raccommodage, il s’arrêta en plein mouvement. Il sembla hésiter un bref instant, puis une expression résolue se peignit sur son visage. Il se mit à coudre, concentré, tandis que d’une voie douce et plus assurée, bien que bégayant encore un peu, il déclara :

« P-par contre… Cette r-réparation. Je ne vous la dois pas, hein. C’est… Un service, à peu près. Ou plutôt, un c-coup de main entre membre de la m-même maison. »  




Huehuehue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 488
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Méfiance et intérêts... [Pv Pam]   Dim 11 Juin 2017 - 15:46



Cet étrange garçon était un sacré numéro. Nocta l'observa avec attention en proie à d'intenses réflexion, du moins c'est ce qu'il paraissait à la jeune Serpentard. Ce qui fut évident, c'est la surprise qu'il avait dû ressentir en entendant Nocta lui demander de façon plus ou moins détourner de recoudre sa cape. La demoiselle avait une envie folle de rire mais elle se retint, en fin de compte elle se rendit compte qu'elle était curieuse. Oui, c'était ça, elle ressentait un certain intérêt curieux pour ce drôle d'énergumène. Elle n'était pas habituée à avoir des relations sociales autre que celles du harcèlement et de la moquerie -hors le cas de Nim évidemment, mais ça c'était encore une autre histoire, alors elle voulait en savoir un peu plus, essayer de deviner comment allait réagir le dénommé Pamona. Oserait-il s'opposer aussi frontalement à Nocta? Il avait l'air timide ou tout du moins prudent, mais Nim aussi avait l'air timide et prudente, et pourtant on pouvait dire qu'elle s'était fermement opposé à Nocta et de bien des manières depuis qu'elles se connaissaient.... Bref, la jeune Sang-Pur attendait donc la suite des événements avec un intérêt amusé, et la réaction de Falk ne se fit guère attendre longtemps.

Il était résigné, ça se voyait à des lieux, mais il ne dit pas non. Pourquoi? ça c'était une toute autre question. Etait-ce après de longs instants de réflexions en pesant le pour et le contre? Etait-ce parce qu'il avait peur de dire non, ou en bon Serpentard qu'il était, était-ce par intérêt comme Nocta? Elle eut sa réponse quelques bégaiements plus tard... Pamona avait sorti ses affaires et commença son oeuvre sur la cape de la jeune fille. Les yeux clairs de l'héritière Yaxley suivaient avec un intérêt tout relatif les travaux de son camarade de maison: s'il y avait bien quelque chose que Nocta détestait -du moins plus que tout le reste...- c'était les travaux manuels. Vivant dans une famille de Sorciers possédant encore deux Elfes de Maisons et usant de magie à tout va, la petite peste n'avait jamais eu à se salir les mains pour quoi que ce soit, si ce n'est pour le Quidditch. Alors elle était bien incapable de recoudre quoi que ce soit, ni même de faire rentrer un fil dans le chas d'une aiguille. Elle remarqua cependant qu'avec une aiguille en main, le jeune Pamona devenait d'un coup beaucoup plus assuré et moins hésitant: ses gestes étaient précis et mesurés, comme Nocta lorsqu'elle préparait une potion. Elle se dit que ça devait être son truc, peut-être même sa passion... dommage pour lui qu'ils n'aient pas de cours de couture se dit-elle intérieurement avec amusement.

La dernière remarque du Serpentard étonna Nocta: à croire qu'une aiguille en main, il ne s'agissait plus de le même personne. Il ne se laissait pas faire en fin de compte... ou tout du moins il avait plus l'esprit de la maison de Salazar que ce qu'aurait pu croire la jeune adolescente. Et étrangement ça ne l'agaça pas comme elle s'y était attendue. Au contraire le troisième année remonta quelques peu dans son estime, comme s'il s'était montré digne de l'esprit "donnant-donnant" si propres à une majorité de Serpentard, comme si finalement il lui ressemblait un peu. Elle laissa cependant un long silence régner pendant lequel elle observait le fil rejoindre progressivement les deux morceaux de tissus. Elle s'interrogeait quant à sa réaction: qu'allait-elle répondre? Nocta était quelqu'un de réfléchi, une véritable calculatrice et elle arriva rapidement à la conclusion que ce Pamona Falk pourrait lui être utile au vu de ses talents de couturier et qu'il n'était pas assez faible d'esprit pour qu'elle décide de faire ce qu'elle voulait avec lui. Alors pour l'une des premières fois de sa vie, elle répondit d'une voix un peu moins froide:

"Je te revaudrai ça. Ah et tu peux me tutoyer hein..."

Elle n'en était pas encore au stade du remerciement, ça lui aurait beaucoup trop arraché la bouche de prononcer ce mot pourtant si simple, mais c'était un remerciement à sa façon... Elle n'avait pas l'impression de lui faire une faveur ou quoi que ce soit de similaire en lui demandant de la tutoyer, mais c'était une façon de montrer qu'elle le tolérait: une première pour elle... Elle se demanda par ailleurs comment elle pourrait rendre la pareille au troisième année: il y avait bien des façons pour elle, mais est-ce qu'elles plairaient à Pamona? C'était un tout autre débat. Après tout, il devait connaître sa réputation et ses talents "sombres" en harcèlement, aussi enchaîna-t-elle avec un sourire des plus sadique:

"Si jamais tu as besoin que je ruine la vie de quelqu'un, ce sera avec grand plaisir. Un petit coup de main entre camarade de maison comme tu dis. Une petite humiliation n'a jamais tué personne après tout. Sauf si la proie se suicide après coup remarque... mais ça, ce n'est pas notre problème, n'est-ce-pas?"

Petit clin d'oeil. Elle remit l'une de ses mèches blondes en place et accompagna ses dires d'un petit rire cristallin qui aurait glacé le sang dans les veines d'un Vampire lui-même. Finalement cette journée lui aurait peut-être apporté autre chose qu'une coupure à cause d'un piaf de malheur...





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Méfiance et intérêts... [Pv Pam]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Méfiance et intérêts... [Pv Pam]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règlement intérieur de l'Université d'Artois
» L'intégrale
» Projet de campagne Blitzkrieg pour personnes intéressées et intéressantes ;)
» 08. Un TP peut finalement se révéler intéressant PV Dakota
» Des idées pour faciliter l'intégration?
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Salle commune des Serpentards :: Salle commune-