AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Conuratio Fawley
avatar

Afficher infos

Messages : 210
Date d'inscription : 16/04/2016

Dossier
Statut Statut: Professeur de Potions
Argent Argent: 200 gallions
Points Points: 210

MessageSujet: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Mar 5 Juil 2016 - 21:36
~~~

Il faisait nuit depuis un bon quart d'heure maintenant. Je marchais à pas furtifs dans le parc pour aller jusqu'à la forêt interdite. Le directeur l'avait interdit aux élèves, mais qu'en était-il des professeurs ? Il y avait là-bas quelques plantes qui m'intéressaient pour faire des tests en potion, et certaines d'entre-elles n'étaient trouvables que là. Je ne pouvais pas passer à côté d'une telle chance, d'autant plus que je n'avais jamais mis un pied dans cette forêt. Elle ne me faisait pas vraiment peur, et j'avais assez confiance en mes capacités pour savoir que je pourrais m'en sortir face à une "terrible" créature. Je filais donc à travers le parc, sans lumière car on y voyait encore un peu. Et puis, je ne voulais pas que quelqu'un voit mon Lumos. Je l'utiliserai à l'orée de la forêt, qui se rapprochait d'ailleurs.
Je sentais là l'excitation de bien des élèves sans doute, l'excitation de l'aventure, de l'inconnu et du danger. Si je devais mourir, ce serait au moins pour servir mon métier. J'étais potionniste avant d'être prof et je voulais faire avancer mon art.

J'arrivais devant les premiers arbres, lançais un Lumos d'une voix basse et m'enfonça dans l'antre obscure de la forêt. Instantanément, j'entendis des sons que je n'avais jamais entendus auparavant. Je suivais le sentier, et j'étais déterminé à rester sur celui-ci pour ne pas me perdre. A l'orée des bois, on n'entendait pas tous ces bruits, c'était incroyable. Comme j'avais été bête de ne pas m'y être aventuré en tant qu'élève ! Je marchais depuis plusieurs minutes lorsque je vis les premières plantes qui m'intéressaient. J'en pris quelques-unes délicatement, et je les mis dans ma cape. J'allais enfin pouvoir refaire ma réserve, et surtout, j'allais enfin essayer de créer une potion intéressante. Enfin ! Ce qui me bloquait vraiment c'était le manque de matériel, et cela m'agaçait sincèrement. Certaines plantes ne poussaient que dans certains pays d'Europe, et j'espérais pouvoir aller en Roumanie un de ces jours pour récupérer quelques ingrédients.

Alors que je coupais une énième racine j'entendis craquer une brindille dans mon dos. Je fus parcouru d'un frisson et serrais ma baguette plus fort dans ma main, prêt à réagir si c'était une bête féroce. Je me redressais lentement, en inspirant fort. A trois, je me retourne.

Un.

Deux.

Trois.


~~~


Mister Conuratio Fawley
Professeur de Potion


Mon soutient va à... :
 


Dernière édition par Conuratio Fawley le Lun 1 Aoû 2016 - 23:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James C. Owell
avatar

Afficher infos

Messages : 135
Date d'inscription : 26/09/2015
Âge : 18

Dossier
Statut Statut: 5è année de Gryffondor
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 200

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Mer 6 Juil 2016 - 1:30

Lentement mais surement, le doux voile de Morphée s'est abattu sur Poudlard - laissant place à un magnifique ciel nocturne parsemé d'étoiles. Un vent frais se glisse contre les parois glaciales des murs du château tandis que James s'avance dans l'ombre, capuche rabattue au-dessus de son visage, mains dans les poches. Des frissons douloureux parcourent sa peau ; des frissons anxieux, des frissons à cause au froid. Mine de rien, il fait pas si chaud que ça la nuit, mais cela n'empêche pas James de suivre le plan qu'il avait prévu pour cette nuit.  D'un pas pressé, il rejoint rapidement la forêt interdite qui est plongée dans le noir le plus complet. Toute cette obscurité le fait frissonner - rien qu'en cet instant il se sent petit, et affreusement vulnérable face à la nuit toute entière. D'une main hésitante alors qu'il tente de masquer au mieux les tremblements de ses doigts, il prononce un petit Lumos. L'instant d'après, un bourgeon de lumière apparaît et s'agrandit dans un halo chaleureux. James pointe la baguette vers le sol afin d'éclairer son chemin. Quelques mètres après, des bruits étranges résonnent autour de lui. Le bruissement des ailes d'un hibou , des branches qui se brisent sur le sol ... des pas. Le gryffondor s'arrête brusquement et murmure un nox qui plonge le jeune élève dans le noir. Le souffle court, James ferme les yeux, presse les paupières. Qu'elle idée d'être venu ici à cette heure ci ? Une forte envie de se foutre une claque pour être aussi imprudent le prend mais il reste immobile , effrayé par les bruits de la nuit , entre les mains des hauts arbres qui le surplombent de leur hauteur. Les pas se rapprochent alors qu'il se remet à avancer. De nouveau il allume sa baguette, mais avance plus lentement, plus discrètement. Dans l'obscurité, il lui est impossible de savoir qui se trouve devant lui - homme ou bête. Mais il est certain d'apercevoir une silhouette humaine à travers ses paupières plissées. Plus rassuré, il serre le manche de sa baguette entre ses doigts , son coeur tambourinant au point de lui déchirer la poitrine. Continuant de la suivre sur quelques mètres, James tente de décrypter les traits de son visage mais c'est peine perdue. La personne doit être de dos et il est même impossible pour lui de savoir clairement si c'est un adulte ou un gosse de son âge. Le rouge et or se stoppe brusquement. La silhouette se baisse et fait quelque chose que James ne peut voir. Il entend des bruits de coupage mais il n'a pas la moindre idée de ce que la personne coupe. Alors il prend l'initiative de l'attaquer par derrière - Mieux vaut être trop prudent que pas assez. Mais dans sa hâte, il n'aperçoit pas la branche qui lui barre la route, pose son pied et dessus et le CRAC qui retentit dans la nuit semble éteindre tous les autres bruits autour de lui. Un silence suit ce court moment de solitude. Le gryffondor trésaille , jure à voix basse - il ne serai même pas étonné que l'inconnu l'ai entendu - et relève doucement la tête. Baguette pointée vers le sol , il reconnaît l'imposante silhouette de son professeur de potions qui vient de se retourner. James est certain pourtant que Conuratio n'a pas encore vu son visage, trop plongé dans l'ombre.

Mais il n'attends pas une seconde de plus pour détaler dans la direction opposé, rejoignant la lisière de la forêt. Dans sa course, le faisceau de Lumière n'éclaire plus un point précis mais une dizaine de directions différentes. Le halo lumineux apparaît à gauche , à droite, en haut, en bas, rendant la forêt silencieuse encore plus effrayante et réveillant au passage ses nombreux occupants. Des hiboux, cris des animaux nocturnes résonnent dans tous les coins et des formes étranges créer par la lumière de sa baguette suivent le même chemin que lui. Essoufflé, James s'arrête finalement derrière un arbre plus loin, mains sur les cuisses. Il murmure "nox" et se retrouve plongé dans le noir. Se collant contre le tronc, il serre les poings, pose sa tête contre l'écorce. Si le maître des potions le voit ici , il est mort. Avec un peu de chance, ce dernier pensera qu'il a simplement rêver et James en profitera pour retourner là d'ou il venait afin de l'espionner et de savoir ce qu'il mijote...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conuratio Fawley
avatar

Afficher infos

Messages : 210
Date d'inscription : 16/04/2016

Dossier
Statut Statut: Professeur de Potions
Argent Argent: 200 gallions
Points Points: 210

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Mer 6 Juil 2016 - 21:18

~~~

Lorsque je me retournais je vis une lumière s'enfuir à toute hâte. De toute évidence un élève m'avait surpris et avait pris peur. J'attendis de ne plus voir ni sa lumière ni sa cape pour me mettre à rire. Je devenais presque paranoïaque. Mais il fallait que je sache qui s'amusait à se balader la nuit ici. Moi, j'avais les moyens de m'en sortir, mais qu'en serait-il d'un élève, surtout si celui-ci était jeune ? Ne pas le chercher et le laisser seul ici serait une faute professionnelle, et je ne pouvais pas me le permettre. Je finis de couper ma plante et je rangeais le tout dans ma cape avant de lancer un coup de baguette pour qu'une boule lumineuse avance en même temps que moi sur le sentier.

Mais forcément, il y avait plusieurs intersections et je ne savais pas laquelle l'élève avait pu prendre. J'allais me perdre. Le mieux était que je reste sur le sentier principal. Et l'élève avait dû avoir tellement peur de s'être fait prendre qu'il était sûrement déjà au château à l'heure actuelle. Je pensais cela pour me rassurer, parce que je voulais continuer mon activité nocturne tranquillement. Je haussais les épaules en faisant demi-tour. Qui saurait que j'étais là ? Personne. Et puis, tant il ne s'agissait même pas d'un élève mais d'une créature qui produisait de la lumière. Tout était possible et j'étais ouvert à toutes les interprétations. Je rebroussais donc chemin et j'arrivais bien vite à l'endroit où j'étais avant d'être repéré par quelque chose. Je continuais d'avancer, parce que j'avais récolté tout ce qui m'intéressait ici. Je regardais tout autour de moi en avançant, à la recherche de l'ingrédient parfait. J'étais plutôt doué en Botanique au collège, une chance pour moi. Je m'accroupi sur le bord du sentier, il y avait à mes pieds du dictame et non seulement j'avais épuisé mon stock, mais en plus, il allait m'être utile pour une expérience que j'avais hâte de faire. Cet ingrédient était très réputé mais surtout soupçonné de grands pouvoirs magiques, et je ne voulais pas passer à côté de ça. Je coupais délicatement la plante, j'en laissais un peu pour qu'elle repousse par la suite et me levais en ayant l'impression d'être observé. Encore.

Je lâchais un soupir sans me retourner :

    -     Bon, qui est-là ?


~~~


Mister Conuratio Fawley
Professeur de Potion


Mon soutient va à... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James C. Owell
avatar

Afficher infos

Messages : 135
Date d'inscription : 26/09/2015
Âge : 18

Dossier
Statut Statut: 5è année de Gryffondor
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 200

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Mer 6 Juil 2016 - 22:05

Par-dessus son épaule , James crut persque apercevoir le professeur s'avancer dans sa direction. Ou du moins le son de ses'pas sur le sol pourraient laisser entendre qu'il s'est approché. Avec un soupir soulagé, il reprend son chemin en prenant bien soin de ne pas le perdre de vue. Sans rallumer sa baguette, il se laisse guider par la lumière provoquée par celle de son professeur. De toute évidence, il n'a rien à faire ici tout comme lui. Quoi que..c'est un adulte. Le souffle court, il reste indifférent face aux bruits de la nuit tout autour de lui. Si on l'attaque, Conuratio sera la pour le proteger. Il n'en reste pas moins prudent car il joue là face à un renvoi sans doute définitif si on le surprend. Mais loin de lui l'idée de se faire choper ; James continue sans regrets. Alors que son maître des potions s'arrête, il lui semble entendre un murmure. Qui est là? James sourit , satisfait d'affirmer qu'il ne s'est pas encore fait voir. Dans un murmure à la même intonation, il répond.
-Bonsoir professeur, sourit il. Oui comme vous pouvez le voir, je suis tout seul et je me balade. Génial hein?
Pourtant malgré ses paroles, il est persuadé que le professeur ne l'a pas surprit. Jugeant que le bon moment de le laisser et de poursuivre sur son propre chemin est venu, il se décale sur le côté, passe derrière un arbre tout près de Conuratio et tente d'éviter plusieurs branches au passage ainsi que le halo de Lumière que produit la baguette de l'homme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conuratio Fawley
avatar

Afficher infos

Messages : 210
Date d'inscription : 16/04/2016

Dossier
Statut Statut: Professeur de Potions
Argent Argent: 200 gallions
Points Points: 210

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Jeu 7 Juil 2016 - 13:24
~~~

Je n'avais pas dit cette phrase forte. Mais mon murmure s'était répercuté contre la paroi des arbres et avait résonné dans le sentier. Et la personne car il s'agissait bien de quelqu'un avait lui aussi murmuré sa réponse. Je pouvais entendre son sourire, comme s'il trouvait cette situation amusante. Elle ne l'était pas. J'étais occupé et je ne voulais pas devoir raccompagner un élève au château. Une fois sa phrase finit je me retournais vivement, désireux de voir qui s'amusait à me suivre ainsi dans les bois.
Et je ne vis rien.
De quoi m'agacer un peu plus. Je soufflais. Quel était l'idiot qui se pensait assez fort pour être seul dans la forêt, à part moi bien sûr ? Moi j'étais un adulte responsable, pas un gamin qui n'avait pas passé ses ASPICs.

- C'est génial, surtout si vous savez vous défendre seul, ce que bien sûr, je ne doute pas. Après tout, vous devez pouvoir vous en sortir si vous vous baladez seul et rencontrez par hasard un prof en route.

Je n'avais aucune idée de qui c'était. Je n'avais pas reconnu la voix, puisqu'il ne s'agissait que d'un murmure. Je me doutais qu'il devait être derrière un arbre, mais je n'avais pas envie de le chercher. Je voulais croire qu'il serait assez intelligent et mature pour se rendre de lui-même. Il y avait toujours ces bruits inquiétants et je me demandais comment un élève qui ne connaissait rien aux bêtes sauvages pouvait ne pas avoir peur. Je n'avais pas peur, mais cet élève devait être vraiment sûr de lui… Les Serdaigles étaient trop intelligents pour venir se balader ici, sauf si c'est pour satisfaire une curiosité conséquente. Les Poufsoufles étaient trop attachés au règlement, et les Serpentard se déplaçaient plus en groupe que seuls. J'étais quasiment que c'était un Gryffondor mais qui ? J'avançais un peu dans l'espoir que l'élève me suive et fasse une bêtise qui le trahisse. Je m'arrêtais à nouveau pour m'agenouiller et prendre une poignée de Bulbobulb. C'étaient des sortes de limaces et je leur jetais un sort pour qu'elles cessent de bouger. Je les arrachais à leur nature, mais c'était pour la science.

- Je suis à la recherche d'ingrédients, j'ai vidé mon stock… Surtout que j'en soupçonne certains de venir voler dans ma réserve.

Je disais cela en pensant à James qui avait essayé de me voler des ingrédients. L'élève en aura peut-être entendu parler et me mettrait sur la voie pour savoir qui c'était ? Je levais la tête, et je compris bien vite que la lune était haute dans le ciel, même si elle n'était pas pleine. Si on se faisait attaquer, non seulement je devrai sauver ma peau mais aussi celle de mon élève. Après quoi, je serai viré parce que je n'aurais pas ramené l'élève à son dortoir dès que j'auvais appris sa présence.
Il me mettait vraiment dans une position inconfortable, et je commençais dès maintenant à réfléchir au nombre d'heure de retenue que j'allais lui donner, une fois que nous serions sortis d'ici.



~~~


Mister Conuratio Fawley
Professeur de Potion


Mon soutient va à... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James C. Owell
avatar

Afficher infos

Messages : 135
Date d'inscription : 26/09/2015
Âge : 18

Dossier
Statut Statut: 5è année de Gryffondor
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 200

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Mar 12 Juil 2016 - 10:25

La proximité du professeur devrait le dissuader d'aller plus loin ; parce que clairement, c'est le cas de dire que le renvoi lui pend au nez. Heureusement pour lui , Conuratio ne semble pas se douter de son identité. Pour le moment. Le plus étrange, c'est de se dire que tout de même. Le maître des potions s'est rendu compte de sa présence. Alors pourquoi ne s'élance t-il pas à sa recherche ? Il se contente simplement de taper la discussion , comme entre potes. L'homme s'avance, James fait un pas en arrière. Un réflexe presque immédiat. On sait jamais ce qu'il peut tenter de faire. Sa baguette paraît ridicule, coincée entre ses doigts qui tremblent. Parce que , même en y réfléchissant, a t-il la moindre chance contre un professeur s'il tente de l'attaquer ou de se défendre ? C'est beau d'y croire. Alors qu'un silence s'installe, Conuratio reprend la parole et brise l'ambiance pesante qui s'est installée au point d'en faire sursauter James. Bien sûr, il ne s'attendait pas à ce que le professeur lui reparle.
- Ah bon, qui vient voler dans votre réserve ? Ses mots sortent d'entre ses lèvres sans qu'il ne s'en rende compte, presque instantanément, à voix haute. Il se plaque une main sur la bouche et se retient fortement de s'en foutre une. Reste plus qu'une maigre chance: Que Conuratio n'ai pas reconnue sa voix. Dans le cas contraire, il se sentira obligé de courir pour sa vie et son honneur. Une pensée un peu exagérée pour un acte aussi peu important soit il.

- Eh merde, marmonne t-il en jurant à voix basse cette fois ci. Fallait que ça m'arrive à moi.
Ses doigts se resserrent autour du manche de bois. Il fait quelques pas en arrière, prêt à détaler. D'un autre côté, c'est tout de même assez suspect un professeur qui se balade aussi tard la nuit. James se décale derrière le tronc. Qui sait, peut être que Conuratio tentera quelque chose. Même s'il en doute, car il reste un professeur. Un professeur assez cool par ailleurs.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conuratio Fawley
avatar

Afficher infos

Messages : 210
Date d'inscription : 16/04/2016

Dossier
Statut Statut: Professeur de Potions
Argent Argent: 200 gallions
Points Points: 210

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Mar 12 Juil 2016 - 20:41

~~~

J'avais ma baguette à la main, par simple habitude, mais surtout parce que c'était plus utile de la tenir si un quelconque animal devait me sauter dessus. Ou sauter sur mon élève. Je serais plus rapide. Si j'avais été seul, je n'aurais pas pris ce genre de précaution, parce que j'avais suffisamment confiance en moi pour me défendre seul. Pourtant comme l'élève était avec moi, je ne pouvais pas prendre ce risque. A ma phrase sur le voleur, l'élève fit sa plus grosse erreur puisqu'il parla à voix haute.
James n'en avait-il donc pas assez de faire perdre tous ces points à sa maison ?

- Eh bien c'était vous, Monsieur Owell.

Je ne pus m'empêcher de m'esclaffer tant la situation était cocasse.  Ce Gryffondor avait le don de se mettre dans des situations inimaginables, et il pensait sans doute s'en sortir sans problème. Pourtant je n'esquissais même pas un geste vers les arbres, préférant davantage la parole aux actes.

- Inutile de vous cacher maintenant que vous vous êtes trahis, James. Sortez d'ici que je vous aie à l'œil pendant que je finis mes courses. Parce que si vous mourrez, je finis à Azkaban et je finirais par vous envier.

C'était vrai. Je commettrai là une grave faute qui me ferait terminer à la place où aurait dû finir Caspius. Je déglutis. Tout ça pour protéger un élève. Alors que je ne comptais même pas en parler au directeur. J'étais d'ailleurs peut-être trop tendre avec James, puisqu'il continuait à faire ses bêtises sans penser aux conséquences. Encore une chose que j'avais évoqué avec lui lors de notre cours particulier où je lui avais parlé du métier d'Auror. Il était donc incorrigible… Et en plus il ne faisait pas preuve de bon sens. Il n'avait pas le niveau pour se trouver ici, qu'est-ce qui lui prenait de rester derrière un arbre alors que ceux-ci pouvaient être dangereux ? Je soupirais mais ne put effacer un sourire moqueur de s'afficher sur mon visage.

- A part quelques retenues dont vous avez l'habitude, vous n'avez rien à craindre. Et même si c'était le cas, que vous vous cachiez ou pas ne ferait que retarder la sentence. Vous êtes une proie, derrière ces arbres.

J'espérais que cette phrase lui fasse comprendre qu'il devait rester sur le sentier à côté de moi. Et puis, je pourrais lui faire un petit cours pédagogique sur les plantes que je trouvais d'ailleurs, parce que ma curiosité m'empêchait de quitter la forêt sans quelques végétaux de plus… J'entendis soudain un craquement inquiétant et je su immédiatement qu'il ne s'agissait pas de mon élève. Parce que mon élève était probablement derrière l'arbre en face de moi alors que le bruit venait de derrière moi. Je déglutis. En fin de compte peut-être allais-je être celui qui allait mourir héroïquement pour son élève. Je ne savais pas si c'était un bruit normal, ou bien s'il s'agissait d'une branche qui avait éclaté sous le poids de quelque chose.

Au moins j'éviterais Azkaban.



~~~


Mister Conuratio Fawley
Professeur de Potion


Mon soutient va à... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James C. Owell
avatar

Afficher infos

Messages : 135
Date d'inscription : 26/09/2015
Âge : 18

Dossier
Statut Statut: 5è année de Gryffondor
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 200

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Dim 17 Juil 2016 - 19:40

Comme un poisson pris dans un filet , James ne trouve aucun échappatoire à la découverte de Couratio. Bien sûr, il fallait que ça se passe comme ça - qu'il aille dans cette foutue forêt, qu'il tombe sur la seule personne qu'il n'avait pas envie de voir et que cette personne justement se rende compte de sa présence. Compté que cette fois ci, il n'a plus de réelles excuses à fournir pour se justifier. Avec le peu de chance qu'il lui reste, le professeur acceptera peut être de le laisser repartir sans rien. Il en doute. La mine renfrognée, il s'avance vers lui mais garde sa baguette levée , un halo de lumière illuminant le travail du professeur à ses pieds. Bizarre, ce dernier a l'air plus angoissé. James décide de ne pas en tenir compte. Mais lui aussi a entendu ce fameux bruit.
- Qu'est ce que vous faites si tard dehors ? Vous savez que je pourrais vous dénoncez au directeur aussi ? Lui lance t-il avec un air de reproche mais un petit sourire au coin des lèvres. Ce sourire est plus pour se rassurer lui même que pour souligner sa satisfaction à avoir trouver le professeur quelque part ou il ne devrait pas être non plus en pleine nuit. Tentative vaine car le bruit résonne de nouveau derrière eux. James se retourne d'un bond, murmure Nox et fixe l'ombre. Paralysé, il n'ose pas faire le moindre geste et accroche ses doigts à la manche de son maître de potions. C'est plus de l'excitation que de la peur ce qu'il ressent; car qui peut bien se cacher dans l'obscurité de la forêt à cette heure ci ?

- M'sieur, s'passe quoi ? Demande t-il en cherchant son regard dans le noir. Savoir Conuratio à côté de lui le rassure, même si certes, il appréhendait ce qui l'attendait après. James inspire un grand coup, et serre son poing qui s'est refermé autour de la manche de son professeur. S'il est venu ici, c'est pas pour repartir aussi vite et fuir comme une mauviette. Finissant par lâcher le bras du sorcier, il s'avance de quelques pas en avant vers le bruit, ne sachant pourtant pas vraiment d'où il vient. Après tout, ça ne peut pas être grand chose...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conuratio Fawley
avatar

Afficher infos

Messages : 210
Date d'inscription : 16/04/2016

Dossier
Statut Statut: Professeur de Potions
Argent Argent: 200 gallions
Points Points: 210

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Dim 17 Juil 2016 - 23:21
~ ~ ~

Je constatais bien vite que James gardait sa baguette levée. Sans doute pour éclairer son chemin, mais aussi pour pouvoir se défendre, "au cas où". Je souri imperceptiblement en voyant cela, mais ne fis aucun commentaire.
Cependant, je ne pu m'empêcher de lever bien haut un sourcil en entendant son réponse. S'agissait-il d'une menace ? Je me relevais pour le surplomber de toute ma hauteur :

- Peut-être n'avez-vous pas réalisé, Monsieur Owell que si vous allez me dénoncer, vous vous dénoncerez automatiquement par derrière. Comment savoir que votre professeur fait des escapades nocturnes si vous n'en faîtes pas vous même ? Et là, je n'aurai aucune raison de vous défendre.

De toute façon, je lui avais bien dit que je ne comptais pas le dénoncer. A quoi bon servait cette conversation ? A quoi bon servait ce chantage ? Il ne manquait vraiment pas de culot ! Je ne voulais pas causer de tords à James, mais je commençais à me demander s'il avait la même considération à mon égard :

- Et puis, à choisir entre votre parole et la mienne, quoi que je puisse raconter, je serai plus crédible que vous, Monsieur Owell dis-je malicieusement.

Mais le bruit nous avait dérangé. Et ce bruit m'inquiétait vraiment.
Baguette levée, je scrutais l'ombre et je sentis la main de mon élève se refermer sur mon bras. James a eux l'idée lumineuse de mettre fin à son Lumos, mais il aurait été plus intelligent de ne pas du tout utiliser ce sortilège. J'entendis à peine l'interrogation de mon élève et malheureusement je n'avais aucune réponse à lui fournir. Aussi, je préférais me taire.
Je le sentis se détacher de moi pour faire quelques pas, mais je le rattrapais bien vite en lui attrapant le bras pour le tirer derrière moi.

- Il ne faut pas bouger dans ces situations et ne pas faire de bruit sifflais-je.

A part nos respirations, je n'entendais que les bruits habituels de la forêt. Mon cœur battait de plus en plus fort et je n'osais imaginer celui de mon élève.  
Ce fut pire lorsque le craquement retentit à nouveau. Plus proche encore, à quelques mètres probablement. Soudain, de derrière l'arbre le plus proche de moi, c'est-à-dire celui au bord du sentier, surgit la tête d'un immense Cynospectre. Je n'en avais jamais vu de si gros et je reculais instinctivement d'un pas, un bras devant mon élève pour qu'il ne fasse pas quelque chose de stupide. Les cynospectres étaient des esprits semblables à de gros chiens blancs. Ils dégageaient un intense brouillard. Ils m'avaient toujours fait penser aux banshees des contes moldu. Seulement, ceux-là n'étaient pas des contes.
Je restais immobile, priant pour qu'il passe son chemin.

S'il le faisait, tant mieux.

Sinon... Tant pis.  


~ ~ ~


Mister Conuratio Fawley
Professeur de Potion


Mon soutient va à... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James C. Owell
avatar

Afficher infos

Messages : 135
Date d'inscription : 26/09/2015
Âge : 18

Dossier
Statut Statut: 5è année de Gryffondor
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 200

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Lun 18 Juil 2016 - 0:51

Les paroles de son professeur lui rappellent à quel point il n'aura jamais l'avantage sur le maître des potions. Jamais complètement en tout cas. Mais il ne perd rien à jouer un peu. A s'amuser. En soupirant, il finit par capituler.
- Booon ok , fait il avec un sourire. Je ne dirai rien au dirlo, mais en échange vous me collez pas et oublie l'escapade de cette nuit, ca vous va ?
Proposition qui n'aura sans doute pas un si bon résultat qu'il ne l'attend mais mieux vaut tenter , même pour rien. Heureusement pour lui, ses pas ne s'entendent pas tant que ça sur le sol mais très vite, Conuratio le ramène à la raison et le tire en arrière. Ne pas bouger ? C'était une blague là ? Ils devaient alors attendre de se faire bien sagement dévorer par on ne sait quoi ? James profite de l'ombre pour fusiller Conuratio du regard. A ce moment là, un énorme chien blanc apparut devant eux. James l'observe longuement, sans trouver la force d'avancer. Etrange, mais il trouve cette créature magnifique même s'il n'en connaît absolument pas l'identité.

- Qu'est ce que c'est.... ?Demande t-il d'une voix lointaine, se sentant faire un pas mais ne se contrôlant pas vraiment. La curiosité sans doute, qui prend le dessus sur la peur. Pourtant, James sent qu'il faut faire quelque chose. Le faire partir. En le brusquant ou pas ? Il lève alors sa baguette, prêt à attaquer et jette un coup d'œil à Conuratio puis la baisse.
- Je peux m'approcher pour le toucher vous pensez ?- C'est la première question qui lui vient à l'esprit à ce moment là. La seule d'ailleurs. Il ne veut pas prendre de risques et redoute fortement ce qu'il va se passer s'il s'approche de trop.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conuratio Fawley
avatar

Afficher infos

Messages : 210
Date d'inscription : 16/04/2016

Dossier
Statut Statut: Professeur de Potions
Argent Argent: 200 gallions
Points Points: 210

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Lun 18 Juil 2016 - 11:39
~~~

James se moquait-il de moi ? Il voulait marchander alors qu'il était fautif ? Il pouvait toujours grimper sur le dos d'un dragon que je ne marcherai pas dans ses mensonges et arrangements. Il pouvait être certain d'écoper de son mois de retenue.
Le regard vague, tout concentré sur mon ouïs je répondis simplement :

- Vous n'êtes pas en position de marchander, je crois. J'ai le droit d'aller où bon me semble, vous pas. Vous aurez vos retenues si nous sortons vivant d'ici.

Ce n'était en effet pas chose faîte. Les cynospectres étaient très dangereux et faisaient parti de ces créatures dont il ne fallait pas s'approcher. Les esprits étaient souvent les pires monstres, parce qu'ils étaient durs à éloigner. Quelle aubaine pour nous.

- Voici un cynospectre murmurais-je à voix basse. C'est un esprit.

Qui disait esprit disait créature dont il était difficile de se débarrasser. J'étouffais alors un cri en entendant la question de mon élève. Je ne risquais pas de le laisser d'approcher de cette chose et ce, même s'il voulait un allez simple pour l'au delà. Il n'avait donc pas peur de cette chose ? Ne pensait-il pas aux risques ?

- Certainement pas ! Vous allez vous reculer lentement et partir pendant que je m'occupe de cette chose. Ou... Que j'essaie de m'occuper d'elle.

Je marquais une pause. Je n'allais pas laisser beaucoup d'avance à James parce que s'il tombait sur d'autres esprits il était finit. Ce n'était pas un mythe que la forêt grouillait d'animaux peu recommandables.

- Allez ! le pressais-je.

Je me faisais plus pressant parce que je ne voulais pas qu'il lui arrive quelque chose à cause de sa curiosité. Et puis, attendre trop longtemps pourrait donner envie au cynospectre de faire de nous sont prochain repas.
Je le poussais doucement pendant que je levais ma baguette vers la créature qui commençait à montrer ses longs crocs. Je déglutis. Je n'avais pas vraiment peur pour moi mais plus pour James, qui était sous ma responsabilité. Je n'avais plus qu'à prier pour qu'il ne se balade pas en meute. Il devait avoir faim quand même et puis, mieux valait un cynospectre qu'un nid d'acromentules.  
J'inspirais un grand coup. Ce que j'allais faire n'allait sûrement pas le détruire... Juste le retarder et l'énerver un peu plus.

- Bombarda Maxima !

~~~


Mister Conuratio Fawley
Professeur de Potion


Mon soutient va à... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James C. Owell
avatar

Afficher infos

Messages : 135
Date d'inscription : 26/09/2015
Âge : 18

Dossier
Statut Statut: 5è année de Gryffondor
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 200

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Mar 19 Juil 2016 - 0:27

L'appréhension et l'hésitation dans la voix de Conuratio n'a rien de rassurant. James fait glisser son regard sur la bête, puis sur le professeur. Comme il s'y attendait, l'homme le pousse en arrière, insistant pour qu'il recule. Evidemment qu'il avait peur. S'il lui arrive malheur, c'est sur lui que ça retombe. Sans vouloir lui compliquer la tâche, le gryffondor fait quelques pas en arrière à contre cœur, laissant ainsi au professeur la possibilité de faire partir ce spectre. Quand bien même, il en aurait des choses à raconter le lendemain à ses potes. Une autre chose étrange... James ne voulait pas que Conuratio fasse du mal à cette créature. Après tout, c'est à eux de partir, ils sont sur son territoire. Le jeune garçon déglutit discrètement en croisant les doigts pour ne pas ressortir de sa cachette et se retrouver nez à nez avec le cadavre de cette bête.

Obéissant donc, il part se recroqueviller derrière l'arbre de tout à l'heure et ferme les yeux. Il presse les paupières très fort, comme s'il ne voulait pas entendre ce qu'il allait se passer juste après. Un silence. Puis une détonation durant laquelle James tout simplement de respirer et retient son souffle. Un autre silence. Il n'ose pas bouger, sa baguette fermement tenue entre ses mains. Bordel, que se passe t-il maintenant ?
- Professeur, j'peux sortir maintenant ? Demande t-il d'une voix forte afin qu'il l'entende. Sur le coup, James est plus excité qu'il n'a peur. Un peu d'adrénaline, ça ne fait de mal à personne. Il est le premier à le dire et malgré ce qu'il est en train de se passer, il doit avouer que la situation n'est pas franchement rassurante. Il est mort ? Ajoute t-il avec empressement, le cœur battant.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conuratio Fawley
avatar

Afficher infos

Messages : 210
Date d'inscription : 16/04/2016

Dossier
Statut Statut: Professeur de Potions
Argent Argent: 200 gallions
Points Points: 210

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Mar 19 Juil 2016 - 11:11
~~~

Je ne savais pas si c'était la lucidité qui avait fait reculer James. Mais au moins, et pour l'une des premières fois depuis que je l'avais en cours, il m'avait écouté, ce qui constituait un exploit non-négligeable. Je savais qu'il était reparti derrière les arbres grâce au son de ses pas.
Après l'explosion, j'entendis mon élève me demander la permission de sortir.

- Sortez.

Puis il me demanda si la créature était morte. Sûrement pas !

- Non, mais ce sera notre cas si nous ne filons pas immédiatement.

Il en fallait tellement plus pour effrayer ou tuer un cynospectre ! Ce sortilège simple l'avait aveuglé, sans doute, mais juste le temps que nous partions.
Je l'attrapais par le bras d'un geste vif. Inutile de rester ici à regarder l'herbe pousser. Tous mes sens étaient en alerte, mes pupilles dilatées fixaient chaque branches, chaque buissons. Par chance, je ne m'étais pas encore trop éloigné de la lisière de la forêt. Mais nous n'en étions pas encore sorti.
Finalement, j'avais peut-être eut raison de ne jamais m'y être aventuré en tant qu'élève.  Aurais-je su comment me défendre face à ce cynospectre ? Je n'en étais pas certains. Mais au moins, nous étions saufs. C'était le principal.
J'aperçu enfin la lisière de la forêt et je poussais un soupir de soulagement en jetant un coup d'oeil derrière moi. Il n'y avait rien.

- Comme je le disais, vous aurez vos retenues. Vous pouvez vous estimer heureux que je ne retire aucun point à votre maison. Et j'espère ne jamais vous reprendre à me suivre dans mes sorties nocturnes.

J'essayais vainement de paraître dur et froid. Mais en réalité, j'étais beaucoup trop soulagé que mon élève n'ait rien.

- Evitez aussi que cette affaire ne s'ébruite, James. Sinon, vous me mettirez dans l'ambarras et je ne souhaite pas démissionner.

Je l'avais volontairement appelé par son prénom pour donner plus de résonance à mes paroles. Pourtant, je n'étais pas certains qu'il soit fiable.

- Je peux vous faire confiance ?


~~~


Mister Conuratio Fawley
Professeur de Potion


Mon soutient va à... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James C. Owell
avatar

Afficher infos

Messages : 135
Date d'inscription : 26/09/2015
Âge : 18

Dossier
Statut Statut: 5è année de Gryffondor
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 200

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Mar 19 Juil 2016 - 18:38
Un soupir de soulagement s'échappe de James alors que Conuratio annonce qu'il n'a pas tué la bête. Il ne sait pas vraiment ce qui est le plus rassurant. Qu'il ai réussit à l'aveugler quelques instants pour leur laisser le temps de déguerpir ou au contraire qu'il ne l'ai pas tué. James n'a pas la moindre idée de comment il aurait réagit si c'était le cas. C'était un animal, et spectre ou pas, il déteste qu'on tue ou qu'on fasse du mal sans raison. Il suit rapidement les pas de son professeur alors que la lisière de la forêt apparaît bien vite devant eux. Ils ont du marchés un peu trop vite pour l'atteindre en si peu de temps ou alors la forêt interdite n'est pas si grande qu'on le prétends. Toujours est il que ce petit incident n'a pas fait perdre la mémoire à Conuratio qui sous les gémissements plaintifs de James ,lui annonce ses heures de retenues. Bon, c'est ca ou pire. Il peut dire au revoir à ses petites balades nocturnes pour un bon moment. Le ton autoritaire de l'homme n'est pas ce qui ressort le plus. Le gryffondor se rend compte d'un côté que sans lui , il aurait sans doute encore jouer à l'inconscient et aurait foncé droit dans la gueule du loup sans réfléchir. C'est tout lui, ça.
Le jeune élève s'arrête alors que Conuratio lui demande une dernière faveur. Ses menaces de tout à l'heure, ou du moins ses plaisanteries vis à vis de ça devaient avoir installées une forte pression sur le maître des potions qui redoute que James aille tout révéler à tout le monde. Bien sûr, ça ne reste qu'un jeu pour lui tout ça. A moins d'en parler à ses potes, et seulement à ses potes, personne ne devrait être au courant. Il le rassure avec un petit sourire gêné.
- Vous en faites pas je comptais rien dire au directeur. Je suis en faute moi aussi. Par contre, vous devez avouer que c'était pas mal, on s'est bien amusés quand même. Au moins, j'ai pu apprendre le nom d'une nouvelle créature que je ne connaissais pas.

Positiver. James a besoin de positiver pour mieux écarter les mauvais côtés de la chose. Parce qu'après tout, l'important est qu'ils soient toujours en vie. C'est pas si grave que ça. Vous allez retourner arracher vos plantes maintenant, je suppose ? - Un léger sourire moqueur se dessine sur son visage. Tant mieux qu'il ne le raccompagne pas jusqu'au château. James n'a pas besoin de quelqu'un pour le seconder et le tenir par la main. Conuratio ne doit pas trop stresser. Il ne trébuchera pas en chemin ou ne rencontrera pas non plus une acromentule géante dans les couloirs de Poudlard.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Conuratio Fawley
avatar

Afficher infos

Messages : 210
Date d'inscription : 16/04/2016

Dossier
Statut Statut: Professeur de Potions
Argent Argent: 200 gallions
Points Points: 210

MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   Mar 19 Juil 2016 - 22:02
~~~

Je m'arrêtais en attendant la réponse de James. Je ne pouvais pas le laisser s'en sortir indemne. Sinon il recommencerait. Mais après une minute de réflexion, je me dis que rien ne pourrait enlever à James cette témérité qui le caractérisait. A l'entente de sa réponse, je m'esclaffais en réalisant qu'il n'avait pas totalement saisi ma question. Aussi je me permis de le reprendre en souriant :

- J'espère que vous ne comptez rien dire de vos exploits au directeur ainsi qu'à vos camarades.

Je savais bien qu'il voulait vanter ses exploits à ses amis. Mais si James ne me veut pas de mal, d'autres pourraient vouloir m'attirer des ennuis.
Et plus de personnes sont au courant et plus cela risquait de remonter aux oreilles d'autres professeurs ou pire, à celles du directeur. Je soupirais en me passant une main dans les cheveux.

- Comprenez bien que vos camarades n'auront pas le même soucis de discrétion.

En plus, il semblait s'être amusé et devait mourir d'envie d'en parler. Je vivrais très mal qu'il ne m'écoute pas.
Je rie franchement à l'entente de sa dernière phrase :

- Oh non. Ces évènements m'ont fatigués. Et puis, j'ai cueillis de beaux spécimens.

J'avais appuyé sur le "cueillis" sur un ton de reproche. J'avais de la considération pour les plantes, animaux et créatures.
Je n'étais pas un rustre, tout de même ! C'est avec un air faussement outré que je lançais :

- Et je suppose bien entendu que vous allez retourner au lit, ainsi que vous devez y être ?


~~~


Mister Conuratio Fawley
Professeur de Potion


Mon soutient va à... :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: "Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT   
Revenir en haut Aller en bas
 
"Rien que quelques plantes..." [ Conuratio & James Owell] FINIT
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» de l'utilisation des plantes...
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Extérieur-