AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 488
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   Lun 9 Mai 2016 - 20:08


"Souhaite moi bonne chance Malus! Je vais en avoir besoin..."

Debout face au miroir de sa chambre, Nocta Yaxley n'avait jamais ressenti autant de tension de toute sa vie, et pourtant elle en avait vécu des situations stressantes, par la barbe de Merlin! Mais aujourd'hui, c'était quelque chose de nouveau, un choc qu'elle pressentait, mais surtout qu'elle appréhendait. La petit blonde au visage de poupée resserra sa cravate vert et argent sur son chemisier parfaitement repassé. Sa cape noire n'avait pas un pli de travers et ses cheveux fins étaient parfaitement ordonnés autour de son visage blanc. Elle soupira de nouveau en jetant un regard douloureux à la missive qu'elle avait reçu quelques jours auparavant. Son père avait été convoqué par le professeur Vernet, son Directeur de Maison aujourd'hui même. Le sceau au scorpion noir sur fond vert de sa famille pendait négligemment au bout du parchemin. Mais il n'y avait pas que ça, non seulement la demoiselle devait participer à cette désagréable petite réunion -elle aurait de loin préféré s'enfermer dans sa chambre et attendre de voir ce qui l'attendait que de faire face à ses démons de Poudlard et du Manoir en même temps, dans la même pièce, mais en plus de cela, son oncle s'était invité à la fête. Lorsque Nocta avait reçu sa missive, peu après celle de son père, elle avait cru mourir et avait même hésité dans une crise enfantine, à fuguer. Aujourd'hui elle allait devoir faire face au professeur Vernet, à Arcturus et Herbert Yaxley. Mais il y avait encore autre chose, Nocta ne savait pas pour quelle raison elle avait été convoqué avec son père et son oncle. Non pas qu'elle n'ai pas de raisons de l'être, mais elle en avait beaucoup trop et elle craignait de vendre certains de ses manquements alors même qu'ils n'étaient pas le motif de cette convocation. Etait-ce parce que Rowena avait fini par moucharder ses petites séances d'entrainement pour jeter des sortilèges près du Lac Noir? Etait-ce sa dernière dispute avec un première année qu'elle avait enfermé dans un placard? A moins que ce ne soit son utilisation de la magie contre Jeff, un Serdaigle qu'elle avait malmené dans la bibliothèque... Mais ce pouvait-être aussi pour certaines mensonges qu'elle avait pu dire ou des attitudes insolentes qu'elle avait eu en cours... Ou pour une toute autre raison, il y en avait beaucoup trop!

Nocta ramena derrière son oreille une mèche blonde qui lui tombait devant les yeux et glissa sa baguette dans sa cape avant de remonter les escaliers de sa chambre. Elle traversa la Salle Commune de sa maison et différents couloirs, plus pâle que jamais. Comme ils le lui avaient dit, son père et son oncle attendaient devant la Grande Salle pour monter les cinq étages avec la petite Sepentard. Les voir ainsi dans l'enceinte de Poudlard glaça le sang de la petite blonde dans ses veines. Son père portait une riche robe de sorcier traditionnelle mais neuve, d'un noir profond aux reflets verts. Son oncle avait opté pour une robe plus richement brodée et plus vieille, mais tout aussi belle. Nocta se sentait toute petite à côté de ces deux silhouettes imposantes. Elle se joignit au Yaxley avec un hochement de tête respectueux:

"Père. Mon oncle."

Son père, un solide gaillard aux cheveux courts blonds et à la barbe finement taillée ne lui rendit pas son salut, se contentant de la toiser de ses yeux froids. Arcturus semblait de mauvaise humeur. Herbert hocha la tête mais semblait tout aussi agacé que son neveu. Nocta ouvrit la marche en prenant les escaliers, la demoiselle regrettait qu'ils doivent monter cinq étages. Cela laissait trop de temps pour une discussion. Et ce qu'elle redoutait fit surface.

"Et j'imagine que tu sais pourquoi nous sommes convoqués?"

Nocta évita de se retourner, mais elle sentait la sécheresse du ton utilisé par son père. Elle répondit en faisant en sorte de ne pas paraître anxieuse:

"Non Père, monsieur Vernet ne m'a pas donné le motif mais je crois que c'est à cause d'une légère altercation avec heu... un élève..."

Faute de pouvoir détailler, la deuxième année se mordit la lèvre en poursuivant son ascension. Herbert prit à son tour la parole d'une voix acerbe.

"Mais tu n'as donc rien à te reprocher? Je ne supporterai pas qu'un avorton fils d'une traîtresse puisse reprocher quoi que ce soit à notre noble famille."

L'ancien Mangemort avançait au même rythme que ses descendants malgré son âge et son attitude trahissait sa colère froide. Arcturus enchaîna alors qu'ils foulaient l'escalier menant au cinquième étage:

"Ton comportement laisse visiblement à désirer et cela va nous être reproché par un individu ô combien détesté dans notre milieu, tu le sais très bien et cela ne t'a pas empêché de te faire remarquer."

La poigne solide de son père vint saisir Nocta sur le cou, attrapant les cheveux, celui-ci la força à se retourner et à lui faire face: ses yeux bleus trahissaient une colère profonde et terrifiante:

"Tu me déçois grandement. Ton oncle et moi espérons que tu auras l'intelligence de te taire durant cette entrevue. J'ose croire que ton Directeur ne te reprochera pas une attitude trop insolente, je croyais avoir passé cette période avec le professeur Audlington l'année passée. Et s'il s'avère que monsieur Vernet sait des choses qu'il ne devrait pas savoir quant à notre famille..."

A ce moment-là la porte du bureau du professeur d'arithmancie s'ouvrit et Nocta sentit son coeur s'arrêter. Elle répondit rapidement:

"Je n'ai jamais rien dit, je déteste ce professeur autant que vous Père..."

Herbert eut un reniflement suspicieux, c'était lui qui avait trouvé le collier et Nocta le suspectait d'avoir fait le rapprochement. Le grand gaillard blond lâcha la nuque de sa fille en lui soufflant à l'oreille:

"Nous réglerons ça au Manoir."

Arcturus se retourna avec prestance pour faire face à Cecil Vernet. C'était une discussion dangereuse qui allait se jouer dans ce bureau et Nocta se retrouverait prise dans la mêlée. Elle avait une attitude avec son oncle et son père que personne à Poudlard aurait pu deviner, et Nocta ne voulait pas que son Directeur de Maison la voit si silencieuse et soumise, alors même qu'elle s'affirmait avec arrogance à l'Ecole. Mais comment réagir entre ces deux mondes? La demoiselle avait peur de l'apprendre aujourd'hui...






Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecil Vernet
Professeur d'Arithmancie
avatar
Professeur d'Arithmancie

Afficher infos

Messages : 992
Date d'inscription : 10/08/2015
Âge : 41

Dossier
Statut Statut: professeur d'Arithmancie
Argent Argent: 7 283 gallions
Points Points: 1412

MessageSujet: Re: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   Lun 6 Juin 2016 - 16:37
Cecil était assis derrière son bureau, les lunettes sur le nez et les yeux rivés dans un volume passionnant sur les mystères des nombres premiers. Il était complètement absorbé par sa lecture, alors que la tasse de thé qu'il s'était préparée quelques minutes plus tôt refroidissait près de lui. Sans y penser, il glissa une mèche rebelle échappée de son chignon derrière son oreille, puis se mit à joueur machinalement avec les poils de sa barbe. Son bureau était impeccablement bien rangé, ce qui n'était pas rare puisque Cecil était tout de même généralement assez maniaque, même s'il avait l'habitude de laisser quelques piles de livres ou de parchemins tenter impudemment de grandir, bien qu'elles n'excèdent jamais une hauteur raisonnable. Si le temps lui faisait parfois défaut, le professeur semblait tout de même capable de le distordre parfois, lorsqu'il s'agissait de la perfection de sa tenue ou de l'hygiène de son lieu de vie.

L'homme lisait pour s'occuper. En réalité, il avait déjà préparé trois tasses supplémentaires posées côtes à côtes de l'autre côté de son bureau, en face de trois chaises aussi confortables qu'élégantes. Il attendait ceux qu'il avait lui-même convoqué, choisissant avec soin une heure tout à fait inadéquate, à savoir le dimanche matin. Mais lui s'en fichait car il dormait en vérité très peu. Trois ou quatre heures de sommeil par nuit lui suffisait, et son esprit de contradiction, ainsi que la toute petite pointe de sadisme qu'il lui arrivait de laisser partir lui avaient intimé de fixer l'entrevue en ce matinal moment. Alors qu'il tournait nonchalamment, un bruit de voix devant sa porte lui indiqua que ceux qu'il devait recevoir était là. Sans se presser, il se leva afin d'aller ouvrir la porte, qui releva les trois Yaxley, tout aussi blond et blanc que la glace. Le regard du professeur glissa immédiatement vers la jeune Nocta qui semblait, de toute évidence, extraordinairement mal à l'aise. Souriant intérieurement, il s'effaça sans un mot afin de laisser rentrer ses invités qui continuaient leur discussion sans vraiment se soucier de lui, mais Cecil ne s'en offusqua pas. Lorsque le petit monde fut entré et le silence revenu, le professeur montra courtoisement les chaises aux Yaxley, les invitant tacitement à s'asseoir. Lui-même retourna derrière son bureau et, en relevant ses lunettes au-dessus de sa tête, il se tourna vers les trois.

"Du thé ?"

Sans attendre la réponse, il sortit sa baguette et la pointa vers sa théière de porcelaine qui se mit aussitôt à bouillir. La faisant léviter, il servit d'un même mouvement le liquide odorant dans les trois tasses qu'il avait prévues. Puis, après avoir bu une gorgée de la sienne, il se tourna aimablement vers eux.

"Bien, il me semble que nous savons tous pourquoi nous sommes ici, n'est-ce pas?"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 488
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   Mer 8 Juin 2016 - 16:04


Nocta était au plus mal. Lorsqu'elle était entrée dans le bureau elle avait senti l'odeur d'un thé que lui avait déjà offert le professeur et qu'elle avait rageusement jeter par terre. Aujourd'hui elle était bien incapable ne serait-ce que de lever les yeux sur le Directeur de Serpentard, tout comme sur les deux autres individus qui l'encadraient d'ailleurs. Les trois sièges étaient disposés devant un bureau parfaitement bien ordonné, comme le reste de la pièce. Nocta voulut prendre le siège tout à gauche, espérant ainsi se mettre un peu en retrait mais son père l'en empêcha d'une main sur l'épaule: elle dut ainsi s'asseoir au milieu après que son père ait brièvement salué Cecil Vernet ; elle n'avait pas entendu son oncle le faire. La jeune fille se tenait donc en face du professeur d'arithmancie, évitant soigneusement de croiser son regard. Les lunettes relevées sur sa chevelure rousse, l'homme proposa alors:

"Du thé ?"

Et trois tasses fumantes se retrouvèrent devant eux. Nocta jeta un regard en coin à son père. Si auparavant elle avait pu montrer une attitude quelque peu insolent -et même franchement insolente- à son professeur, il n'était pas question de réitérer ces situations devant son géniteur. Aujourd'hui elle ferait ce qu'il ferait, ni plus ni moins. Son père saisit son breuvage et souffla dessus pour y tremper les lèvres. La Serpentard esquissa donc les mêmes mouvements, profitant de ce prétexte pour plonger son nez sous sa chevelure, accaparée par son thé. Mais Herbert Yaxley repoussa la porcelaine d'un doigt avec une petite moue de dégoût. Et ce n'était que le début, Nocta le savait.

"Bien, il me semble que nous savons tous pourquoi nous sommes ici, n'est-ce pas?"

Le silence qui suivit cette question sembla durer une éternité pour la jeune fille. Elle ne savait pas si le professeur Vernet avait fait exprès, s'il avait pu voir dans ses chiffres que cette question était celle qui embarrasserait le plus la demoiselle, mais dans tous les cas l'effet fut immédiat. L'esprit de Nocta paniquait. Elle ne savait pas exactement pourquoi elle était là, si c'était pour une infraction en particulier -et il y en avait beaucoup- ou s'il s'agissait d'une accumulation. Mais quoi qu'elle dise elle risquait soit de passer pour une menteuse, soit de se vendre. Or l'une ou l'autre de ses options paraissait inenvisageable. Au moment où elle se décidait enfin à ouvrir la bouche pour tenter une ultime fois de déjouer la question, une voix se fit entendre. Arcturus avait jeté un regard froid à sa fille en voyant qu'elle ne répondait pas d'elle-même et lança d'un ton sarcastique:

"Il semblerait que Nocta ait eu ... quels étaient tes mots déjà? "Une légère altercation avec un autre élève", si j'ai bien compris."

Nocta avait relevé la tête lorsque le grand sorcier à la barbe blonde s'était adressé à elle et acquiesçait tant bien que mal. Mais alors qu'elle attendit plus tendue que jamais une réponse du Directeur de Serpentard, la voix plus grave et éraillée d'Herbert retentit:

"Si c'est le cas, s'il s'agit d'une altercation avec un élève je ne vois pas bien ce qu'Arcturus fait ici un dimanche matin. Vous n'êtes peut-être pas au courant mais il a un emploi haut placé et chargé au Ministère. Mon neveu a autre chose à faire que de venir régler un conflit entre deux élèves de deuxième année."

Nocta sentit tout espoir de sortir en vie de ce bureau s'évaporer. Car le ton de l'ancien mangemort ne plairait certainement pas sorcier roux. Si son oncle et son père ne connaissait pas encore Cecil Vernet -du moins autrement que par des rumeurs- ce n'était pas le cas de Nocta, cette dernière l'avait d'ailleurs appris à ses dépends. Herbert n'impressionnerait guère le jeune homme, pour le plus grand malheur de la petite blonde d'ailleurs. Par ailleurs, c'était elle qui était en tord dans l'histoire, car même si Nocta était véritablement convoquée uniquement pour cette fameuse altercation -ce qui l'étonnerait franchement- la situation n'avait rien eu de "léger". Du moins aux yeux des professeurs de Poudlard, enfermer un élève dans un placard à balai pendant quatre heures était considéré comme un peu plus grave que cela. Néanmoins c'était encore gérable auprès de son père, si ce seul sujet était abordé, ce qui l'inquiétait plus était tout ce qui concernait l'insolence ou l'arrogance...

Nocta souleva sa tasse et but une gorgée avec difficulté: elle ne voulait même pas voir de ses yeux comment allait réagir son Directeur de Maison aux propos provocants d'Herbert.







Fan Club:
 


Dernière édition par Nocta S. Yaxley le Dim 31 Juil 2016 - 1:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecil Vernet
Professeur d'Arithmancie
avatar
Professeur d'Arithmancie

Afficher infos

Messages : 992
Date d'inscription : 10/08/2015
Âge : 41

Dossier
Statut Statut: professeur d'Arithmancie
Argent Argent: 7 283 gallions
Points Points: 1412

MessageSujet: Re: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   Lun 11 Juil 2016 - 10:35
L'espace d'un instant, Cecil se dit qu'il avait peut-être eu tord de convoquer les deux hommes, non pas qu'il ait peur d'eux ou qu'il se sente mal à l'aise vis-à-vis de leur impolitesse et de leur ton, mais plutôt parce qu'il voyait Nocta se ratatiner sur sa chaise. On eut dit qu'elle allait à l'abattoir, mais que son supplice durerait des heures et que les deux bourreaux qui étaient assis de part et d'autre d'elle prendraient un malin plaisir à la détruire à petit feu. Ce n'était pas de la pitié qui grandit dans le cœur de Cecil mais bel et bien un compassion sincère pour la petite et il ne put s'empêcher de penser que, s'il avait eu des parents comme elle, il lui aurait probablement encore plus ressemblé que ce n'était déjà le cas. Mais il les avait fait venir et il allait faire en sorte que tout se passe au mieux, et non pour lui mais pour Nocta.

"Croyez-moi, messieurs, je ne me permettrais jamais d'user de votre précieux temps de technocrates acharnés pour une simple altercation entre deux élèves. Mon incompétence, si manifeste soit-elle, ne s'élève pas à ce point, je vous prie de me croire. En réalité, je vous ai invité aujourd'hui afin que nous discutions un petit peu de Nocta et de son éducation."

Cecil marqua un temps d'arrêt et but une gorgée de thé avant de reprendre d'un ton toujours aussi courtois.

"Non pas que je remette en cause vos méthodes et votre sévérité, qui en réalité font des merveilles sur cette jeune personne qui, je pense, doit vous emplir d'une fierté sans borne. Excellente élève, travailleuse acharnée doté d'une maturité et de qualités manifestes. L'élève parfaite en somme. Si on omet les quelques soucis malheureusement trop récurrent lié à son comportement. Et là, messieurs, je me tourne vers vous avec la plus grande candeur : qu'inculquez-vous donc à cette enfant pour qu'elle soit aussi hargneuse envers certains élèves? Je vous pense être suffisamment sévère et dur avec elle pour qu'elle comprenne les notions d'autorité et de hiérarchie, alors comment se fait-il qu'elle ignore à ce point les sanctions et le respect des autres?"

Cecil connaissait déjà en grande partie la réponse. On ne refaisait pas deux anciens Mangemorts aussi aisément. Mais il voulait entendre dire ce que les deux hommes allaient avancer. Et plus encore, il voulait que Nocta l'entendre, et, si possible, le comprenne.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 488
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   Dim 31 Juil 2016 - 1:50
Il était impressionnant de voir à quel point un objet quelconque pouvait soudainement revêtir un intérêt incommensurable dans certaines situations. La situation était celle dans laquelle était Nocta, et l'objet en question s'avérait être la tasse du professeur Vernet. La jeune Yaxley plongea ses yeux bleus dans le thé ambré qui dégageait des vapeurs de chaleur et ses doigts caressaient la porcelaine finement ouvragée comme s'il s'agissait d'une relique sainte. Bien sûr, ses oreilles ne perdaient pas une seule once de la discussion qui avait lieu autour d'elle. Mais la solution la plus pertinente selon elle était d'éviter tout contact visuel aussi bien avec sa famille qu'avec son Directeur de Maison. Elle regrettait à l'instant toutes ses crises d'arrogance et ses manquements au règlement. Elle avait pensé pouvoir échapper à ce genre de situation en trouvant la limite sans la dépasser, mais elle s'était de toute évidence trompée. Au moins venait-elle d'apprendre à ses dépens qu'il valait mieux faire attention lorsqu'on jouait avec le feu -en l'occurrence la patience du professeur Vernet.

"Croyez-moi, messieurs, je ne me permettrais jamais d'user de votre précieux temps de technocrates acharnés pour une simple altercation entre deux élèves. Mon incompétence, si manifeste soit-elle, ne s'élève pas à ce point, je vous prie de me croire. En réalité, je vous ai invité aujourd'hui afin que nous discutions un petit peu de Nocta et de son éducation."

Le sang de Nocta se glaça une fois de plus dans ses veines. Si elle avait pleinement senti et compris l'air faussement aimable et ironique de Vernet, nul doute que son père et son oncle le verrait aussi. Et ce qu'elle redoutait le plus était une crise de son oncle, son père lui, ne perdait quasiment jamais son sang-froid. La courtoisie du professeur eut l'effet escompté -ou non- sur Herbert Yaxley qui contracta mes mâchoires avec une telle violence que Nocta le sentait trembler à côté d'elle, et pourtant ses yeux n'avaient pas quitté la belle tasse de porcelaine. Elle ne sut pas si c'était un regard de son père qui avait empêché son oncle de prendre la parole, ou si c'était la suite du discours de Vernet qui lui avait coupé l'herbe sous les pieds. Elle-même ne savait que penser de ces paroles: elle était contente de ne pas avoir à expliquer comment un élève s'était retrouvé enfermé dans un placard, mais la suite selon elle ne présageait rien de bon... ou tout du moins de mieux. Quoi qu'il en soit, l'enseignant reprit:

"Non pas que je remette en cause vos méthodes et votre sévérité, qui en réalité font des merveilles sur cette jeune personne qui, je pense, doit vous emplir d'une fierté sans borne. Excellente élève, travailleuse acharnée doté d'une maturité et de qualités manifestes. L'élève parfaite en somme. Si on omet les quelques soucis malheureusement trop récurrent lié à son comportement. Et là, messieurs, je me tourne vers vous avec la plus grande candeur : qu'inculquez-vous donc à cette enfant pour qu'elle soit aussi hargneuse envers certains élèves? Je vous pense être suffisamment sévère et dur avec elle pour qu'elle comprenne les notions d'autorité et de hiérarchie, alors comment se fait-il qu'elle ignore à ce point les sanctions et le respect des autres?"

Le début du discours du sorcier à la chevelure rousse prit tellement Nocta au dépourvu que cette dernière remonta vivement ses yeux bleus sur le professeur d'arithmancie. Elle n'avait pas l'habitude d'entendre une pluie de compliments tomber sur ses épaules, du moins pas par son Directeur de Maison. A vrai dire elle ne l'avait encore jamais entendu faire un seul compliment maintenant qu'elle y réfléchissait. Mais elle se renfrogna bien vite en entendant la suite, car évidemment il y avait un "mais" à toute ces belles paroles. Cependant la façon dont Vernet présenta les choses la laissa quelques peu pantoise. Elle avait imaginé des centaines de fois ce moment lorsqu'elle avait appris que sa famille avait été convoquée, elle en avait même faire des cauchemars pour tout dire. Mais jamais elle n'avait pensé qu'un adulte puisse remettre la faute sur son père et son oncle plutôt que sur elle... bien sûr c'était plus compliqué que ça, c'était apparemment une question d'éducation. Et Nocta ne savait pas si elle devait en être satisfaite ou non. C'est en tournant la tête vers son oncle qu'elle sut que la réunion ne serait pas des plus calmes. Arcturus prit les choses en main lorsque ses yeux tout aussi glacés que ceux de sa faille glissèrent du professeur au frère de son père.

"Je crois que que cette petite réunion n'a rien à voir avec Nocta. Je crois, monsieur, que ce dont vous parlez concerne une partie de la société sorcière contre laquelle vous avez de l'animosité et que votre discours dépasse complètement la cas de ma fille."

Arcturus était aussi calme que le professeur d'arithmancie et il marqua une pause pour boire lui aussi une gorgée de thé. Ce fut son erreur. Car ce léger silence laissa le temps à Herbert de rebondir et l'ancien Mangemort scanda d'une voix forte:

"Vous n'avez pas à critiquer l'éducation de la famille Yaxley. Poudlard est une Ecole de magie, pas un centre d'éducation, sinon croyez bien que ma petite-nièce ne serait plus ici depuis longtemps!"

La voix rauque et grave du vieux sorcier résonna durant quelques instants dans le bureau. Arcturus ne dit rien et pourtant la Serpentard savait que son père en brûlait d'envie. Il ferma les yeux durant quelques instants et sa mâchoire se contracta de la même façon que celle de son oncle sous sa barbe blonde. C'était pire que ce qu'elle avait imaginé. Son père et son oncle n'étaient pas sur la même longueur d'onde, mais Arcturus ne pouvait décemment pas le montrer devant quelqu'un comme Cecil Vernet. Et quoi de plus normal, Nocta se souvenait très bien de l'histoire de la mère de son Directeur de Maison et elle était certaine que les deux autres Yaxley l'avaient aussi bien en tête. Elle se sentait pris au piège au milieu d'un conflit beaucoup plus compliqué qu'il n'y paraissait. Arcturus reprit la parole avec son calme habituel et sa voix tranchante comme une lame de rasoir.

"Nous n'avons pas la même notion de respect je crois, et surtout de ceux qui le méritent ou non..."

Mais avant qu'il ne puisse poursuivre, la voix furieuse d'Herbert renchérit:

"Je refuse que quelqu'un comme vous reproche l'éducation de ma famille, c'est un outrage que je ne saurais supporter!"

Parti comme c'était parti, Nocta ne serait pas étonnée de voir Herbert provoquer en duel son Directeur, mais elle n'était pas sûre que ce soit la meilleure solution, bien qu'elle apprécie particulièrement d'être ainsi défendue -même si elle était assez intelligente pour comprendre que ça la dépassait complètement. Arcturus conclut de sa voix sifflante en plongeant ses yeux bleus dans ceux du professeur d'arithmancie:

"Mais monsieur Vernet n'avait pas l'attention de porter outrage à notre maison mon oncle, j'en suis certain."

La voix était menaçante, mais Nocta avait compris qu'il s'agissait de calmer les ardeurs de son oncle avant qu'il ne prononce des mots dépassant les bornes, alors qu'Arcturus faisait les choses de façon beaucoup plus subtile. Quoiqu'il en soit la demoiselle était complètement spectatrice de la scène, ne sachant quoi penser et quoi craindre pour le moment. Car si devant Vernet Arcturus et Herbert semblaient prendre sa défense -et celle de la cause des Sangs-Purs- Nocta savait très bien qu'elle ne réchapperait pas aux corrections une fois de retour au Manoir et elle fut ravie de savoir les vacances encore lointaines... restait à savoir comment Cecil Vernet allait réagir à tout ce remue-ménage...






Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecil Vernet
Professeur d'Arithmancie
avatar
Professeur d'Arithmancie

Afficher infos

Messages : 992
Date d'inscription : 10/08/2015
Âge : 41

Dossier
Statut Statut: professeur d'Arithmancie
Argent Argent: 7 283 gallions
Points Points: 1412

MessageSujet: Re: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   Sam 6 Aoû 2016 - 11:15
Voyant que ses mots avaient la réaction escomptée, Cecil ne put s'empêcher de sourire intérieurement, même si, très vite, alors qu'il laissait les deux frères parler, cette joie puérile se teinta d'une once de tristesse. Ses yeux verts se posèrent sur Nocta qui semblaient prier tous les dieux qu'elle connaissait afin de sortir vivante de cette entrevue. Cecil se sentit sincèrement désolé de la voir ainsi, si triste au fond et si mal à l'aise. Les accusations du professeur étaient évidemment liées à un passé plus ancien mais encore douloureux qui les affectaient tous, dans un sens ou dans l'autre et, pendant une petite seconde, il s'en voulut que la jeune fille se retrouve ballotée dans ce conflit qui ne la concernait en réalité aucunement. Cecil dut se reconcentrer afin de comprendre que Herbert Yaxley était en train de fulminer contre lui. D'un mouvement imperceptible de la tête, Cecil chassa les pensées qui lui parasitaient l'esprit. Il posa sa tasse sur son bureau et répondit alors à la question implicite d'Arcturus.

"Non, en effet."

Son regard aussi dur que le ton de sa voix alla à la rencontre d'Arcturus avant de glisser vers celui d'Herbert et d'y rester.

"Vous comme moi savons très bien ce que chacun pense de la famille de l'autre, il est inutile de se remémorer des querelles impossibles à résoudre. Vous me méprisez et je vous le rends bien. Voilà, ce point est clair, nous pouvons passer à autre chose."

Cecil se redressa sur sa chaise, décollant son dos du dossier, afin de venir poser les coudes sur le bureau en joignant les mains. Son regard pénétrant se mit à alterner entre les deux hommes.

"Nous sommes ici véritablement pour Nocta, malgré ce que vous dîtes. Et je souhaiterais vous poser une question et une seule : pourquoi l'impliquez dans ces querelles sans fin? Pourquoi ne lui laissez-vous pas la chance de faire ses propres choix?"

Naïf il ne l'était aucunement, bien que sa question, elle, le fut sans doute. Mais Cecil se fichait de la réponse, car il savait qu'elle ne changerait rien pour lui comme pour eux. C'était pour elle qu'il le faisait, pour Nocta. Afin qu'elle sache ce que son père et son oncle pensait, mais surtout, afin qu'elle puisse entrevoir que la vérité avait deux faces et que sa famille ne lui en présentait qu'une seule. Nocta serait punie et elle souffrirait, mais Cecil savait qu'il lui donnait la chance d'entrevoir quelques-uns des possibles que son éducation lui avait cachés.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 488
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   Jeu 18 Aoû 2016 - 15:06


"Non, en effet."

Un rapide mais puissant duel de regard eut alors lieu entre le professeur Vernet et les deux représentants Yaxley qui se tenaient en face de lui. Duel auquel Nocta assista en tant que spectateur à la fois fasciné et effrayé, ne sachant quelle émotion était la plus forte entre les deux.

"Vous comme moi savons très bien ce que chacun pense de la famille de l'autre, il est inutile de se remémorer des querelles impossibles à résoudre. Vous me méprisez et je vous le rends bien. Voilà, ce point est clair, nous pouvons passer à autre chose."

La jeune fille déglutit difficilement et se hâta de boire une gorgée de thé. Mépriser était à vrai dire un mot faible comparé à la haine que vouait sa famille à celle de l'enseignant et à tous ceux qu'ils qualifiaient de traîtres à leur sang. En temps normal la jeune fille se serait offusqué de la brusquerie de Cecil Vernet et aurait tenté de rétorquer quelque chose avec insolence. Mais elle savait qu'aujourd'hui elle ne serait rien de plus qu'une élève silencieuse, anxieuse de voir comment elle allait pouvoir se sortir de ce bureau sans dommage collatéral...

"Nous sommes ici véritablement pour Nocta, malgré ce que vous dîtes. Et je souhaiterais vous poser une question et une seule : pourquoi l'impliquez dans ces querelles sans fin? Pourquoi ne lui laissez-vous pas la chance de faire ses propres choix?"

Il y eut un silence durant lequel Nocta n'osa même pas porter sa tasse à sa bouche. Elle savait très bien ce qui allait se passer et ce qu'allait répondre son père. En fait elle aurait aimé répondre avant qu'on ne puisse lui poser une quelconque question mais sa gorge était beaucoup trop serrée. Elle eut d'ailleurs juste le temps d'apercevoir un semblant de sourire étirer la barbe blonde de son père lorsque la voix rauque de son oncle à sa gauche la fit sursauter:

"Qu'est-ce que j'entends? Vous insinuez que nous privons de libre arbitre Nocta? Qu'elle ne décide pas elle-même de ce qu'elle fait? Vous croyez peut-être qu'on la soumet au sortilège de l'Imperium tant que vous y êtes!"

La jeune Serpentard fronça les sourcils légèrement outrée qu'on puisse penser qu'elle n'était qu'une marionnette sans volonté propre. Mais le sortilège utilisée l'interpella, elle ne le connaissait pas. Ce n'était cependant pas le moment d'en demander plus à ce sujet. Elle rangea dans un coin de son esprit le mot qu'elle venait d'entendre en se promettant de faire des recherches et se concentra à nouveau sur la conversation qui avait lieu. La voix grave d'Herbert Yaxley résonnait encore lorsque Arcturus prit la parole à son tour:

"Doucement mon oncle, monsieur Vernet semble croire que Nocta subit l'éducation de notre maison et ne la suit pas de sa propre initiative. Il semble même croire que nous lui imposons notre noble héritage sans qu'elle ait son mot à dire. Mais... demandons à la principale intéressée ce qu'elle en pense..."

Comme elle le redoutait, les yeux bleus de son géniteur se braquèrent sur la sorcière aux cheveux blonds. Elle ne tenta même pas de se dérober, sachant que ça ne ferait qu'aggraver la situation et elle maintint le contact visuel. Elle aurait voulu répondre spontanément. Et peut-être même qu'une année plus tôt, elle l'aurait fait. Mais aujourd'hui elle doutait. De qui? De quoi? Elle n'arrivait pas encore bien à le comprendre, mais elle remettait en cause beaucoup de choses et parfois même sans le vouloir, ce qui l'effrayait. Ses iris bleutés dérivèrent sur le professeur Vernet en face d'elle. L'espace d'une seconde, d'une infime fraction de seconde elle se vit tenir tête à son père et lui reprocher tout ce qu'elle subissait au Manoir. Elle avait l'impression de puiser une sorte de courage inconscient en la personne du professeur d'arithmancie, mais lorsqu'elle ramena ses yeux sur son père, la flamme fut soufflée comme celle d'une bougie. Comment avait-elle pu être tentée de discréditer Arcturus Yaxley devant ce traître de Vernet? Comment avait-elle pu pendant ce laps de temps rejeter un héritage aussi noble et supérieur qu'était le sien? Elle sentit une bouffée de colère dirigée contre elle-même balayer ses doutes et ses hésitations et son visage se referma.

"Je fais mes propres choix. Je suis assez grande et intelligente pour ça. Et mes choix sont ceux de mon père et de mon grand-oncle. Ils ne m'impliquent pas, je m'implique car il s'agit de mon héritage et de celui de ma maison."

La jeune fille sentit les tensions autour d'elle s'apaiser quelques peu et elle sut qu'elle avait fait le bon choix, qu'elle avait eut l'attitude qu'attendait les Yaxley, et tant pis si ce n'était pas celle qu'attendait son Directeur de Maison. Ce n'était qu'un traître après tout. Mais cette pensée n'avait plus autant de résonance en elle qu'avant. Elle ne lui vouait plus cette haine et ce sarcasme exacerbé et fondé sur les dires de sa famille.

"Merci Nocta pour ta réponse on-ne-peut-plus-clair."

Herbert se tourna avec un visage fier vers sa petite nièce et cette dernière s'attendit à voir la même lueur dans les yeux bleus de son père: elle avait raison, mais il ne semblait pas aussi ravi. Quelque chose voilait le tableau et Nocta comprit qu'il s'agissait du silence qu'elle avait laissé planer, lorsqu'elle réfléchissait. Il lui faudrait trouver quelque chose, une excuse pour justifier sa réaction tardive, même si elle savait très bien qu'Arcturus était loin d'être dupe. Mais son père finit par détourner lui aussi son regard pour le poser sur Cecil:

"Il me semble en effet que vous avez la réponse à votre question monsieur. Mais si ce n'est pas le cas, je suis persuadé que Nocta se fera un plaisir de vous expliquer plus en détail sa propre vision de chose. Et le fait qu'elle ne soit pas victime de notre éducation mais qu'elle ait décidé de le suivre fièrement."








Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecil Vernet
Professeur d'Arithmancie
avatar
Professeur d'Arithmancie

Afficher infos

Messages : 992
Date d'inscription : 10/08/2015
Âge : 41

Dossier
Statut Statut: professeur d'Arithmancie
Argent Argent: 7 283 gallions
Points Points: 1412

MessageSujet: Re: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   Mar 6 Sep 2016 - 16:06
La tension était extrême et Cecil retenait son souffle. Il jouait un jeu dangereux et se savait en présence de deux ex-Mangemorts notoires qu'il aurait été stupide de provoquer outre-mesure. Mais pour Nocta, pour la liberté de choix et pour son reflet qu'il voyait dans le regard de la jeune Serpentard, il l'avait fait et ne le regrettait pas. Le regard de celle qui n'était déjà plus une enfant rencontra le sien et Cecil oublia la colère que les propos des deux adultes face à lui avait fait naître malgré sa volonté de garder son calme. L'espace d'un instant il crut qu'elle allait dire ce qu'il voulait l'entendre dire, qu'elle allait exploser comme elle était aussi souvent sur le point d'exploser. Cecil se pencha imperceptiblement en avant, avide de la réponse de Nocta, et lorsque celle-ci vint, il ne put s'empêcher de froncer un peu les sourcils. Il se rassit au fond de son fauteuil, sa tasse de thé presque vide face à lui. Son regard glissa de l'élève aux adultes avant de retourner vers elle. De toute évidence, Cecil était contrarié. Il avait espéré que la jeune fille eut réussi à faire preuve de plus de force de caractère que cela. En réalité, elle l'avait déçu. Il ne put s'empêcher de ressentir une pointe acide contre Nocta. Il n'aimait pas qu'on gâche les opportunités qu'il offrait. Il reprit finalement la parole, plus froid que jamais.

"Très bien. Puisque nous avons éclairé ce point, messieurs, je vous saurai gré d'apprendre à cette demoiselle à se comporter comme une digne élève de Serpentard et non pas comme une harpie violente et indisciplinée. Ses capacités évidentes ne la dispensent pas de la plus sommaire politesse, tant envers le corps enseignant que ses camarades de classe. Puisqu'elle semble porter aussi haut les enseignements et les honneurs de votre famille, vous veillerez à ce qu'elle ne les couvre pas de honte par ses agissements puérils et haineux. Il serait de mauvais ton qu'on apprenne que l'héritière de la puissante famille Yaxley soit en réalité une sauvage inconsistante. Le caprice a des limites que Poudlard ne saurait voir outrepasser. Je suis certains, messieurs, que vous me rejoindrez sur ce point. Cela étant dit, je ne vous retiens plus. Vous savez où se trouve la sortie."

Et Cecil ouvrit la porte d'un coup de baguette avant de retourner au livre qui était posé ouvert sur le coin de son bureau. De manière abrupte et impolie, il venait de congédier ses hôtes, mais il était en colère et fou aurait été celui à le provoquer dans un tel moment. Son agacement était palpable et la tension de la pièce emplit d'un goût amère. Mais pour aujourd'hui, il n'avait rien de plus à dire. Que Nocta apprenne de ses erreurs, c'était tout ce qu'il pouvait lui souhaiter, si jamais il était effectivement possible de faire d'elle quelqu'un d'autre que la fille  d'un Mangemort.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 488
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   Mar 13 Sep 2016 - 1:44


Déception. Si Nocta devait résumer en un mot ce qu'elle vit dans le regard de son Directeur de Maison, c'était ce mot qui lui venait. Déception. Et peut-être aussi colère. Quoi qu'il en soit, elle se sentit plus frustrée et honteuse que soulagée. Ce qui l'agaça au plus haut point. Pourquoi l'avis de ce professeur l'intéressait-il tant? Pourquoi sa déception généra-t-il un tel élan de culpabilité en elle alors même qu'elle n'en éprouvait jamais? Pendant un court instant elle avait vu son professeur compter sur elle, la soutenir plus que jamais. Pendant un court instant elle avait senti des ailes de courage pousser dans son dos, mais il lui avait suffit de croiser le regard de son père pour que ce courage se change en inconscience et pour que ce regain d'énergie s'essouffle aussi rapidement qu'il était apparu. Mais elle n'avait pas pensé qu'un regard pouvait être aussi dur et pouvait autant l'atteindre alors même qu'il n'appartenait pas à un membre de la famille. Elle n'avait pas pensé qu'un jour un homme qu'elle et la société dans laquelle elle vivait considéraient comme un traître pourrait avoir une telle influence sur elle. Ou à défaut de l'influencer pour le moment, au moins de la faire douter, voire culpabiliser... de l'obliger à se remettre en question.

"Très bien. Puisque nous avons éclairé ce point, messieurs, je vous saurai gré d'apprendre à cette demoiselle à se comporter comme une digne élève de Serpentard et non pas comme une harpie violente et indisciplinée. Ses capacités évidentes ne la dispensent pas de la plus sommaire politesse, tant envers le corps enseignant que ses camarades de classe. Puisqu'elle semble porter aussi haut les enseignements et les honneurs de votre famille, vous veillerez à ce qu'elle ne les couvre pas de honte par ses agissements puérils et haineux. Il serait de mauvais ton qu'on apprenne que l'héritière de la puissante famille Yaxley soit en réalité une sauvage inconsistante. Le caprice a des limites que Poudlard ne saurait voir outrepasser. Je suis certains, messieurs, que vous me rejoindrez sur ce point. Cela étant dit, je ne vous retiens plus. Vous savez où se trouve la sortie."

La voix acide fut comme un coup de couteau pour la demoiselle. Pourquoi n'avait-elle pas saisit cette chance de dire ce qu'elle pensait à son oncle et son père? Non. Non, elle ne savait même pas ce qu'elle pensait réellement, et puis pourquoi ferait-elle une chose pareille? Ce serait signer son arrêt de mort quand elle devrait revenir au Manoir Blackfear ce qui arriverait tôt ou tard. Non elle avait pris la bonne décision. Du moins c'était ce qu'elle ne cessait de se répéter en essayant de s'en convaincre. Pourtant la réaction et les paroles de Cecil Vernet avaient été comme une douche froide et malgré tout elle savait que son esprit ne cesserait d'y revenir indéfiniment. Elle était perdue comme elle ne l'avait jamais été et cette position de faiblesse ne lui plaisait pas du tout. Aujourd'hui elle avait dû choisir entre l'école et sa famille et elle avait fait le choix le plus sécurisant, le plus simple, le plus arrangeant. D'un côté elle en était soulagée. Et d'un autre elle était révoltée contre elle-même, contre sa propre faiblesse. Depuis quand s'était-elle mise à reculer et à se montrer faible? Mais non. Ce n'était pas de la faiblesse, c'était de l'intelligence. Sa vie serait devenue infernale si elle avait fait ce que Vernet attendait d'elle, ce qu'une part de son être attendait d'elle-même... Nocta se rendit à peine compte que son oncle était sorti en maugréant un "c'est pas trop tôt" et que son père l'avait suivi en lui souhaitant une excellente journée d'une façon des plus mielleuses. Mais les termes utilisés par le professeur d'arithmancie pour la qualifier tournaient en boucle dans sa tête: "sauvage inconsistante, harpie violente et indisciplinée, agissements puérils et haineux" Et dire qu'elle avait été fière de la façon dont l'enseignant l'avait décrite au début de cette convocation... Pourquoi n'avait-elle rien dit à son père et son oncle? La jeune fille qui s'était apprêtée à suivre son père se figea soudainement et se tourna brutalement vers le directeur de Serpentard. Il lui sembla que des heures se déroulèrent alors qu'elle cherchait ses mots.

"Je... Je... "

Mais dans son dos, le regard de son père lui brûlait la nuque. Elle était perdue, ne savait même plus ce qu'elle avait espéré dire. Ne supportant plus de se retrouver dans une telle situation de colère, de frustration et de culpabilité, elle se mordit violemment la lèvre et fit demi-tour après avoir longuement dévisagé Cecil Vernet et en marmonnant un "bonne journée professeur". Qu'avait-elle cherché? Elle même n'en savait rien. Elle sentit juste le souffle glacé et suspicieux de son père derrière elle quand il la laissa passer l'encadrement de la porte. Mais elle ne voulait pas entendre ses remontrances ou subir un interrogatoire plus poussé, elle ne voulait plus voir le visage satisfaits ou mauvais de Conrad et Arcturus Yaxley. Alors que son père et son oncle s'était dirigée vers les escaliers, Nocta ne réfléchit pas et prit la direction inverse, s'obligeant à un minimum de dignité c'est-à-dire à ne pas courir. Elle entendit la voix du plus jeune Yaxley derrière elle:

"Nocta."

Cette voix lourde de menaces, comme s'il avait compris ce qui se passait dans la tête de sa fille, comme s'il l'avait toujours su. Mais la petite peste poursuivit résolument son chemin, ignorant complètement où elle se rendait.

"Nocta!"

La voix était plus forte, plus agacée, plus dangereuse, comme le sifflement d'un cobra avant l'attaque. Mais il était trop tard. Au point où elle en était, il ne servait à rien de rebrousser chemin et puisqu'elle était incapable de soutenir le regard meurtrier de son père et du Mangemort qu'était son grand oncle, au moins réussissait-elle à ne pas lui obéir... pour cette fois. Elle entendit ses dernières paroles lointaines:

"Nocta si tu ne reviens pas tout de suite..."

La suite lui parvint comme par écho et elle n'en saisit pas le sens. Tant mieux, il devait s'agir de menaces sur ce qui l'attendrait au Manoir et elle était sûre que son courrier serait chargé demain, mais peu lui importait. Elle avait besoin de se poser et de réfléchir, de trier ses pensées toute seule. Sans le regard glacé de son père. Sans le regard dur de son Directeur. Sans les sarcasmes de son oncle. Elle avait juste besoin de retrouver avec elle-même, réfléchir et pourquoi pas comprendre.

La blonde s'enfonça dans des couloirs qu'elle ne connaissait pas, les mains encore tremblantes de cette convocation. Elle avait gâché le peu qu'elle avait réussit à sauver pendant l'entrevue à cause de sa fuite. Et elle était incapable de dire si elle en était fière ou si elle le regrettait.







Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cecil Vernet
Professeur d'Arithmancie
avatar
Professeur d'Arithmancie

Afficher infos

Messages : 992
Date d'inscription : 10/08/2015
Âge : 41

Dossier
Statut Statut: professeur d'Arithmancie
Argent Argent: 7 283 gallions
Points Points: 1412

MessageSujet: Re: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   Lun 19 Sep 2016 - 10:16
Sans même à avoir à la regarder, Cecil sut que ses mots avaient touché Nocta et il s’en félicita. Peut-être n’était-elle pas aussi stupide que son comportement pouvait le laisser entendre. Conrad Yaxley se levait et sortait, mais Nocta ne bougeait pas. Le père de la petite le suivait en prononçant des mots faux que Cecil n’entendit même pas. Et il ne restait dans le bureau, pour quelques courts instants pourtant si longs, seuls Nocta et son professeur, Cecil et son élève. Mais elle se dirigea vers la sortie et l’espace d’un instant, Cecil, qui ne la voyait portant que dans la périphérie de son champ de vision, crut qu’elle allait quitter la pièce sans un mot ou même le moindre mouvement. Et elle se retourna. Cecil ne prit pas la peine de la regarder, mais le soulagement qu’il ressentit le fit presque sourire. Presque. La jeune fille chercha ses mots, n’y parvint pas et finit par sortir. Mais Cecil avait compris. Il savait désormais plus que jamais le combat qui avait lieu dans l’esprit et le cœur de la petite, et cette lutte douloureuse lui redonna l’espoir quant à l’avenir de son élève. Elle avait encore une chance d’échapper à un destin pourtant déjà tout tracé dans le sillage de ses aïeuls.

Du couloir, Cecil entendit le prénom de la petite prononcé plusieurs fois avec colère. Il ignorait quel acte d’infime rébellion elle avait pu bien faire, mais il s’en réjouit profondément. Nocta le détesterait, elle haïrait sa famille, elle se dégoutterait très certainement elle-même, mais les quelques graines que Cecil avait réussi à planter au fil du temps allait germer, il n’en doutait pas une seule seconde. Et, bien qu’il ignorait quels fruits elles donneraient, il savait que l’espoir était permis. Ce fut donc avec un sourire doux qu’il se resservit une tasse de thé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Convocation animée et jour maudit [PV Cecil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN jour de pluie, un jour maudit ~ ( Coeur de Braise )
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Cinquième Etage :: Cours d'Arithmancie-