AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Family: between Fear and Pride [Past Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 493
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Family: between Fear and Pride [Past Solo]   Lun 7 Mar 2016 - 2:05
Family: between Fear and Pride
Under such conditions of uncertainty, fear and resentment, the pure-blood doctrine began to gain followers. As a general rule, those who adopted it were also those who had most strenuously opposed the International Statute of Secrecy, advocating instead outright war on the Muggles. Increasing numbers of wizards now preached that marriage with a Muggle did not merely risk a possible breach of the new Statute, but that it was shameful, unnatural and would lead to 'contamination' of magical blood. J. K. Rowling



Les doigts blancs d'une petite blonde dansaient sur un grand piano à queue noir. Imperturbable dans l'immense salon sombre, une jeune fille de treize ans s'appliquait avec passion à l'exercice difficile de la musique.

En tant que descendante d'une famille noble et pure, Nocta Severna Yaxley avait reçu une éducation particulièrement riche. Contrairement aux Moldus, elle n'avait pas été scolarisée avant Poudlard et recevait des cours particuliers directement au Manoir lorsque ce n'était pas son père ou son oncle qui s'en chargeait. Elle avait ainsi eu plusieurs leçons d'initiation à la magie et aux potions, mais aussi à la littérature, à l'équitation et au Quidditch, et enfin au solfège et à la musique. Mais aujourd'hui, alors qu'elle jouait toute seule, ce n'était pas à eux qu'elle pensait, mais à sa mère. Elle se souvenait de la première fois que ses doigts avaient appuyé sur les touches noires et blanches... la première fois qu'elle avait entendu ce morceau qu'elle rejouait aujourd'hui les yeux fermés. Sa mère lui avait dit avec son ton sévère, qu'il s'agissait de la version "sorcière" d'un grand classique moldu nommé "La Lettre à Elise". Et Nocta avait suivi avec fascination les doigts de madame Yaxley qui couraient sur le piano. La célérité de ses mouvements et la précision de chaque touche suffisait à ancrer dans sa mémoire ce souvenir tendre. Pourtant, il n'y avait pas eu de mots gentils, de sourires ou de câlins: Nocta était étrangère à ses pratiques, mais le partage d'une passion comme celle-ci était suffisant pour la demoiselle. Par ailleurs, la musique en général n'avait pas une très grande place dans sa vie, notamment car chaque note de piano lui rappelait sa défunte mère.

Arrivée à l'apogée de la mélodie, Nocta sentait son corps balancer d'avant en arrière pour mieux appréhender les mouvements rapides de ses doigts. Puis une petite main ridée et sale vint se poser sur l'avant-bras de la jeune blonde. Cette violation de l'intimité vint rompre avec violence la musique. Nocta ouvrit les yeux avec horreur tandis qu'un silence pesant s'installait. Ce dernier fut interrompu par la voix de la créature aux grands yeux habillée d'une vieille toge crasseuse. Mais le pauvre elfe de maison n'eut guère le temps de dire autre chose que "maîtresse" qu'il fut violemment repoussé par la jeune fille. Nocta était rouge de colère et au bord des larmes: comment avait-il osé interrompre son jeu, cette mélodie était presque sacrée pour elle, elle avait l'impression qu'on venait de la poignarder.

"Maî..Maîtresse pardonnez-moi mais... mais c'est Monsieur votre oncle qui vous fait mander... il... il est en colère et... Resth est désolé, il ne fait qu'obéir au Maître..."

Nocta savait très bien à quel point Herbert Yaxley pouvait être violent et persuasif lorsqu'il était furieux. Elle savait aussi que Resth préférait mille fois subir la colère de la petite peste que les sévices proches de la torture du vrai maître de maison. Mais elle se moquait pas mal des états d'esprit de leur elfe de maison et plus que tout elle ne se remettait toujours pas de la violence avec laquelle sa musique s'était tue lorsque l'ignoble main avec brisé l'enchantement et rompu le charme. Elle gifla bruyamment la créature aux grande oreilles pointues et tenta de se calmer. Si son oncle était furieux, il valait mieux pour elle qu'elle se dépêche et qu'elle prenne garde à ne pas montrer les faiblesses de ses souvenirs: elle n'avait pas le droit de pleurer. Elle ramena une de ses mèches blondes derrière les oreilles et attendit que l'elfe lui ouvre la porte pour rejoindre le séjour du grand manoir.

Elle s'avança dans la grande pièce et vit son oncle assis au bout de la table centrale. L'ancien Mangemort avait la mine sombre et ses doigts tapotaient en rythme le bois d'ébène, provoquant le seul bruit audible aux alentours. Nocta déglutit: les yeux bleus de son oncle étaient encore plus glacés que les siens et ses traits autoritaires lui faisaient froid dans le dos. Mais qu'avait-elle encore fait...?

acidbrain
.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 493
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Family: between Fear and Pride [Past Solo]   Jeu 10 Mar 2016 - 17:41
Family: between Fear and Pride
Under such conditions of uncertainty, fear and resentment, the pure-blood doctrine began to gain followers. As a general rule, those who adopted it were also those who had most strenuously opposed the International Statute of Secrecy, advocating instead outright war on the Muggles. Increasing numbers of wizards now preached that marriage with a Muggle did not merely risk a possible breach of the new Statute, but that it was shameful, unnatural and would lead to 'contamination' of magical blood. J. K. Rowling



La jeune fille feignit d’être parfaitement calme et s’approcha doucement, comme si elle n’avait rien à se reprocher. Ce qui était, pour tout dire, loin d’être le cas. En effet, ils étaient au début des vacances d’été, or pas moins de quelques jours avant la fin des cours, Nocta s’était vue reprendre plusieurs fois. Il pouvait donc s’agir de son comportement -si elle se souvenait bien, les dernières actions qu’on pouvait lui reprocher étaient d’avoir enfermé un Poufsouffle un peu trop provocant dans un placard à balai pendant toute une matinée. Mais il pouvait aussi s’agir de ses notes, si elle avait majoré le cours de vol sur balai, les potions et la métamorphose, elle avait obtenu la pire note en botanique et reçu un devoir bien médiocre en histoire de la magie. La demoiselle retenait son souffle, cherchant dans sa mémoire tout ce qui pouvait lui être reproché. Et il y en avait évidemment un bon petit nombre. Elle allait ouvrir la bouche mais le regard dur de son oncle l’empêcha de poursuivre. D’un simple regard, c’était lui qui menait l’entretien, si on pouvait appeler cela un entretien.

« Que faisais-tu ? »

Nocta déglutit. S’il n’engageait pas tout de suite la conversation sur la nature du problème, c’était qu’il essayait de se calmer, et s’il essayait de se calmer, c’était que quelque chose l’avait véritablement irrité. Et ce n’était pas bon signe. La jeune blonde ne laissa cependant rien paraître de son anxiété, du moins essaya avant de répondre :

« Je jouais du piano mon oncle. »

Un rictus ironique s’installa sur le visage d’Herbert Yaxley. Nocta savait que c’était la mauvaise réponse, mais elle n’avait pas eu le choix : cet imbécile de Resth l’avait vu faire, et il aurait tout de suite démenti les propos de la demoiselle si celle-ci s’était amusé à inventé autre chose. Pourtant son oncle savait très bien à quel point ce piano était associé à sa mère, il lui avait d’ailleurs appartenu. Or la mort de cette dernière était un sujet tabou qui n’était jamais abordé et son père avait été clair : pas de pleurs, ou du moins plus, c’était un signe de faiblesse. Quant à rejouer les symphonies préférées de feu madame Yaxley avec un air nostalgique, ce n’était certainement pas ce que son oncle voulait la voir faire. Ce dernier se passa la main sur le visage tandis que ses yeux bleus se fixaient sur sa nièce :

« Tu n’as rien de mieux à faire ? »

Devant l’absence de réponse de la fillette, il reprit avec encore plus de dureté dans sa voix :

« Qu’est-ce-que c’est que ça Nocta ? »

L’ancien Mangemort sortit sa baguette alors qu’une petite missive suivait le geste de sa main. Nocta sentit son estomac se serrer en reconnaissant le cachet de cire de Poudlard. La lettre glissa lentement jusqu’à elle : il s’agissait d’un récapitulatif des notes. Et celles de botaniques et d’histoire de la magie avaient été entourées avec une plume. La Serpentard baissa les yeux : elle s’en était douté et préférait par ailleurs qu’il s’agisse de notes, plutôt que de comportement. Mais il était encore trop tôt pour se réjouir.

« Et en plus de cela, je viens d’apprendre que tu avais quitté le bureau de ton père au Ministère l’autre jour, à cause du nouveau tableau. Tu devrais être honorée d’avoir pu contempler son visage plutôt que de pleurer comme une petite idiote. »

Ah. Voilà le cœur de problème, voilà vraiment ce qui rendait l’humeur d’Herbert Yaxley si détestable : ça n’avait strictement rien à voir avec ses notes, ces dernières n’étaient qu’un prétexte. Il s’agissait de sa rencontre avec Nelson au ministère et surtout de sa réaction face au tableau mouvant de sa défunte mère. Elle se mordit la lèvre : avec les gifles qu’elle s’était déjà reçues de la part de son père et le passage dans la « chambre noire », elle avait cru que ce dernier n’en parlerait pas.

« Regarde-moi quand je te parle. »

Le ton était calme mais terriblement menaçant et glacé. La petite peste commençait à craindre la punition : son oncle avait des manières encore plus brutales que son père, certainement dues à son passé de Mangemort. Pourtant elle avait du mal à s’exécuter. Ce qui, à Poudlard était considéré comme de l’insolence était perçu ici comme un signe de force et de respect. Il fallait pourtant qu’elle lève les yeux et qu’elle affronte l’ancien Directeur de la Justice Magique….

acidbrain
.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 493
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Family: between Fear and Pride [Past Solo]   Mar 22 Mar 2016 - 22:35
Family: between Fear and Pride
Under such conditions of uncertainty, fear and resentment, the pure-blood doctrine began to gain followers. As a general rule, those who adopted it were also those who had most strenuously opposed the International Statute of Secrecy, advocating instead outright war on the Muggles. Increasing numbers of wizards now preached that marriage with a Muggle did not merely risk a possible breach of the new Statute, but that it was shameful, unnatural and would lead to 'contamination' of magical blood. J. K. Rowling


Ses yeux. Il fallait qu’elle les remonte, il fallait qu’elle le regarde. Une goutte de sueur perla à son front, mais elle n’arrivait pas à fixer son regard sur celui de son oncle. A chaque fois que ses pupilles claires esquissaient un contact avec celles d’Herbert Yaxley, elle avait l’impression de briser un cristal fragile contre un roc incassable ; alors elle regardait ailleurs, n’importe où et elle rompait le contact. Elle sentait pourtant l’agacement de l’ancien Mangemort, mais elle paniquait, elle n’y pouvait rien. D’un revers sec, le vieil homme la gifla. Quelques gouttes de sang rouges s'étirèrent sur le coin de sa lèvre.

« Regarde-moi » reprit-il sur le même ton, calme mais terriblement menaçant.

Nocta tremblait. Ce n’était rien, ce n’était qu’une gifle, un détail sans importance, un léger goût de sang dans la bouche, mais elle savait que ça ne s’arrêterait pas là. La demoiselle tenta de reprendre consistance et dissimula comme elle pouvait les tremblements de son corps : cela énerverait encore plus son oncle. Alors qu’une larme de surprise et de douleur roulait sur sa joue, la fillette s’obligea à plonger son regard dans les yeux glacés et sévères de son mentor. Des longues secondes, ce qui parut être une éternité s’écoulèrent avant que la voix de l’homme retentisse à nouveau dans le grand salon.

« Rappelle-moi la devise des Yaxley et l’emblème de notre maison. »

Nocta fit glisser la manche de sa robe noire sur sa joue et sa lèvre, effaçant d’un même geste la larme et le sang. Elle maintint son regard : elle connaissait cette phrase depuis son plus jeune âge. Sa voix claire ne vacilla pas :

« Nobiles et sine infirmitate. Notre emblème est le Scorpion.»

Elle lut pendant un instant une lueur de fierté dans les yeux de son oncle, et ce fut comme le goût sucré d’une friandise après l’amertume d’un vieux remède. C’était pour ça, uniquement pour ça qu’elle se battait, qu’elle excellait, c’était pour avoir droit à cette fierté si rare mais si élogieuse. Elle se sentit revivre par ce simple regard.

« Et qu’est-ce que cela signifie ? »

Nocta Severna Yaxley ne prit même pas la peine de patienter ou de réfléchir pour répondre, les mots glissèrent hors de sa bouche comme une leçon apprise par cœur avec passion :

« Un sang pur et sans faiblesse. Le Scorpion est un animal rusé et petit mais qui peut causer la mort des bêtes les plus imposantes par une seule piqûre. Il est fier et dangereux, mais surtout fidèle à lui-même. Son désir de puissance et sa fierté sont telles qu’il préfère se donner la mort lui-même que de s’abandonner à ses ennemis. Comme le scorpion nous visons l’excellence et refusons la faiblesse et l’échec, préférant mourir que de porter un déshonneur ou le blâme sur le noble nom des Yaxley. »

C’était un discours qu’on lui avait répété, et qu’elle avait répété. Un discours en lequel elle croyait de toutes ses forces, et par lequel elle s’efforçait de vivre sa vie de jeune Serpentard à Poudlard. Et après avoir achevé le dernier mot de sa tirade, elle sut qu’elle avait donné la bonne réponse. Herbert caressa de sa main une barbe inexistante sur son menton en hochant la tête. Mais quelque chose clochait. Le sorcier reposa ses yeux bleus sur sa nièce, comme un juge qui hésitait entre deux sentences. Un long soupir de désespoir et d'exaspération se fit entendre.

« Sans faiblesse, c’est exact. Mais alors dis-moi Nocta, pourquoi joues-tu à être faible ? »


acidbrain
.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 493
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Family: between Fear and Pride [Past Solo]   Lun 4 Avr 2016 - 1:17
Family: between Fear and Pride
Under such conditions of uncertainty, fear and resentment, the pure-blood doctrine began to gain followers. As a general rule, those who adopted it were also those who had most strenuously opposed the International Statute of Secrecy, advocating instead outright war on the Muggles. Increasing numbers of wizards now preached that marriage with a Muggle did not merely risk a possible breach of the new Statute, but that it was shameful, unnatural and would lead to 'contamination' of magical blood. J. K. Rowling


La jeune fille se laissa tomber sur le sol en criant, tenant sa tête entre ses mains. La douleur était atroce. La baguette de son oncle était pointée vers elle tandis que le sortilège Doloris la torturait. Ce n'était pas la première fois et ce ne serait probablement pas la dernière. Nocta pensait y être habituée, elle pensait connaître cette souffrance et se disait à chaque fois qu'elle serait plus apte à l'appréhender... mais il n'y avait rien à faire, à chaque fois il lui semblait que la sentence était infiniment plus douloureuse et insoutenable. La demoiselle tentait de retenir ses hurlements, de se concentrer sur autre chose car les cris n'agaçaient que plus encore Herbert Yaxley. Sa voix forte mais calme se fit entendre par dessus les gémissements de la sorcière.

« Parce que, je ne peux croire qu'il s'agisse d'autre chose que d'un jeu, n'est-ce-pas? Malgré tout ce temps, toute l'éducation, tout nos longs discours, tu ne peux pas être aussi faible pour te laisser aller à pleurer. Pas quatre ans après...»

Malgré le calme apparent de son tuteur et malgré la douleur aiguë qui lui crevait les tempes, Nocta ressentait l'agacement dans la voix du chef de famille. Celui-ci s'était levé et faisait lentement les cents pas autour de sa nièce. La souffrance s'amenuisait au fil des secondes et les bruits de pas se faisaient entendre plus distinctement. L'ancien Mangemort se passa la main sur le menton avant de s'arrêter et de reposer son regard bleu sur sa proie. Il brandit de nouveau sa baguette:

"Endoloris!"

Nocta qui venait à peine de reprendre son souffle fut de nouveau clouée au sol, tordant ses mains blanches sur le carrelage noir de la demeure. Elle ne s'entendait même plus hurler, elle ne voyait que des tâches floues autour d'elle, mélangeant les meubles, la silhouette massive de son oncle, celle osseuse et bossue de Resth, la lumière des chandelles et les reflets du grand miroir... tout se mélangeait comme sur la palette d'un peintre. Elle n'entendait que la voix lointaine du sorcier.

"Ta faiblesse... honte... ingrate... comment oses-tu... des Yaxley..."

Les mots dansaient dans son esprit tandis qu'elle s'époumonait. La douleur était indescriptible, ineffable... Elle ne savait comment la visualiser, à quoi la comparer. S'agissait-il d'un étau qui lui enserrait le crâne, se resserrant sans cesse contre ses tempes? Ou était-ce un fer chauffé à blanc qui s'enfonçait dans sa cage thoracique, la privant de tout oxygène? A moins que ce ne soient des milliers d'aiguilles qui tintaient contre ses os, en fragilisant certains et en brisant d'autres. Quoi qu'il en soit, c'était insoutenable. Mais cela cessa progressivement. Nocta aurait aimé perdre conscience, mais son oncle connaissait malheureusement trop bien ses limites. Il abaissa sa baguette après quelques instants et s'arrêta de marcher. La jeune Serpentard reprit peu à peu le contrôle de ses sens. Le sifflement sourd dans ses oreilles s'estompa et les couleurs ne tournèrent plus autour d'elle. Elle entendait le souffle bruyant qui s'échappait de sa bouche et les battements de son coeur affolé dans sa poitrine. La tête collée contre les dalles froides, un peu de sang avait coulé de sa lèvre ouverte et des larmes traçaient des sillons sur ses joues rouges. Ses cheveux étaient poisseux sur son front à cause de la transpiration et ses doigts moites tremblaient encore. Herbert Yaxley se rassit sur le fauteuil de velours vert tandis que Resth lui servait du vin. Le vieil homme en but une gorgée lentement avant de reposer son regard dur sur Nocta, toujours affaissée.

"Je vais être clair: c'est la dernière fois que tu éprouves de la tristesse à l'égard de ta mère et que tu le montres aussi ouvertement."

Les doigts de son oncle tapotait nerveusement la coupe d'argent dans laquelle il buvait son vin.

"Et la dernière fois que tu entretiens pitoyablement ta mélancolie et ta nostalgie."

Un rictus de dégoût accompagna ses paroles avant qu'il n'enchaîne.

"Si tes compétences au piano n'émerveillaient pas nos invités de prestige, j'aurais fais détruire cet instrument depuis longtemps. Dorénavant tu ne joueras que des morceaux que j'aurais choisi, avec mon autorisation et en ma présence."

Nocta pouvait bouger, mais elle préférait rester immobile, attentive mais brisée. Ses yeux fixaient sans les voir les pieds de la table et des chaises de la grande salle.

"Me suis-je bien fait comprendre?"

Le ton menaçant et glacé attendait une réponse.


acidbrain
.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 493
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Family: between Fear and Pride [Past Solo]   Jeu 5 Mai 2016 - 1:25
Family: between Fear and Pride
Under such conditions of uncertainty, fear and resentment, the pure-blood doctrine began to gain followers. As a general rule, those who adopted it were also those who had most strenuously opposed the International Statute of Secrecy, advocating instead outright war on the Muggles. Increasing numbers of wizards now preached that marriage with a Muggle did not merely risk a possible breach of the new Statute, but that it was shameful, unnatural and would lead to 'contamination' of magical blood. J. K. Rowling


Les doigts s'abattaient en un rythme fatidique sur l'argent brillant de la coupe, sonnant comme le glas d'un condamné à mort aux oreilles de Nocta Severna Yaxley. Il fallait qu'elle réponde. La demoiselle se redressa doucement, sentant sa tête l'élancer douloureusement. A genoux sur le sol, elle répondit d'une voix tremblante:

"Oui mon oncle."

Celui-ci fronça un sourcil et approcha son oreille de sa nièce, faisant mine de ne pas entendre. Nocta se sentit vaciller l'espace d'un instant, mais elle se reprit bientôt. Elle déglutit et affermit sa voix pour reprendre avec plus de force:

"Oui mon oncle."

Herbert Yaxley se renfonça dans le fauteuil vert et noir et porta une nouvelle fois la coupe à sa bouche. Ses yeux bleus et froids sondèrent la jeune fille pendant de longues secondes. Nocta quant à elle n'osait bouger. Ses yeux étaient tout aussi bleus que ceux de son oncle et elle les maintenait fixés droit devant malgré les tremblements de son corps. Si baisser les yeux étaient un signe de respect à Poudlard, ils n'étaient qu'un signe de faiblesse au Manoir. Après de longues secondes d'attente et d'appréhension, la voix grave du vieux sorcier intervint de nouveau:

"Relève-toi."

Si le ton était ferme et sans équivoque, il n'en restait pas moins calme et presque doux à côté de toutes les autres intonations habituelles. Nocta se détendit un peu et se hissa sur ses jambes frêles. La série d'endoloris était passée pour aujourd'hui, et l'ancien Mangemort était de trop bonne humeur pour l'envoyer dans la "chambre noire". Elle ne pouvait espérer mieux à vrai dire! Triturant les plis de sa robe froissée, Nocta avait repris une attitude digne. Elle ne tremblait plus et toute sueur avait disparu de son front; le sang coagulé sur sa lèvre restait la seule preuve d'une punition aussi sévère. Il n'y avait pas de traces de coups, ni de blessures et pourtant la petite Serpentard aurait mille fois préféré être fouettée et battue que de subir cette pression magique sur toute sa personne. Mais comme elle n'avait pas voix au chapitre pour ses propres punitions, elle faisait juste en sorte de ne pas y penser. Réfléchir à ce qui pouvait être ou ne pas être n'avait aucune utilité dans son cas.

"Je te laisse cinq minutes pour t'habiller et me rejoindre sur le terrain d'entrainement. A partir de... maintenant. Chaque seconde de retard te donnera un "suicid" en plus."

C'était sa sortie de secours, une manière de se racheter tout en permettant à son oncle de se montrer fier de ses compétences. Il est impressionnant de voir à quel point les mots d'un individu peuvent changer, transformer même le comportement d'un autre. Ici, on pouvait même parler de métamorphose. La gamine qui se tenait droite devant son oncle, une étincelle belliqueuse dans ses yeux bleus et le menton haut n'était pas l'enfant qui s'était roulée de douleur sur les carreaux noirs du salons quelques instants auparavant, torturée par son oncle. Nocta ne se fit d'ailleurs pas prier, elle inclina la tête devant le grand sorcier et sortit d'un pas rapide mais mesuré. Une fois la porte fermée, ce fut pire que toute course-poursuite. Elle se rua dans les couloirs du manoir jusqu'à sa chambre et jeta ses affaires pleines de transpiration en boule sur son lit. Dans un coffre de bois noir cerclé d'argent, elle sortit sa tenue de Quidditch, celle d'entrainement au blason de sa famille et non de l'école. Ses yeux bleus ne quittaient pas la pendule de sa vaste chambre et elle fut habillée en un rien de temps. Ses protections bien nettoyées luisaient malgré les marques d'usure. La jeune sorcière saisit sa baguette qu'elle glissa dans une poche intérieure et son balai avant de se jeter littéralement par la fenêtre. Enfourchant son balai dans les airs, elle atterrit derrière les jardins, sur un grand et vieux terrain de Quidditch, plus petit que celui de Poudlard, mais suffisant pour un bel entrainement. En face d'elle, son oncle installé sur un Eclair de Feu 4 referma le rabat de sa montre à gousset d'argent avec un petit sourire mi figue, mi raisin.

"Une seconde d'avance"


acidbrain
.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 493
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Family: between Fear and Pride [Past Solo]   Jeu 9 Juin 2016 - 18:58
Family: between Fear and Pride
Under such conditions of uncertainty, fear and resentment, the pure-blood doctrine began to gain followers. As a general rule, those who adopted it were also those who had most strenuously opposed the International Statute of Secrecy, advocating instead outright war on the Muggles. Increasing numbers of wizards now preached that marriage with a Muggle did not merely risk a possible breach of the new Statute, but that it was shameful, unnatural and would lead to 'contamination' of magical blood. J. K. Rowling


"Hmm. Tu peux mieux faire. Fais-en encore un!"

Nocta était à bout de souffle mais la peur l'avait quitté aussitôt qu'elle avait ôté ses vêtements pour enfiler sa tenue de Quiddtich. La jeune fille était fière de porter sur sa poitrine le blason vert surmonté d'un scorpion noir et de deux baguettes entrecroisées derrière l'arachnide. Peut-être même l'était-elle encore plus que de porter les couleurs de Serpentard à Poudlard... Quoi qu'il en soit, la jeune fille vira de bord sur son Eclair de Feu 5 et se maintint à l'extrémité droite du stade. Perché sur son propre balai, Herbert Yaxley agita sa baguette et une multitude de pierre grosse comme le poids lévitèrent dangereusement sur toute la longueur du stade. C'était ce que son arrière-grand-père avait apparemment inventé comme exercice pendant l'enfance d'Herbert et d'Arcturus et avait appelé un "suicid". Le nom convenait parfaitement à l'entrainement, mais Nocta y était habituée et avait décroché le meilleur chrono de la famille depuis son grand-père. La jeune fille fit rouler ses épaules et ajuste ses lunettes de cuir sur ses yeux.

La baguette de l'ancien Mangemort s'abaissa soudainement et les pierres commencèrent à s'agiter frénétiquement dans les airs. Nocta serra le manche de son balai dernier cri entre ses doigts fins et s'élança avec rapidité entre les rochers. C'était le sixième "suicids" qu'elle faisait et avait déjà obtenu une vilaine ecchymose sur sa main droite et une égratignure au-dessus de son oeil gauche, rien de préoccupant pour l'instant: elle avait vu pire. La sorcière blonde filait comme un dragon entre les objets lévitants, parfois obligée de plonger ou au contraire de monte en piquet pour éviter un caillou un peu trop fourbe. Le principe était de faire trois allers-retours de terrains à trois niveaux différents, le premier en frôlant les herbes vertes du jardin, le second au niveau des gradins et enfin la dernière traversée au niveau du poteau de Quidditch le plus élevé. Nocta venait d'éviter une pierre quasiment aussi grosse que sa tête mais heureusement peu rapide lorsqu'elle esquissa un demi-tour quelques peu bancales pour le dernier niveau, ce qui lui valu le choc d'une grosse pierre sur son genou. Heureusement la protection de cuir semblait avoir amorti la plupart du choc sur son articulation et la jeune fille se contenta de grimacer sans ralentir. Elle put ainsi effectuer un sprint remarquable, zigzaguant rapidement entre les obstacles avant d'effleurer du bout de ses doigts une cloche accrochée à l'extrémité du terrain. Les pierres se figèrent alors et allèrent se ranger docilement dans deux gros caisses de bois dans un coin du vieux terrain. Herbert observait sa montre d'un oeil critique et attendit que Nocta vienne le rejoindre pour dire:

"Tu as fait 2"59' de plus que ton record. C'est ton meilleur temps du jour."

La jeune Yaxley était à bout de souffle. Elle fit en sorte de ne rien laisser paraître de sa douleur lancinante à la main et à la tête -son genou ne lui faisait déjà plus mal- ou de ses poumons qui menaçaient d'exploser à chaque inspiration. Elle savait que si elle demandait d'arrêter l'entrainement ou si elle paraissait trop éreintée, elle ne ferait que relancer son oncle pour un nouveau suicid, et elle n'était pas sûr d'en être capable, quoi qu'elle n'ait pas vraiment le choix. Les dents serrés et le souffle court, elle attendit donc son verdict en priant intérieurement. Herbert leva ses yeux clairs vers le ciel et lâcha un léger soupir avant de reposer son attention sur sa nièce:

"C'en est fini pour aujourd'hui. Ton père ne va pas tarder va prendre ta douche et te changer."

Si une joie profonde et un sentiment intense de satisfaction saisit Nocta à cet instant, la demoiselle n'en laissa rien paraître et se contenta de hocher la tête en répondant:

"Bien mon oncle."

Elle fit demi-tour sur son balai aux côtés du vieux sorcier et rejoignit directement sa chambre en volant. Une fois arrivée dans sa chambre, elle déposa son balai et vérifia qu'aucun elfe de Maison ne traînait dans la vaste pièce ou dans l'immense salle de bain qui la côtoyait. Mais il n'y avait personne, tant mieux. Nocta savait désormais qu'elle ne pouvait faire confiance à Resth ou aux autres Elfes lorsqu'elle voulait faire quoi que ce soit qui pouvait déplaire à son père ou son oncle. Ces servants étaient de vrais espions et pouvaient être aussi mauvais que leur maître lorsqu'ils s'y mettaient. Nocta jeta un coup d'oeil à sa montre: elle avait encore une bonne heure avant que son père ne revienne du Ministère. Elle se laissa lourdement tomber sur un grand lit à baldaquin de velours vert et inspira profondément. Elle ne s'en était pas trop mal sorti pour cette fois...


acidbrain





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Family: between Fear and Pride [Past Solo]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Family: between Fear and Pride [Past Solo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Les 100 plus beaux Solos de tout les temps
» présentation Bob Solo [Validée]
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Pride Of nation
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Manoir Black Fear-