AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rory McGowan
avatar

Afficher infos

Messages : 190
Date d'inscription : 03/01/2016
Âge : 21

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année - Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 255

MessageSujet: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Lun 1 Fév 2016 - 22:30
Les cours ont repris à Poudlard. Ma quatrième année déjà… Ça passe vite ! Potions, Chocogrenouilles et après-midis dans le parc ont été au programme dans cette première semaine douce et ensoleillée. Seulement j’espérais que cette année verrait un changement majeur s’imposer : trois ans que je voyais des joueurs de Quidditch évoluer et représenter les Quatre Maisons de Poudlard, trois ans que je rêvais d’être à leur place, d’avoir la gloire de représenter ma Maison dans ce que toute l’école suivait avec tant d’attention. Les cours me passionnent bien sûr, et faire mes preuves par la voie scolaire me convient, mais j’avoue que cette année, je veux plus. Je veux entendre tous les élèves de Serpentard derrière moi et mes coéquipiers, ce doit être un sentiment génial.

Jack est assez pris par sa nouvelle copine, ces jours-ci. J’ai donc commencé cette année relativement privé de mon meilleur ami, ça crée un vide… J’en ai profité pour redoubler d’efforts mon entraînement pour le Quidditch. Je suis lucide sur mes capacités : je pense avoir le niveau pour intégrer l’équipe de Serpentard, mais je ne suis pas un prodige du balai. Ce n’est pas inné, et je n’ai pas eu le privilège d’en faire toute mon enfance. Mais je crois que depuis les deux dernières années, personne d’extérieur à l’équipe n’a autant travaillé que moi pour parfaire son niveau. Je veux dire, quand je vois certains voler, je me dis que je n’atteindrai jamais leur niveau, mais je compense par le travail. En espérant que ça paye.

Ce soir, je suis allé voler un peu sur le terrain, pour humer l’air de ce temple des essais à venir, pratiquer quelques figures, et essayer de marquer des buts face à un gardien invisible. C’est mieux que rien… J’adore l’atmosphère du château en ces soirées d’été. La température est quelque peu retombée, une légère brise fraîche balaye le parc, mais n’emporte pas la douceur du soir. En ce mois de septembre, beaucoup sont assez pris par leur travail, et les charmes du parc sont plutôt délaissés, le rendant exclusifs aux courageux bravant le bon sens. Le soleil descendait peu à peu, créant un effet de contrejour sur les tours, désormais piliers d’ombre s’élevant vers le ciel orangé. Les conditions de vol étaient idéales. Si j’étais venu plus tard, il aurait fait trop sombre. J’étais persuadé d’être seul sur le terrain de Quidditch. Même dans le parc, je ne croisai que deux ou trois personnes qui se dirigeaient vers leur salle commune.

Je ne me lasse pas des sensations de folie que me donne mon nouveau balai. Kathleen avait eu raison de me le conseiller. Ce Brossdur est super maniable. Le Souafle en main, j’enfourchais mon balai. En décollant, je sens le vent qui se lève à mesure que je gagne de l’altitude. Ce sentiment du vent qui se dresse contre toi… C’est toute la beauté du Quiddtich dans un petit détail au démarrage. Ce petit truc qui fait que tu sais que tu vas passer un moment fantastique. Je commençai avec quelques slaloms entre les tours du stade. J’essayais de faire le tour de plus en plus vite, mais surtout en prenant des virages de plus en plus serrés. Ensuite, j’ai ajouté une petite difficulté : quand j’arrivais devant une tour, je lançais d’un côté de la tour le Souafle, passais de l’autre, et essayais de le rattraper avant qu’il touche le sol. Malgré certaines acrobaties qui manquaient d’assurance, je réussis à ne pas le laisser tomber.

Puis, ce fut le tour des tirs au but. C’était sans grand intérêt. Sans gardien, c’est facile… Je voulais travailler la feinte de Porskoff, mais ça se travaille à deux. J’ai alors essayé une figure que je n’avais jamais tentée avant : un équivalent de la feinte de Porskoff, mais en solo. Je montai donc en chandelle, puis laissai tomber le Souafle en-dessous de moi. Normalement, un autre Poursuiveur est censé rattraper la balle, mais étant seul, je fis un looping me faisant immédiatement redescendre à grande vitesse, et interceptai le Souafle juste au moment où il atteignit le niveau des anneaux, afin de marquer un but. Je lâchai un cri de joie et levant le poing devant le succès de cette expérience qui à ma connaissance était intentée. J’étais très fier de moi. Je descendis au sol pour boire un peu d’eau. Si je sortais ça le jour des essais, je serais sûrement pris.


Dernière édition par Rory McGowan le Dim 4 Sep 2016 - 14:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Lun 1 Fév 2016 - 23:31

Une semaine venait de s’écouler. Une semaine durant laquelle Nocta Severna Styx Hesper Belvina Yaxley avait appris la pire nouvelle de toute son existence à Poudlard : le professeur Vernet était directeur de sa Maison ! Il venait de succéder au professeur Audlington. En plus de cela, il était directeur du Club de Duel, club dans lequel elle avait été ravie de s’inscrire, du moins avant de savoir que là encore, il en était le gérant. A croire que le destin s’amusait à s’abattre sur elle avec imprévisibilité. La jeune Sang-Pur avait ainsi retrouvé sa chambre qu’elle partageait avec sa détestable camarade Eileen et les joies de devoir se mélanger de nouveau aux autres élèves de deuxième année. Cela n’avait vraiment rien d’extraordinaire… Et les nouveaux postes du professeur Vernet avaient véritablement gâché sa rentrée, mais il y avait bien une chose qui pouvait lui remonter le moral : c’était le Quidditch. Nocta avait obtenu la meilleure note l’année passée aux tests de Vol sur Balai et elle s’était entrainée quasiment tous les jours avec son père pendant les vacances.

Elle avait reçu de la part de son oncle, le tout dernier Eclair de Feu, le 5, et avait ainsi pu s’habituer à cette petite merveille durant ses deux mois de vacances. Nox était le genre de fille privilégiée qui avait quasiment volé sur un balai avant même de savoir marcher, elle se souvenait des petits balais pour enfants que sa mère lui offrait souvent et qu’elle adorait. La petite blonde remonta les escaliers de son dortoir en tenue de sport. Elle tenait dans sa main droite son grand Eclair de Feu dont elle était si fière et sur son avant-bras gauche, agrippé sur ses protections de cuir noir bien lustré, se tenait Maleficius, son Grand-Duc noir aux plumes de jais et aux yeux rouges. Elle passa par la Salle Commune avant de rejoindre le hall et enfin traverser le parc. Lorsqu’elle atteignit pour finir le terrain de Quidditch, elle sentait des fourmillements dans son estomac, elle avait hâte de voler ! C’était une sensation qu’elle adorait, mais surtout qui la défoulait. Elle qui portait constamment un masque de méchanceté et d’indifférence, elle pouvait libérer toute sa colère et sa frustration pendant qu’elle volait et c’était pour cela qu’elle aimait tant le Quidditch. Bien sûr, les facilités qu’elle avait grâce à son éducation n’avaient fait qu’encourager son intérêt pour le plus grand sport sorcier. Elle passerait bientôt les sélections pour entrer dans l’équipe et espérait plus que tout être acceptée en tant qu’attrapeuse : elle était légère, vive et particulièrement agile avec son balai -et plus encore avec son éclair de feu- sans oublier que sa vue était des plus perçantes. Elle en était persuadée : ce poste était fait pour elle.

La jeune fille arriva sur le terrain et ne prit pas la peine de vérifier si quelqu’un s’y trouvait déjà : elle était souvent seule dans ces horaires. Elle posa ses lunettes en cuir noir sur son front et laissa Malus s’envoler. Voilà en quoi se résumait son entrainement : suivre avec exactitude le vol de son compagnon. Ce dernier avait par ailleurs été dressé pour rester dans les limites du terrain durant ses heures de travail, et le grand hibou semblait d’ailleurs prendre lui-même plaisir à ruser pour mettre sa maîtresse en difficulté. L’oiseau s’envola donc à tire-d’aile tandis que Nocta enfourchait son balai. La jeune fille fit glisser ses lunettes en cuir et argent sur ses yeux et les ajusta. Elle cala son pied droit sur le balai et d’un grand coup de pied gauche, s’envola dans les airs. Le vent agitait ses cheveux blonds qu’elle avait attaché en queue de cheval pour qu’ils ne la gênent pas, mais elle aimait sentir les quelques mèches rebelles danser sur ses joues pâles. Malus avait déjà pris de la hauteur : il aimait particulièrement voler haut, bien au-dessus des cages, de telle sorte qu’il fallait observer attentivement le ciel pour apercevoir la jeune fille.

Celle-ci, trop concentrée sur son objectif ne s’aperçut pas qu’un peu plus bas un autre joueur s’entrainait. Nocta virevoltait dans les airs à une vitesse impressionnante qu’elle n’arrivait à atteindre qu’avec son nouvel Eclair. Elle tendit la main dans une ligne droite pour ébouriffer les plumes de son compagnon qui redynamisa son jeu : l’oiseau exécuta un demi-tour parfait et revint à la charge en poussant un cri strident, imitant un Cognard : la jeune fille n’eut d’autre choix que de rouler sur le côté, se retrouvant ainsi en-dessous de son balai. Elle venait involontairement d’exécuter un Sloth Grip Roll assez bien réussi qui plus est. Mais elle n’eut pas le temps de savourer sa victoire, Malus se laissa plonger telle une pierre vers le bas du stade. Elle se remit correctement et suivit l’oiseau en piqué. Le vent enfonçait un peu plus ses lunettes sur son crâne à cause de la pression, mais elle maintint le cap. Les deux compagnons descendaient de plus en plus vite, mais Nox choisit pour cette fois de jouer la carte de la prudence : elle redressa à trois quatre mètres du sol tandis que Malus n’avait freiné sa course qu’à un ou deux mètres. Le hibou lança un cri affectueux et vint se percher sur l’épaule de l’attrapeuse. La jeune fille essoufflée se posa sur le sol, le front trempé de sueur. C’était un bon échauffement, elle sourit de sa réussit et se retourna pour enlever ses lunettes : elle tomba nez à nez avec un élève. Prise au dépourvu, la jeune fille sentit le rouge lui monter aux joues, mais par chance, elle pouvait mettre ça sur le compte du sport. Elle retira donc ses lunettes pour y voir plus clair et ouvrit de grands yeux en reconnaissant le jeune homme : un quatrième année dont la beauté l’avait déjà interpellé plus d’une fois dans la Salle Commune ou dans la Grande Salle. Elle ignorait son nom, mais se souvenait de son visage, il était roux avec des cheveux bouclés mais c’était surtout ses yeux : il avait de beaux yeux clairs qui ressortaient si bien avec le vert des tenues de Serpentard. Passé les quelques secondes de fascination, la jeune Yaxley se reprit et engagea la conversation :

« Oh, bonjour, je … je n’avais pas vu que tu t’entraînais, désolé. Tu… tu es en quatrième année c’est bien ça ? »

Malus surveillait de ses yeux rouges l’interlocuteur de sa maîtresse, tandis que celle-ci se débattait comme elle pouvait pour ne pas paraître ridicule.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rory McGowan
avatar

Afficher infos

Messages : 190
Date d'inscription : 03/01/2016
Âge : 21

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année - Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 255

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Dim 7 Fév 2016 - 10:03
Un peu d’eau fraîche après l’effort. Ça fait un bien fou. Je décidai de faire une légère pause avant de reprendre. Je vis alors une ombre qui montait sur un balai. Fais chier… Je constatai que je ne serais plus seul. Je m’assis, histoire de voir ce que valait ce fouteur de troubles. En plissant les yeux, je remarquai qu’il s’agissait d’une fille. A en juger par sa silhouette, elle était probablement plus jeune que moi, mais pas de beaucoup. Elle volait bien. Apparemment, elle tentait de suivre son hibou en vol jusqu’au moindre virage. Probablement une Attrapeuse. Voir les mouvements fluides de son balai et la rapidité de celui-ci m’impressionnait. Elle volait bien, c’était indéniable, mais le balai semblait tout de même apporter quelque chose de plus. Ce devait être un bon balai.

Elle se rapprocha. Je pus alors constater par ses vêtements qu’il s’agissait d’une élève de Serpentard également. Les grands esprits se rencontrent. Ou dans le cas échéant, les esprits roublards, pour paraphraser le Choixpeau. Un autre détail attira mon attention. Je reconnus son balai. Un Eclair de Feu 5 ? Pas possible ! Vraiment ? Je n’avais pas affaire à n’importe qui, là. Non, c’était une privilégiée qui volait en face de moi. C’était la première fois que je voyais le meilleur balai du monde en dehors d’une boutique où il n’y avait rien marqué d’autre que « prix sur demande ». Mais le balai ne fait pas tout, et arriver à maîtriser un Eclair de Feu témoigne de qualités de vol. Alors que je la voyais perdre de l’altitude et se rapprocher du sol, je décidai de me rapprocher de l’endroit où j’estimais que la descente aurait lieu.

Elle était désormais à terre, juste à côté de moi, de dos. Je remarquai alors de beaux cheveux blonds, très fins. J’aime bien les blondes. Enfin, j’aime aussi les rousses et les brunes… Enfin bref. Elle enleva ses lunettes pour me laisser voir deux yeux perçants de couleur bleue, qui pétillaient encore malgré la nuit imminente. Elle était charmante. Je ne l’avais jamais vue avant. C’était étrange. Je savais qu’elle ne pouvait pas être en quatrième année, mais à en juger par son physique, elle devait être en troisième année. Avais-je été si indifférent aux arrivants de ma maison de l’année après la mienne ? Je ne pensais pourtant pas. En remarquant mon visage, elle se mit à me regarder comme si j’étais un OVNI. Me connaissait-elle pour une quelconque raison ou d’un quelconque endroit ?

Je n’avais pourtant pas de réputation particulière au sein de l’école. Je n’étais pas encore dans l’équipe de Quidditch, je ne brillais pas particulièrement en classe, je n’étais pas préfet, semeur de troubles en chef ou organisateur de soirée préposé. Pourtant, elle me fixa quelques secondes, comme si la vue de ma personne l’avait obligée à revoir la manière dont elle allait aborder cette conversation, qu’elle lança finalement en quelques mots hésitants, presque timides, me saluant, s’excusant de ne pas m’avoir vu, et me demandant si j’étais bien en quatrième année. Je lui répondis :

-Pas de soucis, il fait sombre, c’est normal que tu ne m’aies pas vu. Oui, je suis en quatrième année.

Je marquai une pause pour contempler cette fille. Un physique avantageux, c’était indéniable. Une posture assurée. Une belle harmonie de l’ensemble d’un corps en transformation et d’un visage d’ange. Que ce soit son physique ou sa manière de voler, mon interlocutrice de Serpentard dégageait de la confiance. Cette timidité lisible sur ses traits et dans sa voix semblait paradoxale avec sa personne, ou l’impression que j’avais de celle-ci. D’une étrange manière, je me sentais légèrement attiré par cette gêne, dans laquelle je me retrouvais en vue de mes expériences avec la gente féminine.

-Je m’appelle Rory. Je ne crois pas t’avoir déjà vu, je m’en souviendrais. Comment t’appelles-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Lun 8 Fév 2016 - 18:26

"Pas de soucis, il fait sombre, c’est normal que tu ne m’aies pas vu. Oui, je suis en quatrième année."

Malus poussa un cri rauque qui rompit soudainement le charme. La jeune fille quitta des yeux le quatrième année durant quelques secondes pour caresser l'oiseau. Et elle se rendit alors compte de ce qu'elle venait de faire: s'excuser. Cette simple pensée la choqua profondément. Nocta ne s'excusait jamais. Même s'il s'agissait d'un quatrième année de sa Maison, même si il était pour elle beau comme un dieu. La dernière excuse qu'elle avait faite avait été pour son oncle et uniquement par peur des punitions.Elle savait qu'elle s'était emballée simplement parce qu'elle avait déjà repéré cet élève auparavant, mais il n'était pas dans sa nature de glousser et de rougir au moindre contact avec des garçons. Mais pour qui passerait-elle donc? Elle détestait particulièrement ce genre de fille, d'où son interrogation actuelle: pourquoi avait-elle dit ça? Elle se mordit la lèvre en reprenant contenance. Il était désormais hors de question qu'elle passe pour une petite idiote écervelée impressionnée par la gente masculine.

"Je m’appelle Rory. Je ne crois pas t’avoir déjà vu, je m’en souviendrais. Comment t’appelles-tu ?"

La deuxième année avait de nouveau plaqué son masque impassible sur son visage de poupée. Elle se sentait mieux ainsi, c'était une sorte d'armure qu'elle aimait à porter et qu'elle avait abandonné -allez savoir pourquoi- à la vue de cette tignasse rousse. L'émotion, sans nul doute. Mais puisque ce premier instant de faiblesse était révolu, il convenait de le laisser dans le passé pour être sûr de ne pas réitérer cette expérience malencontreuse, du moins malencontreuse pour la jeune Serpentard. La voix claire de la jeune fille résonna bientôt: elle avait reprit son assurance.

"Enchantée Rory. Je m'appelle Nocta Severna Yaxley."

Nox avait pour habitude de se présenter avec ses deux prénoms, cela lui donnait un air orgueilleux qu'elle aimait par dessus tout, et même si ici elle ne voulait pas écraser son interlocuteur, elle voulait effacer les premiers mots qu'elle avait prononcé et qui sonnait dans son esprit comme une insulte au nom des Yaxley. "Je m'en serais souvenu" avait-il dit, en parlant d'une potentielle rencontre entre lui et Nocta. Intérieurement, la jeune Serpentard était ravi de cette affirmation mais elle n'en laissa rien paraître comme à son habitude. Il était désormais temps d'observer avec plus de précisions le dénommé Rory. Il n'avait pas mentionné son nom de famille, ce qui embêtait la jeune femme, ne sachant si elle avait à faire à Sang-Pur -ce qu'elle souhaitait évidemment- ou à une famille qu'il lui fallait éviter. *Comme celle du professeur Vernet* pensa-t-elle. Elle reposa ses yeux bleus sur le quatrième année en face d'elle. Il tenait dans ses mains un balai de bonne qualité. Après un coup d'oeil rapide à la forme, Nocta le définit comme un Brossdur. Son regard perçant glissa jusqu'à un Souafle. Il s'agissait donc là d'un poursuiveur. Ou du moins d'un futur poursuiveur, car elle était sûre qu'il n'était pas dans l'équipe de Quidditch l'année passée. Elle se risqua donc à demander de sa voix détachée dans laquelle on percevait une pointe de malice:

"Tu t'entraînes pour les essais des poursuiveurs j'imagine?"

La jeune fille avait posé la question et un léger sourire vint remonter la jointure droite de ses lèvres pendant un court instant. Elle n'était pas habituée à paraître sympathique, préférant la plupart du temps paraître méchante ou mauvaise. C'était on ne peut plus facile à vrai dire. Mais elle ne savait pas pourquoi, ce quatrième année avait quelque chose qui l'attirait. Elle n'avait pas ressenti ça depuis le départ de Seth à vrai dire et cela l'effrayait un peu. D'où sa première réaction. L'héritière de la maison Yaxley ramena derrière ses oreilles l'une de ses mèches rebelles. Elle était dans tous les cas déterminée à ne pas se laisser consumer par le regard d'un garçon comme cela avait pu être le cas par le passé. Les yeux bleus et passablement froids de la jeune fille se reposèrent sur le beau roux en face d'elle. Grand, quoique assez mince, Nocta appréciait la vision qu'elle avait de lui en tenue de Quidditch.







Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rory McGowan
avatar

Afficher infos

Messages : 190
Date d'inscription : 03/01/2016
Âge : 21

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année - Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 255

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Mar 9 Fév 2016 - 0:10
Le soleil avait jeté son dernier rayon sur le château. Désormais, le ciel était encore orangé par endroits, mais tendait vers le bleu nuit au levant. Le coup de la surprise encaissé, mon interlocutrice sembla se ressaisir. Comme si la gêne et la maladresse qui l’avaient caractérisée ces dernières secondes s’étaient dissipées, et qu’elle avait voulu les enfouir au plus profond d’elle-même. Elle dévoila un visage qui se voulait inexpressif, et resta silencieuse quelques secondes. Elle semblait avoir gagné de l’assurance. Elle se présenta. Nocta… Nocta Severna Yaxley. Ça ne sonnait pas Moldu du tout. Probablement une Sang-pur. Yaxley… ça me disait quelque chose, mais je ne savais pas quoi. Je trouvai cependant le prénom Nocta très poétique. Un petit air de romantisme allemand dans ce nom, comme voilé d’une enigme, comme si cette fille était un mythe.

La précision de son deuxième prénom et de son nom de famille lui donnait un petit air presque aristocratique. Elle avait clairement voulu compenser la première impression : le message était saisi. Ce n’était pas une minette, mais un majestueux serpent. Plus dangereuse. Ça m’allait tout autant, plus encore peut-être. L’échange n’en était qu’anobli. Je ne voulais pas prendre la peine de préciser mon nom de famille. Ce nom ne m’apporte rien, et ne m’aurait pas élevé d’une quelconque manière de toute façon. Il n’est que le nom de mon ivrogne de père. Il ne vaudra quelque chose que lorsque je lui aurai donné des lettres de noblesse. Pour l’heure, il n’est rien. Un silence avait gagné le terrain. Il semblait que seul le vent dialoguait avec les arbres du parc.

Nocta leva ses yeux sur moi. Elle semblait me jauger. Je décidai d’en faire autant. Je la regardai dans les yeux. Pas besoin de plus. Les yeux sont le reflet de l’âme, et quand on sait leur parler, ils disent tellement plus que les lèvres et les actes. Ils disent parfois même ce dont l’esprit n’a pas conscience. Cette confiance en soi, ce regard pénétrant, ces yeux clairs et lourds de sens, je savais que j’avais face à moi l’incarnation des valeurs de Serpentard. La détermination. La ruse. L’éloquence. L’ambition. L’attrait. Le charme dionysiaque. Et pourtant au-delà de tout ça, elle était impassible. On ne pouvait lire en elle pour des choses plus personnelles. Au-delà de ces deux lueurs bleues si profondes, il y avait un océan de secrets.

Elle me demanda si j’allais passer les essais en qualité de poursuiveur. La manière dont elle me questionna me laissa voir un certain malaise dans sa tentative de paraître gentille. Je me dis que tout comme moi, elle avait l’habitude de rester dans son coin et de ne sourire qu’en cas d’extrême nécessité. C’était une cause louable. Elle secoua légèrement ses cheveux, pour les remettre en place. Je fus assez séduit par ce petit geste dont j’ignorais s’il avait été volontaire ou non. Je revins dans la conversation et lui répondis :

-Oui, et toi, j’imagine que tu veux devenir notre attrapeuse. Je te le souhaite.

Toujours est-il que son regard m’intriguait. Il y avait quelque chose de mystérieux dedans. Ses yeux étaient d’un bleu froid, et elle apportait une dose de fraîcheur à cette douce soirée de fin d’été. Un froid à la fois déconcertant et hypnotisant. C’était son tour de m’avoir pris dans une prison magique par le fait de son regard. Elle était un basilique angélique. Je me sentis tout drôle d’éprouver ce genre d’attirance. Cela ne me ressemblait pas vraiment. Je ne savais pas quoi lui dire. J’ai toujours été la personne la moins douée au monde pour les conversations du quotidien. Ces « small talks », je trouvais que c’était tout ce qu’il y avait de mal dans notre rapport aux autres et au monde. Pris par un instinct, un drôle d’instinct, le genre que tu as normalement en fin de soirée ou avec une potion d’Euphorie bien chargée, je lui posais une question peu orthodoxe :

-Alors dis-moi, qui es-tu, Nocta ? Qu’est-ce que généralement tu ne dis pas à une personne que tu viens de rencontrer ?

Merde. Pourquoi ai-je dit ça ? Elle allait vraiment me trouver bizarre. Et pourtant, je ne regrettais pas. Je voulais pouvoir rencontrer des gens capables de me subjuguer de surprises dès la première fois que je les voyais. Nocta allait-elle être une de ces personnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Mar 9 Fév 2016 - 23:31

"Oui, et toi, j’imagine que tu veux devenir notre attrapeuse. Je te le souhaite."

La jeune fille lui fit un petit signe de tête. Elle ne savait elle-même si c'était pour acquiescer ou pour remercier. De la même façon que l'excuse, les remerciements n'étaient pas le fort de la jeune sorcière. A vrai dire, si Nocta était habituée à discuter dans les soirées de l'aristocratie données parfois au Manoir, ses conversations s'arrêtaient biens souvent là. Elle n'était pas du genre sociable, même avec ceux de sa maison... Mais le dénommé Rory avait un effet quasi magnétique sur la jeune fille. Ses yeux étaient attirés par les deux pupilles tout aussi claires du quatrième année, par sa haute silhouette qui se découpait dans la lumière bleutée. Jusqu'à sa tignasse rousse et bouclée qui se dressait d'un air nonchalant au-dessus du beau visage. Le regard bleu de la jeune Nocta glissa du Serpentard au ciel qui commençait à s'assombrir. Elle n'aurait bientôt plus le droit d'être en-dehors du château, elle n'était après tout qu'en deuxième année. Si elle n'avait pas figé sur son visage son masque d'impassibilité, elle aurait certainement souri: depuis quand exactement respectait-elle le règlement? De plus elle n'avait techniquement pas achevé son entrainement... non pas que cette rencontre inattendue ne lui déplaise, loin de là, mais la jeune fille était de ce genre qui déteste modifier son programme ou ne pas atteindre son but. Le ciel s'assombrissait de minute en minute. Elle s'efforçait de le regarder pour ne pas trop dévisager Rory. Le jeune homme lui apparaissait en somme comme particulièrement séduisant tout en restant discret. Elle n'avait jamais entendu parler de lui comme certains autres cas dans sa maison ou même comme la propre réputation qu'elle avait. Plus elle étudiait le rouquin, plus elle trouvait d'avantages à s'approcher de lui. Contrairement à d'autres élèves de Serpentard qu'elle avait envoyer sur les roses, elle s'intéressait à lui. Ce qui était on ne peut plus rare pour ne pas dire carrément miraculeux. Par ailleurs, la jeune fille avait une connaissance parfaite de ses points faibles autant que de ses points forts. Elle savait pertinemment qu'elle avait un charme naturel qui -si certains y étaient plus ou moins sensibles- était dans tous les cas bien présent. Elle espérait en cet instant que le potentiel poursuiveur y soit, lui, bien sensible. Comme en réponse à cette pensée, elle entendit sa voix à l'accent rugueux qui la fascinait tant:

"Alors dis-moi, qui es-tu, Nocta ? Qu’est-ce que généralement tu ne dis pas à une personne que tu viens de rencontrer ? "

L'héritière Yaxley ne put retenir un petit rire cristallin. Elle ne s'était pas attendu à ce genre de questions à vrai dire, mais son masque restait en place: nulle trace de surprise y parut. Elle joua de nouveau avec l'une de ses mèches blondes machinalement avant de répondre.

"Je viens de le faire."

La jeune blonde abandonna ses cheveux pour caresser Maleficius: le grand hibou au plumage noir commençait à peser sur son épaule: elle fit descendre ses serres sur son bras ganté, ne s'inquiétant pas des griffures occasionnées et dont les cicatrices étaient déjà nombreuses. Donnant une impulsion de son poignet, Nocta aida l'oiseau nocturne à décoller pour chasser. Elle suivit durant quelques secondes le vol de son compagnon du regard, avant de reposer ses yeux clairs sur Rory. Elle reprit alors:

"Je l'ai déjà fait. M'excuser. C'est quelque chose que je ne dis jamais, et encore moins à une personne que je viens de rencontrer."

Un petit sourire malicieux vint percer son masque d'indifférence avec brièveté. C'était vrai, s'il y avait bien une raison pour laquelle cette rencontre peu commune resterait gravée dans sa mémoire, c'était bien pour sa première réaction tout à fait inhabituelle. Elle réfléchit à la première question qu'il avait posé avant d'ajouter:

"Quant à savoir qui je suis... je crois que le terme de compliquée est approprié."

Bien sûr, il lui répondrait que toutes les filles étaient compliquées. Mais il ignorait à quel point Nocta l'était, jeune fille perdue entre ce qu'elle était, ce qu'elle voulait être et ce que sa famille voulait qu'elle soit. Il ignorait que le caractère de la demoiselle était terriblement puissant avec ses avantages mais aussi ses nombreux inconvénients. Mais qu'en était-il de lui? La jeune Yaxley ne se serait jamais permise de le demander de la sorte, mais puisque c'était lui qui avait lancé le jeu, autant le poursuivre.

"A ton tour."

Ses paroles étaient froides, dénuées de toute chaleur humaine. Mais ses yeux perçants braqués sur le quatrième année étaient d'une vive et intense lueur. A l'entendre s'exprimer, et à la voir se tenir ainsi, son Eclair de Feu dans la main, personne n'aurait pu deviner qu'elle n'avait encore que treize lunes.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rory McGowan
avatar

Afficher infos

Messages : 190
Date d'inscription : 03/01/2016
Âge : 21

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année - Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 255

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Mer 2 Mar 2016 - 17:28
Ma question la fit rire. J’avoue que cette réaction eut pour effet de me surprendre. Je m’attendais davantage à un regard de travers ou à un air perplexe qu’à cela. Je la regardais légèrement étonné quelques secondes le temps qu’elle regarde sa dignité et sa prestance naturelles, avant de l’entendre dire :

-Je viens de le faire.

Ce fut sa réponse. J’avais du mal à comprendre. Tout ce qu’elle m’avait dit sur elle, c’était son prénom. Elle ne se présentait jamais aux inconnus ? Non, ce devait être autre chose. Elle me laissa languir quelques instants sur ces mots, s’occupant de son hibou plutôt que de moi. L’oiseau me mettait mal à l’aise. Il était comme un chaperon aux yeux perçants et à la silhouette sombre et imposante. J’avais l’habitude de voir de grands hiboux ici à Poudlard, mais celui-là avait une aura plus inquiétante. Ou du moins, qui devait être inquiétante si l’on voulait du mal à sa maîtresse. Pour Nocta, sa présence devait être rassurante. Peut-être avait-elle besoin de se sentir protégée, peut-être l’utilisait-elle comme menace d’un bras armé vengeur. Je n’en savais rien, et je préférais ne plus m’en préoccuper. Elle fit s’envoler l’oiseau, qui allait probablement déchirer de ses serres aiguisées quelque musaraigne hardie ayant fait l’erreur de s’aventurer en dehors de son terrier en ce début de nuit.

Je repris alors ma place parmi les éléments dignes de l’attention de la belle. Ses yeux bleus que l’on ne voyait plus très bien dans le noir envahissant s’étaient de nouveau posés sur moi. Elle reprit alors la parole :

-Je l’ai déjà fait. M’excuser. C’est quelque chose que je ne dis jamais, et encore moins à une personne que je viens de rencontrer.

Puis le silence reprit ses droits. Elle eut un petit sourire. Elle pouvait. Elle avait habilement contourné ma question pour m’apprendre quelque chose sur elle qui arrivait à engendrer plus de mystères encore. Elle semblait pensive. Comme si le fait qu’elle se soit excusée constituait véritablement un sacrilège, voire un blasphème pour elle. J’étais intrigué. Etais-ce par fierté ? Ou par négation de la valeur d’autrui ? Avait-elle une grande opinion d’elle-même ou une faible vision des autres ? Ou les deux ? Que pensais-t-elle de moi pour s’être excuser alors qu’elle n’avait pas franchement fait grand-chose de mal ? Je me posais donc beaucoup de questions.

-Quant à savoir qui je suis… je pense que le terme de compliquée est approprié.

J’avais presque oublié avoir posé cette question avant. Compliquée, hein ? Au moins elle le reconnaissait, c’était déjà ça. De l’extérieur déjà, elle le semblait. Une personne qui fait un point d’honneur à ne jamais s’excuser a clairement des conflits intérieurs à régler. Tout ce que je voyais depuis les premiers mots qu’elle m’avait adressés semblait me conseillé de la fuir, pour m’éviter des problèmes. Je devais être un peu maso, mais dans ces yeux dénués de chaleur, dans ce caractère fier et inflexible, je voyais quelque chose qui me fascinait, une mine de questions à creuser, un puits de secrets à découvrir. Ça m’attirait, sans que je puisse vraiment dire pourquoi. Curiosité maladive ? Compensation de l’ennuyeuse simplicité des gens de mon entourage Moldu ? Le plaisir de la chasse ? Allez savoir. Tout ce que je savais, c’est que je voulais en apprendre plus sur elle ce soir.

-A ton tour.

Ces quelques mots prononcés de façon tranchée et presque autoritaire brisèrent ce silence de plomb qui paraissait désormais léger par rapport au silence qui suivit ces paroles. D’un point de vue logique, elle se devait de me demander ça en retour, mais étrangement, je ne m’étais pas attendus à entendre ces mots, qui me faisaient prendre pleine conscience de l’étrangeté de ma question. Dans un premier temps, je crus qu’elle était agacée, en raison de son ton, mais je vis dans ses yeux un regard ravivé, une passion légère, naissante ; elle se prenait au jeu. Je lisais dans ce regard toute sa condition de femme, au-delà d’être une fille. Elle faisait presque plus âgée que moi en cet instant précis. Ce n’était encore qu’une adolescente, mais les prémisses de sa féminité étaient déjà bien ancrées en elle, et puisaient dans le regard des autres pour prendre des forces que Nocta elle-même ne soupçonnait peut-être pas.

Je réfléchis un instant afin de lui donner une réponse pertinente. Je savais bien qui j’étais à mes yeux, mais je ne savais pas si cette vision de mon être était partageable. Je décidai de me jeter à l’eau :

-Je ne suis personne. Du moins, c’est comme ça que je le vois pour l’instant. Je me suis simplement donné la peine de naître, et pour l’instant, je n’ai rien accompli de majeur. Je suis un rien qui aspire à devenir quelque chose. Ça viendra. Et ce que je ne dis à personne, c’est qu’il m’arrive de craindre de ne pas réussir à devenir quelque chose. Serpentard m’aide à repousser cette crainte, et quand j’aurais fait quelque chose de grand, peut-être alors pourrai-je me définir par quelque chose.

Pendant un instant, on aurait dit que mes sens s’étaient arrêtés. Je ne voyais presque plus ici, l’ombre du château abritant le terrain des dernières bribes de lumières qui fuyaient au bout de la nuit. Le vent s’était calmé, et je ne sentais plus son contact sur ma peau. On n’entendait plus rien non plus. Pas un son se dégageait du parc désert. Je ne savais pas comment elle pourrait réagir. Je ne savais même pas si je voulais la laisser faire. Les choses étaient dites. Je n’avais aucune envie qu’elle me plaigne, qu’elle m’encourage ou quoi que ce soit. Je n’avais pas besoin d’aide pour me construire en tant qu’individu. Je voulais simplement lui partager cette information, puis continuer à suivre mon instinct qui me guidait dans cette forêt sombre qui me séparait de l’âme de Nocta Yaxley.

-Tu veux voler un peu ?

J’avais envie de m’élever un peu avec elle. On serait peut-être de futurs coéquipiers de Quidditch, mais ce n’était pas pour cela que je lui proposais cette balade aérienne. Un amoureux du vol dévoile toujours une partie de son être enfouie lorsqu’il s’élève au-delà de son condition terrestre. Qu’est-ce que Nocta allait me révéler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Mer 2 Mar 2016 - 22:53

« Je ne suis personne. Du moins, c’est comme ça que je le vois pour l’instant. Je me suis simplement donné la peine de naître, et pour l’instant, je n’ai rien accompli de majeur. Je suis un rien qui aspire à devenir quelque chose. Ça viendra. Et ce que je ne dis à personne, c’est qu’il m’arrive de craindre de ne pas réussir à devenir quelque chose. Serpentard m’aide à repousser cette crainte, et quand j’aurais fait quelque chose de grand, peut-être alors pourrai-je me définir par quelque chose. »

La nuit commençait à tomber, de telle sorte que le visage du jeune roux s’assombrissait. Nocta ne dit rien pendant de longues secondes. Elle ne savait pas vraiment comment prendre cette aveu. Elle avait l’impression de voir en ce jeune homme une personnalité qu’elle n’appréciait habituellement pas, mais qui, chez lui, devenait une qualité. Pour commencer, elle ne pouvait concevoir ses premières déclarations. « Je ne suis personne ». Comment pouvait-on affirmer une telle chose ? Pour la jeune Yaxley qui était d’un égoïsme et d’un orgueil exacerbé, c’était réellement incompréhensible, de l’ordre même de l’impensable. Elle l’avait entendu dire parfois par quelques pauvres élèves déboussolés, ce qui avait généré une moquerie cruelle de sa part. Mais il s’agissait de plainte, or elle avait à faire ici à une affirmation calme et posée, qui ressemblait presque à une confidence. C’était complètement étranger à Nocta, mais celle-ci ne broncha pas, car la suite s’avérait plus intéressante. Une soif d’ambition qui plaçait désormais la conversation dans des concepts qu’elle partageait beaucoup plus. Par ailleurs, sa peur de l’échec lui revint en mémoire lorsque Rory mentionna sa crainte de la non-réussite. Mais comment faisait-il pour lui dire cela, après seulement quelques mots échangés ? Il ne s’agissait certainement pas de la même peur, ou alors étaient-ce leurs caractères qui étaient si différents. Car Nox considérait que cette phobie de l’échec était enfouie au plus profond d’elle-même et qu’elle n’en parlerait jamais à personne. Nocta ne tentait jamais rien, elle réussissait : l’échec ne faisait pas partie de ses habitudes, mais c’était une question d’éducation, de mentalité. Elle n’arrivait pas à croire qu’il lui en avait révélé autant en si peu de mots. Quoi qu’il en soit, elle méprisait son manque d’estime. Elle ne le disait pas car le reste enchantait plus que jamais sa vision du quatrième année, mais elle avait du mal à respecter ceux dont leur propre estime était mince, cette humilité qu’elle trouvait être l’apanage des faibles. Elle réfléchissait encore à sa réponse lorsque la voix du jeune Serpentard résonna dans le silence du crépuscule :

« Tu veux voler un peu ? »

Affichant un sourire, la demoiselle débarrassa de poussières inexistantes sa robe verte. Elle décida de profiter de cette diversion pour éviter une réponse qu’elle ne voulait pas formuler. Elle n’avait rien à dire sur ce qui venait de lui être révélé, car sa nature l’empêchait de livrer ses interrogations et ses conclusions. Elle saisit donc le manche d’ébène de son nouveau balai et appuya son pied droit sur la cale dorée. S’envolant doucement, elle lança sur un ton de défi :

« Si la nuit ne te fait pas peur… »

La petite blonde s’amusa silencieusement de son jeu de mot. Son premier prénom -de même que le deuxième- lui allait comme un gant. La jeune fille aimait à se comparer à une créature de la nuit plutôt qu’à celles du jour. Elle faisait par ailleurs partie de ces rares enfants pour qui le noir apportait plus de réconfort que la lumière. Même encore maintenant, il lui arrivait souvent de s’enfermer dans sa chambre sans aucune source de lumière pour méditer ou se calmer. Elle se rassurait dans l’absence plutôt que dans la profusion, c’était particulièrement reposant de laisser ses yeux errer dans le noir et ses oreilles goûter au silence. Mais pour le moment, la visibilité était encore présente, même si elle avait du mal à distinguer les visages. A quelques mètres dans les airs, elle posa son pied gauche près de son congénère, et bascula ce dernier de l’autre côté du balai pour prendre une position de vol normal. Elle s’élança alors avec célérité dans la nuit noire, attendant que son compagnon la rejoigne dans les airs. C’était une belle rencontre. Même si cette dernière lui vaudrait certainement une punition -du moins si elle se faisait attraper. Elle aurait déjà dû être dans son dortoir ou dans la salle commune depuis un bon moment maintenant que la nuit était tombée. Mais à quoi servaient les lois si ce n’est à les enfreindre ? Elle sourit à sa propre pensée et lança lorsque Rory l’eut rejointe :

« Pourquoi n’as-tu pas essayé d’intégrer l’équipe de Serpentard dès la deuxième année ? »

Elle mettait cela sur le compte d’un manque d’ambition, mais c’était trop péjoratif pour elle, elle souhaitait qu’il fournisse une autre raison afin de maintenir une certaine idéalisation du beau roux. Après tout, cela ne lui arrivait pas souvent de trouver quelqu’un aussi charmant, elle pouvait bien passer l’éponge sur quelques détails sans importance, du moins pour l’instant…





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rory McGowan
avatar

Afficher infos

Messages : 190
Date d'inscription : 03/01/2016
Âge : 21

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année - Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 255

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Mer 29 Juin 2016 - 1:47
"Si la nuit ne te fais pas peur". La réponse de Nocta me fit frissonner de fascination. Je pris conscience du désir qui se formait en moi. Elle savait choisir les mots et les expressions de visages qui me feraient chavirer à la perfection. Ce ton de défi me semblait devenir une invitation au rapprochement. Nous volâmes ensemble quelques instants, au milieu de la beauté de la pénombre, avec l'air et la nuit seuls pour nous porter. Je ne savais pas comment elle avait pris ma petite tirade précédente, et honnêtement, je m'en foutais. Tout ce que je voulais, c'était profiter de ce moment unique, de cette formidable solitude de nos deux êtres au milieu de l'immensité du ciel.

Nocta me demanda pourquoi je n'avais jamais essayé d'intégrer l'équipe de Serpentard avant, dès la deuxième année. Une question légitime. Je lui répondis de façon sincère:

-En deuxième année, je n'étais pas encore très bon sur un balai. Je n'ai pas été élevé dans un environnement de Quidditch. J'estimais qu'il fallait que je travaille jusqu'à ce que j'ai le niveau d'intégrer l'équipe, avant d'essayer de l'intégrer. D'ailleurs, l'an dernier, j'étais remplaçant. Maintenant, j'ai le niveau. Je n'en doute pas une seconde. Et dans cette équipe, je suis prêt à faire de grandes choses. Ils perdraient à ne pas m'avoir. Je ne suis peut-être pas le meilleur joueur naturel de Quidditch, mais ils ne verront pas plus travailleur que moi, et j'ai un potentiel de progrès énorme. Ils verront, je serai un grand Poursuiveur.

Alors que je disais cela, nous décidions de perdre en altitude, et de descendre peu à peu vers le sol. Alors que nous volions à quelques centimètres du sol, j'approchais mon balai de l'Eclair de Feu de Nocta, afin que nous soyons presque l'un contre l'autre. Je la regardais voler, envoûté par ses longs cheveux blonds qui volaient au vent frais de la nuit, par son regard mi-fasciné mi-hautain, toujours habité de défi, par le petit sourire qu'elle arborait au coin de ses lèvres. Tout à propos de cette fille m'attirait. Nous nous arrêtâmes, encore en l'air. Je retournai mon balai pour être face à elle et avançai légèrement. Je me trouvai au même niveau qu'elle, mais orienté vers l'autre direction.

Devant ce visage de poupée démoniaque, je succombai à mes passions, ne réfléchis plus, et lui vola un baiser. Un magnifique baiser en l'air, en équilibre sur nos balais. En prenant conscience de mes lèvres sur les siennes, j'espérais ne pas avoir brûlé d'étapes, et qu'elle ne me rejetterait pas, mais en attendant, je faisais prévaloir ma volonté. L'instant crucial était arrivé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Jeu 30 Juin 2016 - 17:10

« En deuxième année, je n'étais pas encore très bon sur un balai. Je n'ai pas été élevé dans un environnement de Quidditch. J'estimais qu'il fallait que je travaille jusqu'à ce que j'ai le niveau d'intégrer l'équipe, avant d'essayer de l'intégrer. D'ailleurs, l'an dernier, j'étais remplaçant. Maintenant, j'ai le niveau. Je n'en doute pas une seconde. Et dans cette équipe, je suis prêt à faire de grandes choses. Ils perdraient à ne pas m'avoir. Je ne suis peut-être pas le meilleur joueur naturel de Quidditch, mais ils ne verront pas plus travailleur que moi, et j'ai un potentiel de progrès énorme. Ils verront, je serai un grand Poursuiveur.  »

Aïe. Depuis le début il y avait quelque chose qui gênait Nocta dans son discours, un lot multiple de petits indices qui la menait doucement sur un chemin qu'elle n'aimait pas. Elle essayait de trouver des excuses et d'éviter de réfléchir à certains mots prononcés par le jeune rouquin, mais elle avait un mauvais pressentiment. Rory lui avait expressément dit qu'il n'était "personne". Ce qui ne pouvait pas sortir de la bouche d'un sang-pur, ou du moins pas de ceux qui vivaient dans la même société que les Yaxley. Et maintenant il expliquait qu'il n'avait pas grandi dans une ambiance propice au Quidditch. Qu'est-ce-que cela signifiait? Qu'il était un sang-de-bourbe? Cette simple idée dégoûtait profondément la petite peste et elle voulut froncer les sourcils en se tournant vers Rory. Son expression se radoucit cependant instantanément. La vision nocturne de la silhouette du Serpentard qui se découpait devant les gradins et de la lune qui commençait à grimper dans le ciel offrait un tableau trop beau pour le rompre de cette façon. Elle appréciait la proximité du quatrième année, sa façon de voler et l'accent écossais que l'on reconnaissait dans sa voix. Nocta avait l'impression d'être envoûtée comme si le serpent en face d'elle avait le don de l'hypnotiser.

La jeune fille sentait avec plaisir la brise secouer ses cheveux blonds et caresser son visage à la peau si pure. Elle ne voulait pas être autre part qu'ici, pour rien au monde elle n'aurait voulu se trouver ailleurs que sur le terrain de Quidditch. Elle avait complètement oublié la question fatidique qu'elle voulait poser à Rory sur ses orgines familiales et elle se surprit même à sourire de côté, elle qui s'obligeait constamment à garder une expression digne et impassible sur ses traits fins. Nocta jeta un coup d'oeil au château qui se dressait devant eux d'un regard bleuté. D'un commun accord presque magnétique, sans qu'aucune parole ne soit échangée, les deux sorciers filèrent rapidement vers le sol et si les pieds de la demoiselle n'étaient pas confortablement installés sur ses cales-pieds, il frôleraient certainement l'herbe du terrain. Ils volèrent ainsi en rasant le sol durant quelques secondes, la jeune fille ayant le plaisir de sentir la présence proche de Rory. Il y avait quelque chose d'incompréhensible dans cette attirance mutuelle, quelque chose qui échappait complètement à la petite vipère mais qui était pourtant bien présent. Et elle s'en rendit d'autant plus compte que le sorcier à la chevelure rousse passa devant elle tandis que les deux balais s'arrêtaient en vol. Rory s'approcha et les battements du coeur de l'adolescente s'affolèrent, pourtant elle ne bougea pas. Elle savait ce qu'il allait faire, elle le pressentait et sa raison de petite sang-pur lui hurlait de tourner la tête ou de reculer. Mais l'idée ne réussit guère à s'arrêter dans son esprit embrumé par une chaleur nouvelle et inconnue. Les lèvres de Rory se posèrent sur les siennes en un baiser volé et plein de fraîcheur. Nocta avança même son visage à la rencontre du joueur tandis qu'une scène des plus belles se jouait sur le terrain. Qu'y avait-il de plus beau pour deux adeptes de Quidditch qu'un baiser dans les airs, sur des balais à la nuit tombée? Rien, Nocta en était sûr.

En un éclair le contact se rompit, laissant la Serpentard encore sous le choc. Bien sûr son visage était des plus calmes et un léger sourire était imprimé sur son visage blanc, à peine discernable dans la nuit. Mais à l'intérieur de sa tête, c'était un cataclysme, sa raison livrant un cruel duel avec son coeur. Elle fit glisser malgré elle ses doigts blancs sur ses lèvres fraîches, là où celles du jeune homme s'étaient posées dans un geste songeur. Qu'avait-elle fait? Elle ne connaissait Rory que depuis une heure tout au plus et ne savait même pas quelle était son origine familiale. Tandis que le charme s'estompait peu à peu son esprit durement rationnelle revint à la charge et Nocta prit sa décision. Elle n'irait pas plus loin tant qu'elle ne saurait pas. Elle avait besoin de savoir quel était le sang du quatrième année. Cette peur s'était insinuée en elle dès les premières paroles du jeune homme et elle était maintenant devenu une obsession. Car oui, Nocta avait peur d'apprendre qu'elle avait devant elle un sang-mêlé ou un sang-de-bourbe.

Elle réussit à se redresser d'un air digne sur son balai et s'approcha encore un peu de Rory. Elle remercia la nuit sombre qui l'empêchait de discnerner avec précision le visage de son camarade de maison, car elle n'aurait pas eu la force de le regarder dans les yeux en lui posant la question fatidique.

«Rory, commença-t-elle d'une voix plus sèche qu'elle ne l'aurait voulu. J'ai besoin de savoir. De quelle famille viens-tu? »

Elle espérait que le garçon comprendrait sa question et ne se contenterait pas de lancer un nom de famille comme ça, après tout il pouvait s'agir d'un sang-pur étranger qui ne faisait donc pas partie des familles qu'elle connaissait... Mais il y avait trop de choses qui ne coordonnaient pas, trop de détails qu'elle avait relevé et d'indices qui la menait sur une voie éloignée des grandes familles nobles... Mais elle espérait encore qu'il lui annonce avoir un sang aussi pur que le sien...Stupide espoir auquel s'accrochait la jeune peste.









Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rory McGowan
avatar

Afficher infos

Messages : 190
Date d'inscription : 03/01/2016
Âge : 21

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année - Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 255

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Ven 1 Juil 2016 - 1:15
Le contact de nos lèvres m'enivra quelques secondes, me portant plus haut que je ne pouvais voler sur un balai. Je pensais à plein de choses: ce baiser était le résultat d'une pure pulsion, je n'y avais pas réfléchi une seconde. Je connaissais mal Nocta, et je ne savais même pas en quelle année elle était. Je ne savais pas non plus ce que ce moment voulait dire pour la suite. Mais pour l'heure, rien de tout ça ne m'importait. La jeune fille semblait tout aussi prise par l'instant que moi.

Lorsque nos lèvres se quittèrent, ce fut comme si le spectre onirique qui s'était formé disparaissait soudainement. Nocta sembla tout de suite très pensive, malgré son excitation. Même moi, j'étais surpris de mon comportement. Malgré ma réserve habituelle, j'avais volé un baiser à une fille que je venais de rencontrer. Je n'avais jamais fait ça avec une autre fille. Je veux dire, l'embrasser le soir de la rencontre.

Me voilà alors face à elle, qui s'approchait, apparemment prise de doutes. Elle avait l'air d'être face à un dilemme. A quoi pouvait-elle bien penser? Qu'est-ce qui pouvait la pousser à être si obnubilée par autre chose dans un tel instant? Je commençais à penser qu'elle avait un copain, et qu'elle se sentait coupable - honnêtement, j'aurais préféré. En effet, ce qui suivit me refroidit immédiatement par rapport à sa personne:

-Rory, j'ai besoin de savoir. De quelle famille viens-tu?

Je n'ai pas eu besoin de traduction. Je sus tout de suite de quoi elle parlait. Son ton sec sur le début de sa phrase. La pureté angélique de son physique. Sa correspondance parfaite à l'idéal Serpentard. J'avais trop essuyé de critiques sur ce sujet depuis mon arrivée dans cette maison pour ne pas comprendre de quoi elle parlait. Mon visage s'assombrit.

-Mes parents sont des Moldus, si c'est ce que tu voulais savoir. Mais j'ose espérer que tu n'es pas une de ces personnes qui accordent de l'importance à de telles choses... lui répondis froidement.

Il y a peu de choses que je prends à coeur, ce sujet en fait partie. Je ne peux apprécier une personne qui me méprise pour là d'où je viens. Je ne l'ai pas choisi, et ça ne définit pas qui je suis. Pour l'heure, je fixais intensément Nocta, que je trouvais toujours aussi belle, mais que je regardais avec beaucoup plus de méfiance et de distance désormais, en attendant une réaction de sa part...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Jeu 7 Juil 2016 - 0:21

"Mes parents sont des Moldus, si c'est ce que tu voulais savoir. Mais j'ose espérer que tu n'es pas une de ces personnes qui accordent de l'importance à de telles choses..."

Et ce fut la chute. Irrémédiablement, le simple fait de prononcer le mot "moldu" avait suffit à faire hérisser les poils de la Serpentard sur sa nuque. Ce fut un choc, et pourtant les indices étaient nombreux. Mais ce fut néanmoins un choc. Le visage de Nocta se referma aussitôt tandis qu'elle se maudissait intérieurement. Elle était en colère, contre elle-même et contre Rory. Elle replaça d'un geste sec une mèche de cheveux qui voletait devant ses yeux et remit son balai en mouvement. Comment avait-elle pu être aussi stupide. Sous ses pieds l'herbe noire rapetissait à vue d'oeil et Nocta se rendit compte qu'elle reprenait de l'altitude sous l'impulsion de sa mauvaise humeur. Elle fit volte-face en se rappelant les derniers propos du rouquin:

"Que je ne suis pas une personne qui accorde de l'importance à ce genre de chose? Je t'ai dit que je m'appelais Nocta Yaxley. Nocta Severna Styx Hesper Belvina Yaxley! Je suis une sang-pure, d'une des plus anciennes et nobles maisons de Sorciers de Grande-Bretagne!"

Une lueur de folie meurtrière dansait dans les yeux bleus de la demoiselle. Elle serrait entre ses mains blanches le manche vernis de son balai et reprit autant pour elle-même que pour l'Ecossais.

"Et j'ai embrassé un sang-de-bourbe... Mon père me tuerait s'il l'apprenait..."

Elle avait ajouté la deuxième phrase presque en la murmurant et pensa à son oncle. Si son père était capable de la tuer, elle n'imaginait même pas ce que lui ferait subir son oncle avant ça. Mais où avait-elle donc la tête? La jeune Serpentard était furieuse, elle ne s'était pas attendue à une telle révélation. Ou plutôt elle la redoutait, et était sous un tel charme que son esprit repoussait cette possibilité pourtant tout à fait plausible et même probable. Elle avait été sotte d'espérer qu'il soit de son sang. Le regard bleu de la deuxième année glissa à nouveau sur le poursuiveur et sa beauté n'avait rien perdu. Mais le charme était rompu. Définitivement. Nocta n'avait plus rien à faire avec un sang-de-bourbe! Si seulement elle avait su!

La jeune fille ne put que se féliciter de la tombée de la nuit et de l'obscurité qui les entourait. Ainsi personne ne pourrait voir que la jeune peste était en présence d'un né-moldu et l'information n'aurait aucune chance de remonter aux oreilles de son père ou de son oncle par le biais d'autres enfants de la noblesse sorcière. D'ailleurs elle ferait en sorte elle aussi d'étouffer cette affaire au plus profond d'elle-même. Son aversion et sa haine pour le jeune homme seraient portées au compte de sa naissance et non pas d'une quelconque rencontre qui, pour la demoiselle, n'aurait jamais dû avoir lieu. Nocta afficha un sourire sarcastique sur son visage de poupée et fit mine de se taper le front:

"Evidemment! Ton beau discours sur 'je ne suis personne', te présenter sans ton nom de famille, et ta découverte du Quidditch à Poudlard! Mais comment ai-je pu passer au-dessus de ça? Comment ai-je pu être aussi stupide?"

La descendante Yaxley n'en revenait pas elle-même et avait l'impression de se réveiller après un mauvais rêve. Elle posa ses yeux haineux sur le quatrième année et comprit enfin une phrase qu'elle avait entendue: on ne peut véritablement haïr que ce que l'on a aimé. Bien sûr elle ne le connaissait que depuis quelques heures. Et bien sûr elle ne l'avait pas vraiment aimé. Mais elle avait ressenti ce que l'on appelle communément "le coup de foudre" pour la première fois de sa vie et sa fascination pour Rory venait de se changer en une haine immuable. Le genre de colère qu'elle n'avait encore jamais ressenti auparavant et qu'elle connaissait dorénavant. Elle avait toujours ses yeux bleus posés sur le sorcier, une lueur farouche et mauvaise y brillait.







Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rory McGowan
avatar

Afficher infos

Messages : 190
Date d'inscription : 03/01/2016
Âge : 21

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année - Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 255

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Jeu 7 Juil 2016 - 1:09
"Que je ne suis pas une personne qui accorde de l'importance à ce genre de chose? Je t'ai dit que je m'appelais Nocta Yaxley. Nocta Severna Styx Hesper Belvina Yaxley! Je suis une sang-pure, d'une des plus anciennes et nobles maisons de Sorciers de Grande-Bretagne!"

Je me renfrognai. Ce ne fut pas la claque comme elle, car je m'attendais à cette réaction dès sa question précédente, mais je comprenais maintenant à qui j'avais affaire... Et je n'avais que du mépris pour ce genre de personne. D'un ton provocateur, je lui rétorquai:

-Je ne vois pas le rapport... Mon meilleur ami s'appelle Nott. Je suis sûr que ce nom doit te dire quelque chose. Et selon toute vraisemblance, il n'accorde aucune importance au Sang.

Elle m'écoutait à peine. Elle semblait dégoûtée, et paniquée.

"Et j'ai embrassé un sang-de-bourbe... Mon père me tuerait s'il l'apprenait..."

Je dus me retenir pour ne pas éclater de rire. Un rire cynique. Un rire désespéré, presque. La manière dont elle avait été éduquée était si obscurantiste que ça en avait une dimension comique, presque. Je me souvins alors que j'avais déjà vu le nom de Yaxley quelque part. C'était un Mangemort. Ainsi donc ce genre d'idéologies circulaient encore au sein des familles d'anciens Mangemorts. Pathétique. J'aurais dû me crisper pour son appellation "Sang de bourbe" qui m'était destinée, mais à force, je m'en fichais. Après réflexion, je ne regrettai même pas de l'avoir embrassée. Sa tête horrifiée en valait la peine. Si je peux faire se sentir mal ce genre de racistes, tant mieux.

Je repensai tout de même à la réaction de certains lors de ma première année lorsque je disais que j'étais un né-Moldu. On me disait que je n'avais pas ma place à Serpentard. J'imagine bien que cet enfoiré de Salazar se retournerait dans sa tombe s'il voyait que de nombreux nés-Moldu foulaient le sol de sa salle commune. Eh bien, ta tombe, Salazar, je pisse dessus. Ton nom, Serpentard, est plus grand que tu ne l'étais, et ton héritage se passera bien de toi.

Toujours est-il que je n'avais plus que mépris désormais pour Nocta. Que je trouvais encore belle, très belle, mais dont la vision était plus réaliste maintenant. J'affichai de nouveau une mine sombre, alors que Nocta, continuait son monologue d'un air sarcastique:

"Evidemment! Ton beau discours sur 'je ne suis personne', te présenter sans ton nom de famille, et ta découverte du Quidditch à Poudlard! Mais comment ai-je pu passer au-dessus de ça? Comment ai-je pu être aussi stupide?"

Ca devenait saoulant à la longue, d'être considéré comme une abomination. Je lui lançai un regard méprisant.

-Eh bien, ma chère, des siècles de consanguinité, ça ne doit pas aider pour la vivacité de l'esprit.

Alors qu'elle me crucifiait d'un air mauvais, j'ajoutai:

-Tu sais que ta vision est archaïque et bête? Mais j'imagine que tu t'en fous. Tout ce qui compte pour toi, c'est que comme tu es née dans la bonne famille, tu peux attendre des courbettes de tout le monde et mépriser qui tu veux. Mais au fond, tu es comme moi. Tu as seulement pris la peine de naître dans un environnement plus propice.

Dans cette si belle nuit, je me mis également à toiser avec nonchalance mon interlocutrice, qui, quelques minutes plus tôt, me semblait une divine créature. La tombée de l'Ange déchue aux Enfers ne fut guère longue...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Jeu 7 Juil 2016 - 1:50


Le Serpentard avait parlé d'un certain Nott, et le nom avait marqué la demoiselle, car elle le connaissait: une famille traître-à-son-sang comme son père aimait à le répéter. Mais elle n'avait pas écouté la raison pour laquelle Rory avait invoqué ce nom-là dans ses propres paroles. Elle s'en moquait de toutes façons, le nom de Nott n'était plus digne de ceux de la noblesse sang-pure à ses yeux, tout comme celui des Weasley ou Abott.

"Eh bien, ma chère, des siècles de consanguinité, ça ne doit pas aider pour la vivacité de l'esprit. "

Nocta qui avait déjà repris de la vitesse sur son dernier Eclair de Feu stoppa la course du balai volant pour toiser le garçon roux en contre-bas. Avant qu'elle ne puisse rétorquer quoi que ce soit à propos de la vivacité de son esprit, le sorcier reprit:

"Tu sais que ta vision est archaïque et bête? Mais j'imagine que tu t'en fous. Tout ce qui compte pour toi, c'est que comme tu es née dans la bonne famille, tu peux attendre des courbettes de tout le monde et mépriser qui tu veux. Mais au fond, tu es comme moi. Tu as seulement pris la peine de naître dans un environnement plus propice."

Nocta haussa les sourcils à ce discours choquant et laissa échapper un rire mauvais.Comment pouvait-il croire ne serait-ce qu'un instant qu'il était semblable à Nocta? Qu'avaient-ils donc en commun? Rien. La jeune Serpentard aurait dû s'en rendre compte bien plus tôt, mais elle était en tout point différente de Rory. Et elle ne permettrait pas qu'une comparaison soit faite entre quelqu'un qui porte un sang aussi impur que les moldus et entre elle. Elle était la fille unique d'Arcturus Yaxley et d'Hesper Yaxley, la nièce d'Herbert Yaxley, lequel avait été un fidèle partisan du Seigneur des Ténèbres et qui avait dirigé d'une main de fer le Département de la Justice Magique. Herbert avait livre aux Détraqueurs de nombreux sangs-mêlés et nés-moldus tels que Rory, et c'était un héritage qui, loin de faire honte à Nocta Severna; la comblait d'une fierté immense. Elle ne pouvait que détester ces êtres se nommant sorciers alors même que leur sang était ceux des Moldus, et elle ne pouvait que détester les Elfes de maison et les Gobelins bien en dessous du statut des sangs-purs. Donc elle considérait en effet qu'elle n'avait strictement rien à voir avec quelqu'un comme Rory, elle en était même persuadée. Elle se redressa sur son balai et descendit un peu pour ne pas avoir besoin de s'égosiller, tout en restant au-dessus du quatrième année.

"Désolé Rory, mais tu n'as strictement rien à voir avec moi. Un sang-de-bourbe ne pourra jamais s'élever au rang des sangs-purs. Et encore moins quelqu'un qui se plaît à dire qu'il n'est "personne". L'orgueil est l'apanage des Serpentards, tu devrais le savoir. Tu es dénué de cet apanage, et ton sang n'a pas la pureté chère au coeur de Salazar. La seule chose qui peut te qualifier de serpent est éventuellement ton ambition qui s’avérera certainement démesurée. Il y a des choses qu'on ne peut obtenir par le travail mais que l'on possède par la naissance."

Un fin sourire moquer se dessinait sur les lèvres de la jeune Yaxley, laquelle reprenait peu à peu consistance face à la violente chute qu'elle venait de subir. Ses phrases glacées et ses paroles arrogantes rejaillissaient comme à son habitude de sa bouche. Et dire qu'elle s'était excusée auprès de ce fils de Moldu quand elle l'avait rencontré! C'était ridicule! Elle ajouta bientôt:

"Si tu voulais travailler pour des causes perdues tu aurais mieux fait de t'adresser au Choixpeau et de demander Poufsouffle, tu n'es pas digne de Serpentard!"

Les yeux bleus de la jeune fille jetaient étaient de glace et le sourire qui s'affichait sur son visage ressortait étrangement dans la nuit sombre, apparaissant plus comme un rictus mauvais que comme un véritable sourire en fin de compte.... Nocta allait se prendre deux bonnes retenues si elle se faisait prendre maintenant hors du château, ce n'était pas autorisé pour les deuxième année. Et elle regrettait maintenant de risquer cette punition pour une personne aussi indigne que le sorcier devant elle. De toutes façons elle n'avait plus rien à dire, elle n'avait plus qu'à attendre une potentielle réaction de son camarade de maison avant de rentrer le plus discrètement possible dans son dortoir.






Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rory McGowan
avatar

Afficher infos

Messages : 190
Date d'inscription : 03/01/2016
Âge : 21

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année - Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 255

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Ven 8 Juil 2016 - 12:14
"Désolé Rory, mais tu n'as strictement rien à voir avec moi. Un sang-de-bourbe ne pourra jamais s'élever au rang des sangs-purs. Et encore moins quelqu'un qui se plaît à dire qu'il n'est "personne". L'orgueil est l'apanage des Serpentards, tu devrais le savoir. Tu es dénué de cet apanage, et ton sang n'a pas la pureté chère au coeur de Salazar. La seule chose qui peut te qualifier de serpent est éventuellement ton ambition qui s’avérera certainement démesurée. Il y a des choses qu'on ne peut obtenir par le travail mais que l'on possède par la naissance."

Mon visage se crispait à l'entente du mot Sang-de-bourbe. A croire que je n'avais pas complètement dépassé tout ça, finalement. Mais quelle prétention! Nocta était vraiment le cliché de tout ce que je méprisais chez certains sang-purs. Je considérais comme tellement stupide l'idée même de penser que l'on est autre chose qu'une coquille vide à la naissance. La seule différence entre les êtres lorsqu'ils naissent, c'est s'ils sont des sorciers ou non. C'est tout.

"Si tu voulais travailler pour des causes perdues tu aurais mieux fait de t'adresser au Choixpeau et de demander Poufsouffle, tu n'es pas digne de Serpentard!"


Son sourire moqueur me donnait envie de la gifler. Voilà ce qu'elle était devenue. Une tête à claque. Une très jolie tête à claque, mais une tête à claque quand même. Je levai les yeux au ciel essayant de ne montrer que de l'exagération, pas de la colère. Ce fut assez réussi.

-L'orgueil est l'apanage de Serpentard. Pas l'hybris. Et j'ai l'orgueil de croire que je deviendrai quelqu'un. Mais aussi la jugeote de constater que pour l'heure, je n'ai rien fait de majeur. Et tu devrais te poser ces questions, car je ne crois pas que tu aies fait plus. Mais tu as raison sur un point. Les causes perdues ne sont pas dignes de Serpentard, et je ne m'attarderai pas sur la tienne davantage. Je n'ai pas à te convaincre. Juste à convaincre le monde entier par mes actes. Et crois-moi, j'y arriverai. Si mon héritage Moldu m'a appris une chose, c'est que les Empires tombent. Et celui des Sang-purs est à bout de souffle.

Sur ces mots, je tournai les talons, et laissai Nocta réagir sans que je prête attention à elle. Je ne me retournai même pas pour la regarder. Je l'avais assez vue pour ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 494
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   Dim 31 Juil 2016 - 15:03


"L'orgueil est l'apanage de Serpentard. Pas l'hybris. Et j'ai l'orgueil de croire que je deviendrai quelqu'un. Mais aussi la jugeote de constater que pour l'heure, je n'ai rien fait de majeur. Et tu devrais te poser ces questions, car je ne crois pas que tu aies fait plus. Mais tu as raison sur un point. Les causes perdues ne sont pas dignes de Serpentard, et je ne m'attarderai pas sur la tienne davantage. Je n'ai pas à te convaincre. Juste à convaincre le monde entier par mes actes. Et crois-moi, j'y arriverai. Si mon héritage Moldu m'a appris une chose, c'est que les Empires tombent. Et celui des Sang-purs est à bout de souffle."

Nocta sourit un petit peu plus au discours de Rory. Que pouvait-il bien savoir de ces choses là? Il avait grandi parmi des moldus, de vulgaires humains dénués de magie. Comment pouvait-il prétendre comprendre quelque chose au monde des sorciers? Un vulgaire sang-de-bourbe ne pouvait avoir de telles prétentions, du moins pas aux yeux de la jeune fille. Alors que le rouquin se détournait visiblement avec l'attention de quitter les lieux sans plus de cérémonie, la voix moqueuse de Nocta retentit une ultime fois:

"Eh bien quoi, Rory, t'es devenu voyant maintenant? Qui sait t'es peut-être un descendant du prof Beauchamp, il paraît qu'elle est Ecossaise elle aussi. Demande lui ça te rassurerait certainement de savoir que t'es peut-être pas un sang-de-bourbe..."

Rory ne fit pas demi-tour mais Nocta sut qu'il avait entendu. Au moment même où elle s'élevait dans les airs en attendant que le jeune homme soit hors de vue -elle ne voulait ni le rattraper, ni le croiser dans la salle commune ou dans les couloirs- un bruissement d'ailes attira son attention. La petite vipère se retourna et leva le bras juste à temps pour que l'imposant Grand-Duc aux plumes d'ébènes et aux yeux de sang puisse atterrir. Son bec ensanglanté indiqua à la demoiselle qu'il avait achevé son repas et elle lissa le plumage ébouriffé de son compagnon pendant de longues minutes.

"Tu n'as rien raté Maleficius. J'aurai mieux fait de ne pas quitter ma chambre pour ce soir..."

Les yeux bleus de la Serpentard se posèrent sur la silhouette immense et sombre du château et elle décida qu'il était temps d'y retourner, il s'agissait maintenant d'éviter les rondes des préfets, du garde-chasse et des professeurs. Nocta prit une inspiration et inventa rapidement un mensonge à peu près convainquant au cas où. Puis elle remonta sur son balai et vola à quelques mètres au-dessus du sol en espérant que les arbres la dissimulait suffisamment, du moins jusqu'au parc. Ensuite elle aviserait, ce n'était ni la première, ni la dernière fois qu'elle sortait la nuit en douce...







Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: [TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]   
Revenir en haut Aller en bas
 
[TERMINE] La Pomme et le Serpent [PV Nocta]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Salazar le Seigneur-Serpent. (UC)
» Le baiser de la femme serpent
» Un Serpent Royal
» La chasse au serpent
» Dans les machoire du serpent (en cours
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Extérieur-