AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Perdus ? [past : début des examens] [pv Eibhlin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Perdus ? [past : début des examens] [pv Eibhlin]   Mar 22 Sep 2015 - 13:46
C'est Robin qui en avait parlé le premier. Il avait montré la feuille à son camarade de chambrée, et avait précisé qu'une infusion d'une dizaine d'entre elles pouvait stimuler la mémoire pour une période prolongée. Une période assez longue pour couvrir toute la session d'examens de fin d'année, d'ailleurs. Il lui avait permis de regarder, toucher et sentir la feuille, longue et mince, vert-bleutée mate et vernissée sur le dessus, légèrement pelucheuse et presque blanche sur le dessous.
Il avait précisé ne pas en avoir assez pour tout le monde, bien que ce ne soit pas TRÈS compliqué de s'en procurer. Le sourire niais de certains de ses voisins de lit aurait pu, à ce moment, mettre la puce à l'oreille de Llewy, mais il était trop concentré sur la feuille, et trop occupé à demander si c'était tricher ou non que de se faire ce genre d'infusion pour les examens.
Le premier exercice, l'astronomie, avait été assez difficile, et Robin se montrait suffisamment convaincant et rassurant, pour que le plus petit des serpentards se décide de tenter l'aventure.

C'est ainsi qu'en fin d'après-midi, Llewellyn s'était rendu au jardin français, où il n'avait jamais mis les pieds de l'année, pour essayer de trouver la plante Quelque-chose-il-ne-savait-plus-quoi-en-us Mnémosiae, dans une plate bande, au pied d'une statue de Nicolas Flamel, quelque part dans le labyrinthe de verdure.

En s'approchant, il avait vu que ce jardin couvrait une vaste surface, avec des haies presque aussi haute que lui. En se mettant sur la pointe des pieds, il en voyait dépasser quelques arbres, des bosquets d'arbustes, des espaliers de roses, et, par-ci par-là, la tête de plusieurs statues. Il vérifia une dernière fois le plan grossier fourni par Robin, calcula qu'avec leur différence de taille, il devrait rajouter un pas tous les cinq annoncé par son camarade. Il jeta un dernier regard vers le château, pour se donner du courage, voyant sans y faire attention, la grosse pyramide de nuages noirs, loin là-bas, derrière la Forêt Interdite. Il se lança alors, comptant ses pas scrupuleusement, vérifiant la présence des embranchements portés sur le croquis, tendant l'oreille pour s'assurer qu'il était bien seul.

Il avait ainsi cheminé un bon moment, le regard fixé au sol, ne jetant un coup d’œil à gauche ou à droite qu'aux intersections, avant de se rendre compte que quelque chose clochait. Il faisait presque frais, maintenant, et l'ombre était plus longue. Il leva la tête, surpris, et se rendit compte que les murs végétaux qui l'entouraient mesuraient à présent plus de deux fois sa taille. Il n'aurait su dire si les haies avaient poussé, insidieusement, sournoisement pendant qu'il avançait, ou si les allées qu'il avait suivi s'étaient creusées peu à peu, à son insu, mais toujours était-il qu'il ne pouvait plus se dresser pour voir par dessus. Il essaya bien d'en escalader une, mais s'arrêta bien vite, les plantes étant bardées d'épines en leur cœur, invisibles, discrètes, mais douloureuses pour quiconque aurait essayé de passer au travers. Heureusement qu'il était presque au bout du chemin indiqué sur le plan. Il pressa le pas, pour accomplir les derniers mètres, frissonnant sans savoir si c'était dû à la fraicheur nouvelle des lieux ou à une inquiétude soudaine.
Inquiétude qui augmenta quand il tourna le dernier coin signalé par Robin.

-Et galèèèère !

Le dernier coin donnait sur un cul-de-sac, nanti d'un vieux banc moussu, vieux banc qui menaça de s’écrouler quand Llew posa un pieds dessus dans l'intention de monter pour voir plus loin.
Ne lui restait plus qu'à faire demi-tour. Il ne fallu pas plus de trois croisements pour que le gamin se rende compte que quelque chose n'allait pas. Le plan ne correspondait plus au jardin ... ou plutôt non, c'est le jardin qui ne correspondait plus au plan. Il ne lui fallu pas longtemps, quelques allers-retours en fait, pour comprendre où était le problème.

-Ben voilà ! Je m'en doutais, mais j'en suis sûr maintenant, ces foutus arbres se déplacent !

Llewellyn était tellement agacé par la méchanceté de Robin, tellement outré de la malveillance du jardin, qu'il ne fît pas attention au roulement lointain du tonnerre, qui annonçait que l'épreuve pouvait encore empirer.
Il s'était remis en route, ne pouvait trouver de bonne solution pour sortir du piège où il s'était fourré, suivre toujours le même coté ne pouvant fonctionner que si ce choix était fait dès le début, et certainement pas dans un labyrinthe dont les cloisons se déplaçaient. Il ne pouvait même plus se guider au soleil pour être sur de rester toujours dans la même direction, le ciel s'étant peu à peu voilé, jusqu'à atteindre cette nuance laiteuse d'où la lumière semblait venir de partout. En plus, les choses allaient se compliquer, la nuit ne devait plus tarder à tomber.

Les choses en étaient là pour le petit garçon, quand son cœur rata un battement. Il en était certain, il venait d'entendre du bruit. Il y avait quelqu'un avec lui dans le dédale, quelqu'un ou quelque chose ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Perdus ? [past : début des examens] [pv Eibhlin]   Mar 29 Sep 2015 - 5:27
Ce soir, c'était un soir spécial. Elle et ses quelques amis allaient fêter son anniversaire avec un bon repas à la grande salle, avec de bonnes sucreries et du bon jus de citrouille à l'honneur!! (Heureusement, ça lui donnait une occasion d'oublier les jours d'examens
Elle attendait ce moment avec impatience, celui-ci étant son tout premier, fêté au château magnifique qu'est Poudlard. Dans la tour de Serdaigle, elle jeta un rapide coup d'oeil au miroir pour être certaine qu'elle n'avais pas l'air d'une folle échevelée; elle avait bien l'intention d'éterniser ce moment avec quelques photographies qu'elle mettrait dans son précieux album souvenir; et quel malheur ce serait, si elle, la reine de la soirée, devait avoir l'air d'une perdue?
Souriant à son reflet, elle poussa le bout de son nez vers le haut et sortit la langue. ''Tiens, bien fait pour toi, la folle!''
éclatant de rire, elle sortit du dortoir avec une enveloppe dans une main, et un appareil photo dans l'autre.
Elle rejoignit ses amies qui s'apprêtaient déjà à prendre l'escalier, et parla joyeusement avec elles, jusqu'à la grande salle.
Celle-ci était merveilleuse, comme toujours; les tables pleines de victuailles à s'en faire éclater la panse, et dont la myriade d'odeurs alléchantes les précédaient de loin.
Elle approcha de la table de sa maison, Serdaigle, et s'assied, déposant son appareil photo, sa baguette, et oh! son enveloppe!! elle allait l'oublier!!

- ne m'attendez pas, les amis, je reviens vite; j'ai oubliée de poster ma lettre!!
Puis elle tira sa chaise et s'éloigna en courant; elle ne voulais rien manquer de ce somptueux repas!!

Ainsi courut-elle en direction de la volière à hiboux.
Régulièrement, elle postait une lettre à sa famille, pour la tenir au courant des aléas de sa vie de sorcière, qui fascinaient énormément sa famille moldue, qui ne manquaient jamais de le lui rappeler lorsqu'elle prenait trop de temps entre deux lettre; pour eux, son appel à poudlard avait comme ouvert un livre magique et sorti tous les contes de leur enfance du mythe à la réalité. Avoir un véritable conte de fée dans la famille, comme c'est passionnant! Elle est donc véritablement comme un livre ouvert. Forcé de tout raconter de ses folles expériences à sa famille  de fous.

Elle atteignit enfin la volière, cherchant des yeux Ginger, sa petite chouette chevêche. Elle avait apprise à avoir le regard aiguisé, parce qu'elle est si minuscule qu'il faut s'y reprendre à deux fois avant de la repérer! Pourtant, cette fois-ci, elle ne la vit pas. Elle fut presque bousculée par un petit garçon de première année (de la maison poufsouffle, il lui semblait), qu'elle arrêta en attrapant son avant-bras.

-Excuse-moi, aurais-tu vu une minuscule chouette partir pendant que tu étais ici?

Il resta un instant silencieux, comme s'il assimilait la nature de sa demande; puis il hocha la tête, encore hébété d'avoir été freiné dans son élan, en pointant une direction. Eibhlin lâcha son bras, le laissant disparaître dans les escaliers de pierre aussi rapidement qu'il y était apparu.

La fillette laissa échapper un soupir découragé, sachant pertinemment que la faute était la sienne. Si elle y avait pensé plus tôt, elle aurait pu lui donner sa lettre avant qu'elle parte dîner (cela même qu'elle devrait être en train de faire elle aussi) et dans un grognement désespéré/énervé, elle s'élança dans la direction indiqué, à double vitesse.
En descendant les escaliers de pierre de la volière, la première année glissa un rapide coup d'oeil vers la direction où elle devait aller, afin de s'assurer du chemin à suivre. C'est là qu'elle vit l'énorme orage qui roulait rapidement en direction de l'école. Elle ferait mieux de vite retrouver Ginger, si elle ne voulait pas se retrouver mouillée jusqu'aux os le soir de son anniversaire! Mais elle ne pouvait pas abandonner; sa famille ne lui pardonneraient pas si elle devait les oublier le soir de son anniversaire!

Elle avait remarquée plus loin le labyrinthe des amoureux. Pour n'importe quel hibou, cet endroit représentait un vrai garde-manger. des kilomètres de buissons et d'arbustres proliférant de petits animaux; souris, rats, mulots et autres petits animaux abrités dans des terriers, bien à l'ombre des branchages et des feuillages. Le soleil sombrant, c'était l'heure de chasse.
Sous le grondement sourd de l'orage approchant, Elle prit une grande inspiration et pénétra dans le labyrinthe.

Elle courut les premiers moments, mais la noirceur s'intensifiant, elle ralentit peu à peu le pas, craignant de se retrouver dans un cèdre. Elle s'arrêta un instant, tentant de repérer du regard un repère, une colline, une statue, l'ombre d'une tour du château, le pic d'un coteau.... mais ceux-cis se ressemblaient tous. et pour les autres, ils étaient invisibles de là où elle se trouvait.
Elle plongea la main dans la poche de sa robe, certaine d'y trouver sa baguette pour l'aider à se diriger.
NOONN!!!!! BONS DIEUX DE MERDE elle l'avait laissé sur la table dans la grande salle!!!
Réellement énervée, elle donna de grands coups de pieds dans le sol humide en poussant un râle un peu bestial ressemblant au mieux à: GGHHHHRRRRRRRRRRRRR!!!!!!

puis sur ces sages et intelligents mots, elle jeta des regards désespérés autour d'elle si, à tout hasards, elle ne verrait pas un hibou, ou une personne inquiète à balai, passer dans le ciel. mais c'était peine perdue.
C'ÉTAIT SON ANNIVERSAIRE, NOM DE DIEU!!!!! Ses amies étaient dans la grande salle, mangeant sans elle, se demandant sûrement (ou peut être pas?) ce qu'elle faisait, où elle était... Elle ne savait même plus quelle heure il était, ou depuis quand elle parcourait les dédales sans fin.
Pour la première fois, plus que pour les examens, elle était à la fois terrifiée et désespérée.
À présent, il faisait nuit noir, ou Pitch black, comme on dit.

À ce moment de désespoir le plus total, notre pauvre enfant, n'ayant même pas une allumette pour illuminer cette ténébreuse nuit, AïE!!
Eibhlin sautilla et retira vivement sa chaussure de son pied droit, en le remuant à l'envers pour en extirper un caillou qui s'y était furtivement et sournoisement infiltré.
Sautant à cloche pied en essayant de remettre sa chaussure, elle parvint à un carrefour et, perdant l'équilibre, elle tenta de se raccrocher à une branchette ou à une touffe de feuilles, mais découvrit bien rapidement que ces innocentes haies n'étaient en fait pas si innocentes que ça! et qu'en leur centre, elles dissimulaient de biens charmantes mais bien blessantes épines!!
MAIS!!! il était trop tard, elle avait déjà transféré tout son poids sur ce sauveteur imaginaire, et elle ne put s'empêcher de s'étendre de tout son long dans la plus...... agréable des couches!!

La pauvre laissa malgré elle échapper un cri de surprise mêlé de douleur dont elle ne put contrôler le débit, qui fut vite suivi de bruissements d'animaux et d'oiseaux nocturnes terrorisés s,enfuyant à toutes jambes.
Maintenant c'était certain, Ginger devait être bien loin, ou à la volière dégustant avec appétit un quelconque rat sauvage...

Son cri s'éteignit dans un râle digne d'une mourante, tandis qu'elle restait complètement immobile, n'osant plus bouger.... un. seul. doigt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Perdus ? [past : début des examens] [pv Eibhlin]   Jeu 15 Oct 2015 - 14:16
Il en était sur, maintenant ! Il avait entendu les piaillements d'animaux, signalant un danger possible, ou du moins un dérangement inhabituel, puis le patpat d'un trottinement, des bruis de pas ... ou de pattes !
Il avait ensuite entendu le grand fracas d'une créature se jetant sur la haie, comme pour la défoncer, comme pour passer au travers et être plus vite sur lui. Et, le grognement, non, le rugissement de frustration de la Chose, et à la fin, le couinement, la sorte de râle, comme poussé par une créature en mal d'assouvir sa faim ...
Llewy brandit sa baguette vers la haie, sans trop savoir quoi faire, la liste des sortilèges qu'il connaissait n'étant pas bien longue. Il ne pouvait imaginer qu'une façon de chasser la Bête, c'était de lui faire peur, de s'imposer comme le chef de sa meute, et il savait que la plupart des animaux, même les plus dangereux, réagissaient à la voix de l'Homme, plus au ton de cette voix, d'ailleurs, qu'au sens précis des paroles, qu'ils ne comprenaient généralement pas. Il n'était pas cependant certain que quoi que ce soit qui erre dans le parc de Poudlard ne soit pas d'une façon ou d'une autre en mesure de comprendre le langage humain ...
Il fallait qu'il essaye de s'imposer à la créature !
Ou plutôt non, il ne devait pas essayer, il devait réussir, ou les sorcière d'Avalon n'auraient même plus à s'inquiéter de son sort. Il se concentra, tentant de raffermir sa voix autant qu'il le pouvait !

- Vas t'en, Ssose ! Fuis cet endroit dont ze suis le maître ! Retourne vers l'Antre dont tu es sortie, ze ne te crains pas, ze suis armé !

Il ne savait pas si sa diatribe avait été convaincante ou non, mais il avait bien senti son discours s'affermir à mesure qu'il parlait. Il était - presque - fier de lui !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Perdus ? [past : début des examens] [pv Eibhlin]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Perdus ? [past : début des examens] [pv Eibhlin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» Règle du RP: Les symboles perdus
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Examens, année 7 !!!
» ♥ - Forget Your Past
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Poudlard - Extérieur-