AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Dim 26 Juil 2015 - 18:00
L'hiver s'attardait, comme refusant de laisser la place au printemps. La pluie fine, désagréable, chassée par un vent aigre et glacial, noyait le parc et les abords de l'école.
Llewellyn, devoirs faits, leçons apprises, exercices personnels terminés, avait abandonné l'idée d'un tour dans le parc. Certes, sa santé était meilleure, il résistait mieux au froid, mais il n'avait pas de vêtements suffisamment chauds et étanches pour affronter les éléments.

Il avait donc du chercher, parmi les quelques options qui lui restaient pour passer le temps avant son rendez vous avec le docteur Fridrik, à l'infirmerie.
Il avait fini par fixer son choix sur un petit grimoire, trouvé dans les étagères de la bibliothèque du château :

Petits Jeux Magiques Amusants
pour sorciers débutants

L'ampleur du dispositif qu'il voulait tester lui interdisait de le faire sur le petit bureau dont il disposait dans le dortoir. Il s'installa donc sur une table de la salle commune, et, le regard courant du croquis sur la page au montage devant lui, il commença sa préparation.
Le fait que Bran, posée sur la table à côté de lui, faisait les même gestes de la tête, comme si elle vérifiait le montage, le faisait sourire à chaque fois que leurs regards se croisaient.
Il ne se rendait pas compte de l'air de parfaite crétinerie qu'il devait arborer, regardant dans le vide et pouffant, chaque fois qu'il avançait d'une étape dans sa mystérieuse occupation.

Il était arrivée dans une salle vide, et plongé dans son activité, avec cette bougie éteinte devant lui et l'étrange cage qui commençait à prendre forme, il n'avait pas prêté attention à d'éventuelles arrivées, au mépris de toute prudence. Une fois n'est pas coutume, il avait oublié le "conseil" de survie de l’Aïeule.


Dernière édition par Llewellyn Abernathy le Lun 25 Jan 2016 - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pamona Falk
Madeleine susceptible
avatar
Madeleine susceptible

Afficher infos

Messages : 82
Date d'inscription : 10/07/2015
Âge : 23

Dossier
Statut Statut: Elève de troisième année, Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 205

MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Dim 26 Juil 2015 - 19:37

Installé dans son dortoir, Pamona s'efforçait de recoudre l'oreille d'un de ses nombreux lapins en peluche. Plus tôt dans la journée, alors qu'il vaquait à ses occupations – notamment piailler à voix basse de choses et d'autres, dont quelques cours et devoirs-, accompagné de deux de ses camarades et amis de serpentard, il s'était rendu compte d'un accroc sur une autre de ses peluches. Pour une fois qu'il l'emmenait avec lui, dans son sac, ça l'avait un peu surpris. Il  faisait généralement attention à ses précieuses peluches, et les raccommodait dès qu'il le pouvait. Mais cette fois, lorsque le matin il l'avait délicatement installée dans son sac, il ne s'était rendu compte de rien.

Quoi qu'il en soit, alors qu'avec ses deux amis il regardait le ciel s'obscurcir puis inonder les lieux depuis une fenêtre de la bibliothèque, il releva la présence de cet accroc. Et tira dessus, histoire de voir si c'était grave, ou si ça pouvait au moins tenir jusqu'à midi. Et sous les yeux ébahis et/ou dépités de ses amis, il vit l'oreille se décrocher avec lenteur, le coton fuyant par l'ouverture fraîchement apparue. Il y eut un instant de flottement. Puis Pamona eut une inspiration douloureuse, bruyante, comme s'il était à la limite de pleurer. Ce qui était le cas, mais ça, ça ne se voyait pas trop. La frange cacheuse de yeux, vous vous souvenez ? M'enfin, à défaut de se voir, ça se devinait.

Il avait alors reposé avec douceur la peluche blessée sur la table. Après avoir longuement expiré, les yeux larmoyants, il avait commencé à ranger ses affaires, surveillant la blessée du coin de l'oeil. Ses amis avaient soupirés, ils ne comprenaient pas l'intérêt du blondinet pour ces peluches. Et surtout son attachement sans faille. Quoi qu'il en soit, le blondinet fit un replis stratégique silencieux, ses affaires bien rangées dans son sac et sa peluche délicatement tenue entre ses mains fines. Il alla se réfugier dans son dortoir, et y passa le reste de la matinée ainsi qu'une petite partie de l'après midi, soit deux heures après le déjeuné.

Vous voyer, sélectionner le fil idéal, puis le passer dans une aiguille pas trop grosse mais pas trop fine non-plus, ça met du temps. Puis il faut coudre. Certes, Pamona était un sorcier, mais il n'avait pas encore tout à fait douze ans et ne connaissait pas énormément de sorts. Surtout pas les sorts destinés aux tâches domestiques. De fait, et parce qu'il y avait toujours été habitué, il recousait sa peluche à la main. Le nounours fut réparé. C'est alors que le petit Pam fut pris d'une crainte irrépressible. Il vérifia l'état de toutes ses peluches présentes dans l'école. Soit une dizaines de créatures fourrées de coton, éparpillées sur, à côté, et dans son lit. Ça aussi, ça prend du temps, vous savez ? Parce que Pamona était très méticuleux avec ses trésors, de fait, il les retourna dans tous les sens, scrutant et testant chaque couture. Il trouva trois autres peluches « blessées » dont il prit grand soin. La dernière étant une de ses favorites parmi ses favorites (et Merlin sait combien entre dans cette catégorie!), soit Jojo le Lapin, un joli lapin angora blanc aux longues oreilles et au joli nœud rouge carmin autour du cou. Le lapin mentionné tantôt, donc, avec l'oreille défectueuse.

L'opération sauvetage de peluches terminée, le petit Pamona prit quelques biscuits et chocogrenouilles rangés dans sa table de chevet, et les grignota silencieusement tout en quittant son dortoir, fier du travail accomplis, Jojo dans une main, la petite poche de biscuits dans l'autre, et la bouche barbouillée de chocolat. Arrivé dans la salle commune, il constata notamment la présence d'un autre élève d'environs son âge. Etant donné qu'il n'était pas dans sa classe, il supposa qu'il était de première année, ou peut-être de troisième si les apparences étaient trompeuses. Quoi qu'il en soit, cet élève était affairé à... Quelque chose que Pamona ne comprenait pas trop. Pas du tout même. Le blondinet s'approcha, entendant l'autre glousser par moment, tout en l'observant. Tout cela l'intriguait. Et l'étrange cage plus encore. Arrivé aux côtés de l'autre élève, Pam inclina la tête sur la gauche, sa frange chatouillant son nez au passage. Il se pencha un peu plus en avant, par-dessus l'épaule du garçon, puis, parce que sa curiosité l'avait emporté sur sa timidité propre à une bonne partie des enfants « sages » de son âge, il l'aborda.

« Tu... Tu fais quoi? » demanda-t-il d'une petite voix.




Huehuehue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Lun 27 Juil 2015 - 20:38
Sacha avait eu un dur journée, les cours lui avait encore semblait une éternité. Les cours il n’arrivait plus à se concentrer dessus et cela lui jouait des tours dans ses études. Il devait remonter ses notes au plus vite ou sinon son père aller encore le tuer. Il devait travailler mais seul. Il devait oublier tous les événements passées. Il avait alors prit la direction de la salle commune portant avec lui assez de parchemin pour pouvoir faire les différents devoirs. Il s'y attela rapidement.

Mais voilà, devant lui se trouvait une plateau d'echec. Le plateau l'appelait. Il avait envie de faire une partie. Il avait envie de faire travailler ses méninges. Il devait de nouveau faire travailler ses cellules grise. Il laissa alors de coté ses parchemins et commença une partie. Il avait envie de jouer il se buta à des difficultés mais il arriva tout de même à gagner. Il alla recommencer une partie lorsqu'il entendit de voix qui lui été particulièrement étrangère dans la salle commune. Il entendit un :

- Tu... Tu fais quoi

Il releva la tête et pris la décision d'observer. Personne ne semblait l'avoir remarqué. Il aimait cette situation. Il aimait être dans l'ombre pour observer. Il n'avait jamais vu ces visages, il se douta alors que ce devait être au moins des premières années. Il regarda alors avec des yeux pesant
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Mar 28 Juil 2015 - 14:44
Seth était en l'une de ces rares occasions agglutiné au fond d'un fauteuil, obnubilé par les flammes que procurait la cheminée de la salle commune de Serpentard. Le pourquoi était simple, il ressassait les derniers évènements et savait qu'il était à présent amené à faire un choix d'ici peu. Nocta et Amun était des mystères pour lui, une Fourchelangue comme lui et un égyptien comme lui, les deux non-démunis d'intérêt et pourvu l'un comme l'autre d'intrigues qu'il se devait d'élucider. Le crépitement du bois sous l'intensité du feu brûlait à l'instar de sa colère vrombissante, s'il se devait d'être honnête, il pourrait peut-être s'avouer qu'il est bel et bien amoureux de Nocta et c'était quelque chose qu'il n'était pas encore prêt à accepter, c'était trop tôt, bien qu'elle occupait presque l'intégralité des pensées du jeune Serpentard. Finalement, lui qui se voulait être aussi dur et noir que l'obsidienne se rendait compte qu'il était tout aussi assujéti aux émotions que tout être humain. Quelle décadence ...

Les élèves défilaient dans la salle, Seth n'avait d'yeux que pour l'ardent braséro vert, songeant aux évènements à venir. Alors que ce début d'après-midi battait son plein, que le feu réchauffait la salle toujours fraîche de la salle commune et que celle-ci subissait une valse d'élèves arrivant vague par vague, il sentit la présence de Sacha, le préfet. Il ne prit pas la peine de tourner son regard vers lui, trop accaparé par ses pensées nébuleuses mais si la parole ne venait pas entre eux, elle arriverait tôt ou tard. Le professeur Swörl avait été clément à l'égard du préfet, ce qui fut pour le moins aussi étrange qu'étonnant. Le directeur de Poudlard en revanche, ne le serait pas autant, sachant qu'il devait bientôt s'entretenir avec lui, il avait toujours cet élément de pression contre Sacha.

Mais là n'était pas le sujet de son attention. Encore une fois, comme l'un de ces nombreux soirs, la salle commençait à se remplir par des résidents trop persistants. Des résidents qui ne mourraient pas comme l'aurait voulu Seth. L'agacement se mêlait au flot de sentiments dérangeant que ressentait le Serpentard inexpérimenté. Peut-être était-il bientôt temps de partir ...
Revenir en haut Aller en bas
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 493
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Mer 29 Juil 2015 - 1:55



Voilà une belle journée qui touchait à sa fin. Encore la meilleure note en cours de potion, encore une fierté dont la petite Serpentard était fière de se vanter. Aujourd'hui était aussi une journée durant laquelle Nocta avait été très observatrice. Enfin, disons plus que d'habitude. En particulier avec ses camarades de maison. Elle en trouvait certains fascinants. D'autres guère dignes de la maison de Salazar mais si le Choixpeau les avait mis ici, il devait bien avoir une raison, aussi minime soit-elle. Elle n'essayait donc de ne pas les détester, enfin, moins que les Gryffondors et les Poufsouffles tout du moins... Et puis, il y avait autre chose qui avait terni quelques peu la belle journée de la jeune Yaxley: elle n'y avait pas croisé certains yeux verts qu'elle adorait par dessus tout. Depuis plusieurs jours maintenant, l'intelligente première année faisait tout ce qui était en son pouvoir pour croiser au moins une fois Seth dans les couloirs, dans la grande salle ou encore dans la salle commune. C'était d'ailleurs dans ce lieu qu'elle se rendait. Son air impassible et froid toujours imprimé sur son visage de poupée, la jeune fille se dirigeait vers les cachots. Elle prononça à mi-voix le mot de passer et fit glisser la soie de qualité de sa robe noire sur le sol de pierre. Avec un peu de chance, elle y trouverait ce qu'elle cherchait... Et ce fut en effet le cas. Elle aperçut en face du feu la silhouette du bel Egyptien qui faisait battre son coeur. Ses joues rougirent un peu, mais seul quelqu'un la connaissant pouvait s'apercevoir de ce léger changement, pour les autres, elle n'était que cette poupée froide et insolente. Elle hésita à aller voir Seth, mais se dit qu'il valait mieux le laisser dans ses pensées pour l'instant. Non seulement il y avait beaucoup de monde mais leur relation était... compliquée. Elle était jeune, très jeune même et avait encore du mal à suivre. Elle ne voulait pas se disputer et se montrer devant les quelques Serpentards qui trainaient dans leur salle commune. Elle observa de ses yeux glacials les autres et son regard tomba sur un élève de sa classe. Llewellyn. Il faisait partie de ceux qu'elle avait observé durant sa petite journée sympathique et la conclusion était la suivante: un être complètement dénué d'intérêt, terriblement médiocre et faible, déshonorant les couleurs vert et argent. La lèvre de la jeune Sang-Pur se releva en un rictus dégoûté. La personne à ses côtés ne semblait pas plus digne que le faiblard: une sorte de jeune élève -certainement de deuxième année- avec une peluche. Non mais sérieusement, une peluche? Nocta était tout simplement sans mots. Elle ne voyait pas l'utilité d'un jouet de la sorte, elle même n'en ayant jamais eu. Comment pouvait-on avoir une peluche à cet âge là? Et même à n'importe quel âge d'ailleurs, dans le berceau passe encore, mais une fois avoir appris à marcher, cela la dépassait complètement. Son incompréhension était telle qu'elle hésitait même à poursuivre ses pas. Mais comme à son habitude, la jeune fille se reprit et avança vers les deux étranges camarades.

"Tu... Tu fais quoi? "

Un seul regard méprisant sur l'activité du première année suffit à la jeune Yaxley. Elle se plaça à côté de l'étrange deuxième année au lapin et se planta devant Llewellyn. Les mots qui sortirent de sa bouche furent froids et tranchants comme l'acier:

"Surement quelque chose de passablement inutile comme d'habitude."

La petite sorcière serrait dans ses mains un petit manuel sur les histoires des sortilèges ratés et de leurs effets secondaires et inattendus. Certaines descriptions de morts lentes et douloureuses étaient à vrai dire passionnantes. Elle attendit donc la réaction des deux autres serpents, les yeux toujours posés sur le sorcier de première année qu'elle avait le malheur d'avoir dans sa classe. Elle dut se reprendre à plusieurs fois pour éviter que ses pupilles bleu translucide ne s'écarte de son interlocuteur pour dériver sur un certain Egyptien, n'ayant évidemment pas remarqué la présence d'un certain préfet, qu'elle connaissait déjà.






Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Jeu 6 Aoû 2015 - 11:03
Eileen était épuisée. Heureusement que c’était le week-end et qu’elle pouvait se permettre de marcher au ralenti. Elle passait son temps à bailler et à traîner des pieds. Sa tentative de travailler à la bibliothèque avait été un échec complet, elle s’était perdu dans un couloir pendant au moins une heure en quittant la bibliothèque en réussissant la prouesse de dormir en marchant (enfin dormir… elle n’était en tout cas pas tout à fait éveillée à ce moment-là), puis elle avait failli tomber tête la première dans son potage à l’heure du repas alors que la fatigue tentait de l’assommer par derrière avec un gourdin de troll. Maudite soit la potion Tue-Loup ! Non seulement elle l’endormait mais en plus à cause d’elle son potage avait définitivement un goût hideux.

En conséquence, Eileen avait simplement décidé qu’elle irait dans la salle commune et s’écroulerait dans un fauteuil où elle pourrait faire semblant de lire et dormir confortablement. Il fallait arrêter de forcer les choses.

Elle arrivait donc dans l’antre des serpents, leur refuge, en sortant un de ses livres préférés de son sac. Elle l’avait tellement lu qu’elle le connaissait quasiment par cœur, mais elle ne s’en lassait pas. Comment pourrait-on ne plus avoir envie de lire les aventures de Henry Notter ! (toute ressemblance à une personne ayant ou non existé est totalement fortuite). L’attachement non dissimulé à la réalité, rendait l’histoire encore plus fascinante à suivre !

Eileen s’avachit en poussant un énorme soupir sur un fauteuil à quelques mètres d’un couple de jeunes garçons. Elle les connaissait de vue seulement. Le premier parce qu’il n’était pas dans sa classe, ayant un an de plus qu’elle, le second parce qu’elle n’osait pas l’approcher. A vrai dire, elle avait tenté une fois de lui adresser la parole pour lui demander de l’encre mais le regard terrifié qu’il lui avait lancé alors qu’elle amorçait un mouvement vers lui l’en avait dissuadée.

Elle ouvrait son livre en s’enfonçant un peu plus dans son fauteuil alors que Nocta se dirigeait vers les deux garçons. Dans sa fatigue et son envie de se couper du monde, Eileen remarquait à peine sa blonde camarade. Ce ne fut donc que d’une oreille distraite qu’Eileen entendit la réplique de Nocta.

- C’est toi qui es passablement inutile comme d’habitude.

La réponse était sortie toute seule, au milieu d’un bâillement, sans aucune réflexion et Eileen réalisa à peine qu’elle avait parlé. Elle fermait déjà les yeux en sentant le sommeil l’appeler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Dim 9 Aoû 2015 - 19:55
Le temps passait vite, quand on était occupé. LLewy ne l'avait pas vu passer, comme il n'avait pas vu non plus les aller-venues dans la salle. Il ne s'attendait donc pas à :

Tu... Tu fais quoi?

La demande, pourtant plutôt amicale, l'avait figé sur place. Un coup d'oeil vers Bran, qui avait hoché la tête, le détendit un peu. La voix était bien celle d'un garçon. Il se retourna doucement, pour ne pas effrayer son interlocuteur. Parce qu'il l'aurait été, lui, si quelqu'un s'était retourné brusquement vers lui.
Il cligna des yeux, observant le blondinet en face de lui, du chocolat autour de la bouche, les mains derrière son dos, comme s'il cachait quelque chose.
Llew était curieux, comme tous les garçons de son âge, du moins il le pensait. Mais avant tout, il essayait de respecter les règles de savoir-vivre issues du vieux bouquin lu au manoir. Il savait, ou croyais savoir, que la curiosité n'était trop trop bien une bonne chose, il devait la garder dans sa poche ... au moins pour le moment.

Ho, Salut ! Je suis Llewellyn ... Abernathy. Je crois que je t'ai déjà vu, à notre table, mais je connais pas ton nom, désolé ...

Quand à ce que je fais, c'est un jeu, un jeu pour entrainer sa magie .


Le petit garçon avait souri, heureux de faire connaissance, et avait attrapé son livre, le tendant vers son nouveau ... camarade.
Il lui semblait voir des ombres bouger, autour et dans les coins, comme si de nombreux spectateurs venaient soudain de s'intéresser à eux.

Et parmi les spectateurs, la pire des spectatrices possible, l'horrible peste en personne, "Miss Parfaite" elle-même. Elle se posta en face de lui, toisant le seconde année avec un rictus qui aurait pu passer pour sympathique par rapport au mélange de dégoût et de mépris qu'elle réserva au plus jeune.

"Surement quelque chose de passablement inutile comme d'habitude."

Oui, c'est sur que c'est inutile, pour quelqu'un comme toi ! Tout le monde n'a pas eu la ssance de baigner dans la magie dès sa naissance. Y'a des zens qui doivent tout apprendre, depuis le début, ça veux pas dire qu'ils sont que de la crotte de licorne !

La réplique d'Eileen, une autre fille de sa classe, aurait pu passer complétement inaperçue, si elle n'avait pas claqué dans le silence offusqué qui avait suivi sa réponse à la Petite - Princesse - Des - Serpents.

- C’est toi qui es passablement inutile comme d’habitude.

Llewy rentra la tête dans les épaules. Ce qui avait commencé comme une journée qui promettait d'être amusante semblait tourner à l'orage ... à l'intérieur !
Revenir en haut Aller en bas
Pamona Falk
Madeleine susceptible
avatar
Madeleine susceptible

Afficher infos

Messages : 82
Date d'inscription : 10/07/2015
Âge : 23

Dossier
Statut Statut: Elève de troisième année, Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 205

MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Dim 16 Aoû 2015 - 15:56

Le garçon sembla se geler sur place un instant, puis, d'une lenteur calculée, il se retourna vers le blondinet. Le regardant, il cligna des yeux, puis répondit d'une voix fluette, tout en tendant un livre que Pamona tentait déjà de saisir, posant au passage sa poche de biscuit sur la table.

« Ho, Salut ! Je suis Llewellyn ... Abernathy. Je crois que je t'ai déjà vu, à notre table, mais je connais pas ton nom, désolé … Quand à ce que je fais, c'est un jeu, un jeu pour entraîner sa magie... »

Au même moment, une blondinette de première année ô combien connue, et pas forcément en bien, décida de s'immiscer dans la conversation. Blondinette que Pamona avait réussi à éviter jusqu'à présent, jouant de sa discrétion comme un manteau pour ne pas attirer son attention

« Sûrement quelque chose de passablement inutile comme d'habitude. » déclara Nocta froidement,  exactement au moment où Llewellyn expliquait à Pam ce qu'il faisait.

S'en suivit un échange de répliques assez piquantes et/ou remontées dont le blondinet se serait bien passer. En effet, zozottant au passage, Llewellyn rendit la réplique à la Princesse-Eventuelle-Morgane-Numéro-Deux, provoquant un moment de flottement silencieux, seulement brisé par la remarque d'une fille inconnue au bataillon, du moins le supposait Pamona, se basant uniquement sur sa voix, son regard étant rivé sur les deux autres protagonistes.  

Le livre et Jojo plaqués contre son buste, Pamona était mal-à-l'aise. La tension était montée d'un coup, sans raison justifiable. Et il ne savait pas vraiment quoi faire. En tant qu'aîné supposé des deux autres, il devrait essayer d'empêcher la future dispute, mais... Il ne les connaissait pas. Pas vraiment, du moins. Alors pourquoi faire un effort en ce sens, et risquer de voir sa scolarité pourrie par une princesse serpent caractérielle ?

Il regarda autour de lui, cherchant une aide du regard – bien que ledit regard était difficile à discerner, frange-rideau oblige. Il aperçu, plus loin, le préfet les observant, chose qui le stressa davantage. Depuis combien de temps les regardait-il dans l'ombre ? En plus, ce préfet était flippant. Vraiment. Comment un type aussi bipolaire et sujet aux troubles de la personnalité pouvait bien être préfet ? Enfin, aux yeux de Pamona, il n'était qu'un aîné terrifiant parmi tant d'autre. Un peu comme Seth ilnesavaitplusquoi, qui avait la fâcheuse tendance à être antipathique au possible avec absolument tout le monde. Seth qui se trouvait également dans la salle, cela dit. Serait-il d'un grand secours ? Probablement pas. Il serait plus du genre à ignorer totalement ses cadets, voire pire : envenimer la situation. Et Sacha, n'en parlons pas. Pamona n'était pas certain de son état mental actuel, donc tenter sa chance auprès de lui, malgré son statut, n'était peut-être pas des plus recommandables.

Il reporta à nouveau son regard sur la princesse et l'expérimentateur en herbe. Il pinça ses lèvres, déglutit, puis s'essuya tant bien que mal la bouche. Restait à choisir s'il allait intervenir ou non. D'un côté, il était clairement un élément déclencheur de la future dispute. Il n'aurait rien demandé à Llewellyn, Nocta ne se serait peut-être pas approchée, ou n'aurait pas répondu à sa question aussi froidement. Pamona eut un petit frisson qu'il ne tenta même pas de réprimer, puis toussota.

« Ahem... On... On s'en fiche pas mal, de savoir ce qui est inutile pour les uns ou p-pour les autres, ou qui est utile ou non... Non? » commença le jeune deuxième année.

Il regarda alternativement, et prudemment, ses deux interlocuteurs, guettant une quelconque réaction pouvant le pousser à battre en retraite. Il n'en releva aucune – en même temps, avec cette frange, pas facile de voir grand chose. Il inspira un grand coup, puis continua sur sa lancée, hésitant parfois.

«  J-j-je veux dire, on est dans une école. O-on est là pour apprendre. Si certains ont besoin de s'entraîner hors des c-cours, en utilisant des livres ou jeux pour apprendre en s'amusant, pourquoi pas ? C'est... Ça ne gêne personne, si ? Et si d'autres n'en ont pas besoin, alors... Alors tant mieux pour eux... Non ? Donc... Pas besoin de se crêper le chignon pour des détails aussi... Aussi minuscules et inutiles. » Il s'interrompit un instant, cherchant ses mots, tout en tentant de garder son calme. Il ne voulait pas s'attirer l'ire de qui que ce soit, mais il voulait également tenter au moins une fois de désamorcer la bombe. Advienne que pourra. « Y'a pas besoin de s'envoyer des remarques aussi méchantes. Puis bon, on est pas censés être un minimum solidaires ? On est bien des serpentards, non ? Y'a personne à impressionner, du moins personne avec qui ça en vaudrait le coup... Non ?  »

Pamona feuilleta alors le livre qu'il tenait encore dans les mains, histoire de laisser aux deux autres le temps de digérer son monologue, qui pourtant n'était pas débité à un rythme soutenu. Il avait fait attention à articuler correctement, ainsi qu'à faire des pauses pour respirer. Le livre feuilleté, il le tendit à Llewellyn.

« Je... Je pense que s'exercer en s'amusant, ou en faisant quelque chose qui nous plaît, et qui ne blesse ou gêne personne, c'est bien. Chacun y trouve son compte, d'une certaine manière. Et ce livre à l'air assez intéressant. Tu voudras bien me le prêter quand tu auras fini de l'utiliser, Llewellyn ?  » demanda le blondinet. Il se retourna doucement, parlant sur le même ton, vers Nocta. «  Et toi, Nocta, à moins que tu préfères que je t'appelle par ton nom de famille, tu lis quoi ? C'est aussi un livre pour t'entraîner, ou pour étudier ? Ou peut-être juste pour assouvir ta curiosité ? … Oh, pardon, je ne me suis pas présenté ! Je suis Pamona Falk.  »

Il sourit, tentant de rester calme, bien qu'anxieux quant aux réactions des autres. Cela n'était peut-être pas très visible, mais le blondinet tremblait, surtout au niveau des mains. Il resserra son étreinte autour de Jojo le Lapin, expirant doucement. Ses yeux étaient déjà humides, cela étant dû à son anxiété et son stress croissants, bien qu'il n'y avait pas vraiment de raison logique à l'être.

Et intérieurement, il priait que la bombe n'allait pas lui exploser dessus parce qu'il était « intervenu ». Et que la fille qu'il avait entendu, mais qu'il était incapable de reconnaître dans la salle, n'allait pas non plus jouer la carte du « je te relance une pique dans la face ma petite Nocta, et aux deux autres aussi, sinon c'est pas drôle ». Sinon, il ferait comme à chaque fois : il fuirait, se réfugierait auprès de ses peluches, pleurerait, et tenterait de se faire oublier en étant aussi discret que possible.




Huehuehue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amun Sareh
avatar
Élève de Serpentard

Afficher infos

Messages : 164
Date d'inscription : 26/05/2015

Dossier
Statut Statut: 7ème année et préfet de Serpentard ~
Argent Argent: 3135 gallions
Points Points: 260

MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Lun 31 Aoû 2015 - 16:06
Amun sortit du bureau du professeur de runes et marchait en direction des cachots. Il venait de passer sa journée à corriger les copies de ses camarades et de préparer les cours de la semaine avec le professeur Greengrass. Le jeune égyptien n'aspirait qu'à une chose désormais : se détendre ! Avec la charges des devoirs qui augmentait et ses activités extra-scolaires, Amun avait le cerveau qui menacait de partir en fumée s'il ne prenait pas de pause !

Sur le chemin du retour, Amun entendit un miaulement derrière lui et sourit en se retournant. Il connaissait le miaulement et se baissa pour caresser Amenty qui ronronnait avec bonheur.

-Coucou toi ! Tu viens me chercher maintenant ? Allez on rentre !

Amenty miaula joyeusement et suivit son maitre jusque dans la salle commune. Contrairement à d'habitude, la salle n'était pas bondée. Ce qui était une bonne chose, certes il y avait des gens, mais pas assez pour que le jeune sorcier fuit ses camarades et se réfugie dans son dortoir. Non, là il avait envie de se poser sur un fauteuil, de lire un livre tout en caressant son chat et de manger du chocolat...

Il vit le préfet et le salua d'un signe de tête, tout comme son camarade égyptien. Pour le premier il s'agissait surtout d'un camarade de classe, mais quant au second... Il intriguait Amun, car ils venaient du même pays et même s'il ne savait pas quoi, Amun avait le pressentiment que Seth pourrait l'aider dans sa quête. Il remarqua les trois jeunes élèves debout et se demanda s'il n'y avait pas des tensions à cause du visage de l'un d'eux... Amun espérait que non, il n'avait pas envie d'entendre des disputes dès le soir... Surtout avant le souper, cela allait le mettre de mauvaise humeur.

-Quelque chose ne va pas ?

Son regard doré fixa à tour de rôle les trois premières ou secondes années. Sa chatte s'assit en attendant que son maître prenne place dans le canapé et qu'elle puisse enfin se faire cajoler comme elle le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Mer 2 Sep 2015 - 20:09
Sacha continua sa partie d’échec . Ses pensées étaient plus qu'embrumé, il venait de l'apprendre. La sanction avait finit par tombée, il venait de se faire démettre de ses fonctions de prèfet. Un autre prendrait rapidement sa place. De toute façon qu'était il pour cette école. Ecole comme pouvait il encore appeler cet endroit un école. Il était entre la tristesse, l'agacement, l'énervement, Il ne savait plus où il devait aller. On lui demandait de se calmer, mais on ne l'aidait pas . Non au contraire on l'enfonçait un peut plus dans ces problème de gestion de ses personnalités. Mais il était tellement plus facile pour cette école de fermer les yeux sur le bien être des élèves. Si simple ... Qu'allait il faire ? Fuir l'école ? Pour aller où ? Il ne savait pas mais l'envie lui était grandissante. De toute façon il ne manquerait à personne. Peut être à April, et encore, elle l’oublierait rapidement. Il était né pour être seul, pour vivre seul, pour avancer dans la solitude.

Le bruit des gamins de première année ou il ne savait pas trop combien l'agaçait. Il n'arrivait même pas à comprendre pourquoi ils se pinaillaient. De toute façon cela ne le regardait plus, ils pourraient se battre qu'il ne ferait rien. Du moins pas aujourd'hui, ils les laisseraient. Bienheureusement cela le serait encore reproché. Vous comprenez monsieur vous devez faire vos preuves pour retrouver votre statut. Preuve de quoi ? Il voyait tout noir, il ne demandait que de l'aide à travers ses gestes, la seule réponse qu'il eu c'était des personnes qu'il lui enfonçaient encore plus la tête sous l'eau.

C'est le moment où Amun rentré depuis peu dans la salle commune essaya de savoir ce qu'il se passe. Voilà il l'on trouvé leur nouveau préfet. Sacha pourra enfin se terrer dans un coins et qu'on le laisse tranquille. Il était entrain de se renfermer. La colère lui montait, mais il ne devait pas la montrer. Il continua à observer la scène du coin de sa chaise. Sacha aurait découvrir un peut plus le 6 eme année, mais celui-ci semblait plus intéressé par l'histoire de Seth. Il finirait bien un jour par se rencontrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Mer 9 Sep 2015 - 11:14
Les yeux rivés, le crépitement des flammes martelant sur les braises obnubilait l'attention du jeune serpent dans sa tanière entouré de ses confrères. Ô sombre désarroi que d'être captif d'un état qui ne vous convient pas. Le choix avait l'air alléchant à ses prémices, sortir un tant soit peu de l'ombre dans lequel il s'était terré, observant la décrépitude de ce château et de ses membres qui l'en composait. Avait-il fait l'affront de s'être montré arrogant de façon inconsciente ? Oui, à n'en pas douter. Il aurait du se montrer plus malin, se douter que la tâche allait s'annoncer plus ardu qu'il ne l'avait imaginé. Honte. Honte à lui-même. Il devra faire avec.
Les deux objets de sa pensée avaient fait irruption dans la pièce comme pour connoter son inquiétude, sa réflexion en pleine instance de tension. En parlant de tension, n'en était-ce pas quelques unes qui s'élevaient derrière lui ? Il sentait Nocta alors qu'il n'avait pas croiser son regard. Il pouvait se reprocher beaucoup de chose ou en vouloir au monde entier, il n'empêche qu'il se délectait de ce lien qui les unissait, c'était enivrant. Il n'allait pas participer à la dispute qui se tramait dans son dos, il n'allait pas aider sa compagne officieuse dans le besoin contre ces élèves puérils qui se dressaient devant elle. D'autres affaires méritaient son attention dans l'instant et oui, elle pouvait considérer cela comme cruel. Était-il tendre de base ? Qu'elle se rappelle leur première rencontre dans ce même lieu.
L'une d'entre elle venait de croiser son regard. Amun. Tapi non pas dans l'ombre mais dans un coin de la pièce. Il lui rendit son salut. Cette courtoisie et cette bienséance instinctive entre eux étaient étrange et faisait à Seth une impression d'un écho antique familier mais il ne reviendrait pas vers lui pour le moment, le temps viendrait bien assez tôt.

Le troisième année se leva, las de perdre son temps et des chamailleries qui se tramaient derrière lui. De plus, bien qu'il respecterait sa parole, il n'aimait pas que l'on embête Nocta. Des pensées sordides venaient à son esprit. En se retournant vers la scène de dispute des années inférieures, à l'exception de la personne de son coeur, il les imaginait tous éventrés, se vidant de leurs sang, agonisant de douleur, suppliant pour leurs vies misérables. Il cligna des yeux pour revenir à la réalité, les dires continuaient. Il poussa un soupir de déception avant d'apercevoir le préfet, ce qui le réconforta. Non pas pour la dérouillée qu'il lui avait mise mais pour l'avoir sortit de ses pensées. Le temps de leur futur rencontre approchait à grand pas, quelque chose se mettait en place dans sa tête et il aurait besoin d'Amun inéluctablement mais aussi de Sacha.

Il s'avança vers Nocta, échangea un regard empli de méfiance et de tendresse à la fois, avant de foudroyer du regard les deux assaillants, un nabot et un élève n'arrivant tout bonnement pas à sortir de la phase bambin de la vie en vue de sa peluche. Pathétique. L'envie de leur mettre son poing dans leurs visages le démangeait mais ce soir-là, il se devait à la contenance. Alors il passa devant la dernière première année :


- Miss Shalford.

La saluant et prit la direction de la sortit.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Lun 14 Sep 2015 - 18:16
Il y avait comme un brouhaha incessant. Des voix qui lui semblaient familières et d’autres absolument pas. Pourtant Eileen était seule. Elle était seule mais il y avait une pression autour d’elle. Elle ne savait pas ce que c’était. C’était comme si une espèce de fumée s’était infiltré là où elle était. Mais où était-elle d’ailleurs ? Boarf, ça n’avait aucune importance. Cette fumée était étrange. Elle étouffait ses pensées et l’alourdissait. Ce n’était pas désagréable. Mais pas agréable non plus. Eileen sentait bien que sa position n’était pas idéale. Mais elle était si lourde ! Et le brouhaha ne s’arrêtait pas. Ce n’était pas reposant. Pourtant elle se reposait. Elle voulait se reposer. Où était-elle déjà ?

- Miss Shalford.
- Présente !

Le sursaut d’Eileen l’avait complètement redressée dans son fauteuil et son bras droit était à moitié levé pour signaler où elle était. Il lui fallut quelques secondes pour réaliser qu’elle n’était pas dans une salle de cours mais bien dans sa salle commune. Elle cligna des yeux à plusieurs reprises en dévisageant les personnes les plus proches d’elle.

Ah oui ! Il y avait Llewellyn et l’autre garçon ! Et… Le préfet et un autre garçon de sixième année. Oh et Nocta aussi ! Il y avait foule ! Ils en tiraient une tête tous. Est-ce qu’ils venaient de se faire enguirlander ? L’ayant remarqué du coin de l’œil et voyant qu’il regardait la scène, Eileen se tourna tout naturellement vers Sacha.

- Euh… Y’a un problème ?

Elle n’était aucunement consciente que la question venait déjà d’être posée. La question aurait pu être : était-elle consciente tout court ? A peu près. L’avantage des sursauts c’est qu’ils font fuir le sommeil quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 493
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Lun 21 Sep 2015 - 21:12



Il y avait beaucoup de monde... vraiment trop de monde dans la salle commune ce soir. Chacue Serpentard d'années plus ou moins différentes se mêlaient petit à petit à la discussion comme NOcta venait de le faire et elle le regrettait par ailleurs. En fin de compte cela ne visait qu'à attirer le regard de Seth, ce qu'elle réussit à faire. Mais il ny eut que ce regard, pas plus. Ni de mots échangés, ni même d'aide de son partenaire, simplement un regard mi figue mi raisin comme à son habitude. Elle ne savait trop comment le prendre et se demandait encore ce qu'elle pensait du troisième année. Le contact fut vite rompu et si elle sentait sa présence, cela fit gronder sa rage de le voir ainsi se détourner d'elle pour quitter la salle, saluant par ailleurs Eileen. Il s'était plantée devant elle, l'avait regardé avec autant de cruauté et de tendresse -doux oxymore- qu'il en était capble. Puis il s'était détournée sans un mot alors qu'il avait parlait à Eileen! Au nom de quoi? Nocta ne le savait aps mais sentait ses joues rougir sous l'affront. Il se moquait décidément d'elle! Elle se détourna comme une furie pour reposer ses yeux glacés sur Llewellyn et l'autre dingue de deuxième année. pourquoi y avait-il autant de gens bizarres dans cette salle commune? Elle avait évité avec soin la précédente remarque de sa camarade de chambrée, trop occupé à observer Seth prêt des flammes. Le dénommé Pamona Folk était plus qu'étrange, encore pire que Llewellyn si c'était possible. Il avait tenté fort malencontreusement de détourner tout le monde de la tension qui commenaçit à se faire sentir dans la salle, ce à quoi Nocta répondit d'un ton cinglant:

"Je lis quelque chose qui t'empêcherait de dormir pendant deux mois, et puisque ça à l'air de t'intéresser, je préfèrerais que tu ne m'appelles pas du tout."

Elle plaqua un peu plus son précieux ouvrage contre elle. Elle ne pensait qu'à Seth à ce moment et était à deux doigts de se ruer derrière lui, les joues encore rouges de colère pour lui demander pour quelle raison il avait salué cette idiote d'Eileen sans lui adresser un seul mot à elle. Mais elle était fière, elle n'allaity pas se sauver ainsi comme une voleuse alors qu'il y avait déjà les prémices d'un conflit, ce n'aurait pas été très encourageant pour sa réputation à laquelle elle tenait. Et puis il y avait aussi un cinquième ou sixième année qui ressemblait étrangement à Seth et qui avait demandé si quelque chose n'allait pas. Sentant soudainement que la patience lui manquait et que Seth pouvait la rendre à la fois d'une humeur superbe et d'une rage plus que noire, elle poussa violemment ce qu'était en train de faire Llewellyn sans même regarder l'ouvrage de ce dernier et s'écriant:

"Le problème c'est que certains ici n'ont pas leur place et pensent l'avoir! C'est ridicule!"

Elle se retourna pour voir si Seth n'était pas encore dans les parages, mais sa réaction avaient suscités déjà quelques réponses... ils n'y étaient pour rien, mais elle, comptait bien le faire payer à toute personne qui croisait sa route... Décidément, quelle étrange lien unissait ces deux fourchelangs, sans même parler de l'amour...






Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Mar 22 Sep 2015 - 15:22
Llewy sentait bien que la situation dégénérait. Il eût un regard reconnaissant vers Pamona qui avait essayé de désamorcer la crise, mais la tension montait encore. De plus en plus de monde paraissait attiré par la table, comme aimanté par l’électricité statique de l'orage naissant. Un des grands avait même décidé de s'approcher, comme pour tenter de régler la situation de plus près. Llew se sentait perdu, il n'aimait pas l'inconfort que lui procurait le sentiment d'être au centre des regards et des attentions, il détestait se donner en spectacle, au contraire d'une certaine blondinette.

Le fait qu'elle démolisse sa construction d'un revers de main ne semblait pas accidentel, ce n'était pas un geste fortuit, fait sans y penser. Il y avait eu une forme de véhémence, tant dans le geste que dans les paroles qui l’avaient accompagnées. Le plus petit des serpentards regarda les pièces éparpillées sur le tapis, trop surpris pour s'indigner. Sa voix n'était même pas méchante, quand il prit la parole.

- Tu sais, tu n'as pas de droits pour décider qui est à sa place ou non dans la Maison de Serpentard. Le Ssoipeau sait mieux que toi et que nous tous qui doit aller où. Ze ne suis même pas sûr que tu sasses vraiment ce qui fait un bon, un vrai Serpentard.
Tu n'as aucun pouvoir pour décider de qui va où, et ça te mets en colère, ze peux le comprendre, par contre, il y a un pouvoir que tu as.
Toi qui es si douée partout, tu as le pouvoir de ne plus avoir honte de ceux que tu zuzes indignes, il te suffit zuste de les aider au lieu de les mépriser.
Tu nous accuses de ne pas rapporter de points, et c'est dézà bien qu'on en ait pas couté ? Et bien aides nous, apprends nous, montres nous la valeur de ta mazie en nous donnant des cours, au lieu de nous donner des coups ! Au lieu de nous écraser de ton mépris, fais nous monter à ton niveau.


Llewellyn regarda les autres membres de la maison autour de lui, pas vraiment sûr d'avoir été compris, puis se pencha pour commencer à ramasser ses pièces éparpillées.
Revenir en haut Aller en bas
Pamona Falk
Madeleine susceptible
avatar
Madeleine susceptible

Afficher infos

Messages : 82
Date d'inscription : 10/07/2015
Âge : 23

Dossier
Statut Statut: Elève de troisième année, Serpentard
Argent Argent: 1500 gallions
Points Points: 205

MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Lun 25 Jan 2016 - 18:19
Les choses s'enchaînèrent assez rapidement. Plus rapidement qu'il ne l'aurait souhaité. A peine eut-il fini sa petite tirade qu'il aperçu un mouvement, puis une silhouette s'approcher du trio, de sorte que son attention fut totalement accaparée par le « nouveau venu ». Seth. Pamona se crispa, perdant au passage le sourire qu'il arborait tantôt. Lui qui avait espéré que ce dernier ne vienne pas, pour une raison ou une autre, envenimer ou participer à la conversation, c'était loupé. Le troisième année se planta devant Nocta, la cachant partiellement aux yeux du blondinet, puis fusilla du regard les deux garçons.

Pamona frissonna.

Non, il n'aimait pas Seth. D'une part, il l'effrayait. D'autre part, il lui apparaissait comme un coq, un paon arrogant qui n'aimait qu'une chose : affirmer son « autorité », quitte à caqueter très fort, voire à arracher les yeux de ses comparses. Et Pamona, les coqs, les poulets et les paons, il aimait pas ça. Du tout.

Le Coq se détourna ensuite du trio, toujours silencieux, pour passer devant une fille que Pamona n'avait tout bonnement pas remarqué. L'égyptien la salua, la faisant ainsi sursauter – dormait-elle ? - puis il quitta la salle commune. Le blondinet parvint enfin à respirer, lui qui était en apnée sans s'en rendre compte, et, un peu moins crispé, se retourna vers la Princesse-Nocta.... Qui sembla particulièrement contrariée, sans que Pam ne puisse y trouver une quelconque raison. Enfin, à vrai dire, Nocta ne lui en laissa guère l'occasion. D'un ton particulièrement cinglant, elle daigna enfin répondre à sa question en ces termes :

« Je lis quelque chose qui t'empêcherait de dormir pendant deux mois, et puisque ça a l'air de t'intéresser, je préférerais que tu ne m'appelles pas du tout. »

Pamona en fut tout particulièrement vexé, et quelque peu énervé. En toute franchise, il n'en revenait pas. Comment pouvait-elle être aussi désagréable ? Certes, elle pouvait détester ou mépriser tout le monde, si ça lui chantait. Mais elle devait, elle aussi, avoir sentit à quel point la tension avait monté ces dernières minutes ! Alors pourquoi, oui pourquoi s'entêter ainsi à envenimer la situation ? Il y a pourtant bien d'autres manières de répondre, d'autres tons. Est-ce que le blondinet lui tint ces quelques mots ? Évidemment que non. Il rougit brusquement, tenta de retenir plus encore ses larmes, et manqua de faire mal à Jojo, le pauvre, qui était encore entre ses bras. Il n'entendit qu'à peine deux voix s'interroger sur les événements en cours, et il serait dès lors bien incapable de les identifier. Par contre, il entendit et vit clairement la réponse de la Princesse.

« Le problème c'est que certains ici n'ont pas leur place et pensent l'avoir ! C'est ridicule ! » s'écria-t-elle brusquement, tout en balayant la table violemment.

L'étrange construction, ou jeu, à laquelle était occupé Llewellyn plus tôt cette après-midi-là fut un vol plané, que Pamona – et d'autres – suivit du regard. L'atterrissage fut des plus douloureux : la construction était en pièces détachées. Il y eut un moment de flottement, presque totalement silencieux à l'exception du crépitement du feu, dans la cheminée. Puis Llewellyn prit la parole.

Dès la troisième phrase du première année prononcée, Pamona sentit que ce n'était vraiment pas le genre de discours à tenir en pareille situation.

Certes, Nocta n'était probablement pas en droit de décider qui était un bon serpentard ou non. Mais de là à dire qu'elle ne savait pas ce qu'était un bon serpentard... Pamona était presque indigné des propos de Llewellyn. En toute franchise, qui pouvait se targuer de savoir ce qui faisait un bon serpentard ? Ni elle, ni lui, ni personne en fait. A part peut-être le Choixpeau. En plus, ils n'étaient que des enfants. Pourquoi partir dans pareils débats, quasi-philosophique, qui n'apporterait de toutes manières rien de bon ? Pamona avait déjà essayé la méthode douce, et surtout raisonnable, avec la Princesse. Et ça n'avait pas été concluant. Alors, honnêtement, comment le nouveau bouc-émissaire de dame Nocta pouvait espérer que ses mots puissent avoir un quelconque effet positif ? A moins qu'il ne souhaitait justement pousser Nocta à bout ? Il ne fallait pas qu'il espère que Pamona le soutiendrait, ce dernier n'était pas non plus complètement stupide. Il faut parfois savoir choisir son camp pour survivre, quand on n'a pas beaucoup d'amis, ni de capacité très développées en rhétorique. Le blondinet choisit le sien : les neutres qui laissent les autres s’entre-tuer, si vraiment là est leur désir.

Bref. Pamona n'attendit pas la fin de la tirade de Llewellyn pour filer dans  les dortoirs, Jojo et ses biscuits dans les bras. Il était toujours vexé par les paroles de Nocta, et énervé par la naïveté – frôlant à ses yeux la stupidité – de Llewellyn. Mais surtout, il ne voulait plus être impliqué dans cette quasi-mise à mort.




Huehuehue:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nocta S. Yaxley
Petite vipère blonde
avatar
Petite vipère blonde

Afficher infos

Messages : 493
Date d'inscription : 18/10/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Elève de Deuxième année à Serpentard
Argent Argent: 7 700 gallions
Points Points: 926

MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Ven 29 Jan 2016 - 21:34



Nocta fulminait. Elle faisait tout son possible pour ne rien laisser paraître, mais l'outrage cuisant -et heureusement silencieux- qu'elle venait de subir de la part de Seth ne la mettait pas vraiment de bonne humeur...Enfin, si ces termes existent réellement pour caractériser l'humeur rarement supportable de la demoiselle. Dans tous les cas, elle en avait marre de se retrouver avec autant d'individus étranges dans sa propre maison. Elle avait visualiser Poudlard différemment de tout ce qu'elle avait vécu pour l'instant. Elle avait pensé se retrouver avec des Sang-Purs élevés de la même façon qu'elle, partageant, si ce n'est les mêmes loisirs, au moins les mêmes valeurs ou aspirations. Elle était accablée par le manque d'ambition de certains, et par la faiblesse d'autres. Son regard se posa sur Llewellyn et un rictus de dégoût vint remonter les jointures de ses lèvres. Oui, faiblesse était le premier mot qui lui venait à l'esprit. Ses yeux bleus glissèrent vers le deuxième année étrange qui tenait sa peluche. Cette fois-ci, elle eut un froncement de sourcil. Bizarre était le qualificatif qui correspondait le mieux à cet individu. Il n'avait par ailleurs rien demander à personne, Nocta lui était tombé dessus comme une furie pour changer, il faut dire que son humeur était véritablement des plus exécrables. Elle fit glisser l'une de ses fines mèches blondes derrière son oreille avant de se tourner vers le gringalet qui la désespérait tant.

"Tu sais, tu n'as pas de droits pour décider qui est à sa place ou non dans la Maison de Serpentard. Le Ssoipeau sait mieux que toi et que nous tous qui doit aller où. Ze ne suis même pas sûr que tu sasses vraiment ce qui fait un bon, un vrai Serpentard.
Tu n'as aucun pouvoir pour décider de qui va où, et ça te mets en colère, ze peux le comprendre, par contre, il y a un pouvoir que tu as.
Toi qui es si douée partout, tu as le pouvoir de ne plus avoir honte de ceux que tu zuzes indignes, il te suffit zuste de les aider au lieu de les mépriser.
Tu nous accuses de ne pas rapporter de points, et c'est dézà bien qu'on en ait pas couté ? Et bien aides nous, apprends nous, montres nous la valeur de ta mazie en nous donnant des cours, au lieu de nous donner des coups ! Au lieu de nous écraser de ton mépris, fais nous monter à ton niveau."


Tout en lui respirait la faiblesse, la maladresse et l'absence de facultés magiques. Comment avait-il pu se retrouver parmi les serpents? Nocta sentit de nouveau ses joues s'empourprer comme si c'était un affront personnel qu'elle venait de subir. Le discours du garçon généra en elle une succession d'émotions fugaces mais terriblement intense. D'abord de l'indignation: comment osait-il ne serait-ce que penser que Nocta pourrait l'aider? Puis une violente colère: ce Llewellyn était décidément bien naïf pour croire qu'il avait une quelconque valeur aux yeux de l'héritière Yaxley, et cette naïveté ne faisait qu'accentuer les excès violents de la jeune fille. Si elle n'avait pas eu un brin de bon sens -et une peur démesurée des sanctions de son père-, elle aurait "malencontreusement" fait basculer cet imbécile déshonorant dans la cheminée de la salle souterraine. Et pour finir, ce fut le dégoût qui l'emporta sur ces multiples sentiments violents qui avaient transparu l'espace d'un quart de seconde sur son visage angélique. Le dégoût de voir son nom associé à cet énergumène par leur maison commune. Elle pesa bien ses mots avant de les jeter froidement à la figure de son "camarade".

"Ne t'avise jamais de penser que je pourrais m'abaisser à t'aider, ou même à te considérer comme un compagnon. Tu n'es qu'un incapable lamentablement faible et indigne de mon intérêt ou de celui de qui que ce soit..."

Son regard se posa rapidement sur Eileen.

"De qui que ce soit de sensé tout du moins..."

Elle fit glisser une mains dans ses cheveux dorés avant de tourner les talons. Elle éparpilla un peu plus les pièces de l'étrange jeu auquel s'adonnait le jeune Abernathy et -plaquant contre elle son précieux manuscrit- elle se rendit dans son dortoir, espérant de toutes ses forces que des larmes coulaient actuellement sur les joues de son nouveau souffre-douleur.





Fan Club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eileen Shalford
Mini-garache écailleuse
avatar
Mini-garache écailleuse

Afficher infos

Messages : 622
Date d'inscription : 16/01/2014
Âge : 14

Dossier
Statut Statut: Serpentard, Élève de deuxième année
Argent Argent: 10 000 Gallions
Points Points: 2 996

MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   Jeu 25 Fév 2016 - 22:19
Nocta fit sa pique habituelle avant de renverser ce à quoi Llewellyn s’occupait. Eileen sentit l’agacement fourmiller en elle mais sans qu’elle puisse répondre quoique ce soit ou même lever les yeux au ciel, Llewellyn s’en chargea. Aïe. Son cheveu sur la langue n’allait pas l’aider. Si elle avait déjà exprimé son accord sur la première partie du discours du garçon, Eileen ne pouvait que ne pas approuver la deuxième partie. Hors de question que Nocta tente de lui apprendre quoique ce soit. Elle n’avait rien à apprendre d’elle. Mais alors, vraiment rien. Et puis même si elle pouvait apprendre quelque chose d’elle, il était hors de question qu’elle le fasse. Elle avait sa dignité. Quelque part.

Elle grogna en s’enfonçant dans son siège. Non, elle n’avait pas la force de répondre. Et puis elle n’avait aucune envie de foncer dans le tas. D’abord parce que ce n’était pas son genre, elle laissait ça aux Gryffondors, et puis… Elle était si fatiguée ! Il était toutefois étrange que le timide Llewellyn se permette d’adresser ainsi la parole à Nocta. Il avait tellement l’air effrayé de tout le monde ! Peut-être la blondinette avait-elle touché la corde sensible.

Le garçon qu’Eileen connaissait trop mal, s’empressa de quitter la pièce avec sa peluche et des biscuits. Ce n’était sans doute pas une mauvaise idée. Eileen referma son livre et se frotta les yeux. Avec un peu de chance, elle pouvait monter au dortoir et s’endormir pendant que Nocta finirait sa dispute. Elle dormirait déjà quand la blonde irait se coucher. Elle jeta un regard à Nocta pour s’assurer qu’elle était bien prête à participer à ce plan dont elle n’avait pas connaissance.

Llewellyn avait peut-être lui aussi touché la corde sensible. Nocta avait rosi. Son visage se fixa finalement dans un rictus de dégout. Incapable lamentablement faible… Oui c’était un bon début. Si seulement elle pouvait partir dans un long monologue et… Eileen haussa les sourcils. Quoi ? Nocta partait déjà pour les dortoirs alors que la brune cherchait quoi répondre. Encore faudrait-il qu’elle ait réellement enregistré la phrase de la blonde.

- De sensé de quoi ? Hé !... Baaah…

Puis réalisation.

- Oh non ! Mon lit…

Elle ne serait pas la première au dortoir et ne pourrait pas s’y endormir directement. Eileen poussa un gros soupir. Ne gardant que son sommeil en tête, elle se dit qu’elle pourrait toujours aller à l’infirmerie. Elle se leva en gémissant et se dirigea vers la porte.

- Au revoir…


Sa voix appartenait presque déjà au monde des rêves. Tout était si brumeux… L’infirmerie c’était bien par la droite, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Samedi après midi pluvieux [libre][past Mars 2013]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Une après-midi de libre n'est jamais de refus [PV : Mycroft]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Salle commune des Serpentards :: Salle commune-