AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥

Nous sommes actuellement en Décembre 2014 ! Joyeux Noel !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Amun, l'apprenti alchimiste ~ [terminé o/]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amun Sareh
avatar
Élève de Serpentard

Afficher infos

Messages : 164
Date d'inscription : 26/05/2015

Dossier
Statut Statut: 7ème année et préfet de Serpentard ~
Argent Argent: 3135 gallions
Points Points: 260

MessageSujet: Amun, l'apprenti alchimiste ~ [terminé o/]   Mar 26 Mai 2015 - 19:16
~ Informations de base ~

Nom(s) : Sareh
Prénom(s) :Amun
Âge : 16 printemps
Surnom(s) : A vous de trouver si vous voulez quitter ce monde plus tôt que prévu...
Sexe :Masculin
Pays d'origine :Egypte

Statut :Elève
Classe : Sixième année
Familier : Amenty : Une chatte mau Égyptienne grise qu'il a reçu l'année de ses onze ans, peu avant qu'il n'aille à Poudlard. Cette chatte est très sauvage envers les humains et ne se laisse pas approcher sauf avec Amun où elle se montre plus qu'affectueuse. Cependant, elle est très amicale envers les autres animaux et adore fouiller son nez absolument partout.
Baguette :Bois d'if, 24 centimètre, souple et cheveux de sphinx.
Orientation sexuelle : Plaît-il ?
Particularités : Amun possède un carnet qui vient de son grand-père, enchanté de sorte qu'un membre de la famille puisse voir ce qu'il y a écrit et qui contient une vie de recherche sur la résurrection et la vie éternelle. Cependant, le contenu est chiffré par différentes méthodes et Amun met énormément de temps à ne déchiffrer ne serait-ce qu'une page. Mais il espère percer un jour tous les secrets qu'il renferme.

Personnage sur l'avatar :image trouvée sur Zerochan et d'Eyliant Artist


~ Descriptions ~

♦ Physique :

S'il sait se montrer discret de par ses actes, Amun n'y arrive absolument pas avec son apparence. Pas qu'il soit imposant, non, il ne mesure qu'1m80 après tout et est aussi fin qu'une brindille... Non ce sont plutôt ses cheveux, ses yeux et sa peau le problème...

Quoique sa peau n'a rien d'extraordinaire en soit, après tout ses origines sont égyptiennes et c'est donc normal qu'il ait le teint légèrement hâlé. Bien qu'il puisse être considéré comme pâle comparé à sa mère, peut-être que son père était aussi blanc que certains de ses camarades ? Enfin s'il en avait un. Sa peau est douce, mais a subit les marques de la souffrance, en effet, Amun ayant souffert de dépression après la mort de sa mère se lacéra plusieurs fois les avant-bras, lui laissant de fines cicatrices profondes.

Ses cheveux... Avant il aimait avoir court au grand dam de sa mère, mais depuis sa disparition, il les laisse pousser et ces derniers n'en font qu'à leur tête poussant dans tous les sens et ayant une longueur irrégulière. Son visage ressemblant à celui de sa mère, à chaque fois qu'il se voit dans un miroir il a l'impression d'être un reflet. Et également que s'il continuait à les laisser pousser, on allait un jour l'appeler madame... Heureusement que sa taille fait qu'on le regarde à deux fois avant de faire cette erreur. Mais ce n'était pas vraiment à cause de leur longueur qu'il se faisait remarqué, mais plutôt à cause de la couleur. En effet, sa famille et lui avait un gêne particulier qui faisait que leurs cheveux était de couleur blanche, aux reflets dorés. Couleur accentuée par ses yeux en amandes de couleur miel, qui tel un serpent vous hypnotise. Quand je vous disais qu'il ne passait pas inaperçu.

Mais bon, autant dire qu'il ne fait pas d'effort pour se cacher, surtout que ce jeune homme ne s'habille qu'en noir ce qui accentue la couleur de ses yeux et de ses cheveux. Sauf pour les grands événements où il porte une robe de sorcier égyptienne blanche et dorée.
Autre petite particularité chez lui, pendant les dernières vacances d'été, il s'est fait percer l'oreille droite et mit une clé d'Ankh pour lui assurer une protection et pour qu'il sente sa mère auprès de lui.


♦ Psychologique :

Amun est un jeune homme difficile à cerner car il montre un visage différent presque chaque jour. Tantôt solitaire, tantôt chaleureux, on ne sait qui est le vrai Amun. Ce qu'on peut dire c'est qu'il déteste parler de lui, jamais il ne dira qu'il souffre ou donnera des informations sur sa vie privée. Pour lui cette dernière est sacrée et il ne comprend pas pourquoi certaines personnes racontent absolument tout sur leur vie. Il estime que c'est une faiblesse de s'ouvrir aux autres, mais également une nécessité pour éviter d'attirer l'attention. Et puis, parfois cela pouvait s'avérer utile.
Mais, si on arrive à effacer toute la méfiance qu'il y a autour de son cœur, on trouvera chez Amun une loyauté sans faille et un soutien constant. Peu importe le danger, il viendra toujours en aide à ceux en qui il a confiance et ne trahira jamais cette dernière. Il fait parti de ses personnes qui n'a qu'une parole et qui tiendra toujours sa promesse. Mais bon, inutile de dire que ces cas sont rare, Amun à un léger problème à accorder sa confiance. Il ne le comprend pas lui-même, c'est ancré en lui, dès qu'il rencontre quelqu'un un mur se dresse automatiquement.
Bien que venant d'une longue lignée de Sang Pur, Amun, à l'inverse de certains sorciers, ne pense pas que le sang conduit à la puissance et à un rang supérieur. Non pour lui seule la connaissance, la détermination et la volonté différencie un sorcier lambda d'un grand sorcier et que tout le monde mérite cette chance de se montrer supérieur aux autres de part ses actes et non de son origine.

En cours, eh bien ça dépend, s'il aime la matière il se donnera à fond, quitte à passer quelques nuits blanches pour s'avancer dans le cours et donner des devoirs à la limite de la perfection. Comme par exemple les potions, l'étude des runes ou encore plus récemment l'alchimie, dont il se passionne et pour lesquelles il a une facilité déconcertante. S'il n'aime pas la matière... Eh bien il a le choix entre dormir ou gribouiller des messages codés sur ses feuilles sur les recherches qu'il mène. Car oui, Amun a un projet ambitieux... Extrêmement dangereux, mais ce qui le guide n'est ni la gloire, ni la puissance, mais l'amour. Son grand-père avait consacré sa vie à ce projet pour sauver sa fille, il n'avait pu y arriver et c'était donc à Amun de la ramener auprès de lui et de la sauver. Jamais il ne laissera tomber et il se débarrassera de quiconque se mettra sur son chemin.

Sa détermination est sans faille... Sauf s'il se retrouve en altitude, là tout disparaît, Amun souffrant du vertige... Ce dernier ne fait qu'empirer au fils des ans et cela lui donna des notes catastrophique en astronomie et en vol sur balais, le jeune homme ne pouvant même plus aller sur le toit sans faire de malaise.
Ce n'est pas son seul défaut, car c'est bien connu, Amun détient le record de la première année s'étant le plus perdu dans Poudlard et ce même avec l'aide d'une carte. Un sens de l'orientation plus qu'exécrable, il s'acheta même une boussole magique en troisième année pour retrouver son chemin. Sauf que... Eh bien il ne se souvient jamais de là où il l'a mit, étant un peu trop souvent dans les nuages ou dans son journal. Le seul lieu où il n'arrive presque jamais sans encombre est la salle sur demande, ou alors cette dernière se montre à lui car elle a pitié de son sens de l'orientation.
C'est d'ailleurs assez ironique car ce jeune garçon déteste rester trop longtemps au même endroit et adore se promener un peu partout, même dans la forêt interdite. Cependant, préconisant la prudence plutôt que la folie, il ne s'éloigne jamais vraiment car s'il ne voit plus le château, il ne retrouvera jamais son chemin, même avec la meilleure volonté du monde.


~ Votre histoire ~




Laboratoire de Thoth Sareh, Égypte, 16 ans plus tôt

La nuit était tombée depuis bien longtemps, la maison Sa-Rê, grande famille de sorcier dont les origines remontent à celles des pharaons et aujourd’hui presque éteinte, dormait paisiblement. Seule une âme restait éveillée tourmentée par les recherches qu’elle était en train d’effectuer, cette âme était celle de Thoth Sareh un grand alchimiste de renom qui allait fêter bientôt son 102 ème anniversaire et qui était proche de trouver la réponse à une vie de recherche : comment  vaincre la mort et de vivre éternellement.

Sa famille avait toujours été liée de près ou de loin à la nécromancie, mais jamais personne n’était allée aussi loin, après tout vaincre la mort n’était pas bien, le monde était ancré dans cet équilibre, vivre pour mourir et renaître sous un nouveau jour, car cette famille croyait en la réincarnation, si la vie devenait éternelle, alors elle n’aurait plus aucun sens. Thot pensait avoir été discret, il n’en avait parlé à personne, pas même à sa fille cadette qui avait pourtant un don avec les potions et l’alchimie. Sa fille… C’était pour elle qu’il faisait ça, cette dernière étant malade depuis son plus jeune âge, elle se battait depuis pour vivre et attendait son premier enfant. Il voulait vaincre la mort pour la sauver, mais il ne pourrait jamais le lui dire. Car même si les murs n’ont pas d’oreilles, les souris si et une souris surveillait le vieil homme depuis plusieurs mois déjà. Ses recherches intéressaient une personne à l’âme si noire qu’on se demandait s’il était humain, une guerre allait faire rage et les recherches de cet homme pouvaient avoir un tournant décisif dans le combat.

Une légère explosion retenti et l’homme cria de joie et dansa sur place. La petite souris sortie de son trou et s’avança vers l’homme, elle ne devait pas se faire remarquer, mais c’était sans compter sur Anoub, le chat de Thoth qui dès qu’il vit la souris sauta  dessus, donnant l’alerte à son maître que quelque chose n’allait pas. Car la souris n’eut plus le choix, elle se transforma sous les yeux du vieil homme en femme fine, le visage creusé et les yeux sombres, une baguette pointée sur Thoth.

-Bonsoir Papy, posez doucement votre baguette, vous et moi on va faire un petit tour dehors, mon Maître avait hâte de vous rencontrer… Vous et vos recherches vous l’intéressez grandement et il en faut beaucoup pour intéresser mon maître, vous devriez être honoré !

Le vieil homme observa cette femme qui avait osé s’introduire chez elle, dans son laboratoire et pourtant l’entrée était truffée de piège et de sortilège, cette intruse avait eu beaucoup de chance d’être un animagus, sinon elle y aurait laissé la vie. Mais il n’était pas très inquiet, elle ne le savait peut-être pas, mais il était impossible de transplaner dans cette pièce, sinon ses enfants seraient déjà entrée un millier de fois. Il devait détourner son attention pour pouvoir atteindre son attention et ainsi attraper sa baguette et de se débarrasser d’elle, il connaissait certains crocodiles qui seraient ravis de l’avoir à déjeuner.

-Vous vous croyez maligne, n’est-ce pas ? Vous avez réussi à entrer ici certes, mais votre voyage s’arrête ici. J’ignore  qui est votre maître, mais ni lui, ni personne n’auront mes recherches ! Anoub à toi !

Le chat qui était monté sur une étagère sauta sur le visage de l’inconnue et le lui griffa. La femme se débattit en hurlant et Thoth profita de ce moment pour attraper sa baguette et une potion, la jeune femme jeta le chat à terre et lui lança un ‘’Avada Kedavra’’. L’homme hurla et lui jeta sa potion sur son visage et ce dernier commença à pourrir, faisant souffrir atrocement la femme. Puis il prit son carnet avec presque toutes ses notes et jeta un incendio sur ses recherches. Il jeta un dernier regard à son compagnon et quitta la pièce en désactivant les pièges. On entendait encore les cris de la femme à la sortie du tunnel. Le vieil homme avait mal à la poitrine, mais il continua de s’avancer vers les chambres de ses enfants pour les réveiller et les prévenir du danger. Mais il était trop tard, il entendit comme une explosion, le ciel prit une teinte verte et un symbole se dessina, une tête de mort et un serpent sortant de la mâchoire de ce dernier avant de s’enrouler sur lui-même.

Aussitôt Thoth entendit des cris et des jets de lumière verte, il devait sauver ses enfants… Tout ça était de sa faute et il le savait. Dans les couloirs il vit une femme tout de blanc vêtue et un ventre légèrement arrondit.

-Père ! Père vous allez bien ? Vite il faut fuir !

Ah Ânkhti, la fragile petite Ânkhti, elle était encore en vie. Il posa sa main sur la joue de sa fille et les larmes dans les yeux, il lui confia son journal :

-Par les dieux tu es en vie… Prends ça et détruit le… Je pensais te sauver, mais c’est la mort que j’ai attiré, je suis désolée… Fuis, fuis et vis… Pour moi…

La douleur dans la poitrine s’atténua, elle se sauva dans le dernier soupir de l’homme. Ânkhti les larmes aux yeux transplana à près d’un kilomètre de sa maison. Elle vit cette dernière brûlée, entendit des rires stridents, elle ne pouvait bouger, son regard rivé sur la marque des Mangemorts et serra contre elle le journal de son père… Elle l’ouvrit pour savoir qu’est ce qui pouvait justifier un tel massacre et lorsqu’elle le lut, elle eut un rire jaune. Fidèle à lui, son père avait tout noté en code et il n’y avait que lui pour déchiffrer ce qu’il voulait dire. Ankhti jeta un dernier regard sur sa maison et transplana le plus loin possible.

Ânkhti rejoignit sa meilleure amie qui avait immigré en Angleterre après son mariage, elle était la seule personne en qui elle avait confiance et qui pouvait l’aider. Le voyage fut rude pour la jeune femme, sa maladie et sa grossesse ne l’avait pas aidé et c’est à genoux qu’elle atterrit à Londres, elle se souvint de son premier jour à l’étranger, elle en chemise de nuit sous une pluie battante. Son amie l’accueilli chaleureusement chez elle, l’informant au passage de tout ce qui se passait en Angleterre et horrifiée que Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom avait même des hommes dans le monde. Personne n’était donc en sécurité. L’amie d’Ankhti fut très surprise d’apprendre la grossesse de cette dernière et chaque jour qui passait essayait de savoir qui était le père. Mais Ankhti gardait ce secret précieusement, tout comme le journal de son père.


Le Caire, 5 ans plus tôt

Ah… Toute cette agitation… La rentrée s’approchait à grand pas, Ânkhti regardait son fils courir un peu partout émerveillé par tout ce qu’il voyait. Le jeune garçon allait bientôt commencer sa première année à Poudlard et bien qu’ils avaient tout acheté sur le chemin de traverse à Londres, ils leur manquaient encore deux choses pour qu’il soit prêt à partir : un animal de compagnie et sa baguette magique.

Car bien que leur vie était désormais en Angleterre, Ankhti refusait de couper totalement les ponts avec son passé et elle voulait que son fils ait une baguette de son pays afin qu’il n’oublie jamais ses racines. Quant à l’animal, depuis toujours sa famille allait voir la même femme pour trouver l’animal qui les suivrait partout. Le père d’Ankhti avait eu Anaka, une chatte et avait gardé des chatons de sa portée jusqu’à Anoub, elle-même eu Sekna un cobra qui avait péri le fameux soir… Elle conduisit son fils chez cette femme qui fut plus que ravie de savoir qu’elle et son enfant avait survécu au massacre. Même si la guerre était terminée depuis longtemps, c’était la première fois depuis le drame que la jeune femme et son fils revenait en Égypte.

La jeune femme regarda le jeune garçon, Amun, dans les yeux un bon moment avant de lui ramener un chaton, une jeune mau égyptienne à la robe argenté comme lui et tacheté de noir. Le regard ambré du garçon plongea dans celui du chaton, ce dernier de vacilla pas et l’enfant sourit en regardant la dame et demanda :

-Quel est son nom ?

-Ah ça… C’est à toi de le trouver et choisi bien, ce chat t’accompagnera toute ta vie mon garçon. Cette femelle est assez complexe, à la fois calme et surexcitée… Je sens que vous allez très bien vous entendre !

Amun prit le chaton doucement et commença à lui caresser le ventre. Le chaton ne mit pas longtemps à ronronner et attrapa le doigt du garçon pour jouer avec et le mordiller.

-Mmm… Je vais l’appeler Amenty, comme ça elle et moi on fera la meilleure des paires ! Qu’est-ce que tu en dis maman ?

-C’est une très bonne idée mon chéri. Viens, nous devons encore aller chercher ta baguette, dis au revoir et merci.

Le garçon remercia la vieille femme et suivit sa mère vers le fabricant de baguette magique. Il suivit sa mère jusqu’à une petite boutique où il entra seule, Ankhti préférait rester dehors et profiter du soleil, elle n’avait pas envie de discuter avec le vendeur qui était trèèès bavard. Amun éternua lorsqu’il entra, cet endroit était recouvert de poussière et de petite boite d’une vingtaine de centimètre. Il y en avait partout, si bien que le jeune garçon ne put les compter. A peine eu-t-il jeté un rapide coup d’œil qu’un homme surgit de nulle part. Le garçon, bien qu’il fût surpris, ne bougea pas d’un cil contrairement au chaton qui miaula et se réfugia sous sa cape.

-Oh ! Voilà un jeune homme difficile à effrayer ! Un caractère fort… Oui je le ressens… Voyons quelle baguette aura le coup de cœur pour toi, car c’est elle et non toi qui allez choisir. Voyons, voyons…

Il lui présenta une première baguette, avant de la lui reprendre et d’aller en chercher une autre. Puis une autre…. Six baguettes plus tard, le vendeur semblait perdu…

-Eh bien… Je n’ai jamais eu un cas aussi difficile… Comment te nommes-tu mon garçon ?

-Amun Sareh, monsieur. Je ne vais pas avoir de baguette ?

-Oh si bien sûr que si ! Oh mon pauvre garçon... Je suis si désolé pour ta famille... C'est vraiment horrible ce qui lui est arrivé... Une famille si ancienne et si respecté... Bref, je divague la baguette, la baguette... Oui, je crois avoir une idée… Mais oui pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt !


Il alla à l’arrière de la boutique et revint avec un écrin, Amun se saisi de la baguette et ressentit une douce chaleur l’envahir.

-Je m’en doutais, ta baguette ressemble fort à celui de ton grand-père ! Oh je m’en souviens, bois d’If, cœur de salamandre, légèrement souple, 22,8 centimètre… Une belle baguette…. Forte… Comme lui mon garçon, c’était un homme bien. Je m’égare, tiens garde-là, ta baguette est également en bois d’If, 24 centimètre, souple et cheveux de Sphinx. Une baguette puissante, tournée vers la connaissance et la mo…

Il ne put finir, à cet instant d’autres clients arrivèrent et il se contenta d’encaisser la baguette et de lui dire à bientôt. Le garçon rejoignit ensuite sa mère, très peu perturbé par ce qu’il venait d’entendre. Il était curieux certes, mais rester aurait fait poser des questions à sa mère et il ne voulait pas l’inquiéter. Cette dernière était toujours affectée lorsqu’on lui parlait de sa famille. Il sautilla vers a mère, tout heureux d’avoir non seulement une baguette, mais aussi un chaton. Bientôt il partirait avec l’animal à Poudlard, il était triste de ne quitter sa mère et de ne pas aller dans la même école que cette dernière. Il allait être le premier de sa lignée à aller dans une école étrangère, mais sa mère tenait à ce qu’il aille dans celle-ci. L’Égypte avait déjà causé la perte de nombreux sorciers de sa famille, au moins elle était presque sûre qu’il n’allait rien trouvé sur eux dans cette nouvelle école.



Ses années à Poudlard ♪


La première année du jeune sorcier fut mémorable, en effet, Amun tint le record de la personne qui s’était le plus perdu au sein de cette école. Il avait un sens de l’orientation exécrable et arrivait souvent en retard. Au milieu d’année, un professeur eu cependant pitié de lui et lui offrit une carte. Il continua de se perdre, mais beaucoup moins.  Malgré ses retards répétés, le garçon n’était pas un mauvais élève, toujours calme en classe, voire même solitaire, il avait en général de bonnes notes sauf en astronomie et en vol sur balai. Le jeune homme refusait catégoriquement de monter sur ce dernier et ce pour une chose stupide : Il avait le vertige. Il pouvait monter à la tour d’astronomie, à condition qu’il ne s’approche pas du bord, ce qui lui avait valu certaines moqueries de ses camarades. Mais c’est également cette année qu’il découvrit la passion des potions, tout comme sa mère, il avait un don certain pour ça. Il avait un peu de mal avec la métamorphose, mais pour le reste, il ne s’en sortait pas trop mal, il se passionnait pour l’histoire de la magie qu’il ne connaissait pas. Amun était avide de connaissance, comme toutes les premières années, mais seulement pour quelques matières où il tenait à être le meilleur et à tout connaître.
A la fin de son année, il était plutôt fier de ses notes, tout comme sa mère. Il avait même réussi à se faire deux ou trois amis, exploit pour ce jeune homme qui avait un mal fou à communiquer avec les êtres de son espèce. Sans doute à cause de ce qui était arrivé à sa famille, il avait peur de se mêler aux autres, de faire confiance et ensuite d'être trahis. Il n'avait confiance qu'en deux êtres : sa mère et Amenty.

Sa seconde année ne fut pas de tout repos, en effet il eut plusieurs heures de punition après avoir été mêlé à six ou sept incidents où il avait lancé certains sortilèges à des idiots qui s’en prenaient à lui,. Oui, Amun ne se laissait pas marcher sur les pieds, il avait beau être discret, presque invisible, si on se moquait de lui ou pire si on osait dire quoi que ce soit sur sa mère, il vous lançait un sortilège des limaces ou vous jetait une potion qui vous donnait de l’urticaire pendant une semaine ! Eh oui, attention à la rivière qui dort… Côté social, Amun ne passait pas beaucoup de temps avec les autres élèves de sa classe, c’était un jeune homme discret qui préférait observer de loin et être en compagnie d’Amenty qui était bien moins bavarde que ses camarades. Très loyale à ce dernier, il était très rare qu’elle aille vers d’autres humains, par contre elle adorait jouer avec les autres chats. Contrairement à son maître, elle était sociable avec les êtres de son espèce.


En troisième année, le jeune garçon redoubla d’effort pour combler certains défauts et avoir de meilleures notes, il voulait montrer aux autres qu’il pouvait faire mieux qu’eux, sauf en Astronomie où il ne se rendait même plus en cours, son vertige s’aggravant chaque année. Il commença cependant à se montrer plus sociable, bien que toujours méfiant envers ceux à qui il s’adressait. Il veillait toujours à ne pas donner trop d’informations dans ce qu’il disait, ou se contentait de dire des banalités. Mais il lia certaines amitiés et bien qu'il ne leur racontait pas sa vie, il écoutait la leur et leur venait en aide si besoin. Il n’y eu qu’une personne à qui il se confia réellement. D’un côté cette dernière l’avait trouvé un soir en pleurs, une lettre à la main lui informant que l’état de sa mère s’était aggravé brusquement et elle avait dû être hospitalisée à Sainte-Mangouste. On lui avait assuré qu’elle était hors de danger, mais obligée de rester à l’hôpital. Amun avait tellement peur de la perdre…. Il n’avait pas de père et sa mère était sa seule famille… Chaque nuit, Amun priait pour qu’elle vive, il ne pourrait vivre sans elle.

La quatrième année fut la plus sombre pour Amun, peu avant les vacances de Noël, sa mère décéda. Il sombra dans une profonde dépression,  sachant qu’il n’avait pu être là pour ses derniers instants allant jusqu’à faire plusieurs tentatives de suicide. A l’enterrement, il n’y avait que peu de personne, après le massacre de sa famille, Ankhti avait tout abandonné pour venir en Angleterre, elle avait tout laissé en Égypte, ses amis, son héritage, tout. Seul sa meilleure amie et son époux, désormais les tuteurs du jeune garçon étaient là. Mais ce fut comme s’il ne les voyait pas, tout le long de la cérémonie son visage était rivé sur sa mère qui était enterré selon les rites de sa famille. Car Amun avait insisté à ce qu’elle soit enterrée en Égypte, chez elle, là où reposaient ses ancêtres. Ainsi elle ne serait plus seule dans l’au-delà. Peu après l’enterrement, la meilleure amie d’Ankhti remit à Amun un carnet qui avait appartenu à son grand-père et qui était un secret pour cette dernière. C’était la seule chose que possédait Ankhti lorsqu’elle était venue se réfugier en Angleterre. Amun mit plusieurs mois à déchiffrer le début du carnet, le code qu’avait utilisé son grand-père était fascinant. Il était question de trouver un moyen de vaincre la mort, de ressusciter ces derniers et de vivre éternellement. Amun ignorait si cela était vrai, après tout ce n’était que quelques lignes pour tout un carnet car son grand-père changeait à chaque étape de code, toujours plus sophistiqué.
Amun était prêt à quitter ses études pour comprendre ce que son grand-père avait fait, mais en rangeant les affaires de sa défunte mère, il tomba sur une lettre où cette dernière exprimait son amour pour son fils et le souhait qu’il devienne un grand sorcier, qu’il vive entouré, aimé et qu’il trouve le bonheur. Sachant à quel point ses études étaient importantes pour sa mère, il décida de se réveiller et de rattraper son retard tout l’été pour sa cinquième année. Il deviendrait un grand sorcier pour lui faire honneur, mais il allait également découvrir le secret de la résurrection et ramener sa mère auprès de lui. Ses recherches étaient légèrement différentes de celles de son grand père, mais le fond était le même, vaincre la mort.

Sa cinquième année, Amun avait changé, il était certes entouré, mais personne n’arrivait à savoir à quoi il pensait, ne parlant jamais de ce qui le préoccupait où ce qu’il faisait tard dans la nuit. Car ses camarades avaient deviné qu’il sortait souvent en cachette avec son chat et allait on ne sait où. Il avait découvert la salle sur demande et cette dernière ne cessait de l’étonner avec tout ce qu’elle pouvait renfermer. Ici il pouvait travailler tranquillement sur ses recherches. Ici ou la Forêt Interdite, il aimait ces lieux car personne n’y allait jamais, même s’il préférait aller dans la forêt la journée, quand il recherchait le calme et que ses endroits préférés étaient pris. Il ne la trouvait pas si effrayante que ça, les créatures étaient toutes fascinantes et pas forcément hostile à l’homme si ce dernier ne représentait pas une menace. Cette année, il se concentra sur ses BUSE afin de montrer qu’il  n’était pas un faible et qu’il pouvait y arriver. Acharnement qui porta ses fruits car le jeune homme eut de très bon résultat et passa en sixième année l’esprit léger et rivé sur une nouvelle matière : l’alchimie

Note des buses :
Spoiler:
 


En sixième année, il conserva toutes ses matières hormis l'astronomie. Il n'avait pas encore décidé ce qu'il souhaitait faire après Poudlard... Sûrement voyager à travers le monde pour trouver le moyen de percer le mystère du carnet de son grand-père et ramener sa mère à la vie. Cette année, il se passionna pour l'alchimie, tout comme les potions et l'étude des runes, Amun avait une facilité déconcertante pour ses matières, c'était comme si son cerveau était programmé pour ça. Il devait faire également des efforts au niveau social, même s'il préférerait un dîner en tête à tête avec une manticore... Mais le savoir d'autrui, même infime, peut toujours s'avérer utile. Et surtout certains amis avaient su être là pour lui l'année précédente, l'aidant pour rattraper son retard, alors il ne devait pas les abandonner, il n'en avait pas le droit ayant une dette envers eux.



~ Le Moi réel (Facultatif) ~

Pseudo : Kathleen
Prénom :
Âge :
Comment avez vous connu le forum? DC o/
Aimez vous le design? Si non, pourquoi :Vi je l'adore o/
Code du règlement :


Dernière édition par Amun Sareh le Mer 27 Mai 2015 - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatarInvité

Afficher infos


MessageSujet: Re: Amun, l'apprenti alchimiste ~ [terminé o/]   Mer 27 Mai 2015 - 21:06
Bienvenue ! (Grande soeur)
Revenir en haut Aller en bas
Sorting Hat
avatar
Narrateur tout puissant

Afficher infos

Messages : 5872
Date d'inscription : 11/01/2013

MessageSujet: Re: Amun, l'apprenti alchimiste ~ [terminé o/]   Dim 7 Juin 2015 - 22:31
Bonjour, BOnjour! ♫

Je ferais bien un grand discours mais je sais qu'un certain prof d'alchimie attend ce jour depuis un petit moment pour avoir un larbin qu'il intéresse. Donc te voilà validé chez les Serpents. N'oublie pas de faire tout ce qu'il faut et de recenser Amun, si c'est pas déjà fait. Surtout amuses toi bien =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.darkness-rebirth.com
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Amun, l'apprenti alchimiste ~ [terminé o/]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Amun, l'apprenti alchimiste ~ [terminé o/]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neith Qadesh [Apprenti Sith - terminée]
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Haldurion, apprenti Chevalier Galadhrim
» Hermione Granger ( terminée)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les Présentations :: Présentations Validées-